Se connecter
S'inscrire





WSOP 2021 - Rubriques - Dernière semaine
Répondre au sujet    Index des Forums -> WSOP 2021
Surveiller les réponses de ce sujet Précédente  1, 2, 3, 4  Suivante
Aller à la page :
Auteur Message
BenjoDiMeo
Reporter Winamax
Reporter Winamax


Inscrit le: 06 Juil 2007
Messages: 34280

MessagePosté le: 20/11/2021 04:00   Sujet du message: Mateos dans le Top 10 Répondre en citant Signaler un Abus

Mateos dans le Top 10

Le Team Pro Winamax s’accroche en queue de peloton, alors qu’il ne reste que 10 joueurs en course.

Event #82 - NLHE Super High Roller 250 000 $
Niveau 15 : Blindes 35 000 - 70 000

Mateos

Adrian reste au contact 

5 heures de jeu dans ce Day 2 et le stack d’Adrian Mateos n’a presque pas bougé. Toujours 3,5 millions dans ce Super High Roller. A l’entame du quatorzième niveau, ce stack représente une petite soixantaine de blindes. Largement assez pour permettre au Team Pro Winamax de montrer sa palette technique. Mais devant lui, ses concurrents avancent à grand pas.

Pendant de longs niveaux, Adrián a fait le dos rond. Peu de spots à jouer, pas de très gros pots, l’Espagnol a lentement dégrindé pour tomber près des deux millions jetons. L’Espagnol s’est réveillé il y a quelques minutes, avec un petit coup de chance qui lui permet de reprendre la marche en avant. Et encore une fois, c’est Nilesh Patel qui a allumé la mèche.

Open 3BB de Patel UTG, payé par Steth Davies en position. La parole arrive sur Mateos en grosse blinde, qui décide d’envoyer le tapis : 1 900 000. Couvert par l’Espagnol, Patel paye avec plaisir, tandis que Seth Davies s’en va gentiment. L’Américain tient deux as, Adrián 88. Mal embarqué, le Team Pro trouve un flop de rêve 1076. Beaucoup de cartes lui donnent désormais la gagne. Le 7 turn n’en fait pas partie mais le 8s river, lui, donne full à Mateos, qui revient à son stack de début de journée.

Après avoir boxé toute la journée, en mettant de gros uppercuts à ses adversaires, et en recevant une beau crochet de David Peters, Niles Patel tombe KO sur ce 14e niveau, sur un sacré bad beat.

Avantage Peters

J'en connais un qui a bien fait de poser une deuxième bullet. Eliminé précocement lors du Day 1, David Peters est revenu aujourd'hui, avec les mêmes intentions, mais plus de réussite. L'Américain mange les jetons depuis le début de journée et touchent les cartes qu'il faut pour amasser les gros pots. Après avoir croqué franchement dans le stack de Nilesh Patel, David vient de dévoré celui de Jake Schindler, sur une river bienvenu.

Open de Peters en début de parole défendue par Schindler. Jake check-call un premier barrel 120 000 sur le flop AJ8, puis un deuxième à 360 000 sur la turn 2. La Q complète le board et Peters envoie le troisième barrel tapis pour le million de jetons restants à son adversaire. Jake se déleste de tous ses timbe-banks avant de payer David, qui montre 109, pour une suite river bien tombée. Schindler est à terre, Peters dans la stratosphère : L'Américain est le premier joueur à passer la barre des 10 millions.

Loin derrière, Ben Heath et John Kincaid tournent autour des 90 blindes, tandis que Chidwick, Vogelsang, Mateos et Seth Davies gravitent autour de la moyenne, autour d'une grosse cinquantiane de blindes. Daniel Negreanu reste dans la course avec 3 millions, légèrement plus que Keith Tilston. Dan Smith ferme la marche, avec une quinzaine de blindes. 

Jake Schindler

Chipcount :

David Peters : 10 370 000
John Kincaid : 6 350 000
Ben Heath : 6 200 000
Christoph Vogelsang : 5 075 000
Stephen Chidwick : 5 050 000
Seth Davies : 4 300 000
Adrian Mateos : 4 150 000 
Daniel Negreanu : 3 100 000
Keith Tilston : 2 650 000
Dan Smith : 1 040 000

Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
BenjoDiMeo
Reporter Winamax
Reporter Winamax


Inscrit le: 06 Juil 2007
Messages: 34280

MessagePosté le: 20/11/2021 05:05   Sujet du message: Benny Glaser puissance 4 Répondre en citant Signaler un Abus

Benny Glaser puissance 4

Le joueur anglais décroche son 4e bracelet WSOP pour 274 693 $

Event #78 : Razz 10 000 $

Glaser

Il inscrit encore un peu plus son nom dans la légende du poker anglais, et toque à la porte du panthéon des joueurs de variantes. Après trois jours de combat et un heads-up épique, Benny Glaser remporte le 10 000 $ Razz Championship de ces WSOP 2021, pour 274 693 $ de gains. 

Spécialiste de "mixed games", le grinder anglais remporte un quatrième bracelet WSOP, cinq ans après son doublé de 2016 en Omaha Hi-Low. 

« Ce bracelet a un gout différent des autres. Il me fait rentrer quelque part dans un club plus exclusif, commente le joueur quelques minutes après son titre. Bien évidemment, c’est plus difficile de gagner plusieurs bracelets, donc c’est un beau sentiment de cimenter ma place dans ce groupe de joueurs. C’est assez différent du premier, où c’est quelque chose de nouveau, de frais ». 

Avec quatre bracelets, Benny rejoint le groupe des Anthony Zinno, John Monette, Dominik Nitsche, Robert Mizrachi, Mike Matusow, Eli Elera, Joe Cada ou Bobby Baldwin… Et côté anglais, il creuse l’écart avec Chris Moorman,John Kabbaj, Praz Bansi, John Gale et Barny Boatman, les cinq autres joueurs Britanniques avoir conquis deux bracelets.

« C’était une sorte d’objectif, confie Glaser. Gagner un bracelet représente beaucoup pour moi. J’ai plus ou moins comme but de de garder ce titre de joueur anglais avec le plus de bracelets ».

Heads-up au bout de la nuit

Benny Glaser

Benny Glaser

Benny a du livrer une bataille féroce pour aller chercher son titre. Son ultime adversaire, Everett Carlton, lui a tenu la dragée haute pendant de longues heures. A 3h30 heures du matin hier soir, il ne restait plus qu’eux dans l’Amazon Room, alors que les autres tournois avaient levé le camp depuis longtemps. Benny Glaser avait pourtant un large avantage de jetons, mais ne parvenait pas à achever son opposant américain. 

« C’était très difficile, confirme Glaser. La nuit dernière, je l’avais fait tomber très short, mais il a réussi un gros comeback sur la fin de journée ». Les floors ont préféré mettre le combat en pause alors qu’Everett était presque revenu à hauteur de son adversaire. « Je vais être honnête, c’était très difficile de dormir la nuit dernière, à cause de l’excitation et des émotions. Aujourd’hui, il a même repris l’avantage à un moment du match, c’était une vrai bataille mais je suis très heureux d’avoir su renverser la tendance et remporter la victoire ».

Un Vegas plein aux as

Ce quatrième bracelet WSOP vient conclure une saison fantastique pour le spécialiste de variantes. Depuis l’été dernier, Benny Glaser a enchaîné les résultats pour réaliser la meilleure année de sa carrière. Vainqueur d’un 3 000 $ Omaha au Wynn en juillet, l’Anglais débute le festival WSOP par une place de runner-up sur le 25 000 $ H.O.R.S.E. Battu par Jesse Klein, Glaser validait tout de même la deuxième performance la plus lucrative de sa carrière : 341 274 $.

