Se connecter
S'inscrire





Basttilt et gl_2_me stars d'une Trilogy inachevée
Répondre au sujet    Index des Forums -> Les News du Poker
Surveiller les réponses de ce sujet
Auteur Message
BenjoDiMeo
Reporter Winamax
Reporter Winamax


Inscrit le: 06 Juil 2007
Messages: 34250

MessagePosté le: 14/05/2021 13:44   Sujet du message: Basttilt et gl_2_me stars d'une Trilogy inachevée Répondre en citant Signaler un Abus

Basttilt et gl_2_me stars d'une Trilogy inachevée

Vous vous êtes pressés pour assister à la dernière séance... malheureusement perturbée par un pépin technique.



Boucler proprement une trilogie à succès : voilà un exercice périlleux. Beaucoup, même parmi les plus grands, s'y sont fourvoyés. Coppola s'est mangé une volée de bois vert en ajoutant une troisième chapitre bancal aux aventures du Parrain. La troupe du Splendid n'aurait jamais dû faire descendre Les Bronzés de leur station de ski. Les ados attardés de The Hangover n'avaient pas besoin de revenir faire les marioles à Las Vegas. Et on croise les doigts pour que jamais personne ne se demande ce qu'on a encore (et encore) fait au bon Dieu.

Sur Winamax aussi, un chef-d’œuvre annoncé peut parfois, hélas, se transformer en un piètre navet. Peu après 21 heures mercredi soir, les joueurs sur la ligne de départ du Day 2 de la Trilogy à 5 € ont eu la désagréable surprise de voir apparaître sur leur écran un message lapidaire signalant l'annulation pure et simple du tournoi. Générique de fin, alors que le film se mettait à peine en place ! Déception collégiale pour les 3 179 joueurs qui, au lieu de se battre toute la soirée pour dotation de presque 500 000 euros, se voyaient chassés du cinéma avec une compensation au pro rata de leur tapis (entre 9,38 et 204,64 euros, des sommes incluant le remboursement intégral du rake de l'épreuve). Pourquoi avons-nous dû, la mort dans l'âme, annuler en catastrophe la projection ? Réponse courte : vous étiez trop nombreux. Réponse longue et technique : le programme qui calcule automatiquement l'échelle des prix des Day 2 de nos Flights n'a pas fonctionné sur cette Trilogy 5 €. Pourquoi a-t-il planté ? Avec une augmentation de presque 50% d'inscrits par rapport à la dernière Trilogy (c'était en août 2020), nous avions décidé de limiter le nombre d'inscrits sur les derniers Day 1 organisés mardi et mercredi, pour éviter que l'on ne dépasse la limite du nombre de jetons que le logiciel est capable de gérer sur un seul tournoi. Cette limite est théoriquement très, très élevée (elle se chiffre en milliards de jetons) mais quand bien même : elle était sur le point d'être dépassée. Résultat : la décision de mettre en place un "cap" (qui n'avait jamais été prise auparavant) a purement et simplement fait flancher le script calculant le payout. Nous n'avons d'ores et déjà mis en place des correctifs afin que cette situation ne se représente plus à l'avenir. En attendant, nous tenons à présenter une nouvelle fois nos plus plates et sincères excuses aux 3 179 joueurs privés d'une belle soirée mercredi.

Passons aux deux autres épisodes de la Trilogy, qui ont eux bénéficié d'un happy ending...

La prise de la Basttilt



Avec 238 coups au compteur, la finale de la Trilogy 15 € a duré deux fois plus longtemps que celle de la grande sœur à 50 €. Pas étonnant, dans le fond, que le film soit long : ce n'est pas tous les soirs qu'on peut transformer un ticket à quinze balles en une Palme d'Or à 50 000 euros, c'était le moment de sortir la tenue de gala. Ceci étant, la finale a débuté tambour battant... et le premier joueur à quitter la dernière table, après 12 mains, était peut-être le plus dangereux des finalistes : Im_call_show. L'habitué des TF d'épreuves à 50 euros l'entrée et plus (Prime Time, Battle Royale, Gladiator) et runner-up d'un gros Winamax Series en avril a vu son run stoppé net par un méchant setup avec deux paires contre brelan. Une déveine qui a permis au très short-stack keiserAVEC de gratter un palier avant de prendre la porte à son tour, suite à un board défavorable pour son As-Roi (main #24). Balbeckmax le rejoindra rapidement dehors après un 4-bet à tapis préflop muni d'un As moins bien kické que celui de son voisin de gauche (main #28). Quinze mains plus tard, ce même As-Valet se fera de nouveau terrasser, un poil plus salement, scellant l'élimination de Apertaocinto en quatrième place. Nous sommes alors à la 54e main de la finale : les trois joueurs restants ne le réalisent pas encore, mais ils viennent d'entamer une phase pré duel qui va s'étirer sur cinq niveaux et plus de 150 mains. Un marathon durant lequel Basttilt va réussir à déjouer les pronostics en remontant un stack de 25BB face à deux joueurs en possédant trois fois plus. Comment ? À la force du poignet, principalement. Traduction poker : en allant chercher les jetons un par un, en grindant quoi... si l'on excepte cette paire d'As craquée grâce à une rivière improbable (main #58). Plusieurs petits bluffs intelligemment placés sur le turn (mains #70, #85, #91), un gros semi-bluff avec un tirage couleur (main #86) puis une couleur, véritable celle-là (main #94) vont lui permettre de rattraper son retard et s'emparer du chip-lead en seulement quarante mains.

