Se connecter
S'inscrire





Le fil des News
Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Index des Forums -> Les News du Poker
Surveiller les réponses de ce sujet Précédente  1, 2, 3 ... , 355, 356, 357  Suivante
Aller à la page :
Auteur Message
m.arnou
Reporter Winamax
Reporter Winamax


Inscrit le: 17 Déc 2019
Messages: 247

MessagePosté le: 26/02/2021 15:28   Sujet du message: Répondre en citant Signaler un Abus

Votre week-end sur Winamax

Vous voulez être les Superheroes de nos tables ce week-end ? Suivez la playlist !

Harder, Better, Faster, Knockout ! Oui, ce ne sera pas facile mais il vous faudra déployer vos meilleurs talents de pilote de chasse pour enquiller les kills lors de la seconde édition des KO Battles, qui prend son envol ce dimanche 28 février. Jusqu'au 8 mars, pas moins de 3 millions d'euros seront garantis sur l'ensemble des 52 missions à accomplir, dont 1 million rien que pour notre squadron leader, le Main Event à 50 € qui s'étalera sur toute la durée des joutes aériennes. Ne manquez pas également nos nouveaux-nés, son petit frère en version Mini à 5 € et 100 000 € garantis ainsi que deux Highrollers 6-Max à 250 €. Il va falloir viser juste !

Régulièrement, le Sunday Surprise (10 € de buy-in, 100 000 € garantis) vous emmène Voyager Around the World. Cette fois, c'est dans le Valais suisse que le vainqueur de dimanche posera ses valises, pour vivre une expérience inouïe, ou plutôt inuit : accompagné de trois personnes de son choix, il passera ainsi 3 jours et 2 nuits dans un igloo version 2.0 ! Pour profiter de la station de ski privée, du massage offert, d'une vue exceptionnelle depuis son lit King Size et des nombreuses activités proposées par ce haut lieu de l'écotourisme qu'est les Cerniers, il lui faudra toutefois grimper à 1 700 mètres d'altitude. Rassurez-vous, vous ne monterez pas en raquettes : Winamax prend en charge les frais de transports et une navette vous emmènera jusqu'à votre lieu de votre villégiature. Alors, on est pas bien au chaud dans son igloo ?

Si vous faites les choses bien, vous arriverez au mois d’avril les poches bourrées de ticket pour les Winamax Series du printemps, grâce aux qualifications Expresso. Nos Sit&Go à jackpot tournent 24h/24 pour vous offrir des sièges pour les plus grosses épreuves du festival, dont le 4 Million Event.

Des Teachers de choix donnent la leçon en MTT ce week-end dans le Winamax Stream Gang en direct sur notre chaine Twitch et Winamax TV : Davidi Kitai ce vendredi à 21 heures, suivi de Guillaume Diaz le lendemain, même heure même endroit. Et histoire de parfaire vos connaissances, Cap Haddock vous livrera aussi ses conseils lors de la session du dimanche, uniquement sur Twitch. Soyez prêts à appuyer sur le bouton "enregistrer"...

Vous n’avez pas encore franchi le Stade 1 du KING5 ? Pas de souci : comme dans le refrain le plus célèbre des deux robots (chanté par le tout aussi légendaire Romanthony, RIP), on recommence, une fois de plus. Les inscriptions sont toujours ouvertes, et il reste trois Stade 1, programmés les trois prochains mardis. Et promis, une fois votre qualification acquise, we’re gonna celebrate.

Envie de vivre la High Life, de vous sentir bien dans vos fringues avant de vous lancer dans l'Arena ? Notre nouvelle collection de sapes WNMX-NASA est là pour donner un coup de Fresh à votre garde-robe. Pour mettre la main dessus, vous pouvez rassembler vos Miles et foncez arpenter les rayons de notre Boutique VIP ou vous pouvez participer ce dimanche à nos tournois les plus réputés. Battle Royale, Sunday Surprise, Prime Time, Highroller, Tea Time, Gladiator, La Fièvre, XTASE, After Work et Pour la Daronne : si pour malheur vous sortez bubble boy d'une de ces épreuves, on vous envoie l'un de nos nouveau sac à dos, avec à l'intérieur tee-shirt, sweatshirt et casquette dernier cri. Alors, qu'est-ce qu'on dit ? Oh Yeah.

Entre Squeezie et Winamax, ça match ! Le numéro 1 du YouTube game aimerait bien ajouter une nouvelle corde à son arc : celle de joueur de poker. C’est sur Winamax qu’il va tenter de devenir un expert du No-Limit Hold’em. Coup d’envoi de l’aventure dimanche à 19 heures sur sa chaîne Twitch, avec un petit home game des familles avec les copains gamers.

Pour éviter de déclencher des Disc Wars entre tous les fans de Texas Hold'em, la rédac' a décidé de réunir les meilleurs tunes poker dans une compil' spéciale pour retrouver près de 70 ans de sons dédiés à notre jeu préféré : rap, country, chanson française, pop, il y en a pour tous les goûts. Voilà de quoi égayer vos sessions du week-end ! Po-po-po-poker face...

Franchement, ce qu'on espère avant tout pour l'année 2021, c'est d'avoir un peu de chatte avec cette foutue pandémie, histoire qu'elle ne soit pas aussi pourrie que 2020. Ce n'est pas le nouveau Top Shark espagnol Álex "arrobares" Hernández qui nous contredira : comme il vous l'explique dans son premier blog, il aimerait pouvoir profiter à fond de ses douze mois en tant que Team Pro W, grâce notamment au retour du poker en live et a un déménagement vers des contrées plus chaudes. En attendant, il vous invite à le retrouver sur ses réseaux.

Plus vite que la musique

Vous avez déjà de quoi faire avec tous les clips ci-dessus, mais mais comme les petits écrans sont l'opium du peuple, on vous rajoute tout de même deux vidéos à mater ce week-end : un nouveau vlog de Pierre Calamusa, qui nous embarque dans sa session KING5 en compagnie du toujours sonore Moundir, et notre Top 5 des mains de la semaine, qui décolle plutôt des rétines qu'il n'éclate des tympans.

Bon mix à tous sur nos platines ce week-end, avec on vous le souhaite un bel Epilogue...

Les pages à suivre :

t @Winamax


in @Winamax


f Winamax


wtv Winamax TV


wtv Wam-Poker

Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
BenjoDiMeo
Reporter Winamax
Reporter Winamax


Inscrit le: 06 Juil 2007
Messages: 34234

MessagePosté le: 02/03/2021 11:08   Sujet du message: Répondre en citant Signaler un Abus

[Vidéo] Arrobares, le requin des cimes

On est partis en Andorre à la rencontre du Top Shark espagnol, un fou de vitesse au parcours de vie atypique.





Alors comme ça, on ne peut plus voir nos pros, faute de tournois live où les rencontrer ? Pas de problème : rendons-nous directement chez eux ! Il eût été impensable d'attendre la reprise du circuit pour faire la connaissance d'Álex "Arrobares" Hernández, vainqueur de la dernière Top Shark Academy espagnole au terme d'une finale très serrée. Nous sommes donc allés en Andorre, où le spécialiste Expresso réside actuellement là-haut sur la montagne. En plus de profiter des pistes de ski, nous avons pu en savoir plus sur son parcours de vie pour le moins sinueux, sa passion de la vitesse et des sensations fortes, et ce qui l'a amené à obtenir à 30 ans une place de choix dans le Team Winamax. Un personnage attachant, qui n'espère rien d'autre que de pouvoir rencontrer le plus vite possible ses nouveaux coéquipiers autour d'une table et faire ses preuves sur les tournois les plus prestigieux du circuit live. Nous aussi !

Les pages à suivre :

t @Winamax


in @Winamax


f Winamax


wtv Winamax TV


wtv Wam-Poker

Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
m.arnou
Reporter Winamax
Reporter Winamax


Inscrit le: 17 Déc 2019
Messages: 247

MessagePosté le: 04/03/2021 17:27   Sujet du message: Répondre en citant Signaler un Abus

Le Check-up : un bluff kamikaze ?

S'embarquer dans un énorme bluff à quelques places de la victoire sur la 2 Million Week, bonne idée ou pas ? Aladin Reskallah décrypte pour vous ce coup d'une autre planète.

Gus Hansen, Daniel Negreanu, Adrián Mateos... Tout ça c’est bien joli, mais il n’y a pas que les légendes du poker qui sont capables de nous pondre des coups d’anthologie. Sur Winamax aussi, les pépites abondent, et quand on a voulu trouver une main online pour ce nouveau numéro du Check-up, on n’a pas eu à chercher bien longtemps : il nous a suffi de tomber sur un Multiplex Poker spécial pour une 2 Million Week jouée en octobre 2019.

On vous fait le topo : le troisième et dernier jour du tournoi a débuté depuis plus d’une demi-heure déjà, et ils ne sont plus que 30 grinders répartis autour de quelques tables sur les plus de 46 000 entrées enregistrées. La tension est à son comble, on se rapproche du gain de 105 366 € minimum (sans compter les bounties) promis au vainqueur… Ambiance : "C'est le moment où les joueurs peuvent ressentir de l'appréhension et auront tendance à avoir peur de buster" nous explique le Team Pro W Aladin Reskallah alias "Aladarrrrr", qui va décortiquer la main mutanesque qui nous intéresse ici. Une chose est sûre, ce momentum ne semble pas effrayer un certain ptitdarch62, régulier des tournois de notre site et qui va tenter un move pour le moins audacieux contre un dénommé Isidor2b...

PRÉFLOP

Nous jouons alors le level 40, avec des blindes à 500 000/1 000 000 pour un ante a 120 000. ptitdarch62 (un nostalgique de Jean-Claude Darcheville ?) mène donc la table avec un tapis de 61,6 millions de jetons, quand Isidor2b en est l’un des short stack avec 23,2 millions. Au cut-off et dans un pot non ouvert, ptitdarch trouve 7Coeur6Coeur et relance à 2 millions. Muni de TCoeurTTrèfle, Isidor paye au Bouton pour aller voir le flop, et les blindes passent.

L'analyse d'Aladarrrrr : Ouverture standard de ptitdarch62, rien à dire. En revanche concernant Isidor2b, le play optimal aurait plutôt été de faire tapis : il est ennuyeux de devoir jouer le coup postflop avec cette main et ce stacksize, qui plus est avec le risque de devoir jouer un pot multiway. Environ deux fois sur trois, il y aura une carte supérieure au Dix sur le board, donc cela va rendre le coup encore plus compliqué pour lui. Toutefois, notre ami décide de call, peut-être en raison d'une certaine appréhension à engager la totalité de son tapis à ce moment-là du tournoi : on appelle parfois cela la “fear equity”.

FLOP : KPique8PiqueJTrèfle

Voilà un flop qui ne fait pas les affaires des deux joueurs : Isidor2b, qui ne sait pas qu’il détient encore la meilleure main à ce stade, voit deux overcards assombrir son tableau, tandis que ptitdarch62 ne trouve que des tirages quinte backdoor. Les deux joueurs checkent, espérant sans doute améliorer sur le turn…


L'analyse d'Aladarrrrr :
Après analyse avec notre tracker, on se rend compte que la range du bouton frappe beaucoup plus le flop que la range du cut-off. De ce fait, ptitdarch62 ne peut pas se permettre de c-bet impunément avec toutes ses mains qui n'ont rien touché. En proportion, le CO détient beaucoup plus de "airs", comme ici son 6Coeur7Coeur même s'il a un "avantage de nuts"avec des mains potentielles comme KK ou JJ. Bon au final, cela ne correspond qu'à une infime partie des combos qu'il possède. Quant à Isidor2b, il a très souvent percuté ce board et il va pouvoir miser beaucoup de mains en value comme KJ, K9s, K8s, AJ, QJ, des KQ qu'il aurait décidé de ne pas 3-bet à tapis et des mains en semi-bluff qui possèdent beaucoup d'équité comme T9s ou QTs qu'il n'aurait pas 3-bet préflop. Vu qu'une grosse partie de sa range peut miser en value, ptitdarch62 peut se servir de cela pour se mettre à bluffer avec l'autre partie de sa range qui n'a rien touché, comme ses Ax suités. Je pense donc qu'après un check, qu'Isidor peut se permettre de miser toute sa range, même si ptitdarch62 peut avoir checké un Roi ou un Valet. Bon, il est vrai que si une main avait du bénéfice à checker ici ce serait bien cette fameuse paire de 10 ; mais miser avec cette main n'accomplit finalement pas grand-chose, si ce n'est "deny" un peu d'équité (empêcher l'adversaire de réaliser son équité “gratuitement”) aux overcards de son opposant. Finalement, en checkant, les deux joueurs ont bien joué cette street.

