redirection

Winamax SISMIX 2024-Main Event - 3

Le dôme d’une vie

24 joueurs sont en lice pour remporter le plus gros tournoi 6-max de l'histoire Romain Lewis va tenter d'offrir une 4e victoire au Team W Main Event 5 500 MAD (Début du Day 3)

Dome
Maintenant, on ne joue plus que sous le dôme : le signe que ce Main Event est entré en phase terminale. Et pour cause, il ne reste en plus que 24 joueurs en course pour les 1,5 million de Dirhams promis au vainqueur, au moment de débuter le Final Day.

Un Team Pro Winamax peut encore aller chercher le titre : Romain Lewis espère bien succéder à ses coéquipiers Davidi Kitai, Kool Shen et Adrian Mateos au palmarès de ce SISMIX, fort du 7e tapis au chipcount. Aurélien Guiglini, lui, est un ancien membre de l'équipe, mais fait aussi partie de la famille Winamax. Pour l'un de ses seuls tournois live de l'année, le voilà proche d'une victoire retentissante... Sans oublier le runner-up de la dernière Grande Finale du WiPT, Hugues Girard, ou encore Sacha Cohen, 4e en jetons. Après un Day 2 à rallonge, le chipleader du jour est le Français Thomas Ristorcelli, avec 14,375 millions).

Comme d'hab, vous pourrez aussi suivre cette dernière journée en streaming avec 30 minutes de différé et les cartes des joueurs visibles, sur Twitch et Youtube. Un délai que nous respecterons dans ce reportage pour vous conter les péripéties du jour... C'est parti pour l'épilogue de ce SISMIX 2024 !

Le chipcount pour le Day 3

Les prix restants à distribuer :

Rang Prix (dirhams)
Vainqueur 1 500 000
Runner-up 1 100 000
3e 755 000
4e 520 000
5e 370 000
6e 270 000
7e 200 000
8 & 9 150 000
10 & 11 115 000
12 à 14 90 000
15 à 17 70 000
18 à 23 55 000
24 45 000

Blindes au départ du Day 3 : 125 000 / 250 000 / 250 000 Tapis moyen : 5 700 000

Illico busto

Main Event 5 500 MAD (Début du Day 3)

fahd
Un petit tour au Day 3 et puis s'en va. Au sortir de seulement quelques minutes de jeu, Fahd est le premier sortant de cette troisième journée du Main Event de ce SISMIX Marrakech. Sur un open 500 000 de Romain Lewis, Fahd découvre une belle paire de 9 au cutoff et décide pousser ses douze dernières blindes au milieu de la table. Au sortir d'un long temps de réflexion, notre Team Pro Wina finit par payer avec son A-J dépareillé. Et alors qu'il est à une carte de doubler et de se relancer dans le tournoi au sortir d'un board et d'un turn en sa faveur, Fahd se fait finalement climatiser par la venue d'un As sur la river. Satisfait de la manière dont il a joué sa main, ce grand habitué du live, vainqueur du France Poker Series Deauville il y a quelques années de cela n'en reste pas moins frustré par le temps passé sur ce Day 3.

"Je suis forcément content. Terminer 24e d'un aussi beau tournoi, ça ne peut être qu'une réussite. Maintenant, je ne vous cache pas que je suis très frustré par la manière dont je saute. J'aurais aimé tenir plus longtemps pour montrer ce que je suis capable de faire à une table de poker, mais bon, ce n'est pas la première fois que ça m'arrive". Quoi qu'il en soit Fahd repart de ce SISMIX Marrakech plus riche de 45 000 MAD, soit près de 4 500 €. GG !

raul
Peu de temps après cette première élimination, on a eu le droit à une légère hécatombe. Avant-dernier espagnol en lice sur ce Main Event, Raul a finalement rendu les armes au sortir d'une confrontation où son K-Q dépareillé n'a pas fait le poids face à la paire d'As de son adversaire.

didier
Quelques minutes plus tard, c'était au tour de Didier Mambour de rendre les armes avec son A-J suité contre le A-K dépareillé de Matthieu.

