Se connecter
S'inscrire





Winamax Poker Open Madrid - Rubriques - Autres tournois
Répondre au sujet    Index des Forums -> Winamax Poker Open Madrid 2022
Surveiller les réponses de ce sujet 1, 2  Suivante
Aller à la page :
Auteur Message
BenjoDiMeo
Reporter Winamax
Reporter Winamax


Inscrit le: 06 Juil 2007
Messages: 34348

MessagePosté le: 08/05/2022 20:45   Sujet du message: Winamax Poker Open Madrid - Rubriques - Autres tournois Répondre en citant Signaler un Abus

WPO Madrid : ¡Que empiece la fiesta!

Winamax Poker Open Madrid
Fini, d'aller regarder les évènements organisés par d'autres. Terminé, d'observer en spectateur la reprise progressive du poker live à Las Vegas, à Prague et à Monte Carlo après deux ans de mise sous cloche forcée. À notre tour de nous retrousser les manches, et vous proposer de nouveau notre vision très personnelle de ce que doit être un beau, gros et rigolo festival de poker. Passé en coup de vent début avril à Disneyland Paris, le Winamax Club Trophy n'était qu'un hors d'œuvre expéditif, un avant-goût (sur invitation) de notre impatience à l'idée de vous retrouver. Cette fois-ci ça y est, l'attente est terminée : dix-huit mois après sa dernière édition, le Winamax Poker Open est enfin de retour. Mais... il a quitté son chez-soi. Oui : le WPO aussi a droit à des vacances ! Et c'est Madrid qu'il a choisi comme lieu de villégiature pour sa première itération hors de son lieu de naissance, Dublin.

WPO Madrid lancement
Après une petite demi-heure à glisser sur les autoroutes M-40 puis A-6, enveloppés par le ciel bleu azur et avec les sommets encore enneigés de la sierra Norte pour témoins, le Casino Gran Madrid Torrelodones nous attend à la sortie 27. Garer la voiture de location n'est qu'une formalité, et après avoir grimpé quatre à quatre les marches et franchi les portes imposantes de l'établissement, nous voilà rassurés : le logo taille XXL qui nous fait face nous autorise à deviner que nous ne sommes pas pointés au mauvais endroit. Deux minutes et un passage au guichet d'accueil plus tard, nous nous prenons de plein fouet une salle bien remplie. Sur la gauche, le Colossus KO à 150 €, dont le Day 2 démarre avec une centaine de joueurs restants (sur un total de 1 501 inscrits après cinq Day 1). Devant nous, le Warm-up à 300 €. Et les joueurs du Pistolero KO à 150 € ne vont pas tarder à arriver : ils vont être pas loin de 300.

WPO Madrid lancement
Bigre, c'est qu'elle se présente bien cette histoire ! Votre serviteur à quitté Monte Carlo avant la conclusion de l'EPT, laissant Fausto seul pour relater les exploits de Kool Shen et Alex Romero sur le High Roller 25K et le Main Event - trois logos Winamax sur les trois plus gros tournois du festival, qui dit mieux ? Mais on dirait bien que j'aurais dû arriver encore plus tôt : il s'est déjà passé une foule de choses en trois jours. Dès jeudi soir, un certain Yoni Smadja s'adjugeait le Sprint Jueves à 100 € devant 86 inscrits, et samedi, au milieu de la folie Colossus, le joueur Letton Arturs Daugis s'emparait d'un Starter à 200 € ayant totalisé 103 inscrits. Les traditionnels Midnight Deglingo à 10 € ont déjà fait trembler les murs du casino à trois reprises et tard ce dimanche soir, on connaîtra le vainqueur du Colossus, qui repartira avec 15 000 € plus une grasse quantité de primes accumulées deux jours durant. Peut-être que ce sera Valentin Devooght ? J'ai croisé le finaliste de la Top Shark Academy 2015 (pseudo à l'époque : NickHautine) et récent finaliste du KING5 avec un tapis énorme alors que se constituaient les trois dernières tables. Quelques heures plus tard, ils ne sont plus que dix et le Nordiste est toujours bien installé...

WPO Madrid lancement
En attendant, le big boss du pôle live Matthieu Duran me fait faire le tour du propriétaire. Vous le savez déjà : le casino de Torrelodones est certes un poil éloigné de Madrid, et ce n'est pas sans poser quelques difficultés au moment d'organiser son hébergement et le transport. Mais j'ai pu m'en rendre compte même pas cinq minutes après mon arrivée sur place : aussi bien Winamax que le casino ont mis les bouchées doubles pour votre séjour se passe dans un confort de jeu maximal, et avec la même ambiance incomparable typique des évènements siglés W. Matériel, univers graphique, personnel, signalétique : en quelques instants, j'ai retrouvé ce mélange de gigantisme et de souci du détail qui ont fait le succès du WPO, du SISMIX et du WiPT. Chapeau, collègues arrivés avant moi (et qui bûchent le dossier depuis de longs mois) : avant même le lancement du Main Event, ce tout premier WPO Madrid semble d'ores et déjà ressembler à un carton. Et Matthieu de me dérouler les chiffres : plus de 150 tables sont prêtes pour accueillir les 47 tournois du festival jusqu'au dimanche 15 mai. Elles sont réparties dans quatre salles. La "Francesa" est la plus vaste, avec ses 85 tables accueillant le visiteur dès son arrivée. Plus intime, la "Mandalay" sera reservée aux fins de tournoi et au plateau télévisé du streaming. Un étage plus bas, la salle "Jardin" dispose de 42 tables et est comme son nom l'indique voisine de la Terraza, espace extérieur où vous pourrez vous restaurer au soleil, faire la siesta sur un transat, et jouer à tout sauf au poker (c'est là, notamment, que les tables de beer-pong ont été disposées - inutile de vous dire qu'il était hors de question de faire le voyage sans elles).

WPO Madrid lancement
Grand manitou de Winamax TV, Cédric était encore occupé avec ses équipes à dérouler des kilomètres de câbles, tester les éclairages, mettre en place les caméras, bref s'occuper d'une check-list longue comme deux bras. "Heureusement qu'on ne commence le streaming que mercredi" fut sa réponse lorsque je lui ai demandé si tout se préparait comme prévu.

WPO Madrid lancement
La boutique Winamax, elle, est déjà ouverte. Nul doute que Fred et Céline, les deux tenanciers du shop, vont être un peu plus occupés dès lors que les centaines de qualifiés pour le Main Event vont pointer le bout de leur museau.

WPO Madrid lancement
Il y a tellement de trucs au programme qu'il a fallu imprimer des affichages de trois mètres de haut pour tout faire rentrer. Et encore, cette affiche ne renseigne pas les activités hors-poker, qui sont presque aussi nombreuses.

Winamax Poker Open Madrid
A ce stade, vous l'aurez compris : le Winamax Poker Open va occuper toutes nos journées et toutes nos nuits pendant une belle et grosse semaine. Photos, interviews, news en continu, galerie de vainqueurs, et donc un streaming XXL à partir de mercredi : côté français comme espagnol, la rédac a fait le voyage au complet pour vous servir sur un plateau d'or un coverage muy muy muy genial. Après deux ans sans sortir le calepin et le stylo, on avait un peu oublié comment couvrir un tournoi, mais rassurez-vous : après Vegas, Prague et Monte Carlo, tout le monde a repris ses automatismes. Nous sommes prêts. Que la fête commence !

Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
BenjoDiMeo
Reporter Winamax
Reporter Winamax


Inscrit le: 06 Juil 2007
Messages: 34348

MessagePosté le: 09/05/2022 17:40   Sujet du message: Visite privée Répondre en citant Signaler un Abus

Visite privée

WPO Madrid 2022
Les premières journées du Winamax Poker Open Madrid suivent un agenda résolument espagnol. Prenez le programme de ce lundi : le premier tournoi du jour, le Rodeo à 150 euros, ne débute qu'à 16 heures. Et les joueurs du Battle Royale KO, premier tournoi du festival appartenant à la catégorie des buy-ins bien chérots (750 balles), ne sont attendus qu'à 19 heures. Nous reviendrons bien vite à des horaires plus classiques : à partir de jeudi, le Main Event démarrera chaque jour à midi. Mais en attendant,  on a profité d'être arrivés au casino Torrelodones bien avant l'ouverture pour capturer sur pellicule les installations du festival encore vierges de toute activité humaine. Ce sera la première et la dernière fois que vous les verrez dans cet état : à l'heure où on vous parle, les joueurs arrivent par vagues de plus en plus imposantes...
 

WPO Madrid 2022
La salle Francesa, terrain de jeu principal du WPO avec ses 85 tables

WPO Madrid 2022
Le bureau d'accueil du WPO. Vous y serez reçus en français, en espagnol (et aussi en anglais si besoin) par Polly et Neri

WPO Madrid 2022
Le mur des trophées. Un à un, ils seront retirés tout au long de la semaine pour être remis aux vainqueurs. Nous avons d'ailleurs un peu de retard à rattraper puisque ce n'est que ce soir à 18h30 que la première "Trophy ceremony" va être organisée

WPO Madrid 2022
Le plateau télé. Le plastique de protection n'a pas encore été retiré du tapis et pour cause : les techniciens de Winamax TV sont encore en pleine préparation. Rendez-vous mercredi sur les canaux habituels pour le lancement du streaming

WPO Madrid 2022
Il serait criminel de ne pas profiter de la météo madrilène : un soleil de plomb contenu par une douce et légère brise. Sortez donc du casino pour vous rendre sur la Terraza

WPO Madrid 2022
A Madrid il n'y a pas la mer, mais on a prévu le bac à sable

WPO Madrid 2022
Le Guinness Book est formel : le plus long baby-foot du monde est aussi le baby-foot le plus injouable du monde

WPO Madrid 2022
Seulement 64 cases pour le jeu d'échec, et c'est déjà beaucoup trop pour ceux d'entre nous qui ont eu du mal à suivre Le Jeu de la Dame

WPO Madrid 2022
Quoi ? Seulement deux tables de beer-pong ? Pas de panique : l'escadrille au grand complet a été acheminée jusque Madrid, et sera déployée en temps et en heure

WPO Madrid 2022
J'ai pu jeter un œil à la réserve de la boutique Winamax : il y a de quoi rhabiller trois fois chaque participant au WPO

WPO Madrid 2022
La salle Mandalay, où se concluront les plus grosses épreuves (Battle Royale, High Roller, Main Event...)

WPO Madrid 2022
Nous avons prévu un rail de type plutôt confortable

WPO Madrid 2022
Hâte de vous voir assis autour de la table TV !




Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
KikIntheBiz
Vainqueur Wam HU Championship #6
Vainqueur Wam HU Championship #6


Inscrit le: 04 Fév 2011
Messages: 2327

MessagePosté le: 09/05/2022 18:19   Sujet du message: Répondre en citant Signaler un Abus

Amusez vous bien : enjoy Wink
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
BenjoDiMeo
Reporter Winamax
Reporter Winamax


Inscrit le: 06 Juil 2007
Messages: 34348

MessagePosté le: 09/05/2022 19:20   Sujet du message: Colossales retrouvailles Répondre en citant Signaler un Abus

Colossales retrouvailles

Un grinder de longue date se rappelle à notre bon souvenir sur le premier gros tournoi du WPO Madrid
Valentin Devooght signe sa meilleure perf en live sur un Colossus ayant rassemblé 1 501 inscrits


Valentin Devooght
Chaque festival Winamax voit se mélanger nouvelles rencontres et retrouvailles avec de vieilles connaissances. Le premier vainqueur de notre premier vrai festoche depuis plus de deux ans appartient résolument à la seconde catégorie. Valentin Devooght : finaliste de la Top Shark Academy en 2015 (pseudo : Nick_Hautine), perfeur régulier sur Winamax depuis belle lurette, finaliste de la dernière édition du KING5 et donc futur participant aux WSOP à Las Vegas. Et enfin, depuis dimanche soir : vainqueur du Colossus devant très exactement 1 500 inscrits. La cinquième victoire en live du Nordiste est la plus lucrative de toutes et fut acquise au milieu d'un field bien plus large que lors des quatre précédentes. Mais on n'osera pas écrire qu'il s'agit de la plus belle, car la conclusion de l'épreuve, sur le coup de trois heures trente du matin, a laissé un sale goût d'inachevé à tous ceux qui étaient encore debout à cette heure tardive.

Que s'est-il passé ? C'est très simple : on jouait le Day 2 depuis plus de treize heures, mais il restait encore trois joueurs au moment où l'horloge se rapprochait dangereusement de l'horaire de fermeture du casino. Vous me rétorquerez : la belle affaire, les trois n'ont qu'à aller se coucher et revenir le lendemain pour boucler tranquillement l'affaire. Sauf qu'un des trois derniers joueurs a protesté : "Désolé, je ne pourrai pas revenir demain, j'ai un avion à prendre." Inutile de vous dire que personne ne l'a cru... mais le règlement ne devait pas moins être appliqué à la lettre : faute de pouvoir continuer à jouer, il fallait conclure le tournoi par un deal ICM forcé. "Je n'ai pas vraiment apprécié cette attitude", nous a dit Valentin au lendemain de sa victoire sur tapis vert, avec une certaine maitrise de la litote. "Une heure plus tôt, quand on nous a annoncé que le casino fermait, il était OK pour revenir le lendemain, parce qu'il était chip-leader. Mais après, quand il s'est retrouvé short, ce n'était plus la même histoire..." Valentin était celui qui avait le plus à perdre dans cette situation, étant large chip-leader au moment de l'interruption de la partie : un deal le privait de la possibilité de collecter les bounties de ses deux derniers adversaires et donc de pas mal d'EV. En définitive, le Nordiste est parti se coucher plus riche de 18 000 euros. Une somme pas si éloignée de celle qu'il aurait pu collecter si la partie s'était terminée normalement. "C'est parce que j'ai protesté : les organisateurs étaient en train de calculer les bounties à part Avec leur méthode, chacun aurait récupéré l'intégralité de leur bounty. J'ai demandé à ce que les bounties soit eux aussi divisés selon l'ICM."

