redirection

Winamax Poker Open Bratislava-Main Event - 1B

La même, mais en plus gros

À peine entamé, le Day 1B atteint déjà les chiffres du Day 1A Main Event 500 €

Chateau Bratislava
Aucun suspens quant aux chiffres de la deuxième journée de départ du WPO Bratislava : ils seront supérieurs, bien supérieurs à ceux de la veille. Hier, un total de 427 inscriptions ont été enregistrées sur le Day 1A, re-entries inclus. Aujourd'hui, même pas une heure après le coup d'envoi du Day 1B, le compteur a déjà franchi la barre des 400 inscrits. Pour aller battre les chiffres du Day 1B de Madrid (ce qui fut fait haut la main hier), il faudra dépasser les 533 inscrits. Là encore, on ne spoilera personne en annonçant que le chose est d'avance assurée.

Day 1B : jeudi à midi (niveaux de 30 minutes)
Day 1C : vendredi à midi (niveaux de 30 minutes)
Day 1D Turbo : vendredi à 19 heures (niveaux de 15 minutes)
Day 2 : samedi à midi
Day 3 et table finale : dimanche à12h30

Rappelons que pour la première fois sur un Main Event live Winamax, les places payées seront atteintes dès la fin du Day 1. L’évènement concernera 17 % des participants, et se produira aux alentours du Level 20 ou 21. Les retardataires auront jusqu’à la fin du niveau 13 pour s’assoir (mais ils débuteront tout de même avec un stack complet de 50 000). Quant aux malchanceux qui subiront une élimination trop rapide, ils pourront retenter leur chance une fois par journée.

La structure du Day 1B

Jetons50 000 jetons au départ, et au moins 20 niveaux de 30 minutes agencés tels que suit :



































































































































LEVEL SB BB BB ANTE
1 100 200 200
2 100 300 300
3 200 400 400
4 200 500 500
5 300 600 600
6 300 700 700
7 400 800 800
8 500 1000 1000
9 600 1200 1200
10 700 1400 1400
11 800 1600 1600
12 1000 2000 2000
13 1200 2500 2500
14 1500 3000 3000
15 1500 3500 3500
16 2000 4000 4000
17 2000 5000 5000
18 3000 6000 6000
19 3000 7000 7000
20 4000 8000 8000

Le syndrome K

Kool Shen lance les hostilités Main Event 500 € (Day 1B)

Kool Shen
L'humble Kool Shen n'est pas du genre à hijacker le micro lors du shuffle up and deal pour se lancer dans un exercice d'auto-promo. Pourtant, il y avait de quoi : ce soir, il crèvera l'écran en prime time sur TF1, à l'occasion de la diffusion du premier épisode de Syndrome E, adaptation d'un polar de Franck Thilliez où il tient l'un des premiers rôles aux côtés d'Emmanuelle Béart, Vincent Elbaz, Richard Bohringer, Michel Bernier et j'en passe. En attendant le lancement du streaming du Day 1B avec Ponce (prise d'antenne prévue vers 17h), jetez-un œil à la bande-annonce :

Les requins du Danube

Main Event 500 € (Day 1B)

Christopher

Hier, mon collègue Rootsah vous parlait de Léo et Thomas, fiers quarts-de-finalistes de l'édition 2020 du KING5 au sein de l'équipe Sharks of the River. Aujourd'hui, nos pas nous ont mené par hasard vers le capitaine de ces requins d'eau douce, Christopher. "Les années précédentes, je le jouais avec des potes, mais ça ne se passait pas très bien, explique-t-il. Donc pour cette fois-ci, j'avais envie de repartir de zéro, de vraiment le focus avec des mecs qui savent un minimum tenir les cartes." Direction donc Wam-Poker, où les propositions n'ont pas tardé à affluer dans la rubrique dédiée.

"Le premier à répondre a été Allan, qui joue aussi ce Day 1B. Ensuite est venu Lucas, qui a fait Madrid de son côté, parce qu'il ne pouvait pas venir à Bratislava. Et puis est arrivé Léo, qui avait un Sharkscope très propre même s'il ne jouait que depuis un an ou deux et il a amené Thomas. Tout s'est bien passé jusqu'aux heads-up et là ça se joue à un flip pour qu'on aille à Vegas. Sur le moment, on était vraiment dégoûtés, mais on a quand même vite relativisé, c'est super d'être ici." Un credo positif que Christopher applique à la lettre. Car quoi qu'il se passe aujourd'hui, lui aura un Day 2 à jouer ce week-end... dans un autre casino de la ville. "J'ai terminé dans les chipleaders d'un 100 € hier, le Day 2 aura lieu dimanche. Bien sûr, si je suis au Day 3 ici, je privilégierai le WPO, sans l'ombre du doute." Quoi de plus logique qu'un début de festival qui roule pour ce chauffeur routier, spécialisé dans les travaux publics du côté du Luxembourg ?

Xavier Arnal

Hasard du seat draw, Christopher a trouvé place à côté d'un autre qualifié KING5, Xavier, un ami d'enfance d'Harper. "Je n'ai rien touché du tout en deux heures, j'ai perdu le minimum que je pouvais perdre," explique le Montilien, qui pourra tout de même compter sur un re-entry en cas de faux départ.

Direct dans le Top 5

Main Event 500 € (Day 1B)

Michel

Il y a des propositions qui ne se refusent pas. Surtout lorsque l'on est reporter poker au milieu d'un Day 1B de Main Event Winamax Poker Open à la densité folle. Aussi, quand un joueur que l'on ne connait absolument pas sort du bois entre deux tables et nous lâche "Hey, ça te dit une main quinte flush contre quinte flush ?" on ne se fait pas prier longtemps. C'est à la première pause de la journée que vient nous retrouver Michel, qualifié via le SEPT, club emblématique de Saint-Étienne, pour nous raconter en détail ses malheurs.

