Se connecter
S'inscrire





KING5 : les shérifs ont tiré plus vite que leur ombre
Répondre au sujet    Index des Forums -> Les News du Poker
Surveiller les réponses de ce sujet
Auteur Message
BenjoDiMeo
Reporter Winamax
Reporter Winamax


Inscrit le: 06 Juil 2007
Messages: 34244

MessagePosté le: 26/04/2021 13:07   Sujet du message: KING5 : les shérifs ont tiré plus vite que leur ombre Répondre en citant Signaler un Abus

KING5 : les shérifs ont tiré plus vite que leur ombre

Rosalie, Cap Haddock, Chevre.Miel et les autres n'ont laissé aucune chance à l'équipe de Guillaume Diaz. Ils iront à Vegas jouer en freeroll le Main Event des WSOP !



L'affrontement des deux boss de fin a tourné court. Dans le dernier duel du KING5, les shérifs n'ont pas laissé laissé paraître la moindre faiblesse devant la formation des élèves et potes de Guillaume Diaz, les X-personnes. C'est sur un score sans appel de 5-0 et en un temps record - 41 minutes chrono - que s'est achevée l'édition 2021 du plus célèbre freeroll par équipes du Net. Après des quarts et demi-finales où ils avaient, selon leurs propres mots, "bien galéré" (deux victoires 3-2 à l'arraché), cette équipe poids lourds de top regs online croulant sur les titres et médailles a terminé le travail avec un triomphe aussi propre que rapide.

Cap Haddock, Chevre.Miel, 4Bettencourt, Luxusreisen et IllicoBusto : même si certains ont récemment changé de blaze sur Winamax, tous ceux d'entre vous ayant passé un peu de temps sur nos MTT ou sur Twitch connaissent forcément ces noms, au moins de réputation. Top Shark, Winamax Series, Stream Gang : tous ont portent ou ont porté l'un ou l'autre de ces prestigieux logos à côté de leur pseudo. Mais en définitive, cette nouvelle victoire ne serait-elle pas la plus belle de toutes ? Après tout, le KING5 ce n'est qu'une fois par an, au contraire du Highroller, du Main Event ou même des Series : il n'y a pas plus rare comme logo. Et ce triomphe a quelque chose d'encore précieux, dans ce jeu fondamentalement solitaire qu'est le poker : il est collectif.

La meilleure nouvelle dans tout ça ? Le KING5 n'est pas vraiment terminé. On pourrait même dire qu'il ne fait que commencer. Certes, nous célébrons aujourd'hui ses vainqueurs, les derniers rescapés d'une aventure de plus de trois mois. Mais le meilleur reste à venir. Las Vegas et ses World Series of Poker ! Bientôt, les shérifs traverseront les interminables couloirs du casino Rio pour prendre place à la table du plus beau tournoi du monde. Pendant ce temps, les X-personnes de Guillaume Diaz feront de même sur d'autres épreuves des Championnats du Monde, de même que les équipes éliminées jeudi en demi-finales. Et on ne parle même pas des vainqueurs de l'an passé, les Winteractivity, qui n'ont pas encore profité de leur prix, pandémie oblige. Oui, cent fois oui : c'est une très chouette réunion qui se prépare à Vegas. On ne sait pas encore exactement quand elle aura lieu, mais c'est certain : la prochaine soirée rassemblant tous les joueurs de Winamax présents à Sin City va être d'enfer ! (Note pour Polly : prévois une boîte de nuit deux fois plus grande, steuplé) En attendant, retour sur la finale, ses déçus, ses héros, en textes et en images.

Le KING5 2021, c'était...
*** 8 143 équipes engagées en freeroll (+43 % d'augmentation !)
*** 14 semaines de compétition à raison d'un rendez-vous tous les mardis soirs
*** 200 000 € de dotation
*** 300 équipes dans les places payées
*** 8 équipes remportant un total de 40 packages live
*** 4 équipes qui partiront à Las Vegas disputer les World Series of Poker
*** 1 équipe gagnante, qualifiée pour le Main Event des WSOP

La finale, match par match

luxusreisen bat volatile38 en 13 minutes et 25 mains (1-0)
Seulement 3 des 30 rencontres jouées lors des quarts et demi-finales s'étaient achevées en moins de 30 minutes. On était donc loin de s'attendre à voir chuter un joueur dès le premier quart d'heure. Et encore moins que ce joueur serait Guillaume Diaz, tout premier représentant du Team Winamax parvenant à atteindre la dernière ligne droite du KING5 depuis sa création en 2008. Placé face à Antoine "luxusreisen" Goutard, notre volatile s'est fait déplumer d'un quart de son stack dès la deuxième main, envoyant deux barrels en bluff avant de battre en retraite sur un shove rivière (les papiers de luxusreisen étaient en règle). Il ne faudra qu'une poignée de mains à Guillaume pour récupérer l'intégralité des jetons perdus... avant d'en lâcher encore plus sur la main #15, là encore suite à une mauvaise rencontre entre un bluff et une top paire. Voyant la moitié de son tapis partir en fumée en moins de vingt mains, volatile38 tentera de vaincre le feu par le feu : avec un autre bluff, à tapis sur la rivière. Son timing n'aurait pu être plus mal choisi : luxusreisen venait de checker un brelan...