La fin de la récré

Pour l'un de ses seuls tournois live de l'année, Aurélien Guiglini termine 20e (5 500 MAD) Main Event 5 500 MAD (Day 3)

Mine de rien, voir Aurélien Guiglini sur un tournoi de poker, c'est devenu une atttraction, surtout sur un event Winamax : on parle quand même d'un ancien membre du Team Pro, runner-up WSOP (en 2015), et qui est resté pas moins de 17 ans au service du W rouge. Sur ce SISMIX, l'un de ses seuls tournois live depuis des mois, "Guignol" aura donc poussé le bouchon jusqu'au Day 3, qu'il achève finalement en 20e place pour 55 000 Dirhams, soit un peu plus de 5 000 €.

Une brève journée, qu'il résumait ainsi : "A ce stade, il faut gagner les coups à tapis... J'ai perdu trop de coinflips." Deux mains en particulier ont précipité sa sortie : Aurélien se retrouve à payer le tapis de Timothée Rey, qui avait fait tapis depuis la SB, avec A8. Opposé à K5, Aurélien voit un Roi apparaître au board, et se retrouve crippled avec 2,3 millions de jetons, soit 7 blindes. Un tapis qu'il engage dès la main suivante en petite blinde, muni de J10... Sofiane Messadek réfléchit un peu en big blind, et pose finalement un jeton au milieu en guise de call, avec Q2. "C'est la main que je ne voulais pas voir !" déplore Guignol, qui ne parvient pas à passer devant après un tableau 54A8Q. "J'ai fait du mieux que j'ai pu avec ce que j'ai eu," résumait l'ancien pro W. Je ne peux pas être déçu, car je suis venu ici sans beaucoup d'ambitions. Maintenant, j'espère que Romain va gagner. Je pense que ça ne devrait pas finir trop tard. On a commencé tôt, c'est mieux pour les audiences. J'aimerai revoir le W rouge sur les écrans du Théatro !"

On devrait en tout cas retrouver Aurélien sur un event brandé W : "Ici, avec le dôme, je trouve que les conditions de jeu sont encore plus jolies que la Salle des Etoiles de l'EPT Monaco. Si je rejoue, ce ne sera que sur des events Wina. Vegas ? Cela tombe pendant les vacances scolaires, et il y a trop de tentations là-bas, je n'y ai pas de super bons souvenirs depuis le Covid. Pour moi, le SISMIX, c'est le tournoi parfait. C'est beaucoup plus facile de se concentrer ici, même si il y a toujours ce dilemne entre le poker et la piscine." En tant qu'ancien membre de l'industrie du poker, Guignol tenait également à glisser un petit mot au staff : "J'ai une pensée pour les croupiers et les couvreurs. Ils font des journées de 14 heures, on ne se rend pas compte de la dureté, c'est harassant. Hier, une croupière a failli faire un malaise... Mais ils sont solides ! Moi j'ai toujours bossé de 9 heures à 18 heures... Hier, une croupière a failli faire un malaise... Mais ils sont solides !"

Aujourd'hui, ces horaires ne sont cependant plus le quotidien de Guignol, qui a quitté ses fonctions chez Winamax il y a quelques mois après 17 années de bons et loyaux services. Alors, que fait-il en ce moment ? "Pour l'instant, je ne fais rien. Je prends une année de césure, je m'occupe de mes quatre enfants, je supervise la fin des travaux de ma maison... J'ai déposé des statuts de sociétés, mais je ne peux pas dire grand-chose de plus. J'aimerai travailler dans la musique, ou dans le conseil dans le secteur des jeux en ligne. Enfin, si c'est le cas, ce sera seulement pour Winamax !" Bravo donc, et à bientôt !

Pendant que nous étions en train de discuter avec Guignol, un joueur en a profité pour prendre la porte, à la même table : Paul Beccari, qui termine 19e pour 55 000 Dirhams également. Le Français décide de faire presque tapis depuis le Hi-Jack, et ce diable de Soufiane Messadek paye en SB. Il met son adversaire à tapis sur un flop Q4J, et Paul, qui ne possède qu'une Hauteur As avec A6, , prend la décision d'y aller. Mais il joue contre deux As, et ne parvient pas à chatter après un turn J et une river 7. Alors qu'il avait débuté la journée en tant que super shortstack, le finaliste du Road to PSPC Namur 2022 peut se satisfaire d'avoir gratté un palier...