"Ça se passe au deuxième niveau. Le siège 3 min-raise et c'est payé trois fois, dont moi au bouton avec A3. Le flop vient 245. Quinte et flush draw max ! Je n'ai pas peur de grand-chose. Je mise 1 500 et le relanceur initial est le seul à payer. Turn 5 qui m'embête un peu mais bon, je suis toujours bien, j'envoie le deuxième barrel. River 3 et là il lead d'un peu moins que la taille du pot. Je décide de relancer à 25 000 pour value et il fait tapis pour 50 000, après m'avoir demandé 'T'as l'As de pique ?' Ça m'a rappelé le coup avec Daniel Negreanu à l'EPT Londres il y a une dizaine d'années, où il shove avec une merguez et sort à son adversaire 'Tu as les Rois ?'. Le mec avait vraiment les Rois, ça l'a complètement déstabilise et il a foldé. Bon, sauf que cette fois, il voulait que j'aie l'As de pique puisqu'il avait 66. Rétrospectivement, on se dit toujours qu'on pouvait folder, qu'il ne pouvait rien avoir d'autre..."

Tombé à 10 000 sur les 50 000 de départ après ce coup du sort, Michel parvient ensuite à doubler avant de redescendre autour de 15 000. "Le Day 1A s'était déjà mal passé hier, mais derrière, j'ai pris un autre ticket sur un satellite live." Une chance de plus pour Michel le Vert de leur montrer qui c'est le plus fort.

Les 5 Fantastiques

Main Event 500 € (Day 1B)

Hugues Mazerolle - Dimitri Halliez - Benjamin Saada

"Donnez-nous Davidi Kitai ! Ou João Vieira !" Il n'a effectivement guère que l'un de ces deux-là qui pourrait parvenir à rehausser un peu plus le casting déjà fichtrement prestigieux de la table 102. Jugez plutôt : le Team Pro Winamax et Champion du Monde Romain Lewis, trois top regs online tenant également plutôt bien les cartes en live Nicolas 'Cap Haddock' Burtin, Benjamin 'EN_VACANCES' Saada et Hugues 'Chotec' Mazerolle ainsi qu'un ancien habitué du Es Saadi de Marrakech et régulier de nos festivals Dimitri Halliez.

Vous vous en doutez, avec un tel rassemblement de joueurs qui se connaissent par cœur pour se jouer très régulièrement sur nos tables et qui ont l'habitude de se croiser sur le circuit, les passes d'armes sur tapis vert sont au moins aussi savoureuses que les échanges verbaux. Les ouvertures, mises et relances "in the dark" fusent presque à chaque main et le jeu GTO est relégué aux plus sombres cachots des sous-sols crasseux du château de Bratislava.

Romain Lewis

Derrière une mise d'environ un tiers du pot de Romain Lewis sur un board 3T23A, on a ainsi vu Benjamin Saada se saisir d'une lourde pile de jetons bleus et faire folder le Bordelais. Quelques minutes plus tard, ce dernier voit son voisin de droite Nicolas Burtin compléter sa petite blinde dans le noir, miser 1 BB turn après avoir vu l'une de ses deux cartes et envoyer un énorme overbet river. "Tu n'as aucun bluff ici," souffle rLewis avant d'abandonner face up sa top paire à l'As. "C'est un bon fold," lâche le Cap, en retournant une paire de 3 qui avait trouvé un brelan dès le flop puis un full turn.

Alejandro Romero - Alexane Najchaus

Vous l'avez compris, ce n'est pas à cette table que l'on s'ennuiera aujourd'hui. La candidate toute trouvée pour ouvrir le bal du streaming du jour ? On pourrait le penser, mais à la place, vous aurez le droit d'apercevoir en action notre rookie Alexane Najchaus et le Top Shark espagnol Alejandro Romero. Pas mal non plus, non ? Alors rendez-vous, selon votre préférence, sur Winamax TV, Twitch ou YouTube.

L’important c’est de participer

Main Event 500 € (Day 1B)

Muggeo
On ne sait pas exactement combien ils sont, car les chiffres différent selon les sources : mais une chose est sûre, les joueurs de Grenoble sont présent en nombre pour représenter l'Isère à Bratislava. On a ainsi découvert Lionel Muggeo à la table de BigZoowAAp et Sébastien Sergent, un membre éminent du club Grenoble Poker, la grosse entité de la ville avec au minimum une centaine de membres. Et Lionel compte bien imiter la présidente Hassiba Haimiche, qui s'est déjà qualifié pour le Day 2 hier lors du Day 1A : pour cela, il profite de son package gagné sur Winamax, lui qui est également connu sur Kill Tilt sous le pseudo de "7sendo7". "J'ai aussi gagné un package WSOP, je suis allé à Vegas cet été, où j'ai pu disputer un tournoi à 1 000 $."

Et visiblement, Lionel en profite au maximum : "Je m'éclate, il y a une super ambiance, c'est une super expérience. C'est cool de voir en vrai tous les gens qu'on connait. Que je gagne ou que je perde, ce n'est pas le plus important. C'est comme à Vegas : j'ai perdu une partie de ma bankroll poker, mais j'en garde de très bons souvenirs." Pour l'instant, Lionel, qui s'est construit une bankroll depuis 5 ans en démarrant sur des freerolls avant de grinder des MTT à 25 centimes, confie qu'il n'a pas encore tous les bons réflexes d'un joueur de live. "Je fais des missclik, des petites erreurs, comme quand je voulais relancer avec un seul jeton : du coup, le croupier a dit que j'avais simplement payé. C'est plus facile sur le soft Winamax !" Pour l'instant, cela n'a pas remis en question la suite de son tournoi, et c'est bien le plus important.

Grenoble
Roland Pardoux (à gauche) est l'ancien président du club Grenoble Poker et a fini la journée à la même table que Mehdi Saidi, autre membre du club. Les vannes ont fusé chez Roland...

