Se connecter
S'inscrire





PokerStars European Poker Tour Prague 2022 - Tournois Annexe
Répondre au sujet    Index des Forums -> Winamax Poker Open Madrid 2022
Surveiller les réponses de ce sujet
Auteur Message
Flegmatic_
Reporter Winamax
Reporter Winamax


Inscrit le: 15 Avr 2015
Messages: 1582

MessagePosté le: 10/03/2022 18:05   Sujet du message: PokerStars European Poker Tour Prague 2022 - Tournois Annexe Répondre en citant Signaler un Abus

La máquina tourne à plein régime

Adrián Mateos chipleader de la table finale à neuf
Super High Roller - 50 000 € (Day 2)

Adrián Mateos

Entre le Main Event et le High Roller Eureka, ainsi que le "vrai" Main Event à 5 300 €, nous n'avions pas encore eu le temps de vous parler de la petite partie entre amis qui se joue depuis ce midi dans l'une des salles annexes du Hilton de Prague : le Super High Roller à 50 000 €. Un tournoi incontournable des ballas du monde entier, qui a réuni 45 inscriptions à la clôture du bureau en ce début de Day 2, soit une de plus que lors de la précédente édition en décembre 2019, qui avait notamment vu Adrián Mateos décrocher la médaille de bronze.

Un podium, voire mieux encore, auquel peut plus que jamais prétendre le Madrilène, alors que la finale à neuf vient de se constituer. Bien placé dans le haut du peloton lors des demi-finales, Amadi a joué et remporté le plus gros pot du tournoi face à son voisin de gauche Chris Brewer (photo ci-dessous). Les deux dernières tables n'hébergent alors plus que cinq joueurs chacune lorsque Adrián ouvre à 35 000 au bouton, aux blindes 8 000 / 16 000. L'Américain réplique par un 3-bet à 140 000 et s'en va placer trois balles sacoches sur les trois streets d'un board 535JA.

Chris Brewer

75 000, 325 000 puis tapis, pour les 892 000 derniers jetons de l'Espagnol, qui paie dans la seconde avec une main plus que légitime : AJ. Bien plus qu'il n'en fallait pour rafler ce gigantesque pot, puisque Brewer était en bluff avec KQ. Largement en tête sur ses petits camarades avant ce coup, l'Américain reste au sein du groupe de tête, avec un tapis de 130 blindes.

Alors que la majorité des regards étaient tournés vers la table de notre W rouge, sur celle d'à côté, le short stack Daniel Dvoress avait tenté le tout pour le tout avec JT pour sa dernière vingtaine de blindes, mais s'est fait cueillir par Ole Schemion, qui n'attendait que cela avec sa paire de 10. Comme on peut s'y attendre sur une épreuve de ce buy-in, le casting de cette finale n'en reste pas moins étoilé. Derrière Mateos et Brewer, on ne trouve que des habitués, à commencer par Timothy Adams, suivi de près par Nick Petrangelo et le tenant du titre Stephen Chidwick. Schemion est ensuite au milieu du gué, devant le Turc Open Kisacikoglu, un deuxième Espagnol, Juan Pardo, runner-up du 25k Single Day dans la nuit de mardi à mercredi, et le Brésilien Yuri Dzivielevski. Trois de ceux-là repartiront les mains vides aujourd'hui, alors que ce Day 2 devrait s'achever en même temps que la bulle, qui éclatera au nez du joueur éliminé en septième place. A por ellos!

La table finale

Juan Pardo - Adrián Mateos

1/ Chris Brewer (USA) 2 085 000 (130 BB)
2/ Juan Pardo (Espagne) 330 000 (21 BB)
3/ Adrián Mateos (Espagne, Team Winamax) 2 895 000 (181 BB)
4/ Orpen Kisacikoglu (Turquie) 450 000 (28 BB)
5/ Nick Petrangelo (USA) 1 330 000 (83 BB)
6/ Stephen Chidwick (UK) 1 265 000 (79 BB)
7/ Timothy Adams (Canada) 1 430 000 (89 BB)
8/ Yuri Dzivielevski (Brésil) 325 000 (20 BB)
9/ Ole Schemion (Allemagne) 930 000 (58 BB)