Tournez manège

Main Event 5 500 MAD (Day 3)

Déjà six éliminations depuis le début de la journée : il ne reste plus que dix-huit joueurs dans ce Main Event. Un chiffre synonyme de retirage intégral des tables !

Table 1

Thomas

# Nom Stack
1 Timothé Rey 4 100 000
2 Peter Bogdan Ionescu 3 400 000
3 David Darrimaju 7 000 000
4 Thomas Ristorcelli (Qualifié Club) 14 000 000
5 Rashidi Kasra 7 500 000
6 Luigi Macaluso 5 600 000

Table 2

Romain Lewis

# Nom Stack
1 Romain Lewis (Team Pro Winamax) 10 750 000
2 Hedi Boussetta (Qualifié Winamax) 10 300 000
3 Soufiane Messadek (Belgique) 10 500 000
4 Dasbourg Anthony 3 325 000
5 Hugues Girard 6 600 000
6 Luca Delerm 4 675 000

Table 3

Lamagnere

# Nom Stack
1 Nadine Rohde (Allemagne) 8 400 000
2 Sacha Cohen 9 550 000
3 Anthony Palomba 4 120 000
4 Nolan Madene 10 425 000
5 Matthieu Lamagnère 10 975 000
6 Souleman Ben Sta 5 000 000

Les prix restants à distribuer :

Rang Prix (dirhams)
Vainqueur 1 500 000
Runner-up 1 100 000
3e 755 000
4e 520 000
5e 370 000
6e 270 000
7e 200 000
8 & 9 150 000
10 & 11 115 000
12 à 14 90 000
15 à 17 70 000
18 55 000

Une histoire de flip

Main Event 5 500 MAD (Day 3)

souleiman
Les éliminations s'enchaînent sur ce Main Event du SISMIX Marrakech. Après un début de Day 3 des plus expéditifs au cours duquel six joueurs ont vu leur rêve de titre prendre fin avant le premier break, on est parti sur les mêmes bases après cette première pause. Après seulement quelques minutes de jeu, Souleiman Ben Sta découvre un très beau AK au hijack et pousse alors ses 15 dernières blindes au milieu de la table. Au cutoff, Nadine Rohde se réveille avec une paire de Valets et ne met que quelques secondes à payer. Tous les autres joueurs se couchent et les voilà en heads-up pour un flip des plus classiques. Dès lors, Souleiman nous fait le fameux coup de la veste. Mais, cette fois, ça ne fonctionne pas. La faute à un board 427J5. Pas de miracle pour le Lyonnais qui termine donc en 17e position de ce Main Event pour 70 000 MAD, soit près de 7 000 €. Une perf' qui reste très belle pour celui qui disputait ici à Marrakech son tout premier SISMIX.

"Franchement, j'ai beaucoup aimé ce festival. Si cela aurait pu être encore mieux sans ces quelques couacs au niveau de l'organisation et des files d'attentes qui ne m'ont pas permis de jouer tous les tournois que je voulais, j'ai passé une très bonne semaine avec pas mal de mes potes venus de Lyon".

Alors qu'il est encore possible de prendre part au Finisher, au Pistolero KO ou au Sprint en fin de journée, Souleiman a lui prévu un tout autre programme pour terminer en beauté son premier festival live Winamax : "Direction le Beach Club pour souffler un peu, c'était intense".

Tableau de bord Level 41 - Blindes 200 000 / 400 000 BB Ante 400 000 16 joueurs restants (sur 2 736 entrées) Tapis moyen : 8 550 000 Prix assuré : 70 000 MAD

Double or Nothing

Huges Girard termine 16e pour 70 000 MAD.

Main Event 5 500 MAD (Day 3)

Huges Girard

C'est un festival de coups à tapis auquel nous assistons. La structure ayant rattrapé le field avec une profondeur moyenne de vingt big blindes, il n'est pas étonnant de voir ce genre de scénario se produire. Cependant, les joueurs couverts par leurs adversaires ont décidé de faire de la résistance : C'est d'abord Anthony Palomba qui double sur Mathieu Lamagnere avec QQ contre 99 dans un coup à tapis préflop pour un peu plus de onze big blindes.