Le retour du PhoeNicks

Main Event 500 € (Day 1B)

Nicolas

Avis à tous les joueurs engagés sur ce Winamax Poker Open de Bratislava : nous sommes armés d'un fichier recensant tous les qualifiés présents ici cette semaine, et nous n'hésiterons pas à nous en servir. Pour obtenir de précieuses informations à votre sujet d'abord, et venir vous taper la discut' à table ensuite. C'est ainsi que nous avons appris que Nicolas était en possession d'un package remporté en Expresso pour le WPO... 2019. "J'en avais gagné deux en fait, s'explique-t-il. Mon Day 1 à Dublin ne s'était pas bien passé, je ne me sentais pas au mieux à table, donc j'ai préféré ne pas re-entry." Le Covid et l'impossibilité de se rendre à Madrid en mai ont fini par repousser cette invitation de trois ans.

"Pour Bratislava, j'étais super chaud dès que ça a été annoncé : je me suis jeté dessus. Je n'avais jamais mis les pieds en Europe de l'Est et les tarifs étaient visiblement très corrects, pour le logement comme pour les pintes. Bon, le souci là c'est que je suis en pleine préparation du marathon de Valence début décembre, donc je ne bois pas. À la place, je me lève tôt le matin pour aller courir. Ils ont de très longues pistes cyclables ici, c'est pratique."

Guillaume Diaz

Sauf qu'entre sa qualification et ses premiers lâchers de jetons à Bratislava, Nicolas est devenu quelqu'un sur Winamax. En avril 2019, soit quelques mois seulement après sa découverte du poker, PhoeNicks remportait le KING5 en compagnie de ses quatre autres compères, les impayables dézanuseurs toulousains. "On voulait refaire le coup à Bratislava, se pointer tous les cinq, mais finalement, seul Rémi '.Freeman.' a pu venir." Présent depuis lundi, Nicolas a pu s'échauffer sur le Battle Royale, pour lequel il s'est qualifié sur un sat live à 100 €. Et sur ce Main Event, la bataille sera toute aussi princière avec notamment un certain Guillaume Diaz installé juste à sa gauche.

De Bangkok à Bratislava

Main Event 500 € (Day 1B)

Julien Rouxel
"La table devient moins rigolote..." Si Sébastien Lapeyre, pointé à 100 000 à 17 heures, se lamente ainsi, c'est parce qu'il vient de voir s'installer à sa droite l'un des gros tapis de ce Day 1B, Julien Rouxel, qui possède 150 000 jetons. Un nom qui va peut-être parler aux anciens... Enfin, entendez par là ceux qui suivaient le poker dès la fin des années 2000. Et pour cause, le grinder a fait de notre jeu préféré son métier depuis 2009, et vit de poker online à Bangkok, lui qui réside en Thaïlande depuis 2013, en compagnie notamment de quelques joueurs de cash game live. Spécialisé en MTT, celui qui officie sur Winamax sous le pseudo "Frenchpump" depuis quelques semaines confie qu'il a remporté un titre Wina Series en avril, et a également gagné des High Rollers et autres Battle Royale en semaine. "Mon activité de joueur est à 95 % online", confirme Julien, qui rentre en Europe une fois par an.

Vous l'aurez compris, le live n'est pas son principal centre d'intérêt quand il s'agit de jouer aux cartes, malgré une solide fiche Hendon Mob à 221 000 $ de gains : "Je suis allé quelques fois à Macao, mais mon dernier live date de 2018. En plus, avec le Covid..." Autant dire que le Brestois, dont la seule apparition sur les tournois Winamax remonte au WPO Dublin en 2016, ne connait pas encore la dernière génération de sharks online : "Je me sens vieux, ils avaient tous entre 20 et 25 ans hier à ma table", confie le joueur de 34 ans. Car oui, il joue ce jeudi sa deuxième bullet dans ce Main Event. "Hier, j'avais un stack équivalent au même moment de la journée, et c'est là que ça a dérapé. Aujourd'hui, j'ai surtout joué un gros coup où, après un limp UTG, je décide d'overlimp Roi-Valet car ce limpeur ne jouait pas beaucoup de coups. On est trois sur le flop K-9-2 tout à cœur, moi je n'en ai pas, mais je mise 1/3 du pot après deux checks. Le limpeur paye, je fais 2/3 pot sur le turn K, et mon adversaire 3-bet shove 30 000 avec As-9, sans cœur !" Jusqu'ici tout va bien donc pour Julien, qui est en tout cas heureux de renouer avec les sensations du poker "en dur" : "C'est vraiment cool de rejouer en live. Hier, quand j'ai bust, je m'en foutais un peu, parce que j'avais pris du plaisir à la table, notamment grâce à ce format 6-Max." On espère pour lui qu'il va le prolonger, ce plaisir...

600, ça nous scie

Main Event 500 € (Day 1B)

Salle Pleine

Le boss de nos tournois live Matthieu Duran a bien résumé la chose sur le chan WhatsApp du Team Winamax : dès que nous avons dû annoncer à contrecœur l'annulation du Winamax Poker Open de Dublin pour déplacement l'événement à Bratislava, nous savions que cette grande première slovaque allait attirer bon nombre de fans de notre légendaire festival irlandais. Mais peut-être pas à ce point. "Le WPO Bratislava était pensé comme une alternative à Dublin. Maintenant, il remplace Dublin !"

Joueur

À trois niveaux du dinner break, coïncidant avec la fin des enregistrements tardifs, l'horloge de ce Day 1B affiche 620 entrées. Pour vous donner un ordre d'idée, la deuxième journée de départ à Madrid s'était terminée avec 533 inscriptions. On ne sait pas encore si cette inflation se poursuivra au Day 1C, mais une chose est sûre : pour vous, le WPO Bratislava, c'est áno (ça veut dire "oui"). Allez, petite revue d'effectif pour brosser de façon un peu plus exhaustive le portrait de cette sublime journée de poker.

