redirection

Winamax SISMIX 2024-Main Event - 1D

Toujours beau à Marrakech

Main Event 5 500 MAD (Day 1D)

De Breyne

Bernard de Breyne, l'homme qui a fait de Namur une place forte du poker

Et si vous proposiez à votre patron de faire un petit team-building au prochain SISMIX, vous imagineriez sa tête ? C'est plus facile à proposer quand vous évoluez dans le même milieu. Demandez plutôt à l'équipe de floors du Circus Casino Resort de Namur, qui sont venus se faire kiffer pendant trois jours du côté de Marrakech.

Après le succès de leur BPC Namur (remporté par Rayane Mokhtar il y a quelques jours) et avant le grand rendez-vous estival des WaSOP, une petite excursion en terre marocaine leur permet de taper le carton tout en observant comment leur concurrent/collègue gère un festival comme celui-là.

"L'idée, c'est vraiment de resserrer l'esprit de groupe, de profiter ensemble dans un endroit dédié à la fête et au poker", me confie Will Lion, responsable du stream à la base et devenu responsable de la communication depuis quelques mois, "mais aussi de voir ce que font les autres, s'inspirer et travailler sur la relation clientèle. C'est important que les joueurs nous voient pour qu'ils aient connaissance de ce qu'on fait et donner envie aux joueurs de venir voir ce qu'il se passe à Namur s'ils ne connaissent pas".

Greg Puissant

Greg Puissant deep run trois tournois sur quatre, attention à lui !

Ils sont venus à sept, trois d'entre eux jouent le Day 1D du Main Event, l'incontournable Bernard de Breyne (VIP Manager), Greg Puissant (Responsable Poker) et Sébastien Radelet (floor).

Les autres, ont déjà commencé à picoler mais joueront probablement les side events, Mich, Patrick et Greg V.

Quand à Adrien Cauchie, le directeur des jeux du Circus Casino Resort de Namur, il aurait selon Will l'intention d'aller tester la roulette locale plutôt que les tables de poker.

Côté poker, on surveillera particulièrement Greg Puissant, qui a la fâcheuse tendance à deep run tous les tournois qu'il joue. Le dernier en date, un Side Event à 2 000 € sur l'EPT Paris où il avait croisé le fer avec Davidi Kitai pour finalement terminer en table finale.

Equipe Namur

Le grand huit

Main Event 5 500 MAD (Day 1D)

Di Meglio
Antoine Goutard a trouvé son maître ! Si le grinder avait annoncé avoir déjà mis six bullets dans ce Main Event, un joueur a fait encore pire : Mathieu Di Meglio, qui a réalisé rien de moins que le grand chelem, ayant utilisé les huit bullets à sa disposition alors qu'il est encore en lice dans le Day 1D. Il faut dire qu'il peut se le permettre, après avoir réussi le festival le plus prolifique de sa carrière à l'EPT Monte-Carlo, où il a encaissé plus de 400 000 € en dix jours. Matthieu a donc seulement remis 1% de ce pécule en jeu sur ce Main Event SISMIX, soit 4 000 €, et cela ne semble pas l'embêter outre-mesure : à Marrakech, le mood n'est pas franchement le même que sur le Rocher. "Ici, je me régale. Il fait beau, c'est poker vacances." D'ailleurs, Matthieu se sent tellement bien dans la ville rouge qu'il va carrément s'y installer ! "Je vais rentrer en Corse, et j'espère emménager en septembre. Déjà qu'on me voyait souvent sur les tournois ici, je vais tous les jouer maintenant !"

En attendant, Mathieu n'a pas encore de programme prédéfini niveau poker : "Je ne sais pas si je vais aller à Vegas. J'ai des trucs personnels à régler, et cela tombe en plein Main Event des WSOP. Je vais voir, parce que si c'est pour jouer dix jours, et il faut se remettre du jetlag... En tout cas, j'espère que je serai encore vivant." Vivant, il l'est en tout cas toujours dans ce Main Event marocain, qu'il a joué dans des conditions difficiles : "À chaque fois, je suis rentré avec 30 BB en raison des files d'attentes. Je n'ai pas joué une bullet normale ! Et avec ce stack, il suffit de perdre un coup et tu tombes à 18 BB. Et en 6-max, ça va vite..." Au moment de quitter le salon égyptien pour aller jouer sous le dôme, Mathieu possédait environ 100 000 jetons. En espérant ne pas avoir fait tout ça pour rien...

