Se connecter
S'inscrire





PokerStars EPT Monte-Carlo 2022 - Main Event - 1
Répondre au sujet    Index des Forums -> Winamax Poker Open Madrid 2022
Surveiller les réponses de ce sujet 1, 2  Suivante
Aller à la page :
Auteur Message
BenjoDiMeo
Reporter Winamax
Reporter Winamax


Inscrit le: 06 Juil 2007
Messages: 34348

MessagePosté le: 02/05/2022 12:20   Sujet du message: PokerStars EPT Monte-Carlo 2022 - Main Event - 1 Répondre en citant Signaler un Abus

Un premier all-in

EPT Main Event 5 300 € (Day 1A)

Au moment de prendre place dans la Salle des Étoiles, pour le coup d'envoi du Main Event, on a envie d'imaginer que Mustapha Kanit s'autorise quelques secondes de nostalgie. Un bref moment de rêverie, le temps de repenser à toutes les belles choses accomplies à l'intérieur d'une des plus belles salles de poker du monde. Car c'est bien ici à Monaco que l'Italien a signé les deux performances les plus lucratives de sa carrière en live. Une victoire à presque un million d'euros sur un highroller à 50 000 €, c'était en 2015... puis une seconde place bien plus juteuse encore l'année suivante : 1,5 million d'euros, sur le fameux Super Highroller à 100 0000 €, après un duel perdu face au copain Ole Schemion.

Mustapha Kanit
Mais probablement que Mustapha chasse bien vite ces souvenirs, aussi heureux soient-ils. Car pour un joueur de poker, un seul moment compte, le présent, et une seule main vaut la peine qu'on s'y attarde : celle qui vient d'être distribuée. Tiens, d'ailleurs, voilà notre moustachu préféré qui paie au bouton ce qui ressemble fort à un 4-bet préflop envoyé par la grosse blinde. Nous avons manqué les premières secondes du coup, mais on imagine bien Mustapha avoir 3-bet en position une ouverture d'un des joueurs assis à sa droite. Mais c'est maintenant dans une position de défense que le joueur du Team Winamax voit tomber le flop :

8 5 5

Le joueur en grosse blinde, un jeune inconnu de nos services, envoie un logique c-bet de 1 500. C'est payé plutôt rapidement par Mustapha, et le turn est retourné :

8

Pas de deuxième barrel du joueur en BB sur cette seconde doublette. C'est donc l'Italien qui a l'initiative, et il ne faut pas le prier : au tour de Mustapha de miser. 3 500 au total. Réflexion chez la grosse blinde... qui s'empare des jetons et complète la mise. Le croupier retourne la rivière :

K

Un dernier check de la BB. Mustapha ne s'embarrasse pas de calculs savants pour déterminer le montant optimal de sa dernière mise. "All-in", dit-il laconiquement. Le croupier avance le triangle prévu à cet effet. Mustapha avance ses jetons. Il y a là un peu plus qu'un stack de départ, moins les montants déjà engagés sur les tours précédents. 26 000 environ.

Visiblement nerveux, le joueur en grosse blinde entre dans une intense réflexion au cours de laquelle il va successivement s'enquérir du montant, demander au croupier d'étaler les jetons déjà au milieu (afin d'y voir plus clair) et s'excuser de la durée de la dite réflexion. Pour une décision finale que l'on imagine frustrante : un prudent abandon. Le mystère restera entier pour lui comme pour nous, spectateurs : inhabituellement calme, Mustapha Kanit encaisse les jetons sans rien dire, ni montrer ses cartes.

Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
BenjoDiMeo
Reporter Winamax
Reporter Winamax


Inscrit le: 06 Juil 2007
Messages: 34348

MessagePosté le: 02/05/2022 14:05   Sujet du message: Embouteillage d'étoiles Répondre en citant Signaler un Abus

Embouteillage d'étoiles

EPT Main Event 5 300 € (Day 1A)

EPT Monte Carlo
A Monaco, même quand il n'y a plus de place, on se débrouille pour en trouver

Le compteur sur le Main Event a récemment franchi la barre des 300 inscrits : la Salle des Etoiles continue de se remplir petit à petit. Si l'on se rappelle que le Day 1A d'un Main Event EPT ne représente généralement qu'une fraction du Day 1B (entre 50 et 60 %, à la louche), alors on peut rapidement en conclure que les chiffres de la dernière édition pré-Covid seront battus sans forcer. En 2019, 922 inscriptions avaient été enregistrées, re-entries inclus, sur une édition dominée par un vétéran Allemand, Manig Loeser.

Autour des tables, j'ai tant bien que mal repéré pas mal de têtes connues, plus ou moins bien cachées derrière un masque plus ou moins bien porté. Les arbitres et croupiers rappellent régulièrement les règles au micro, mais pour le moment chacun fait un peu ce qu'il veut avec les consignes : le fameux masque est indifféremment porté sous le nez, sous le menton, sur l'oreille, voire carrément dans la poche.

