Se connecter
S'inscrire





Le fil des News
Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Index des Forums -> Les News du Poker
Surveiller les réponses de ce sujet Précédente  1, 2, 3 ... , 364, 365, 366  Suivante
Aller à la page :
Auteur Message
Flegmatic_
Reporter Winamax
Reporter Winamax


Inscrit le: 15 Avr 2015
Messages: 1584

MessagePosté le: 24/02/2022 14:21   Sujet du message: Répondre en citant Signaler un Abus

[Vidéo] 24 heures dans la vie du Coach

Il est le Team Manager des pros Winamax depuis douze ans : nos caméras ont passé une journée dans les pas de Stéphane Matheu, au cœur des WSOP 2021.

Tous les joueurs ayant fait partie du Team Winamax ces douze dernières années vous le diront : vivre dans cette équipe, c'est du gâteau. Il faut dire que depuis 2010, un homme fait en sorte que tous se sentent à l'aise dans leurs baskets dès qu'ils arborent le logo W : Stéphane Matheu. Depuis une grosse décennie, cet ancien joueur de tennis professionnel a ainsi endossé le costume de Manager du Team, devenant un rouage essentiel dans la réussite d'un collectif devenu au fil des ans la meilleure équipe d'Europe.

Ce rôle capital, vous avez déjà pu en observer quelques tenants et aboutissants dans de nombreux épisodes de Dans la Tête d'un Pro, où Steph' n'est jamais bien loin de ses protégés. Mais il était temps de vous montrer toutes les facettes de sa fonction multi-cartes : durant 24 heures, nos caméras se sont donc collées aux basques du coach, au beau milieu du point culminant de l'année poker, les dernières WSOP à Las Vegas. Et ce, pile au moment où Romain Lewis était en passe de remporter son premier bracelet...

Résultat ? Un documentaire de 33 minutes où vous allez constater qu'être Team Manager, ce n'est pas uniquement accompagner les joueurs sur les tournois live. Non, il s'agit d'un boulot à plein temps qui nécessite de maîtriser un large panel de compétences au quotidien. Steph' nous dévoile ainsi les coulisses d'un métier unique en son genre et les émotions suscitées par les succès de "ses" joueurs. Action !



Idée originale : Harper
 Réalisation, images et montage : Fabrice Zareba



Les pages à suivre

t in f wtv wtv wtv

Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
BenjoDiMeo
Reporter Winamax
Reporter Winamax


Inscrit le: 06 Juil 2007
Messages: 34348

MessagePosté le: 25/02/2022 15:05   Sujet du message: Répondre en citant Signaler un Abus

WSOP : le programme est tombé

À cent jours de la grande transhumance annuelle, le Team Winamax est déjà sur le pied de guerre. Et nous aussi !



Qui dit "début d'année" dit "scruter le calendrier". Il fait un temps à planifier. À cocher des cases. À faire des projets. Tandis que les cinéphiles épluchent la liste des nommés aux Oscars, pendant que les festivaliers poncent le lineup de Coachella ou de Rock en Seine, chez nous les joueurs de poker, c'est - déjà - l'heure de se projeter vers Las Vegas. Boussole de la planète poker depuis 1970, les World Series of Poker ont dévoilé mercredi le programme de leur édition 2022. Les plus impatients d'entre vous se sont déjà jetés sur le listing des 89 épreuves qui se joueront entre les 31 mai et 20 juillet prochain. Après un rapide coup d'œil au programme, la rédac' Winamax commence déjà à saliver sur...

*** Un tournoi "Housewarming" à 500 $ pour lancer les festivités. Avec son garanti de 5 millions, ils devraient être plus de 10 000 joueurs à venir pendre la crémaillère du nouvel appart des WSOP (n'oubliez pas la bouteille de Mouton-Cadet !).
*** Des "big buy-ins" saupoudrés tout au long des 50 jours du festival, depuis le Bounty à 100 000 $ programmé dès le lancement jusqu'au 50 000 $ de clôture, en passant par le Heads-Up et le PLO à 25K, le Super High Roller à 250K, et bien entendu le Poker Players Championship à 50K, véritable épreuve combinée du poker avec ses huit variantes à enchaîner. À première vue, on dirait que les tournois Highroller sont plus nombreux au programme cette année, ce qui n'est pas pour déplaire aux poids lourds du Team Winamax (voir plus bas).
*** Des tonnes de tournois low-cost pour contenter les milliers de "week-end warriors" débarquant à Vegas le temps de quelques jours, qui se jetteront sur de multiples deepstacks à 600 ou 800 $, le Colossus à 400 $, le Lucky 7's à 777 $, ou encore le traditionnel tournoi de charité One More for One Drop à 1 111 $.



*** Un "Tournament of Champions" programmé en fin de festival, dont l'entrée est gratuite... mais qui est comme son nom l'indique réservée aux joueurs ayant remporté une bague WSOP Circuit ou un bracelet WSOP au cours de la saison. Pour ce freeroll, les WSOP posent un beau million de dollars sur la table. Quand même. En revanche, on ne sait pas encore si cette nouvelle épreuve se terminera par la remise d'un bracelet.
*** Des grands classiques faisant leur grand retour : Millionaire Maker, Monster Stack, Closer... de même que le Flip and Go à 1 000 $, nouveauté de l'édition 2021 qui avait ravi les plus déglingués d'entre nous avec son format imposant de partir à tapis dès la première main.
*** Des variantes exotiques pas oubliées : en bons gardiens du temple poker, les WSOP continuent de mettre au menu tous les formats mythiques de l'histoire du jeu, y compris ceux tombés en désuétude au 21e siècle : Razz, Stud, Deuce to Seven... Des jeux pointus (mais pas moins fun que le No-Limit, loin de là) que l'on pourra jouer au tarif "Championship" (10 000 $) ou à prix plus doux (1 500 $ généralement).
*** L'indéboulonnable Main Event sera quant à lui programmé du 3 au 16 juillet, avec un tarif inchangé depuis maintenant plus de cinquante ans : 10 000 $. On notera le retour d'un format à quatre Day 1. Durant les dernières éditions avant la pandémie, on avait été habitués à trois : il faut croire que les organisateurs anticipent un raz de marée pour cette édition où, fait notable, il ne sera pas obligatoire de présenter un certificat de vaccination contre le Covid. Tout comme en 2021, la table finale sera programmée sur deux jours, contre trois lors des éditions précédentes.
*** Last but not least, LA nouveauté qui fait déjà jaser : le Million Dollar Bounty. Un tournoi Knockout à 1 000 $ où le bounty de chaque élimination est contenu dans une enveloppe à tirer au hasard : ce n'est qu'en l'ouvrant que l'on découvrira son montant ! C'est garanti : l'ouverture de la fameuse enveloppe donnant son nom au tournoi va provoquer une cohue et un enthousiasme comme rarement observés durant les WSOP.

WSOP : le programme complet

Le Team W trépigne d'impatience

Las Vegas est déjà dans les têtes de tous les pros du Team Winamax, à commencer par son intronisé le plus récent : Loïc "_Winda" Degregeas. "Il y a tout qui me tente ! Ça fait rêver et ça donne envie." Sans surprise, c'est l'emblématique Main Event qui monopolise l'attention du Top Shark 2022 : "Cela sera mon premier, et ça sera forcément un tournoi que je n'oublierai pas. Le plus cher que j'ai jamais disputé, moi qui n'ai jusqu'ici joué que pour 2 000 euros au maximum sur un seul tournoi." Et à part ça ? "Je ne suis pas le plus gros gambler du monde, mais j'avoue que le Million Dollar Bounty me tente. L'adrénaline de ouf' au moment d'aller chercher son enveloppe et de découvrir le montant, avec potentiellement un million à la clé..." _Winda est aussi séduit par l'idée de jouer en équipe : "J'aime bien le concept du Tag Team. Tu montes ton binôme, tu t'encourages mutuellement." Pour son tout premier Vegas, Loïc compte bien squatter les épreuves deepstack au programme : "Jouer longtemps, profiter au maximum, observer la table... C'est ce que j'aime."



Déjà un vieux loup de mer des WSOP à 34 ans, Pierre Calamusa regarde le programme des WSOP avec moins de paillettes dans les yeux que son jeune coéquipier. "Le programme est presque identique à celui de l'année précédente." Une mauvaise chose ? Tout l'inverse : "C'est très bien ! Je vais pouvoir beaucoup mieux m'organiser, et mieux gérer l'effort nécessaire pour tenir sur un mois et demi." Que l'on se rassure, cependant : LeVietF0u ne risque pas de jouer les blasés devant ce fameux Million Dollar Bounty. "Il va forcément être très excitant. Il faudra arriver bien frais, car il tombe en même temps que le début du Main Event. Ça va être la folie !" Un enthousiasme partagé par Guillaume Diaz, avec un bémol tout de même : "Le système de bounty aléatoire ne débutera qu'au Day 2. Il ne restera plus que 6 % des joueurs à ce moment-là. J'aurais préféré 15 % de joueurs au Day 2, pour que plus de monde vibre..."




Titré sur le tournoi le plus cher de l'édition 2021, le Super High Roller à 250 000 $, Adrian Mateos valide le programme des tournois les plus chers. "Il y en avait déjà pas mal l'an passé, mais pas assez à mon goût. J'aime voir tous ces 50K, 100K, 250K au programme car les WSOP ont la force de frappe qui permet d'attirer beaucoup de joueurs. Comme d'habitude, je vais me concentrer sur les tournois de No-Limit Hold'em. Je ne fais pas attention au reste." Et s'il y a un secteur où les WSOP peuvent être pris en défaut, c'est dans la catégorie en dessous des highrollers, selon la maquina : "J'aurais aimé voir plus de tournois entre 5 000 et 25 000 $ l'entrée. Surtout les 5K et les 10K : ce sont des buy-ins qui fonctionnent très bien pendant les WSOP. J'en aurais mis deux ou trois de plus, je suis sûr qu'ils attireraient du monde. Mais je dis ça chaque année..." Cela n'empêche pas Adrian d'attendre avec impatience le mois de juin. "L'été semble déjà là, j'aime bien. Je prépare mon voyage... et mon cinquième bracelet."

On se prépare aussi




Il n'y a pas que les joueurs qui scrutent le programme des WSOP avec une loupe. Entre deux séances de montage de la saison consacrée à l'édition 2021 (il reste encore un peu de boulot mais l'attente ne sera plus très longue !), les équipes de Dans la Tête d'un Pro ont déjà commencé à réfléchir à leur planning pour 2022. Même topo du côté du marketing de Winamax, qui compte bien vous proposer un maximum de satellites et de promos d'ici à quelques semaines, en exclusivité pour les marchés français et espagnols. On vous proposera des qualifs pour le Main Event, évidemment, mais aussi des packages "Side Events", avec deux tournois à choisir dans une liste. Et sans vouloir trop nous avancer, on peut supposer qu'une fois sur place, Winamax ne fera pas les choses à moitié. Après tout, cela fait maintenant trois ans que l'on n'a pas organisé de Players Party sur le toit d'un casino de Vegas...

2022 : l'année de tous les records ? Désormais que l'on sait qu'il ne sera pas nécessaire d'être vacciné pour participer, on a envie de prendre les paris... Car on le sait depuis l'automne dernier : cette édition va déménager. Littéralement ! Après 17 éditions consécutives au casino Rio, le festival emblématique va pour la première fois prendre ses quartiers sur l'artère principale de Las Vegas, le Strip, au sein de deux casinos voisins : le Bally's (qui sera bientôt renommé le Horseshoe, en clin d'œil au lieu de naissance des WSOP dans le vieux Vegas) et le Paris. Deux casinos - ou plutôt deux centres de convention, pour une surface que l'on nous annonce comme couvrant près de 1 400 hectares, avec de la place pour 600 tables. L'équipe de coverage est déjà en sueur : ça va en faire, des kilomètres à parcourir, tous les jours du 31 mai au 20 juillet...

Pour jouer les WSOP entre potes, disputez gratuitement le KING5 !

Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Rootsah11
Reporter Winamax
Reporter Winamax


Inscrit le: 17 Déc 2019
Messages: 415

MessagePosté le: 28/02/2022 13:50   Sujet du message: Répondre en citant Signaler un Abus

MTT : les résultats du 27 février

Un Kitbul décidément en forme, un Sylleo en route pour Madrid, ou un GTGROS qui fait coup double : voilà quelques spécimens des sharks qui ont surnagé ce dimanche.

GTGROS s'offre un énorme voyage

Dubaï : sa tour la plus haute du monde, ses centres commerciaux délirants, son luxe ostentatoire, sa ville vieille méconnue, sa piste de ski couverte, son désert à portée de main... Tout cela et bien plus encore, GTGROS va pouvoir le découvrir de ses propres yeux avec la personne de son choix pendant toute une semaine, grâce à sa victoire sur le Sunday Surprise. Tel un influenceur balla, il pourra même y dépenser une partie de ses presque 8 000 € engrangés avant de tout balancer sur les réseaux pour faire enrager ses followers. Elle est belle la vie de winner.

SUNDAY SURPRISE 10 € - 11 470 inscriptions - Prizepool 103 230 €
Vainqueur : GTGROS - 5 830 € + 2 168 €

Pas de quoi se plaindre

Une semaine après avoir ouvert son compteur en live cette année au Club Montmartre, Davidi Kitai était en position idéale pour répliquer ce dimanche sur les tables online. Chipleader au départ de la table finale d'un Highroller promettant près de 20 000 € à son vainqueur, il maintient sa position pendant une grosse quarantaine de mains vierges de toute élimination, mais qui voient le tapis moyen chuter. Il faut un setup entre les deux Dames de Cepsil304 et la paire de Rois de LaughNwCryL8 pour que le premier lance le compteur des sortants (7e, main #37). Un premier busto qui ouvre les vannes : StepUpPoker tente dans la foulée un resteal au pire moment possible, et s'empale sur les deux Rois de Kitbul (6e, #38), qui récupère en même temps son fauteuil de leader. Short stack officiel avec une petite douzaine de blindes, CremdlaCrem se fait ensuite entarter par time 2 whine (5e, #47), qui ne risque pas de se plaindre de ce 40/60 remporté. Dav' lui n'aura pas cette chance sur ce 30/70 permettant à Coronaids de doubler ses huit blindes (#64). Ce dernier se fera cependant cueillir vingt mains plus tard (4e, #84) par un time 2 whine estampillé danger numéro 1 pour notre Belge préféré.