Valentin Devooght
Oublions cette conclusion en eau de boudin : reste le plaisir de recroiser un jeune grinder avec de plus en plus de bouteille, mais toujours aussi humble et sympathique. Il y a deux ans, nous contactions Valentin au tout début du premier confinement : il nous racontait son stage de fin d'études de kinésithérapie, forcément bousculé par l'irruption du COVID dans nos vies. Quoi de neuf de son côté : "J'ai terminé mes études !" Mais son diplôme, Valentin a choisi de le garder dans sa poche, au moins pour quelque temps. "J'ai testé quelque chose que j'ai toujours voulu faire : la coloc poker à l'étranger, pour jouer à plein temps." Depuis septembre, c'est donc à Marrakech que le Nordiste vit sa passion à fond, entouré de potes poursuivant le même objectif. "Les tontons du bled, notre équipe KING5, c'est cette coloc ! On vit dans une grande villa un peu excentrée. Ce n'est pas forcément facile de s'intégrer dans la vie de Marrakech, mais on vit bien. Je voulais tester cette vie un an. Comme ça se passe bien, je vais rempiler." Et Valentin de citer une victoire Winamax Series en janvier, puis un podium en avril, sans oublier des perfs sur les sites internationaux du .com, qu'il ne se prive pas de poncer maintenant qu'il en a la possibilité.

Sur le Colossus, Valentin a fait "le dos rond." Car juste avant, il tombait à 5 blindes alors qu'ils étaient encore 12 joueurs. "Je suis resté entre cinq et dix blindes pendant un long moment. Puis j'ai gagné mes all-in préflop, et en face il y a eu des erreurs ICM de commises. J'ai gagné As-3 contre As-7, As-3 contre As-2..." On ne demandera pas à Valentin de nous donner plus de détails : le voilà qui saute directement dans le Battle Royale KO. Forcément : quand on s'est permis de remporter le premier tournoi d'un festival en comportant près de cinquante, il est tentant de vouloir battre le fer tant qu'il est chaud...

WPO Madrid : tous les résultats en un seul Google Doc de puta madre

Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Flegmatic_
Reporter Winamax
Reporter Winamax


Inscrit le: 15 Avr 2015
Messages: 1584

MessagePosté le: 09/05/2022 19:25   Sujet du message: La batalla real Répondre en citant Signaler un Abus

La batalla real

Démarrage en fanfare pour le premier tournoi high stakes du festival
Battle Royale -
750 € (Day 1)

Au moment de le croiser pour la première fois de la semaine sous le soleil de la terraza, le boss des événements live Winamax Matthieu Duran était formel : la foudre va s'abattre jusqu'au dimanche 15 mai sur le Gran Casino Madrid de Torrelodones. Comprenez par là que les affluences seront énormes, et pas que sur le Main Event. Les tournois organisés lors des quatre premiers jours avaient permis de gentiment donner le ton. L'heure était désormais d'en avoir le cœur net avec l'épreuve marquant le début des choses sérieuses pour bon nombre de "regs" : le Battle Royale à 750 €.

Et les premiers chiffres sont sans équivoque. À 20 heures, soit une heure après le (tardif) coup d'envoi, l'horloge du tournoi affichait 205 inscriptions. Pour vous donner un ordre d'idée, lors de sa première incursion en Espagne, le "BR" avait réuni... 162 entrées. Autant dire qu'avec un bureau d'enregistrement ouvert jusqu'à la fin du quatorzième niveau (autour d'1h30 du matin), on devrait s'envoler nettement au-dessus. Mais avec qui ? Pour ne rien vous cacher, les joueurs espagnols inconnus de nos services semblent nombreux - on compte sur notre collègue Álex de Winamax.es pour nous donner quelques pistes - et on a encore un peu de mal à remettre des noms sur des visages pourtant aperçus maintes fois lors de nos précédents live... il y a au moins deux ans et demi. Mais rassurez-vous, on a tout de même reconnu quelques têtes. Venez, on vous les présente.

Mathieu Laponte

Il a bien changé le jeune grinder qui faisait timidement entendre sa voix au micro du Multiplex Poker. Aujourd'hui, Mathieu alias lapoooonte est une figure connue et reconnue au sein de la communauté des joueurs français, aussi bien pour ses succès à table qu'en tant que coach. Pas un lundi ne passe sans qu'il ne mette en avant sur Twitter les résultats online de ses divers poulains. "Il y en a un qui a fait finale du Colossus !", se permet-il de nous glisser, tout en nous racontant son mouvementé début de festival. Arrivé en terres espagnoles dès vendredi, Mathieu a déjà eu le temps "d'envoyer trois bullets dans le Colossus, de terminer 23e pour 16 payés sur le Starter," mais surtout "de gagner 1 060 € dimanche soir sur un Midnight Deglingos !" Et dire que ce WPO ne fait que commencer...

Alejandro Romero

Sourire de circonstance pour Álex Romero. Tout juste auréolé d'une première table finale EPT - c'était à Monte-Carlo vendredi dernier pour ceux qui ont la mémoire (très) courte - le Top Shark espagnol 2022 savoure d'emblée son tout premier événement live estampillé Winamax. Sans pression, forcément, mais avec l'envie de bien faire, toujours.



Raul Patron
Pour savoir comment perfer sur un WPO, il pourra demander à son compatriote Raúl Patron. La dernière fois que l'on a aperçu la silhouette robuste de l'Espagnol, il quittait la dernière table du Main Event de Dublin en sixième position, repartant avec 17 500 € en poche après s'être qualifié en Expresso pour... 6€.

Javier Tsunamy
Javier était lui plutôt un habitué du SISMIX de Marrakech. Responsable non officiel des relations diplomatiques entre le casino du Es Saadi et la communauté espagnole, celui que l'on connait bien mieux sous le pseudo de Tsunamy ne pouvait cependant pas manquer le premier WPO organisé dans son pays.

Romero
Entre début avril et début mai, Winamax a organisé deux événements : le Club Trophy et le WPO, et à chaque fois, on y a croisé Damien. Pourtant, cet amateur éclairé n'est pas ce que l'on appelle un métropolitain, mais nous vient... de La Réunion. On lui souhaite a minima une petite placée payée sur ce tournoi pour rentabiliser le voyage.

Nicolas Vayssières
Lui aussi on le voit partout depuis Vegas, où il a porté les couleurs de la France du poker jusqu'aux demi-finales du Main Event des WSOP. La nouvelle idole des jeunes - et de notre photographe Caroline - Nicolas 'Chevre.Miel' Vayssières est évidemment de la partie.

Cédric Danneker
Tiens, un autre visage récurrent de nos festochs également passé par la Top Shark Academy. Bonjour Cédric 'IllicoBusto' Danneker !

Hadrien Gallois
Terminons par le toujours jovial Hadrien 'Chance44' / 'ViensMonAgno' Gallois, héros d'un reportage co-signé par les potos PonceP et Tapis_Volant lors des dernières Winamax Series, que l'on a hâte de vous montrer !