Alex Romero
Première visite à Monte Carlo pour le dernier entrant dans le Team Winamax Alex Romero. Le Top Shark 2022 enchaine les tournois depuis quatre jours, sans résultat jusqu'à présent. "Pas grave, c'est celui-là qui compte vraiment", sourit And1ero


Erik Seidel Yoh Viral
Monaco aurait-elle perdu de son pouvoir d'attraction sur les joueurs Américains ? Pour le moment, je n'ai pas croisé des masses de pros ayant traversé l'Atlantique pour prendre part à l'évènement phare du poker européen. Bah, tant pis : la présence d'un seul Erik Seidel (ici aux côtés de Johan "Yoh Viral" Guilbert) compense largement l'absence de dix Joe Random

Vicky Coren Ramon Collilas
Deux joueurs ayant marqué les circuits PokerStars de leur empreinte, chacun à leur manière : Vicky Coren, seule et unique détentrice de deux titres European Poker Tour (Londres en 2006 puis San Remo en 2014) et Ramon Collilas, vainqueur en 2019 du PokerStars Players Championship, le plus gros tournoi highroller de l'histoire, pour 5,1 millions de dollars

Ana Marquez
Ceux d'entre vous qui se sont penchés sur la version espagnole des Winamax Live Sessions auront reconnu Ana Marquez, au casting de la première saison tournée à Madrid. Tiens, un petit scoop au passage : nos équipes sont actuellement en train de préparer la saison 2 !

Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
BenjoDiMeo
Reporter Winamax
Reporter Winamax


Inscrit le: 06 Juil 2007
Messages: 34348

MessagePosté le: 02/05/2022 16:45   Sujet du message: Un peu trop relax Répondre en citant Signaler un Abus

Un peu trop relax

EPT Main Event 5 300 € (Day 1A)

François Pirault
Vous le savez si vous le suivez sur les réseaux sociaux et ne manquez aucun de ses articles sur le blog du Team : François Pirault est un homme organisé et méticuleux, qui gère sa carrière de joueur de poker sans rien laisser au hasard. Préparation physique, travail mental, perfectionnement poker, sessions live et online : chaque journée du Top Shark 2021 est planifiée de A à Z selon un programme précis à la seconde près.

Enfin, tout ça, c'est ce qu'il voulait nous faire croire. Car derrière cette image de premier de la clase qu'il cherche à nous vendre se cache en réalité un élève dissipé, qui se pointe aux examens importants sans avoir révisé. Vous trouvez qu'on exagère ? Arrivant à Monaco pour la toute première fois, On_The_Road a cru que taper dans Google Maps les mots-clés "Casino Monaco" lui permettrait de rejoindre ses coéquipiers du Team Winamax dans la Salle des Étoiles. En lieu et place, François s'est retrouvé... devant l'historique casino de Monte Carlo, en plein centre de la Principauté. Un endroit certes classieux, mais pas le bon endroit du tout. "Je suis rentré, et au bout de quelques minutes à chercher en vain les tables de l'EPT, je me suis dit que quelque chose clochait." Effectivement : cela fait bien longtemps qu'on n'a pas joué une main de poker dans le "vieux" casino de la ville. Pour y trouver l'EPT, Français aurait dû emprunter une machine à voyager dans le temps et revenir en 2005 : la première étape monégasque de l'histoire s'était bel et bien déroulée là-bas, avant de prendre ses quartiers définitifs au Monte Carlo Bay, à l'extrémité est du Rocher.

Carte Monte Carlo
On a beau jouer dans l'un des plus petits pays du monde, entre les deux casinos de Monte Carlo, il y a tout un monde à traverser

Bon, on se moque un peu, mais on aimerait bien savoir combien de joueurs mal rencardés commettent cette erreur de débutant lors de leur première visite de la Principauté. Dans tous les cas, pour François, cela va signifier marcher un peu plus longtemps que prévu cette semaine : "Mon Air BNB censé être à 20 minutes à pied du casino se trouve en fait à 45 minutes !" C'est donc en ayant fait deux fois plus d'exercice que François a finalement trouvé l'endroit qu'il cherchait, et a pris son siège dans le Day 1B. Nous l'avons retrouvé peu avant la pause-dîner avec un tapis sérieusement amputé : 9 800 restants, soit un tiers des 30 000 de départ. "J'ai une table cool... Le joueur à ma droite fait n'importe quoi... Sauf que pour l'instant, il touche !"
 

Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
BenjoDiMeo
Reporter Winamax
Reporter Winamax


Inscrit le: 06 Juil 2007
Messages: 34348

MessagePosté le: 02/05/2022 16:55   Sujet du message: Plus fou que LeVietF0u Répondre en citant Signaler un Abus

Plus fou que LeVietF0u

EPT Main Event 5 300 € (Day 1A)

Pierre Calamusa
Son élimination aux confins de la bulle sur le FPS High Roller semble déjà loin. Bien caché tout au fond de la Salle des Etoiles, Pierre Calamusa affiche la banane des grands jours : même ce masque rose imposé par le règlement a du mal à dissimuler un grand sourire monégasque de circonstance.

C'est que LeVietF0u a déjà quintuplé son capital de départ, affichant un massif stack de 160 000 à mi-chemin du Day 1A. Une ascension fulgurante qu'il choisira de nous résumer avec une seule hand history - même si on imagine qu'elle vient après d'autres coups croustillants.

"Blindes 200 / 400, j'ouvre à 1 000 au bouton avec Dame-Valet dépareillés. La petite blinde, un joueur complètement fou, fait 3 500. On joue tous les deux 80 000 : je paie. Flop QJ2. Il mise 2 500, j'envoie 7 500, c'est payé. Turn 8 qui ouvre un tirage couleur. Il check, je mise 13 500 et il m'envoie la boite avec As-10 dépareillés."

Heureusement pour Pierre, son adversaire à la gâchette sensible ne trouvera pas l'une de ses huit outs sur la rivière : ses deux paires max tiennent bon. Pas trop dur, de devoir payer son tapis aussi vite dans le tournoi ? "Un peu, mais il était tellement narvalo..." Parole de VietF0u : quand le type en face est cinglé, il ne faut pas se dérober.

Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
BenjoDiMeo
Reporter Winamax
Reporter Winamax


Inscrit le: 06 Juil 2007
Messages: 34348

MessagePosté le: 02/05/2022 17:15   Sujet du message: Thorel, semeur de terreur Répondre en citant Signaler un Abus

Thorel, semeur de terreur

EPT Main Event 5 300 € (Day 1A)

Jean-Noel Thorel
Jean-Noël Thorel qui s'inscrit sur un Main Event : la chose est finalement assez rare. Jetez un œil à la fiche de résultats du plus imprévisible des amateurs Français : ses tournois, Thorel les aime très chers (10 000 balles l'entrée, grand minimum), si possible pas trop longs (trois jours tout au plus, et joués avec ses "collègues" habituels, la faune des pros Highroller du genre Chidwick, O'Dwyer, Adams, etc. En conséquence, un Main Event EPT à 5 300 € présente plusieurs inconvénients à Thorel, qui se retrouve à jouer pour moins cher que d'habitude une épreuve s'étalant sur cinq longues journées, et où il aura très peu de chances de tomber sur des joueurs qu'il connaît.

Mais n'allez pas croire que Thorel boude son plaisir dans ce "petit" Main Event. Au contraire, il y joue avec le même style ultra-agressif qui a fait sa légende auprès des plus gros pros du circuit, ceux-là même qui estiment aujourd'hui qu'après toutes ces années à les affronter, le riche hommes d'affaires a considérablement affûté son style de jeu, se transformant au fil des ans en un redoutable adversaire.

Lors d'un coup observé à la fin du Level 6, j'ai pu voir Thorel 3-bet préflop pour 3 700 depuis le cut-off, après une ouverture à 1 200 du joueur assis deux crans à sa droite. Une praline payée par le joueur en petite blinde, puis le relanceur initial. Compliqué à gérer, un pot 3-bet en multiway ? Pas pour Jean-Noël Thorel, qui une fois retourné le flop KK3 a immédiatement c-bet 7 000, soit un tiers de son tapis, et obtenu deux folds successifs.

Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
BenjoDiMeo
Reporter Winamax
Reporter Winamax


Inscrit le: 06 Juil 2007
Messages: 34348

MessagePosté le: 02/05/2022 17:25   Sujet du message: La nouvelle star ibérique Répondre en citant Signaler un Abus

La nouvelle star ibérique

EPT Main Event 5 300 € (Day 1A)

Yaman Nakdali
Les Espagnols nous l'avaient bien caché, ce trésor national qu'est Yaman Nakdali ! Heureusement, l'adaptation en français de la dernière saison des Winamax Live Sessions, intégralement tournée à Madrid, nous a permis de découvrir ce joueur high-stakes de l'ombre, aussi agressif à table qu'attachant en dehors.

Actuellement installé au fond la Salle des Etoiles aux côté d'un certain Alexandre Réard, Yaman a vu sa dernière tentative d'agression tomber à l'eau, avec deux gros barrels envoyés sur un turn 729KQ qui n'ont pas été suffisants pour faire coucher la pocket paire de 7 adversaire, qui avait donc floppé un brelan. Yaman, lui, avait transformé en bluff sa top paire floppée avec J9.

Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
BenjoDiMeo
Reporter Winamax
Reporter Winamax


Inscrit le: 06 Juil 2007
Messages: 34348

MessagePosté le: 02/05/2022 21:15   Sujet du message: Un digeo et au dodo Répondre en citant Signaler un Abus

Un digeo et au dodo

Il reste deux heures à jouer
EPT Main Event 5 300 € (Day 1A)


22 heures 30 à Monte Carlo. Un peu plus de 150 joueurs ont encore des jetons dans le Main Event, soit un peu plus d'un tiers des 471 inscrits, et c'est d'un pas nonchalant qu'ils regagnent leur table au terme de la dernière pause de la journée. Si certains sont lents à revenir à leur table, c'est parce qu'ils ont beaucoup de jetons. Pas stressés, ils se projettent déjà dans l'après : une journée de pause demain (ou un tournoi en vitesse), tandis que d'autres tenteront leur chance sur l'autre Day 1. Et puis il y a ceux qui ne se pressent pas car ils n'ont pas beaucoup de jetons : ils font durer le plaisir, car ils savent que leur partie pourrait bien s'arrêter net d'un moment à l'autre, bien avant le gong de fin de journée, qui retentira peu après minuit.

Gaëlle Baumann
Avec ses 85 000, Gaëlle Baumann fermement accrochée au-dessus du stack moyen, et apprécie visiblement le field, jugé de qualité supérieure à la moyenne d'un tournoi dont l'entrée coûte 5 300 euros. "J'ai vu des trucs aujourd'hui que je n'avais pas vu depuis cinq ans !"