FallGirl bat EnfantDuSite en 24 minutes et 39 mains (2-0)
La confiance était désormais du côté des shérifs. Au moment où son partner in love luxusreisen prenait le restant du tapis de Guillaume Diaz, Rosalie "Fall Girl" Petit avait déjà sérieusement entamé celui d'EnfantDuSite grâce à un brelan bien rentabilisé (main #9). Deux paires floppées allaient lui permettre de creuser un peu plus la paroi (main #27), avant que ne tombe du ciel une explosive quinte runner-runner très très bien cachée : avec ses deux paires, EnfantDuSite n'a rien vu venir. Deux buts à rien ! Les shérifs n'étaient plus qu'à un petit point de la victoire.


Chevre.Miel bat AUTOLYSE en 41 minutes et 85 mains (3-0)
Plutôt équilibré pendant une trentaine de mains, ce duel décisif a changé de tonalité lorsque Chevre.Miel est parvenu à poser un bluff bien senti avec un tirage manqué (main #31). L'écart était creusé et malgré de vaillants efforts en position short-stack, AUTOLYSE n'est jamais parvenu à remonter : il suffira de jeter un oeil à la main #44 pour se convaincre que Chevre.Miel était arrivé sur le champ de bataille vêtu de sa tenu de commando. A 21h41, le match était définitivement plié en faveur des shérifs ! Mais d'ailleurs, une finale KING5 qui s'achève dès le troisième duel, est-ce si rare ? Non : la chose s'est produite 5 fois au cours des 8 dernières éditions !


Cap Haddock bat PolOwnedYou en 48 minutes et 124 mains (5-0)
Gagner le KING5, c'est en soi l'assurance d'une soirée inoubliable. Ajoutez à cela l'arrivée de votre troisième enfant, et vous obtenez un vendredi 23 avril 2021 surréaliste, qui restera gravé à tout jamais dans les circuits de Nicolas Burtin. Déjà bien occupé avant même d'avoir ouvert Winamax (entre les enfants et le chien à dispatcher auprès de la famille et une future maman en partance pour la clinique) Cap Haddock n'aura heureusement pas eu à prendre de décisions trop difficiles en finale : solidaires, ses coéquipiers lui ont enlevé un souci de la tête en marquant les trois points de la victoire avant même sa première confrontation all-in. S'excusant presque d'avoir maintenant envie d'en finir, Cap Haddock remontera son déficit avec une top paire barrélée jusqu'à plus soif, puis une paire de 5 jouée à fond pour cent blindes contre As-Valet : ce flip pré-natal accouchera d'un beau 5 sur le board.

Au fait, pour ceux qui se posent la question : c'est un garçon et non, il ne s'appelera ni KING5, ni Leroy, ni Sherif, non mais oh ! A l'heure où vous lisez ces lignes, Axel est peut-être déjà arrivé parmi nous...

Ajattelutapa bat Paapillon en 54 minutes et 108 mains (4-0)
Les deux derniers matches ne comptant plus que pour du beurre ou la gloire (selon votre point de vue), les joueurs pouvaient souffler, s'échanger les compliments de vigueur, et commencer à rêver à voix haute de Las Vegas : 8 des 10 finalistes n'ont encore jamais fait le pélerinage dans le temple du poker mondial. Facultatif ou pas, Ajattelutapa et Paapillon avaient tout de même envie de se battre jusqu'au bout pour le point. Un 3-barrel bluff permettra à Ajattelutapa de prendre le large (main #89), avant une ultime confrontation plus ou moins inévitable sur le flop de la main #109.

Le parcours des shérifs sur le KING5 2021

Stade 1 : Repêchés de justesse en 44e position après six tentatives infructueuses les semaines précédentes ("on connaît les règles, c'est tout !" a rigolé Cap Haddock)
Stade 2 : qualifiés sur le second Stade 2 en 5e place
Stade 3 : qualifiés sur le second Stade 3 en deuxième place
Stade 4 : 3ᵉ sur 50 équipes
Quarts-de-finale : victoire 3-2 contre les One Shot
Demi-finales : victoire 3-2 contre les Deyra c'est pour toi
Finale : victoire 5-0 contre les X-personnes

Winamax TV : le replay

Il faudra nous pardonner, moi et Kinshu : le rythme de la finale fut tellement speedé que les éliminations nous ont souvent pris par surprise au beau milieu de digressions diverses de notre part (par exemple le prix des hamburgers à Vegas, sujet crucial vous en conviendrez). Mais le replay vaut le coup d'œil, ne serait-ce que pour l'interview post-victoire en fin d'émissions : alors que nous nous attendions à conserver en visio uniquement avec le duo Rosalie/Antoine, c'est finalement les visages (heureux) de TOUS les vainqueurs du KING5 qui sont apparus les uns après les autres sur l'écran. Cette belle surprise, on la doit à Rosalie. Merci !






