Se connecter
S'inscrire





Team Winamax : deux Top Sharks prennent le large
Répondre au sujet    Index des Forums -> Les News du Poker
Surveiller les réponses de ce sujet
Auteur Message
BenjoDiMeo
Reporter Winamax
Reporter Winamax


Inscrit le: 06 Juil 2007
Messages: 34206

MessagePosté le: 01/02/2021 15:41   Sujet du message: Team Winamax : deux Top Sharks prennent le large Répondre en citant Signaler un Abus

Team Winamax : deux Top Sharks prennent le large

C’est en dehors du Team Winamax qu’Adrien Delmas et Léo Lombardozzi vont désormais tracer leur route, mais c’est promis : on ne perdra pas de vue les deux Top Sharks !




Il y a deux semaines, le Team Winamax s’agrandissait avec l’arrivée des deux vainqueurs de la Top Shark Academy 2021. Aujourd’hui, le mouvement est inverse : le temps des adieux est venu pour deux lauréats des éditions précédentes du concours, dont les contrats viennent d’arriver à terme. Mais si c’est désormais hors du Team qu’Adrien Delmas et Léo Léombardozzi vont poursuivre leurs carrières respectives, nous continuerons de les surveiller de près autour des tables de Winamax et sur le circuit live. En attendant de célébrer leurs prochains exploits, rendons à nos deux Top Sharks sur le départ les hommages qu’ils méritent.

Adrien Delmas : transmission accomplie



L’ironie de la situation n’échappera à personne : au moment de quitter le Team Winamax après trois années bien remplies, Adrien Delmas croise en sortant celui qu’il avait battu en finale de l’édition 2018 de la Top Shark Academy, François « On_The_Road » Pirault. Un passage de témoin symbolique entre ces deux grands bosseurs aux profils somme toute similaires, dont les victoires respectives sur la TSA n’ont guère surpris les connaisseurs du microcosme poker français. Et si l’on ne devait souhaiter qu’une chose au nouveau Top Shark, ce serait peut-être de réussir à aussi bien partager sa passion et son savoir que l’a fait son prédécesseur. Car outre un solide palmarès en ligne, qui s’est régulièrement enrichi au fil des années, et quelques belles percées en live (on pense notamment à cette finale WSOP disputée en 2019), on retiendra aussi le sens de la pédagogie irréprochable dont a fait preuve le Périgourdin, que ce soit sur le blog, dans la Poker School, ou lors de ses sessions commentées en direct sur Twitch. Lors de ses années de formation, Adrien avait beaucoup appris de ses prédécesseurs dans l’équipe : quand cela fut son tour de dispenser son savoir, il a pris son rôle très au sérieux. « Pouvoir redonner à la communauté ce que j’avais pris au Team Winamax, c’est quelque chose dont je suis fier. Durant ces trois années, je suis passé par plusieurs périodes difficiles : à chaque fois, j’ai essayé de détailler au maximum ce qui me passait par la tête, d’expliquer mes processus avec honnêteté, sans langue de bois. » Cela a donné quelques fameux articles, comme Contrôle des biais, ou le très explicitement nommé J’assume !. Côté vidéos, ce cours magistral concernant les mathématiques des tournois Knockout a aidé plus d’un joueur à mieux appréhender ce format qui commençait à peine à décoller, et le public a observé de près les méthodes de travail très poussées du Top Shark lorsqu’il a ouvert son appartement aux caméras de Winamax TV. « Adrien a apporté beaucoup de sérieux et une vraie éthique de travail dans le Team, confirme un autre Top Shark, Guillaume Diaz, avec une approche centrée sur la communauté et la pédagogie. Je suis triste de le voir partir mais je suis certain qu’il va rebondir comme il se doit ! »



Adrien estime sortir « grandi » de ce mandat de trois ans, qu’il avait entamé à seulement 22 piges : « J’ai fait beaucoup de rencontres et j’ai énormément appris sur moi-même et sur mes valeurs. J’ai pu vivre la vie d’un joueur ‘public’, sous les feux des projecteurs, avec ses bons côtés… et aussi ses mauvais côtés ! » Car il est vrai que ce professionnel au tempérament discret a dû composer avec tout ce que la carte de membre du Team W implique d’exposition et de médiatisation. En ce sens, retrouver un certain anonymat n’est pas pour lui déplaire : « Je suis quelqu’un de pudique ! » Ne vous attendez donc pas, dans le futur, à ce que l’ancien Top Shark se serve des réseaux sociaux pour ‘brag’ à tout va sur ses futures perfs : « Je vais rester connecté, mais ça sera surtout pour parler de mes passions, les voyages et la bouffe, principalement. » De retour dans l’ombre, Adrien va simplement se remettre au boulot. « J’ai toujours été dans la recherche de la performance. En tant que joueur sponsorisé, je faisais parfois des semaines de 70 ou 80 heures, sans pouvoir forcément prendre soin de moi. Je vais pouvoir retrouver un rythme de vie plus régulier, redevenir mon propre patron, et m’appliquer à respecter la routine que j’ai détaillée dans mon dernier blog. »