Timothy Adams
Plusieurs déçus du Super High Roller à 100 000 euros se sont immédiatement consolés en s'offrant le ticket pour le vingt fois moins cher Main Event. L'un d'entre eux est Timothy Adams, sauté en 13e place du 100K mais souriant avec ses 70K à deux heures de la fin de journée

Alexandre Amiel
"Personne ne saura jamais que j'ai sorti mon plus beau sourire pour cette photo". Mais si, Alexandre Amiel, le monde entier le sait désormais. Et le producteur télé, auteur d'un récent deep-run à Prague (16e sur 1 190 inscrits), a de bonnes raisons d'avoir la banane : son stack de 180 000 le place parmi les chip-leaders les plus visibles du field. Sa méthode, il l'a résumée ainsi à mon collègue Fausto : "Il y a un Italien qui payait tout, alors j'ai envoyé des overbets avec ma paire d'As." Simple, mais diablement efficace

Eric Qu
Je vous parle d'un temps que les grinders de moins de trente ans ne peuvent pas connaître : celui où le Parisien Eric Qu signait la plus belle perf de sa carrière. C'était en 2009, dans cette même Salles des Etoiles : une 5e place sur le Main Event bonne pour presque un demi-million d'euros. Depuis, Eric n'a jamais manqué le pèlerinage annuel au sein du lieu qui l'a rendu riche et célèbre. Toujours adepte d'un style conservateur, il affiche aux dernières nouvelles un stack de combat : 50 000

Julien Martini
Qui est-ce qui détient trois bracelets WSOP mais qui cherche encore son premier deep-run sur un Main Event de l'European Poker Tour ? Réponse : Julien Martini, dont le high-score est une 53e à Monte Carlo en 2019. Sur les side-events, en revanche, le bonheur fut presque total à Barcelone, avec cette deuxième place sur l'EPT National à 1 100 € derrière Jean-René Fontaine. Une quasi-victoire qui lui avait rapporté 323 000 €. Ce soir, nous avons croisé Martini assis derrière des piles valant 130 000 au bas mot

Lucien Cohen
Lucien Cohen, lui, a récemment fêté le onzième anniversaire de son sacre EPT. C'était à Deauville en janvier 2011 et nos oreilles s'en souviennent encore. Avec 102 000 de stack à deux heures de la fin du Day 1A, Cohen laisse pour le moment ses jetons faire la discussion

Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
BenjoDiMeo
Reporter Winamax
Reporter Winamax


Inscrit le: 06 Juil 2007
Messages: 34348

MessagePosté le: 02/05/2022 21:40   Sujet du message: Les fusées de fin de journée Répondre en citant Signaler un Abus

Les fusées de fin de journée

EPT Main Event 5 300 € (Day 1A)

Si certains s'acharnent à grinder durant des heures pour se construire un stack blinde par blinde, d'autres en gardent sous le capot pour placer l'accélération sur les derniers niveaux. Ce lundi, Leo Margets et Julien Martini ont opté avec succès pour la deuxième stratégie.

« Tout va mieux depuis le diner » pose Leo Margets. Après une petite fringale de jetons en début de journée, Leo mange les pots avec gourmandises pour se refaire une santé sur la fin de journée.  La championne espagnole a connu de jolies sensations pour se remettre en selle. Avec une petite vingtaine de blindes, elle se retrouve à jouer son tournoi avec une paire de 77 contre le A8 de son adversaire. A82 sur le flop, je vous laisse devinez la turn magique qui a sauvé le tournoi de Leo.

Leo Margets

De retour en piste, Margets enchaîne avec quelques petits coups malicieux, à l’image de ce move contre son voisin Nander Forenc. Open HJ 3 000, payé par Leo au CO et 3-bet du bouton pour 12 000 jetons. Le HJ se barre, mais pas Leo qui call pour voir un flop KJ3. Le C-bet à 6 500 est payé, et la turn A donne de nouvelles idées à la Team Pro. 2-barrels 13 000 et check-raise tapis, pour les 50 000 restants à son opposant, qui préférera garder ses jetons en avouant détenir un tirage couleur. 93 000 pour Leo Margets, à l'aube du dernier niveau.

À l’autre bout de la salle, un autre Team Pro profite allègrement de cette fin de Day 1A. Il appartient à une autre écurie, qui verse davantage dans les courses hippiques. Vous l’aurez compris, Julien Martini se régale, avec désormais plus de 150 000 jetons devant lui. Le joueur nous a gratifié d’un joli coup de poker pour planer dans les hauteurs du tournoi. Open bouton 2 100 de Martin au bouton, défendu par la BB et c-bet 2 000 sur le flop KQ5. C’est payé par son adversaire, qui fait face à un 2e barre à 11 000, léger overbet, sur la turn 2. Cette fois, ça sera un check-raise à 25 000 jetons. Martini paie. River 10 et l’histoire de son adversaire se poursuit par un check. Un aveu de faiblesse qui lui causera un joli mal de crâne, après que Martini lui ait envoyé le tapis, pour plus de 50 000 jetons. Couché et voilà Martini avec un tapis à six chiffres. Et pendant qu’il me racontait le coup, Julien offre en direct un petit hero-call mignon.

Julien Martini

Limp UTG, iso 3,5BB de Martini au CO payé. Check-check sur le flop 678. Lead 4 200 payé sur la turn 6 et nouveau bet, à 4 300, sur la river 3. Après un temps de réflexion, Martini n'y croit pas et paye avec… AQ. Et c’est bien devant le A9 de son opposant. 5 startings avant d’aborder le dernier niveau du jour.

Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
BenjoDiMeo
Reporter Winamax
Reporter Winamax


Inscrit le: 06 Juil 2007
Messages: 34348

MessagePosté le: 02/05/2022 23:30   Sujet du message: À l'ombre de la máquina Répondre en citant Signaler un Abus

À l'ombre de la máquina

4 membres du Team W franchissent une première étape sur le Main Event
EPT Main Event 5 300 € (Fin du Day 1A)


Team Winamax - Fin du Day 1A EPT Monte Carlo 2022
Pour le Team Winamax, LA perf de la journée n'est pas à chercher sur le Main Event, qui de toute façon vient à peine de débuter. Le nouvel exploit d'Adrian Mateos, cette nouvelle accession en finale d'un Super High Roller, on y reviendra très bientôt. Avant, un mot sur le Day 1A du tournoi principal, qui s'est achevé avec moins de 130 joueurs sur un total de 419 inscrits. Si le Day 1A n'a pas duré aussi longtemps que prévu pour Mustapha Kanit et François Pirault, quatre porteurs du W rouge ont validé leur qualification pour le Day 2.