TURN : KPique8[PiqueJTrèfle QCoeur

Et boom, encore une overcard ! Isidor vient de trouver un tirage quinte par les deux bouts, mais il ne possède plus désormais que la quatrième paire. ptitdarch, lui, n’a plus trente-six solutions s’il veut gagner le coup : il décide donc de tenter un bluff et mise un peu plus de 4 millions de jetons dans un pot de 6,2 millions. Isidor2b ne veut pas lâcher son équité si facilement et suit.

L'analyse d'Aladarrrrr : Cette carte connecte également beaucoup la range d'Isidor2b et un peu moins celle de ptitdarch62, qui continue d'avoir une range très large (incluant par exemple des mains comme 54s et K3s) et qui a décidé de checker quasiment toute sa range sur le flop. De plus, certaines mains d'Isidor2b qui auraient pu décider de check/back au flop dans le but de réaliser leur équité comme 9T ou QT font maintenant quinte et ont donc trouvé les nuts. Comme au flop, le CO aurait donc tout intérêt à beaucoup checker il me semble et le bouton devrait quand à lui miser à haute fréquence, même si on peut supposer qu’il aurait misé un roi ou un brelan de huit au flop (il ne devrait cependant pas en avoir beaucoup vu qu’il aurait été plutôt tenté de faire tapis preflop avec 88 ou un Roi). C’est clairement le bouton qui a l’avantage de range, c’est aussi pour cela que le cut-off devrait check à haute fréquence au flop et au turn. Au final, ptitdarch62 choisit de bet tout de même 2/3 du pot. Les seules mains qu'il “target” où qu'il va faire folder sont des Ax suités. Les fois où il se fera payer, ce qui arrivera souvent vu la range du bouton, il sera déjà drawing dead, et pourtant il sera forcé de bluffer le coup s'il veut espérer le gagner...

RIVER : KPique8PiqueJTrèfle QCoeur ATrèfle


Vous l’avez deviné : Isidor2b vient de trouver les nuts avec une quinte max et ne peut plus être battu. Mais ça, ptitdarch62, qui est carrément en dessous du board dans ce coup, l’ignore. Alors ni une ni deux, il décide d’employer la manière forte pour s’approprier le pot : il envoie son tapis, réclamant les derniers jetons de son adversaire ! Après tout, il lui restera encore de quoi se refaire s’il perd cette main… Isildor paye évidemment debout sur la table (virtuelle).

L'analyse d'Aladarrrrr : l'As fait rentrer la quinte, et le cut-off ne possède toujours qu'une hauteur 7, qui n'a aucune valeur à l'abattage : il doit donc décider s'il doit bluffer cette carte. Récapitulons et tentons de déterminer la range d'Isidor2b. Avec quoi a-t-il payé au turn ? Dans sa range, il y a beaucoup de mains fortes, des quintes avec T9 ou AT, des paires + straight draw avec KT, JT ou QT, des doubles paires QJ, éventuellement des KJ/K8s qu'il aurait décidé de "trap" au flop (même si cela n'a pas beaucoup de sens) et des Ax à pique. En gros, toutes les mains avec lequel Isidor2b a payé le turn sont à minima une top paire, et une bonne partie de cette range est composée de quintes. On peut donc affirmer sans trop de risques de se tromper que l'As river n'est pas forcément la meilleure carte à bluffer pour ptitdarch62, car cela a peu de chances de produire l'effet escompté, c'est-à-dire faire folder l'adversaire. Ce n'est généralement pas une bonne idée de faire folder le top de la range adverse... Certes il essaye de représenter un Dix mais ici je pense qu’il est surtout intéressant de regarder en priorité les mains possibles chez ptitdarch car il a très peu de mains qui n’ont rien. Et surtout il essaye de représenter un Dix mais sa range est ultra large donc ce n’est qu’une petite partie de celle-ci, alors qu’en proportion l’adversaire en a plus. Il serait donc probablement plus judicieux de checker pour abandonner en cas de mise.

LES NOTES D'ALADIN

ptitdarch62 : 2/10

Il a choisi la bonne action préflop et au flop. Par la suite, cela s'est quelque peu gâté et il a fait une erreur qui lui coûte beaucoup d'argent... C'est pour ça qu’il ne mérite pas la moyenne, ce sera un 2.

Isidor2b : 4/10

J'attribue un peu moins de la moyenne à Isidor2b : postflop il a plutôt bien joué et n'a pas vraiment fait d'erreur, mais en revanche la décision de faire tapis préflop était triviale et ce n'est pas ce qu'il a choisi. Au final, ce spot n'existe pas vraiment car l'option la plus EV+ est de faire tapis préflop.

LE VERDICT D'ALADIN

Vu le moment du tournoi et le déroulement de la main, il aurait été facile pour ptitdarch62 d'arrêter les frais à la river après avoir tenté d'arracher le coup au turn : il est important de savoir faire en sorte qu'une erreur commise durant un coup ne se répercute pas trop sur la suite en coûtant encore plus cher. ptitdarch a peut-être interprété le check/back d’Isidor2b au flop comme étant un signe de faiblesse et a voulu en profiter, mais il a peut-être omis de se représenter la range adverse dans son ensemble et de se rendre compte qu'une grosse partie de celle-ci avait un jeu très fort à la river. Il est également nécessaire de toujours bien réfléchir non seulement à sa range mais également à la range de l'adversaire pour prendre la décision la plus éclairée qui soit. Évidemment, tout ceci est facile à dire à froid durant une analyse et beaucoup plus difficile à penser dans le feu de l'action avec un temps imparti limité…

CoeurTrèfleCarreauPique

Au final, ce coup va clairement inverser la dynamique des deux joueurs dans le tournoi. Alors qu’il pouvait légitimement viser le Top 10 avant cette main, ptitdarch62 échouera loin du Graal en 23e position seulement (pour 3 653 € + 2 490 €), semblant de s’être jamais remis de son coup de folie mais signant tout de même sa plus belle perf sur notre site (et de loin). En revanche, Isidor2b, qui passa chipleader de la table après cette main, emmènera son tapis tout neuf jusqu’en demi-finales de l’épreuve, même s’il ne pourra lui non plus atteindre la TF en échouant à la 12e place pour un peu plus de 8 000 €. Il a aujourd’hui disparu des radars (volontairement ?), son pseudo restant introuvable sur la toile…

Et vous, qu'auriez-vous fait à la place des deux joueurs ? Réagissez sur nos réseaux !

On se retrouve aux tables de cash-game High-Stakes pour notre prochain Check-up, avec un nouveau coup de légende au scanner...

Le Check-up : tous les articles de la rubrique

Les pages à suivre :

t @Winamax


in @Winamax


f Winamax


wtv Winamax TV


wtv Wam-Poker

Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
m.arnou
Reporter Winamax
Reporter Winamax


Inscrit le: 17 Déc 2019
Messages: 247

MessagePosté le: 05/03/2021 16:30   Sujet du message: Répondre en citant Signaler un Abus

Votre week-end sur Winamax

Y a du Knockout dans l'air, des bad beats de travers...

Nostalgique des soirées ciné ? Ne pleurez plus, le Sunday Surprise vous offre de quoi largement compenser : le vainqueur du tournoi de dimanche (10 €, 20h30) remportera, en plus de sa part des 100 000 € garantis, une TV 4K de choc, histoire d'amener le grand écran dans son salon ! Et on vous assure que la qualité de l'image n'a rien à envier au cinéma de votre quartier, puisque la bête, dont l'écran fait près de 2 mètres de diagonale, est équipée de la toute dernière technologie OLED et livrée avec tout ce qu'il faut pour l'accrocher au mur, histoire de ne pas être obligé de repenser tout votre mobilier. Outre les fans de cinoche, voilà qui devrait aussi plaire aux adeptes des consoles de salon... Qui a dit qu'on passait trop de temps devant nos écrans ?

Il vous reste encore du fuel et des munitions dans votre appareil ? Alors c'est le moment de vous en servir pour les dernières batailles des K.O. Battles. Déjà 1,5 millions d'euros ont été distribués au cours des six derniers jours et d'ici dimanche, en attendant la conclusion des Main Events lundi, vous aurez encore l'occasion de décoller pour 18 missions KO uniques, dont le second Highroller 6-Max à 250 € dominical. Mais surtout, ne perdez pas de vue le point essentiel du briefing d'avant-vol : si ce n'est pas déjà fait, il vous reste encore de nombreuses chances de vous qualifier pour le Day 2 du Main Event à 50 € et 1 million d'euros garantis, avec deux Days 1 prévus chaque jour à 21h et 22h30, même chose pour le Mini Main Event à 5 € qui a déjà pulvérisé son garanti et promet un gros chèque à son vainqueur pour une somme modique. Comme on dit, c'est le moment d'enfiler le bleu de chauffe...

Winamax Series, J moins 30 ! Alors que l’on peaufine les derniers détails du programme (qui s’annonce très gourmand, comme d’hab’) et de l’univers graphique (il va vous filer les jetons, hi hi hi), les qualifications Expresso sont déjà lancées. A toute heure du jour et de la nuit, vous pouvez faire provision, avec un mois d’avance, de votre ticket pour les épreuves mastodontes de notre festoche de printemps : Mass Start, Highroller, Super Highroller, Million Event, et surtout le 4 Million Event et sa dotation garantie qu’il est inutile de préciser. Les buy-ins sont compris entre un tout petit quart de centimes et 20 euros. Bonne chasse !

Il n'y a pas que les stars capables de nous fournir des coups de mutants : sur Winamax, certains grinders s'offrent parfois leur quart d'heure de gloire cartes en main : c'est le cas sur la 2 Million Week, où un certain ptitdarch62 a ainsi décidé de tenter un bluff de folie alors qu'on était tout proche des gros sous. Mais ce coup de sang était-il bienvenu et bien joué, ou au contraire kamikaze ? Dans cette nouvelle édition du Check-up, Aladin Reskallah répond pour vous à cette question : lisez pour découvrir son analyse street par street, ses notes et son verdict final !



Vous l'aurez compris, notre Team pro Romain Lewis mobilise les antennes de Winamax TV ce week-end : si c'est un autre Romain qui ouvrira les hostilités ce vendredi (ImSoWeak sera en direct dès 21 heures sous la bannière du Stream Gang), le Bordelais vous invite à le suivre sur sa session de tournois samedi à 21 heures et dans Top of The Pok dimanche en compagnie de PonceP. En plus c'est pour la bonne cause : si rLewis termine positif ce week-end aux tables de Winamax, il a décidé de faire des heureux parmi les victimes de la pandémie (et s'il finit dans le rouge, des tickets seront à gagner). On ne peut que vous encourager à répondre à son appel sur notre chaine Twitch et Winamax TV.

Ce n’est qu’après la quatrième vague de tournois Stade 1 qu’on a enfin pu célébrer la qualification d’un membre du Team Winamax, en l’occurrence le dernier entrant en date, François "On_The_Road" Pirault. De quoi donner espoir aux milliers d’amateurs qui tentent de rejoindre le Stade 2 du KING5 depuis un mois ! Il vous reste encore deux chances, et afin de recevoir vos tickets pour jouer mardi, il va falloir vous retrousser les manches ce week-end, avec 8 objectifs individuels à accomplir, et autant en collectif. Pour ce faire, les possibilités ne manquent pas, que ce soit en tournoi, en cash-game, voire dans la section paris sportifs. Et si vous venez tout juste de sortir d’une grotte, sachez qu’il n’est pas trop tard pour former une équipe et rejoindre la compète. Bon courage !

Le KING5, toujours : cette année, Pierre Calamusa a joué la carte de l’originalité pour monter son équipe. Plutôt que de s’entourer de gros grinders ou de coéquipiers du Team, LeVietF0u a fait appel à des passionnés célèbres dans d'autres domaines que le poker. L’occasion de leur rendre visite, semaine après semaine, et de découvrir leurs talents avant de lancer la session en groupe autour d'une bonne bouteille. Des voyages plein de bonne humeur (filmés pour notre chaîne YouTube : les prochains épisodes arrivent bientôt) qu’il nous raconte sur le blog.