Benjamin Gelin

Jour après jour, il bosse d'arrache-pied pour vous offrir la plus belle grille de tournois et les plus belles structures online d'Europe : notre collègue BenG fait sans peine partie des meilleurs joueurs de la boîte.

Joueur

Kazuma Fujiyama
Depuis sa deuxième place sur le SISMIX en 2017, le Japonais Kazuma Fujiyama est de tous nos rendez-vous live (ou presque)

Gérôme

Joueuse Pouce
En table 51, Stéphanie Montrichard a lancé son Day 1B avec un brelan de 5 floppé face à un joueur n’ayant pas eu le cœur de jeter ses As. La joueuse du Rhône revendique un contingent de plus de trente joueurs venus à Bratislava depuis Lyon. Il faut dire qu’avec trois clubs historiques actifs depuis plus de quinze ans – Poker@Lyon, Lyon Hold’em et le Tripot Hold’em Club – la cité des Gones est depuis toujours une place-forte du poker hexagonal.

Joueur

Philippe Guillou
Il a fait partie des premiers éliminés de la journée, mais la deuxième bullet semble mieux se passer puur le vainqueur du WPO Dublin 2019 Philippe Guillou.

Joueur

Jose
Chez Winamax, on le surnomme Josus pour sa capacité à marcher sur l'eau à une table de poker, transformer les poubelles en monstre et multiplier les jackpots : bonne chance à vous si vous devez affronter Jose.

Joueur Comptoir

Sophie Petrides
Runner-up du High Five des Winamax Series de janvier 2021 (devant plus de 110 000 entrants !), l'ancienne croupière devenue - entre autres - modératrice sur Winamax TV Sophie Petrides a eu moins de réussite aujourd'hui. Pour mieux revenir bannir des joueurs demain ?

Joueur

Slimane Mamèche
Un livetard parisien, un vrai, qui a fait le déplacement jusqu'à Bratislava : bienvenue chez nous Slimane Mamèche !

Joueur

Mustapha Kanit - João Vieira
Enregistrement tardif pour Mustapha Kanit et João Vieira, qui se retrouvent à la même table, et toujours avec le sourire !

Frédéric Desgouttes

Jonathan Therme
Toutes nos féliciations à Jonathan Therme, qui est devenu le septième joueur français de l'année (le 35e au total) à remporter un bracelet WSOP ! Le Bordelais s'est imposé il y a deux semaines sur un Superstack Turbo Bounty à 315 $ organisé sur GGPoker, pour un peu plus de 75 000 billets verts. N'oublie pas de payer ta tournée John !

Pour la photo

Main Event 500 € (Day 1B)

Vuong
Lui aussi n'est pas bien vieux, mais fait clairement partie des anciens dans le poker moderne : on dit bonjour à Vuong Than Trong ! Grinder online également, c'est lui en cash-game qu'il officie, principalement en Pot Limit Omaha, sa variante préférée, qu'il trouve "bien mieux que le Hold'em". Aux tables de Winamax, vous pouvez ainsi le croiser sous le pseudo "Prosthetic". En revanche, celui qui est depuis de nombreuses années chroniqueur pour la partie technique du magazine LivePoker se fait rare en live (l'auteur de ces lignes en sait quelque chose, lui qui galérait à trouver de nouvelles photos de Vuong pour illustrer les articles du mensuel). Et c'est dommage, car le tatoué fait le bonheur de notre photographe Caroline, et ne compte qu'une seule ligne Hendon Mob à son palmarès, et pas n'importe laquelle : une 3e place à l'EPT Deauville 2012, pour 328 000 €. "Je suis venu ici car je suis invité en tant que Red Diamond", explique Vuong.

Vuong Tatouage
Pour l'instant, tout ne se passe pas comme prévu pour le Parisien, puisqu'il vient tout simplement de perdre un pot qui l'aurait placé dans les hauteurs du chipcount, en poussant deux Dames à tapis préflop, laminées par deux Rois. "Je ne regarde pas l'average et toutes ces choses-là", rigole t-il avec l'un de ses potes autour de la table. Et ce ne sera pas facile de revenir dans la partie avec ses derniers 24 000, alors qu'il doit désormais composer avec deux stacks de plus de 200 000 à sa droite. En revanche, ça se passe mieux en cash-game : "Hier, j'ai joué sur la 5/5 € du casino en Omaha. Ça s'est bien passé [Vuong semble avoir ramassé quelques milliers d'euros], il y a eu des gros pots, mais je m'imaginais que les gens étaient davantage la pour flamber." Pour vous assoir à la table de Vuong, il vous faudra en tout cas débourser un minimum de 500 €, même si ce dernier confiait que les stacks à table se comptaient parfois jusqu'à quelques milliers d'euros. Voilà en tout cas une alternative comme une autre si vous ne pouvez pas mettre autant de bullets que prévu sur nos tournois, tous pleins à craquer. À bon entendeur...

Que la fête commence ?

Main Event 500 € (Day 1B)

Verdier
Vous connaissez sans doute Gregory Caubet, alias "Monsieur 400k". Il est temps de vous familiariser avec quelques-uns de ses bons amis, et en premier lieu Stéphane Verdier. Joueur de live aguerri, on le voit ainsi régulièrement aux tables des festivals depuis dix ans, ce qui lui permet de cumuler tout de même 50 places payées et 220 000 $ de gains sur le circuit depuis 2011. Celui qui réside à Luchin a notamment atteint la finale du Seniors Event de l'EPT Barcelone il y a quelques semaines sur un field de plus de 400 entrées, pour un bon billet de 10 000 balles, peu après être rentré de son 4e séjour à Vegas : "C'était sympa d'être le plus jeune à toutes les tables !" Déjà venu tester l'ambiance des tournois Winamax sur le WPO à Lloret de Mar et le Sismix de Marrakech, Stéphane nous confie une petite anecdote : "J'avais joué avec Raymond Domenech, et il est bien plus sympa qu'on pourrait le croire. Mais il ne joue pas une main..." Stéphane est en tout cas un peu déçu de la non-présence de son pote Greg à Brastislava. "Il joue moins au poker. Et il n'aime pas trop le froid. Bon, il y aura certainement tout de même une grosse bringue à venir cette semaine... Et si je bust du Main Event, je ferai peut-être le tournoi de beer-pong (qui a déjà débuté au Crowne Plaza, on vous en reparle plus tard) et je rejouerai demain. Sans oublier une visite intégrale de la ville."