Plus fort qu’un double-up

Main Event 5 500 MAD (Day 1D)

Wappap
Il joue sa 4e bullet, mais c'est peut-être la bonne : Mathieu Papineau vient de prendre un gros coup dans le dernier Jour 1 du Main Event. Rien d'affolant à première vue, puisqu'après une relance UTG, "Wappap" call en SB, imité par la BB. On semble s'acheminer vers une main sans histoires après que le trio a checké le flop 310J et le turn 7... La river est un 9, et Matthieu check une troisième fois. Le joueur en BB propose 11 500, payé par le relanceur initial... Et Mathieu sort de sa boite, en relançant tout ce beau monde, pour 45 000. La BB choisit de partir à tapis pour 70 000, et le joueur UTG s'écarte, après une petite réflexion. Mathieu snap avec KQ pour des nuts rentabilisés au maximum, son adversaire détenant un 8 pour une quinte bien inférieure. Le résident marrakchi en profite donc pour remonter à 185 000 jetons, et garder une chance de deeprun à nouveau sur ses terres.

Noguera
Nicolas Noguera, lui, fait partie de ces joueurs plutôt discrets dans un tournoi de poker. Enfin, sauf quand il deeprun, comme ce fut le cas l'an passé par exemple, avec une 3e place sur l'APO 2500. Le Parisien a en tout cas fait des vagues à sa table, trouvant un bon gros triple-up avec deux Dames contre As-Roi et As-Dame, tout étant parti à tapis préflop. De quoi grimper à 260 000 jetons !

Lewis in extremis

CLIQUEZ ICI POUR LE CLASSEMENT COMPLET DU DAY 1D Romain Lewis termine chipleader du dernier des Day 1 devant sa compère Leo Margets Main Event 5 500 MAD (Fin du Day 1D)

Romain Lewis

Après avoir mis cinq bullets dans ce Main Event, Romain Lewis parvient enfin à emballer des jetons dans le sac. Et c'est un sac bien rempli qu'il a laissé sur la table avant d'aller se reposer, de 859 000 jetons, suffisant pour lui offrir le statut de chipleader du Day 1D.

"Tout s'est bien passé sur cette 5ᵉ bullet. C'est un Turbo, j'ai joué des gros coups dans tous les sens, j'en ai plus gagné que perdus." Romain revient sur un coup qui l'a fait décoller, quand il était à 200 000. "J'open au bouton avec deux Rois. C'est défendu en BB. Je trouve brelan sur un flop Roi-4-3 avec un tirage couleur. Je fais 5 000 (1BB), il check/call. Turn 5, je fais 17 000, il paye encore. River 4 qui fait rentrer la flush et il lead 22 000. Je me dis qu'il passera jamais une flush, je relance à 173 000 et il call-muck".

Bien soulagé d'avoir enfin un bag pour le Day 2, après quatre jours non-stop à jouer au poker entre sa table finale du Battle Royale et les Day 1B, 1C et 1D, Romain n'avait qu'une envie, aller dormir pour être d'attaque demain pour un gros Day 2, avec encore un paquet de joueurs à battre pour faire mieux que sa 22ᵉ place en 2016.

Leo Margets

Une collègue du Team l'accompagnera au Day 2, Leo Margets, qui, elle aussi, a monté un stack conséquent (675 000) pour la deuxième partie du tournoi qui démarre demain.

Ils seront donc cinq membres du Team au Day 2 du Main Event du SISMIX : Pierre Calamusa, Gus Hansen, Mustapha Kanit, Romain Lewis et Leo Margets.

Sur ce Day 1D de la dernière chance, sont également passés quelques têtes de série comme Guillaume Darcourt, Idir Haïche, Mathieu Choffardet ou Luigi Macaluso.

Le Top 10

Nom Prénom Jetons
Lewis Romain 859 000
Baldanza Théo 834 000
El Yaacoubi Halim 815 000
Choffardet Mathieu 694 000
Margets Leo 675 000
Erg 598 000
Darcourt Guillaume 569 000
Macaluso Luigi 556 000
Uyanik Volga 492 000
Dani 443 000

Day 1D : le chip-count officiel

La galerie photo officielle

Record pulvérisé !

Avec 2 736 entrées, l'édition 2024 du SISMIX efface les WSOP des tablettes pour devenir le plus grand tournoi en 6-max jamais organisé dans toute l'histoire du poker. Un très joli cadeau pour célébrer les dix ans d'existence de notre festival electro-poker

SISMIX Record

Dès le premier jour, on a compris que ce SISMIX édition 2024 ne serait pas tout à fait comme les autres. Des files d'attente disproportionnées, un Main Event qui pulvérise d'entrée de jeu ses propres chiffres de participation, des Side Events au diapason, une cargaison de nouvelles têtes : tout le monde ici a très vite compris qu'il ne s'agissait que d'une question d'heures avant que les 1 900 inscriptions de 2023 soient rayées des tablettes. Mais de là à imaginer dépasser les 2 036 entrées de Lloret de Mar, les 2 221 de Bratislava puis à reconquérir le titre de plus grand tournoi 6-max de la planète des mains des World Series of Poker, alors que les deux événements ont exceptionnellement démarré le même jour cette année, il y avait un pas de dromadaire que nous n'étions pas prêts à franchir.

