redirection

PokerStars European Poker Tour Barcelone 2022-Main Event - 3

Rencontre au sommet

Main Event EPT 5 300 € (Day 3)

Gaëlle Baumann
Les tracas subis hier en toute fin de journée sont oubliés : le Day 3 de Gaëlle Baumann n'aurait pas pu mieux débuter, avec l'un de ces coups aussi lucratifs que facile à jouer. Un concert de relances préflop impliquant trois joueurs, notre Gaëlle qui envoie son tapis la première, c'est payé par un adversaire : sans surprise, nous avons affaire à une confrontation entre une très grosse main et une très, très grosse main. Et avec ses Rois, Gaëlle dispose de la pointure du dessus face aux Dames d'un joueur nommé Emmanuel Lopez. Le board ne changera rien aux positions de chacun, permettant à la joueuse du Team Winamax d'obtenir un full double up à 600 000, soit 75 blindes au niveau en cours (4 000 / 8 000).

Les deux premiers niveaux de 90 minutes du Day 3 ont vu près de 70 joueurs quitter le Main Event, dont Sonny Franco (204e), Yoh Viral (192e), Thibault Letort (191e), Anthony Cierco (188e), Giuseppe Zarbo (180e), Julien Martini (173e), Julien Mazet (171e), ou encore Mathieu Goncalves (167e).

Leo Margets est de nouveau installée en table télévisée, dans une situation de moins en moins confortable : au passage aux blindes 5 000 / 10 000, sont stack ne représentera plus que 17 BB.

1 « J'aime »

L’escalade

Main Event EPT 5 300 € (Day 3)

Jimmy Guerrero
Aux blindes 4 000 / 8 000, Jimmy Guerrero attaque UTG à 18 000. C'est payé par le joueur à sa gauche, c'est payé par encore un autre, et c'est... 3-bet par le joueur au hi-jack, pour 71 000.

La parole est dans le camp de Kalidou Sow, au cut-off. Tandis que son compatriote réfléchit, Jimmy s’adresse au 3-betteur par son prénom. « Nikola, Nikola… »

Kalidou Sow
Je ne comprends pas très bien ce que Jimmy essaie de demander. En revanche, la réponse de Kalidou, après un moment de réflexion, est claire : tapis, pour 365 000 au total.

La parole revient à Jimmy Guerrero, qui se met carrément à chanter, mais toujours sur le même thème : « Nikola, Nikola… » Notre excentrique français abandonne. Les trois autres joueurs dans le coup font de même. Kalidou Sow empoche ainsi un joli pot sans showdown ni même un flop.

1 « J'aime »

Taper les sept chiffres

Main Event EPT 5 300 € (Day 3)

Stack Gaëlle
Jouons ensemble avec le tas de jetons ci-dessus. Sachant que : les (nombreux) jetons bleus valent 5 000 chacun, les verts/rouges valent 25 000, et les quelques verts/bleus au sommet valent 1 000. Quel est le montant de ce tapis ?

L'exercice, qui figure au programme de toutes les écoles de coverage, sera résolu en deux secondes par un œil expérimenté : il y a sur cette photo 1,2 million, à quelques blindes près. Ce qui, au point où nous en sommes dans le Main Event (119 restants, blindes 5 000 / 10 000) correspond à un confortable matelas de 120 blindes. Ce matelas, qui est allongé dessus ?

Gaëlle Baumann
Gaëlle Baumann ! Et c'est une séquence sur le thème "Même joueur joue encore" qui nous a été servie, puisque la joueuse du Team Winamax a été prendre les jetons à la même source que sur son premier double up du Day 3 : l'Argentin Emmanuel Lopez. Relance de Lopez, un payeur, 3-bet de Gaëlle, 4-bet all-in de Lopes, c'est payé par Gaëlle, qui révèle les Valets. Largement devant Lopez qui a joué très agressivement sa paire de 8.

Le board n'apporte pas d'horreur d'aucune sorte : boom, voilà Gaëlle qui rejoint le club des millionnaires, un club rassemblant moins de dix joueurs à ce stade du tournoi.