Florent Marques
Car vous l'aurez compris, Stéphane n'est pas venu seul en Slovaquie : il est accompagné par un joueur qui s'était révélé lors de l'ouverture du marché régulé du poker français en 2010, en la personne de Florent Marques (ici shooté au Sismix 2019). La belle époque pour les pros, où les nombreuses pokerrooms à avoir ouvert leurs portes cherchaient à recruter une Team d'ambassadeurs. Florent a ainsi porté les couleurs de la défunte room TurboPoker durant trois ans, parcourant le circuit live avec quelques beaux résultats à la clé, comme une victoire à la finale de l'ACF Poker Tour en 2012 pour 51 000 €, ou une 7e place au Marrakech Poker Open l'année précédente.

Aujourd'hui, ce n'est plus la même musique pour celui qui était surnommé "OuiOui" : "Là, c'est un peu mes vacances ! Je tiens un bar-restaurant à Montclar-de-Quercy, le O'Sullivan, et la saison estivale est terminée. On sort de trois mois costauds, on était ouverts 7 jours sur 7... Je joue deux fois par an, et les events Wina c'est cool, les destinations changent. Je suis un peu comme un enfant au parc Astérix !" Si l'on vous parle de Florent aujourd'hui, il faut cependant préciser qu'il a mis sa seule et unique bullet pour le Main Event lors du Day 1A, sans succès (il a bust avec deux Rois contre deux As). Selon Stéphane Verdier, Flo a choisi de privilégier le cash game en Pot Limit Omaha (sa spécialité) pour la fin du séjour, et peut-être de jouer le tournoi de la variante au programme de ce WPO, le Royal Omaha de dimanche. Venu avec sa femme Adeline, elle aussi éliminée du Main Event hier, Florent nous avait confié avoir prévu de visiter la ville aujourd'hui. Histoire de repérer quelques bons spots de teuf ?

La rookie vs le taulier

Main Event 500 € (Day 1B)

En matière d'expérience sur les évènements Winamax, c'est un cratère de la taille du Grand Canyon qui sépare Alexane Najchaus et Matthieu Lamagnère. La première a découvert nos fiestas il y a seulement quatre mois, à Madrid… alors que le second pourrait presque figurer sur les photos du staff : n'ayant pas loupé un seul de nos rendez-vous depuis 2010 (douze ans, gros !), il fait littéralement partie des meubles qu'on décharge du camion à notre arrivée. (Grand mais maigre, il ne prend que peu de place dans le carton que l'on dispose entre deux tables 6-max et un chargement de sweats à capuche).

Mathieu Lamagnère
Quelques orbites après le dinner-break, nous avons observé le Bordelais (dont la dernière perf en date sur un live W est toute réconte : runner-up du WPO Madrid, rien que ça) mettre à contribution cette différence d'expérience, avec une pointe de trash-talk pour finir. Ouverture à 8 000 de la dernière arrivée dans le Team Winamax, 3-bet de Matthieu à 32 000 au bouton : Alexane se tâte un moment, puis paie.

On arrivera vite jusqu’à la rivière puisque ni le flop AJ3 ni la turn 10 ne sont misés. Rassurez-vous, l’action sur la rivière, un 5 est un tantinet plus intéressante : 15 000 chez Alexane, et… tapis chez Matthieu. Alexane marque un temps de pause. Chez elle, il reste environ 180 000, plus du double des 72 000 misés par son adversaire. Pour prendre sa décision, Alexane demande le compte exact. Aussitôt la réponse est donnée que ses cartes sont déjà parties dans la direction du croupier. Abandon.

Alexane Najchaus
Un dialogue s'en suit, tandis que Lamagnère récolte le magot :

« Je suis curieuse, tout de même… Checker tout du long pour relancer à la rivière… Je suis curieuse. »
« Oui, mais j’ai remarqué que tu aimais prendre les informations sans en donner, donc donc. »

Candide, Alexane s'offusque :

« Quoi ? Mais tu rigoles ! J’ai dit mes cartes, sur l’autre coup ! »
« Ah bon ? J’ai pas dû entendre… »
« Mais si ! J’ai dit que j’avais air ! »

Les autres joueurs confirment. Le quiproquo se dissipe dans un rire. Mais l'atmosphère semble avoir changé, juste un peu.

Au Nord, c’était les tout bons

Main Event 500 € (Day 1B)

Hochedé
"Je suis le président d'honneur du club de Pokeralille." Voilà qui vous pose un bonhomme : on parle tout de même d'un des clubs de poker historiques de l'hexagone. "Je l'ai fondé en 2006 ou 2007, précise François Hochedé, car c'est bien de lui que l'on parle. Et un quart de siècle plus tard, le club compte pas moins de 250 adhérents ! "J'en ai été le président durant dix ans, continue François. Aujourd'hui, mon titre est juste honorifique. D'ailleurs, le président joue demain, il a gagné son ticket !" Mais en ce qui concerne l'action du jour, François fait bonne figure, avec un stack dans la moyenne peu après le retour du dinner-break. "J'étais mourant il y a dix minutes", s'exclame le Nordiste, qui a direct buy-in le tournoi après être passé près du ticket sur un satellite. "Je reprends espoir."