En attendant de pouvoir partir au Québec et retrouver ainsi sa chère et tendre, Adrien s’est temporairement posé à Budapest. Dans la capitale hongroise, il profite d’un des plus beaux décors urbains d’Europe (« Je suis à deux pas du Parlement, le quartier est magnifique ! »), et de la compagnie d’autres grinders expatriés, comme Benjamin Chalot. Trois années durant, Adrien était aux premières loges pour observer l’évolution fulgurante du poker de haut niveau. Quel bilan en tire-t-il ? « Le milieu se professionnalise de plus en plus, le niveau général n’en finit pas d’augmenter. Il n’y a jamais eu autant de contenu disponible et forcément, l’édge des pros diminue d’autant. Aujourd’hui, on peut voir sur des tournois à petit buy-in des moves et des stratégies auparavant reservés aux épreuves plus chères. » Point de découragement en vue pour autant : « Je vais continuer à travailler. C’est ce que j’aime avec le poker : je joue parce que j’aime apprendre, et on ne sait jamais tout ! »

Vous pourrez continuer de chercher le pseudo d’Adrien sur les tables de Winamax, et il compte bien retrouver le chemin du live dès que la chose sera possible, avec un objectif principal en tête : Vegas et les WSOP. En attendant, laissons le mot de la fin à quelqu’un qui l’a connu très tôt, bien avant le Team Winamax : Romain Lewis. « Adrien Delmas ! Notre histoire commune a débuté dans le club PokerSphere à Bordeaux et dans notre école de commerce. Lui est resté jusqu’au diplôme, moi seulement quelques mois. Nos discussions ces cinq dernières années tournaient principalement autour de notre passion commune et même si on n’avait pas toujours le même point de vue, stratégiquement parlant, on a toujours su respecter et apprendre de l’avis de l’autre. Dans les moments plus difficiles j’avais juste à raconter ma journée à Adri pour qu’il me remonte le moral en évoquant avec ironie ses propres résultats. J’ai toujours cru qu’il allait tout déboîter sur le circuit : ça peut prendre du temps, mais il apprend petit à petit à s’enlever la pression et je suis certain qu’en dehors des spotlights il réussira davantage. C’est quelqu’un de droit, honnête et motivé à progresser 24h/24. Probablement qu’il s’est mis un peu trop la pression dans le passé, mais ce n’est pas pour rien qu’il a travaillé et échangé avec les tout meilleurs joueurs en ligne : il a la même détermination qu’eux. C’est certain : ce n’est pas la fin du contrat avec Winamax qui le ralentira, bien au contraire. Bonne chance pour la suite, Monsieur Delmas, et merci pour ces pains fait maison que j’ai eu la chance de déguster Wink ».

Léo Lombardozzi : un mariage de réseaux



On le sait, l'aventure Top Shark est en premier lieu un engagement d’un an au sein du Team W pour son vainqueur. Léo Lombardozzi, qui avait remporté le fameux contrat de 50 000 € en janvier 2020, n'aura pas la chance de rempiler pour un an de plus : son épopée au sein du Team W s’achève aujourd’hui. Forcément, la déception domine chez Ya 2 ecoles, quelques jours après avoir appris que son contrat ne serait pas renouvelé, au contraire de celui de Borja Gross, son homologue vainqueur de la TSA espagnole l'an passé. « C'est vrai que j’aurai aimé qu'on me propose une année de plus, pour vivre une vraie année au sein du Team Pro... C'est un peu comme quand tu redoubles à l'école et que tout le monde passe en classe supérieure. Tu n'as pas l'impression d'avoir eu la place de t'exprimer pleinement. Mais j’espère qu’on se souviendra encore de mes vidéos dans quelques années. »

Contrairement à ses prédécesseurs dans la TSA, il est clair que Ya 2 ecoles n'a pas été gâté par les circonstances, la pandémie l’ayant empêché de porter notre logo sur le circuit des tournois live. « Je n'aurai pas pu connaître ce sentiment de fierté, le regard des gens quand tu arrives à table... Dommage, car j'aurais eu énormément de choses à montrer et raconter, vu que je joue aussi en cash-game, ce qui me distingue de la majorité des joueurs du Team », déplore Léo. Et difficile de rattraper ce manque de visibilité avec les tournois online : « En tant que joueur de CG, ce n’est pas grâce à mes perfs MTT que j’ai pu ‘brag’... Les gens pourraient même penser que j'ai fait une mauvaise année, mais en réalité j'ai joué très peu en tournois. » Mais nul doute que sa découverte des plus beaux tournois du monde n'est que partie remise : comme il l'explique dans son dernier blog, le futur résident mexicain compte bien se lancer sur quelques belles épreuves du circuit américain dès qu’il en aura la possibilité.