_________________
Ni Dieu, ni maître, mais des frites bordel
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Flegmatic_
Reporter Winamax
Reporter Winamax


Inscrit le: 15 Avr 2015
Messages: 1584

MessagePosté le: 10/05/2022 09:15   Sujet du message: 83 joueurs passent au Day 2 d'un Battle Royale XXL Répondre en citant Signaler un Abus

83 joueurs passent au Day 2 d'un Battle Royale XXL

Battle Royale Salle Pleine

"Flûte, mon estimation de 150 entrées tombe à l'eau..." On ne dira pas de qui elle émanait pour ne pas ternir sa réputation, mais cette phrase a été prononcée sur le banc de presse ce lundi 9 mai, environ une heure après le coup d'envoi du Battle Royale. À ce moment-là, plus de 200 joueurs étaient déjà assis autour des tables 6-max de la salle dite Francesa. Environ cinq heures et demie plus tard, au moment où fermait le bureau des enregistrements, le compteur officiel s'était arrêté sur 348 entrées. Un total colossal, plus de deux fois supérieur à celui du SISMIX Costa Brava, le premier du nom en terres espgnoles, organisé il y a trois ans à Lloret de Mar.

Malgré une belle structure offrant un tapis moyen légèrement supérieur à quarante blindes, celle-ci a fait son travail lors de ce Day 1, élaguant plus des trois quarts du field. Ils seront ainsi 83 à remettre les pieds au Casino Gran Madrid de Torrelodones sur les coups de 18 heures, dont une vaste majorité de joueurs espagnols. Tout sauf une surprise, tant les festivals organisés un peu partout dans le pays depuis la reprise du poker live ont démontré une farouche envie d'en découdre de la part de nos voisins ibériques, avec des affluences en net hausse par rapport à celles de la période pré-Covid.

Avouons-le tout de suite : la majorité des noms transmis aux premières lueurs du matin par l'organisation nous sont ainsi inconnus, mais nous avons tout de même reconnu dans les hauteurs du chipcount Adrien Szydlowski (3e, 562 000), sympathique amateur croisé plusieurs fois lors des WSOP, notamment en 2017 où il avait atteint la 53e place du Monster Stack. Suivent un peu plus loin Hadrien 'ViensMonAgno' Gallois (243 000), Hugues Mazerolle (235 000), Mathieu 'lapoooonte' Pontin (123 000), Nicolas 'Chevre.Miel' Vayssières (106 000) ou encore Raffael 'fils de Giuseppe' Zarbo (97 000). Seront également présents côté espagnol le vétéran Juan Manuel Pastor (172 000) et le finaliste du dernier WPO en date Raúl Patron (96 000). Nous tenterons de suivre la reprise des hostilités du mieux possible tout en jouant notre Main Event à nous : le sacro-saint "Media Event Super Turbish High Stakes" à 25 €. Bonne chance à nous, bonne chance à eux !

Battle Royale : le Top 10 à la fin du Day 1

Dealer Button

Abraham Benitez 770 000
Adrian Garcia 666 000
Adrien Szydlowski 562 000
Alejandro Garcia 530 000
Alexandre Dana 500 000
Alexis Bouvier 458 000
Alexis Gillot 409 000
Alvara Preciado 405 000
Anthony Debande 399 000
Arthur Provost 396 000

Tableau de bord
83 joueurs restants (sur 348 entrées)
Blindes au départ du Day 2 : 2 500 / 5 000, BB ante 5 000
Tapis moyen : 209 638
Échelle des prix à venir


_________________
Ni Dieu, ni maître, mais des frites bordel
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Flegmatic_
Reporter Winamax
Reporter Winamax


Inscrit le: 15 Avr 2015
Messages: 1584

MessagePosté le: 10/05/2022 15:50   Sujet du message: Arturs Daugis appuie sur le Starter Répondre en citant Signaler un Abus

Arturs Daugis appuie sur le Starter

Quatrième victoire en live pour le Letton qui remporte 4 550 €

Arturs Daugis Winner Photo Starter

Arturs Daugis est ce que l'on appelle un globe-trotter du poker. Un coup d'œil rapide à sa page Hendon Mob nous permet d'admirer une belle collection de drapeaux. Angleterre, République Dominicaine, Lettonie, États-Unis, Irlande, Autriche, France, Géorgie, Maroc et Italie, où il a décroché son meilleur résultat, une deuxième place à 47 000 € sur un Main Event IPT : depuis 2011, le Letton a bien roulé sa bosse. Pourtant, la bandera española ne figurait pas encore à son tableau de chasse... jusqu'à cette semaine !

Joueur de moyennes limites online, Arturs a dominé un field de 103 entrants sur l'un des premiers tournois de ce Winamax Poker Open, le Starter à 200 €. Une victoire à 4 550 € qui lui assure une fin de festival tranquille et de rentrer dans ses frais pour ce voyage apparemment prévu de longue date. "Je suis venu en Espagne uniquement pour le WPO !, nous a-t-il confié lors de la remise de son trophée. Je suis venu avec un ami qui est aussi joueur de MTT. On va jouer le Main Event, comme cela était prévu, et en fonction de ce qu'il s'y passe, on verra si on tentera le High Roller." Si le séjour peut se terminer aussi bien qu'il a commencé...

Event #5 : Starter 200 €
103 entrées (re-entries inclus). Prizepool : 18 025 €









































# Joueur Gains
1 Arturs Daugis 4 550 €
2 Étienne Lardet 3 300 €
3 Juan-Miguel Random 2 250 €
4 Paul Balique 1 600 €
5 Mario Ávila 1 255 €
6 Jean-Paul Romain 900 €


Tous les résultats du WPO Madrid


_________________
Ni Dieu, ni maître, mais des frites bordel
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
BenjoDiMeo
Reporter Winamax
Reporter Winamax


Inscrit le: 06 Juil 2007
Messages: 34348

MessagePosté le: 10/05/2022 17:25   Sujet du message: L'as de la gâchette Répondre en citant Signaler un Abus

L'as de la gâchette

Mathieu Pinson remporte sa première victoire en live sur le Pistolero KO

Mathieu Pinson Pistolero WPO Madrid 2022
On l'avait déjà croisé au SISMIX de Llloret de Mar en 2019, puis au WPO Dublin la même année. À chaque fois, il y avait chipé une nouvelle ligne Hendon Mob sur le Main Event de chaque festival, tout en se constituant en parallèle une jolie collection de deep-runs sur les side-events. Dimanche soir, les efforts de Mathieu Pinson sur les événements Winamax se sont vus récompensés par un vrai triomphe, indélébile et lucratif. Vainqueur du Pistolero, un tournoi Knockout à 150 € l'entrée, devant 273 inscrits, le Parisien en ressort avec 3 700 € et le tout nouveau trophée spécialement conçu pour cette première édition madrilène du WPO. C'est comme ça chez Winamax : à chaque festival, on se pointe avec une nouvelle batterie de récompenses, afin que les étagères de nos joueurs les plus performants ne soient pas trop monotones.

Dans le cas de Mathieu, c'est la première fois qu'il rentrera d'un séjour poker avec une valise plus lourde. Se décrivant comme un semi-pro, l'intermittent du spectacle (spécialité : le son) a quitté l'Île-de-France il y a un pour fonder une coloc de potes à Lisbonne. "On a même un nom : les Pok Pok Bulls"." (Et aussi un compte Instagram, au passage) Au sein de la bande de potes, qui est évidemment venue au grand complet à Madrid, on reconnaît Romain alias "LeCapitaine", membre de l'équipe gagnante du KING5 en 2018 (souvenez-vous des Flambeurs !) Deux soirs plus tôt, Mathieu manquait de peu une première finale à Madrid, échouant en septième place sur le Starter. "Je suis super content, surtout qu'en ce moment c'est pas foufou sur Wina" Pour l'heure, c'est "en dur", au casino de Torrelodones, que Mathieu va concentrer ses efforts. Car son programme des jours à venir ne va laisser que peu de place pour une éventuelle excursion dans le centre de Madrid. "On va grind, grind, grind tout le festival. Et si ça se passe bien, alors peut-être que tout à la fin, avant de partir, on visitera un peu !"