Les années passent mais Leo reste

Leo Margets
Leo Margets n'a rien à se reprocher après son élimination en 120e place... Son tournoi s'est arrêté après que ses derniers jetons soient partis avec une paire de Valets en main. Face à As-Roi, la Catalane trouve un flop 8-10-5, puis un brelan sur le turn la mettant dans une position ultra-favorable. Mais une Dame rivière vient pulvériser ses espoirs de poursuivre son deep-run sur "son" EPT. Car oui : Leo est bel et bien à la maison sur l'EPT Barcelone, au sens propre comme au sens figuré, en témoignent pas moins de 7 ITM collectés depuis 2010. Un record au sein de la communauté espagnole !

Leo à l'EPT Barcelone : un historique

Année Rang Gain
2010 80e sur 758 11 000 €
2011 36e sur 811 16 000 €
2012 42e sur 1082 16 800 €
2016 150e sur 1785 9 780 €
2018 118e sur 1931 14 330 €
2019 213e sur 1988 10 030 €
2022 120e sur 2294 15 500 €

Beaucoup de paires, zéro impair

Gaëlle Baumann n'en finit pas de grimper Main Event EPT 5 300 € (Day 3)

Gaëlle Baumann
Vous avez aimé les Rois contre les Dames, le premier gros pot joué aujourd'hui par Gaëlle Baumann ? Vous avez kiffé sa séquelle, les Valets contre les 8 ? Alors vous allez assurément adorer les As contre les Rois, son dernier blockbuster en date sur cet EPT Barcelone. Cette nouvelle confrontation massive s'est jouée juste avant la pause-dîner, et c'est le Portugais Michel Dattani qui en a fait les frais. Tout aussi solide qu'il soit, cet excellent pro n'avait aucune chance de ne pas perdre tous ses jetons sur cette main : ses 950 000 unités ont filé tout droit dans la direction de Gaëlle au terme d'un inoffensif board 6-4-3-2-4. Ce setup archifavorable permet à la joueuse du Team Winamax de franchir le palier des 2 millions en jetons !

Toujours plus haut, rien que plus haut

Au terme d'une journée fluide et sans maux de tête, Gaëlle Baumann avance au quatrième tour Il reste 64 joueurs, rêvant au plus gros titre EPT de l'histoire et une manne d'1,7 million d'euros Jimmy Guerrero, Kalidou Sow et quelques revenants de la scène européenne sont aussi de la partie Main Event EPT 5 300 € (Fin du Day 3)

Gaëlle Baumann
Une journée de plus derrière elle. Un sac de jetons qui a drôlement grossi. Un field qui s'est fortement réduit, chutant à une poignée de tables. Bref, des perspectives qui n'en finissent pas de s'éclaircir. En franchissant sans encombres la troisième journée du Main Event de l'EPT Barcelone, Gaëlle Baumann se rapproche encore un peu plus du premier prix d'1,7 million d'euros. Même s'il reste encore beaucoup, beaucoup de chemin à traverser dans ce tournoi marathon s'étalant sur six jours, tous les signaux sont au vert à mi-parcours pour la joueuse du Team Winamax, qui fait désormais cavalier seul après l'élimination de sa coéquipière Leo Margets en 120ᵉ position.

Pour Gaëlle, c’était la journée des paires. À trois reprises, on l’a vue engager tous ses jetons avec en main une grosse « pocket » : les Rois, les Valets, puis les As. À trois reprises (toutes racontées dans ces colonnes, on vous laisse scroller), elle est tombée contre une paire inférieure, et a survécu à l’épreuve du board. Ces confrontations préflop jouées en position ultra-dominante ont permis à Gaëlle de faire des bonds de géant au classement et, au passage, de lui faciliter la gestion de sa journée : comme elle nous l’a confié au terme de la partie, ces coups joués en pilote automatique lui ont permis d’éviter de se prendre la tête en allant inventer des bluffs compliqués et autres figures artistiques par nature casse-gueule. « Mes tables n’étaient pas faciles, du coup je n’en ai pas foutu partout. Je suis restée concentrée. » Un jeu sans chichi qui lui permettra d’entamer le Day 4 en 5e position au classement, avec 2,265 millions en jetons, soit 90 blindes.