Toujours + sur notre canal

Notre canal YouTube a carburé à plein régime cette semaine. Comme dans une auberge espagnole, on y trouve à boire et à manger : une rencontre (avec Arrobares, notre nouveau Top Shark espagnol, avec qui on a discuté au sommet des pistes d’Andorre), des retrouvailles (avec Labrik, finaliste malheureux – encore ! – sur la TSA), des bad beats (dans notre traditionnel Top 5), un tuto Expresso (signé de notre expert Borja Gross), et une grosse finale suivie en direct par plus de 4 000 spectateurs (bravo Aladarrrr, 4e sur le Battle Royale !)

Bonne chance à tous sur nos tables ce week-end !

Les pages à suivre :

t @Winamax


in @Winamax


f Winamax


wtv Winamax TV


wtv Wam-Poker

Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
BenjoDiMeo
Reporter Winamax
Reporter Winamax


Inscrit le: 06 Juil 2007
Messages: 34234

MessagePosté le: 08/03/2021 14:13   Sujet du message: Répondre en citant Signaler un Abus

Expresso 1 Million : matinal ? Pas un mal !

DarkoBeast a remporté dimanche la 18e table à sept chiffres de l'histoire de l'Expresso, à l'heure où la plupart d'entre nous ronflaient encore. On a pu discuter avec celui qui est désormais plus riche de 800 000 €.




Sondage : hier à dix heures du mat’, vous faisiez quoi ? On imagine sans peine que pas mal d’entre vous étaient encore au lit. On ne jugera pas : c’était notre cas et après tout, c’est à ça que sert le dimanche. Pendant ce temps, d’autres étaient déjà en train de parcourir les étals du marché, liste de courses en main. Ou peut-être que vous vous étiez branché sur Turbo en attendant Téléfoot. Et si à l’inverse vous faites partie de ceux pour qui dimanche rime avec boulot, alors on compatit. Au milieu de tout ça, la palme du dimanche le plus réussi revient sans forcer à DarkoBeast. 10 heures 12, c’est l’heure exacte que le destin a choisi pour colorer d’or l’un des Expresso Nitro qu’il avait lancé dès potron-minet, et y faire atterrir une dotation à sept chiffres. Six minutes plus tard, il était parvenu à se débarrasser de ses deux adversaires, Antoine9310 et jeammy. Ainsi, à l’heure où la majorité d’entre nous essayait péniblement de s’extirper de ses draps, DarkoBeast avait déjà gagné un pactole historique de 800 000 €.

Joint par téléphone 24 heures après être devenu le 18e vainqueur d’un Expresso 1 Million de l’histoire de Winamax, DarkoBeast nous confirme être plutôt un joueur du matin. « J’ai ma routine ! Je joue la plupart du temps entre 6 heures et midi. J’ai une vie de famille à côté, c’est plus pratique pour moi. » Un grinder aux habitudes bien réglées, donc, qui s’est spécialisé dans le format Expresso il y a cinq ans, après avoir pratiqué le cash-game en amateur. « J’ai commencé en 2016 sur les Expresso à 5 €. Un an plus tard, j’avais grimpé jusqu’aux tables à 100 €. » Vous l’avez deviné, nous avons affaire à un pro, qui a mis de côté son ancien job d’actuaire dans le domaine des assurances pour se consacrer exclusivement aux Expresso. Des activités qui ont pour point commun de demander une bonne connaissance des probabilités et des statistiques, et un esprit tourné vers les maths. « J’ai une bonne connaissance de la théorie du poker, mais dans le grand débat entre le jeu GTO et le jeu exploitant, je tombe dans la deuxième catégorie », explique-t-il.



Revenons à dimanche, 10 heures 12. Que se passe-t-il dans la tête d’un habitué des Expresso lorsqu’il voit apparaître sur son écran le jackpot le plus rare et le plus beau de tous ? « Je n’ai pas eu le temps de réaliser ! Je crois que j’avais quatre tables ouvertes. Je peux en lancer jusqu’à 10 ou 12, mais hier matin il y avait un peu moins de trafic. J’avais déjà lu quelques interviews de vainqueurs de tables à un million. Certains expliquent avoir eu les mains qui tremblent. Pas pour moi… mais c’est vrai que j’avais le souffle un peu court ! Il fallait que je reste lucide. » Heureusement, DarkoBeast a pu rapidement recommencer à respirer normalement : il n’a eu besoin que de dix mains pour boucler l’affaire. Une partie rondement menée, presque standard, mais avec deux coups dont il se souviendra : un 7-8 à tapis au flop qui se termine en quinte alors qu’il y avait 71% de chances de split (main #4), et une hauteur Valet intelligemment bluffée en heads-up (main #8). « Sur le 7-8, c’est le genre de main où on espère que l’autre a As-Dame et ne va pas toucher. Le Valet-7, je pense qu’il faut le tenter… »

Les probabilités sont formelles : le multiplicateur x 10 000 est censé tomber une fois toutes les 250 000 tentatives, en moyenne. 250 000, c’est justement le nombre d’Expresso qu’estime avoir joué DarkoBeast au cours des cinq dernières années. Pour autant, notre gagnant pensait-il être choisi un jour par le destin ? « C’est quelque chose qu’on finit par ne plus attendre, nous répond-il. Je coache des joueurs [pour la plate-forme BitB, NDLR] et ça fait partie des choses que j’essaie de leur expliquer : il faut faire abstraction des gros jackpots, les considérer comme du bonus. S’ils tombent : très bien, mais l’important c’est surtout de bien jouer et faire au mieux sur tous les autres. » Avant cette matinée qu’il n’oubliera probablement jamais, le high score de DarkoBeast en Expresso était un x 1 000 il y a trois ans, qui lui avait rapporté 80 000 € (« Bizarrement, je l’avais vécu beaucoup plus violemment, celui-là ! ») Ayant maintenant encaissé une somme dix fois supérieure, DarkoBeast peut maintenant envisager l’avenir un peu plus sereinement, forcément. « C’est étrange ! Je joue tous les jours à la maison, avec la famille pas loin, et voilà que ça me tombe dessus. Ça fait relativiser certaines choses, c’est sûr. Je prends mon activité très au sérieux. Un joueur de poker, il ressent toujours une certaine pression, une incertitude vis-à-vis du futur… Ce gain en enlève une partie, il va me donner un peu plus de liberté. » Des projets ont-ils déjà été échafaudés ? « On a une maison : on va pouvoir accélérer les travaux ! » Pour le reste, pas de grands changements en vue pour ce Red Diamond qui passe entre 30 et 45 heures par semaines à lancer des tables : « J’ai ma vie de famille, une maison à la campagne… D’ailleurs, j’ai rejoué ce matin ! »

Expresso 100 € ou 250 € - Les jackpots à 1 million d'euros
800 000 € pour le vainqueur

Le compteur 2021 est enfin ouvert ! Si l'on croit à la loi des séries (et à l'historique ci-dessous), on peut penser qu'il ne faudra pas attendre longtemps avant de voir tomber le prochain...

Historique

Octobre 2015 : lele7669
Décembre 2016 : mojnmojn
Janvier 2017 : Numero23
Septembre 2017 : KillAllPanda
Mai 2018 : ggwpsirbai
Janvier 2019 : Armando13700
Septembre 2019 : Mes amis (Expresso Nitro)
Octobre 2019 : Mr NeverTilt
Novembre 2019 : S0Rigged
Novembre 2019 : Knuckl3s
Mars 2020 : Tite-bouille (Expresso Nitro)
Mars 2020 : Timotyy (Expresso Nitro)
Avril 2020 : kelly59242 (Expresso Nitro)
Avril 2020 : Tite-bouille (Expresso Nitro)
Juin 2020 : GayFrenchGuy (Expresso Nitro)
Juillet 2020 : Lux Aeterna
Août 2020 : BTCto1M (Expresso Nitro)
Mars 2021 : DarkoBeast (Expresso Nitro)

Les pages à suivre :

t @Winamax


in @Winamax


f Winamax


wtv Winamax TV


wtv Wam-Poker

Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
m.arnou
Reporter Winamax
Reporter Winamax


Inscrit le: 17 Déc 2019
Messages: 247

MessagePosté le: 10/03/2021 11:35   Sujet du message: Répondre en citant Signaler un Abus

AMVNET, assurance tous risques

Sans préavis, AMVNET a souscrit un contrat à 32 077 € avec le Main Event, après avoir sinistré le finaliste de la dernière TSA Chevre.Miel en heads-up. Retour en replay sur une signature en grande pompe.

Le Main Event hebdomadaire a une nouvelle fois respecté son contrat garanti de 150 000 € avec un prizepool de 170 772 €, manquant d'un cheveu la barre des 1 500 inscriptions mais offrant 188 places payées. Si Adrien Guyon alias MariaKarreyy a été indemnisé in extremis (188e pour 190 €), d'autres souscripteurs ont touché un bien meilleur bonus, comme notre pro W Leo Margets (26e), le récent vainqueur K.O. Battles seckrnie (18e) ou le Top Shark 2016 Florian Decamps, qui sous le pseudo de DaytonFlyers termine 10e pour 2 076 € après avoir deeprun la veille le Main Event (82e) et le Mini Main Event (20e) des K.O. Battles. Mais c'est bien AMVNET, vainqueur ce mardi, qui a encaissé la plus grosse prime...

Sa victoire, longue à se dessiner au bout d'une finale de 149 mains tout de même, tient en premier lieu à deux tournants : après avoir attendu sagement son heure en début de TF et assisté aux éliminations de ledav770 (7e) puis de F-Scavo (6e) dans la foulée, celui qui était passé dans le camp des shortstacks trouve un premier double-up contre l'agressif chipleader Chevre.Miel (main #32) puis un second sur un flip moustache un peu plus tard (main #55), qui lui permet cette fois de prendre les commandes de la partie. Il conforte son avance peu après en s'offrant le scalp de deux assurés VIP : Soyelmejor85 (5e pour 8 257 €), runner-up du Marathon Championship des Wina Series de janvier et tout récent champion d'un des Highrollers des K.O. Battles (entre autres perf's prestigieuses), et celui de JilanoTV (double vainqueur Wina Series en janvier) à peine deux mains plus tard (4e pour 11 610 €). Avec trois fois plus de jetons que fl0ki0501 et un Chevre.Miel passé shortstack, l'affaire semble déjà pliée...

Chevre.Miel ne passe pas loin


Sauf que le finaliste de la dernière Top Shark Academy ne va rien lâcher durant une phase de 3-handed à suspense, se maintenant en vie jusqu'à que fl0ki0501 ne finisse par craquer en bataille de blindes contre le chipleader, signant sa seconde plus grosse perf sur Wina (3e pour 16 304 €) après une lucrative 4e place pour près de 50 000 € sur le Colossus des Wina Series en janvier. Résultat, AMVNET peut entamer le heads-up final avec un avantage en jetons de plus de deux contre un face à Chevre.Miel, à qui il reste tout de même 24 blindes pour se défendre. Et il va même faire mieux que ça, passant rapidement en tête grâce notamment à deux paires bien valorisées (main #118). Les deux joueurs gagnent ensuite de petits pots et s'échangent la mène à tour de rôle, mais c'est finalement un gros coinflip qui aura raison de Chevre.Miel pour achever un HU indécis qui aura duré 42 mains tout de même. Le presque Top Shark 2021 s'offre un gain de 22 876 € équivalent à presque la moitié du contrat remporté il y a deux mois par On_The_Road, confirmant, après des perfs sur le Battle Royale ou le Gladiator notamment, qu'il était un candidat très sérieux. Quant à AMVNET, qui semble plutôt sociétaire de nos tables de cash-game et dont on ne retrouve aucune trace de performance majeure en MTT sur Wina, il montre qu'il maîtrise les deux formats avec une victoire bonne pour 32 077 €. Revivez son expertise en replay :

Main Event du 7,8 et 9 mars
1 498 entrées (dont 275 re-entries) - Prizepool : 170 772 €


Classement complet du Main Event

On ne change pas une formule qui gagne ! Avec un dimanche de Sunday Funday au programme, le Main Event conserve son format classique cette semaine, avec un prizepool de 150 000 € garantis pour 125 € de buy-in, 6 Day 1 répartis entre dimanche 16h et mardi 18h30 (avant le Day 2 joué ce même mardi), et une cohorte de satellites pour vous y qualifier à partir de 10 €. Qui sera sacré meilleur gladiateur sur notre tournoi régulier le plus prestigieux ? On vous attend nombreux dans l'arène !