Event #8 : Pistolero KO 150 €
274 entrées (re-entries inclus) - Prizepool : 21 920 €









































# Joueur Gains
1 Mathieu Pinson 3 700 €
2 Sergio Martin Nieto 3 700 €
3 Pedro Brea 2 600 €
4 Manuel Jose Gonzalez 1 900 €
5 Elio Berreby 1 265 €
6 Francisco Martinez 950 €


Note : les prix et la dotation affichés n'incluent pas les primes d'élimination (KO)


Mathieu Pinson Pistolero WPO Madrid 2022
Photo de remise du trophée avec les potos >>> Photo de remise du trophée seul-tou

Mathieu Pinson Pistolero WPO Madrid 2022
Et ça fera donc trois "winner pictures" pour le prix d'une, ne nous remerciez pas. Ici, Mathieu reçoit le trophée des mains d'Alvar Margets, bras droit de Matthieu Duran au sein du pôle live de Winamax






WPO Madrid : tous les résultats en un seul Google Doc

Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Flegmatic_
Reporter Winamax
Reporter Winamax


Inscrit le: 15 Avr 2015
Messages: 1584

MessagePosté le: 10/05/2022 17:30   Sujet du message: Cool Hammann Répondre en citant Signaler un Abus

Cool Hammann

Battle Royale - 750 € (Day 2)

Benjamin Hammann

Avant que la frénésie de la bulle ne s'empare du coin de la salle Francesa dédié au Battle Royale (il reste une vingtaine d'éliminations avant l'entrée dans les places payées), profitons des premières minutes de ce Day 2 pour partir à la rencontre de ceux qui ont les jetons sur ce tournoi à 750 €. Premier Français au chipcount, à bonne distance du leader lituanien Titas Gancierius, Benjamin Hammann a empaqueté la nuit dernière un stack diabolique de 666 000 jetons, soit plus de treize tapis de départ. "Tout s'est bien passé, résume-t-il avant de détailler. J'ai eu pas mal de bonnes rencontres, notamment en fin de journée où j'ai check/shove flop avec une overpaire. Et puis des tirages qui sont rentrés et des adversaires qui bet/call quand ils doivent fold. De belles livraisons quoi !"

Si tout cela vous intrigue, ne tentez pas d'aller chercher plus d'infos sur Benjamin sur les internets, vous risquerez d'être déçu. "Je suis un joueur discret, qui cherche à le rester." En exclusivité mondiale pour notre reportage, il nous a quand même donné quelques infos, et de bon cœur. "En gros, ça fait trois ans que je joue correctement. Avant cela, disons que je cliquais les yeux fermés ! La bascule s'est faite lors d'un stage avec un ancien joueur de chez vous, Adrien Guyon. J'ai beaucoup appris et ça m'a donné envie de m'y intéresser encore plus. Derrière, j'ai donc refait d'autres formations, j'ai beaucoup travaillé et maintenant voilà !"

Mais avant d'apparaître sur notre radar live, Benji avait déjà fait parler la poudre sur nos tables online. Sous le pseudonyme de - Tiresias -, il a notamment terminé runner-up du tournoi Trilogy à 15 € il y a un an pour 47 000 €, avant de remporter en septembre un petit Winamax Series à 10 € en PLO. "J'ai aussi fini 11e du leaderboard des Series en janvier, en faisant trois finales," dont une nouvelle deuxième place rentable sur le 4-max Championship, auxquelles s'ajoutent un joli deep run sur le 4 Million Event (42e, 4 500 €). Tout ça, sans oublier de se la donner de temps en temps sur des Expresso réservés aux grosses bankrolls. "Mais j'ai changé de pseudo maintenant." Insaisissable, tel un fantôme, mais bel et bien présent tout en haut du classement, avec forcément un œil sur les 20 800 € à la gagne.


_________________
Ni Dieu, ni maître, mais des frites bordel
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Flegmatic_
Reporter Winamax
Reporter Winamax


Inscrit le: 15 Avr 2015
Messages: 1584

MessagePosté le: 10/05/2022 22:05   Sujet du message: Le flip qui change tout Répondre en citant Signaler un Abus

Le flip qui change tout

Le tournoi se trouve un nouveau favori
Battle Royale - 750 € (Day 2)

Dylan Cechowski

À peine revenu dans la salle Mandalay une fois éliminé du tournoi média - non je ne parlerai pas de ce As-Roi qui se fracasse contre le As-Dame du WIP Sacha 'PyroSC' pour un pot de 25 blindes (une montagne sur un Turbo de ce genre) - qu'immédiatement, c'est l'agitation autour de l'une des cinq tables restantes. Après ce qui ressemble à un 3-way all-in, un joueur se rassoit la main sur le cœur, visiblement toujours secoué. "Il a gagné un énorme flip," entends-je dans le rail. Le moment est venu de se rapprocher pour en savoir un peu plus. Commençons par le nom de l'heureux gagnant de ce pot de presque 200 blindes, un certain Dylan Cechowski (photo), visiblement en plein one time. Et pour cause : "C'est mon premier festival Winamax !"

Board

Rembobinons. Tout commence par un open shove pour 6 BB du cut-off. "Je flat paire de 10 au bouton, poursuit Dylan, et la small blind part à tapis pour 1,1 million [les blindes sont alors de 8 000 / 16 000, NDLR] !" Notre héros paie, et si une Dame trouve le chemin du flop pour faire tripler le short stack, le reste du board est pour lui sans danger. Le voici désormais devant une colossale muraille s'élevant à quasiment 3 millions de jetons, alors que la moyenne n'atteint pas les 670 000.

Dylan Cechowski Jetons

Un nouveau favori tout désigné donc, d'autant que derrière son costume de jeune communiant de live se cache un redoutable joueur de live : "Je grind depuis Malte et je joue beaucoup sur Winamax. Sous mon ancien pseudo, inthedarks, je suis allé jusqu'en finale du Colossus." En plus de victoires sur le Gladiator, le Rush Hour, le Payback et plusieurs Monster Stacks. Le voici désormais le mieux placé pour ouvrir son palmarès "en dur" de la meilleure des manières.

Mais ne vendons pas la couenne du jamón avant de l'avoir goûté. Le temps de taper ces quelques lignes, le field a fondu à 18 unités et Dylan a perdu quelques pions en route. Pas de quoi contester sa première place pour le moment, mais, à cause du nouveau redraw, il doit maintenant composer à sa table avec un Benjamin Hammann toujours dans le haut du classement avec plus de deux millions, tandis que ce diable de Nicolas Vayssières est encore de la partie. Il faut dire qu'après avoir envoyé un total de six bullets, Chevre.Miel doit atteindre la finale à six pour repartir de ce tournoi dans le vert. Et le pire... c'est qu'il en est capable !