Anthony Palomba
Par la suite, c'est au tour du fantasque Luigi Macaluso de prendre des pions en partant à tapis sur un flop 4K7. La main avait été limpée par la SB avant d'être checkée par la BB. Mais sur ce flop tout s'emballe, la small blind lead, et Luigi envoie ses 4,4 millions au centre de la table. Son adversaire tank avant de payer avec KQ dépareillé, la turn A et la river T ne change rien et Luigi prend ce pot pour sa survie.

Puis c’est Timothée Rey et Peter Bogdan Ionescu qui s’affrontent dans une joute dans laquelle le français part devant avec K10 face au QJ de son adversaire. Le flop amène 385, la turn est une cruelle Q qui fait soupirer Timothée avant de retrouver le sourire sur K claqué par le croupier sur la river.


Hugues Girard avait lui aussi doublé en début de journée, mais arrivé avec un petit tapis au début de ce Day 3, il a finit par rendre les armes dans un spot en blinde contre blinde face à Rlewis. Le finaliste de la Grande Finale du WiPT s’éclipse à quelques marches d’un « back to back » qui aurait été retentissant. Il encaisse pour sa 16e place 70 000 dirhams en nous confiant qu’on le reverra certainement sur un de nos prochains festivals Winamax. Ce sera avec plaisir qu’on le retrouvera.

Les pieds sur terre

David Darrimajou termine son beau parcours en 14e place du Main Event Main Event 5 500 MAD (Day 3)

David Darrimajou

Habitué du Casino d'Hendaye où il joue des petits tournois entre 50 et 200 €, David Darrimajou vient de vivre un run assez insane sur ce Main Event du SISMIX, run qui s'arrête en 14e position pour 90 000 MAD, son plus gros gain ever sur le circuit.

Patron de bar à Bayonne, David avait l'air un peu frustré après cette sortie, mais a vite relativisé. "Hier, j'ai gagné 4 flips, j'en ai perdu 4, mais surtout, j'ai passé As-Valet contre paire d'As en trouvant une quinte, donc je m'estime un peu comme béni, je peux pas me plaindre. J'ai conscience de pas avoir le niveau de la plupart des joueurs restants, quand tu vois Romain Lewis ou Hugues Girard, ils sont clairement plus forts que moi, mais j'ai adoré vivre cette expérience. Hier, j'ai 3-barrel bluff contre le chipleader et je lui ai montré, je suis quelqu'un d'assez expressif et je vivais le moment à fond. C'est de loin ma plus grosse performance, d'habitude, je joue des tournois à 80 ou 100 joueurs, là, faire 14e sur 2 736 joueurs sur mon premier SISMIX, c'est vraiment inespéré."

Son beau parcours s'est achevé par un shove 8 blindes au bouton avec Roi-5 off. Payé par une paire de 7 chez Thomas Ristorcelli, il voit le croupier révélé un 7 sur le flop. Malgré un espoir de quinte naissant sur la turn, David attend toujours le suckout. "C'est mieux de perdre comme ça, en étant derrière, ça aurait été plus rageant de sortir avec la meilleure main".

Venu avec une dizaine de potes de Bayonne sur l'événement, après avoir expérimenté Bratislava l'an dernier, David Darrimajou m'annonce que c'est la fin du festival pour lui après ces trois beaux jours de deep run. "On va profiter maintenant, et après, je pars à Vegas, je jouerai sans doute un ou deux WSOP et quelques petits tournois dans les autres casinos du Strip."

Nolan Madene

Auparavant, nous avions également perdu Nolan Madène (photo), en 15e position pour 70 000 MAD. Il a eu la mauvaise idée de jouer un flip contre Mathieu Lamagnère, l'épouvantail des tournois Winamax, avec une paire de 3 contre As-Dame pour ses 12 dernières blindes. Il a fait vivre son flip à ses potes venus le supporter dans le rail.

Flop J69

"Le flop est bon. -2, 2, 2, 2, 2... !"

Turn T

"La turn est compliquée."

River 8

"Au revoir, messieurs, bonne chance !"