Je demande à Gaëlle si l’état d’esprit change petit à petit à mesure que l’on grimpe sur l’échelle des prix et qu’autour de soi, le nombre de joueurs encore assis ne fait que chuter. Réponse négative. « On joue une main après l’autre. À chaque fois, l’objectif c’est d’aller au bout de la journée, et restée motivée à joueur le mieux possible. » La dernière édition de l’EPT Barcelone remonte à 2019. Une édition record, déjà, et cet été-là, Gaëlle avait rêvé jusqu’à la vingtième place, son meilleur résultat sur ce circuit. Trois ans plus tard, son mental et sa stratégie semblent n’avoir jamais été aussi affûtés. Plus que jamais, elle paraît prête, plus que prête, pour vaincre son plafond de verre sur l’EPT et atteindre la table finale. Voire plus, si affinités.

Jimmy Guerrero
Gaëlle sera au Day 4 en compagnie de cinq autres Français. Vous connaissez bien plusieurs d'entre eux, à commencer par Jimmy Guerrero, qui a terminé le Day 3 aux côtés de la joueuse du Team Winamax. "On discute tellement que toute la table croit qu'on va se marier", plaisantait Jimmy entre deux relances préflop. Ce moulin à paroles n'a pas son pareil pour tenir une table éveillée, accueillant chaque nouveau joueur avec un "ola, qué tal" lancé à plein volume, et entretenant la conversation en permanence dans un anglais très correct mais assorti d'un accent français à couper à la hache. On le devine : si Jimmy n'arrête pas de discuter avec ses adversaires, c'est à moitié parce qu'il aime ça, parce qu'il est naturellement sociable... mais c'est aussi pour faire perdre les pédales à ses adversaires. "Quand il est arrivé, j'ai commencé à me déconcentrer", confirme Gaëlle avec un sourire résigné. "Heureusement, c'était la toute fin de journée."

Le jovial parisien est un touche-à-tout du No Limit Hold’em, aussi à l’aise en cash-game high stakes que sur les MTT à 5 000 ou 10 000 euros l’entrée. Et c’est d’ailleurs les cash-games barcelonais qui ont retardé son entrée sur le Main Event, où il n’a fait son apparition qu’en début de Day 2 : une partie aux blindes 100 € / 200 € où il a croisé le fer de longues heures durant avec un certain Neyrmar Jr. « Ouais, j’ai gagné quelques pots contre lui. Dont un où j’ai bien chatté : deux Valets contre deux 9. On tire deux boards, je gagne les deux, je fais même carré ! Là, il a dit 'OK, j’arrête. » Jimmy sera au Day 4 avec 1,35 million, soit 54 BB.

Kalidou Sow
En milieu de journée, on a assisté à de jolies passes d'armes entre Jimmy et son pote Kalidou Sow. Des escarmouches qui ont tourné à l'avantage du vainqueur de l'EPT Prague 2017. Derrière, les choses se sont moins bien passées. "Quand Jimmy a quitté ma table, ça ne marchait plus..." rigolait-il en fin de journée. Un grand affectif, ce Kalidou. "On s'est affrontés à la British, comme des gentlemen. Des Lords !" On retrouvera Kalidou vendredi avec un stack d'1,49 million (60 BB).
Slimane Mameche
Dans la catégorie des amateurs éclairés, Slimane Mameche est un visage familier du paysage mid-stakes des clubs parisiens et des festivals de Marrakech. Il signe cette semaine sa première place payée sur un Main Event EPT, et est déjà assuré de battre son high score en live. Son Day 4 débutera avec 627 000 devant lui (27 BB).
Lois Dufouleur
Le visage de Lois Dufouleur vous est probablement inconnu... sauf si vous êtes inconditionnel des coverages Winamax (et dans ce cas, vous êtes forcément quelqu'un de bien) : on vous a présenté le Bourguignon lors des WSOP, à l'occasion d'un deeprun sur un Deepstack à 600 $ (et derrière, il a atteint l'argent sur le Main Event). Le caviste installé à Londres disposera de 730 000 à la reprise (29 BB).
Maher Nouira
Le quintet de Français du Day 4 est compléter par un joueur que nous n'avions jamais croisé, mais qui semble avoir roulé sa bosse un peu partout en France ces dernières années (avec quelque excursions en Europe) : déjà ITM lors des deux dernières étapes EPT (Prague puis Monte Carlo), le franco-tunisien Maher Nouira a emballé 1,43 million (57 BB).