9e du 10 000 $ H.O.R.S.E trois semaines plus tard, il atteint une nouvelle table finale sur le 2-7, terminant 3e pour 132 685 $. Le Britannique parachève sa collection de médaille avec cette victoire sur le 10 000 $ Razz. Et maintenant ?

«  Je ne sais pas ce que je vais faire. Je comptais aller jouer les WSOP Europe, mais maintenant, je pense que je vais rester encore à Vegas quelques temps. Pour profiter du temps avec les copains et peut être pour continuer à jouer quelques tournois, comme le WPT Five Diamond, déclare Benny Glaser. Je vais aussi prendre des vacances, on avait prévu d’aller à Aruba avec quelques amis. Et ensuite, retour à la maison pour Noël ! »

Benny Glaser

Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
veunstyle72
Reporter Winamax
Reporter Winamax


Inscrit le: 20 Mai 2016
Messages: 0

MessagePosté le: 20/11/2021 06:20   Sujet du message: Pas pour cette fois Mr Goutard Répondre en citant Signaler un Abus

Pas pour cette fois Mr Goutard

Antoine Goutard échoue à la 5e place. Il pourra sécher ses larmes avec 52 493 $
Event #81 : NLHE Deepstack 800 $

antoine goutard

"Désolé pour ton papier de fin, mais je n'aurais pas grand-chose à te dire." 

Je reconnais bien là la déception du joueur Français : Antoine Goutard termine 5e de cette table finale et n'a pas mis longtemps avant de disparaitre de l'Amazon Room. Il aurait pu terminer 10e... il aurait pu être énorme chipleader... au final, les cartes ont décidé de laisser Antoine patienter avant d'obtenir son premier bracelet.

Le scénario de cette finale est un fou, comme dans à peu près n'importe quel tournoi turbo. Antoine est tombé à 2 blindes après un coup improbable. Sur 2J3J7, le Français a check call 900 000 au flop (1,9bb) avant de prendre l'initiative en misant une blinde turn (500 000) puis 4,075 millions river. Son adversaire Shelok Wong le pousse alors tapis pour ses 2 millions de jetons restants. Maladie chez Antoine, qui finira par fold en se gardant 2 millions de jetons. Il confiera plus tard à son rail jeter ici K3 pour flush au roi : "Quand il fait ça, il a toujours mieux..."

Pas résigné pour autant, Antoine va doubler une première fois avec JJ contre AK chez l'Américain John O'Neal (l'éliminant au passage en 8e position), puis quelques vols de blindes préflop lui permettaient même d'inverser totalement la situation.

En pleine confiance et après la sortie de Ralph Massey en 7e position, Antoine tentera d'éliminer Jason Wheeler en bataille de blindes, en faisant tapis avec K5... mais l'Américain décidera de jouer son tournoi avec K7, et le croupier lui donnera raison en le faisant doubler. "Ce coup-là m'a fait très mal", confiait rapidement Antoine après le tournoi.

De plus en plus short, Antoine aura le bonheur de voir un joueur disparaitre en 6e position (Shelok Wong), avant de disputer à son tour un coup à tapis pour sa survie : Suite à l'ouverture à 2,3 BB de Diogo Veiga, Antoine pousse son petit tapis de 3,6 millions... snap call par le Portugais. Antoine claque TT mais découvre rapidement qu'il est totalement dominé par QQ chez son adversaire. 

Il n'y aura pas de nouvelle marseillaise au Rio... en tout cas pas ce soir. 

antoine goutard

antoine goutard

Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
BenjoDiMeo
Reporter Winamax
Reporter Winamax


Inscrit le: 06 Juil 2007
Messages: 34280

MessagePosté le: 20/11/2021 06:40   Sujet du message: Tous ensemble, entre mastodontes Répondre en citant Signaler un Abus

Tous ensemble, entre mastodontes

Le combat reprend après une heure de dinner break, sur l’ultime table du tournoi.
Event #82 - NLHE Super High Roller 250 000 $
Niveau 18 : Blindes 60 000 - 120 000

SHR

Stephen Chidwick, David Peters, Christoph Vogelsang, Adrian Mateos, Ben Heath, Daniel Negreanu, Keith Tilston, Seth Davies et John Kincaid. Voilà pour le casting de la table finale de ce Super High Roller. A l’exception du dernier nommé, qui selon ses dires, joue son premier tournoi depuis 8 ans, et peut être de Keith Tilston, récréatif très éclairé il n’y a que des tops joueurs mondiaux. Et depuis la sortie de Dan Smith, ils sont tous réunis à la même table.

C’est le Team Pro Winamax qui a éliminé l’Américain. Adrian a attrapé Smith sur un coup post-flop où Dan n’a pas voulu croire à l’histoire de l’Espagnol. Open de Dan Smith 210 000, payé par Mateos en SB. Le flop vient J104 et les deux joueurs check pour voir la river 3. Moment choisi par Mateos pour envoyer une parpinade : 450 000 et c’est payé par Smith. Mateos envoie le reste sur la river 10, pour le million et demi qu’il reste à Smith.

Mal de crâne chez l’Américain qui utilise deux time-tanks avant de mettre son tournoi en jeu… Avec A4, pour une petite double paire. Ca ne battra pas celle de Mateos, qui tient QJ, pour une value superbe. Le Team Pro Winamax monte à plus de 8 millions de jetons.

Dan Smith

C'est terminé pour Dan Smith. L'Américain rend les armes en 10e position, éliminé par la maquina Mateos.

Peters calme Kincaid

David Peters

Au moment de partir diner, deux joueurs seulement disposaient d’un stack supérieur. L’Anglais Ben Heath, et le chipleader David Peters. L’Américain nous a d’ailleurs gratifié de deux move puissants avant d’aller manger, pour écraser son voisin John Kincaid.

Sur le premier open 205 000 de Kincaid au bouton, payé par Peters en SB. Le flop vient K87, Kincaid place son C-Bet à 305 000 et David riposte par un check-raise à 930 000. Kincaid call. Mais sur la deuxième marmite à 1 400 000, John abandonne le pot à son voisin.

Une orbite plus tard, c’est sur un pot 4-way que les deux hommes partent pour un nouveau round. Sur un flop 3Q7, Kincaid attaque pour 350 000, qui fait sortir Vogelsang et Heath du coup, mais David Peters, qui paye pour se retrouver en face à face. John check sur la turn J et Peters lui pose une première question : 1 200 000 pour suivre, ce que fait Kincaid. Sur la river 2, il poursuit son interrogatoire, de manière un peu plus radical : Tapis overbet pour les six millions de Kincaid, qui ne peut s’empêcher de lâcher un « Damn it » au moment d’entendre le « all-in » de son voisin. Encore une fois, Kincaid lâchera l’affaire pour laisser Peters mettre la main sur un énorme pot.

Et au moment où je finis ces lignes, Daniel Negreanu est le premier à sortir. Pas frais depuis un petit moment, le Canadien est parti à tapis 11BB avec A8. Christoph Vogelsang s’est réveillé avec JJ qui ont achevé Negreanu sur un board 9342Q

Ils ne sont donc plus que huit. Cinq seront payés, avec un minimum de 632 124 $. On est pas encore à la bulle, mais on s’en approche.