La quinte trouvée par Mathieu Lamagnère crucifie Nolan Madène, qui devra se contenter d'une demie sur ce Main Event du SISMIX, lui qui s'était illustré en début d'année en remportant tout simplement la FPS Cup de l'EPT Paris pour 143 200 €.

Tableau de bord Level 41 - Blindes 150 000 / 350 000 BB Ante 350 000 13 joueurs restants (sur 2 736 entrées) Tapis moyen : 10 523 076 Prix assuré : 90 000 MAD

Les chaises musicales

Ils ne sont plus que douze joueurs à pouvoir prétendre au titre.

Main Event 5 500 MAD (Day 3)

Il aura fallu une heure et demie pour que nous passions de dix-huit joueurs à douze sur ce Main Event. Comme pour le jeu des chaises musicales, chacun des survivants doit se lever pour aller s'assoir à un nouveau siège en espérant que celui-ci ne soit pas éjectable. De nouveaux voisins, une nouvelle dynamique, c'est tout l'enjeu du redraw qu'on vous dévoile :

Table 1

Thomas Ristorcelli

# Nom Stack
1 Nadine Rhode (Allemagne) 16 975 000
2 Romain Lewis (Team Pro Winamax) 21 275 000
3 David Bogdan Darrimaju 5 000 000
4 Rashidi Kasra 6 800 000
5 Anthony Dasbourg 20 000 000
6 Anthony Palomba 9 600 000

Table 2

# Nom Stack
1 Thomas Ristorcelli (Qualifié Winamax) 15 450 000
2 Mathieu Lamagnère 9 500 000
3 Sacha Cohen 12 350 000
4 Luigi Macaluso 10 500 000
5 Timothée Rey 4 500 000
6 Hedi Bousseta 4 200 000

Tableau de bord Level 40 - Blindes 250 000/ 500 000 BB Ante 300 000 12 joueurs restants (sur 2 736 entrées) Tapis moyen : 17 100 000 Prix assuré : 90 000 MAD

Rey-Ban

Journée compliquée pour Timothée Rey qui termine 12e du Main Event Main Event 5 500 MAD (Day 3)

Timothée Rey

Joueur pro originaire d'Annecy, expartrié à Malte depuis quelques années, avec un ABI tournant autour des 40/50€, Timothée Rey a connu une journée compliquée sur ce Day 3. Avec 20 blindes pour débuter, il lui fallait des cartes pour essayer de se repositionner dans la course. Malheureusement, rien ne s'est passé comme prévu et le jeune joueur a degrind jusqu'à tomber à 4,5 blindes.

C'est à ce moment-là qu'il nous gratifie d'un move qui nous a tous surpris, mais qui lui donnait une infime chance de chatter la remontada. Sur 250 000 / 500 000, il open à 1,6 million au bouton, se laissant un jeton de 500 000 derrière. Seul Thomas Ristorcelli paye de petite blinde. On joue alors un palier, le 12e prendra 90 000 MAD et le 11e 115 000 MAD. Les deux joueurs checkent flop et turn sur un tableau TQ8A3. Sur la rivière, Thomas réclame le tapis adverse. Timothée demande au croupier d'étaler les jetons. Il doit mettre ses 500 000 pour gagner un pot de 4,7 millions. Il doit avoir raison une fois sur 10, mais il se persuade que son adversaire n'a aucun bluff ici et rend sa paire de 4 au croupier.

On aurait bien aimé assister à l'improbable remontada, pour vérifier une fois de plus que l'adage "a chip and a chair" peut se réaliser, mais il sortira la main d'après. "C'était très cool ce deep run, je suis juste un peu déçu de ce Day 3, je n'ai rien pu faire, eu aucun spot pour essayer de monter un stack, mais c'est toujours un plaisir de deep run en live. En plus, je me suis qualifié dès le Day 1A, donc pour une fois, on a pu profiter de l'endroit et faire un peu les touristes."

Joueur online principalement, sous le pseudo "JolieMaison", il s'était illustré en live sur le WPO Bratislava en terminant runner-up du Monster Stack pour 22 000 €. Il encaisse 90 000 MAD pour cette belle mais frustrante 12e place sur ce Main Event du SISMIX.