C'est d'ailleurs lors de la phase à trois que celui-ci récupère le contrôle des opérations pour la première fois, avant de prendre ses distances grâce à deux pots remportés consécutivement (#90 et #92). Nouveau chef à bord, il bénéficie ensuite du soupçon de réussite nécessaire pour trouver l'un des nombreux outs lui permettant d'infliger un joli bad beat à LaughNwCryL8 (3e, #105). Avec 57 blindes contre les 19BB de notre W rouge, il est largement favori du heads-up et accentue très tôt son avance via une quinte trouvée backdoor (#107). Dav' a beau doubler sur un setup deux paires contre deux paires, il ne parvient pas à inverser la tendance et se contente de la médaille d'argent, bonne pour 13 930 €. Déjà titré sur ce même Highroller et le Battle Royale entre octobre et décembre dernier, time 2 whine encaisse lui 19 553 € et améliore son meilleur score chez nous. Qu'on ne l'entende plus jamais se lamenter !

Pendant ce temps sur un Purple bouclé peu après 3 heures du matin, les têtes d'affiche que sont ANTOM8KZEPOT (7e), Kurcias. (6e) et Grand Squale (5e), ont dû se contenter des places d'honneur. À la place, le titre est revenu à SunRunner, un pseudo moins clinquant, mais au palmarès pourtant éloquent comprenant un Grand Tournament, un Highroller et, déjà, un Purple, tous remportés entre octobre 2020 et juillet 2021. Avec 77 blindes contre 100 en la défaveur du futur champion, il lui a tout de même fallu 60 mains pour se défaire de ooppppsss et agrémenter les 6 301 € à la gagne de 9 897 € de bounties !


Belle prise également pour Pousseur fou sur le Battle Royale, qui a doublé les 8 861 € de la première place avec 8 974 € de primes. Double vainqueur de l'XTASE mais aussi deux fois runner-up du Highroller depuis décembre, il décroche ce dimanche son plus beau trophée. L'XTASE, ANTOM8KZEPOT l'a atteinte dimanche dernier mais doit cette fois se contenter de la sixième place, derrière un autre régulier ontherirri (6e) et le vainqueur du jour dvxclusif, dont le high score était jusque-là un sacre sur le Flipper. Enfin, titré cette année sur des tournois aussi divers que le Ball Trap, le Sprint, le Shooter et le Battle Royale, HeilPfizer ajoute l'XTREM à son palmarès et 2 829 € à sa bankroll. Aurait-il trouvé le vaccin contre le bad run ?



Des one-outers de l'espace, des runouts improbables... Comme chaque lundi matin, le Top 5 des mains de la semaine est là pour réveiller votre fibre poker. Envoyez-nous vos coups à sauter du lit à multiplex@winamax.fr.

Roullet des mécaniques


Il est l'un des réguliers historiques des festivals live Winamax : Sylvain Roullet alias "Sylleo" ne pouvait décemment pas manquer la première édition du WPO Madrid, lui qui a déjà gagné un tournoi Winamax Poker Open (c'était à Dublin, en 2017, photo). Le Wameur fait ainsi partie des huit joueurs ayant gagné un package à 1 250 € pour le Main Event, incluant donc le ticket à 500 € et 750 € pour les frais annexes.

D'autres regs comme GTGROS, vainqueur d'un titre Wina Series en janvier ou du Rush Hour, et LarryMouly, récemment aperçu en finale du Battle Royale, de l'XTASE ou du Prime Time, vont eux avoir l'occasion de se frotter à des buy-ins supérieurs, puisqu'ils gagnent un ticket à 1 000 € pour le Highroller, qui a distribué trois tickets alors qu'un seul était garanti. La conclusion d'une grosse session pour premier nommé, qui gagne donc un voyage à Dubaï grâce au Sunday Surprise (voir plus haut) et un ticket pour l'Espagne dans la même soirée ! N'hésitez pas à participer à nos satellites tout au long de la semaine, c'est l'occasion de partir faire la fiesta à moindre coût en mai.

Satellite WPO Madrid Main Event 10 € - 503 inscriptions - Prizepool 10 161 €
VaIueCut, Markitos25, Schnapsclick, _z4rp4s_, TuEsMAD, MrCoKtail, Sylleo et Til-Ted remportent un package à 1 250 €, incluant un ticket à 500 € pour le Main Event

Satellite Buy-in Highroller WPO Madrid 125 € - 32 inscriptions - Prizepool 3 648 €
GTGROS, DontTreadOnM et LarryMouly remportent un ticket à 1 000 € pour le Highroller

Chroniques de grinders ordinaires

Pour sa première grosse victoire en MTT, le joueur d'Expresso Shark25. n'a pas fait dans la dentelle : il s'adjuge le Prime Time pour 14 403 €, venant notamment à bout du top reg N. Barella (4e pour 4 427 €) en finale. Mustek, runner-up Wina Series et Magnum cette année, goûte enfin à la victoire dans le Gladiator, qu'il domine pour 7 744 €. MarcAnthony, lui, avait déjà gagné un XTASE Funday en janvier, en plus de trois gains à cinq chiffres dans le Main Event, le Battle Royale Funday ou le One Time ces dernières années : le Rush Hour qu'il gagne pour 4 241 € ne rentre même pas dans le top 5 de ses plus gros gains sur notre site.

C'était presque la même chose pour WeeeeC137, 4e du 4 Million Event des Series d'avril 2021, vainqueur d'un titre sur notre festival phare en janvier et champion du Main Event il y a un an : les 4 311 € de sa win dans le Top 50 constitue son 5e gain sur notre site. M98P, lui aussi, a gagné un titre Wina Series l'an passé, ainsi que le Battle Royale : cette fois, il sabre le Magnum pour finir en beauté ce week-end. Tibo B., auteur de quelques beaux deepruns l'an passé, a mis le turbo dans le Starter pour 3 005 €. Après le Gladiator, le Nitro ou le Monster Stack, 27RB avale cette fois le Shooter, tandis que QQuelleLife, vainqueur du Samourai il y a moins de deux semaines, a montré qu'il était tout aussi à l'aise sur un buy-in dix fois supérieur, en fonçant sur le Go Fast pour 2 433 €.



Des victoires bien grasses

Le gras, c'est la vie. Surtout lorsque cela concerne des tournois aux gains bien juteux... N'est-ce pas _Karadoc_, champion Wina Series en 2020 et vainqueur du Flipper pour 2 864 € ? PerroquetVif, lui, a cloué le bec de ses congénères dans l'After Work, qu'il picore pour 6 493 €, son second plus gros gain sur notre site après une seconde place Wina Series en novembre dernier. PabloEtCoBar va pouvoir payer sa tournée, et pas seulement d'eau chaude : son titre dans le Tea Time constitue son premier sachet à quatre chiffres chez nous.

Stephgonna10 a fait encore mieux, en signant un retentissant doublé : deux semaines à peine après avoir gagné La Fièvre, il a remis ça ce dimanche, cette fois après un deal avec ses deux derniers adversaires, steAm-cAll (2e) et Hiya (3e). FabNao explose le Nitro, après des podiums sur le Commando et le Monster Stack 10 €. Un tournoi que s'adjuge ce dimanche le rusé manmalin, vainqueur du Cocktail en 2016 et dont les premiers résultats chez nous datent de 2014 tout de même. Quand on dit que le talent n'attend pas le nombre des années...


Bravo à tous pour vos perfs du week-end, et bonne chance sur nos tables cette semaine !

Tous les tournois sur Winamax

Les pages à suivre

t in f wtv wtv wtv

Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Flegmatic_
Reporter Winamax
Reporter Winamax


Inscrit le: 15 Avr 2015
Messages: 1584

MessagePosté le: 16/03/2022 10:33   Sujet du message: Répondre en citant Signaler un Abus

Papiers en règle pour ID_Please

Tombé à dix blindes après trois mains de finale, arrivé en heads-up avec huit fois moins de jetons que son adversaire, il a défié tous les pronostics pour s'offir un titre à 25 000 €. À découvrir en replay.

Pendant un peu plus d'une semaine, nous nous sommes amusés à vous raconter dans ces colonnes les improbables retournements de situationd qui se sont produits lors des finales des KO Battles, notre festival de fin d'hiver joué sur un rythme Turbo. Pourtant, en cette mi-mars, la remontada la plus spectaculaire, et surtout la plus lucrative, a eu lieu sur notre légendaire tournoi hebdomadaire, le pourtant très deepstack Main Event. Notre héros de la semaine répond au pseudo de ID_Please, un alias loin de nous être inconnu, pour l'avoir déjà croisé tout en haut du Purple fin janvier et plusieurs fois en finale de nos différents tournois high stakes. Mais sur ce Main Event, c'est peu dire qu'il rentre mal dans son match, avec un call over avec overpaire sur un board ultra connecté contre un autre régulier, RobinDesNOiX (main #3).

Tombé à dix petites blindes, il joue même sa survie dans la foulée sur un lancer de pièce gagné contre son voisin de droite C-Pas-D-LoL (#4). Alors que ce dernier se refait à son tour la cerise contre l'énorme chipleader NewLifestyle (#5), ID_Please retente sa chance à tapis préflop contre RobinDesNOiX (#13), pour un quasi flip qui tourne de nouveau à son avantage. Les experts en ICM ne manqueront pas de se pencher sur ce call, alors que letazfou pointait à moins de deux blindes... Celui-ci les double d'ailleurs peu après mais achève son numéro de short stack sur un flip moustache (6e, #19). Nouvelle lanterne rouge, Bluffaments trouve deux As au meilleur des moments pour doubler (#33) et renvoyer la balle dans le camp de RobinDesNOiX, qui met ensuite son tournoi en jeu avec deux 9, qui ne tiennent pas contre le As-Roi de NewLifestyle (5e, #34).



Repassé au-dessus des cent blindes, ce dernier continue d'appuyer sur l'accélérateur en cueillant les quatre dernières blindes de Bluffaments (4e, #38), met le Turbo avec un joli bluff sur ID_Please (#41) et inflige un violent tête-à-queue à C-Pas-D-LoL (3e, #46). Avec 145 blindes contre 17, NewLifestyle n'a plus qu'à finir la course en roue libre pour couper la ligne d'arrivée en tête, mais ID_Please ne l'entend pas de cette oreille et en avait visiblement gardé sous le capot. Il double ainsi deux fois en trois mains (#51 et #53) pour passer de 15 à 55 BB et se permet même un 4-bet bien aggro avec As-2 off (#67). NewLifestyle a beau reprendre ses distances (#71), ID_Please n'a de cesse de revenir dans son rétro, jusqu'à ce que se produise ce que l'on présentait : après 51 mains de heads-up, il prend la tête pour ne plus la lâcher. Un bon call avec deuxième paire sur un board avec quatre trèfles (#100), une confrontation quinte contre quinte (#106) et surtout une relance à tapis en bluff un peu hasardeuse d'un NewLifestyle jusque-là irréprochable lui permettent de voir en premier le drapeau à damiers. Laissant à NewLifestyle les 18 027 € de la deuxième place (de loin sa meilleure perf' chez nous après un doublé Pokus l'an dernier et des titres sur le Shooter, l'XTASE et le Top 50), il s'adjuge les 25 289 € à la gagne, acquis à la sueur de son front.

Main Event 125 € - 13/14/15 mars
1 135 inscriptions (dont 203 re-entries) - Prizepool : 129 390 €


Classement complet du Main Event

Ce week-end, c'est la formule Master KO qui sera appliquée sur notre tournoi hebdomadaire phare, avec une rondelette dotation de 200 000 € minimum à se partager. Un seul Day 1 débutant dimanche à 21 heures, des inscriptions ouvertes jusqu'à 20h36 au Day 2 de lundi, puis la finale le mardi soir. Simple, efficace et on l'espère lucratif pour vous. Bonne chance !

Le Main Event sur Winamax

Les pages à suivre

t in f wtv wtv wtv

Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Rootsah11
Reporter Winamax
Reporter Winamax


Inscrit le: 17 Déc 2019
Messages: 415

MessagePosté le: 21/03/2022 14:20   Sujet du message: Répondre en citant Signaler un Abus

MTT : les résultats du 20 mars

Il y avait de l'or en barres à gagner ce week-end sur nos tables !

3 000 € pour des Expresso Lingot

Déjà, il a certainement fallu un peu de chance à Lux.Boc. pour gagner ce Sunday Surprise devant près de 12 000 adversaires. Mais on espère pour lui qu'il en a gardé un peu pour jouer en Expresso ces prochains jours : car en plus des 5 813 € gagnés pour sa victoire, il disposera d'une enveloppe de 3 000 € à dépenser sur nos sit&go à trois joueurs jusqu'à ce que tombe le 400 Millionième Expresso ! Notre champion pourra choisir de jouer ce pactole aux buy-ins qui lui chantent, en espérant tomber sur une table Lingot. Et pourquoi pas sur la plus belle de toutes, dont le jackpot pourra atteindre un multiplicateur x5000... Bonne chance !

SUNDAY SURPRISE 10 € - 11 956 inscriptions - Prizepool 107 604 € 
Vainqueur : Lux.Boc. - 4 007 € + 1 806 €

Plus c'est long, plus c'est bon


337 mains de finale : oui, c'est peu dire que le Highroller spécial Road to High Roller Million de ce week-end a mis du temps à se décanter. Il faut dire qu'avec un seul joueur en dessous des 20 blindes au départ de la finale et avec aucun leader clairement en tête d'affiche, difficile de prévoir le scénario du film. Pourtant, l'action est au rendez-vous dès le début, avec un susic10 qui se détache d'entrée avant que Garica992 (7e, main #10) ne perde le coinflip de la survie contre Alexandre ML, et que DogoVieira ne tombe dans le piège de susic10 (6e, main #16). Les deux bourreaux se régalent ensuite en déstackant progressivement bmbn73 et ARBITROOOOOO, le premier finissant par rendre les armes sur la main #45 (5e) tandis que le second se refait progressivement une santé. Résultat ? Une phase de 4-Handed qui va durer pas loin de 77 mains, susic10 se chargeant encore une fois du sale boulot pour siffler la fin de la partie à ARBITROOOOOO (4e). Le numéro 10 de la table va ensuite continuer son travail de sape durant un plan à trois encore une fois interminable, finalement fatal à un Alexandre ML tombé à sept blindes (3e pour 9 626 €, main #201) et qui ne fera donc pas aussi bien que sa victoire dans le Battle Royale en juin dernier. Et l'ultime duel sera dans la lignée de cette finale, puisqu'il va durer pas moins de 136 mains supplémentaires durant lesquelles les deux joueurs s'échangeront le lead à de nombreuses reprises, jusqu'à un gros setup en forme de tournant sur la main #325. Pacific0 aura beau résister une douzaine de mains supplémenaires, il finit par rendre les armes (runner-up pour 13 476 €), de très loin sa meilleure perf' sur Wina, tandis que susic10 repart avec 18 867 €, lui qui avait déjà gagné ce Highroller en... 2012 ! Une chose est sûre, il ne doit pas regretter d'avoir attendu dix ans pour une seconde victoire.