TF SHR

Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
BenjoDiMeo
Reporter Winamax
Reporter Winamax


Inscrit le: 06 Juil 2007
Messages: 34280

MessagePosté le: 20/11/2021 08:05   Sujet du message: « Pression constante-pression constante » Répondre en citant Signaler un Abus

« Pression constante-pression constante »

Mateos commence à asseoir son emprise sur la table et s'empare du chiplead
Event #82 - NLHE Super High Roller 250 000 $
Niveau 19 : Blindes 80 000 - 160 000

Adrián prend les commandes

Mateos

« Pression constante, pression constante » répétait énergiquement Mustapha Kanit, comme un gimmick dans le rail qui poussait Romain Lewis, en finale du Super Turbo Bounty à 10 000 $. Immortalisé par les caméras de Harper dans son flash WSOP quotidien, le moment est resté comme un temps forts du festival pour le Team Wina. Adrián Mateos connaît bien le leitmotiv. Le Team Pro espagnol, très proche de « Musta », reçoit en direct les encouragements de Kanit sur la conversation WhatsApp du Team. 

« Pression constante-pression constante » continue d’asséner l’Italien. S’il était dans l’Amazon Room, il serait fier de son collègue espagnol. Depuis une heure, Adrián Mateos a appuyé sur l’accélérateur et commence à mettre la tête de ses adversaires sous l’eau. Mateos a racketé par deux fois David Peters pour lui reprendre le chiplead, avant de stopper net dans son élan les ardeurs de John Kincaid.

Face à l’Américain, c’est d’abord en bataille de blindes que les deux joueurs s’expliquent. Open 3,5BB de Peters, défendu par Adri. Les joueurs partent en check-check tout le long sur un board Q755 jusqu’à la river A. Peters prend alors un jeton jaune, le plus gros, de 1 million, et y ajoute deux jetons verts, les plus petits, de 25 000, pour bet bien pesé. Dans la seconde suivante, Adrián avait posé le jeton du call. Peters montre 94 pour un air total contre A2 chez Mateos.

Et de 1.

Quelques mains plus tard, les deux joueurs repartent au duel. Open 320 000 de Peters au hi-jack, 3-bet 950 000 de Mateos au cut-off, payé. A4107 sur le flop et c-bet petit de l’Espagnol pour 550 000, payé. La turn est un 7, Peters check encore et Mateos envoie gros : 1 700 000 dans un pot qui fait déjà 3,2 millions. Cette fois, c’en est trop pour Peters qui jette rapidement sa main. Et de 2.

Pour terminer, Adrián Mateos va s’occuper du cas John Kincaid. Open bouton de l’Américain, payé par Peters en SB, Mateos complète. 9K3 sur le flop. Kincaid C-bet 250 000, Peters fold et Adri répond par un check-raise à 840 000. Encore une fois, il gagnera le pot sans résistance. 10,5 millions par l’Espagnol, nouveau chipleader, avec près de deux millions d’avance sur Vogelsang.

Mateos

Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
BenjoDiMeo
Reporter Winamax
Reporter Winamax


Inscrit le: 06 Juil 2007
Messages: 34280

MessagePosté le: 20/11/2021 09:15   Sujet du message: La Máquina roule sur la table Répondre en citant Signaler un Abus

La Máquina roule sur la table

Le Team Pro Espagnol a creusé l’écart. Il écrase ses adversaires et continue d’augmenter son chipldead
Event #82 - NLHE Super High Roller 250 000 $
Niveau 20 : Blindes 100 000 - 200 000.

Adrian Mateos

A sens unique

La dynamique a changé depuis le retour de dinner break. La partie est à sens unique. Depuis deux heures, Adrián Mateos remporte un nombre de pots conséquents, agresse systématiquement ses adversaires et trouve les bonnes décisions dans les grosses confrontations.

Keith Tilsten pourra en témoigner. Le trader avait pourtant retrouver de la hauteur, d’abord en prenant les six dernières blindes de Chidwick sur une rencontre A5 contre J7, puis lorsque Christoph Vogelsang lui envoyait le 3-bet pour son tapis de trente blindes, alors que Keith tenait deux as. Les flèches ont tenu contre le KQ de l’Allemand et l’Américain passait alors la barre des dix millions.

Quelques coups plus tard, il recrachait une bonne partie de son butin, d’abord chez Kincaid, puis chez Mateos. 

Keith Tilsten

Open 400 0000 de Tilsten UTG, ça fold jusqu’à Adrián qui défend sa grosse blinde. C-bet 320 000 de Keith sur le flop 622, payé par Mateos et 2-barrel 1 million sur la turn 10, encore payé. Le trader finit par checker sur la river 8, et Mateos retourne J6, suffisant pour que Tilsten range ses cartes. 

Sur la main suivante, Adrián mettra à tapis Tilsten en batailles de blindes pour 22BB, instantanément foldé par l’Américain. Un coup anodin mais qui témoigne de la dynamique actuelle. Mateos attaque, les autres se couchent et la maquina ramasse. 21 millions pour l'Espagnol.

Le bon set-up pour Davies

Seth Davies

Seth Davies a bien compris qu’il était difficile de contester les pots et se montre très discret depuis deux niveaux. Il se contente de garder ses 20-25 blindes, en attenant de vrais mains. Une stratégie qui a porté ses fruits puisque Seth Davies vient de trouver un double-up contre son compatriote David Peters.

Le coup était bouclé d’avance. Deux dames chez Peters, deux as chez Davies, une succession de raises pré-flop, tapis payé et le board J436K validait le double up de Peters. Deux mains plus tard, les cinq dernières blindes du « Silent Killer » filait dans le stack de Ben Heath sur un flip 88 contre AK, qui trouve K river. Il ne reste donc que six joueurs dans ce Super High Roller. C’est l’heure de la bulle ! - Fausto 

Chipcount :

Adrián Mateos : 21 200 000
Seth Davies : 8 800 000
Ben Heath : 6 800 000
John Kincaid : 5 300 000
Keith Tilsten : 4 200 000
Christoph Vogelsang : 3 700 000

Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
BenjoDiMeo
Reporter Winamax
Reporter Winamax


Inscrit le: 06 Juil 2007
Messages: 34280

MessagePosté le: 20/11/2021 11:35   Sujet du message: Mateos large chipleader avant le « Final Five&nbs Répondre en citant Signaler un Abus

Mateos large chipleader avant le « Final Five » 

Le Team Pro Espagnol a dominé la fin de journée. Il attaquera la finale avec une avance conséquente, sans Christoph Vogelsang qui termine bubble-boy.
Event #82 - NLHE Super High Roller 250 000 $
Niveau 20 : Blindes 125 000 - 250 000.

Mateos

Mateos tel un colosse

C’est une démonstration de force que nous a offert Adrian Mateos. Appuyant sur l’accélérateur au retour du dinner break, le rouleau compresseur espagnol a mis ses concurrents à distance, puis n’a jamais cessé d’agrandir son avance. « J’avais un stack légèrement dominant à 8 left et je suis un joueur agressif par nature. C’était l’objectif d’essayer d’attaquer si j’en avais l’occasion. J’ai pu prendre l’avantage et mettre beaucoup de pression » commente Adrian à la fin de ce Day 2. 

Mateos

Sa stratégie offensive a fait plié David Peters, qui a abandonné deux gros pots ainsi que le chiplead à Mateos, avant de se faire éjecter sur un set-up brutal contre Seth Davies (deux as contre deux dames). Après avoir creusé l’écart, l’Espagnol a déroulé. Il a arraché plusieurs pots à John Kincaid, l’invité surprise de cette finale, puis trouvé les bonnes décisions contre Keith Tilston pour accroitre encore un peu plus son chiplead.