Ils seront aussi au Day 4

Peterson Machado
En tête du classement avec 180 BB (rien que ça) un Brésilien signant son premier résultat hors de son pays : Peterson Machado
Noah Boeken
Tiens, un revenant. Comment ça va depuis le temps, Noah Boeken ? Le hollandais fut l'une des premières jeunes stars online de la scène européenne. Aujourd'hui, il fait partie de la minorité de participants à l'EPT Barcelone pouvant se vanter d'avoir été présents dès la saison 1 du circuit... et d'y avoir gagné ! C'était à Copenhague, il y a 17 ans. Beaucoup plus discret de nos jours, Boeken ne dirait pas non à un comeback retentissant sur le plus gros EPT de l'histoire. Il commencera le Day 4 avec 30 BB.
Marcin Horecki
Vous pouvez compter sur moi pour repérer les anciennes gloires du poker passées de mode depuis longtemps. Voici Marcin Horecki, pro polonais ayant longtemps fait partie du Team Poker Stars. Double finaliste EPT (en 2008 puis 2010) mais aujourd'hui largement rangé des voitures, il remportera quoi qu'il arrive son plus gros gain en live depuis 2013 sur cet EPT barcelonais. Avec seulement 14 BB, il pointe dans les profondeurs du classement.
Christian Gruntdvig
Il me reste encore un peu de revenants, vous en voulez ? Celui-là, je parierais que très peu l'auront reconnu : en juin 2006, Christian Grundtvig remportait la mythique (et défunte) étape World Poker Tour de l'Aviation Club de France pour 712 000 euros. (Si je m'en rappelle, c'est parce que je traînais du côté des Champs-Elysées le jour où c'est arrivé.) Depuis : rien, ou presque... Le Danois entamera le Day 4 avec 33 BB.

Le Top 10 Peterson Machado (Brésil) 4 470 000 Jordan Saccucci (Canada) 3 250 000 Kayhan Mokri (Norvège) 3 000 000 Emmanuel Lopez (Argentine) 3 000 000 Gaelle Baumann (France, Team Winamax) 2 265 000 Patrik Jaros (Rep. Tchèque) 2 200 000 Daniel Merrilees (UK) 2 075 000 Scott Margereson (UK) 1 715 000 Fabiano Kovalski (Brésil) 1 600 000 Mateus Endo (Brésil) 1 595 000

Et aussi…
Jack Salter (UK) 1 565 000
Maria Lampropulos (Argentine) 700 000

Parmi les éliminés du Day 3

Main Event EPT Barcelone
Ils remportent 23 580 euros
67e : Xuan Liu (Canada)
69e : Lander Lijo (Spain)

Ils remportent 20 480 euros
78e : Jack Sinclair (UK)
87e : Youness Ait Hassain (France)
93e : Chino Rheem (USA)

Chino Rheem
Chino Rheem

Ils remportent 17 820 euros 96e : Benjamin Pollak (France) 99e : Alexandre Vuilleumier (France) 110e : Mikael Ecanvil (France) 111e : Alexandre Landron (France) 116e : Virgile Turchi (France) 119e : Igor D’Ursel (France)

Alexandre Landron
Alexandre Landron

Ils remportent 15 500 euros 120e : Leo Margets (Espagne, Team Winamax) 123e : Byron Kaverman (USA) 131e : Vincent Mozgawa (France) 134e : José Barbero (Argentine) 137e : Cyril Bremond (France) 138e : Yannick Cardot (France) 141e : Hamed Sedini (France) 142e : Bart Lybaert (Belgique) 143e : Timothy Adams (Canada)

Vincent Mozgawa
Vincent Mozgawa

Ils remportent 13 500 euros 151e : David Peters (USA) 154e : Imed Mahmoud (France) 167e : Mathieu Goncalves (France) 171e : Cyril Mazet (France) 173e : Julien Martini (France) 180e : Giuseppe Zarbo (France / Italie) 183e : Stephen Chidwick (UK)

Ils remportent 11 730 euros
188e : Anthony Cierco (France)
191e : Thibault Letort (France)
192e : Johan “Yoh Viral” Guilbert (France)
204e : Sonny Franco (France)

Rendez-vous à midi pour le coup d'envoi du Day 4 !

Benjo