On avait croisé Gaëlle Baumann avec un stack de 85 000 à deux heures de la fin du Day 1A. De fait, O RLY termine avec beaucoup plus : 181 000 qui la placent bien au-dessus de la moyenne. "Plein de petits pots, et un gros bluff à la fin", résume Gaëlle. Dans le détail, cela donne un 7-8 qui trouve un flop As-5-6 et un turn 8, mais qu'elle transforme en bluff en mettant son adversaire à tapis (ou quasi) après l'apparition d'un Roi sur la rivière. "Il avait 3-bet 13 000 préflop face à deux joueurs, et misé seulement 5 000 au flop. Sur le turn, on a checké. Sur la rivière, j'ai pensé pouvoir lui faire passer une main comme les Dames." Quoi qu'avait son adversaire, la manœuvre a fonctionné !

Pierre Calamusa navigue lui aussi bien au-dessus du gué, ayant emballé 140 000 unités en fin de journée - presque 90 blindes pour entamer le Day 2. "Un départ sur les chapeaux de roue" (qu'on vous a en partie raconté), suivi "d'une deuxième partie plus dure. J'ai perdu deux flips, mais j'en ai gagné un gros à la fin." Un mot sur Adrian Mateos ? "C'est magnifique, incroyable. J'ai l'impression qu'à chaque Highroller, c'est le même scénario : Adrian arrive chip-leader en TF."

Leo Margets gardait le sourire en nous annonçant son décompte de fin de journée : 98 000. Pile dans la moyenne... et pas mal pour quelqu'un qui était tombé à 20 000 après six heures de jeu. "Au bout de deux heures, j'avais 80 000. La table était difficile, comme souvent lorsque tu late reg." Mais de fait, c'est contre un joueur étiqueté "récréatif" qu'elle perdra son plus gros pot de la journée. "J'ai perdu la moitié de mon stack contre lui !" C'est après le dîner que l'Espagnole parviendra à se remettre sur pied.

Avec 67 000, Alex Romero disposera de 42 BB pour attaquer le Day 2 mercredi. Le plus petit stack pour le dernier arrivé dans le Team, mais pas un montant ridicule si l'on considère que le Top Shark 2022 a été card dead durant les quatre premières heures du Day 1A. "Je n'ai reçu aucune carte jouable... Derrière, je me suis maintenu en ne jouant des petits pots."

Eux aussi ont franchi le Day 1A : Alexandre Réard, Yaman Nakdali Ole Schemion, Vicky Coren, Ramon Colillas, Julien Martini, Ana Marquez, Jérôme Zerbib, Yoh Viral Sofia Lovgren, Sylvain Loosli, Koray Aldemir...
Ils vont re-entry sur le Day 1B, ou se chercher un autre tournoi : Mustapha Kanit, François "On_The_Road" Pirault, Kenny Hallaert, Dietrich Fast, Hossen Ensan, Alejandro Lococo, Julien Sitbon, Arnaud Mattern...

Les chiffres officiels et définitifs du Day 1A seront publiés dans un prochain article.

Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Flegmatic_
Reporter Winamax
Reporter Winamax


Inscrit le: 15 Avr 2015
Messages: 1584

MessagePosté le: 03/05/2022 08:35   Sujet du message: Day 1A : le bilan chiffré Répondre en citant Signaler un Abus

Day 1A : le bilan chiffré

Day 1A : 419 inscriptions, re-entries inclus / 121 restants (dont 30 Français)
Chipleader : Merijn van Rooij (Pays-Bas) 253 000

Top 10

Ramon Colillas

Merijn van Rooij (Pays-Bas) 253 000
Bruno Volkmann (Brésil) 240 000
Andrew Hulme (UK) 238 500
Kazuhiko Yotsushika (Japon) 233 500
Ramon Colillas (Espagne) 231 000
Oliver Bosch (Autriche) 228 500
Justin Saliba (USA) 224 500
Hugo Pingray (France) 215 000
Yuri Dzivielevski (Brésil) 205 500
Josip Simunic (Autriche) 191 500

30 Français

Hugo Pingray

Hugo Pingray 215 000
Dan Djorno 190 500
Julien Martini 184 000
Gaëlle Baumann (Team Winamax) 181 500
Arthur Conan 177 500
Oleg Bessaev 164 500
Alexandre Amiel 164 000
Sylvain Loosli 161 500
Julien Veyssière 160 000
Lucien Cohen 150 500

Morgan Aceto

Francky Magliocco 150 000
Jean-Philippe Peyratoux 145 000
Morgan Aceto 141 000
Pierre Calamusa (Team Winamax) 140 000
Jérôme Zerbib 110 500
Pierrig Robin 104 000
Alexis Nicolai 90 500
Jonathan Barusta 87 500
Ewen Trevidy 84 000
Patrick Faraut 83 000

Axel Hallay

Olivier Murrachioli 78 500
Flavien Mullet 66 000
Olivier Theuillon 58 500
Axel Hallay 54 500
Bruno Desnos 54 000
Youness Ait 54 000
Eric Qu 50 000
Charles-Henri Garnero 47 500
Alexandre Réard 40 000
Johan Guilbert 28 000

Le reste du field (sélection)