Et pourtant, avec 2 736 entrants, les 2 454 recensées en 2023 sur le 1 500 $ 6-max des WSOP se retrouvent loin derrière. Le SISMIX 2024 est officiellement le plus grand tournoi 6-max jamais organisé sur la planète poker. Et peu importe au fond si les World Series récupèrent ce titre honorifique dès la semaine prochaine (ce qui reste loin d'être fait) : notre festival electro poker n'a jamais été aussi populaire. Vous avez célébré dignement avec nous son dixième anniversaire, et le plus beau là-dedans, c'est que la fête est encore loin d'être terminée.

La répartition des inscriptions

WIP

Day Entrées ITM
1A 549 91
1B 824 136
1C 986 163
1D 377 63
TOTAL 2 736 453

Le Top 10 au départ du Day 2

Nathan Pascal - Lucas Resines

Joueur Tapis
Dong Cho 1 139 000
Valentin Pinault 1 065 000
Anas Tadini 1 042 000
Matthieu Lamagnère 997 000
Lucas Resines 991 000
Jorden Verbraeken 928 000
Nathan Pascal 920 000
Nolan Madene 884 000
Johann Greboval 880 000
Romain Lewis 859 000

Le chipleader du Day 1C sera donc celui du Day 2, un croupier coréen en vacances répondant au nom de Dong Cho. Il devance de peu deux énormes habitués de Marrakech (Anas Tadini et Matthieu Lamagnère), deux potos toulousains Nathan Pascal et Nolan Madene ainsi que notre Pro Romain Lewis, qualifié in extremis sur le Day 1D Turbo. Tout ce beau monde reprendra aux blindes 4 000 / 8 000 / BB ante 8 000.

Day 2 : le seat draw

Day 2 : le chipcount complet

Les plus gros Main Events 6-max de Winamax

Pool Party

Tournoi Entrées Vainqueur Gains
SISMIX 2024 2 736 ??? ???
WPO Bratislava 2022 2 221 Devidas Daubaris (Lituanie) 120 000 €
WPO Madrid 2022 2 182 Omar Del Piño (Espagne) 130 000 €
SISMIX Costa Brava 2019 2 036 Tim Hartmann (Allemagne) 100 782 € (deal)
SISMIX 2023 1 900 Issam Benhaddou (Maroc) 937 500 MAD (deal)
WPO Bratislava 2023 1 577 Martin Bartos (Slovaquie) 100 000 €
WPO Dublin 2019 1 389 Philippe Guillou (France) 70 000 € (deal)
WPO Dublin 2018 1 191 Karol Wojciechowski (Irlande) 89 716 € (deal)
SISMIX 2018 1 078 Adrián Mateos (Espagne) 1 000 000 MAD
SISMIX 2017 1 078 Hugo Larachiche (France) 1 000 000 MAD

En 2019, voir l'un de nos tournois live 6-max dépasser les 2 000 entrées relevait de l'anomalie. Une anomalie heureuse, mais une anomalie tout de même. Si vous étiez sur place, vous devez forcément vous en souvenir : nous n'étions pas prêts. Une victoire à la Pyrrhus qui avait au moins eu le mérite de nous pousser à faire encore mieux par la suite... qui a mis trois ans à se présenter, Covid oblige. À Madrid, vous nous avez démontré que votre amour du poker live en 6-max était plus vivant que jamais, avant de vous précipiter à Bratislava, destination aussi nouvelle qu'exotique, ayant rapidement fait oublier Dublin.

Quant au retour du SISMIX dans son berceau de Marrakech, il fut triomphant ! Au point que certains esprits chagrins en interne s'attendaient à une affluence déclinante au Es Saadi cette année par rapport à la précédente. Mais parce que vous aimez décidément déjouer tous nos pronostics, vous nous avez prouvé que l'on ne peut jamais se reposer sur nos acquis. Alors on a poussé les murs, une fois de plus, pour faire rentrer des hexagones dans des carrés. Pour ça, il a fallu rogner sur quelques Side Events, en limiter fortement la capacité. Mais sans rien annuler ni, on l'espère, rogner sur votre plaisir de jeu. Jusqu'où nous mènerons vos prochaines folies ? Soyez assurés qu'une fois la dernière carte distribuée ce dimanche, on commencera très fort à y penser.

Ne reste plus qu'une seule et dernière question à ce stade : combien prendra le gagnant de cette édition de tous les records ? Encore un tout petit peu de patience : l'échelle des gains vous sera dévoilée demain midi. Tout ce qu'on peut vous dire, c'est que l'on va aller bien au-dessus du million de dirhams...