Dans le Purple, Standupgame, déjà vainqueur du High Roller il y a deux jours, a encore eu droit à une grosse salve d'applaudissements en remportant le Purple pour 11 912 €, dont près de la moitié en Bounties. Et pour cela, il a dû battre en finale deux finalistes du High Roller, un susic10 décidément très un forme (3e pour 4 333 € + 3 144 €) ainsi qu'un DogoVieira tout aussi accrocheur (second pour 6 116 € + 1 711 €), sans oublier EVERYDAY. (7e) et un Amadi_17 qui continue sur sa lancée de l'EPT Prague (9e). Lechiffree avait lui tout calculé dans le Battle Royale, qu'il remporte pour 12 514 € après avoir pris son envol dans la phase de 3-Handed (et avoir gagné un combiné sport avec une cote à 100 ce week-end pour 2 537 € supplémentaires !). AMnHasNoName, lui, a enfin atteint l'XTASE, un tournoi sur lequel il avait échoué en seconde place au début du mois. Après deux finales dans le Battle Royale et le High Roller, EmilylnParis a elle concrétisé sur l'XTREM, y encaissant son plus gros crush sur notre site (3 239 €), après avoir éconduit sans ménagement des joueurs aux multiples conquêtes, GTOExpl0iter (4e) et Bambusku (5e).


Il y en a qui s'en sortent vraiment très bien dans ce Top 5 des mains de la semaine... Envoyez-nous vos plus beaux renversements de situation à multiplex@winamax.fr.

On va leur faire aimer Madrid

Six joueurs partiront tous frais payés à Madrid jouer le Main Event du Winamax Poker Open (ticket à 500 € + 750 € pour les frais), dont notre ex-Team Pro Adrien "JeTaime ." Guyon, tandis que CawCaw69, SummerJAAM et jatocan80 auront leur siège à 1 000 € réservé sur le High Roller du festival. On se dit à très bientôt !

Satellite WPO Madrid Main Event 10 € - 386 inscriptions - Prizepool 7 785 €
JeTaime ., Joke Air, NOX.89, Alex Pruneau, FunkyPanda et A_Noseque remportent un package à 1 250 €, incluant un ticket à 500 € pour le Main Event

Satellite Buy-in Highroller WPO Madrid 125 € - 30 inscriptions - Prizepool 3 420 €
CawCaw69, SummerJAAM et jatocan80 remportent un ticket à 1 000 € pour le Highroller

Time is money


epicfunny
n'a pas fait dans la demi-mesure ce dimanche : non content de s'offrir un très gros Prime Time pour 11 338 €, il s'est aussi payé le Tea Time plus tôt dans la journée pour 4 681 €, tout simplement ses deux meilleurs scores sur Winamax ! Oui, deux beaux one time en une seule soirée... ToTheMillion, lui, continue sa route vers les sept chiffres avec 4 755 € supplémentaires, tandis que tRickyPuig, déjà finaliste de l'XTASE, a fêté ça avec un bon Shooter (1 637 €). nhozidrean signe lui sa première perf' à 4 chiffres sur notre site avec le Gladiator, conquis pour 6 581 €.


Win a max


ShikataNai
, lui aussi, s'offre son premier gain à quatre chiffres avec l'After Work Road to 4 Million, gagné pour 4 905 €, tout comme l'ex-finaliste du Totem Sm0keMe0ut dans le Flipper (3 548 €). PINGPONGCHAU a envoyé du top son dans le Nitro (2 340 €), --WINAMAX--- a bien choisi son pseudo pour le Dernier Round tandis que Cerilla2021 gagne une première belle récompense dans La Fièvre.


Bravo à tous pour vos perfs du week-end, et bonne chance sur nos tables cette semaine !

Tous les tournois sur Winamax

Les pages à suivre

t in f wtv wtv

Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
BenjoDiMeo
Reporter Winamax
Reporter Winamax


Inscrit le: 06 Juil 2007
Messages: 34348

MessagePosté le: 28/03/2022 16:05   Sujet du message: Répondre en citant Signaler un Abus

MTT : les résultats du 27 mars

Comme aux Oscars, les trophées et les Knockouts furent au rendez-vous.

Grind to survive


Près de sept heures, montre en main, pour venir à bout d’un Sunday Surprise ayant attiré près de 12 000 pilotes : cette dernière édition avant les Winamax Series d’avril tenait plus du marathon que d’un sprint. Mais pour Bpykebyxanka, notre vainqueur (désormais plus riche de 5 571 €), ces longues heures de grind vont bientôt être échangées contre des décharges d’adrénaline pure, de brefs instants de jouissive terreur, et le nirvana ultime de tout amateur de vitesse : une Formule 1, une vraie, au bord de laquelle notre gagnant va foncer à travers le circuit de Magny-Cours le temps d'une journée très spéciale. Une expérience de pilotage extrême d’ordinaire réservée à une certaine élite.. mais c’est bien là le but premier du Sunday Surprise : transformer les rêves en réalité, et rendre possible l’impossible. On dit merci qui ?

SUNDAY SURPRISE ROAD TO 4 MILLION 10 € - 11 767 inscriptions - Prizepool 105 903 €
Vainqueur : Bpykebyxanka - 3 885 € + 1 686 €

Et l'Oscar des high stakes est attribué à...

Collectionneur de trophées sur Winamax, souvent nominé et régulièrement gagnant, lebordelaii n’a pas manqué le dernier rendez-vous dominical avant la reprise des Series, nous offrant en finale du Battle Royale un rôle de composition qui a ému le jury (et sa bankroll). On avait déjà croisé flieker au sommet d'un Highroller en novembre 2020, enrichi de 11 714 €. Hier, à la faveur du format "Road to Highroller 2 Million" et d'une affluence de presque 500 inscrits, ses gains sont quasiment doublés. Des finales sur des épreuves chères du Pokus ou des Series, une victoire Battle Royale en 2020, une deuxième place sur le Purple il y a un an... Quand DansLesRues arrive en ville, tout le monde change de trottoir. Ce fut encore le cas hier soir avec une victoire à 19 681 €, son record sous ce pseudo, acquise au terme d'une finale Prime Time où le vainqueur a brièvement croisé Adrian Mateos (6e). Trois mois après un titre en Battle Royale, PruneCantine reprend du rab sur l'XTASE. Enfin, sur l'XTREM, fishdluxe s'échauffe avec une petite gagne à 3K. Pour faire mieux que sur l'édition de janvier, il va lui falloir cravacher dur puisqu'il il en était sorti avec le titre non-officiel de "meilleur joueur n'ayant pas gagné de Magnum", avec une troisième place sur le Highroller à 1 000 € (102K), une 8e place sur le Colossus Million (13K) et une 6e place sur un Event à 100 €. Fait notable de cette finale XTREM très disputée : l'étonnante contre-performance de _Winda. Le Top Shark 2022 s'est en effet contenté de la sixième place, alors qu'il possédait un stack XXL de 125 BB à l'entame de la dernière table. Qu'est-ce qui a bien pu merder ? On vous laisse éclaircir ce mystère avec le replay, accessible en vous rendant prestement sur Winamax.fr








Gagner un (ou plusieurs) tournois reste le meilleur moyen d'apparaître en bonne place dans nos compte-rendus... Mais lorsque vous n'y parvenez pas, vous pouvez toujours nous envoyer vos coups de poker les plus improbables à multiplex@winamax.fr. Qui sait, vous passerez peut-être à la postérité du Top 5, notre best-of des meilleures mains de la semaine !



Sur le tapis rouge (et jaune)



Comme beaucoup d'entre vous, il a faim de live et de fiestas à la sauce Wina : le chef de file des WIP Moundir a ajouté son pseudo à la liste des qualifiés pour le Winamax Poker Open Madrid, notre premier gros festival depuis deux ans. Envie de l'imiter ? Il vous reste un peu plus de deux mois avant le coup d'envoi des réjouissances.





Satellite WPO Madrid Main Event 10 € - 350 inscriptions - Prizepool 7 065 €
JALOUXINE, Cold Mind, Livret A, QueenByoungC et amavis remportent un package à 1 250 €, incluant un ticket à 500 € pour le Main Event

Des clics et des claques



Après des victoires sur le Go Fast et le Magnum durant l'hiver, QQuelleLife poursuit sa collection de titres sur nos MTT à 50 € en recevant l'Oscar sur le Starter. Les habitués des high stakes Peace&Lovee, PhilOpOK_TAG et bmbn73 ont raflé les statuettes à ce niveau de buy-in, avec des triomphes sur le Magnum, le Rush Hour et le Top 50. Mention spéciale au dernier cité, qui avait déjà remporté au cours des soirées précédentes l'XTASE, le Dernier Round, et un Moster Stack à 50 €. Runner-up à 46 000 € de l'énorme Mass Start Championship, TheUnknIcon n'a cette fois laissé personne lui voler la vedette sur le Gladiator.





Meilleurs seconds rôles



Sur nos tournois mid et low-stakes, cette soirée fut placée sous le signe des records personnels. Car à l'exception d'indianutalpa, sacré sur les Series de septembre, tous les gagnants ci-dessous ont battu leur high score sur Winamax hier soir.







Bravo à tous pour vos perfs du week-end, et bonne chance sur nos tables cette semaine !





Tous les tournois sur Winamax

Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
BenjoDiMeo
Reporter Winamax
Reporter Winamax


Inscrit le: 06 Juil 2007
Messages: 34348

MessagePosté le: 29/03/2022 05:47   Sujet du message: Un 400 millionième Expresso pesant 300 000 euros Répondre en citant Signaler un Abus

Un 400 millionième Expresso pesant 300 000 euros

L'historique jackpot est tombé lundi soir.



Après treize jours et treize nuits d'un sprint effréné, ponctué par 301 jackpots très spéciaux - les fameux Lingots - ayant fait des centaines d'heureux depuis le 16 mars, le 400 millionième Expresso s'est joué le lundi 28 mars à l'heure du dîner. Une étape symbolique de plus a donc été franchie du côté des célèbres Sit&Go à jackpot 3-max, nés sur Winamax le 11 juillet 2013. Mais pour les protagonistes de cette table historique, un Nitro à 25 € l'entrée, les récompenses qui se sont matérialisées hier à 20 h 41 furent loin d'être symboliques.

Couronné vainqueur de la 400 millionième table après seulement 18 mains (mais presque autant de retournements de situation, tous reproduits dans le replay "cards-up" ci-dessous), ClydeBot, grand habitué du format avec plus de 100 000 parties au compteur, en ressort plus riche de 300 000 €. Ses deux dauphins doivent certes se contenter de lots de consolation, mais ceux-ci restent démesurés par rapport au tarif initial de la partie : 25 000 € pour un autre vieux loup de mer de l'Expresso, Cestlavie365, premier éliminé après une confrontation malchanceuse entre A[img=img_spade]9[img=img_club] et J[img=img_diamont]9[img=img_heart], et 12 000 € pour LeftHook, qui tenait pourtant son dernier adversaire dans un étau après douze mains, avec dix-neuf blindes en sa possession contre seulement deux en face.

Ce n'était pas la première fois que Winamax fêtait un énorme chiffre rond avec plein de zéros à coups de jackpots survitaminés. Mais les récompenses offertes pour le 400e millionième Expresso ont largement surclassé celles distribuées lors des précédentes célébrations. Vainqueur de la 100 millionième table en mars 2017, elnanar49 avait multiplié sa mise de 1 € par 600. Trois ans plus tard, en plein premier confinement, IAmGr00t faisait mieux sur le 200 millionième, transformant une entrée à 25 € en 40 000 €. Et il y a un an presque jour pour jour, Crapuleeeeuh touchait un jackpot x12 000, là encore sur une table à 1 €. Ce lundi soir, le destin a choisi de faire culminer la teuf sur une table un peu plus chère... et consacré un joueur très actif lors des dernières minutes du compte à rebours, avec plus de 300 Expresso joués depuis l'avant-dernier Lingot, ce qui a contribué à booster ses gains vers un sommet inédit jusqu'ici. Bravo !



400 Millionième Expresso : les 10 plus gros lingots

Deux des plus gros jackpots sont allés en direction de N1troPrince, tandis que MiinusViirus a vu apparaître sur son écran un record de six tables à Lingot au cours des deux dernières semaines (il en a gagné quatre d'entre elles).





Le chiffre à retenir

965 016 € : Le total des gains distribués par Winamax sur les 301 tables à Lingot de l'opération 400 millionième Expresso.

400 Millionième Expresso : les 301 Lingots en replay

Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Rootsah11
Reporter Winamax
Reporter Winamax


Inscrit le: 17 Déc 2019
Messages: 415

MessagePosté le: 04/04/2022 12:55   Sujet du message: Répondre en citant Signaler un Abus

Expresso 1 Million : d'une blinde à 800 000 €

Revenu du diable vauvert, vince2293 triomphe dans le troisième Expresso 1 Million de l'année. Revivez sa remontée fantastique en replay.

On commençait à se languir... Si le premier Expresso 2 Millions de l'histoire de Winamax est tombé le 16 février dernier, cela faisait près de deux mois qu'une nouvelle table à 1 Million n'avait pas pointé le bout de son nez sur nos sit&gos à jackpot. Finalement, c'est au beau milieu d'un dimanche après-midi, à 17h22 exactement, que trois joueurs ont vu soudainement leur journée prendre un tour plus excitant que d'habitude, lorsqu'ils ont vu popper sur le logiciel Winamax la fameuse table parée d'or annonçant qu'un million d'euros étaient mis en jeu.