Connaîtra-t-on le vainqueur de ce Battle Royale tard dans la nuit ? La direction du tournoi décidera-t-elle de renvoyer les finalistes à leur hôtel pour les faire terminer tranquillement demain ? Une troisième option débarquera-t-elle sur la table en cours de route ? Quoi qu'il en soit, vous aurez toutes les réponses demain autour de midi dans ces colonnes. Là, c'est l'heure du Déglingos.


_________________
Ni Dieu, ni maître, mais des frites bordel
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Flegmatic_
Reporter Winamax
Reporter Winamax


Inscrit le: 15 Avr 2015
Messages: 1584

MessagePosté le: 11/05/2022 15:00   Sujet du message: Sacrée (fin de) soirée Répondre en citant Signaler un Abus

Sacrée (fin de) soirée

Ils ne sont plus que cinq pour une couronne après une fin de Day 2 animée
Reprise des hostilités à 16h30 et en streaming
Battle Royale - 750 € (Finale)

Battle Royale

Mardi soir, nous avons quitté le Battle Royale avec trois tables pleines et 18 joueurs toujours en course pour le titre, incertains quant à la tournure qu'allait prendre leur soirée. Et de fait, celle-ci fut mouvementée, avec moult rebondissements jusqu'au milieu de la nuit. Avant de vous présenter le Top 5 final, composé de trois Français et de deux Espagnols, revenons sur l'enchaînement des événements, par ordre chronologique :

18h : le Day 2 débute dans la salle Francesa avec 83 joueurs, tous en quête de l'une des 47 places payées.

20h20 : les 48 derniers survivants déménagent dans la salle Mandalay, dévolue aux fins des principaux tournois de ce WPO. Occupés que nous étions à jouer le Media Tournament, nous ne voyons pas la bulle exploser, mais elle permet à 47 heureux veinards de s'assurer un premier gain de 799 €, en plus de leurs bounties respectifs. À partir de là, et au vu du rythme relativement lent des éliminations, il apparait de plus en plus évident que ce Battle Royale ne s'achèvera pas ce mardi, ou alors très très tard.

01h : ils sont encore 18 quand Antonio Martinez, le directeur du tournoi, annonce aux joueurs que ce Day 2 s'achèvera au moment où se constituera la table finale à six. Les joueurs seront alors invités à placer leurs jetons dans des sacs pour mieux revenir en découdre le lendemain.

David Comeron

02h45 : sept joueurs restants. C'est le moment que choisit David Comerón (photo) pour s'emparer de la tête du classement, dans une main l'opposant à Dylan Cechowski. Selon nos informations glanés de ci de là, ce dernier venait de perdre un énorme pot en se faisant bluffer par son propre coloc de chambrée pour la semaine, ici à Torrelodones. LeM Français ouvre les hostilités avec un open depuis le bouton à 100 000 (blindes 25 000 / 50 000 / 50 000) et se fait 3-bet à hauteur de 465 000 par l'Espagnol, qui se laisse un peu moins de deux millions derrière. Tout s'enchaîne ensuite très vite : tapis de Dylan et call debout sur la table de David avec deux Rois, qui tiennent contre la paire de 6 de notre compatriote. Comerón franchit la barre des 5 millions tandis que Cechowski retombe à moins de 3 millions.

03h10 : nous tenons le bubble boy de la table finale ! Malheureusement pour ses nombreux fans, la casquette finit par retomber sur la tête de Nicolas Vayssières. Sur un board J75K, Chevre.Miel se voit mettre à tapis par Dylan Cechowski et se résoud à payer avec J9 pour se voir montrer AK. La river n'est d'aucune aide au meilleur Français du dernier Main Event des WSOP, dont l'élimination met fin à ce Day 2...

03h11 : ...ou pas ! Car pendant ce temps sur la table d'à côté, Victor Bouvier décide d'envoyer la couscoussière depuis le bouton avec K4. Mauvais timing, puisqu'en Anthony Debande attendait embusqué depuis la grosse blinde avec une paire de Valets. Ils auraient dû être six, ils ne seront finalement que cinq !

Jorge Ufano

03h20 : fin de l'histoire, tout le monde rentre chez soi ? Toujours pas. Deuxième Espagnol et short stack officiel de ce Clan des 5, Jorge Ufano (photo) demande à discuter avec le directeur du tournoi. Avec encore une heure et quarante minutes restantes avant la fermeture du casino (à 5 heures du matin), il avance l'idée de continuer à jouer dans l'espoir que le tournoi s'achève durant cette période. Antonio Martinez lui reprécise alors qu'il a été informé plus tôt que la journée s'arrêterait au moment de la constitution de la finale à six. Jorge ne lâche pas l'affaire et avance le fait que la structure initiale prévoyait un tournoi sur deux jours uniquement. La réponse d'Antonio ne se fait pas attendre : "Tout ce qui nous importe est de proposer aux joueurs la meilleure expérience possible. Oui, la structure du tournoi était calculée pour que l'épreuve tienne sur deux jours, mais elle précise aussi que la direction du tournoi se réserve le droit de la modifier si elle estime cela nécessaire." Une fois le sujet clos, en reste cependant un dernier sur la table.

À quelle heure faire revenir tout ce beau monde mercredi ? On vous la fait courte : plusieurs horaires ont été proposés. D'abord 15h, ce que certains, comme David Comerón jugeaient trop tôt, puis 18h, ce que d'autres, comme Jorge Ufano, jugeaient... trop tard. Quoi de mieux donc que de couper la poire en deux ? Ce sera 16h30 et tout le monde il est content. The end.

Ou plutôt, la véritable fin s'écrira ce mercredi avec ces cinq-là, regroupés en trois groupes bien distincts : David et Benjamin Hamman tout en haut, avec une nette avance sur le binôme Anthony Debande / Dylan Cechowski, et un Jorge Ufano légèrement décroché mais avec un tapis lui laissant tout de même de quoi manœuvrer.

Stack























































Siège Joueur Tapis Blindes Bounties
1 Jorge Ufano 1 650 000 28 3 250 €
2 David Comerón 5 055 000 84 3 100 €
3 Benjamin Hamman 4 820 000 80 5 540 €
4 - - - -
5 Anthony Debande 2 995 000 50 3 080 €
6 Dylan Cechowski 2 880 000 48 6 340 €


L'horloge du tournoi affiche 12 minutes et 22 secondes restantes sur le niveau 30 000 / 60 000 / 60 000. Avec une moyenne à près de 60 blindes, on devrait assister à de belles empoignades et vous aussi, en vous branchant sur Winamax TV, où vous pourrez profiter d'un stream intégral avec cartes dévoilées, commenté par PonceP et Flavien Guénan. Buena suerte a todos!






