Les augmentations successives des blindes allaient se charger de rééquilibrer les tapis tout en réduisant leur profondeur, obligeant notre futur vainqueur à passer par l'épreuve du coin-flip (main #126). Laissé pour mort avec à peine deux blindes après cette confrontation préflop, -Tiresias- parviendra néanmoins à ne PAS sauter en troisième place... se payant même le luxe de chiper le sceptre de leader trente mains plus tard. Incroyable ! Au bout de 200 mains, le tapis moyen passait sous la barre des 25 BB : d'une manière ou d'une autre, le marathon allait bien devoir s'achever. Chip-leader en début de finale puis de nouveau en tête en fin de course, ThessaOdai devra se contenter de la troisième place, fonçant droit dans les As de -Tiresias- (main #222). Avantagé numériquement à l'entame du duel final, ce dernier rendra rapidement son avantage sur une histoire de kicker (main #226), avant que l'histoire ne se répète presque à l'identique douze mains plus tard, à minuit passé de 43 minutes.

La révolution de Bassttilt ne sera pas télévisée, mais vous pouvez la revoir en replay cards up ci-dessous :

Trilogy 15 €
61 750 entrées - Prizepool : 833 625 €





Le classement complet

Congrats to you, gl_2_me

Tout comme l'édition à 15 €, la Trilogy 50 € a presque doublé l'affluence observée en août dernier. Si on a été privés de deux gros poids lourds du poker français en finale (Louis "Paslui" Linard et Jérémy "Alexandra G" Saderne se sont inclinés en 14e et 13e place), la dernière table était presque entièrement composée de regs de nos MTT les plus chers. Seul Petit Poucet au milieu de ces grinders déjà croisés en TF de grosses Series : WinAApoKKus, dont la meilleure perf' sur Winamax jusqu'à présent était... une 87e place sur le Prime Time, pour un gain de 174 € ! Il n'a pas à rougir de sa performance jeudi soir, ayant réussi à se maintenir jusqu'en quatrième place avec un stack modeste avant de perdre le flip fatal. Plus de 37 000 € au compteur : son high score est ex-plo-sé.

Après deux orbites d'échauffement, la finale a véritablement démarré sur la main #15, lorsque le disciple de labrik LouisLignare réussit à jeter les Dames préflop, évitant ainsi une élimination quasi-certaine face aux As de gl_2_me. Déjà chip-leader, ce dernier a ensuite tranquillement géré son avance : il ne quittera jamais le sommet du classement et à 22h47, son pseudo était imprimé en grosses lettres tout en haut du générique : il pouvait savourer une victoire à 94 000 €.

En auscultant le replay ci-dessous, on notera que la moitié des coups de la finale se sont joués à quatre, avant que la situation ne se dénoue en dix petites mains. Le heads-up fut l'affaire de deux coups, dont un beau gros setup en guise de conclusion...

Trilogy 50 €
32 202 entrées - Prizepool : 1 449 090 €





Le classement complet

Nos terrasses 6-max ouvrent en avance



"Dimanche" va de nouveau rimer non pas avec "gros manche" mais avec "Funday". Enfin, dans la langue de Shakespeare du moins. Six de nos plus gros tournois seront accessibles pour la moitié de leur prix habituel... alors que les dotations garanties, elles, vont doubler. Un beau tour de passe-passe en attendant la réouverture des terrasses !

Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Montrer les messages depuis:   
Surveiller les réponses de ce sujet
Répondre au sujet    Index des Forums -> Les News du Poker

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum
visit counter