Et deux membres du trio étaient visiblement chauds bouillants : après une relance de Jfd_Pokervince2293 place ainsi un limp-shove risqué dès la première main avec K[img=img_club]10[img=img_club], tandis que KingJerkOff n'hésite pas à attaquer avec une hauteur 4 la grosse blinde du désormais shortstack Jfd (main #7). Dès la main 12, plus personne ne détient plus de 5 blindes (cette table 1 Million se jouant une nouvelle fois en Nitro, avec des blindes augmentant toutes les minutes), et cela entraine donc de nombreuses ouvertures à tapis mais aussi des coups peut-être dictés par la pression de l'événement : avec seulement 0,75 blindes à ajouter, vince2293 préfère ainsi abandonner sa grosse blinde sur une relance à tapis de Jfd_poker (main #17). Résultat : il se retrouve avec à peine une blinde devant lui trois mains plus tard, mais découvre un bienvenu A[img=img_heart]8[img=img_heart] en BB lui permettant de tripler. Surtout que juste derrière, vince reçoit As-Roi et sort un Jfd_Poker qui pensait avoir trouvé un bon spot pour jouer sa dernière blinde avec A[img=img_spade]9[img=img_spade], avec en sus un tirage couleur au flop... Finaliste lors des Series de janvier pour 2 439 €, il se "contente" finalement de 80 000 €, près de 32 fois son désormais ex-record de gains sur Winamax.

En plein mini-rush au bon moment, vince2293 est d'ailleurs en capacité de tuer le game dès la main suivante, quand il reçoit deux Rois : mais le As-7 de KingJerkOff termine en quinte. Retombé à... 0,5 BB après avoir posé sa grosse blinde, vince double sur la main #24 et gagne un 70/30 deux coups plus tard. KingJerkOff se retrouve à tapis automatique dans la foulée, mais est drawing dead dès le turn contre un vince2293 qui touche les nuts. KJO, gros reg d'Expresso high stakes, manque pour la seconde fois de sa carrière les 800 000 € : il avait déjà fini second d'un Expresso 1 Million en octobre dernier. Là encore, il devra se consoler avec 120 000 €, et gérer la frustration d'être de nouveau passé à côté des 800 000... En bon reg, il n'a cependant pas éteint tout de suite l'ordinateur, et bien lui en a pris : deux heures plus tard, c'est un jackpot à 100 000 € qui poppait sur sa table ! Et cette fois, le King ne laisse à personne d'autre la victoire, encaissant 80 000 € pour conclure une soirée à plus de 200 000 €. Il y a tout de même de quoi positiver...

Mais le big jackpot du jour revient bien à un vince2293 qui n'avait lui jamais été à pareille fête sur notre site, et pour cause : son compte a été créé le jour même ! Le reverra-t-on sur nos tables, où préfèrera-t-il acter un hit and run d'anthologie ? En tout cas, en voilà un qui ne dira plus jamais qu'on s'ennuie le dimanche...

Expresso 100 € ou 250 € - Les jackpots à 1 million d'euros
800 000 € pour le vainqueur

vince2293 devient le 25e champion de nos tables à 1 million d'euros jouées depuis six ans et demi, et le troisième lauréat de l'année 2022. Le record de 2020 (sept jackpot à 1 million) est toujours jouable...

Octobre 2015 : lele7669
Décembre 2016 : mojnmojn
Janvier 2017 : Numero23
Septembre 2017 : KillAllPanda
Mai 2018 : ggwpsirbai
Janvier 2019 : Armando13700
Septembre 2019 : Mes amis (Expresso Nitro)
Octobre 2019 : Mr NeverTilt
Novembre 2019 : S0Rigged
Novembre 2019 : Knuckl3s
Mars 2020 : Tite-bouille (Expresso Nitro)
Mars 2020 : Timotyy (Expresso Nitro)
Avril 2020 : kelly59242 (Expresso Nitro)
Avril 2020 : Tite-bouille (Expresso Nitro)
Juin 2020 : GayFrenchGuy (Expresso Nitro)
Juillet 2020 : Lux Aeterna
Août 2020 : BTCto1M (Expresso Nitro)
Mars 2021 : DarkoBeast (Expresso Nitro)
Avril 2021 : poas771 (Expresso Nitro)
Juin 2021 : Ax77pat (Expresso Nitro)
Septembre 2021 : GANDAGAJO (Expresso Nitro)
Octobre 2021 : Dodo97d (Expresso Nitro)
Janvier 2022 : CALIENTE25 (Expresso Nitro)
Février 2022 : 1234Manu1234 (Expresso Nitro)
Avril 2022 : vince2293 (Expresso Nitro)

Les pages à suivre

t in f wtv wtv wtv

Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
BenjoDiMeo
Reporter Winamax
Reporter Winamax


Inscrit le: 06 Juil 2007
Messages: 34348

MessagePosté le: 08/04/2022 15:04   Sujet du message: Répondre en citant Signaler un Abus

Nairone x Winamax : une collab qui roule

Le fameux street artist dévoile aujourd’hui sa planche de skate, conçue exclusivement pour Winamax. Tous les vainqueurs des Winamax Series en recevront un exemplaire !



La Coupe Davis a son saladier, la NBA ses bagues, et les champions de boxe leurs ceintures serties d’or. Chez nous les joueurs de poker, professionnels comme amateurs convoitent chaque été les bracelets World Series of Poker à Las Vegas. Car même si l’argent reste le nerf de la guerre, les gains, aussi mirobolants soient-ils, ne sont finalement que temporaires. Ce qui reste, bien longtemps après que le dernier euro n’a été dépensé, c’est le trophée : éternel, irremplaçable… et tout à fait instagrammable. Et vous le savez : chez Winamax, on ne souhaite rien faire comme tout le monde. C’est pour cela que le trophée de notre plus gros festival, les Winamax Series, prend la forme depuis plus de dix ans d’un magnum de champagne personnalisé au nom de chacun des vainqueurs. Un souvenir atypique qui présente l’avantage de ne pas passer inaperçu sur vos étagères… tout en conciliant deux de nos grandes passions : la compétition, et la fête qui s’ensuit.

Pour cette nouvelle édition des Winamax Series, nous avons décidé pousser le bouchon (de champagne) un peu plus loin. Le traditionnel magnum se verra accompagné d'un trophée supplémentaire : un objet unique, ultra-collector, intimement lié à l’univers visuel du festival. Il y a quelques semaines, plusieurs dizaines de milliers d’entre vous avaient été avertis du retour du festival en trouvant dans leur boîte aux lettres un skateboard miniature, manipulable avec les doigts et qui préfigurait la thématique « Ollie and call ! » de cette édition d’avril. Dès lors, il aurait été impensable de ne pas offrir aux vainqueurs une authentique board, à l’échelle cette fois, complète et prête à l’emploi avec ses trucks, roulettes et revêtement grip.

Cette planche de skate Winamax, seuls 211 exemplaires en seront distribués, correspondant au nombre tournois au programme de cette édition. Un authentique objet de collection, donc. En tout cas, on l’a imaginé comme tel. Parce que nous sommes attachés aux belles choses, et que le design d’une planche de skate est depuis plus de 70 ans une discipline à part entière, nous avons ainsi confié sa réalisation à un artiste de renom que l’on adore à Wina : Nairone. Issu de l’univers du graffiti, peignant et dessinant depuis ses 14 ans, le street artist parisien est aujourd’hui un illustrateur dont on s’arrache les fresques et affiches un peu partout. Le Paris Saint-Germain, Lacoste, Vans, Taylor Swift, Les 24 Heures du Mans sont autant de marques et d’institutions ayant été séduites par la patte élégante de ce disciple moderne de Roy Lichtenstein. C’est non sans une pointe de fierté que nous ajoutons aujourd’hui Winamax à cette longue liste.



« J’ai beaucoup skaté quand j’étais plus jeune. Aujourd’hui encore, le skateboard fait partie de mon univers », explique Nairone. En revanche, en ce qui concerne le poker, l’artiste partait d’une feuille blanche, ou presque. « Je ne suis pas joueur. Comme je suis du genre à m’impliquer à fond dans tout ce que je fais, si je me mets au poker je risque de devenir accro ! » Pas de quoi tuer dans l’œuf l’idée d’une collaboration, cependant. « Quand Winamax m’a contacté, j’ai tout de suite été curieux. Autour de moi, j’ai pas mal de potes qui jouent. Et j’apprécie l’image de Winamax, elle dégage quelque chose de cool, on sent qu’il y a un bon délire derrière. » Pour créer le premier trophée à roulettes de l’histoire du poker, l’artiste est resté dans son habitat favori : le noir et blanc, travaillé sur papier à l’encre de Chine et au Rotring. « Il y a quelque chose avec le N&B qui m’a toujours fasciné, j’y suis plus à l’aise qu’avec la couleur. L’imagination travaille mieux… Au fil des années, c’est devenu une marque de fabrique. »

Le grand projet de Nairone pour 2023 ? Rassembler le meilleur de sa riche carrière dans une exposition, sa première. Le vôtre : mettre la main sur le skateboard Winamax. 87 d’entre eux ont déjà trouvé preneur depuis dimanche… mais il en reste encore plus de cent à aller chercher d’ici à jeudi prochain !

Plongez dans l'univers de Nairone

Winamax Series : le programme

Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
BenjoDiMeo
Reporter Winamax
Reporter Winamax


Inscrit le: 06 Juil 2007
Messages: 34348

MessagePosté le: 19/04/2022 07:37   Sujet du message: Répondre en citant Signaler un Abus

Dans la Tête d'un Pro : Mustapha Kanit reprend le flambeau

Les caméras de votre série préférée se rallument enfin. Direction Las Vegas et les World Series of Poker, en compagnie du plus célèbre moustachu italien après Super Mario.



Vous êtes prêts ? Évidemment que vous êtes prêts. Cela fait depuis janvier 2021 que vous attendiez ces retrouvailles. Quinze longs mois nous séparent de notre dernier visionnage de Dans la Tête d'un Pro. Vous n'avez pas oublié que la dernière saison, tournée aux Bahamas fin 2019, s'était achevée de la plus belle des manières, avec un Adrian Mateos soulevant l'un des plus beaux trophées de sa carrière devant nos caméras. Et vous n'avez pas oublié non plus le vide qui s'ensuivit. Un écran noir, désespérément noir... qui l'est resté durant 26 interminables mois, tandis que le circuit du poker était contraint de se mettre en pause pour cause de quoi-vous-savez.

L'attente est terminée. Le voyant rouge s'allume : les caméras sont rebranchées. Vous pouvez reposer ce frein que vous n'en finissiez plus de ronger. Votre série préférée est de retour. Moteur ! Installez-vous confortablement et revenez quelques mois en arrière. Nous sommes à l'automne 2021 : des milliers de joueurs du monde entier retrouvent Las Vegas et les World Series of Poker. La saison de la chasse est enfin ouverte. La chasse aux bracelets de Champion du Monde ! Le Team Winamax est plus qu'impatient de remettre le couvert et de redémarrer la machine à gagner. Et qui sont ces hommes et femmes en noir qui ne les quittent pas d'une semelle, caméras sur l'épaule ? Les équipes de R2D2, documentaristes attitrés de l'équipe depuis 2007.

Vous en avez eu un avant-goût dans le teaser diffusé il y a dix jours : pour ces retrouvailles, tout le monde a revêtu sa tenue de gala. À commencer par Mustapha Kanit, premier de cordée de cette nouvelle saison. Un choix qui ne s'est pas fait au hasard : au moment où nos caméras décident de suivre les pas de l'Italien sur l'Event #41, un tournoi de No Limit Hold'em à 2 500 $ l'entrée, Mustacchione est en pleine bourre, avec déjà deux belles tables finales à son actif, dont celle du Highroller à 50 000 $ conclu deux jours plus tôt. Autant dire que cela ne fait que renforcer sa légendaire bonne humeur aux tables : Muss' est en pleine confiance pour martyriser ses adversaires avec un grand sourire aux lèvres.

Trêve de bla-bla. Mustapha Kanit vous attend sur le perron de sa villa vegassienne. Stéphane Matheu ne va pas tarder à arriver avec sa voiture. Direction le Rio, qui accueille les WSOP une dernière fois avant le grand déménagement sur le Strip l'été prochain. Vous verrez : plus que jamais, le coach joue un rôle clé dans la mise en condition de ses ouailles. Avant, bien évidemment, de leur laisser le volant aux tables de poker, où Muss va durant cet épisode extra-large (plus d'une heure) dérouler toute l'étendue de sa palette stratégique, et nous offrir plus d'un coup spectaculaire. Pour quelle conclusion ? On vous laisse aller chercher la réponse : le premier opus de cette nouvelle saison est là, sous vos yeux. On sait que vous n'allez pas en perdre une miette...

IMPORTANT : Les sous-titres sont censés s'afficher automatiquement. Si ce n'est pas le cas, cliquez sur le bouton "CC".




Idée originale : Régis Léon
Réalisation : Junior, Régis Léon, Paco
Cadre : Angélique Thillays, Fabien Méron, Gabriel Kaluszynski
Voix off : Benjamin Gallen
Montage : Junior, Régis Léon, Paco
Mixage : Régis Léon
Assistant infographie : Timo Léon
Moyens Techniques : R2D2 Productions

Retrouvez tous les épisodes de Dans la Tête d'un Pro dans notre section vidéo

Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Rootsah11
Reporter Winamax
Reporter Winamax


Inscrit le: 17 Déc 2019
Messages: 415

MessagePosté le: 20/04/2022 15:50   Sujet du message: Répondre en citant Signaler un Abus

Dona-Paulsen a bien plaidé sa cause

Après un discours convaincant en finale du Main Event, l'avocate a débouté tous ses adversaires et obtient 25 856 € d'honoraires. Revivez ses envolées en replay.

Après des Wina Series intenses, notre Main Event hebdomadaire a repris ses droits sur Winamax. Et visiblement, vous avez toujours faim de poker : comme très souvent, le garanti de 100 000 € a été largement battu pour atteindre un prizepool de 135 146 €. Cela a notamment permis à quelques habitués de nos colonnes comme EmilyInParis (28e), l'ancien champion Sundazed (19e), et le tout récent double 3e RONALD1NH0 (15e) d'engloutir encore une part du gâteau, même s'il n'ont pas atteint la finale à 7.