Place Gains (+ bounties)
1 20 800 €
2 20 800 €
3 14 700 €
4 10 800 €
5 7 454 €


_________________
Ni Dieu, ni maître, mais des frites bordel
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Flegmatic_
Reporter Winamax
Reporter Winamax


Inscrit le: 15 Avr 2015
Messages: 1584

MessagePosté le: 11/05/2022 19:45   Sujet du message: Benjamin ou le pouvoir de l'amitié Répondre en citant Signaler un Abus

Benjamin ou le pouvoir de l'amitié

Benjamin Hammann remporte le Battle Royale et 37 815 €
Son poto et coloc Dylan Cechowski termine 3e pour 29 405 €
Battle Royale - 750 € (Finale)

Benjamin Hammann Winner Photo Battle Royale

C'est ce qui s'appelle une finale maîtrisée sur le bout des ongles. Dans le duo de tête de cette troisième et dernière journée de Battle Royale rajoutée au programme, Benjamin Hammann a tout simplement déroulé son poker, marchant sur ses quatre derniers adversaires pour l'emporter en même pas quatre heures de jeu. Mais au-delà de ce qu'il s'est déroulé sous les caméras de notre table télévisée ce mercredi (voir ci-dessous), le secret de la réussite pour Benjamin semble résider ailleurs. "C'est l'effet de groupe, a-t-il confié au micro de Veunstyle après sa victoire. On a une belle coloc' ici à Madrid, avec une belle mentalité. Le matin on part faire du sport et une fois en tournoi on se soutient tous les uns les autres."

Dylan Cechowski

Parmi ces fameux colocataires, tous venus de Malte, outre un Nicolas Vayssières décidément dans tous les bons coups, se trouve un certain... Dylan Cechowski (photo), longtemps leader lors du Day 2 et qui décroche de son côté la médaille de bronze. C'est d'ailleurs contre son pote que Benjamin a joué les coups qui ont bouleversé son tournoi entre hier et aujourd'hui. "À 15 left, alors qu'on a tous les deux autour de trois fois la moyenne, on se retrouve à jouer un coup avec deux Rois chez moi et deux As chez lui. Il me 4-bet préflop et je choisis de payer hors de position, en prévoyant de check/shove sur beaucoup de flops. Au final, c'est le runout qui me sauve, puisque ça vient Valet-Valet-9-8-Dame et je ne perds qu'un million sur ce coup." Aux dires des gens présents dans la salle à ce moment-là, il s'est alors levé pour célébrer aussi fort que s'il venait de signer le hero call de l'année. Vient ensuite ce bluff aux portes de la table finale. "J'ai As-6 avec l'As de cœur. Je check/raise sur Roi-Dame-8 avec deux cœurs, je mise pot sur un cœur turn et j'overbet river sur une brique. Dylan passe deux paires avec son Roi-8."

Davidi Comerón

De retour au Casino Grand Madrid ce mercredi, Benjamin voit son adversaire désigné David Comerón (photo) se prendre les pieds dans le tapis Dylan, lorsque les 10 de l'Espagnol trébuchent contre les Rois du Français. La main suivante, l'ex-chipleader subit un nouveau coup du sort, lorsque sa paire de 9 voit le A5 de Jorge Ufano lui passer devant. De premier en jetons à premier éliminé du jour donc, pour un total de gains de 10 554 €, primes comprises. Le dernier local en lice ne profite cependant pas longtemps de ces quelques pions. Mis à tapis avec Q4 sur un turn Q3J6 suite à un check/raise de Benjamin Hammann, il se résoud à payer la mort dans l'âme pour se voir montrer QT.

Cechowski - Hammann - Debande

Avec des tapis sensiblement équivalent compris entre 54 et 64 blindes, Benjamin, Dylan et Anthony Debande s'accordent alors sur un deal. Les trois hommes se partagent le prizepool restant à l'ICM, en laissant 1 630 € supplémentaires à la deuxième place et 4 000 € pour le futur vainqueur tout en s'assurant les bounties déjà acquis. Suite à cela, il ne faut qu'une main pour que ne soit connu le heads-up final. Un nouveau chapitre décisif à ajouter au grand livre Benjamin contre Dylan. Limp de ce dernier avec AK, relance de Benji avec une paire de 3, 4-bet, tapis, payé et cinq cartes communes qui laissent les positions en l'état. "Je ne pense pas qu'il a beaucoup de paires au-dessus de la mienne quand il fait ça, explique après coup Benjamin. Et ça ne me dérange pas de jouer un flip. Si je gagne ce coup-là je prends une énorme option sur le titre."

Anthony Debande

Le titre et le trophée qui va avec, c'est justement ce après quoi courait Anthony, plus encore que l'argent. Mais avec 5,6 millions "seulement" contre les 12 de Benjamin, l'écart était trop important à combler, d'autant qu'il commet de son propre aveu "l'erreur de vouloir revenir trop vite". Qu'à cela ne tienne, il encaisse tout de même près de 25 000 €, tandis que Benjamin Hammann remporte selon nos calculs un total de 37 815 €, dont 15 890 € en bounties. Après un EPT Prague où il a "tout blank", le voici en détente pour la suite de son séjour madrilène. "Si vous entendez du bruit ce soir du côté de Las Rozas, ce sera certainement nous !" Bonne soirée les gars, vous l'avez bien mérité !

Battle Royale Finalistes

WPO Madrid Battle Royale 750 € - Résultats
348 entrées (re-entries inclus) - 233 160 €










































# Joueur Gains Bounties
1 Benjamin Hammann 21 925 € 15 890 €
2 Anthony Debande 18 450 € 6 160 €
3 Dylan Cechowski 16 725 € 12 680 €
4 Jorge Ufano 10 800 € 8 050 €
5 David Comerón 7 454 € 3 100 €


_________________
Ni Dieu, ni maître, mais des frites bordel
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
BenjoDiMeo
Reporter Winamax
Reporter Winamax


Inscrit le: 06 Juil 2007
Messages: 34348

MessagePosté le: 12/05/2022 12:50   Sujet du message: David San Román, du Ninja online au Main Event en liv Répondre en citant Signaler un Abus

David San Román, du Ninja online au Main Event en live

Lundi dernier, David San Román empochait 1 792 € en gagnant le Ninja sur Winamax. Il espère maintenant faire aussi bien en live sur ce WPO !

David San Roman
En parcourant la salle principale du casino Torrelodones, nos collègues espagnols ont évidemment reconnu plusieurs visages familiers. Ce n'est pourtant pas le cas de David San Román, alias romanomad82 sur Winamax : malgré tout, nous avons affaire à un joueur qui a remporté le Ninja lundi dernier, pour 1 792 €. Une perf' qui l'a définitivement persuadé de faire le voyage à Madrid : "Je pensais quand même venir, mais cette win a fini de me convaincre...Je ne suis pas un joueur professionnel, j'ai mon travail, mais je ne pouvais vraiment pas rater le WPO !"

S'il n'est pas pro, ce n'est pourtant pas la première fois que David s'illustre sur Winamax : ce joueur mid-stakes compte à son palmarès de nombreuses tables finales sur le One Time, l'After Work ou le Monster Stack. "Je me considère comme un joueur semi-récréatif, mais au moins je sais comment comment jouer ces joueurs amateurs", assure romanomad82, que nous avions déjà aperçu aux tables du WPO le week-end dernier pour le Colossus. Il nous raconte qu'il y a deux semaines, dans le Heads-Up du Ninja, il a commencé avec un désavantage en jetons de quatre contre un, et a fini par remonter la pente : "Je n'arrive toujours pas à y croire...  J'espère connaître ne serait-ce que la moitié de cette réussite dans le Main Event !" rigole-t-il.