Blindes : 8 000 / 16 000 / 16 000
Tapis moyen : 1 250 000

L'échelle des prix

Vainqueur : 742 200 €
Runner-up : 512 990 €
3e : 327 440 €
4e : 251 040 €
5e : 196 470 €
6e : 152 810 €

ElkY

Alors qu'ils étaient pourtant bien représentés, ce tournoi n'a pas voulu sourire aux Français. Alors que Benjamin Chalot a envoyé hier deux bullets sans succès, Yoh_Viral, ElkY et Arthur Conan ont tous pris la porte lors de ce Day 2, dans cet ordre. Le premier a vu sa paire de 9 se prendre de plein fouets les Rois d'Adrián Mateos, tandis que les deux autres se sont inclinés avec As-Roi, Bertrand contre la paire de Valets de Chris Brewer et Arthur contre le As-7 de Yuri Dzivielevski.




_________________
Ni Dieu, ni maître, mais des frites bordel
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Flegmatic_
Reporter Winamax
Reporter Winamax


Inscrit le: 15 Avr 2015
Messages: 1582

MessagePosté le: 10/03/2022 22:15   Sujet du message: Adrián Mateos en patron Répondre en citant Signaler un Abus

Adrián Mateos en patron

Le Madrilène domine outrageusement un dernier cinq de rêve
Super High Roller - 50 000 € (Fin du Day 2)

Adrián Mateos

On s'y habitue. On trouve presque ça normal, logique. Si on se laissait aller, on pourrait même presque sous-estimer l'exploit. Car oui, c'en est bien un. Un de plus, signé Adrián Mateos. Plus les minutes passaient sur le Day 2 de ce Super High Roller, et plus la máquina se transformait en le rouleau-compresseur qu'il sait si bien incarner. "Bien sûr, arriver en table finale avec un large avantage en jetons est la meilleure situation que l'on puisse espérer, mais cela ne veut pas forcément dire grand-chose, tempère le Madrilène, qui a déjà vécu tous types de scénarii sur de tels tournois. Il reste encore beaucoup à jouer, contre d'excellents adversaires. Ce sera un Day 3 difficile."

Difficile certes, mais que le Madrilène abordera avec 125 blindes, soit plus du double que ses deux concurrents les plus proches, Timothy Adams et Nick Petrangelo. Avec respectivement 29 et 21 BB, Chris Brewer et Orpen Kisacikoglu peuvent paraître décrochés, mais un simple double up suffirait à les replacer dans la course au titre. C'est justement contre Brewer qu'Amadi a vu son tournoi entrer dans une autre dimension. "Cette main où je finis par payer avec As-Valet a vraiment été un coup-clé, abonde l'intéressé. Cela m'a permis non seulement de doubler, mais aussi d'attaquer la TF avec un gros tapis. J'ai alors pu jouer beaucoup plus large, comme j'aime tant le faire."

Adrián Mateos Bagging

Après avoir triomphé pour la quatrième fois aux WSOP en novembre dernier, sur un tournoi cinq fois plus cher que celui-ci, Adrián était évidemment ravi de faire son retour sur gros festival européen. "Le retour de l'EPT est une super nouvelle, j'avais hâte ! Je n'ai d'ailleurs envisagé à aucun moment d'aller jouer à la place les Series au Wynn, à Las Vegas." Troisième de ce même SHR en décembre 2019, derrière un Stephen Chidwick qui a cette fois été couronné bubble boy, l'Espagnol ne vise maintenant rien d'autre que la gagne. "Je dois me concentrer sur la victoire, pour continuer ma bonne série de résultats sur ces High Rollers. Ce n'est pas juste une question d'argent, c'est un objectif en soi pour moi : je veux montrer que je fais partie des tout meilleurs joueurs high stakes." On ne voit pas qui pourrait encore en douter.