Parmi ces finalistes, on retrouve notamment l'un des joueurs en forme des Wina Series, SummerJAAM, dont le good run n'a visiblement pas faibli puisqu'il aborde la dernière ligne droite en tant que chipleader, juste devant Dona-Paulsen. Cette dernière condamne d'ailleurs dès le coup d'envoi lefant1977, qui ne possédait plus que 2,73 BB (7e), avant de se charger quatre mains plus tard du cas el gringo974, l'autre shortstack de la table (6e). On attend ensuite 16 mains de plus pour voir AA-NONYMOUS tenter le coup de pression en bataille de blindes contre C0C0L0CO (main #21) et chatter un turn qui a dû rendre fou son adversaire (5e), avant que SummerJAAM n'envoie aux vestiaires -elpibedeoro dans la foulée, sur un coinflip un peu plus réglo (4e, main #22).

S'amorce alors un plan à trois tendu du string avec AA-NONYMOUS à 38 BB, Dona-Paulsen à 41 et SummerJAAM à 66. Ce dernier va progressivement creuser l'écart en s'adjugeant quelques pots moyens, jusqu'à ce qu'un AA-NONYMOUS tombé sous les dix blindes ne décide de tout envoyer préflop en BvB. Dona-Paulsen trouve un call facile avec A-10 en big blind et renvoie son adversaire dans le clan des anonymes (3e pour 13 130 €, après avoir terminé 4e du Main Event Circus en 2017), se gardant ainsi toutes ses chances pour le heads-up, avec 32 BB contre 84 chez l'homme en forme. Dona va faire pencher la balance en sa faveur avec une plaidoirie #78 finement jouée au flop pour doubler, avant de porter le coup de grâce à SummerJAAM avec un full turn qui fait se lever l'assemblée sur un gros setup 9 mains plus tard. S'il rate un nouveau titre prestigieux, SummerJAAM encaisse néanmoins son plus gros gain sur Wina (18 433 €), tandis que Dona-Paulsen, runner-up du Highroller il y a un petit mois, remporte la plus belle victoire de sa carrière sur les prétoires. Revivez le jugement dernier en replay :

Main Event 125 € - 17/18/19 avril
1 189 inscriptions - Prizepool : 135 546 €


Classement complet du Main Event à venir

Histoire de repartir tranquillement après les Wina Series, on vous a laissé vous remettre dans le bain du Main Event avec la version traditionnelle : mais dès dimanche, le plus prestigieux de nos tournois réguliers repasse la seconde en mode Master KO ! 200 000 € garantis, trois jours de tournoi dont un seul Jour 1 avec re-entries illimités dimanche 24 avril à 21 heures, un format Knockout, un buy-in de 125 € et des satellites qualificatifs à partir de 10 € : désormais, vous connaissez la chanson. Plus qu'à tenter votre chance dans le tournoi des maîtres...

Le Main Event sur Winamax

Les pages à suivre

t in f wtv wtv wtv

Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Flegmatic_
Reporter Winamax
Reporter Winamax


Inscrit le: 15 Avr 2015
Messages: 1584

MessagePosté le: 25/04/2022 10:39   Sujet du message: Répondre en citant Signaler un Abus

MTT : les résultats du 24 avril

En ce dimanche de soirée électorale, ils sont nombreux à avoir renouvelé leur mandat en tête de nos tournois. Retour cartes sur tables avec une poignée de candidats heureux.

Spade1Spade tombe à pic

Deux billets en loge pour un match de la Coupe du Monde 2022 au Qatar, surtout pour encourager l'Équipe de France lors de son deuxième et plus périlleux match de poule contre le Danemark, ça vaut bien le coup de remettre une pièce dans la machine. Spade1Spade ne s'y est pas trompé, et s'offre ainsi après re-entry le deuxième des quatre Sunday Surprise consacrés ce printemps à nos Champions du Monde de Bleus. En plus de découvrir le sublime Stadium 974 où auront lieu les hostilités, il aura l'occasion de partir à la découverte du désert ou de la vieille ville qatari via une expédition de son choix. Attention toutefois à ne pas dépenser l'intégralité des 7 443 € de sa victoire dans l'un des nombreux centres commerciaux de Doha.

SUNDAY SURPRISE 10 € - 10 206 inscriptions - Prizepool 91 854 €
Vainqueur : Spade1Spade - 5 112 € + 2 331 €

Gobbzilla roi des monstres



Cela ne faisait aucun doute ce dimanche : nul autre tournoi n'offrait autant à la gagne que ce bon vieux Highroller. 21 969 € très précisément, grâce à une dotation à six chiffres digne des Winamax Series. Des Series sur lesquelles ne s'est pas franchement illustré Gobbzilla, mis à part un quart de finale sur le Heads-up Championship. Sans doute en avait-il gardé sous les écailles pour le plus illustre de nos tournois réguliers. C'est pourtant en mode diesel qu'il attaque la table finale, après avoir très tôt laissé échapper dix blindes en faisant doubler Gagiron (main #9). Il assiste ainsi en spectateur à la sortie de ce dernier (#21), vite suivi par l'autre short stack erroejr (#29) puis Anivia (#40), également sur la sellette.

Avec seulement six blindes devant lui face au menaçant trio composé de DoublTrouble, Je ne mange et XtrOrdin4ir3, Gobbzilla ne pèse pas bien lourd mais se refait une santé grâce à une première morsure (#41) enchaînée par un violent coup de queue quinte contre overpaire (#46). Il laisse ensuite DoublTrouble dévorer en deux temps Je ne mange (#49 puis #51) avant de s'imposer en chef des kaijus sur un setup contre XtrOrdin4ir3 (#52), qu'il achève dans la foulée (#54). Assez nettement au-dessus de la chaîne alimentaire du heads-up final, il semble poser une de ses deux grosses papattes sur le trophée en se propulsant à 107 blindes contre les 16 de DoublTrouble (#56). Mais animé par son instinct de survie, ce dernier double deux fois (#61 et #68) pour prendre les devants... jusqu'à ce qu'une confrontation entre son brelan et le full de Gobbzilla n'amorce la fin du match (#77). Un 25/75 final offre le titre et le pactole au roi des monstres, récompensé de ses efforts six mois après avoir échoué à une marche d'un bracelet Mini WSOP. Il parait que son rugissement de victoire a résonné dans toute la planète high stakes.



Partons justement l'explorer cette planète, pour constater qu'un finaliste déçu du KING5 a pris un semblant de revanche sur l'XTASE. Balayé vendredi soir 4-1 par La singerie avec ses tontons du bled, en ayant tout de même remporté son heads-up contre LiveIsRigged, An0malie s'est consolé ce dimanche en remportant haut la main l'XTASE : aux 2 408 € à la gagne il a ainsi ajouté 3 654 € de bounties. Un sacre avec la manière qui s'ajoute à ceux déjà obtenu sur le Highroller, le Battle Royale et le Magnum, d'autant plus beau pour lui qu'acquis aux dépens de... LiveIsRigged, cinquième pour 1 171 €. Ces deux-là auront de quoi discuter lorsqu'ils se retrouveront cet été à Vegas !



Pendant ce temps, le Battle Royale nous offrait un duel final de haut vol entre deux "top regs de chez top regs" : RobinDesNOiX et B1087N. Un match entamé presque à armes égales, avec 70 blindes pour le premier contre 84 chez le second, et qui s'est étalé sur 123 des 205 mains de la finale ! Un tête-à-tête forcément parsemé de rebondissements et de coups de génie, à l'image de ce call de B1087N avec quatrième paire (main #111). Lauréat du Marathon Event des Series de septembre 2020 et déjà titré deux fois cette année sur ce tournoi, l'homme au pseudo énigmatique a fini par l'emporter face au presque prince des voleurs, pour une passe de trois bonne pour près de 14 500 €, dont plus de la moitié en bounties.

N'oublions pas non plus le sacre éclair de Shiny Mew sur le Purple. Arrivé en TF avec seulement vingt blindes et vite tombé sous les 15 BB, il ne tarde pas à doubler pour se recaler dans le milieu du peloton et surgir lors de la phase à trois. Malgré des stacks équivalents (65 blindes des deux côtés), il ne met que onze mains à se débarrasser de _STU_ grâce à une stratégie ultra agressive et un peu de réussite pour finir. Troisième d'un 6-max Championship en janvier et triple vainqueur du Battle Royale, il signe son deuxième gain à cinq chiffres chez nous, à hauteur de 13 076 €.




Prendre un bad beat, ça fait toujours mal. Mais prendre un bad beat en heads-up d'un Super Championship à 500 € des Winamax Series... Vous avez pire ? Envoyez-nous ça à multiplex@winamax.fr.



Madrid grande

On vous l'a dit, il fallait vous bouger les fesses si vous souhaitiez vous qualifier via nos satellites online pour le Winamax Poker Open de Madrid. Message reçu 5/5 par Mr.Bean, Barca grande, Viciuscr, Tropilimon et Conchita68, qui remportent chacun un package pour le Main Event, incluant le buy-in de 500 € et 750 € pour les frais. Nouveaux détenteurs d'un ticket à 1 000 €, Anivia, G VU G ZU et TeemuToik666 pourront eux s'écharper à nouveau sur le Highroller du festival alors que isabelle1981, Xinyue et caeteris se testeront sur le Royal Omaha.

Pour les retardataires, il vous reste maintenant une semaine pile pour gagner vos packages Main Event ainsi que de nombreux tickets pour le Royal Omaha, le Highroller et le Colossus. Et cette fois, ce sera vraiment votre dernière chance... Histoire que vous ne ratiez rien, le programme des sats WPO Madrid est ICI.



Satellite WPO Madrid Main Event 10 € - 334 inscriptions - Prizepool 7 245 €
Mr.Bean, Barca grande, Viciuscr, Tropilimon et Conchita68 remportent un package à 1 250 €, incluant un ticket à 500 € pour le Main Event

Satellite buy-in Highroller WPO Madrid 125 € - 27 inscriptions - Prizepool 3 078 €
Anivia, G VU G ZU et TeemuToik666 remportent un buy-in à 1 000 € pour le Highroller du WPO Madrid

Satellite Buy-in Royal Omaha WPO Madrid 20 € - 34 inscriptions - Prizepool 612 €
isabelle1981, Xinyue et caeteris remportent un buy-in à 200 € pour le Royal Omaha

Youpi pour yepaki

Il est déjà redouté aux tables de Winamax, où il a remporté quelques titres Wina Series et le Purple à deux reprises : yepaki va pouvoir aller exercer ses talents sur le plus beau tournoi de la planète ! Rendez-vous dimanche prochain pour décrocher vous aussi votre package.

Satellite Main Event WSOP 250 € - 36 inscriptions - Prizepool 11 650 €
yepaki remporte un package à 11 650 € incluant un buy-in à 10 000 $ pour le Main Event des World Series of Poker

Ils ont eu la majorité



Finaliste du Million Event, vainqueur de l'XTASE Funday l'an passé : nullEV04ka remporte aussi cette année une seconde victoire sur le Prime Time, bonne pour un gain de 13 053 €, son troisième meilleur score sur notre site. KylianScp, qui a déjà débouché le Magnum le mois dernier, continue sa collection de 50 € avec le Gladiator (6 480 €) tandis que B0BBY FISHY, champion d'un gros Battle Royale en janvier et de La Fièvre en mars, a foncé dans le Rush Hour (4 474 €). Lauréat Series au début du mois, PrinzOfRozva ajoute un énième titre à son palmarès dans le Top 50, alors que TriiperShhht, lui aussi double détenteur de logo WS (c'était en 2018), a dû attendre un peu plus longtemps pour un nouveau titre d'envergure, dans le Magnum cette fois. Après le Pour la Daronne ou le Tie Break, LeJardinier_ a planté sa graine dans le Starter (1 338 €), tanfis que xmc_ se paye un bon Shooter (2 749 €) après l'XTREM il y a un mois. IndicaFlower réussit lui sa première belle perf' sur Wina avec un titre dans le Go Fast, un tournoi dont notre pro François "On_The_Road" termine 11e après avoir fini runner-up la veille !


Une place sur les listes



Atahuallpa
a bien fait de ne pas s'arrêter en si bon chemin ce dimanche, après avoir gagné le Nitro à 23h37 : il a lancé un petit Dernier Round à minuit, et le remportait 2h27 plus tard pour signer un joli doublé à plus de 4 000 € ! Déjà champion du Guerilla ou du Desperado, PayMeMyBills a eu ce qu'il voulait dans l'After Work pour un montant de 5 509 €, tandis que BaD_BeaT_T, champion Series au début du mois, n'a pas pris de sale coup pour être à l'heure au Tea Time, qui lui rapporte 3 961 € supplémentaires.

Après avoir siroté le Digestif l'an passé, YELYS est repassé à notre bar pour gagner une belle partie de Flipper, alors que luigithief, second d'un event Wina Series en janvier, n'a cette fois pas laissé échapper le titre dans La Fièvre. Champion Series en avril lui aussi et du Top 50 en février (et l'an passé) NomASail s'offre le Monster Stack après un deal avec Piste Nwaar (runner-up pour 3 343 €).

" target="_blank">

Bravo à tous pour vos perfs du week-end, et bonne chance sur nos tables cette semaine !


Tous les tournois sur Winamax

Les pages à suivre

t in f wtv wtv wtvhttps://operator-front-static-cdn.winamax.fr/img/editorial/2021/04/20/tiktok.png" style="" /> wtv

Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Flegmatic_
Reporter Winamax
Reporter Winamax


Inscrit le: 15 Avr 2015
Messages: 1584

MessagePosté le: 27/04/2022 15:15   Sujet du message: Répondre en citant Signaler un Abus

WPO Madrid : on y est presque !

Derniers satellites, inscriptions, programmes poker et fiesta, structures, streaming... À une semaine du coup d'envoi, on vous dit tout sur le premier Winamax Poker Open en terres espagnoles.

Jeudi 5 mai 2022. C'est à cette date que prendra fin une disette longue de plus de 31 mois. 31 mois sans gros festival live signé Winamax. Durant tout ce temps, peut-être avez-vous oublié vos marques, perdu certains réflexes. On vous rassure, c'est un peu pareil pour nous. Alors afin replonger dans le bain le plus sereinement possible et que la fête soit totale jusqu'au dimanche 15 mai, voici tout ce que vous avez besoin de savoir pour préparer au mieux votre venue au Casino Gran Madrid de Torrelodones d'ici à deux petites semaines.