Dans le même temps, Christoph Vogelsang, le seul qui disposait d’un stack pour contester l’Espagnol, s’empallait sur un 3-bet tapis contre les flèches de Tilston. Avec 5 adversaires en dessous des trente blindes, Adrian Mateos a pu mettre une pression maximum. Vol de blindes en pagaille, 3-bet tapis à foison pour consolider son avance et boucler la journée à 25 millions de jetons. Le chiplead ne faisait plus de doute, en revanche, la bataille pour la bulle demeurait bien indécise.

Heat a eu chaud, Vogelsang prend la clim’

Vogelsang

Plusieurs joueurs ont failli y passer. Ben Heath fut le premier à risquer son tournoi sur un squeeze à tapis 18BB depuis la petite blinde, après un open de Seth Davies. L’Américain paye avec son AK pour s’offrir une première balle de table finale, mais l’Anglais trouve une dame salvatrice sur un board Q5276.

Heath

Le double-up en poche, Ben Heath aura à son tour l’occasion de faire péter la bulle deux coups plus tard. Open de l’Anglais, 3-bet de Keith Tilston pour 12 blindes, payé par Ben avec AQ, en flip contre une paire de 33. Rien sur le board J728[img=img_diamont8 et Tilston double à son tour.

La troisième balle est la bonne. Sur la main suivante, Keith demande le tapis de Christoph Vogelsang en batailles de blindes. Avec 7 blindes, l’Allemand décide de payer son K9. Légèrement derrière le AJ de son adversaire. Le board Q10835 met fin au suspens ainsi qu’au Day 2 : Christoph Vogelsang finit "bubble-boy" et envoie les cinq survivants dans l’argent.

Scénario presque parfait pour Mateos, l’Espagnol attaquera ce « Final Five » avec une avance substantielle. 102 blindes pour reprendre la partie, presque trois fois plus que le deuxième, Keith Tilston et trois joueurs entre 15 et 25 blindes. « Dans cette situation, je devrais jouer beaucoup de mains pré-flops pour mettre la pression sur mes adversaires, annonce le Team Pro Winamax. Mais tout dépendra de l’évolution de la partie. Il peut y avoir des scénarios où les stacks se ré-équilibrent et dans ce cas je devrais adapter mes plans ».

Chipcount :

Adrian Mateos : 25 500 000
Keith Tilston : 8 900 000
Ben Heath : 6 500 000
Seth Davies : 4 550 000
John Kincaid : 3 925 000

Deux invités surprise en finale 

Kincaid

On a souligné à plusieurs reprises le casting incroyable de ce Super High Roller. Sur la petite trentaine de joueurs ayant pris part au tournoi (pour 33 entrées au total), on ne trouvait quasi que des terreurs du circuit, à l’exception de sept profils récréatifs, qui ont décidé de se frotter au gratin du poker mondial. 

Cary Katz a tenu trois quart d’heure, Nilesh Patel a joué les troubles fête avant de disparaître en quinze minutes, Orpen Kisacikoglu n’a jamais eu l’occasion de se montrer, Stanley Tang non plus et John Lilic était tombé dès le Day 1. Mais deux joueurs qu’on attendait pas ont réussi à se glisser dans l'argent de ce Super High Roller.

Keith Tilston est certainement le plus connu des deux. Le trader est un habitué des tournois High Roller, qu’il fréquente depuis dix ans, et sur lequel il a déjà triomphé à quelques reprises. Lors de l’édition 2019, l’Américain remportait même son premier bracelet sur le 100 000 $, pour 2 792 000 $. Tilston a encore prouvé ses compétences ce soir et avec le deuxième stack provisoire, il est bien parti pour réaliser une nouvelle grosse performance.

Tilston

John Kincaid, le deuxième invité surprise, est nettement moins connu des réseaux pokeristiques. Absent du circuit pendant huit ans, le joueur à la casquette de tennisman a repoussé mes tentatives d’interview toute la journée. « Tu travailles pour la room de Mateos ? Il m’a crushé toute la journée, clairement, je ne vais pas répondre tout de suite à ton interview » rétorquait Kincaid. « Si je fais le “final five” tu pourras me poser deux questions » promettait-il.

Une fois son stack dans le sac, je m’approche donc de Kincaid… Et après ses deux réponses, on est pas plus avancé. Bref, sec, John continue de cultiver le mystère. « Je jouais beaucoup il y a dix ans, mais j’ai quitté les Etats-Unis. J’ai beaucoup voyagé, j’ai longtemps vécu au Costa Rica, je n’avais pas vraiment l’occasion de faire des tournois de poker », informe tout de même l’Américain. Et quand on lui demande ce que ça fait de faire ITM pour son retour, sur un 250k, face aux meilleurs joueurs du monde, Kincaid fait dans la concision. « Je suis très heureux », réponds le joueur, avant de laisser un blanc volontaire. Quel trolleur.

Kincaid

« C’est le seul joueur que je ne connais pas, et j’ai très peu joué contre lui pendant le tournoi. Seulement quelques heures aujourd’hui, commentait Mateos. C’est assez compliqué de savoir quelle stratégie adopter, mais pour l’instant, j’ai bien réussi à le contrôler. J’en saurai plus sur lui demain, mais j’irai surtout avec mes instincts ».

Pour l'instant, les instincts ont l'air de bien fonctionner. Rendez-vous demain pour transformer l'essai. A la clef, il y a un quatrième bracelet, et 3 265 362 $. A por ellos !

Rappel des pay-outs :

1er : 3 265 362 $
2e : 2 018 148 $
3e : 1 370 575 $
4e : 930 791 $
5e : 632 124 $

Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
veunstyle72
Reporter Winamax
Reporter Winamax


Inscrit le: 20 Mai 2016
Messages: 0

MessagePosté le: 20/11/2021 23:25   Sujet du message: Feu d'artifice pour finir Répondre en citant Signaler un Abus

Feu d'artifice pour finir

Le week-end démarre ici et des milliers de dollars n'ont pas fini de voler
Alerte bracelet Winamax : Adrian Mateos sera énorme chipleader du 250 000 $ en table finale

Si le Main Event est derrière nous et que le passé nous rappelle déjà beaucoup de souvenirs, si le futur ouvre déjà ses portes du côté du Bally's et du Paris... il nous reste pourtant à terminer ces derniers WSOP au Rio. L'ultime week-end entre ces murs démarre ici, et si forcément il y a clairement moins de présence humaine dans les couloirs et autour des tables encore debout, il n'en reste pas moins que de très jolis bracelets sont encore à gagner.

adrian mateos

Et l'animal en photo ci-dessus est clairement favori pour aller décrocher l'un de ceux-là dès aujourd'hui : Adrian Mateos sera à la recherche de son 4e bracelet WSOP, et pour arriver à ses fins, il devra sortir victorieux de la table finale du tournoi à 250 000 $, sur laquelle il s'est invité en position de chipleader. Le Team Winamax n'a pas encore dit son dernier mot cet été.

La "Maquina" débutera avec près de trois fois le stack de son premier poursuivant ! Si vous avez manquez ça cette nuit, un petit refresh ici fera le plus grand bien. Et si vous voulez suivre ça toute la nuit, sachez que la finale sera diffusé en live stream sur PokerGo à partir de 1h du matin en France. Et ici même en coverage écrit, grâce à Fausto. 