Concernant le bilan de Léo au sein du Team, une chose est certaine : malgré l’arrêt des tournois live, le Top Shark 2020 n’a pas chômé, loin de là. Si vous surveillez un tant soit peu les réseaux sociaux, vous êtes forcément tombé sur l'une des nombreuses vidéos qu'il a produites, faisant parler son expérience passée dans ce domaine : « Je ne voulais pas passer une année sans rien faire, j’ai saisi l’opportunité de produire du contenu. J'ai fait de nombreuses vidéos sur un ton humoristique, j'ai essayé de parler à tous les niveaux de joueurs, sans prendre un parti élitiste. C'est vraiment cette interaction que je retiendrai de mon expérience chez Wina. » Toujours prompt à discuter avec la communauté qu’il n’a pas pu rencontrer en chair et en os sur nos festivals live, Ya 2 ecoles a su fédérer une « énorme communauté de fidèles, grâce à Winamax. Par exemple, Julien Martini m'a découvert via mes vidéos, et je sais que des membres du Team ont apprécié mon travail aussi. Tout le monde a été gentil avec moi, je serai assez content d'en retrouver certains en live. » Ne comptant pas ses heures (« J'ai passé des heures à écrire chaque blog »), toujours partant pour répondre aux nombreuses sollicitations de la rédaction pour nos articles stratégiques (merci !), Léo explique d'ailleurs qu'observer le fonctionnement d'un opérateur de jeu en ligne de l'intérieur a été particulièrement instructif et enrichissant : « C'était assez intéressant de voir comment tout était bien rodé, j'ai discuté et travaillé avec beaucoup de monde. Au final c'est cela qui m'aura le plus plu, ça me changeait de mon activité de joueur de poker. J'aime bien toucher à tout et progresser dans plein de domaines différents. »



Après cette expérience et fort du soutien d'un paquet de viewers (plus de 6 500 abonnés sur sa page Facebook et plusieurs vidéos ayant atteint 300 000 vues, le haut du panier dans le poker français), Léo va ainsi pouvoir aborder sereinement une nouvelle étape de sa carrière pro en rejoignant à Playa del Carmen une importante communauté de joueurs. « Ça va me changer la vie, je vais retrouver un peu de ma liberté, je suis content de pouvoir quitter l'Europe. » Mais restez connectés : il se pourrait bien que Léo n'en ait pas fini avec Winamax, puisque la collaboration pourrait se poursuivre en dehors du Team, notamment dans le domaine de la vidéo. « On discute sur l'avenir, mais je fais passer ma nouvelle vie en priorité », confirme Léo. On vous en dira plus le moment venu. Le supporter de l'O, que l'on retrouvera toujours sur Winamax sous le pseudo Ya 2 ecoles, a également un gros projet dans les cartons, top secret celui-là : pour en savoir davantage, suivez de près son actualité lors des jours à venir. Pour ça, on en est certains : vous savez maintenant où le trouver.

Benjo et Rootsah

Les pages à suivre :

t @Winamax


in @Winamax


f Winamax


wtv Winamax TV


wtv Wam-Poker

Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Blizzie
Habitué
Habitué


Inscrit le: 08 Nov 2013
Messages: 832

MessagePosté le: 02/02/2021 14:50   Sujet du message: Répondre en citant Signaler un Abus

ça fait vraiment pas cool pour le top shark 2020 de se faire larguer comme ça, si vite sans avoir pu défendre le w rouge en live.

Je pensais qu'en raison de la pandémie, il aurait droit au moins à une année supplémentaire !

En revanche, je l'ai vu se donner à fond sur les streams de wina.
GL à lui pour ses nouveaux projets.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Al Bust
Habitué
Habitué


Inscrit le: 17 Nov 2013
Messages: 229

MessagePosté le: 28/02/2021 11:19   Sujet du message: Répondre en citant Signaler un Abus

Toujours cruel ces fins de parcours comme ça.
Bonne chance pour la suite à tous les deux.

Forcément un peu plus peiné avec ce départ pour Adrien qui restait très pédagogue et sincère.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Voir son Blog Envoyer un message privé
Mifnord
Hall of Fame
Hall of Fame


Inscrit le: 19 Aoû 2010
Messages: 9060

MessagePosté le: 28/02/2021 16:22   Sujet du message: Répondre en citant Signaler un Abus

Oh dur pour Léo et surpris pour Adrien.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Surveiller les réponses de ce sujet
Répondre au sujet    Index des Forums -> Les News du Poker

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum
visit counter