Autre signal positif : Joao Vieira, assis juste à sa gauche, vient d'être éliminé. "Bon, ça n'a pas duré longtemps, mais j'ai pu prendre une photo, se satisfait Mr l'ex-président. C'est un peu intimidant, mais c'est super sympa de pouvoir jouer avec des joueurs que l'on regarde d'habitude dans les épisodes de Dans la Tête d'un Pro. Et je pense que Joao est le meilleur joueur du Team Winamax." François peut donc encore rêver à une nouvelle perf sur un Main Event WPO, lui qui a terminé dans l'argent sur les quatre derniers WPO Dublin ! "Mais ce sont des ITM en mousse, relativise t-il, et ça va être dur d'en faire un 5e." Tout de même, c'est quand même pas mal, François.

Delhuile
D'ailleurs, les joueurs de Pokeralille semblent être particulièrement à l'aise sur les WPO : Valentin Devooght s'était ainsi adjugé le Colossus du dernier WPO Madrid, tandis que Loic Alexandroff avait terminé 4e du Sismix 2015. Et à Bratislava, l'un de leurs compères fait tout pour les imiter : Simon Delhuille, plus connu sous le surnom de "Shinshin", est pointé à 430 000, soit trois fois la moyenne au milieu du niveau 15 ! Il nous confie avoir gagné plein de petits coups : "Les deux joueurs à ma droite étaient énormes, je les ai beaucoup joué. Il y a notamment une main où sur les blindes 1 200/2 500, l'un deux open en MP, et je 3-bet à 13 500 au bouton avec A5. Il paye et je c-bet 12 500 sur le flop 4QK. Il relance à 38 000. J'ai tous les backdoors et je veux voir ce qu'il va faire sur le turn, donc je paye. Sur un 8, il check, je mise 35 000, et il tank longtemps avant de payer, ce qui renforce ma conviction qu'il y a beaucoup de draws chez lui. La river est un A et il mise 90 000. Ça ne représente pas grand-chose, je call et il muck. Ça m'a mis bien avant le dîner." En tout cas, Simon espère ne pas faire comme en 2017 à Dublin : "J'étais énorme après la bulle et j'ai spew ensuite..."

Joueur de cash game en 1 €/2 €, Simon représente également la Team Very Bad Turn, dont est membre l'ancien gardien de Lille Grégory Wimbée, qui entraîne maintenant les gardiens de but du club nordiste et n'a pas pu venir à Bratislava. Pour l'instant en tout cas, ce sont les rivers qui sont favorables à Simon...

Shishi Brasdacier

Main Event 500 € (Day 1A)

Shishi
Après "Shinshin", c'est le moment de s'intéresser à son presque homonyme : Shishi. Le présentateur de la CP Radio se la croustille sur le Main Event, en attendant de retourner au charbon vendredi en compagnie de son acolyte Comanche : deux émissions seront enregistrées dans la journée, avec notamment au micro notre nouvelle Team Pro Alexane Najchaus. Et Mika est actuellement assis derrière un tapis de 300 000 jetons ! "Je viens de prendre un gros pot, nous explique l'adepte de parkour. Un joueur open, et je défend AJ dans les blindes. Sur le flop Q74, il mise un quart du pot, soit 3 500, et je paye. Le turn est un 2, il fait 15 500, je check/call aussi. La river est un 10, qui fait rentrer ma flush. Je check, il fait 40 000, je fais all-in 140 000, et il paye avec 7-7, dont le 7. Il ne peut pas passer ici." Joueur de cash-game devant l'éternel, Mika s'en sort généralement plutôt bien sur les tournois live Winamax : il a fini 16e et 27e des WPO Dublin 2015 et 2016, et s'était illustré sur le dernier WPO Madrid. On remet ça à Bratislava ?

Le Romain de Dieu

Main Event 500 € (Day 1B)

Les spectateurs du stream de PonceP se régalent : Romain Lewis est en train de leur offrir un récital en table télé. Arrivé peu tôt sur le Day 1B (aux alentours de 17 heures), le Bordelais a eu tôt fait de rattraper son retard. « Il est écœurant. Il les explose ! », nous a soufflé l’animateur de Winamax TV durant la dernière pause. Il est vrai que les 650 000 accumulés en une poignée d’heures représentent 13 fois le stack de départ.

Parmi les victimes de Romain, un des meilleurs joueurs de Winamax, que vous connaissez bien sous son pseudo Cap Haddock :

Le bourreau @RomainLewis s'offre le scalp de @NicolasBurtin, et il est en train de monter un très joli stack sur le Main Event. #WPOBratislava pic.twitter.com/TO0jdt6dRu

— Winamax Poker (@Winamax) September 29, 2022

Puis, un peu plus tard, celui de Mehdi El Meray, de façon bien moins académique :

Clairement, @RomainLewis ne perd jamais. #WPOBratislava pic.twitter.com/8jiWwuaWHN

— Winamax Poker (@Winamax) September 29, 2022

Romain Lewis
Mais parfois, une bonne photo en dira bien plus que n'importe quelle vidéo. Observez bien cette photo de la toujours aussi indispensable Caroline Darcourt. En particulier le regard de Romain au moment de montrer un énigmatique 6 à son adversaire. La cerise sur un succulent gâteau de main où Romain à 3-bet préflop une poubelle, s'est fait 4-bet, et a 5-bet pour le minimum avec une gourmandise non feinte. Un délice !

1 ante ? ITM !