Mais ce n'est pas tout ! Un NLHE à 50 000 $ démarre cet après midi, le PLO à 50 000 $ reprend avec notamment Daniel Negreanu, Scott Seiver ou encore Ben Lamb et Shaun Deeb au programme, et il y a même le petit closer à 1 500 $ qui continue de déchainer les foules, avec quelques Français encore sur Vegas, et fortement désireux de ne pas laisser Romain Lewis inscrire son nom en dernier sur les WSOP du Rio.

foule
Où sont les joueurs ?! Petit à petit, le Rio se désemplit

Jason Wheeler
Ah et au fait, c'est Jason Wheeler qui a fini par s'imposer sur l'event#81 à 800 $, celui qui n'a pas réussi à Antoine Goutard. Il empoche son premier bracelet WSOP et un peu plus de 200 000 $ pour l'occasion

Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
BenjoDiMeo
Reporter Winamax
Reporter Winamax


Inscrit le: 06 Juil 2007
Messages: 34280

MessagePosté le: 21/11/2021 01:20   Sujet du message: Un bracelet et 3,2 millions en vue Répondre en citant Signaler un Abus

Un bracelet et 3,2 millions en vue

Le final day du Super High Roller vient de débuter. 5 joueurs en lice pour un bracelet et 3 265 362 $
Event #82 - NLHE Super High Roller 250 000 $
Niveau 20 : Blindes 125 000 - 250 000.

Final 5

¡ Hasta la victoria !

Les caméras de Poker Go sont de retour dans l'Amazon Room ! La chaine de streaming n'a pas sorti l'artillerie lourde, comme lors du Main Event, mais un petit bataillon de caméramans et journalistes menés par le commandant Jeff Platt ont réinvesti le champs de bataille. Dans l'arène, cinq guerriers viennent de repartir au combat sur le plus vertigineux des tournois WSOP, le Super High Roller à 250 000 $.

Après que le trader Keith Tilston ait fait péter la bulle hier soir, les cinq prétendants sont déjà assurés de repartir avec 632 124 $. Un joli "min-cash", mais aucun des joueurs présents ne se contentera de ces 2,5 buy-in. Adrián Mateos, Seth Davies, Ben Heath, John Kincaid et Keith Tilston ont tous en tête le bracelet WSOP, et biensur, les 3,2 millions de dollars promis au vainqueur.

Dans cette quête, l'Espagnol part largement favori. Avec un stack dominant et au vue de la dynamique de la veille, où le Team Pro Winamax a harcellé et écrasé ses adversaires, Adrián Mateos semble parfaitement lancé vers son 4e bracelet... Et vers le plus gros gain de sa carrière. Jusqu'à aujourd'hui, le record de l'Espagnol n'était "que" de 1 millions d'euros, glanés lors de sa victoire sur le Main Event WSOP Europe, il y a déjà 8 ans. Une troisième place suffirait à améliorer ce score. Mais connaissant le bonhomme, il ne sera satisfait que d'un seul résultat : La première place.

Keith Tilston denier de cordée

Keith Tilston

Une demi-heure de jeu et nous assitons déjà à la première élimination du jour. Les stacks de nos deux invités surprises, Keith Tilston et John Kincaid se sont entrechoqués et la chance a tourné en faveur du second nommé. Parti deuxième en jetons, le trader tient pourtant la première balle d'élmination, et l'occasion de revenir sur Adrián Mateos ! 

Son AQ domine parfiatement le AJ de John Kincaid, parti à tapis pour 19 blindes. Le flop 733 lui est plutôt favorable, la turn A ne change pas grand chose, mais une terrible river J donne une double paire supérieure et le double-up à Kincaid.

Les deux amateurs se retrouveront quelques minutes plus tard pour la revanche. Cette fois, c'est John Kincaid qui est devant avec A10 face au A3 de Tilston. Et cette fois, la meilleure main le restera jusqu'au bout. Le board QAJ98 donnera même une suite à Kincaid. Parti chiploser, l'homme qui n'avait pas joué un tournoi depuis huit ans se retrouve deuxième à 4 left d'un Super High Roller. A l'inverse Keith Tilston a joué de malchance sur cette finale, qu'il quitte précipitement.

632 124 $, tout de même, pour récompenser cette 5e place. Vainqueur du bracelet sur le 100 000 $ il y a deux ans, le trader réalise une nouvelle performance admirable sur les haut plateaux du jeu. Encore une fois, il montre qu'un récréatif peut tirer son épingle du jeu face aux meilleurs joueurs du monde. On retiendra sa solidité, son attitude impeccable... En attendant peut être de le voir sur les autres High Roller de la fin de semaine. Après tout, Keith a quand même un titre à défendre.

Rappel des pay-outs :

1er : 3 265 362 $
2e : 2 018 148 $
3e : 1 370 575 $
4e : 930 791 $

Chaque joueur est désormais assuré de 930 birques. C'est parti pour le match à 4 !

Final 4

Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
veunstyle72
Reporter Winamax
Reporter Winamax


Inscrit le: 20 Mai 2016
Messages: 0

MessagePosté le: 21/11/2021 01:50   Sujet du message: Le closer avant que ça ne ferme Répondre en citant Signaler un Abus

Le closer avant que ça ne ferme

L'une des dernières chances de bien faire pour tous
Event #83 : NLHE The Closer 1 500 $
 

Aladin

Pendant que les joueurs aux énormes bankrolls s'éclatent entre eux sur les tournois HighRoller de fin de festival, les "gens normaux" se battent sur ce qui s'apparenterait à un petit buy in, avec ce tournoi "The Closer" à 1 500 $. Les membres du Team Winamax essaient notamment d'aller décrocher un dernier succès avant de partir, avant que chacun ne rentre chez soi, avant de se confiner de nouveau derrière les ordinateurs. Gaëlle Baumann ou encore Guillaume Diaz ont déjà été déplumés aujourd'hui, mais on pouvait encore observer l'Espagnol Borja Gross, Aladin Reskalah (photo, GG Caro, il fallait le repérer), ou encore Pierre Calamusa et Leo Margets à la même table par exemple. Un très faible pourcentage de joueurs se qualifiera pour le jour 2, il faudra passer entre pas mal de balles pour y arriver. Mais gagner à la fin du festival, c'est l'assurance de ne pas les dépenser tout de suite. 

volatile

Cet homme tout frais tout neuf, vous le reconnaissez, c'est Guillaume Diaz. D'ici à quelques jours, il quittera Las Vegas les poches pleines, même s'il a déjà été éliminé de ce Closer. La raison ? Volatile38 a eu la bonne idée d'aller participer à un 1 600 $ au casino du Wynn cette semaine, sur un "mysterious bounty" qui lui a globalement souri. Kezako ce tournoi ? Il s'agit d'un tournoi KO. Si vous atteignez le jour 2, et dès que vous éliminez un joueur, vous obtenez une chance d'aller tirer au sort l'un des prix mis en jeu. La plupart des prix étaient des KO de 500 $... mais il existait quelques pépites. Quelques KO de 100 000, 50 000, 25 000 $ étaient également en jeu. La bonne nouvelle dans tout ça ? Guillaume a réussi à taper l'un de ces gros bounty, celui de 50 000 $ ! La mauvaise nouvelle ? Arrivé chipleader à 6 joueurs restants, Guillaume a échoué... à la 6e place, après avoir notamment fait 0/5 à tapis préflop. Il se consolera tout de même avec un gain global, bounty inclus, de plus de 100 000 $, le rapide passage à Vegas est réussi !

leo_pierre

Pour Pierre Calamusa, ses WSOP sous la caméra de TF1 se terminent tout doucement. Après un démarrage tonitruant, incluant deux tables finales, Pierre a rapidement atteint son objectif de 100 000 $ de gains. Une journaliste réalisait un reportage sur lui et sa compagne dans le cadre de l'émission "Grands Reportages" durant tous ces WSOP. Si tout se goupille bien, et que vous avez un peu de temps de cerveau humain disponible, vous serez même autorisé à regarder tout ça chez vous d'ici à la fin de l'année sur TF1, ça s'appellera "L'Empire du jeu".