Tableau de bord Level 43 - Blindes 250 000 / 500 000 BB Ante 500 000 11 joueurs restants (sur 2 736 entrées) Tapis moyen : 12 436 363 Prix assuré : 115 000 MAD

Un accroc dans le plan

Soufiane Messadek bulle les deux dernières tables (13e pour 90 000 MAD) Main Event 5 500 MAD (Day 3)

Messadek
C'est terminé pour Soufiane Messadek dans ce tournoi. Après une ouverture de Romain Lewis au bouton, le grinder 3-bet shove 15 blindes depuis la BB avec QJ, et le pro Winamax s'aligne avec AJ. Le tableau 26384 est sans appel pour le Français, qui termine 13e de ce Main Event pour 90 000 Dirhams.

Mais pas de regrets pour Soufiane : "Je me suis qualifié pour ma 1ere entrée, j'ai pu profiter. Je suis déçu bien entendu. Je vis ma petite mort, comme dirai Flavien Guenan, mais je vais repartir pour d'autres tournois." Même si évidemment, le Belge aurait pu espérer mieux. "Le début de journée s'était bien passé. Il y avait beaucoup de regs, et le plan était de ne pas trop me laisser faire, ce que j'ai réussi à faire. Je suis resté fidèle à ma stratégie. Je voulais gagner mon premier titre, mais je n'ai pas très bien run." Soufiane nous a confié qu'on le reverrait au Es Saadi pour jouer l'UDSO en octobre (il a terminé 5e l'an passé).

Messadek 2
Car le live, c'est là où tout a commencé pour lui, à l'inverse de bon nombre de grinders online : "J'ai gagné un ticket pour Las Vegas pour 50 centimes. J'ai commencé comme ça, avant de passer au online, où je joue entre 25 et 30 € d'ABI. Je ne fais que du poker depuis deux ans, mais je me considère moi-même comme un mauvais pro, dans le sens où je peux encore beaucoup progresser. D'ailleurs, je cherche un coach." Vegas, le Belge y retournera peut-être : "Mais j'essaie de m'installer au Maroc dans les prochaines semaines. Si j'y arrive, on verra." L'histoire entre Sofiane et Marrakech ne fait donc que commencer...

Romain Lewis passe lui à 21 millions de jetons.

« Il ne souffre pas ce Romain »

Pour son premier Event Live Winamax, Anthony Palomba termine en 11e position (115 000 MAD, soit près de 11 500 €) Main Event 5 500 MAD (Day 3)

palomba
L'étau se resserre sur ce Main Event de ce SISMIX Marrakech. Alors qu'ils n'étaient plus que onze après l'élimination de Soufiane Messadek en 12e position, il a fallu attendre un peu avant d'assister à la deuxième élimination de cette demi-finale. La victime ? Anthony Palomba. Son bourreau ? Romain Lewis. Déjà bien actif depuis le début de la journée, notre Team Pro Winamax a une fois de plus su passer un flip important pour continuer de s'offrir le droit de rêver aux dépens du Marseillais venu pour la première fois sur un festival live Winamax. Habitué à croiser le fer aux tables de cash game live dans la cité phocéenne et partout en France, Anthony, qui fait également partie des rares joueurs à avoir acheté leur ticket d'entrée pour ce Main Event en miles sur Winamax, a démontré tout au long de ce Main Event qu'il était aussi capable de performer en tournoi.

Malheureusement pour lui, c’est sur un flip des plus banals que le rêve a pris fin. Après avoir open shove sa paire de sept au cutoff pour près d’une douzaine de blindes, Anthony n’est pas très serein au moment où la croupière prononce la fameuse phrase « all in and call » après que Romain a décidé de payer avec son A-10 dépareillé. « Il ne souffre pas une seconde, c’est fou » nous raconte ce dernier un poil frustré au moment de quitter le dôme du Es Saadi. Des doutes qui se confirment rapidement après l’apparition d’un 10 au flop. Une élimination que le Marseillais semble, à chaud, avoir du mal à digérer "Je suis dégouté, comme je te l’avais dit lors du Day 1 quand tu étais venu me voir, j’étais là pour gagner et rien d’autre. Malheureusement, le 10 au flop et c’est la fin, c’est comme ça. Ce sera pour la prochaine fois écoute !