Le Main Event sur Winamax

Les pages à suivre :

t @Winamax


in @Winamax


f Winamax


wtv Winamax TV


wtv Wam-Poker

Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
BenjoDiMeo
Reporter Winamax
Reporter Winamax


Inscrit le: 06 Juil 2007
Messages: 34234

MessagePosté le: 10/03/2021 15:31   Sujet du message: Répondre en citant Signaler un Abus

Winamax Arena : RDV lundi à 21h

Découvrez le casting de la deuxième édition !




Cela fait déjà un mois que vous avez découvert Winamax Arena, une nouvelle manière de regarder le poker. Il est grand temps de remettre ça ! Le rendez-vous est pris sur Winamax TV : lundi à 21 heures, six nouveaux joueurs vont plonger dans la fosse aux lions. Webcam et micros branchés, ils s'échangeront punchlines et 3-bet et tenteront de terminer seuls dans l'arène sous le regard acide du maître de cérémonie Harper, qui ne se privera pas de pimenter l'action en distribuant aussi bien des claques que des bons points.

Le casting du 15 mars
2 pros du Team Winamax : Kool Shen et Davidi Kitai.
2 WIP bien connus dans l'univers du gaming : Xari et Vinsky
Le membre du Stream Gang Juaniitoooo
Matthias "Mash29", qualifié Top of the Pok

Une nouveauté s'est glissée dans ce casting prestigieux : vous y êtes représentés ! Matthias a décroché son siège dans l'Arena via un récent tournoi Top of the Pok. En attendant votre tour, on compte sur vous pour soutenir Matthias face à cette brochette de grandes gueules. Au lancement de l'émission, vous serez invité à voter pour votre favori dans le chat. À la clé : des prix à gagner dont la valeur dépendra du classement final de votre poulain. Et si pros et WIP jouent pour le fun et la gloire, Matthias, lui, pourra remporter jusqu'à 250 euros. Vous aussi, d'ailleurs... mais seulement si vous faites le bon choix !

Avant la deuxième édition de Winamax Arena, délectez-vous du best-of de la première émission :


L'émission complète








Les pages à suivre :

t @Winamax


in @Winamax


f Winamax


wtv Winamax TV


wtv Wam-Poker

Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Flegmatic_
Reporter Winamax
Reporter Winamax


Inscrit le: 15 Avr 2015
Messages: 1471

MessagePosté le: 11/03/2021 16:39   Sujet du message: Répondre en citant Signaler un Abus

ViensMonAgno : ''Sans Twitch, j'aurais arrêté le poker''

Il est le streamer poker français le plus en vue depuis un an, étendant son influence et sa bonne humeur bien au-delà de Twitch. Interview Deepstack avec un joueur qui place l'humain avant tout le reste.

À 35 ans dont plus de 13 passés à cliquer aux tables virtuelles, Hadrien Gallois fait figure de vétéran au sein du milieu toujours plus compétitif du poker en ligne. Mais bien plus qu’un simple vieux loup de mer qui se contenterait de jouer la carte de l’expérience, celui qui se fait désormais appeler ViensMonAgno (mais répond encore volontiers à son historique pseudo Chance44) a choisi d’endosser le rôle de précurseur et, un peu sans le vouloir, de créateur de tendances. Parmi les premiers joueurs français à entrevoir le potentiel révolutionnaire d’une plateforme comme Twitch, il a tout naturellement été choisi comme figure de proue du Winamax Stream Gang, officiant même comme chef d’orchestre lors du lancement officiel de la chaîne en novembre 2019. Suivi par plusieurs milliers d’adeptes à chacune de ses apparitions en direct, sa bienveillance et son charisme ont su fédérer autour de lui une communauté d’amateurs ne demandant qu’à retrouver un peu de lien social durant cette période propice à l’isolement et à la déprime. Un phare toulousain au milieu de la tempête, rayonnant d’énergie positive. Rencontre.

Bonjour Hadrien et merci de nous accorder cette interview. Tu es en activité depuis 2007. Raconte-nous comment a débuté ton histoire avec le poker.

À cette époque, j’étais un gros joueur de Counter-Strike et je faisais régulièrement des parties avec Ludovic Lacay. Et puis un jour, je découvre qu’il a gagné 300 000 € la veille en finissant deuxième d’un WPT à Barcelone [c’était en octobre 2007 pour la première place payée l'ancien Team Pro W, NDLR]. À l’époque, l’esport était loin d’être ce qu’il est devenu et il n’y avait pas du tout l’argent que l’on connait aujourd’hui. Après avoir gagné un tournoi, tu pouvais t’estimer heureux de repartir avec une carte graphique. Le poker arrivait à combiner ce que j’aimais dans le jeu vidéo, à savoir une bonne part de skill, de connaissance et de concentration et en plus il y avait la possibilité de gagner gros. Ça m’a piqué dès ce moment-là. Pour la petite histoire, on a pas mal de potes en commun avec Ludo, on s’est croisés plusieurs fois mais on ne s’est jamais formellement rencontrés. J’aimerais beaucoup. Il a indirectement contribué à ma carrière.

Tu as découvert Twitch courant 2018. Lier ça avec le poker, cela t’est apparu comme une évidence ?

Dès que j’ai découvert ce qui était alors une plateforme relativement neuve, je me suis dit : « Il faut que j’essaie ». Quand on joue au poker depuis plus de dix ans, il faut trouver de nouvelles façons d’entretenir la flamme. Le grind au quotidien peut vite devenir répétitif, on se met donc à la recherche de projets inédits. Pour certains, cela peut être le coaching, pour retrouver le côté rapport humain, et je l’ai fait d’ailleurs. D’autres vont se diriger vers des sites de vidéos. En ce qui me concerne, Twitch m’a immédiatement intéressé. Il n’y avait pas beaucoup de streamers poker à cette époque, en tout cas certainement moins qu’aujourd’hui. Pour moi, le média comblait un vide, une carence que j’avais développée malgré moi au fil des années, surtout en jouant quasi exclusivement online : le contact social. Même si cela reste par écrans interposés ou via un chat, on discute avec des gens et ça fait un bien fou. Surtout, j’étais arrivé à un moment où j’avais besoin de ce lien.

Tu te tiens au courant des tendances sur Twitch ou tu y vas au talent ?

Je suis un énorme consommateur de Twitch depuis pas mal d’années. Je regarde du poker bien sûr mais aussi du jeu vidéo, sur des jeux que je connais peu ou pas et auxquels je ne jouerai probablement jamais. Ce qui m’intéresse c’est qu’on rentre dans la tête des joueurs. C’est une chance de pouvoir suivre des mecs jouer à des jeux complexes et qui t’expliquent pourquoi ils cliquent de tel ou tel côté. En fait, dès que je suis à proximité de mon PC, je laisse Twitch ouvert. Et régulièrement je fais le tour des chaînes poker françaises et internationales pour essayer d’y trouver des idées.


Tu préfères « montrer du beau jeu » en streamant tes sessions high stakes habituelles ou redescendre sur des basses limites pour proposer du contenu plus axé vers les débutants ?

Je fais un peu de tout. Ça m’arrive de faire des streams en petites limites, sur des tables à 1 ou 2 €. Mais je le fais surtout sur YouTube, avec une série de vidéos qui s’appelle Dans la jungle des micro limites. Je viens de terminer la Saison 3 et ça fonctionne plutôt bien, avec autour de 10 000 vues en moyenne à chaque fois. D’une manière générale, j’essaie d’écouter mon public, de voir de ce que les gens veulent. Et le joueur moyen, il ne joue pas le Highroller tous les soirs.

La pandémie et les confinements successifs qui en ont découlé ont fait exploser ta popularité (12 000 followers sur Twitch). Est-ce que cela influe d’une quelconque manière sur ta façon de jouer ?

C’est une question compliquée… Il y a je pense deux aspects. D’un côté, me sentir observé me pousse à ne pas m’endormir, à toujours donner le meilleur de moi-même, à continuer à travailler mon jeu. Si demain je suis nul, plus personne ne va me regarder. Donc cela me donne une motivation supplémentaire. De l’autre, si ton objectif est de devenir le meilleur joueur de poker possible, en streamant, tu te tires une balle dans le pied. Tes adversaires ont l’occasion de te voir jouer et d’obtenir ce qui est le plus précieux pour nous : des informations. Surtout, ces derniers temps, j’essaie de proposer un stream de plus en plus interactif. Résultat : je passe presque plus de temps à lire le chat qu’à regarder mes tables. Donc non seulement je rate énormément d’infos, mais je suis régulièrement à court de time banks et, à trop vouloir expliquer mon play, j’en oublie parfois de cliquer ! Je peux aussi me retrouver perdu en plein coup et me réveiller à la river sans avoir la moindre idée de ce que je dois faire parce que je viens de répondre à trois questions. Il peut aussi y avoir la peur du regard des autres. Tu as envie de faire un move mais en même temps tu as peur de passer pour un con. Tu veux parfois laisser l’instinct prendre le dessus, en dehors de la logique que tu prônes le reste du temps, mais sans vouloir te justifier après coup. Mon jeu est clairement moins créatif en stream.

Pour beaucoup, l’année écoulée a été synonyme d’un grind online plus intense que jamais. Comment tu t’organises, notamment entre streaming et sessions classiques ?

Je mets un point d’orgue à n’avoir aucun planning. C’est très simple : je stream quand j’en ai envie, et je l’annonce au dernier moment. Je déteste me forcer à faire quoi que ce soit et d’ailleurs les quelques fois où je l’ai fait, je n’ai pas été bon. Ce n’est donc pas près de changer. Par exemple, la semaine dernière [l’interview a été réalisée le vendredi 5 mars], j’étais d’humeur et j’ai streamé quatre sessions, ce qui est beaucoup. Certains soirs, j’ai plus envie de streamer que de jouer mais je lance quand même des tables parce que j’aime parler de poker.

Est-ce que tu sens que ton rôle de streamer dépasse aujourd’hui le simple cadre du poker ?

Je crois que c’est plus ou moins le cas depuis le début. J’essaie de transmettre certaines valeurs. Bien sûr le poker reste le sujet n°1 mais je parle aussi beaucoup de ma vie, de ce que je fais, de Twitch en général, de mes passions comme le jeu vidéo, du potager que je fais pousser en été… En France, le poker reste encore mal vu par le grand public donc je veux faire passer le message que c’est une activité enrichissante, qui repose sur tout un tas de compétences. Je veux montrer qu’en travaillant on peut déjouer la chance et s’en sortir. Sans pour autant trop se prendre la tête. On joue à un jeu de cartes, on n’est pas en train d’envoyer une fusée sur la lune, on a le droit de rigoler. Et puis au-delà de ça, je respecte tous les joueurs, de tous les niveaux et de tous les buy-ins. L’égo, ce n’est pas mon truc.

Du Monster Stack 10 € au Highroller : une session de Stream Gang classique avec Hadrien.

Justement, on dit souvent que la communauté d’un streamer lui ressemble. Elle ressemble à quoi la tienne ?

Je suis très content de voir à quel point les gens sont bienveillants les uns envers les autres et s’entraident énormément. Cela peut faire peur quand on se lance sur Internet mais, en ce qui me concerne, je n’ai jamais eu de problèmes. Au contraire, je dirais même que je n’ai eu que des bons retours. Je reçois quasi quotidiennement des messages de soutien, de remerciements, parfois quelques belles histoires. Au dernier SISMIX déjà, beaucoup de viewers sont venus me voir spontanément pour me féliciter. On me payait des bières dans tous les sens !

Dans la « vraie » vie, tu fais aussi partie d’une joyeuse bande de grinders…

Oui, on est tout un petit groupe à vivre autour de Toulouse, notamment deux autres membres du Stream Gang : Jean alias ‘Juaniitoooo’, qui est un très bon pote depuis un moment et Kevin alias ‘kviNzZ1’, rencontré sur la route vers Lloret pour le SISMIX. Il devait partir de son côté sauf que sa voiture est tombée en panne. Il a contacté mon pilote, qui est en fait un ami commun et on a fait le trajet ensemble en covoiturage. Depuis, on a beaucoup travaillé en binôme, on a préparé des vidéos YouTube, et on s’est retrouvé régulièrement pour jouer, notamment pendant les Series. Forcément, le Covid a un peu mis un frein à tout ça. Avec Juanito, ça se faisait surtout sur Twitch et ça a donné lieu à toute une série de vidéos aujourd’hui disponibles sur YouTube, La Naissance d’un Prodige, dans lesquelles je le coache. Encore une fois, avec les confinements et le couvre-feu, c’est compliqué de mettre en chantier une Saison 2. En tout cas on fait à chaque fois le KING5 ensemble.