Les rois, euh les shérifs du KING5 2020

Vous connaissez leurs pseudos par cœur si vous scrutez l'actualité MTT sur Winamax. Vous savez à quoi ils ressemblent si vous suivez le concours Top Shark ou les sessions Stream Gang sur Winamax TV. Pourtant, malgré leur palmarès et leur notoriété sur les réseaux, c'est en novices qu'ils se rendront prochainement à Las Vegas. Un seul d'entre eux - Chevre.Miel - a déjà connu l'ivresse de Sin City et la démesure des World Series of Poker. Pour tous les autres, c'est un réjouissant baptême de feu qui se prépare. Étrenner les WSOP par une inscription freeroll au plus beau tournoi du monde, le Main Event ! N'est-ce pas excitant ? Situation sanitaire oblige, on ne sait pas si les shérifs pourront partir à Las Vegas dès le mois d'octobre (pour l'édition 2021 reportée à l'automne), où s'ils devront attendre l'été 2022. Mais qu'importe : on sera avec eux pour vibrer, et on a hâte de tout vous raconter. Vite, vite !



Rosalie "FallGirl" a disputé un match très agressif en finale. "Tout de suite, il y avait beaucoup d'overbets. Je me suis adapté, j'ai commencé à 3-bet." Jusqu'à ce joli setup en guise de dernière main : "J'ai hurlé comme une malade !" C'est à son amoureux Antoine "luxusreisen" Goutard - dont le dernier titre sur les Winamax Series n'est vieux que de huit jours - que l'on doit la formation de l'équipe victorieuse : "C'est une équipe de potes, c'était logique. Je le fais chaque année avec Rosalie. Cap Haddock, il avait sa place assurée. Comme il est très pote avec Illico [Ajattelutapa], il était sûr aussi. Il ne restait plus qu'à convaincre Chevre.Miel de lâcher ses potes. Je pense qu'il ne le regrette pas !"



Chevre.Miel, justement. Le finaliste malheureux de la dernière Top Shark Academy (troisième derrière labrik et On_The_Road) fut, à en croire ses coéquipiers, un facteur déterminant dans la victoire des shérifs. "Il a déroulé ! C'est le MVP : il nous a fait gagner au Stade 3, au Stade 4, et ce soir !" dixit Antoine. "C'est la première fois que j'étais stressé depuis le début du KING5", rétorque Nicolas. "J'ai déjà perdu une finale en début d'année, je voulais pas en perdre deux. J'ai eu du mal à finir : j'avais la peur de conclure, et mon adversaire s'est très bien battu." À la fin, c'est bien lui qui marquera le but en or de cette finale. Un fait d'armes qui vient après deux finales sur le Main Event et deux autres sur les Series en mars puis avril : la déception Top Shark semble désormais bien loin...



Cédric alias Ajattelutapa (ex-IllicoBusto) a lui aussi connu la frustration d'une finale Top Shark perdue, c'était un an plus tôt. Mais au fait, pourquoi ce nouveau pseudo ? "C'est du finlandais ! Ça veut dire 'mindset'. Car mon gros défaut au poker, c'est le mental [rires]. Je voulais un nouveau pseudo un peu bizarre, qui passe inaperçu. J'ai changé juste avant les Series : ça a plutôt bien fonctionné !" Tiens, c'est vrai : incognito, Cédric a ajouté plusieurs deep runs à son tableau de chasse, dont un podium à 10 000 € sur un des derniers events du festival... En revanche, sur le KING5, à entendre les chambrages de ses coéquipiers après la victoire, on a bien l'impression que Cédric a laissé ses camarades bosser. Mais c'est ça qui est bien avec le KING5 : comme lors des travaux de groupe à la fac, on peut très bien récolter la note maximale sans avoir rien foutu !



Vos parents vous ont probablement déjà raconté le jour de votre naissance, dont ils n'ont évidemment oublié aucun détail. D'ici quelques années, quand ce sera le tour du troisième gamin de Cap Haddock, il entendra parler de Stade 1, 2 et 3, d'objectifs à accomplir dans les temps, de coéquipiers qui arrivent en retard et sautent très vite, et de repêchages in extremis. On n'est pas sûr qu'il comprendra tout, mais on a envie de croire que ça le fera marrer... Félicitations, et félicitations, Nicolas !













Le KING5, c'est terminé... Jusqu'à l'année prochaine ! Félicitations aux shérifs, aux X-personnes, et aux 8 183 équipes (plus de 40 000 joueurs) qui ont contribué à faire de ce cru 2021 un millésime d'exception.

Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Montrer les messages depuis:   
Surveiller les réponses de ce sujet
Répondre au sujet    Index des Forums -> Les News du Poker

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum
visit counter