Koray Aldemir

Timothy Adams (Canada) 144 500
Sam Greenwood (Canada) 123 000
Sofia Lovgren (Suède) 117 500
Christian Rudolph (Allemagne) 117 000
Thomas Muehloecker (Autriche) 101 000
Leo Margets (Espagne, Team Winamax) 98 500
Koray Aldemir (Allemagne) 89 000
Niall Farrell (Écosse) 87 000
Daniel Dvoress (Canada) 86 000
Juan Pardo (Espagne) 76 000

Manig Loeser

Stefan Schillhabel (Allemagne) 71 500
Álex Romero (Espagne, Team Winamax) 67 000
Manig Loeser (Allemagne) 61 000
Kitty Kuo (Taïwan) 59 500
Ana Marquez (Espagne) 53 500
Victoria Coren Mitchell (UK) 47 500
Ole Schemion (Allemagne) 44 500
Seth Davies (USA) 32 000
Byron Kaverman (USA) 28 500
Dominik Nitsche (Allemagne) 24 500

Blindes au départ du Day 2 : 1 000 / 1 500 BB ante 1 500
Day 1B : coup d'envoi mardi à 12h


_________________
Ni Dieu, ni maître, mais des frites bordel
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
BenjoDiMeo
Reporter Winamax
Reporter Winamax


Inscrit le: 06 Juil 2007
Messages: 34348

MessagePosté le: 03/05/2022 10:40   Sujet du message: Un rituel en catimini Répondre en citant Signaler un Abus

Un rituel en catimini

EPT Main Event 5 300 € (Day 1B)

Loic Debregeas
Pour prendre part à l'une des plus exquises traditions de l'EPT Monte Carlo, il fallait arriver en avance... et surtout ne pas bouger. Cinq minutes et pas une de plus : c'est le temps durant lequel le toit coulissant de la Salle des Etoiles s'est ouvert pour asperger les premiers arrivés de la clarté azur des cieux monégasques. C'est peu. Et on pourrait même se plaindre que la tradition ne fut qu'à moitié respectée puisque les rideaux, eux, sont restés désespérément tirés, nous privant de la perspective intégrale sur la Principauté de Monaco.

Qu'importe : Loïc Debregeas fut de ceux ayant pu profiter de ces quelques instants de poésie princière. Arrivé de Marseille hier soir, c'est presque en régional de l'étape qu'il participe à son tout premier Main Event EPT - rappelons qu'en mars le Top Shark 2022 avait dû faire une croix sur l'étape de Prague.

À 12 heures, le compteur affichait près de 200 joueurs prêts à en découdre sur dix niveaux d'une heure (pause-dîner après le sixième) avec un stack de départ de 30 000 et des blindes démarrant aussi bas que 100 / 100, BB ante 100. Avec un guichet d'inscription qui restera ouvert toute la journée pour ne fermer qu'à midi demain, le chiffre total sera bien supérieur : les joueurs en late reg ne constitueront pas une exception, mais bien la majorité, et il faudra y ajouter les re-entries éventuels - un seul est autorisé aux joueurs qui n'en ont pas déjà profité hier. Ils étaient 419 hier sur le Day 1A : va-t-on dépasser les 1 000 au global ? J'ai envie de me la jouer péremptoire : assurément, mon grand.
 

Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
BenjoDiMeo
Reporter Winamax
Reporter Winamax


Inscrit le: 06 Juil 2007
Messages: 34348

MessagePosté le: 03/05/2022 13:50   Sujet du message: Dépucelage EPT Répondre en citant Signaler un Abus

Dépucelage EPT

EPT Main Event 5 300 € (Day 1B)

Jouer son premier EPT, à Monaco, entouré des légendes qui nous ont fait aimer le jeu depuis notre enfance. Ce mardi 3 mai, Mehdi Kechiche réalise un rêve que caressent tous les passionnés de poker. Grinder amateur, cet Audonien s’est plutôt bien débrouillé ces dernières années en ligne. Sous le pseudo de « federer », ou plus récemment de « Lugent Dortz », ce fan de tennis est parti des petites limites pour croquer un à un les MTT des grilles Pokerstars et Winamax.

Mehdi Kechiche

S’il passe le plus clair de ses dimanches devant les rooms online, Mehdi est loin d’être un habitué des festivals internationaux. De temps à autre, il tente sa chance sur quelques tournois low buy-ins des clubs parisiens. Il connaît aussi les Guiness du WPO Dublin, où il remportait d’ailleurs il y a trois ans le tournoi d’Irish Poker, alors qu’il ne connaissait pas les règles au moment de s’inscrire. Dans les couloirs des salles de poker, on le confond parfois avec Adrián Mateos, pour son allure et son style capillaire, peu éloignés en effet du champion espagnol.

Mais cette fois, Mehdi joue dans la même salle que son idole du Team Winamax. Tandis qu’Adrian désosse un énième High Roller à 100 000 sous les projecteurs de la table télévisée, Kechiche tâte pour la première fois les jetons d’un Main Event EPT. 

Pas du genre à flamber sa bankroll qu’il a savamment construite au fur et à mesure des années, Mehdi se retrouve parachuter au milieu de ce field princier grâce à un satellite. 250 € transformé en un ticket à 5 300 € et une semaine offerte au Monte-Carlo Bay.

Pour l’occasion, Mehdi s’est même organisé un petit enchaînement de festivals, avec une triplette WSOP-C Cannes-EPT Monte Carlo-WPO Madrid. Sur la Croisette, le grinder a connu une petite douche froide. Un seul petit min-cash à se mettre sous la dent, fragilisant un peu l’enthousiasme qui accompagnait son premier grand voyage dédié au poker Live.