On t’a justement vu autour des vainqueurs de l’édition 2019, les fameux dézanuseurs toulousains.

Ce sont des potes ! Et c’était super de les suivre et de les encourager. C’est une compétition à part dans notre petit monde et ça me fera toujours penser à mes années étudiantes faites de pizza, bière et poker. À l’époque où c’était possible, on se réunissait tous chez moi en mode LAN, j’installais une caméra d’ambiance qui nous filmait et je balançais ça sur Twitch. Maintenant, pour essayer de retrouver ça, on se met tous en vocal avec mes potes toulousains de l’équipe et on stream ça ensemble.

Tu évoquais le Winamax Stream Gang, dont tu fais partie des « fondateurs ». Quel est ton rapport avec les autres membres et notamment les nouveaux arrivants ? Est-ce que tu vas les conseiller ou est-ce qu’eux viennent te demander des conseils ?

D’abord, je tiens à dire que c’était très sympa de la part de Winamax de nous laisser faire la soirée d’inauguration avec Juanito, complètement avec les moyens du bord. C’était une belle marque de confiance. Ensuite, le problème pour l’instant avec cette « équipe », il est évidemment très lié à la période que nous vivons : on ne se côtoie que par Internet. Je suis quelqu’un d’assez timide et réservé au premier contact mais, une fois que j’ai vu la personne une fois ou deux, je me libère assez vite. C’est évidemment plus facile avec Juanito, on se lance des petits défis par streams interposés de temps en temps. Avec Matthew, qui est arrivé récemment, cela s’est très bien passé parce que c’est déjà un streamer avec une certaine notoriété, qui m’avait tapé dans l’oeil. On avait discuté dans le cadre d’un de ses streams puis en privé. J’aime beaucoup ce que fait Angelus aussi. Dans l’ensemble, tout le monde se débrouille bien et il y a de la place pour tous. Ce qui nous manque pour renforcer notre cohésion serait une rencontre IRL entre tous les streamers du gang [à l’instar ce que fait le Team Winamax avec son séminaire NDLR] et j’ai hâte que les conditions sanitaires rendent de nouveau cela possible. En tout cas dans ce contexte très particulier, tout le monde charbonne et je trouve qu’on s’en sort très bien.


Toujours dans les bons coups, tu as aussi participé à la première de Winamax Arena mi-février. Tes impressions à froid ?

Le concept est bien sûr très intéressant. Je pense qu’on peut le pousser encore un peu plus loin avec peut-être des gages, des bonus/malus pour rendre le tout encore plus fun, et puis il faut montrer les cartes de tout le monde. Un bluff hauteur 7 du VietF0u sur Momo Henni, les gens doivent absolument pouvoir voir ça ! En ce qui me concerne, je l’avoue, je n’étais pas super à l’aise. Si j’avais eu l’occasion de rencontrer les autres joueurs, ça aurait été différent. En l’état, j’avais l’impression d’arriver à une de ces soirées où tu ne connais personne et où il te faut deux ou trois verres pour te mettre dans l’ambiance. Mais quoi qu’il en soit je salue l’initiative et je suis content d'avoir participé à cette première.

Avec tous ces projets et désormais les sollicitations médiatiques qui vont avec, tu arrives à trouver le temps de faire autre chose en dehors du poker ?

Avec l’explosion de mon stream depuis un an, c’est vraiment difficile. Ma vie tourne autour du poker ! J’ai d’ailleurs fait un léger burn out en début d’année, ce qui m’a conduit à prendre un peu de recul, mais cela reste compliqué de prendre des vacances. Je laisse mes vendredis et samedis off, pour passer les soirées avec ma compagne quand elle rentre du travail. Cela devient de plus en plus dur de couper à 100% parce que je reçois régulièrement des mails, des messages privés, des questions et j’ai envie de répondre à tout le monde. Donc côté perso, j’attends avec impatience cet été pour partir une semaine faire du golf.

Le pré-épisode d'une saison 2 qui n'a pas encore pu vraiment démarrer.

D’autres nouvelles perspectives pour cette année ?

J’ai pris de nouvelles résolutions. Les confinements m’ont fait du mal physiquement. J’avais arrêté toute activité, je prenais moins soin de moi, je ne sortais plus et je travaillais trois fois plus. Maintenant, je sors tous les jours, je fais plus attention à ce que je mange et j’ai repris le sport. Ça va me prendre un peu de temps mais j’y crois. Je n’hésite pas à en parler dans mes streams d’ailleurs.

Après toutes ces années, tu arrives à rester motivé ?

D’autres jeux m’auraient lassé, c’est une certitude. Mais avec le poker, j’apprends toujours des choses. C’est un jeu aux bases simples mais en même temps très très profond et il n’y en a pas beaucoup dans ce cas-là. Je pense aussi que pour avoir envie de continuer, il faut identifier ses motivations et les entretenir. De mon côté, c’est indéniablement Twitch. Sans ça, j’aurais sûrement arrêté.

Est-ce que ta longévité vient aussi de ton approche exploitante du jeu, qui te permet plus de libertés ?

Clairement, si je devais choisir, je reviendrais à un poker à l’ancienne. En plus, ça a un côté romantique je trouve. Mais je suis un joueur gagnant depuis 10 ans donc forcément, j’ai suivi le mouvement. J’ai été obligé d’évoluer. Et le GTO, c’est l’évolution que prend le jeu. Ce qui me fait gagner actuellement, je pense que c’est mon expérience de l’humain, ma capacité à identifier les différents profils de joueurs. Je connais les faiblesses des uns et des autres et je joue là-dessus. Aujourd’hui, je comprends le récréatif qui a l’impression de jouer contre des mecs hyper rigides, qui ne dévient pas de leur plan. Le GTO c’est ça, et ça a un certain intérêt mais depuis un an et demi, online c’est le zoo. Tellement de gens se sont (re)mis au poker que la grande majorité fait n’importe quoi. Cette pandémie mondiale n’a évidemment pas fait de bien à grand-monde mais elle a au moins mis les projecteurs sur notre jeu. On se sent de retour à un poker Far West, où ça bluffe dans tous les sens et ça fait plaisir. C’est le poker que j’aime.

Et tu te vois continuer à faire ça longtemps ?

Honnêtement je ne sais pas. Je vis au jour le jour mais j’espère surtout que j’arrêterai quand j’en aurai marre. Quand on fait les choses avec passion, ça n’a pas le même goût. Il y a trois ans, j’étais un peu perdu, je ne savais plus trop quoi faire. Le streaming m’a complètement remotivé : je me sens épanoui, j’ai retrouvé un équilibre. D’autant que j’ai tiré les leçons de cette première année de Covid pour attaquer la deuxième sur de meilleures bases. En tout cas tant que ça me plait, je continue.




Tu viens de te lancer un objectif : te faire fabriquer un trophée pour chaque victoire online cette année. Les distinctions, c’est important pour toi ?

Je suis ultra partisan des trophées ! Ça doit venir du fait que j’ai toujours rêvé de gagner un trophée live. La coupe me fait plus rêver que l’argent. C’est véritablement ramener la coupe à la maison, on y est quoi ! Pourquoi on n’y a pas le droit online ? On ne gagne pas un Series tous les jours. D’ailleurs si je regarde en arrière sur mes dix ans de poker, les seules choses qu’il me reste ce sont mes trois bouteilles Winamax Series. Il m’en manque une d’ailleurs parce que j’ai gagné le tout premier Main Event et on n’en recevait pas à l’époque. Je pense qu’on pourrait aller plus loin et en décerner sur tous les tournois réguliers. Ou avoir le choix à la fin : laisser un peu de nos gains en échange d'une coupe. Pourquoi ne pas en proposer dans la boutique, à acheter avec nos Miles, je serai le premier intéressé ! Les rooms devraient davantage s’en servir en tant qu’outil marketing. Ce n’est pas évident de publier une somme d’argent sur les réseaux sociaux alors qu’une coupe c’est facile et c’est visuel. C’est à la fois une belle reconnaissance et une manière de garder une trace des tournois gagnés. Je n’aime pas trop communiquer sur mes résultats parce que trop de joueurs le font en ne mettant en avant que leurs perfs et jamais leurs pertes. Il faudrait tout dire et ça personne ne le fait. Et moi je n’ai pas envie d’être hypocrite. Donc 2021 va me servir d’année de test : je veux me constituer une collection de trophées pour habiller mon arrière-plan de stream. Comme ça, les viewers peuvent suivre ma progression au fil de l’année sans que je leur balance des grands chiffres. Et ça rejoint ce que je dis notamment sur mon Discord où je pousse tout le monde à poster ses perfs, que ce soit une victoire à 12 € ou la gagne du Main Event. Quand un joueur poste « C’est ma première win, j’ai gagné 11 € », je suis trop content ! Une victoire reste une victoire et même un tournoi à 20 centimes, c’est dur d’aller le gagner. Et la coupe peut souligner ça, pour moi ça n’a que des vertus.

Une dernière chose à ajouter ?

Je tiens à dire que, là où j’en suis aujourd’hui par rapport au streaming, je ne le dois pas qu’à moi mais aussi à toutes les personnes qui m’entourent, dont certaines qui m’aident de façon bénévole. Il s’est passé des choses incroyables depuis un an et pas qu’en stream. On a aidé des gens pendant les confinements qui étaient sans doute isolés. Tous les jours les deux salons vocaux du Discord affichaient complet, soit cent personnes en train de discuter. On a atteint les 5 000 membres il y a peu. Donc pour faire tourner tout ça, une équipe s’est créée un peu par la force des choses et je les remercie parce que je ne peux absolument pas tout faire tout seul. La plupart de ces gens-là sont d’ailleurs devenus des amis, on s’est réunis entre les confinements cet été dans une grande maison avec piscine, c’était super. On aiguille du monde, il y a du partage, on communique et on rigole beaucoup. Je suis très content d’avoir pu remettre de l’humain dans tout ça.

Les pages à suivre :

t @Winamax


in @Winamax


f Winamax


wtv Winamax TV


wtv Wam-Poker

Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
m.arnou
Reporter Winamax
Reporter Winamax


Inscrit le: 17 Déc 2019
Messages: 247

MessagePosté le: 12/03/2021 14:39   Sujet du message: Répondre en citant Signaler un Abus

Votre week-end sur Winamax


Plus d'un million d'euros de fun, de l'essence gratuite, des qualifs pour pas cher, des objectifs KING5 et des soirées de stream : laissez-nous faire, on s'occupe de remplir le programme de votre week-end !

[img=82700,w=,h=]

À chaque mois son Sunday Funday et mars ne fera évidemment pas exception à cette règle lancée depuis maintenant un bon moment. En même temps, quelle personne saine d'esprit se lasserait de six tournois comptant déjà parmi les plus affriolants de notre grille à la fois aux prix d'entrées coupés en deux et aux dotations garanties doublées. Battle Royale, XTASE, Prime Time, Highroller, Purple et Grand Tournament : les usual suspects sont de retour, pour culminer ensemble à 1 080 000 € minimum. Si le fun n'a pas de prix, on est toujours plus content quand il nous coûte moins cher. Enjoy!

[img=82706,w=,h=]

Mais que dire alors quand on nous offre sur un plateau l'équivalent d'un an d'essence ? Certes, il vous faudra en découdre avec un field forcément imposant sur le Sunday Surprise à venir (20h30, 10 €, 100 000 € garantis) mais, en cas de succès, vous aurez le droit à 300 € de carte cadeau par mois, valables dans l'essence des stations service d'une certaine multinationale française. Ou comment faire le plein de pleins et envisager plus sereinement vos futures road trips.