Qualifs en ligne : chopez les ultimes packages et tickets



On va la faire court : il ne vous reste que 3 satellites sur Winamax pour tenter de gagner des packages Main Event (dont 4 garantis ce mercredi soir, et 3 dimanche), sans oublier 3 buy-ins Highroller à 1 000 €, 1 buy-in Royal Omaha à 200 € (respectivement 125 et 20 € l'entrée) et 1 buy-in Main Event à 500 € (50 €), au minimum. Et il y a fort à parier qu'il y en aura quelques-uns en bonus... Rendez-vous ce mercredi, jeudi et dimanche à 21h15 pour tenter ces belles dernières chances. Mais pas de panique : ceux qui ont manqué le coche pourront se rattraper au casino Torrelodones sur les satellites live qualificatifs pour les plus beaux tournois du festival.

Les derniers sats online pour le WPO Madrid

Gagnez du temps : inscrivez-vous en ligne dès maintenant !



Pour ne pas passer une partie de vos journées à Madrid dans les files d’attente au desk du casino, on a une solution facile et rapide : payez directement et de manière sécurisée le buy-in pour le tournoi de votre choix (exceptés les Midnight Déglingos) sur le site de l'établissement. Ainsi, votre siège pour l’Event en question sera d’ores et déjà garanti et vous pourrez récupérer votre ticket dans une file dédiée sur place, pour foncer en découdre sans attendre ! L’anticipation, ça a du bon.

S'inscrire en ligne pour le WPO Madrid

Poker : tous les prix, tous les formats



47 tournois au programme, tous au format 6-Max : oui, c’est un record pour un WPO ! Et au cœur d’une fourchette de buy-ins allant de 60 € pour le Ladies Event à 1 000 € pour le Highroller, il y a aura évidemment le Main Event à 500 €, du mardi au dimanche, avec ses trois Jours 1 et sa chouette structure (voir ci-après). Colossus dès le jeudi 5 mai pour bien rentrer dans le festival, Warm-Up à la veille du Main Event, Pistolero, Sprint, Battle Royale, Monster Stack, Face The Pros, Sunday Suprise, Royal Omaha et tournois KO : il y en aura pour tous les goûts, à des tarifs raisonnables. Sans oublier tous les soirs nos folles tables de Midnight Déglingos à 10 €, et des tables de cash-game durant tout le festival. Plus qu’à faire votre sélection !

Le programme poker du WPO Madrid

Structures : elles sont belles, elles sont dispos



Un programme poker fourni, c'est bien. Un programme poker fourni avec de belles structures, c'est mieux. Et ça tombe plutôt bien pour vous : le Winamax Poker Open vous offre les deux ! Vous pouvez vérifier par vous-même sur cette page. N'hésitez pas à télécharger les PDF pour les avoir à portée de main sur votre portable le moment venu. Tous les paliers répondent à l'appel pour un confort de jeu optimal, aidé en cela par le système désormais éprouvé et approuvé de la big blind ante. Ajoutez à cela des tables au format 6-max et vous aurez de la place pour jouer, dans tous les sens du terme.

Les structures du WPO Madrid

Fiesta : c'est reparti pour un tour !



Vous faites partie de ceux qui ne venaient à nos événements live que pour vivre le "festival off" ? Vous avez envie de vous détendre entre deux tournois ou de noyer vos bad beats dans des litres de cerveza ? Le programme fiesta est là pour ça ! Bien sûr, pour le grand retour du WPO, on ne pouvait pas vous priver de la dinguerie qui a contribué à sa renommée : l'incontournable Winamax Beer Pong Open sera pour beaucoup le point d'orgue de la semaine le jeudi soir, après avoir étalé votre culture et poussé la chansonnette la veille lors du Blind Test et avant de mettre votre chance à l'épreuve le temps d'une soirée Vendredi 13 placée sous le signe du grand frisson. Le traditionnel footgolf de Dublin laisse lui sa place à l'un des sports majeurs au pays d'Adrián Mateos, le padel. Pas question ici de planche de surf et de pagaie mais d'un sport de raquette hybride entre le tennis et le squash, instantanément fun. Les inscriptions pour le tournoi vont ouvrir très bientôt : préparez votre doublette ! Le fun, il y en aura à la pelle le samedi soir avec le Bongo Loco préparé et animé - en français et en espagnol, s'il vous plait - par le déjanté et imprévisible Philippe Maurice de Kloudbox. Si vous pensiez que le loto était réservé aux retraités de la salle polyvalente de Saint-Maurice-la-Fougereuse, vous risquez d'être surpris. Enfin, terminons ce paragraphe teaser avec un peu de sérieux et du très beau poker, puisqu'une masterclass exceptionnelle sera donnée par Adrián Mateos et Leo Margets vendredi après-midi. Vous retrouverez d'ailleurs le Madrilène et la Catalane en compagnie de leurs camarades du Team dimanche après-midi, pour une session quartier libre durant laquelle nos W rouges seront à votre entière disposition. Ça donnerait presque envie de délaisser les tables de poker tout ça !

Tout sur la fiesta

FAQ : vous pouvez répéter la question ?



Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur le Winamax Poker Open 2022 sans jamais avoir osé le demander est dans notre Foire Aux Questions. Des dispositions sanitaires au dress code en passant par le règlement à table, les diverses modalités d'inscription ou encore les conditions d'accès au Casino Gran Madrid Torrelodones, on a compilé toutes les interrogations que vous pourriez avoir sur notre premier festival live depuis plus de deux ans et demi. Et dans le cas où vous en auriez quand même une autre après avoir tout lu, n'hésitez pas à la poser en écrivant directement à support@winamax.fr.

La FAQ 100% officielle

Coverage : en long, en large et en streaming

Il y a des choses qui changent sur les festivals live Winamax, surtout après une aussi longue période sans avoir pu en organiser. Et il y en a qui restent les mêmes, parce qu'on les aime bien comme ça, et que vous nous donnez toutes les raisons de croire que vous aussi. Vous pouvez donc nous faire confiance pour vous proposer une couverture sur place aussi dense que qualitative. Reportage écrit en français et en espagnol accompagné des sublimes photos de la toujours aussi talentueuse Caroline Darcourt (qui travaillera en binôme avec la tout aussi douée Gema, notre dernière recrue côté espagnol), streaming en direct animé par PonceP dès le Day 1A du Main Event avec un suivi des autres tables finales qui se jouent en parallèle et flashs quotidiens sur Winamax TV présentés par Harper : vous ne manquerez rien !

C'est bon, vous avez tout ce qu'il vous faut ? Alors à très vite, on a hâte de vous retrouver !

Tout savoir sur le WPO Madrid

Les pages à suivre

t in f wtv wtv wtv

Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Rootsah11
Reporter Winamax
Reporter Winamax


Inscrit le: 17 Déc 2019
Messages: 415

MessagePosté le: 28/04/2022 08:57   Sujet du message: Répondre en citant Signaler un Abus

[ITW] Thomas Eychenne : 'L'Expresso 2 Millions ? Tout est allé trop vite'

Il a joué le tout premier jackpot à 2 millions d'euros de l'histoire : La Watch revient sur le sit'n go d'une vie… et sur une carrière bien remplie, mais toujours en construction.

Tomber sur un Expresso 2 Millions : une chance que n’ont jusqu’ici connue que trois joueurs sur Winamax. Thomas Eychenne, alias La Watch, est l’un d’eux. L’occasion de demander à ce grinder/youtubeur de nous parler de ces quelques instants hors du temps, mais aussi de son présent de joueur pro, récemment guidé par son bankroll challenge "10 € - 1 million", et de ses pérégrinations sur le circuit live, de plus en plus fréquentes. Thomas, on te suit !

En février, tu as joué la toute première table Expresso à 2 millions d'euros de l'histoire de Winamax. Quand le jackpot à sept chiffres est apparu sur l'écran, quelle a été ta réaction ?

C’était incroyable. Il était une heure du mat’, j’étais fatigué et je comptais bientôt stopper ma session. Quand la table a pop-up, je n’ai pas réalisé tout de suite, car tout va trop vite : je vois qu'elle est dorée, et je me dis que c’est un 20 000 €. Puis au bout de quelques secondes, je me rends compte du nombre de zéros… “Quoi, c’est vraiment une table à 2 millions ?” Au passage, je n’étais même pas au courant qu’il y avait des Expresso 2 Millions sur Wina !

On imagine qu’à ce moment précis, tu as tout lâché pour te focaliser sur cette partie ?

J’ai quitté directement toutes mes tables ouvertes en Short Track. J’ai pris le screenshot en vitesse, mais après il fallait être focus. Ce qui est marrant, c’est que je jouais sur d’autres tables avec les joueurs que j’affrontais sur ce 2 Millions, et on a tous réagi différemment. Celui qui a gagné, “12491548”, s’est mis sit-out sur les siennes. Le troisième, "BossintheBiz", a terminé ses tables en cours. Personnellement, à ce moment il me restait quatre autres Expresso. Et même si je savais qu’on jouait pour énormément d’argent, je n’allais pas cracher sur ces Expresso à 1 500 € qui tournaient en même temps ! Malheureusement, j’ai joué 5 mains sur le 2 Millions, et j’ai perdu sur mon premier coup joué à fond.


Comment on appréhende une partie aussi spéciale ?

J’ai eu le sentiment que nous étions tous trois super excités par cet Expresso. Les premières mains ont été jouées hyper-rapidement, alors que chaque clic coûtait tellement cher... Je ne réalisais pas que je jouais pour autant d’argent, et que la table allait être visionnée par des centaines de joueurs. J’aurais clairement pu faire des erreurs dans cet Expresso, je n’étais pas à 100% dedans. C’est un événement rare qui te tombe dessus. Tu n'y es pas forcément préparé.

Techniquement parlant, faut-il jouer différemment quand l'enjeu financier est aussi énorme ?

Non, jouer différemment est une erreur car la répartition du prizepool ne change presque pas : c’est quasiment un winner take all. Il y a très peu de différence entre le prix du 2e et du 3e par rapport à la première place. Il y a donc peu d’ICM, du coup la stratégie est la même que sur un Expresso classique. Ceux qui disent que je n’aurais pas dû faire tapis avec mon As-9 off se trompent [voir la main #6 dans le replayer, NDLR], ce n’était vraiment pas close comme décision car le bouton va relancer sa range standard. Bon, je suis tombé sur As-Roi mais il aurait pu avoir J-8 ou A-5. Dans le pire des cas, mes adversaires ont peut-être changé un petit truc par-ci par-là, comme lorsque l’un d'eux a passé Q-6 préflop. Il aurait pu jouer cette main, l’EV est très équivalente.


À chaud, on se dit quoi quand on vient de passer à côté de 1,6 million d’euros ?

Beaucoup m’ont assuré qu’ils auraient pété un câble, cassé la souris et l’écran… Mais en fait, on ne réalise pas sur le moment. C’est un peu comme à Vegas l’an passé, où j’ai joué un pot pour deux fois l’average en table finale sur un tournoi avec plus de 800 000 $ à la gagne, avec brelan contre top paire, et que le gars a fini en quinte backdoor. L’argent que coûte ce bad beat est énorme, mais sur le coup tu donnes juste tes jetons et tu continues à jouer. Là c’est un peu pareil : tu sautes, mais tu ne réalises pas immédiatement ce qui t’arrive. En réalité, sur le moment je n’ai jamais été aussi triste de gagner autant d’argent (rires) ! C’était mon plus gros one time. Petit à petit, j'ai réalisé que j'étais passé à côté d’1,6 million. Il y a eu de la frustration, je n'étais pas satisfait.

Comment tu as fait pour digérer ?

J’y ai repensé non-stop pendant cinq ou six jours. J’étais à Paris pour jouer l’APO 2500, et on m’en parlait, donc je ne pensais quasiment qu’à ça. Et ça a tout de même un peu changé ma façon de jouer : je me souviens que je me foutais un peu du tournoi, je jouais plus libéré. Je pratiquais un style plus relâché et agressif, que je n'utilise pas forcément sur ce genre de fields. Les enjeux pour lesquels je jouais la veille étaient tellement différents : le gain de la victoire à l’APO 2500 [155 000 €] était équivalent à celui de la 3e place de l’Expresso 2 Millions (rires) ! Une croupière, qui d'ailleurs habite dans mon immeuble à Malte, m’a ensuite servi les trois mains qui m’ont fait sortir en 13e place, notamment une avec J-J contre A-K de coeur : le flop vient J-7-2 sans coeur, j’ai 99% d’équité, il fait turn 10 river Q… Je lui ai dit qu’elle pouvait m’offrir un petit cadeau pour mon anniversaire quelques jours plus tard (rires) ! Bon maintenant, avec deux semaines de recul, je suis satisfait d’avoir gagné 160 000 € [Cet entretien a été réalisé au début du mois de mars, NDLR]. Je réalise que j’ai eu de la chance de jouer cet Expresso 2 Millions, car la probabilité de tomber dessus est de 1 sur 250 000 seulement.


D’ailleurs, tu joues beaucoup en Expresso en temps normal ? Tu comptes davantage te focaliser sur le format dorénavant ?

Beaucoup de gens pensent que j’ai énormément joué en Expresso. Oui, j’en ai joué quelques milliers, mais je n’ouvre pas des tables en me levant ! Concernant cet Expresso 2 Millions, j’étais à l'hôtel pour l’APO 2500, alors j’ai lancé quelques tables. Comme j’avais beaucoup de réussite, j’ai continué un peu. Mais en fait, ce n’était pas forcément malin de ma part d’ouvrir ces Expresso à 500 €. Sur les plus hautes limites, il y aura à chaque heure/minute de la journée un très bon joueur, et la plupart du temps le troisième sera aussi un joueur régulier ou un récréatif correct. Niveau rentabilité, c’est catastrophique, les trois joueurs perdent de l’argent sur une configuration avec 3 joueurs réguliers ou 2 joueurs réguliers et un récréatif pas trop mauvais. Bref, je ne compte pas forcément retourner jouer les gros Expresso, même après avoir touché ce jackpot. En fait, je m’en veux un peu, car je ne montre pas l’exemple : je me suis lancé dans un challenge (voir ci-après) où mon but est d’optimiser mon EV. Alors oui, c’est bizarre de gagner beaucoup d’argent sur un format et de dire que l’EV n’y est pas intéressante, mais autant être transparent.