Mais avec cet EPT, point d’orgue de cette virée pokeristique et bien évidemment le plus grand tournoi de sa carrière, tout peut basculer. Et pour ce début de tournoi, Mehdi semble avoir les cartes avec lui.

Mehdi Kechiche

Dès le deuxième niveau, notre qualifié s’embarque dans un coup à sensations. Open UTG 500, 3-bet 1 500 au bouton et Mehdi découvre KQ en BB. « Je décide de cold-4-bet 4 200, raconte l’intéressé, au moment de prendre sa première pause du jour. Je suis payé par le bouton et ça vient J46. Rien, pas même une backdoor flush. Je fais 1/4 pot et le joueur me call. K sur la turn, je check, il me fait 8 000, je paye et river 4. Check, et il me fait tapis pour environ 10 000 jetons. Je prends une bonne minute pour réfléchir, mais j’ai une bonne main pour payer. Je call, et il montre 97. Air total. ».

Un Cold-4-bet light, et un move malicieux où il laisse son adversaire bluffer avec air total. Voilà un joli premier gros pot pour son premier gros tournoi. Dans la foulée, il prend même un petit 15 000 jetons chez le pote de son sosie Mateos, son voisin Peña Caballo et après 2h30 de jeu, Mehdi Kechiche a déjà 3 startings. La maquina audonienne, c’est lui !

Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
BenjoDiMeo
Reporter Winamax
Reporter Winamax


Inscrit le: 06 Juil 2007
Messages: 34348

MessagePosté le: 03/05/2022 15:00   Sujet du message: Roublards, jeunes stars et Volatar Répondre en citant Signaler un Abus

Roublards, jeunes stars et Volatar

EPT Main Event 5 300 € (Day 1B)​

Antonin Teisseire & Davidi Kitai

Les vieux roublards du circuit sont au rendez-vous. Antonin Teisseire, Arnaud Mattern, Antoine Saout… Quelques grands noms du poker français qui sentent bon le poker d’il y a dix ans figurent toujours dans le field de cet EPT Monte Carlo 2022. Le champion Niçois a pris place à côté d’un autre monument du poker francophone, notre génie maison Davidi Kitai. Les deux amis prennent tranquillement leurs marques dans ce Main Event, avec un stack légèrement supérieur au tapis de départ.

Arnaud Mattern

Amateur de belles cylindrées, Arnaud Mattern a passé les vitesses un peu plus vite. Dès la fin du deuxième niveau, le vainqueur EPT Prague 2007 pointait à 75 000 jetons. Arnaud est allé chercher un flop avec une main accident et a fait payer l’assurance à Jean-Philippe Rohr. Sur un open 600, Arnaud décide de 3-bet au bouton avec 53. Derrière lui, Jean Philippe Rohr place le 4-bet à 4 400, Mattern paye la relance et son flush-draw vient sur le flop 822.

C-bet 4 000, c’est payé bien sûr et sur la turn 6, Jean-Philippe opte pour le check. « Je le vois sur une grosse paire ou sur As-Roi » analyse Arnaud, qui trouvera sa réponse en plaçant un bet à 7 200. Call de Jean-Philippe, « pas du genre à payer avec As-Roi dans ce genre de spot » selon le champion EPT. Un J bienvenu apparaît sur la river et nouveau check d’Arnaud, qui envoie 16 500. La mise sera payée et voilà Mattern avec 75 000 jetons.

Les vieux pirates du field devront se coltiner les jeunes moussaillons pétris de talents. Nicolas « chèvre.miel » Vayssières par exemple ou encore Florian « La Twice » Guimond. Le premier a pris un pique rouge dès son premier jour sur un Hyper Turbo, le second a pris 124 briques hier en prenant la 3e place du FPS 1 100 €, et enchaîne ce mardi avec un double-up rapide sur ce Main Event.

« Je me suis bien reposé hier. On a pris un verre, mais on fera la fête à la fin du festival » précise Florian. Pour ce début de Main Event, il a pris un petit paquet de jetons à son compatriote Ekrem Sanioglu.

Limp d’Ekrem au High Jack, Iso 3,5BB de La Twice au CO et c’est complété par trois joueurs pour voir un flop AJ4. Quatre « check » plus tard, le croupier dévoile une turn 10. Sanioglu fait monter les enchères avec un bet midpot, suivi par Florian Guimond et par le bouton. Nouveau 10 sur la river, et Sanioglu enchaîne avec un nouveau bet midpot, pour 6 500 jetons. Ce n’est pas assez pour Florian qui relance à 18 500. Mal de crâne chez le bouton qui décide de fold KQ. Ekrem tient la même main et paiera lui avec sa suite royale. Malheureusement pour lui, Guimond avait trouvé le full sur ce runout coquin avec J10. Voilà la Twice à 60 000 jetons.

Guimond Franco

Sony Franco tient Guimond dans son viseur mais n’est pas encore à portée de tir. Et pour cause, le collectionneur de bague WSOP-C a pris les rois contre les as d’entrée. Pas encore au point de re-entry, puisque Sonny est déjà remonté à 15 000 jetons.

Dans cette même salle des palmiers, signalons la présence de notre Team Pro Guillaume Diaz, déjà à 60 000 jetons, accompagné des Français Victor Salinier, Roger Taieb et Yannick Cardot. Ibrahim Senoussi et Mercedes Osti sont également dans les parages, avec un peu moins que le stack de départ.

Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
BenjoDiMeo
Reporter Winamax
Reporter Winamax


Inscrit le: 06 Juil 2007
Messages: 34348

MessagePosté le: 03/05/2022 16:35   Sujet du message: Touche pas à mon pote Répondre en citant Signaler un Abus

Touche pas à mon pote

EPT Main Event 5 300 € (Day 1B)​

Beaucoup d’action dans le virage de Mehdi Chaoui. Le Marocain est connu sur le circuit francophone pour ses moves de « dégen », notamment à base de gros overbet river. Mais cette fois, c’est lui qui se fait prendre à son propre jeu, en subissant les assauts de son voisin Cassio De Almeida.

Chaoui

Limp 600 de Chaoui sur la blinde du Brésilien qui isole à 2 000 et les deux joueurs découvrent un flop 9J6. Check-check chez ces messieurs et nouveau check de Chaoui sur la turn 9. Le Brésilien passe à l’attaque et demande 2 500 à Mehdi qui paiera la mise adverse. River 2, une joli brique qui donne des idées au vainqueur des Brazilian Poker Series : 15 500 dans 8 500. Un move qui fait sourire Mehdi Chaoui. Lui-même raffole de ce genre de move, mais cette fois, c’est lui qui se retrouve à tanker deux minutes, avant de finalement rendre ses cartes.

Dix minutes plus tard, je reviens autour de la table… Plus de Cassio De Almeida. En fin observateur, je devine que le stack du Brésilien s’est fait aspirer par Maher Nouira. « Je n'aime pas qu’on touche à mon pote Mehdi » explique le Tunisien, qui s’est donc chargé de faire payer la sentence dans un duel bouton vs BB. Maher n’a pas fait dans la dentelle. « J’open, il me 3-bet et je lui mets tout avec 77, il m’a payé avec AK et ça passe sur Q9656 » raconte Nouira. Déjà auteur de quelques petits moves en début de journée, le grinder passe la barre des 100 000 jetons.

Chaoui Nouira

La connexion tunisiano-marocaine Maher Nouira et Mehdi Chaoui, en toute détente dans ce Day 1B

En parlant du Maroc, je viens de croiser une table qui sent bon le Es Saadi. Hassan Farès, Mohamed Mehalleg, Jean Koja et Massou Cohen se sont retrouvés à boxer ensemble dans le bord de la salle. Entouré de ses copains, difficile d’arrêter les palabres de Massou. « Only English please » répète sans succès la croupière. Pour l’instant, c’est Michel Cohen qui s’en sort d’ailleurs le mieux, avec un peu plus de deux tapis de départ, quand les autres francophones de la table gravite autour du tapis de départ, voire un peu moins chez Jean Koja.

EPT Marrakech

Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
BenjoDiMeo
Reporter Winamax
Reporter Winamax


Inscrit le: 06 Juil 2007
Messages: 34348

MessagePosté le: 03/05/2022 17:35   Sujet du message: Atoui et Mansouri en colosses Répondre en citant Signaler un Abus

Atoui et Mansouri en colosses

EPT Main Event 5 300 € (Day 1B)​

OUass

Kamel Atoui et Ouassini Mansouri peuvent partir diner tranquilles. L’esprit léger, le stack plein de jetons et le sentiment du devoir accompli. Posté au siège 2 et 8, les deux colosses ont aspiré la majeure partie des jetons ayant circulé à leur table. Et ce sans même besoin de faire de folie. « Quasiment aucun show-down, aucun tapis pré-flop, même pas un flip » pose Kamel Atoui, en comptant ses énormes pilasses. « J’avais la position sur les deux gros stacks de la table et j’ai beaucoup flat derrière eux, même lorsque j’avais de grosses mains. J’ai touché quelques boards et je leur ai mis beaucoup de pression post-flop. Toutes les heures, j’ai pris entre 15 et 20 000 de plus ». Une progression rêvée, qui lui permet de culminer à 145 000 jetons, et d’endosser le costume de chipleader français.

Atoui

Début de journée rêvée pour Kamel Atoui, qui mène le contingent français avec près de cinq tapis de départ

Deux sièges à sa droite, Ouassini n’est pas mal non plus. 110 000 jetons pour le taulier tricolore qui a suivi la même recette que son pote Kamel. « J’ai pris plein de petits coups. On s’est pas mal boxé avec l’Ukrainien (Andriy Liubovietskyi). Il est fort, aucune erreur. C’est ça qu’on aime à l’EPT, on peut vraiment jouer au poker » commente Ouass’, toujours amateur de beau jeu.

Malheureusement, Ouassini n’aura plus l’occasion de croiser le fer avec l’Ukrainien. Tandis que les deux meneurs du clan tricolore discutent de leur futur restaurant, Liubovietskyi s’embarque dans un coup de haute voltige avec Hansen Sindre. Le Norvégien vient de le re-raise à 15 500 sur un flop A108, et Andriy annonce tapis, pour environ 40 000. Hansen vérifie ses cartes puis paye avec son AK. C’est loin derrière le 1010 de Andriy qui l’a parfaitement attrapé. Les deux joueurs se lèvent pour voir la suite : Turn 2, River 6. Flush backdoor ! Les deux joueurs lâchent simultanément un cri. L’un de joie, l’autre de dégoût.

Bad Beat

« Elle est bien sale celle-là » commente Ouass’, après s’être mis d’accord avec Atoui. Ça sera le restaurant du Méridien. Bon appétit Messieurs !

Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Montrer les messages depuis:   
Surveiller les réponses de ce sujet 1, 2  Suivante
Aller à la page :
Répondre au sujet    Index des Forums -> Winamax Poker Open Madrid 2022

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum
visit counter