[img=82703,w=,h=]

Les Winamax Series et leurs effrayants prizepools garantis reviennent hanter vos nuits dès ce mois d’avril… Vous craignez de ne pouvoir participer aux plus beaux tournois car votre bankroll est au fond des oubliettes ? N’ayez pas peur : grâce à nos Expresso Qualifiers, vous allez pouvoir venir terroriser nos tables à moindre coût. De 0,25 € à 20 € et jusqu’au 14 avril, vous avez ainsi la possibilité de gagner votre ticket d’une valeur de 10 € à 2 000 € - selon le tournoi - pour le 4 Million Event, le Million Event, le Highroller, le Super Highroller et les trois tournois Mass Start ! Allez, ne soyez pas timide, on ne va pas vous manger…

[img=82707,w=,h=]

Trois des capos du Winamax Stream Gang seront en charge d’imposer leur loi sur notre chaîne Twitch et les antennes de Winamax TV ce week-end : dès ce vendredi à 21h, retrouvez ainsi l’homme en forme Matthew "ekippppppppp" pour une session de tournois où l’on attend qu’il nous claque une nouvelle perf'. Même espoir pour Jérôme "angelus03198" qui prendra le relais samedi et pour Jean "Juaniitoooo" dimanche, qui sera en vedette de Top of The Pok en compagnie de PonceP. À vos écrans !

[img=82717,w=,h=]

Songez-y : alors qu’on s’était habitués à voir fleurir les Expresso 1 Million durant les sept premiers mois de l’année 2020 (pas moins de sept jackpots tombés !) cela faisait plus de six mois qu’on attendait que la fameuse somme à sept chiffres s’affiche à nouveau sur l’une de nos tables. C’est finalement arrivé dimanche dernier par un beau matin de printemps (enfin, presque), sur un Expresso Nitro à 100 € qui a permis au lève-tôt DarkoBeast de voir 800 000 € apparaître comme par magie sur son compte Winamax quelques minutes plus tard. Retrouvez le replay de son exploit et sa réaction dans notre article après ce joli coup de pouce du destin.

[img=82702,w=,h=]

Amis gamers prenez garde : votre barre de vie approche doucement du zéro alors que le boss de fin de niveau se rapproche inexorablement. En d'autres termes plus pokeristiques : le dernier Stade 1 du KING5 se profile à l'horizon ce mardi 16 mars. Vous avez ainsi jusqu'à lundi soir pour accomplir vos dix objectifs individuels et collectifs afin, dans un premier, de mener votre équipe jusqu'à l'ultime checkpoint puis, si tout se passe bien, de vous qualifier pour le deuxième niveau. Et si vous êtes un adepte du speedrun doublé d'un éternel retardataire, il n'est pas trop tard pour créer votre escouade ou rejoindre une team en manque d'équipiers et de vous lancer dans la partie à corps perdu. Si 1 000 joueurs réussissent à se qualifier chaque semaine (sans compter les 300 équipes repêchées à l'issue du Stade 1), pourquoi pas vous ?

[img=82704,w=,h=]

Joueur historique qui écume les tables online depuis 2007, Hadrien alias 'ViaMonAgno' est devenu en un peu plus d'un an le nouveau boss du Twitch game poker francophone. Un véritable vétéran du jeu qui est toujours parvenu à rester compétitif tout en fédérant autour de lui une communauté chaque jour un peu plus importante, grâce à des valeurs de simplicité, de partage et d'entraide. Un "top reg" de nos tables les plus chères qui ne prend pourtant personne de haut et s'est progressivement imposé comme un leader charismatique, notamment au sein de notre Winamax Stream Gang. Un mec bien en somme, à découvrir via notre Interview Deepstack parue cette semaine.

[img=82705,w=,h=]

Au poker, c’est bien beau de gagner, mais attention à l’arbre qui cache la forêt : il ne faut pas oublier que les pertes font partie intégrante du jeu. Et João Vieira ne manque pas de nous le rappeler dans son dernier blog grâce à quelques constats et calculs simples mais édifiants sur les bénéfices réels des meilleurs joueurs de tournois du monde. Retour sur terre...

Votre vidéo-club



Après une session en compagnie de Moundir, Pierre Calamusa continue de vous présenter son équipe KING5 dans son nouveau vlog : cette fois, il est parti dans le Nord rencontrer Rachel et Émilien, deux bâtisseurs émérites (mais pas forcément de piles de jetons). En attendant la seconde bataille prévue ce lundi 15 mars, on redescend aussi dans la Winamax Arena pour vous mettre l’eau à bouche avec les meilleurs moments de la première édition. On n’oublie pas François "On_The_Road" qui analyse pour vous les finales des dernières K.O. Battles et ses propres tournois dans Top of The Pok, et notre traditionnel Top 5 des mains improbables qui nous étonne toujours plus chaque semaine.

Bonne chance à tous sur nos tables ce week-end !



Les pages à suivre :

t @Winamax


in @Winamax


f Winamax


wtv Winamax TV


wtv Wam-Poker

Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
m.arnou
Reporter Winamax
Reporter Winamax


Inscrit le: 17 Déc 2019
Messages: 247

MessagePosté le: 15/03/2021 12:21   Sujet du message: Répondre en citant Signaler un Abus

Romain Lewis est passé tout près

Romain Lewis runner-up du Grand Tournament, une victoire espagnole sur le Highroller, une surprise qui fait le plein : retour sur un dimanche de fun à plus d'1,4 million d'euros.

1 422 853 €. Les Sunday Funday défilent en cette période de couvre-feu toujours aussi propice mais les chiffres continuent de nous laisser coi. Grand Tournament, Purple, Highroller, Battle Royale, XTASE et Prime Time : tous ont assez nettement dépassé leurs garantis initiaux grâce à des rassemblements monstrueux. Presque 2 000 entrées sur le Highroller, plus de 3 000 sur le Battle Royale, 5 800 tout rond sur l'XTASE et plus de 11 000 sur le Prime Time... On se croirait en pleines Winamax Series !

Et s'il y en a un qui n'aurait pas dit non à un petit Magnum de champagne, c'est bien Romain Lewis. Longtemps dans le haut du classement, aux côtés de ces coéquipiers François Pirault (finalement 42e, pour 524 € + 1 204 €) et Pierre Calamusa (21e, 724 € + 763 €), il aborde la table finale en position favorable, parmi les leaders avec un peu plus de 50 blindes. Sauf que très vite, GiftedChild prend le contrôle des opérations. 133x133-1 en fait les frais dès la première main (7e, 2 892 € + 690 €), suivi peu après par Fliekertje (6e, 4 099 € + 3 287 €), avant que l'enfant doué ne craque les As de Say it Loud (5e, 5 789 € + 3 804 €) puis les Dames de etrangleur74 (4e, 8 155 € + 1 175 €). 


En position favorable pour conclure, avec plus de trois fois plus de jetons que ses deux adversaires, il se fait cependant grignoter son tapis, en ayant notamment la mauvaise idée de bluffer un rLewis plutôt serein avec brelan puis carré. Son histoire s'achève sur un banal lancer de pièce perdu contre notre pro, pour un gain final qui frôle tout de même les 20 000 €, dont plus de 8 000 € de bounties. Commence alors un heads-up final indécis entre Romain et le très discret petit pute (ce n'est pas très gentil). D'abord en tête puis repassé derrière, on pense que le Bordelais a fait le plus dur au moment de signer un hero call époustouflant sur la 73e main, mais une malheureuse quinte trouvée runner-runner par son adversaire le laisse agonisant. Il ne s'en relèvera pas, collectant 23 418 € au total, soit son "meilleur score depuis un moment". Habitué de nos tournois chers, runner-up d'un Series en septembre dernier, petit pute encaisse lui son plus gros gain chez nous, bien aidé par presque 9 000 € de primes : 25 064 €. Allez hop, un premier replay.

Comme Romain, un autre visage familier est passé tout près de la consécration sur ce Funday, il s'agit de Guantanam&ra. Multiple vainqueur de Highrollers et détenteur de deux pastilles WSeries, il a cette fois dû se contenter de la médaille d'argent sur le Purple, pour un quatrième score supérieur à 15 000 €, malgré un compteur de bounties riquiqui de 594 €. Il faut dire que tout est allé dans la poche de shakapouet, bourreau de ses six derniers adversaires en finale. De quoi faire de lui le plus gros gagnant de la soirée, avec ses 15 693 € de primes empochées en plus des 14 699 € à la gagne.


Il s'était chauffé la veille en remporant le Digestif, sa première victoire d'envergure sur nos tables après plusieurs finales sur quelques-uns de nos tournois brandés (Prime Time, Pour la Daronne, Monster Stack 10 €, Nuit Blanche) : cette fois Jorge333 est entré dans la cour des grands avec un sacre sur le Highroller obtenu au courage. Auteur d'une belle partition durant les 40 premières mains de la finale, il se retrouve avec deux fois moins de jetons en heads-up que l'ogre GigiBuffon78, intouchable leader. Pas de quoi faire peur à Jorge qui résiste à la force du poignet avant de gagner le flip de la survie et enfin de placer l'estocade finale. Pendant que Gigi allait chercher 20 845 € au fond de ses filets, lui s'offrait 24 776 € bien mérités.

Sur les autres principaux tournois de la soirée, saluons pêle-mêle le sacre de BOMBIT sur un Battle Royale une nouvelle fois couronné plus gros prizepool dominical. Vainqueur de l'XTASE puis troisième du Prime Time en ce début d'année, BOMBIT a ajouté 10 914 € aux 17 228 € de la première pour signer un nouveau high score explosif. Santé également pour ReneArtois, qui a caracolé en tête de la quasi intégralité des 73 mains de la finale de l'XTASE, pour faire grossir sa caisse de 23 183 €. Toujours ça que les Allemands n'auront pas. Dernier mot enfin pour A-MARU-A, qui a bu Be water en heads-up (2e, 14 453 € + 3 036 €) malgré un large déficit en jetons, pour briller de mille feux sur le Prime Time. Habitué des Expresso Nitro, il a fait tourner la roue jusqu'au jackpot à plus de 20 000 €, à partir de seulement 25 €. Vous voulez tout revoir tranquillement ? Le tableau ci-dessous est fait pour ça.


Du sans plomb sans payer

Ou même du diesel. Ou même des chips, du soda, des chocolats et des chewing-gums s'il n'a pas de voiture. Toujours est-il que, via sa victoire sur le Sunday Surprise, Patenga va pouvoir dépenser jusqu'à 300 € par mois aux frais de la princesse, dans toutes les stations service d'une célèbre multinationale française. De quoi donner envie de réunir tous ses potes dans sa tire et d'aller fêter ça à l'autre bout de la France grâce aux quelques 10 000 € raflés en sus. Et on n'oublie pas le jacuzzi dans la maison de location !

SUNDAY SURPRISE 10 € - 14 665 inscriptions - Prizepool 131 985 €
Vainqueur : Patenga - 7 401 € + 2 667 €

Ptits one-outers, ptites quintes flushs, ptits As craqués, ptites rivers magiques... C'est encore une fois un bon Top 5 des familles que l'on savoure ce lundi. Pour participer à notre petite sauterie hebdomadaire, envoyez-vous vos mains les plus mignonnes à multiplex@winamax.fr.

Vers l'infini et au-delà


Il est du genre à viser la stratosphère : 3e du Main Event au début du mois, vainqueur d'un XTASE Funday ou du Prime Time, FoldInSpace a encore fait briller son étoile dimanche, plus précisément dans l'XTREM, conquis après un re-entry pour 5 575 € devant le dernier runner-up du Main Event et finaliste Top Shark Chevre.Miel (second pour 3 946 €). M. Aurelius, ancien numéro un du Top 50 et runner-up d'un tournoi Wina Series l'an passé, a été sans pitié pour ses adversaires dans le Gladiator, en témoignent les 5 659 € de bounties récupérés dans l'arène en plus des 4 686 € de la première place.

Deuxième du Purple la semaine passée et vainqueur du Battle Royale l'année dernière, _Money_Maker a une nouvelle fois bien porté son nom dans le Rush Hour, qui lui rapporte 5 258 €, tandis que vin de Porto, qui avait déjà signé une perf à près de 50 000 € dans le Highroller des Wina Series de janvier, s'offre grâce au Top 50 pas loin de cinq buy-ins pour tenter à nouveau sa chance dans cette épreuve lors de la prochaine édition de notre festival phare en avril. SkipLegDay, 5e du Main Event des K.O. Battles lundi dernier, a marché sur le Starter cette fois-ci, tandis que KingOfDijon a montré qu'on savait jouer au poker en Bourgogne dans le Go Fast. Omahaaha prouve qu'il n'est pas mal non plus en Texas Hold'em dans le Monster Stack 50 €, et Run2win1M avance d'un (petit) pas dans sa quête en collectant 2 953 € dans le Shooter.