CLIQUEZ ICI POUR LE CHIP COUNT OFFICIEL DU DAY 1B Le Strasbourgeois Jacques Scherer entre dans les places payées muni d'un seul et unique jeton Joli tir groupé pour le Team Winamax qui qualifie Davidi, Leo, Romain, Alex et Volatile38 au Day 2 Vous ne connaissez pas les chip-leaders mais pas de panique : on vous les présente Main Event 500 € (Fin du Day 1B)

WPO Bratislava Day 1B
00h40 à Bratislava. Le "main par main" a débuté depuis quelques minutes. Au compteur : 107 joueurs. Il n'y aura de la place au Day 2 que pour 106 d'entre eux. Les joueurs, beaucoup d'entre eux fébriles en raison d'un stack réduit, ont déjà vécu le frisson d'un coup à tapis à une table voisine. Mais ils se sont vite rassis : les As du joueur en difficulté ont évité le bad-beat face à As-10. Mais déjà, ils se relèvent : les dix blindes d'un certain Gytis Juskevicius, Red Diamond de son état, sont parties au milieu après une ouverture de Baptiste Bensadi. Avec ses 40 BB, ce dernier ne refuse pas le call avec As-Valet. La paire de 10 de son adversaire venu de Lituanie va devoir éviter les balles. C'est fait avec adresse sur un flop K63. Le turn, en revanche, vise droit dans le cœur du joueur à tapis. La rivière 4 résonne comme l'annonce d'un décès.
WPO Bratislava Day 1B
Gytis Juskevicious savait-il qu'à deux tables de là, un joueur était pourtant annoncé pour mort, ayant seulement en sa possession un seul, rien qu'un seul jeton de 1 000 ? Tout juste un dixième du montant de la grosse blinde ! On n'a pas eu le cœur de lui poser cette question, se disant que lorsqu'on est un joueur capable d'envoyer le volume nécessaire pour atteindre le statut Red Diamond, atteindre l'ITM à tout prix avec 10 BB n'est peut-être pas l'objectif principal.
WPO Bratislava Day 1B
Ce qu'on retiendra, c'est que cette sortie a fait tout le bonheur d'un Jacques Scherer qui n'en attendait pas tant. L'amateur venu de Strasbourg, féru de poker depuis une quinzaine d'années, signe son premier ITM en live de la plus atypique et mémorable des façons, applaudi par tous ses adversaires à table. Forcément, il est fort probable que son nom s'inscrire très vite à la liste des éliminés en début de samedi, mais est-ce si important ?

WPO Bratislava Day 1B
Vous connaissez l'identité de la lanterne rouge du classement final du Day 1B. Prenons maintenant l'ascenseur directement jusqu'au sommet : avec 950 000 unités ensachées, Marian Flesar est officiellement le chip-leader du Day 1B, et bat assez largement la performance de Benjamin Gros, son homologue sur le Day 1A (822 000). Avec Flesar, nous avons affaire à un joueur de cru (ils ne sont finalement pas si nombreux à être venus se frotter à l'atmosphère de notre WPO majoritairement franco-espagnol) ayant tout l'air d'un livetard solide et avec de la bouteille : 67 lignes Hendon Mob depuis 2008 et 211 000 $ de gains cumulés, principalement sur des tournois à petit buy-ins organisés en Slovaquie, sous la barre des 200 euros l'entrée. Mais ses excursions à des étages plus élevés de la pyramide poker se sont parfois bien passées, en témoignent cette finale sur un "WPT 500" à Nottingham en 2016 pour 24 360 livres, et une 6e place sur un 1 100 € à Rozvadov l'année suivante pour 30 000 euros.

WPO Bratislava Day 1B
Juste derrière Flesar, un autre joueur local. Enfin, quasiment : Daniel Koloszar nous vient de Hongrie, dont la frontière la plus proche n'est qu'à quelques kilomètres. "Je vis à vingt minutes d'ici", nous explique-t-il en rangeant tranquillement un capital de 915 000 jetons. "Je suis essentiellement un joueur online. Je ne peux pas jouer sur Winamax, malheureusement... mais quand j'ai entendu parler de cet évènement, j'ai tout de suite voulu le jouer. La structure est dingue, et ce n'est pas souvent le cas pour des tournois à ce prix !" Daniel est tout aussi séduit par le format 6-max, lui aussi rare en live : "Il y a beaucoup plus d'action. Sur la fin de la journée, je pense que mon VPIP tournait autour de 40 !" Avant cela, il nous confesse avoir vécu une journée "pleine de swings". Des hauts et des bas, peut-être, mais l'important était de terminer en haut. Voilà chose faite.
WPO Bratislava Day 1B
Romain David a monté 28 tapis de départ en ce Day 1B (849 000), mais ce qui lui importe le plus lorsque Winamax lui tend le micro, c'est de faire une dédicace aux copains. "Je dois passer le bonjour au club Le Flop 18, ça leur fera bien plaisir !" Histoires de potes, toujours : Romain est entré dans le Main Event du WPO en compagnie de deux amis, deux joueurs de Bourges comme lui. Résultat : ce soir, tous ont emballé des jetons comme un seul homme. "La Team Berrrichon, trois sur trois !" s'écriait ainsi le second d'entre eux, Kazuma Fujiyama (146 000). Non loin, Olivier Fede sourait en coin avec ses 195 000. Réaction à chaud de Romain, ostéopathe dans le civil : "Cette année j'ai eu une chatte, c'est dingue. Déjà ici j'ai fait ITM sur mes deux premiers tournois, le Wanted et le Magnum. Mais sur toute l'année, si tu comptes mes huit derniers tournois, tous en live, je fais huit fois ITM !" Une belle série qui ne demande qu'à culminer avec une perf' de légende sur un tournoi qui pourrai bien dépasser les scores historiques enregistrés à Madrid.