Et d'ailleurs, que pense t-il de ce WPO ? Que du bien, visiblement : "La terrasse est magnifique. Le beer pong, les échecs, les différentes activités... Tout est très, très cool." Après avoir tenté sa chance sans succès sur le Wanted KO, David compte également prendre un siège pour le tournoi vedette du programme, le Main Event. Son plan ? "Prendre beaucoup de plaisir et essayer d'atteindre le Jour 2. Je vais y aller étape par étape, détaille San Román, un fervent fan de l'Atlético de Madrid. "J'ai l'habitude de jouer des tournois à 9 joueurs dans l'autre casino de Madrid, mais la vérité est que jouer en 6-Max, c'est génial. Je n'avait jamais joué sur une table comme ça", conclut le natif de la capitale espagnole, qui nous félicite également pour nos tournois Bounty : "Je les adore, c'est vraiment super qu'il y en ait autant." À ton service, David !

Article original de David Sarabia
Adaptation : Rootsah

Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
BenjoDiMeo
Reporter Winamax
Reporter Winamax


Inscrit le: 06 Juil 2007
Messages: 34348

MessagePosté le: 12/05/2022 14:40   Sujet du message: Une victoire au Sprint Répondre en citant Signaler un Abus

Une victoire au Sprint

Rubén Martín a franchi le premier la ligne d'arrivée du Sprint lundi, et ramène 2 900 € chez lui à Alicante.

Ruben Martin
Oui, le travail et le poker peuvent être compatibles. Tout est une question d'organisation. Rubén Martín en est la preuve vivante. On vous explique : ce commercial d'Alicante avait des affaires à régler à Madrid cette semaine. Une fois la partie boulot expédiée, il lui restait du temps libre dans la capitale espagnole. Et il s'avère que Rubén est un passionné de poker, qui grinde tranquillement en ligne sous le pseudo Stampation, un passe-temps qu'il partage avec son unique compagnon de route durant ce voyage.

Ayant eu vent que le Winamax Poker Open effectuait sa première visite à Madrid, Rubén et son compère ont donc tout naturellement checké le programme, pour voir s'il y avait un tournoi conciliable avec le peu de temps dont ils disposaient. Ça tombe bien, le WPO Madrid est adapté aux besoins de chaque joueur : le Sprint à 100 €, par exemple, est un tournoi quotidien idéal pour profiter d'un rapide et bon moment de poker en live. Exactement ce que recherchait ce duo originaire de la région de Levante ! La structure du tournoi est d'ailleurs proche de celle du Tornado à 10 €, que Martín a remporté sur Winamax pendant la pandémie. Ni une ni deux, les deux joueurs se sont inscrits... Pour le résultat que l'on sait. Après la victoire, le champion ne s'est d'ailleurs pas éternisé : "Maintenant, on s'en va" fut son commentaire alors que nous lui remettions la médaille que tous les champions du WPO ramènent à la maison. Un beau souvenir de ce passage éclair à ramener à Alicante... Merci pour la petite visite, Messieurs, et au plaisir.

Traduction : Rootsah

Event #15 : Sprint Lunes 100 €
139 entrées (re-entries inclus) - Prizepool : 11 815 €
















































Place Nom Prénom Gain 
1 Rubén Martín 2 900 €
2 Rudy Bellaiche 2 100 €
3 Alberto Lemos da Rocha 1 500 €
4 Kevin Recous 1 050 €
5 Baptiste Abadie 750 €
6 Raphaël Lardeur 550 €


Tous les résultats du WPO Madrid

Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
BenjoDiMeo
Reporter Winamax
Reporter Winamax


Inscrit le: 06 Juil 2007
Messages: 34348

MessagePosté le: 12/05/2022 16:55   Sujet du message: Javier Molina fait sauter son premier bouchon Répondre en citant Signaler un Abus

Javier Molina fait sauter son premier bouchon

L'Espagnol remporte son premier titre en live et 16 000 € devant les 280 inscrits du Magnum
Un side-event marqué par la présence en finale de Pierre Calamusa (5e)

Javier Molina
Il répond à nos questions avec joie et du tac au tac. Javier Molina, vainqueur du Magnum à 250 € organisé mardi soir, s'est vu remettre cet après-midi le trophée qui valide son statut de champion sur le Winamax Poker Open Madrid. Une marque de reconnaissance qui vient accompagnée d'un prix pas vilain du tout : 16 000 €. Deux bonnes raisons d'être réjoui : c'est ce qu'on lit sans peine sur son visage. À 27 ans, le Madrilène est venu à bout d'une table finale où figurait également Pierre Calamusa. Pour ce dernier, l'affaire a tourné court avec une élimination en cinquième place, bonne pour tout de même 3 200 euros.

"C'est ma première victoire en live", se réjouit Molina. "Sur Internet, j'ai gagné plusieurs trucs, mais en live, je ne suis pas un régulier. Je suis contenu du jeu que j'ai déroulé." Motif de satisfaction supplémentaire après ce premier sacre : Molina n'avait que quatre blindes au moment d'attaquer la dernière table du tournoi. "J'ai eu de la chance, car les deux fois où j'ai doublé, je faisais face à Pierre." Pour triompher face au Team Winamax, Molina a eu besoin de faire tomber la pièce du bon côté par deux fois. D'abord en payant le tapis de Pierre avec KJ ("Pierre avait 99 et a perdu le flip") puis dans une bataille de blindes où il a suivi le all-in du pro avec A5 : en face il y avait 33  

"À partir de là, je me suis senti très à l'aise", poursuit le vainqueur du Magnum, qui n'a pas l'intention de jouer les flambeurs avec son gain : "tout ira à la banque". "Il y a un an, j'ai pris la décision d'essayer de me professionnaliser et depuis quatre mois, je suis chez BeYourBpoker, pour apprendre.", explique Molina. Avant de se quitter, l'Espagnol prend le temps de nous féliciter pour le boxon que nous sommes en train de mettre au casino de Torrelodones. "C'est incroyable : le staff, les croupiers... tout est spectaculaire", lâche-t-il en prenant le chemin menant au bureau des inscriptions pour le Main Event. Bravo à nous mais surtout bravo à lui !

Traduction : Benjo

Magnum 250 € - Résultats
281 inscrits (re-entries inclus) - 61 820 €



















































































Position Nom Prénom Pays Premio (€)
#1 MOLINA PELAYO JAVIER Espagne 16 000
#2 CASSAGNE CLEMENT France 10 800
#3 DEBAILLIE AURELIENE France 7 100
#4 PEREZ ESTEBAN Espagne 4 800
#5 CALAMUSA PIERRE France 3 200
#6 CORRAL CARRILLO GABRIEL Espagne 2 150
#7 MALLON NILS Allemagne 1 500
#8 BAHRI YANNICE France 1 100
#9 HAMOUCHE ROMAIN France 1 100
#10 PRADO ROMANO CRISTINA Espagne 830


Tous les résultats du WPO Madrid

Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Montrer les messages depuis:   
Surveiller les réponses de ce sujet 1, 2  Suivante
Aller à la page :
Répondre au sujet    Index des Forums -> Winamax Poker Open Madrid 2022

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum
visit counter