"Même si, vu tout ce qu'elle a filmé, ça m'étonnerait que ça sorte tout de suite", précisait Delphine, la compagne de Pierre. Delphine aura assisté LeVietFou tout l'automne dans cette aventure : "La journaliste a beaucoup filmé Pierre quand il jouait au poker, mais je crois que c'était surtout pour avoir l'instant ou il allait doubler, ou sauter. Je ne pense qu'on ne verra pas beaucoup de poker dans ce reportage, je crois que c'est plutôt destiné au grand public. En revanche, elle nous a suivi quand on était au Grand Canyon ou chez Joël Robuchon, mais aussi quand Pierre était en famille, avant de partir. Vous allez découvrir des choses sur Pierre que vous ne connaissez pas."

arnaud enselme
Arnaud Enselme fait partie des derniers Français prêt à batailler jusqu'à la fin de ces WSOP

sonny franco
Sonny Franco est déjà dans le rail... "Il en reste encore deux et après, ça on rentre à la maison"

Hier, le jour 1A a enregistré 802 inscriptions. 121 joueurs ont atteint l'argent, dont deux Français Yannick Cardot et Ibrahim Senoussi, mais aucun ne fait partie des 25 joueurs qualifiés pour le jour 2. Le chipleader est turc, un certain Osman Ihlamur, qui semble être un habitué du casino de Namur. En revanche derrière lui, on reconnait pas mal de beau monde : le Bulgare Dimitar Danchev, le Belge Kenny Hallaert et les Anglais Chris Moorman et Martins Adeniya terminent tous dans le top 10 de cette journée. 

Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
BenjoDiMeo
Reporter Winamax
Reporter Winamax


Inscrit le: 06 Juil 2007
Messages: 34280

MessagePosté le: 21/11/2021 02:55   Sujet du message: Match à trois bien indécis Répondre en citant Signaler un Abus

Match à trois bien indécis

Seth Davies échoue au pied du podium (930 791 $). Le suspens est relancé dès le départ du match à trois.
Event #82 - NLHE Super High Roller 250 000 $
Niveau 22 : Blindes 200 000 - 400 000.

Final 3

Davies croqué

Ils ne sont plus que trois dans la course au Super High Roller. Adrian Mateos conserve la pole position mais ses deux conccurents enregistrent les meilleurs tours de course pour revenir, doucement, sur la machine espagnole.

Adrian avait créé un bel écart avec ses poursuivants. A 4 left, Mateos nous gratifiait d’une belle value sur Seth Davies pour passer pour la première fois la barre des 30 millions de jetons. Un limp de la petite blinde et Davies check son option, pour voir apparaître un flop AJ2. 1 blinde demandée par Mateos, payée par l’Américain qui voit la turn 9. Les deux joueurs check. Sur la river 5, Mateos repasse à l’attaque. 1 500 000 pour suivre, léger overbet, qui plonge Seth Davies dans le tank. Seth finira par call-muck, après que Mateos ait montré un joli 94, pour une jolie value avec troisième paire.

Seth Davies quitte le tournoi sur la main suivante. Son shove 8BB depuis la SB s’empalle sur les deux valets de Ben Heath. Le board 104285 ne sera d’aucune aide à l’Américain, dont le parcours s’arrête au pied du podium.

Seth Davies

En bonne forme cette saison, Seth Davies enchaine une nouvelle performance sur les très hautes limites. Après un superbe festival au Merit Poker à Kyrenia fin aout, où l’Américain enregistrait quatre ITMs savoureux, dont une win et une deuxième place, l’Américain confirme une nouvelle fois qu’il peut se mêler à la bagarre sur les plus gros tournois du monde. Avec cette 4e place, Davies flirte avec son record de gains, enregistré déjà sur un 250 000 $, au Bahamas, il y a deux ans.

Ré-équilibrage

Alors que le match à trois vient de commencer, le supsens est déjà relancé. Adrian Mateos a perdu plusieurs petits pots avant de perdre un flip crucial contre Ben Heath.

Adrian Mateos

C’est d’abord John Kincaid qui fait mal à l’Espagnol. Une défense de blinde suite à un open d’Adrian, puis un check-raide sur un flop J66, suivi d’un tapis non payé sur la turn 4 et l’Américain piochait 4 petits millions chez le Team Pro Winamax. Un nouveau petit pot post-flop perdu contre Kincaid puis Adrian s’engageait dans un coup autrement plus couteux.

Open d’Adrian avec AcJc, 3-bet de Ben Heath avec 33, payé et en quelques secondes, les deux joueurs se retrouvent dans un flip à 1 millions de dollars. Le board 109528 donnera le double up à l’Anglais. Pour la première fois depuis de longs niveaux, Adrian Mateos perd son chiplead. - Fausto 

Chipcount : 

Ben Heath : 21 600 000
Adrian Mateos : 14 700 000
John Kincaid : 13 200 000

Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
veunstyle72
Reporter Winamax
Reporter Winamax


Inscrit le: 20 Mai 2016
Messages: 0

MessagePosté le: 21/11/2021 06:15   Sujet du message: Dans la cour des grands qui n'ont pas le temps Répondre en citant Signaler un Abus

Dans la cour des grands qui n'ont pas le temps

Michael Addamo mène déjà les troupes sur un turbo bien prisé
Event #85 : NLHE High Roller 50 000 $

"And you have a big stack, everything's normal..."

Christopher Vogelsang vient de voir débarquer Michael Addamo sur sa droite, et il sourit bien jaune. Le stack de l'Australien est déjà énorme, avec près de 2 millions de jetons après neuf niveaux de jeu de 40 minutes, alors que tout le monde a reçu 300 000 jetons au départ, en contrepartie de 50 000 $. Il est actuellement le chipleader de ce tournoi, et ça à l'air de ne surprendre personne ici.

michael addamo

Le tournoi turbo que propose les WSOP en fin de parcours est une véritable réussite, avec déjà 89 participations au compteur. Le bureau des inscriptions reste ouvert jusqu'au jour 2, on imagine donc que ce chiffre gonflera assez facilement d'ici demain, sachant que chaque joueur dispose d'un seul re-entry.

Les Français sont plutôt bien représentés sur le papier, avec notamment deux champions WSOP 2021 Alex Reard et Romain Lewis, ainsi que celui qui a décidé de participer à tous les tournois chers de ces championnats du monde, Yoh Viral. Dans la réalité... c'est plus compliqué.

alex reard

Alex Reard a déjà sauté. Puis disparu. Et personne n'a su.

Romain Lewis est arrivé, "et j'ai perdu un coup tout de suite. Bim, je suis tombé à 20 blindes", et reste patient depuis. Qu'on se rassure pour Romain, le champion WSOP est assis ici en toute détente, "surtout que j'avais un petit 1% chez Adrian !", le petit pourcent qui te fait presque freeroll ce tournoi. 