Tableau de bord
Level 43 - Blindes 250 000 / 500 000 BB Ante 500 000
10 joueurs restants (sur 2 736 entrées)
Tapis moyen : 13 680 000
Prix assuré : 115 000 MAD

Retour à la Kasra

Rashidi Kasra se prend un setup fatal pour sortir en 10ᵉ place (115 000 MAD) Main Event 5 500 MAD (Day 3)

Rashidi Kasra

Rien à faire, rien à regretter. Lorsqu'il reçoit une paire de 10 UTG avec un tapis de moins de dix blinds, Rashidi Kasra n'a qu'une seule option : tapis, sans hésiter. Ce qu'il ne pouvait pas savoir en revanche, c'est qu'à sa gauche, Petre Bogdan Ionescu allait se réveiller avec la pointure juste au-dessus : deux beaux Valets.

Ses potes dans le rail ont beau appeler désespérément un 10, la croupière dévoile un board A6836 qui laisse les positions en l'état. Pour son tout premier SISMIX, le restaurateur basé à Tours termine à une plus qu'honorable dixième place. Il est le premier à recevoir un gain à six chiffres (en Dirhams), à savoir 115 000 MAD.

Tableau de bord Level 43 - Blindes 250 000/ 500 000 BB Ante 300 000 10 joueurs restants (sur 2 736 entrées) Tapis moyen : 13 680 000 Prix assuré : 90 000 MAD

Mamma Mia!

Le dernier bluff de Luigi Macaluso se fait attraper par un super call de Thomas Ristorcelli (9ᵉ, 150 000 MAD) Main Event 5 500 MAD (Day 3)

Luigi Macaluso

Il est mort comme il a vécu : les armes à la main, avec panache. Pas du genre à se contenter de rester dans les clous des lines traditionnelles, Luigi Macaluso s'est fait sortir à quelques encablures de la table finale, sur un coup dantesque. Tout commence par une ouverture de Thomas Ristorcelli. Ou non, plutôt un limp. "Je voulais relancer à 1,3 million au cut-off, explique ce dernier, mais je me trompe et mets 300 000 à la place." Un simple limp donc, qu'accepte volontiers Luigi en tapotant la table depuis sa grosse blinde, avec son tapis effectif de 4,5 millions. "À ce moment-là, il me dit qu'il a un Valet." "Et ça aussi ça va ajouter une autre dimension au coup," ajoute Matthieu Lamagnère entre deux rires.

Puis, sur 3285Q, Thomas envoie deux premières salves avant de voir Luigi reprendre l'initiative sur la river, pour le reste de son tapis. Sans doute connaisseur des moves flamboyants de son adversaire, Thomas se fend alors d'un call avec... A8. Une simple deuxième paire, sans bloqueur sur la flush, qui suffit à battre le 42 de Luigi, qui avait choisi de transformer sa petite paire en bluff. Régulier de Marrekch, où il a signé ses huit dernières places payées, dont une troisième place en janvier sur un Turbo à 5 000 Dirhams des WSOPC, Luigi Macaluso quitte ce Main Event en neuvième place, pour 150 000 MAD.

Tableau de bord Level 43 - Blindes 250 000 / 500 000 BB Ante 500 000 9 joueurs restants (sur 2 736 entrées) Tapis moyen : 17 100 000 Prix assuré : 115 000 MAD

Pyrotechnique

Sacha "PyroSC" Cohen bulle l'ultime table du SISMIX Main Event 5 500 MAD (Day 3)

Sacha Cohen

Gros client à l'entame de ce Day 3, le streameur Sacha "PyroSC" Cohen n'a pas réussi à se sortir de la zone dangereuse aujourd'hui et vient malheureusement de rendre les armes à la bulle de la table finale.

Sur une table très relevée en 4-Max avec Mathieu Lamagnère, Thomas Ristorcelli et Hedi Boussetta, Sacha jouait surtout des coups preflop, essayant de gratter quelques blindes, ou envoyant quelques resteals bien sentis pour se maintenir à flots. On l'a vu aussi tanker un long moment face à une mise à 3 fois le pot de Thomas Ristorcelli sur un board 75J57 où il avait semble-t-il un bluff catcher. Il a finalement rendu sa main au croupier, en demandant à son adversaire s'il était sur un gros bluff ici.