WPO Bratislava Day 1B
Si les trois premiers chipleaders étaient jusqu'ici inconnus de nos services, c'est en revanche le plus fidèle des regs du WPO qui pointe en quatrième place : Matthieu Lamagnère, qui, peu avant, nous disait en rigolant qu'il bouclerait ce Day 1B avec un million, s'est rapproché de cette barre fatidique en fin de journée : il entamera le Day 2 avec 789 000. "J'avais des gros stacks à ma droite, et j'ai bénéficié de plusieurs rencontres, nous explique SixCoups. Je n'ai pas trop joué high variance, j'ai grind tranquillement. Demain, je vais pouvoir me reposer, j'ai déjà eu le temps de visiter la ville. Et pour une fois, je passe au Day 2 dès ma première bullet !" Nul doute que Matthieu, qui connait par coeur la structure des festivals Winamax, saura faire bon usage de ses jetons samedi. Même si le chemin est encore long, Matthieu n'a aucun objectif que celui de faire mieux que lors du dernier WPO à Madrid, qu'il avait terminé rien moins que... runner-up ! Quand on vous dit qu'on a affaire à un spécialiste...
WPO Bratislava Day 1B
Le Team Winamax a bien fait le taf aujourd'hui. Les arrivées des stars internationales Joao Vieira et Mustapha Kanit ont été accueillies comme il se doit (même si leur passage sur le Day 1B fut bref - mais on les retrouvera au Day 1C). Romain Lewis a enchainé les éliminations en table TV pour se constituer un tapis de 460 000. Le Top Shark espagnol Alex Romero a fait encore mieux, emballant 553 000 dans le sachet à son nom. Davidi Kitai a enchaîné les selfies avec les fans tout en montant un stack de 219 000. Quant à Leo Margets et Guillaume Diaz, ils ont conservé leurs espoirs intacts mais devront cravacher dès le début du Day 2 (137 000 et 103 000). Tous les autres - à l'exception de Pierre Calamusa, qualifié dès le Day 1A - tenteront une nouvelle bullet vendredi.
WPO Bratislava Day 1B
Davidi, Leo, Guillaume, Romain et les autres ne connaissent pas Magdalena Balibrea. Mais l'Espagnole, elle, les connaît presque intimement. C'est à dire que Magdalena fait partie de l'équipe de traduction de votre série poker préférée, Dans la Tête d'un Pro. Si vous pouvez kiffer les épisodes d'Adrian Mateos en version sous-titrée française, c'est grâce à Magdalena. Et si de l'autre côté des Pyrénées, les espagnols comprennent Romain, Pierre et les autres, c'est aussi grâce à Magdalena. La joueuse installée à Gérone était déjà passionnée de cartes quand elle a répondu à une offre d'emploi de l'(excellente) agence de traduction APlus. "Ils indiquaient que la connaissance du poker était un plus, donc j'ai postulé. Cette année, j'ai traduit les épisodes de Pierre, Romain et Adrian. C'est un travail qui m'a permis de progresser au contact des meilleurs !" Qualifié sur Winamax via un satellite à 10 euros, Magdalena sera au Day 2 avec un solide stack de 469 000.

WPO Bratislava Day 1B
"Il me reste une petite blinde ! Et je devais la poser le coup d'après !" C'est peut dire que François Hochedé à, selon ses propres termes, "serré les fesses" durant le passage de la bulle. "J'ai fait de la résistance." Résultat ? Un cinquième ITM de suite sur un Main Event WPO, rien que ça, un objectif auquel lui-même ne croyait pas beaucoup il y a quelques heures. Il disposera donc de 8 000 jetons à la reprise. Pour la suite, on connait le dicton : "one chip, one chair..."

WPO Bratislava Day 1B
C'est également passé assez juste pour Paul Amsellem (41 000 - photo), Julien Ehrhardt (104 000) , Lionel Muggeo (99 000), et la joueuse de Poker @ Lyon Stéphanie Montrichard.
WPO Bratislava Day 1B
D'autres étaient un peu plus sereins au moment d'entrer dans les places payées : on pense à Simon Delhuille de Poker à Lille (765 000), Ugo Taurines (476 000), Jérôme Launay (346 000), Sébastien Guidez (486 000), Julien Rouxel (389 000), Allan Bertin (231 000), Hadrien Gallois (443 000) et sa compagne Mijon Ly Blia May (313 000 - photo), Benjamin Saada (347 000), Sébastien "Fake" Lapeyre (443 000), Mehdi Saidi (378 000, après avoir cependant perdu une grosse partie de son gros stack en toute fin de journée) et Sébastien Sergent (238 000) qui a réussi un très bon call contre Leandry BigZoowAAp pour presque tout son tapis à dix places de la bulle. Pour la liste complète des qualifiés du Day 1B, c'est par ici.

WPO Bratislava Day 1B
Eux en revanche devront passer par la case re-entry ce vendredi s'ils veulent aller plus loin dans ce tournoi : Mehdi El Meray, Nicolas Burtin, Shishi, Stéphane Verdier, Vuong Than Trong, BenG, Stéphanie Montrichard, Philippe Guillou, Jose de Winamax, Sophie Petrides, Slimane Mamèche, Jonathan Therme, Victor Salinier, Ewen Trevidy, Benjamin Hammann, Sébastien Guinand, Davisd Lichentin, Loic Lecharny, Dorian Hem, Johann Gréboval, Florent Le Neillon, Alban Juen, Hayg Badem, Antoine Goutard, Romain Chauvassagne, Xavier Arnal, Adrien Guyon, Eric Lescot, Sylvain Nazarian, Dimitri Halliez ou encore Hugues Mazerolle (photo).
WPO Bratislava Day 1B
Le Main Event du WPO Bratislava a donc dépassé les 1 058 inscrits après seulement deux des quatre journées de départ. Comme sur cette photo signée Gema Cristobal, résolument "accidental Renaissance", c'est un tournoi riche, bigarré, fourmillant de détails qui est en train de prendre forme. Le record du WPO Madrid va-t-il tomber ? Le record mondial (établi lors des WSOP 2022) est-il atteignable ? Réponse dès vendredi, avec le Day 1C et le Day 1D qui marqueront la clotûre définitive des inscriptions.

WPO Bratislava Day 1B
En ce jeudi, un autre Main Event s'est joué à Bratislava... mais comme on veut en garder un peu sous le coude, on va patienter un peu avant de vous montrer, et vous raconter, l'édition slovaque du Winamax Beer Pong Open !

Day 1B : le chip-count complet

Galerie photo