Quant à Yoh Viral, il était bien parti puis a perdu un pot plutôt costaud contre Ali Imsirovic : "Je m'en veux tellement, j'ai mal joué ce coup. J'ai réfléchi un long moment, et à la fin, je me suis dit "il bluff", et j'ai payé. Je ne sais pas ce qu'il s'est passé". Ce qu'il s'est passé, c'est qu'Ali Imsirovic avait trouvé full sur 3JJ37, avec un joli J7 en main, et que Yoh ne l'a pas cru. Le Français détenait QQ, et s'est retrouvé plutôt bien dépourvu après ce coup. Le pot faisait plus d'un million de jetons... Pas trop la joie pour se mettre en jambes tout de suite : "Pas grave, si je bust, je re-entry demain... à moins que... ah mais il y a le 100k demain... bon on verra bien, de toute façon, j'ai envie de tout jouer !"

Yoh Viral

Dans le reste du field, que dire ? Qu'on cherche plutôt les joueurs récréationnels, et il y en a peu. "Lui, c'en est un", me glissait Yoh Viral, en me montrant discrètement un joueur totalement inconnu sur la table de Romain Lewis, "ce sont des joueurs de cash de Los Angeles, ils sont quelques-uns... ne t'inquiètes pas je les connais tous !" 

Globalement, c'est quand même plutôt la régalade partout. Il y a une table avec un virage composé de Jason Koon, Adrian Mateos et Stephen Chidwick, un autre avec Tobias Peters, Fedor Holz et Joe McKeehen, plus loin on peut également apercevoir deux logos Winamax sur une même table, ceux Mustapha Kanit et Joao Vieira, ailleurs encore Dan Smith et Mikita Badziakouski tapent plus la discute que le carton... bref, difficile de trouver les pigeons dans cette histoire. 

Ce tournoi doit durer trois joueurs, et vous devriez pouvoir observer la finale en streaming d'ici deux jours. 

ole schemion

seth davis

Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
BenjoDiMeo
Reporter Winamax
Reporter Winamax


Inscrit le: 06 Juil 2007
Messages: 34280

MessagePosté le: 21/11/2021 06:20   Sujet du message: Mateos, champion parmi les champions Répondre en citant Signaler un Abus

Mateos, champion parmi les champions

Le Team Pro Winamax remporte le Super High Roller WSOP, pour 3,2 millions de dollars 
Event #82 - NLHE Super High Roller 250 000 $

Adrian Mateos

La "Máquina" du Team Winamax a encore frappé. Après trois jours de combat, Adrián Mateos s’impose sur le plus gros tournoi du festival, raflant au passage son quatrième bracelet WSOP et le plus gros gain de sa carrière : 3,2 millions de dollars.

Face à son ultime adversaire Ben Heath, l'Espagnol a encore démontré sa capacité à détrousser ses adversaires avec une insolente facilité. L’Espagnol a placé le move qu’il fallait, pour perturber la lecture de l’Anglais qui s’incline sur un call perdant.

Limp de Mateos sur les blindes 200 000 - 400 000, Ben Heath monte les enchères à 1 400 000 et Mateos paye. Le flop vient 765 et le Britannique laisse l’initiative à Adri, qui la prend aussitôt. 1 million pour suivre. C’est payé.

Sur la turn Q, Heath check encore et Mateos appuie encore un peu plus sur l’accélérateur : 2 800 000 demandé. Ben Heath paye encore. River 2, Mateos pousse jusqu’au bout, en demandant le reste du tapis de son adversaire, qui compte 5 millions de jetons devant lui. Ben tient 53, une paire un peu maigre, mais visiblement, l'Anglais ne croit pas à l’histoire de l’Espagnol et paye après seulement quinze secondes. Mateos retourne son Q10, pour une top paire : C'est fait ! Mateos vient de remporter le Super High Roller WSOP.

Win Adrian

L’Espagnol lève les bras au ciel et court vers son clan, et notamment son meilleur ami José Maria Oliva. « Il est toujours présent, précise Alex notre collègue espagnol. Il était déjà là lors de son succès au Party Poker Millions au Bahamas, c’est un peu son amulette ». Le reporter du Team Winamax entretient lui aussi une grande complicité avec le champion. Après avoir embrassé José Maria, Ignacio Molina et ses autres compères, c’est vers lui qu’Adrian se tourne pour le serrer dans ses bras.

Adrian et Alex

Alex est présent sur presque tous les fronts lorsque Mateos est engagé sur un gros tournoi. Il tourne des interviews presque quotidiennes lorsque le Team Pro bag des jetons, il partage des moments privilégiés avec lui et informe mieux que personne toute la communauté espagnole qui veut suivre son héros. Après plusieurs années de travail et de passion, c’est la première fois qu’Alex voit Adrian remporter un bracelet WSOP. Il ne versera pas de larmes mais la fierté et le bonheur de notre confrère est à la mesure de l’exploit que vient de réaliser Adrian Mateos.

« Je savais que j’en étais capable »

Adrian Mateos

Le Team Pro espagnol n’avait pas besoin d’une nouvelle couronne pour être considéré comme l’un des rois du jeu. Il a déjà conquis les plus grands trophées, il est respecté par les plus grands joueurs, mais aujourd’hui, Adrian Mateos asseoit sa domination sur un terrain qu’il n’avait pas encore apprivoisé, celui des Super High Roller.

« Ca compte beaucoup pour moi. J’ai déjà joué plusieurs 100k, j’ai même joué un 1 million et quelques Super High Roller Bowl, mais je n’avais jamais gagné un gros prix comme celui-là, rappelle Adrián dans la traditionelle interview post-victoire. C’est ce que j’avais en tête : gagner un tournoi de ce calibre. Je savais que j’en étais capable, je suis très heureux de l’avoir fait ».

En s’imposant sur ce genre de plateau composé, à l’exception de quelques businessmen, des meilleurs joueurs du monde, le Team Pro Winamax confirme ce que beaucoup pensent déjà : Adrian Mateos est l’un des meilleurs joueurs de poker de cette planète. Pour la machine espagnole, ce genre de reconnaissance est d’ailleurs un carburant.  

« Ce qui me motive, c’est le sentiment de pouvoir me confronter aux meilleurs des meilleurs. C’est pour ça que je joue ces tournois et c’est ce que je vais continuer à faire pour performer sur les plus hauts buy-ins du circuit » déclare Mateos. Lorsqu’on lui demande si lui se considère comme l’un des meilleurs joueurs du monde, le champion répond honnêtement, par l’affirmative. « Si je ne le pensais pas, je ne m’alignerai pas sur ce genre de tournois. Je pense que je gagne en jouant ces parties et je veux continuer à le montrer en en gagnant d’autres ».

Un quatrième bracelet, en attendant d’autres

Adrian Mateos

Cette victoire permet à Adrián de faire tomber quelques records personnels. Jusque là, le top score de l’Espagnol n’était « que » de 1 351 000 $, remporté sur le Main Event des WSOP Europe à Enghien-Les-Bains, il y a déjà huit ans. A l’époque, le gamin se révélait aux yeux du monde entier, en battant Fabrice Soulier pour remporter son premier bracelet. Aujourd’hui, il ajoute un quatrième à sa collection.

« Quatre bracelets? Ca sonne bien », se délecte Adrián un sourire aux lèvres. « C’est très difficile, et en jouant seulement en No-Limit, ça l’est encore plus. Je sais la difficulté de ce genre d’exploit, mais j’en veux encore plus ». 

Pour le W rouge, c’est aussi le deuxième du festival, quatre jours après l’exploit de Romain, sur le 10 000 $ Super Turbo Bounty.

« La Team roule très bien en ce moment. Et encore, il reste quelques tournois. On va voir si le troisième tombe, déclare le champion, toujours pas rassasié. Il me reste à jouer le 50k et le 100k, je les avais déjà bien en tête, et je vais donner mon meilleur et espérer encore faire des résultats ».