Quelques minutes plus tard, il prend un nouveau spot de resteal, contre un open de Mathieu Lamagnère au cutoff. Après un open à 1,2 million, Sacha Cohen envoie son tapis de 10 millions avec A6 au bouton. Il se fait payer en moins de cinq secondes par la terreur des festivals Winamax qui retourne AK.

Les deux joueurs sont debout, le pot est ultra important et Mathieu Lamagnère conserve finalement l'avantage à l'issue d'un tableau J232Q, envoyant Pyro dans le rail en 8e position pour un gain de 150 000 dirhams.

Beaucoup d'observateurs parmi lesquels PonceP louaient les progrès de l'ancien WIP, qui reste sur une 4e place sur le FPS High-Roller en fin d'année dernière, ainsi qu'une 3e place sur un WSOP-C à San Remo. "Il a dû se faire coacher, le bougre, il est vraiment impressionnant maintenant", une remarque que m'avait confirmé ShiShi, qui a bust hier contre lui dans un énorme pot avec As-Dame contre les Dames à tapis preflop.

On connaît désormais les 7 finalistes de ce Main Event du SISMIX édition 2024, à tout de suite pour la présentation de tout ce beau petit monde.

Tableau de bord Level 44 - Blindes 300 000 / 600 000 BB Ante 600 000 7 joueurs restants (sur 2 736 entrées) Tapis moyen : 19 542 857 Prix assuré : 200 000 MAD

Des souvenirs pour la vie

Hedi Boussetta se rappelera longtemps de son plus beau deeprun en live (4e pour 520 000 MAD) Main Event 5 500 MAD (Table finale)

Boussetta
Il possédait encore 17 blindes au retour du dinner-break... Mais Hedi Boussetta n'a pu passer la vitesse supérieure. Vite tombé à 7,5 millions aux blindes 700 000 /1 400 000, le Français découvre K6 en small blind, un combo largement suffisant pour envoyer son stack au milieu dans un pot non ouvert. Petre Ionescu trouve un call facile avec une paire de Septs en big blind, et sa main tient à l'issue d'un board 9583Q. Le qualifié Winamax, qui avait gagné son package en ligne pour ce festival, remporte donc 520 000 Dirhams, environ 48 000 €, ce qui constitue son premier score à cinq chiffres en live, son meilleur résultat étant jusqu'ici une 3e place sur le Starter du SISMIX Costa Brava.

Le point final d'une journée inégale, qu'il avait pourtant entamée avec dans le top 3 des 24 joueurs au départ ce dimanche : "C"était une journée en demi-teinte, confirme le Lillois. Cela a été très dur au début, j'ai perdu les trois quarts de mon stack. Puis j'ai gagné un 30/70 crucial en début de TF, et après il y avait beaucoup d'ICM. Je suis déçu à chaud, mais à froid c'est sûr que je serai content. Si on m'avait dit ça avant le tournoi, j'aurai signé direct." Car pour sûr, son gain va l'aider à passer au niveau supérieur dans sa carrière de grinder professionnel : "Cela va booster ma bankroll. Je vais jouer un peu plus de live."

Bousetta 2
En attendant, le protégé de Thomas Santerne va devoir se remettre de ses émotions : "C'était tellement intense... Trois jours en immersion. Il va falloir redescendre un peu. Je me dis que je n'étais pas loin des 150k et du titre dans le plus gros tournoi de 6-max du monde..." Et pour sûr, Hedi gardera des souvenirs impérissables de sa finale, où tous ses amis (il fait partie du groupe des Pokerpotes) étaient venus l'encourager. "Ce rail me restera en tête pendant des années. On est une bonne bande de potes, je me suis régalé. Je vais leur payer une bouteille ou deux au Theatro." En voilà un qui va kiffer le SISMIX jusqu'au bout du bout...

Tableau de bord 30 minutes à jouer au level 49 - Blindes 700 000 / 1 400 000 BB Ante 1 400 000 3 joueurs restants (sur 2 736 entrées) Tapis moyen : 45 600 000 Prix assuré : 755 000 MAD