Un bon barbecue d'hiver

Même dans le froid, on peut se faire un bon barbeuk : en tout cas, Mergues, déjà 6e du Tea Time début février après une victoire dans le Ninja l'an passé, a gagné de quoi dévaliser l'étal de son boucher (mais pas seulement) puisqu'il remporte cette fois le premier tournoi nommé pour un gain de 6 716 €. vemtranKKilo, qui s'était déjà gavé dans le Pour La Daronne ou le Totem, s'est encore bien rempli le bide à l'After Work (3 472 €), alors que Ziiqmund a ressuscité, à une ou deux lettres près, l'ancienne star des parties high-stakes online dans le Monster Stack 20 €. -ivreTonRSA- a prélevé son propre impôt dans le One Time (5 671 € exactement), tandis que LaManoDeD10S a une nouvelle fois trompé l'arbitre dans La Fièvre, malgré la VAR. 


Sly-jbzz, connu comme streamer de jeux vidéos et qui avait déjà battu notre WIP Moundir dans le Mounfight il y a un an, a cette fois tenu jusqu'au bout de l'épreuve signature de son malheureux adversaire, le Totem. NeinNeinNein a lui dit "JaJaJa" au Monster Stack 10 €, alors xxsoGoodxx était à l'aise dans le carré VIP du Night Club. Alchemist_SR nous a concocté un Digestif dont lui seul a le secret, et Nver0neT1me semble lui plutôt spécialisé dans le Cocktail.


Bravo à tous pour vos performances du week-end et bonne chance pour cette semaine : même si les pubs sont fermés, on fêtera tout de même la St-Patrick aux tables de Winamax mercredi ! À lundi prochain pour un nouveau récap' !

Tous les tournois Winamax

Les pages à suivre :

t @Winamax


in @Winamax


f Winamax


wtv Winamax TV


wtv Wam-Poker

Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
m.arnou
Reporter Winamax
Reporter Winamax


Inscrit le: 17 Déc 2019
Messages: 247

MessagePosté le: 16/03/2021 13:28   Sujet du message: Répondre en citant Signaler un Abus

Ainhoita : ''On me disait que je ne savais pas jouer''

Elle fait partie de ceux qui ont inscrit leur pseudo au palmarès des dernières Winamax KO Battles, en remportant l'Event 40 pour un peu plus de 5 500 €. Nous sommes allés à sa rencontre.

La menace du Covid-19 dehors et le couvre-feu sur la ville : telle est la situation actuellement... et sans doute pour encore un bon bout de temps. "Dans des conditions pareilles, je n'avais rien de prévu ce dimanche-là donc j'ai joué au poker," commence Ainhoa alias Ainhoita à l'autre bout du fil. La pandémie n'incitant pas vraiment à organiser quoi que ce soit, elle choisit donc de lancer plusieurs tables de KO Battles. Cinq heures plus tard, elle sort victorieuse de l'Event 40 devant 6 354 entrants, pour un total de 5 500 €. "De la folie !, reconnaît-elle. Et ce n'était pas si long pour gagner autant d'argent !"

À 25 ans, la native de Torrevieja dans la province d'Alicante (côte est espagnole) explique qu'elle combine son travail dans un cabinet d'avocats avec le poker. "Ma journée se termine vers 17h et en principe je commence à jouer à partir de 19h." Elle joue depuis "quelques années" mais c'est avec le confinement qu'elle a commencé à s'y mettre sérieusement, au point d'en faire aujourd'hui presque un deuxième métier. "J'adore jouer au poker, le secret est là," glisse-t-elle entre deux éclats de rires. Par le passé, elle s'est même retrouvée à taper le carton aux tables de Las Vegas, Madrid ou Valence mais jamais dans sa ville natale. "C'est une salle très petite et... comment dire... les autres joueurs te regardent, commentent..."

Et il faut bien dire que le poker reste un environnement composé dans son immense majorité d'hommes. Si les chiffres officiels restent rares en dehors des WSOP, toute personne ayant un jour posé les yeux sur un quelconque tournoi ou festival de poker a pu en faire l'expérience. Selon certaines statistiques, pour huit hommes qui jouent au poker, il n'existe qu'une seule femme. "Une fois où je me suis retrouvée en table finale, les mecs m'ont dévisagé... 'Qu'est-ce qu'elle fait là celle-là ?'", se remémore Ainhoa. "Une femme qui joue au poker, ce n'est pas du tout vu de la même manière qu'un homme. Et ils partent du principe que tu es nulle", s'énerve-t-elle, elle qui a eu à subir sa part de commentaires désobligeants à table. "Une fois on m'a dit que je ne savais pas jouer, qu'étant une femme je ne pouvais qu'avoir de la chance... Des choses comme ça qui n'ont aucun sens."

Une victoire pour un apport

Bien que l'envie de passer professionnelle l'a titillé plus d'une fois, elle sait que ce n'est pas quelque chose qu'elle peut décider du jour au lendemain. "Ce n'est pas si facile de pouvoir dire 'Je vais m'y consacrer à plein temps'. Bien sûr que l'on peut y gagner beaucoup plus d'argent que via un emploi classique mais il faut peser le pour et le contre", poursuit-elle. D'ailleurs, ces dernières semaines lui ont souri, avec "plus de tables finales qu['elle] n'en avait jamais fait". La veille de cette interview, elle se classait même septième du Mad Max pour un peu moins de 200 €.

Mais revenons à nos moutons avions. "Le dimanche 6 mars, je m'inscris donc à plusieurs tournois des KO Battles et quand je suis arrivée en finale, je ne pouvais pas y croire !", poursuit Ainhoita, qui n'a visiblement toujours pas réalisé sa victoire à 5 500 €. Elle reconnaît un peu de nervosité au début, pensait qu'elle allait "perdre sur la première main !" Mais les dieux du poker sont intervenus en sa faveur : après ce premier tapis non payé avec une paire de 10, elle remet le couvert sur la main suivante et double grâce à deux Dames, pour passer en tête. "À partir de là, je me suis dit que j'allais jouer tranquille," se rappelle-t-elle. Et c'est ce qu'elle a fait, ne surjouant donc pas et prenant sa chance aux bons moments, jusqu'à un final en apothéose où tout s'est dénoué en l'espace de quatre mains. La majeure partie de la récompense est passée dans son apport en vue d'un achat immobilier... et dans quelques petits caprices. "J'adore les sacs, les vêtements..., confesse-t-elle. Mais à côté de l'apport, je n'ai pas d'autres projets en tête." Le reste est donc resté bien au chaud dans sa bankroll.

Comme tant d'autres, Ainhoa se déclare fan de notre pro Adrián Mateos, précisant si besoin était qu'elle a vu "pratiquement toutes ses vidéos". Elle est consciente que pour obtenir régulièrement de bons résultats, il faut obligatoirement travailler son jeu. Ce qui ne la dérange absolument pas. "J'aime étudier et ce qui est génial en plus, c'est qu'il y a énormément de contenu sur Internet. Je pense qu'aujourd'hui, quelqu'un qui voudrait commencer de zéro aurait plus de facilité à le faire qu'il y a plusieurs années." Si elle ne fait partie d'aucune équipe et ne compte sur aucun coach personnel, Ainhoita n'écarte aucune possibilité pour le futur. "J'ai mon emploi à côté mais si une opportunité se présente, je verrai".

"Je ne joue que sur Winamax"

Il y a peu, Ainhoa a ajouté à sa collection de vidéos préférées celles réalisées par une autre de nos W rouges, Leo Margets. Elle se rappelle d'ailleurs que ce sont des connaissances à elle qui lui ont parlé pour la première fois de la championne catalane, ainsi que d'Ana Márquez. "Des amis m'ont demandé 'Pourquoi tu ne suis pas des filles ?' J'ai répondu OK, allons voir !, s'amuse-t-elle. Le poker est un jeu majoritairement représenté par des hommes mais ça n'a pas vocation a être ainsi pour toujours."

Alors qu'elle continue de jouer les petites et moyennes limites "de 5 à 20 €", Ainhoita rêve de pouvoir franchir le pas vers les high stakes. Elle sait cependant que la gestion de bankroll est primordiale malgré le fait que "quand [elle] gagne, ça [lui] donne des idées". Joueuse "relativement récente" sur nos tables après avoir débuté chez la conccurrence, elle fait désormais partie des converties. "Je ne joue qu'ici et j'adore tout ! Je ne sais pas si c'est parce que je gagne autant mais je suis aux anges." Elle s'empresse d'ailleurs pour conclure de vanter notre offre de tournois 6-max, beaucoup plus plaisants que le reste selon elle. Au plaisir de t'y croiser de nouveau Ainhoita !

Les pages à suivre :

t @Winamax


in @Winamax


f Winamax


wtv Winamax TV


wtv Wam-Poker

Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Flegmatic_
Reporter Winamax
Reporter Winamax


Inscrit le: 15 Avr 2015
Messages: 1471

MessagePosté le: 17/03/2021 10:28   Sujet du message: Répondre en citant Signaler un Abus

MTT : les résultats d'un 14 mars de Funday

Romain Lewis runner-up du Grand Tournament, une victoire espagnole sur le Highroller, une surprise qui fait le plein : retour sur un dimanche de fun à plus d'1,4 million d'euros.

Romain Lewis est passé tout près

1 422 853 €. Les Sunday Funday défilent en cette période de couvre-feu toujours aussi propice mais les chiffres continuent de nous laisser coi. Grand Tournament, Purple, Highroller, Battle Royale, XTASE et Prime Time : tous ont assez nettement dépassé leurs garantis initiaux grâce à des rassemblements monstrueux. Presque 2 000 entrées sur le Highroller, plus de 3 000 sur le Battle Royale, 5 800 tout rond sur l'XTASE et plus de 11 000 sur le Prime Time... On se croirait en pleines Winamax Series !

Et s'il y en a un qui n'aurait pas dit non à un petit Magnum de champagne, c'est bien Romain Lewis. Longtemps dans le haut du classement, aux côtés de ces coéquipiers François Pirault (finalement 42e, pour 524 € + 1 204 €) et Pierre Calamusa (21e, 724 € + 763 €), il aborde la table finale en position favorable, parmi les leaders avec un peu plus de 50 blindes. Sauf que très vite, GiftedChild prend le contrôle des opérations. 133x133-1 en fait les frais dès la première main (7e, 2 892 € + 690 €), suivi peu après par Fliekertje (6e, 4 099 € + 3 287 €), avant que l'enfant doué ne craque les As de Say it Loud (5e, 5 789 € + 3 804 €) puis les Dames de etrangleur74 (4e, 8 155 € + 1 175 €). 




En position favorable pour conclure, avec plus de trois fois plus de jetons que ses deux adversaires, il se fait cependant grignoter son tapis, en ayant notamment la mauvaise idée de bluffer un rLewis plutôt serein avec brelan puis carré. Son histoire s'achève sur un banal lancer de pièce perdu contre notre pro, pour un gain final qui frôle tout de même les 20 000 €, dont plus de 8 000 € de bounties. Commence alors un heads-up final indécis entre Romain et le très discret petit pute (ce n'est pas très gentil). D'abord en tête puis repassé derrière, on pense que le Bordelais a fait le plus dur au moment de signer un hero call époustouflant sur la 73e main, mais une malheureuse quinte trouvée runner-runner par son adversaire le laisse agonisant. Il ne s'en relèvera pas, collectant 23 418 € au total, soit son "meilleur score depuis un moment". Habitué de nos tournois chers, runner-up d'un Series en septembre dernier, petit pute encaisse lui son plus gros gain chez nous, bien aidé par presque 9 000 € de primes : 25 064 €. Allez hop, un premier replay.

Comme Romain, un autre visage familier est passé tout près de la consécration sur ce Funday, il s'agit de Guantanam&ra. Multiple vainqueur de Highrollers et détenteur de deux pastilles WSeries, il a cette fois dû se contenter de la médaille d'argent sur le Purple, pour un quatrième score supérieur à 15 000 €, malgré un compteur de bounties riquiqui de 594 €. Il faut dire que tout est allé dans la poche de shakapouet, bourreau de ses six derniers adversaires en finale. De quoi faire de lui le plus gros gagnant de la soirée, avec ses 15 693 € de primes empochées en plus des 14 699 € à la gagne.