A l’instar de Benny Glaser hier, Adrian Mateos rejoint le groupe très fermé des joueurs ayant remporté 4 bracelets. Mais surtout, il fait partie des plus jeunes joueurs à atteindre ce chiffre. Seul Dominik Nitsche, vainqueur à 26 ans de son quatrième bracelet sur le One Drop à 111 111 $, fait mieux que Mateos. 

Ben Heath, l’autre prodige

Dauphin de Mateos, Ben Heath réalise lui aussi une performance extraordinaire. La médaille d’argent est toujours frustrante, surtout lors d’un heads-up à 1,2 millions de dollars, mais 2 millions pour une deuxième place, ça reste honnête. Le jeune anglais réalise lui aussi sa meilleure performance en carrière, qu’il avait réalisé lors de l’étape londonienne des Triton 2019, en prenant cette fois la troisième place.

Ben Heath

Deux ans après sa victoire sur le No Limit Hold’em 50 000 $, Ben n’ajoutera pas de deuxième bracelet à sa collection. Il aura tout le temps pour le faire. A seulement 29 ans, Heath passe déjà la barre des 10 millions de dollars de gains en carrière, prenant au passage la 3e place de la All-time money liste anglaise, avec Charlie Carrel dans le rétroviseur. Bon, devant, il y a encore deux boss de fin, à savoir Sam Triclett à (21,7 millions) et Stephen Chidwick (à 37,3 millions) mais avec sa passion et son talent, nul doute que les titres et les millions devraient continuer de pleuvoir. - Fausto

Tableau du Super High Roller WSOP 2021 

1er - Adrian Mateos : 3 265 362 $
2e - Ben Heath : 2 018 148 $
3e  - John Kincaid : 1 370 575 $
4e - Seth Davies : 930 791 $
5e - Keith Tilston : 632 124 $

Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
veunstyle72
Reporter Winamax
Reporter Winamax


Inscrit le: 20 Mai 2016
Messages: 0

MessagePosté le: 21/11/2021 07:50   Sujet du message: Phil Hellmuth écrit un peu plus l'histoire Répondre en citant Signaler un Abus

Phil Hellmuth écrit un peu plus l'histoire

Hellmuth claque un record inédit jamais vu auparavant : 7 tables finales sur ces WSOP ! 
Event#84 : Pot Limit Omaha High Roller 50 000 $

Jusqu'à la fin de sa carrière, Phil Hellmuth sera adulé ou détesté, c'est vous qui voyez, mais il y a quelque chose qu'on ne pourra pas lui retirer, c'est son palmarès. Ne revenons pas dessus, il est aussi long que son bras, attardons-nous plutôt sur son festival 2021.

Avec sept tables finales disputées dans sept variantes différentes, l'Américain écrit un peu plus sa légende. Personne n'avait réussi à accomplir un tel exploit jusque-là. Il faut remonter très loin dans les archives des WSOP pour trouver un exploit similaire, jusqu'en 1992 : l'Américain An Tran avait obtenu six tables finales, mais sur des fields compris entre 34 et 175 joueurs. 

Hellmuth/negreanu

En 2021, voici les résultats de Phil Hellmuth 


  • Event #2 - 25 000 $ HORSE,  6e

  • Event #9 - 10 000 $ PLO8, 5e

  • Event #19 - 10 000 $ Stud, 4e

  • Event #31 - 1 500 $ Deuce To Seven, Vainqueur

  • Event #36 - 10 000 $ Dealers Choice, 2e

  • Event #78 - 10 000 $ Razz, 8e

  • Event #84 - 50 000 $ PLO, ??



Inutile de préciser que le monde du poker va s'enflammer si le grand Phil venait à glaner un second bracelet cet été, mais pour y arriver, il va devoir batailler : Daniel Negreanu est l'un de ses adversaires du moment et son avance est pour le moment assez importante. 

Imaginez un duel Negreanu/Hellmuth pour l'un des derniers event WSOP cette année...

TF Hellmuth

Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
veunstyle72
Reporter Winamax
Reporter Winamax


Inscrit le: 20 Mai 2016
Messages: 0

MessagePosté le: 21/11/2021 08:45   Sujet du message: Romain Lewis découvre un nouveau monde Répondre en citant Signaler un Abus

Romain Lewis découvre un nouveau monde

Romain Lewis se qualifie pour le jour 2 
Event #85 : NLHE High Roller 50 000 $

romain lewis

Première fois validée pour Romain Lewis. Le Team Pro Winamax n'avait jamais déposé 50 000 $ pour participer à un tournoi de poker, et pour le moment, son baptême du feu se déroule plutôt bien. Il a réussi à terminer ce jour 1 avec 630 000, un peu plus de deux fois le tapis initial, soit 21 blindes pour la reprise. Et ça lui convient très bien : "Et bien ça fait plaisir tout ça ! Ce tournoi est magnifique, l'un des tournois évènements du programme, je suis très content d'y participer et de me qualifier pour la suite". 

Important, même s'il s'agissait de sa première fois, Romain Lewis a déclaré se sentir parfaitement à sa place, rien de mieux pour jouer les yeux dans les yeux avec ses adversaires : "J'ai participé à quelques highrollers à 25 000$, et quand tu passes de 5 000 $ à 25 000 $, il y a une vraie différence. Mais là, entre 25 000 $ et 50 000 $, j'ai trouvé que c'était globalement pareil. Et puis, je sais que sur une journée, je peux le faire, je peux gagner. Je joue vraiment ce tournoi sans pression."

Romain est encore loin des premiers au chipcount, mais avec une structure aussi "rapide" pour un tournoi cher comme celui-ci, il est pleinement conscient qu'il pourrait très vite revenir.

kanit

Autres qualifiés avec un patch W sur le torse, le Portugais Joao Vieira (485 000) et l'Italien Mustapha Kanit (370 000). Si le premier est arrivé au début du tournoi, le second cité a pris le train en marche bien plus tard et en a surtout profité pour s'offrir un long massage. Il faut dire qu'il est un peu en pression constante depuis le début : "C'était un de ces jours où j'avais besoin d'être détendu. Ce massage était parfait, même si je n'arrêtais pas d'être changé de table, de payer les blindes plus que les autres. Demain est un autre jour, ce n'est pas fini." 

Pas fini, mais pas gagné non plus, puisque Mustapha reviendra avec un peu plus que le starting stack, soit seulement 12 blindes à la reprise. 

joao vieira

Dans le reste du tournoi, on notera que Michael Addamo a perdu de sa superbe sur la fin (1,1 million), obligé de laisser le chiplead à l'Américain Jason Koon, avec 2,4 millions. Le représentant musclé de GG Poker devance l'Allemand Ole Schemion (qui a passé un gros bluff sur la toute dernière main de la journée), Stephen Chidwick et Shaun Deeb. Que du lourd, sans surprise, parmi les 45 joueurs qualifiés. En revanche, plus de Yoh Viral au moment de mettre des jetons dans le sac. 

Pour le moment, 100 inscriptions ont été comptabilisées, mais la bonne nouvelle, c'est que des joueurs pourront encore arriver demain dès midi. La rumeur court qu'un certain Arthur Conan se chaufferait pour poser 50 000 $ en échange de 10 blindes. Réponse à partir de midi...

Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Surveiller les réponses de ce sujet Précédente  1, 2, 3, 4  Suivante
Aller à la page :
Répondre au sujet    Index des Forums -> WSOP 2021

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum
visit counter