Les cinq derniers prétendants au titre

1/ Chris Brewer (USA) 1 155 000 (29 BB)
2/ Adrián Mateos (Espagne, Team Winamax) 5 020 000 (125 BB)
3/ Orpen Kisacikoglu (Turquie) 830 000 (21 BB)
4/ Nick Petrangelo (USA) 2 100 000 (52 BB)
5/ Timothy Adams (Canada) 2 220 000 (55 BB)

Blindes au départ du Day 3 : 20 000 / 40 000 / 40 000
Tapis moyen : 2 250 000

Les prix restants à distribuer

Vainqueur : 742 200 €
Runner-up : 512 990 €
3e : 327 440 €
4e : 251 040 €
5e : 196 470 €


_________________
Ni Dieu, ni maître, mais des frites bordel
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Flegmatic_
Reporter Winamax
Reporter Winamax


Inscrit le: 15 Avr 2015
Messages: 1582

MessagePosté le: 11/03/2022 15:10   Sujet du message: Sens dessus dessous Répondre en citant Signaler un Abus

Sens dessus dessous

De large chipleader à cinq joueurs restants, Adrián Mateos termine... cinquième (196 470 €)
Super High Roller - 50 000 € (Day 3 et Finale)

Adrián Mateos

Adrián Mateos nous avait prévenu hier soir au moment d'empaqueter son tapis de 125 blindes : sur un tournoi de poker, la réalité d'une journée n'est pas celle de la suivante. Malgré une position ultra dominante sur ses quatre derniers adversaires, avec plus du double de jetons par rapport à ses plus proches poursuivants, ce Day 3 se présentait à lui comme un nouveau challenge à relever. Le Madrilène pouvait cependant nous avertir tant qu'il pouvait : même dans les pires cauchemars de notre trop courte nuit nous n'aurions imaginé le voir passer aujourd'hui de chipleader à éliminé en cinquième position.

As-Dame - As-10

Après quelques mains disputées, cela avait même une chance sur deux de ne pas se produire, lorsque le short stack de ce Final Five Orpen Kisacikoglu se retrouve à tapis avec une paire de 4 qui tient bon contre le As-Valet de Nick Petrangelo. La máquina voit ensuite un premier grain de sable se glisser dans ses engrenages, lorsque son As-10 joué à fond préflop derrière une ouverture de Chris Brewer se heurte au As-Dame de ce dernier. C'est ensuite au tour de Timothy Adams de faire tomber notre Pro de son piédestal, avec un intimidant 4-bet préflop.

Chris Brewer - Adrián Mateos

Et puis arrive le coup qui porte un coup quasi décisif au tapis de l'Espagnol : de nouveau contre Brewer dans une confrontation small blind contre bouton, Adrián décide de 5-bet à tapis A8 pour les 60 blindes effectives de l'Américain. Le timing ne pouvait pas être pire, puisque ce dernier avait trouvé deux beaux As. Tombé à 15 BB, Amadi parvient à doubler, avant de 3-bet shove ses 35 blindes avec A4 contre un Timothy Adams tout heureux de payer avec AQ. Le flop A52 offre moult possibilités d'amélioration à Adrián, mais le turn 7 et la rivière 6 anéantissent ses espoirs de comeback.

Adrián Mateos

Une journée sans donc, qui doit laisser un drôle de goût dans la bouche, n'est-ce pas Adri ? "Non, pas tant que ça en vérité. Il n'y pas grand-chose à faire quand on dégringole comme ça. Et je pense même que je rejouerais exactement de la même façon toutes les mains importantes que j'ai eues aujourd'hui. Le spot avec As-8 est toujours aussi clair dans ma tête. Ce qui est dommage, c'est de tomber contre deux As, alors que je les bloque. Quant à la dernière main, qu'est-ce que je peux dire ? Je joue la moitié du paquet ! C'était un pot pour me relancer complètement, mais ça n'a pas voulu rentrer. J'espère plus de réussite sur le Main Event, même si là je vais me prendre une heure de repos, histoire de redescendre un peu." C'est ce qui est bien avec Adrián Mateos : même en cas de gros coup dur, on n'a pas besoin d'attendre longtemps avant de le revoir en action. GG et GL máquina !


_________________
Ni Dieu, ni maître, mais des frites bordel
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Surveiller les réponses de ce sujet
Répondre au sujet    Index des Forums -> Winamax Poker Open Madrid 2022

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum
visit counter