C’est important pour toi, qu'un joueur de poker montre le bon exemple ?

Naturellement, quand on essaie de monter une communauté, on n’a pas envie de passer pour un fish. Jouer des parties non profitables, ce n’est pas très grave si ça arrive une fois, mais je m’en voudrais si je faisais ça régulièrement. Quand je regarde des contenus sur le site de coaching Run It Twice, je n’ai pas envie de voir un mec qui joue des parties où il perd de l’argent sans arrêt, ça n’a pas de sens. Je veux voir quelqu’un d’inspirant. À ce sujet, j’ai reçu beaucoup de messages de joueurs qui me disent qu’ils ont gagné beaucoup d’argent grâce à mes Masterclass, que leur jeu a changé en bien. C’est gratifiant. C’est pour cela que je veux bien faire les choses.


Revenons donc à ce fameux challenge, dans lequel tu tentes depuis un an de monter une bankroll de 1 million d’euros en partant de 10 €. Tu donnes régulièrement des nouvelles de ta progression sur la chaîne Youtube abcpoker. Pourquoi t’être lancé dans cette aventure ?

J’avais réussi un précédent challenge, de 50 € à 50 000 €. Je l’avais même prolongé jusqu’à 100 000 €. Mais une fois ce but atteint, je me suis rendu compte que derrière je faisais un peu n’importe quoi car je n’avais plus d’objectifs à poursuivre. Après un mauvais run, je ne jouais presque plus. Il me fallait un nouveau challenge pour de nouveau bien faire les choses. Un challenge plus ambitieux, avec des plus gros chiffres. Le chiffre de 1 million est symbolique, et “de 10 € à 1 million”, je trouvais que ça sonnait bien ! Bon, ça m’a fait un peu peur de me lancer là-dedans étant donné la longueur prévue du challenge, mais j’ai quand même tenté le coup. Outre ce côté personnel à vouloir optimiser mon taux horaire et donner le meilleur de moi-même, je veux aussi rendre à la communauté poker ce qu’elle m’a apporté. Quand j’ai commencé il y plus de dix ans, j’avais pas mal de vidéos pour apprendre, avec les Limpers, Blue Fire, Run it Twice… Ces deux challenges sont aussi un bon moyen de mettre en lumière mon projet abcpoker [site de coaching et de staking dont Thomas est l’un des fondateurs, NDLR]. Attirer des sponsors ? Ce n’était pas du tout mon objectif premier, mais j’ai réalisé que si je faisais bien les choses, cela pourrait jouer en ma faveur.

N’y a-t-il pas tout de même un risque élevé de banqueroute en partant avec seulement 10 € de capital ? Sur ton précédent challenge, tu avais commencé avec 40 € de plus.

L'espérance de gain est tellement élevée sur les micro-limites qu’on peut débuter avec 10 €. J’avais une EV entre 40 et 60 BB/100 mains en NL2 heads-up ! Je m'étais entraîné sur ces tables avant le début du challenge et même si le rake est très élevé, il est largement battable. J’ai aussi ouvert des MTT à 50 centimes ou 1 €, des Sit&Go Heads-up, les Expresso à 25 centimes... Avec les showdowns que je voyais aux tables, j'avais envie de tout jouer. Je me suis aussi autorisé deux rebuys au cas où je runnais vraiment bad. Et dans le pire des cas, il y a toujours la possibilité de descendre de limite, avec des freerolls par exemple. J’aurais réussi à refaire surface rapidement.

Si tu avais gagné ces 1,6 million, ton challenge aurait d’ailleurs été bouclé…

C’était mon deuxième shot pour le boucler, après Vegas et cette finale avec 800K à la gagne. C’est pour ça que je joue aussi des parties qui pourraient plier le challenge d'un seul coup ! Pour le premier challenge, j’avais planifié ça sur six mois, car le niveau était très faible en micro-limites. Au final, ça a duré 40 sessions, en l’espace de deux mois et quelques. Sur le challenge 1 million, je savais que j’arriverais vite à 10 000 ou 20 000 € de bankroll, mais le plus dur est de grimper à 1 million : les parties plus chères sont plus compliquées et il y a moins de volume de jeu. C'est pour cela que j’ai décidé de ne pas me fixer de limite de temps. Mais le problème, c’est qu’on fait moins de volume : c'est la loi de Parkinson. Je serais déçu de le finir en cinq ans : je veux le terminer en moins de trois ou quatre ans. Mais maintenant que je suis monté à 400 000 €, j'aimerais qu’il soit terminé fin 2023. Sinon, ce serait un échec. Je vais essayer de multiplier les situations où je peux finir le challenge.


En tout cas, tu sembles avoir encore le temps de discuter stratégie, en témoignent les mains que tu analyses dans tes vidéos.

J’adore discuter de hand histories, et comme je fais du live en ce moment, je ne voulais pas abandonner ma chaîne. Alors j’analyse des mains en essayant de prendre des spots intéressants. Le contenu, l’explication des thinking process, tout cela plaît à certains, même si je ne pense pas que ce soit le meilleur format pour Youtube.

Comptes-tu streamer plus de sessions à l’avenir ?

Cela ne me dérangeait pas de streamer beaucoup de sessions au départ, car je jouais sur des gros fields. Mais en Expresso ou en Short Track hautes limites, c’est plus compliqué car mes adversaires réguliers sont peu nombreux. Aussi, je suis transparent quand je joue, je ne cache rien, et donner mon thinking process ou dire comment je perçois l’autre joueur me met des bâtons dans les roues pour la suite et me fait perdre beaucoup d’EV.

Tu as donc aussi créé ta plateforme de staking et de coaching, abcpoker. Est-ce une activité sur laquelle tu comptes t'appuyer dans le futur?

ABCPoker est une bonne première expérience entrepreneuriale qui m’a beaucoup appris. Mais ce qui me motive le plus aujourd’hui, c’est la chaîne Youtube, c’est Twitch, c’est jouer. C’est ce qui a du sens pour moi.

Dans le petit milieu du poker, la légitimité de certains programmes de coaching fait débat. Un avis sur la question ?

Il n’y a jamais trop de sites de coaching tant qu’il y a de la demande. Le field est juste immense. Si le niveau devient de plus en plus relevé, avec moins de joueurs récréatifs, forcément les moins bonnes écoles vont disparaître, c’est l’éco-système qui veut ça. Tout comme les joueurs pros les moins forts disparaîtront. Mais pour l’instant il y encore beaucoup d’argent à faire au poker online. Par contre, si tous les joueurs qui passent par ces structures restent professionnels, dans le futur le niveau va vraiment être très relevé ! Heureusement qu’il y a YoH_ViraL pour rameuter des récréatifs... C’est important que des personnes comme lui fassent la promotion du poker à grande échelle, de sorte que le jeu reste profitable pour beaucoup d’entre nous !


Tu as 31 ans : avant d’arriver sous les spotlights via cet Expresso 2 Millions et tes challenges, tu avais déjà bien roulé ta bosse dans le milieu du poker. Raconte-nous ton parcours.

J’ai commencé à 16 ans. Un ami m’a appris les règles durant mes études et je me souviens que les deux premières caves que j’ai perdues, c’était en pensant avoir full avec deux trèfles et trois cœurs (rires). On jouait des caves de 2 € entre amis, et on a augmenté les limites petit à petit... jusqu’à ce que ça devienne trop risqué pour certains. Ça en devenait malsain entre potes. Dès ma majorité, j'ai alors commencé à jouer online, sur iPoker, Everest, puis au casino lorsque j’étais étudiant. Un jour, j’ai misé mes économies sur un buy-in, et je me souviens m’être fait craquer les As par Roi-Dame dépareillés, à tapis préflop, à une époque où les mecs relançaient à 8 BB. Je me suis dis : “Vu le niveau, impossible de perdre”. Ma sœur m’a avancé 400 €, et durant 20 soirées d’affilée, j'ai gagné au casino du Lyon Vert. Un run de fou qui a construit ma première bankroll.

Aujourd'hui, tu vis à Malte. Pourquoi avoir pris la décision de t’expatrier ?

J’étais en école de commerce à Euromed. Je jouais en PLO avec l’ordi sur les genoux en regardant La Maison du Bluff… Je n’étais pas dans l’ambiance "BDE et soirées étudiantes". En 2011, une connaissance me dit qu’il y a une place libre dans une coloc' poker : je n’ai pas hésité une seconde, j’ai arrêté l’école de commerce - ce qui a rendu dingue mes parents - et je suis parti à Malte, en me disant que si je n’atteignais pas un certain objectif annuel je rentrerais. Je n’ai pas atteint l’objectif fixé, mais je suis quand même resté. Je voulais juste profiter de la vie.

À partir de quel moment tu as commencé à prendre le poker au sérieux ?

J’ai toujours galéré pour être discipliné, même si je savais que j’avais un edge sur le field. Tout le manque de sérieux dans mes études s’est retrouvé transposé aux tables de poker. Je jouais l’équivalent de trois mois dans l’année, et le reste de l’année je dépensais l’argent que j’avais gagné, plus au moins à flux tendu. Je n’étais pas dans une logique d’épargne. Je savais qu’il fallait que je me professionnalise, mais je m’amusais. Ça a duré cinq ou six ans, avant que le niveau ne devienne trop élevé pour que je puisse continuer comme cela. J’ai vu beaucoup de gens autour de moi gagner une tonne. Ils ne faisaient pas forcément la différence sur le plan technique, mais ils faisaient du volume et surtout ils sélectionnaient bien leurs tables. Il y avait des parties profitables qui tournaient, où je pouvais gagner plus d’argent, mais je préférais jouer les meilleurs en heads-up. Si je me faisais rouler dessus, tant pis. J’ai toujours pris le poker comme un jeu vidéo. Ça m'a empêché de monter beaucoup de bankroll à l’époque. Je préférais quand le jeu était dur et intéressant, je ne réfléchissais pas en termes d’EV. C’est un peu comme aux échecs : si on a le choix entre grappiller de l’Elo en jouant de multiples parties contre des joueurs bien moins forts ou alors stagner en Elo et progresser en jouant constamment des joueurs mieux classés, je trouve la deuxième approche plus fun. Depuis 4-5 ans, je fais mieux les choses. Les challenges me motivent à donner le meilleur de moi-même, car sans cela, je n’ai pas de motivation pour jouer. Maintenant, je me sens obligé d’y aller, sinon je passe pour un guignol.


Quel est ton background de joueur ?

J’ai joué un peu à tous les formats de jeu, je suis polyvalent. J’ai eu des périodes cash-game heads-up et 6-Max en PLO et NLHE, des périodes MTT... J'ai même joué en 2-7 Triple Draw sur le “.com”. Si je devais retenir deux formats, ce serait le cash-game en heads-up et le Short Track. J’ai progressé en Hold’em en jouant en PLO, pour les blockers/unblockers et le choix des combos de bluff par exemple. Ce n’est pas forcément optimal de mixer les variantes : je me considère bon mais pas excellent dans plusieurs formats, c’est très dur d’être compétitif au tout meilleur niveau quand on joue différents formats. J’ai conscience que j’ai perdu une tonne d’EV à ne pas m’être spécialisé. Mais c’est le joueur que je suis.

Ces derniers temps, tu t’es concentré sur les MTT live. Pourquoi ?

Déjà, pour le plaisir. Je prends plus de plaisir à voyager qu’à jouer online. Et comme je l’ai déjà évoqué, c’est en live que réside le gros levier qui me permettrait de plier le challenge 1 million. En terme d’EV pure, je ne sais pas si c’est le plus profitable, d’autant qu’il y a beaucoup de frais supplémentaires. En ce moment, je fais ça, mais ce n’est pas figé : si j’ai l’impression que je peux gagner plus d’argent ailleurs, je changerai d’avis.

Penses-tu qu’il soit possible de parcourir le circuit de manière profitable sans être sponsorisé ?

C’est sûr que c’est très risqué, les frais sont astronomiques. En plus, je ne suis pas la personne qui surveille le plus son budget. Pour compenser ça, c’est important d’augmenter sa moyenne de buy-ins et d’avoir un ROI plus important. Pour les WSOP, on joue entre 50 et 60 tournois, c'est faible en terme de volume : en ligne, c'est l'équivalent de deux ou trois sessions. En live, c'est une belle opportunité de se cagouler, car on peut attendre le one time pendant un long moment... Être sponsorisé, c'est un avantage énorme.


Récemment, tu étais de nouveau à Vegas. Bilan de ce dernier séjour ?

J’ai joué des buy-ins entre 600 et 10 000 $. Le niveau était varié : un des premiers 2 500 $ était beaucoup plus dur que ce à quoi je m’attendais, il y avait des tables full regs alors que j’étais là pour avoir des tables faciles. J’ai aussi vu des 600 $ où c’était absolument n’importe quoi, avec plein de mains WTF. Au final, il y a du négatif et du positif : j’ai perdu 45 000 €, j’ai dépensé trop d’argent (heureusement que les frais ne sont pas inclus dans le challenge), je n'ai pas suffisamment suivi mes intuitions. À l’avenir, je devrai accorder beaucoup plus d’importance au feeling. En revanche, j’ai fait plus de volume que sur le Vegas précédent et joué une bonne qualité de jeu dans l’ensemble [Thomas a fait un bilan complet dans cette vidéo, NDLR]. Le reste des Etats-Unis ? J’ai entendu que des joueurs vont au Texas, mais c’est trop dangereux, certains se font braquer ou voler. Il y a aussi Miami ou Los Angeles mais je n’y ai jamais joué. J’ai préféré Vegas à l’EPT Prague cette année. Je ne referai probablement pas cette série de tournois les années suivantes, mais je ne regrette pas, il fallait essayer !

La recherche de profit sera t-elle le fil conducteur de ton programme live ?

Il y a quelques années, j’avais davantage envie de gagner des trophées, de trouver un sponsor. Aujourd’hui je privilégie l’EV. Si par exemple il y a d’incroyables parties de cash-game et que j’ai une place, j'irai. Évidemment, ça me ferait énormément plaisir de gagner un EPT. On écrit un peu l’histoire, et ce serait un boost fou en terme de visibilité. Pour les mois à venir ? Il y aura certainement les WSOP. Mais je vais faire attention : ce sera mon troisième Vegas en moins d'un an, j’ai aussi voyagé à Paris, à Porto et à Lyon, et comme ma copine est à Malte, ce n'est pas top pour elle. Sans parler des joueurs à Malte que je dois staker/coacher et pour qui ma présence est importante. Je vais donc mieux sélectionner mes lives dans le futur. En tout cas, la transition des tables Short Track aux MTT live se fait bien, et je pense que je me plais davantage dans ce nouveau format. J’ai l’impression d’avoir beaucoup progressé en tournoi, et j'imagine qu’avec un peu de travail c’est sur ce terrain que je terminerai mon challenge. Je me sens prêt aussi pour les prochaines séries online, même si mes derniers résultats en ligne ont été décevants.


Ce challenge 1 million, ta présence grandissante en tournois live... Tout cela ne relève-t-il pas d’une envie de te faire davantage connaître du grand public, après un début de carrière passé dans l’ombre ?

Oui, après plusieurs années passées à jouer dans mon coin, donner plus de sens à ce que je fais est devenu plus important pour moi. Ce n’est pas forcément la gloire ou la notoriété que je recherche, mais j’essaie d’utiliser cela en ma faveur. Me mettre en avant engage ma crédibilité et me pousse à donner le meilleur de moi-même et donc à avoir des meilleurs résultats.

En live, tu comptes près de 300 000 $ de gains, mais tu n’as pas encore tapé LA grosse perf...

Je n’ai pas fait tant de live que ça, c’est normal. Si je continue à faire du volume, ça va s'étoffer et ça finira par tomber. Un trophée EPT ou un bracelet n’est pas un objectif, même si ça ferait très plaisir. Sur du long terme, ce qui me ferait davantage kiffer, c’est un contrat avec une room. Je me sens beaucoup plus stable et mûr aujourd’hui, ça ferait plus de sens dans mon projet de carrière.

Que peut-on te souhaiter pour l’avenir ?

Finir ce challenge 1 million ! Puis peut-être me lancer dans un truc encore plus gros… Quoique, ça me prend tellement d’énergie et de temps que si j’en refaisais un, ce serait davantage tourné vers le fun, pour le développement de ma chaîne Youtube par exemple. Je suis presque sûr que j’aurai d’autres projets dans le futur hors poker, j’ai plusieurs idées. On verra bien ce que l’avenir nous réserve.

Toutes nos interviews poker

Crédits photos :
Winamax
ClubPoker.net / Maxime Arnou

Les pages à suivre

t in f wtv wtv wtv

Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Rootsah11
Reporter Winamax
Reporter Winamax


Inscrit le: 17 Déc 2019
Messages: 415

MessagePosté le: 02/05/2022 13:17   Sujet du message: Répondre en citant Signaler un Abus

MTT : les résultats du 1er mai

Fête du Travail ou pas, nos grinders ont charbonné ce dimanche, notamment un certain Nicolas Burtin. Du bon boulot à découvrir dans notre récap'.

Allez les Bleus !

Qui a dit que personne n'irait à la Coupe du Monde 2022 au Qatar ? Une chose est sûre, ce ne sera pas le cas de KKarlesxic. En gagnant le Sunday Surprise de dimanche pour un gain de 7 209 €, il n'encaisse pas seulement le premier gros cash de sa carrière sur Winamax : en compagnie de la personne de son choix, il partira en novembre assister au deuxième match de poule de l'équipe de France dans la compétition, contre nos inséparables amis danois. Une occasion en or de découvrir comme un émir l'enceinte flambant neuve du Stadium 974, mais aussi de participer à une expédition annexe de son choix avant le grand jour, parmi un large panel d'activités locales (comme une balade dans le désert à dos de chameau, par exemple). De quoi se sentir dans peau d'un Champion du Monde...

SUNDAY SURPRISE 10 € - 9 182 inscriptions - Prizepool 82 638 €
Vainqueur : KKarlesxic - 4 720 € + 2 489 €

Nicolas a pétillé


Le 1er mai qui tombe un dimanche ? Ok, ça n'arrange pas grand-monde. Mais fête du travail ou pas, le dimanche reste le jour de boulot à ne pas manquer pour chaque grinder de tournois online. Parlez-en à Nicolas Burtin alias "Chibre.Miel", notre streamer aussi connu sous le surnom de Cap Haddock : lui en a profité pour charbonner comme jamais. Résultat ? Un retentissant doublé sur deux de nos plus beaux tournois High-Stakes, avec la victoire du Purple (13 825 €) et de l'XTASE (5 399 €) à quelques minutes d'intervalle ! Dans le premier, il a notamment dominé quelques fines lames en éliminant RealJ0hnD0e (7e pour 1 049 € + 910 €) pour lancer une finale indécise, puis Fliekertje (4e pour 2 686 € + 1 145 €) avant de venir à bout en heads-up d'un Unf0r qui encaisse 5 385 €... mais zéro euro de bounties ! Un cas de figure extrêmement rare pour un runner-up, qui n'a donc éliminé aucun joueur pour en arriver là. Dans l'XTASE, Chibre.Miel était en revanche en tête dès l'amorce de la TF et l'était encore pour le heads-up contre le top reg Pacific0. Et même si celui-ci prend le lead d'entrée de jeu sur un énorme setup (main #42 dans le replayer ci-après) et garde ensuite un gros avantage en jetons durant de longues mains, Nicolas double sur la main #85 puis la main #107 pour inverser la tendance et s'imposer en craquant les deux As adverses deux mains plus tard. Pacific0 encaisse lui 2 178 € + 859 € : une heure plus tard, il s'offrait également le Highroller pour 19 096 € de gains ! Oui, pour certains, ça valait vraiment le coup de bosser un dimanche...


Mais outre ce mémorable doublé, le plus gros tournoi de la soirée sur Winamax était bien le Grand Tournament à 1 000 €, qui a enregistré 122 entrées. Et après l'élimination de Be water (8e pour 2 785 €), la finale a été à la hauteur. D'entrée, impossible de faire un pronostic : la taille des tapis des sept finalistes ne va pas plus loin que du simple au double, puisqu'il sont tous compris entre 22 et 44 BB. Comme on pouvait s'y attendre, il faut pas mal de temps avant une première élimination, celle de okokok1893 (main #37). C'est alors que Birdybanger sort de sa boîte : tombé shorstack avec 6 petites blindes, il double deux fois d'affilée (mains #58 et #59) pour revenir dans la course au titre, juste avant la sortie de OneAndOnly1 (6e). Pourtant, Birdybanger chute une nouvelle fois à 6 BB et semble encore favori pour sauter, avant de doubler encore à la main #89. Cinq mains plus tard, il gagne encore un palier après que le pourtant très en forme ID_Please n'a pas passé le poste de douane de teaumarusse (5e), double à nouveau sur la main #96, se paye le scalp de Carence en L (4e) puis observe teaumarusse la mettre au fond contre le tout récent double 3e du Main Event, RONALD1NH0 (3e pour 15 529 €).


Le début d'un heads-up débuté avec deux fois moins de jetons que son adversaire, mais durant lequel Birdybanger ne va rien lâcher, jusqu'à un double-up (main #183) en forme de tournant du match : car six mains plus tard et pour son premier coup à tapis couvert de la finale, teaumarusse ne peut rien faire contre le As-Roi de Birdybanger. Finaliste du Main Event en 2020, vainqueur du Highroller l'an passé, teaumarusse encaisse son deuxième gain à cinq chiffres sur Winamax (21 791 €). Birdybanger, spécialiste des tournois High-Stakes et runner-up du 8-Max Championship KO des dernières Series pour 18 000 €, signe lui son meilleur score avec un très beau gain de 30 683 €

On termine cette review de nos plus beaux tournois de dimanche avec le Battle Royale, qui a frôlé les 100 000 € de prizepool. En finale, on retrouvait notamment un certain... Birdybanger, qui y a connu cette fois moins de réussite en échouant au 6e rang (1 866 € + 1 091 €) entre -Kukulkan (7e) et PrinzOfRozva (5e). En heads-up, le chipleader du début de TF Jose Arcadio, qui n'a quasiment jamais quitté ce statut tout au long de la finale, n'a mis qu'une bonne quinzaine de mains pour venir à bout d'ExploitUMoms (runner-up pour 7 525 € et seulement 738 € de bounties) : le patriarche de Cent ans de solitude remporte le plus gros gain de sa carrière (14 734 €), lui qui avait déjà terminé trois fois sur le podium du Battle Royale cette année ! Le travail finit toujours par payer...

Retrouvez les replays sur Winamax.fr.



Ne jamais, jamais croire que l'on a gagné un coup de poker avant la river : c'est ce que nous enseigne chaque semaine notre Top 5. On attend vos plus belles mains à multiplex@winamax.fr.

Derniers wagons pour Madrid

Le train à destination du Winamax Poker Open de Madrid a définitivement quitté la gare ce lundi matin, histoire d'arriver à bon port pour le coup d'envoi du festival, qui sera donné ce jeudi 5 mai. Ils sont treize à être monté in extremis dans le tout dernier wagon via les ultimes satellites de ce dimanche soir. Qualifiés pour le Main Event, le High Roller ou le Royal Omaha, ils auront même un peu de temps pour mettre de l'ordre dans leurs valises bouclées à la va-vite, ces trois tournois-là ne démarrant pas avant le mercredi 11 mai, date du premier des quatre Day 1 du Main Event. Au plaisir de vous croiser aux tables du Casino Gran Madrid de Torrelodones messieurs, dames !

Satellite WPO Madrid Main Event 10 € - 373 inscriptions - Prizepool 7 821 €
Dunham77, LivioSpo, Abondance., 2NainutOorAS et zooposse et fredodamus remportent un package à 1 250 €, incluant un ticket à 500 € pour le Main Event

Satellite buy-in Highroller WPO Madrid 125 € - 42 inscriptions - Prizepool 4 788 €
Phelps555, Lima.EUROPA, LeaDieVaa et Atahuallpa remportent un buy-in à 1 000 € pour le Highroller du WPO Madrid

Satellite Buy-in Royal Omaha WPO Madrid 20 € - 38 inscriptions - Prizepool 684 €
Envie d EPT, R.BOURGOUIN et Viej0Sabroso remportent un buy-in à 200 € pour le Royal Omaha

ptitcalo deviendra grand à Vegas

Il ne fait pas exactement partie des "top regs" de notre site. Il a davantage l'habitude de jouer en Expresso qu'en MTT. A priori, peu d'éléments prédestinaient ptitcalo à sortir vainqueur de notre satellite hebdomadaire à destination du Main Event des World Series of Poker. Pourtant, après presque cinq heures d'effort et après être notamment tombé sous les quinze blindes en finale, c'est bien lui qui rafle le package à 11 650 € comprenant un siège à 10 000 $ pour le Big One. Nul doute qu'il se souviendra longtemps de ce 3-way all-in décisif à trois joueurs restants lui ayant ouvert les portes de la victoire. Bravo mon ptit !

Satellite Main Event WSOP 250 € - 46 inscriptions - Prizepool 11 650 €
ptitcalo remporte un package à 11 650 € incluant un buy-in à 10 000 $ pour le Main Event des World Series of Poker

Toutes premières fois


Seulement 23 parties jouées chez nous depuis une dizaine de jours et déjà une victoire d'envergure. Si l'on suspecte fortement Dystopiaa d'être un joueur régulier de nos tables, caché sous un nouveau pseudo, il n'en réalise pas moins un grand coup en s'octroyant l'intouchable rock star de nos tournois à 50 €, le Prime Time, pour un joli gain à cinq chiffres de 11 063 €. Grande première également pour Madeleine72, qui n'avait jamais prévalu sur une épreuve de cette envergure avant de triompher ce dimanche dans l'arène du Gladiator. Elle en ressort avec près de 5 500 €, répartis quasi à l'équilibre entre première place et bounties. Ayant changé d'alias juste avant les Winamax Series, IIIImIte ouvre aussi son compteur avec ce nom, après avoir carburé sur le Rush Hour contre un autre régulier, l'adepte du check/raise XrXrXpush.


Titré à moult reprises sur les plus beaux de nos tournois brandés et aperçu autour de nombreuses finales prestigieuses, Stikeeez signe quant à lui un autre genre de première, en ajoutant le Top 50 à un palmarès long comme le bras. Une perf' à 3 805 € qui rentre tout juste dans son Top 25 personnel. Après plusieurs médailles de bronze et d'argent sur le Gladiator, le Top 50 ou le Magnum, decode a cette fois décroché l'or sur ce même Magnum, suite à un deal avec Hazbulla. Même topo pour Nit Joufflu, qui a mené son Go Fast à bout après avoir terminé troisième en janvier. Lauréat du Starter pour 2 100 € après avoir raflé le Prime Time, Envie d EPT va pouvoir satisfaire sa soif d'European Poker Tour dès aujourd'hui, s'il fonce à Monte-Carlo disputer le Main Event qui démarre aujourd'hui. Enfin, Incogn1to risque de ne plus l'être longtemps à force d'enchaîner les victoires (Sprint, Monster Stack 50 €) : celle sur le Shooter se glisse même en première place de ses gains chez nous.


Trop kawaii


Changer de pseudonyme pour retrouver le chemin de la victoire : une stratégie qui a porté ses fruits ce dimanche soir. Aux titres cités plus haut s'ajoutent ainsi celui d'AnimeGirl sur La Fièvre ou encore d'AmArgAdurAs sur le Tea Time, tous deux récemment renommés. Mais il y a aussi ceux qui perfent à visage découvert, tels BaleiaRomulo, double champion WSeries et vainqueur du Flipper ou Join Waiting, qui revient sur le devant de la scène grâce au Monster Stack 10 € après être grimpé deux fois en haut du Top 50 l'an passé. Deux fois titré sur le Sunday Surprise en 2021 et champion Series le mois dernier, suslenok poursuit sur sa lancée en se la jouant Ninja. Et puis bouclons cet article avec le finaliste de la dernière Top Shark Academy, Corentin alias Crypto-Nit, qui a dansé jusqu'au bout de la nuit dans notre Night Club.


Bravo à tous pour vos perfs du week-end, et bonne chance sur nos tables cette semaine, notamment pour notre Trilogy !

Tous les tournois sur Winamax

Les pages à suivre

t in f wtv wtv wtv

Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Surveiller les réponses de ce sujet Précédente  1, 2, 3 ... , 364, 365, 366  Suivante
Aller à la page :
Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Index des Forums -> Les News du Poker

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum
visit counter