Il s'était chauffé la veille en remporant le Digestif, sa première victoire d'envergure sur nos tables après plusieurs finales sur quelques-uns de nos tournois brandés (Prime Time, Pour la Daronne, Monster Stack 10 €, Nuit Blanche) : cette fois Jorge333 est entré dans la cour des grands avec un sacre sur le Highroller obtenu au courage. Auteur d'une belle partition durant les 40 premières mains de la finale, il se retrouve avec deux fois moins de jetons en heads-up que l'ogre GigiBuffon78, intouchable leader. Pas de quoi faire peur à Jorge qui résiste à la force du poignet avant de gagner le flip de la survie et enfin de placer l'estocade finale. Pendant que Gigi allait chercher 20 845 € au fond de ses filets, lui s'offrait 24 776 € bien mérités.

Sur les autres principaux tournois de la soirée, saluons pêle-mêle le sacre de BOMBIT sur un Battle Royale une nouvelle fois couronné plus gros prizepool dominical. Vainqueur de l'XTASE puis troisième du Prime Time en ce début d'année, BOMBIT a ajouté 10 914 € aux 17 228 € de la première place pour signer un nouveau high score explosif. Santé également pour ReneArtois, qui a caracolé en tête de la quasi intégralité des 73 mains de la finale de l'XTASE, pour faire grossir sa caisse de 23 183 €. Toujours ça que les Allemands n'auront pas. Dernier mot enfin pour A-MARU-A, qui a bu Be water en heads-up (2e, 14 453 € + 3 036 €) malgré un large déficit en jetons, pour briller de mille feux sur le Prime Time. Habitué des Expresso Nitro, il a fait tourner la roue jusqu'au jackpot à plus de 20 000 €, à partir de seulement 25 €. Vous voulez tout revoir tranquillement ? Le tableau ci-dessous est fait pour ça.


Du sans plomb sans payer

Ou même du diesel. Ou même des chips, du soda, des chocolats et des chewing-gums s'il n'a pas de voiture. Toujours est-il que, via sa victoire sur le Sunday Surprise, Patenga va pouvoir dépenser jusqu'à 300 € par mois aux frais de la princesse, dans toutes les stations service d'une célèbre multinationale française. De quoi donner envie de réunir tous ses potes dans sa tire et d'aller fêter ça à l'autre bout de la France grâce aux quelques 10 000 € raflés en sus. Et on n'oublie pas le jacuzzi dans la maison de location !

SUNDAY SURPRISE 10 € - 14 665 inscriptions - Prizepool 131 985 €
Vainqueur : Patenga - 7 401 € + 2 667 €


P'tits one-outers, p'tites quintes flushs, p'tits As craqués, p'tites rivers magiques... C'est encore une fois un bon Top 5 des familles que l'on savoure ce lundi. Pour participer à notre petite sauterie hebdomadaire, envoyez-vous vos mains les plus mignonnes à multiplex@winamax.fr.


Vers l'infini et au-delà



Il est du genre à viser la stratosphère : 3e du Main Event au début du mois, vainqueur d'un XTASE Funday ou du Prime Time, FoldInSpace a encore fait briller son étoile dimanche, plus précisément dans l'XTREM, conquis après un re-entry pour 5 575 € devant le dernier runner-up du Main Event et finaliste Top Shark Chevre.Miel (second pour 3 946 €). M. Aurelius, ancien numéro un du Top 50 et runner-up d'un tournoi Wina Series l'an passé, a été sans pitié pour ses adversaires dans le Gladiator, en témoignent les 5 659 € de bounties récupérés dans l'arène en plus des 4 686 € de la première place.

Deuxième du Purple la semaine passée et vainqueur du Battle Royale l'année dernière, _Money_Maker a une nouvelle fois bien porté son nom dans le Rush Hour, qui lui rapporte 5 258 €, tandis que vin de Porto, qui avait déjà signé une perf à près de 50 000 € dans le Highroller des Wina Series de janvier, s'offre grâce au Top 50 pas loin de cent buy-ins pour tenter à nouveau sa chance dans cette épreuve lors de la prochaine édition de notre festival phare en avril. SkipLegDay, 5e du Main Event des K.O. Battles lundi dernier, a marché sur le Starter cette fois-ci, tandis que KingOfDijon a montré qu'on savait jouer au poker en Bourgogne dans le Go Fast. Omahaaha prouve qu'il n'est pas mal non plus en Texas Hold'em dans le Monster Stack 50 €, et Run2win1M avance d'un (petit) pas dans sa quête en collectant 2 953 € dans le Shooter.


Un bon barbecue d'hiver



Même dans le froid, on peut se faire un bon barbeuc : en tout cas, Mergues, déjà 6e du Tea Time début février après une victoire dans le Ninja l'an passé, a gagné de quoi dévaliser l'étal de son boucher (mais pas seulement) puisqu'il remporte cette fois le premier tournoi nommé pour un gain de 6 716 €. vemtranKKilo, qui s'était déjà gavé dans le Pour La Daronne ou le Totem, s'est encore bien rempli le bide à l'After Work (3 472 €), alors que Ziiqmund a ressuscité, à une ou deux lettres près, l'ancienne star des parties high-stakes online dans le Monster Stack 20 €. -ivreTonRSA- a prélevé son propre impôt dans le One Time (5 671 € exactement), tandis que LaManoDeD10S a une nouvelle fois trompé l'arbitre dans La Fièvre, malgré la VAR. 




Sly-jbzz, connu comme streamer de jeux vidéo et qui avait déjà battu notre WIP Moundir dans le Mounfight il y a un an, a cette fois tenu jusqu'au bout de l'épreuve signature de son malheureux adversaire, le Totem. NeinNeinNein a lui dit "JaJaJa" au Monster Stack 10 €, alors que xxsoGoodxx était à l'aise dans le carré VIP du Night Club. Alchemist_SR nous a concocté un Digestif dont lui seul a le secret, et Nver0neT1me semble lui plutôt spécialisé dans le Cocktail.


Bravo à tous pour vos performances du week-end et bonne chance pour cette semaine : même si les pubs sont fermés, on fêtera tout de même la St-Patrick aux tables de Winamax mercredi ! À lundi prochain pour un nouveau récap' !


Tous les tournois Winamax

Les pages à suivre :

t @Winamax


in @Winamax


f Winamax


wtv Winamax TV


wtv Wam-Poker

Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
m.arnou
Reporter Winamax
Reporter Winamax


Inscrit le: 17 Déc 2019
Messages: 247

MessagePosté le: 19/03/2021 15:37   Sujet du message: Répondre en citant Signaler un Abus

Votre week-end sur Winamax

Pas sûr que le 300 millionième Expresso tombe dès ce week-end, mais c'est certain : les tickets Winamax Series vont pleuvoir par milliers.

Vous voulez participer aux prochaines Winamax Series sans pour autant vider votre portefeuille ? On a ce qu'il vous faut : vous pouvez tenter votre chance sur l’un de nos nombreux tournois offrant des tickets pour les principaux MTT du festival ! Ce dimanche par exemple, ce sont plus de 1 000 tickets pour le 4 Million Event KO qui sont à gagner avec l’opération Road to 4 Million : ainsi, en plus de voir leurs garantis boostés pour l'occasion, le Sunday Surprise, l’After Work et le Prime Time (les deux derniers étant renommés Road to 4 Million 100k et 150k) feront pleuvoir les tickets sur leurs meilleurs joueurs. Mais ce n’est pas tout : du lundi au samedi, les tournois Road To Series offrent également une multitude de pass pour le 4 Million Event (grâce au Cocktail et à l'After Work remasterisés) ainsi que des buy-ins de 50 € pour le Mass Start (avec La Fièvre) et de 250 € pour le Mass Start Championship (avec le Top 50). Si là-dedans vous ne trouvez pas votre bonheur, il vous reste aussi toute une batterie de satellites standards pour gagner des buy-ins que vous pourrez utiliser sur les Wina Series. Plus qu'à faire votre sélection !

[img=82876,w=,h=]

Tiens, et d'ailleurs, en parlant de Winamax Series, qui auront lieu du 4 au 15 avril : vous saviez que le programme venait de sortir de notre manoir ? Attention, ça fait froid dans le dos : 21 millions d'euros garantis, 199 tournois prévus, des buys-in de 5 à 2 000 €, des variantes effrayantes et un 4 Million Event KO qui fait déjà flipper dans les chaumières. Allez, prenez votre courage à deux mains et allez voir ce qui se cache derrière notre porte grinçante, le jeu en vaut la chandelle.

Double évènement sur le Sunday Surprise de cette semaine. D'abord, de l'évasion (tout à fait bienvenue en cette période moitié couvre-feu, moitié confinement, 100% pénible) avec un voyage pour deux en Norvège pour découvrir les charmes de l'arctique tiré par des chiens de traîneaux. On a vu les photos, ça fait rêver. Et on rêve aussi devant la dotation garantie boostée : 150 000 €, dont 400 tickets pour le 4 Million Event des Winamax Series.

Nos experts sont formels : l'historique 300 millionième Expresso ne tombera pas ce week-end... Mais on va s'en rapprocher furieusement, et dans l'intervalle de très belles primes vont tomber en rafale. À l'heure où nous écrivons ces lignes, le Lingot numéro 298 370 000 vient de tomber : les jackpots s'enchaînent au rythme d'un par heure en moyenne (voire toutes les demi-heures en période de pointe) et ont déjà fait plusieurs centaines d'heureux. Des exemples ? Davicin1011, qui a quitté une table à 25 € enrichi de 25 000 €; DanaWhine, qui a pris 600 € sur une table à 10 €; ou encore 1234Manu1234, renfloué de 10 500 € sur une table à 50 €. Depuis les Expresso à 25 centimes jusqu'aux jackpots highstakes à 500 €, les Lingots peuvent tomber n'importe où et à n'importe quel moment !

Ils sont là pour vous divertir, vous faire vivre un bon moment de suspense pokéristique, et pourquoi pas vous apprendre deux ou trois trucs. Eux, ce sont les experts du Stream Gang. La triplette du week-end sur Winamax TV : le doyen du Team Davidi Kitai vendredi soir, suivi par Angelus samedi, puis enfin kvinzz1 dimanche soir. Sortez le pop-corn et installez-vous confortablement !

[img=82854,w=,h=]

Guillaume Diaz a quelque chose à vous dire. Quelque chose d'important, de très heureux, et de très proche. Pour ce faire, il a choisi une voie originale : se projeter 21 ans dans le futur, à Las Vegas... Un récit d'anticipation drôle et touchant à lire sur le blog du Team.

Ce n’est pas tous les jours qu’une grindeuse se met en évidence sur nos festivals phares : alors on a décidé d’en savoir plus sur Ainhoa, grande gagnante d’un titre K.O. Battles au début du mois. Joueuse amatrice, l’Espagnole fan d’Adrián Mateos nous raconte son one time, livre sa réflexion sur sa condition de femme dans le milieu du poker et dépeint sa vie de « récréative » dans un portrait dressé par la rédaction ibérique. Attention à ne pas tomber amoureux...

Le plus prestigieux de nos tournois réguliers a une nouvelle fois offert du grand spectacle cette semaine : car si deux pros W ont été éliminés aux portes de la finale, cette dernière, longue à se dessiner (la première élimination s’est faite désirer) a ensuite été le théâtre de sacrés rebondissements et de coups d’anthologie, avant qu’un certain peeepito0, déjà bien connu de nos services, ne croque définitivement l'épreuve pour plus de 30 000 € de gains. Si vous aussi vous voulez tenter d'avaler votre part des 150 000 € garantis lors de la prochaine édition du Main Event, elle débute dès ce dimanche à 16h avec 4 Days 1 sur les 6 au programme jusqu’à mardi 18h30. Aurez-vous aussi droit au triomphe romain ? 

Apprendre et se détendre

Avis à nos fans d'Expresso : notre Team Pro Borja Gross termine en beauté sa série de tutos sur le format en vous donnant les clés pour perfer durablement sur les tables high-stakes de notre fameux plan à trois. Soif d’apprendre, mais plutôt en MTT ? Matez-vous plutôt le replay de la dernière session d’Angelus dans le Stream Gang. Mais si vous êtes adepte d’un poker plus léger, vous passerez un bon moment devant la seconde édition de la Winamax Arena et son sémillant casting, ou en hallucinant devant les coups spectaculaires de notre Top 5 des mains de la semaine.

Bonne chance à tous sur nos tables ce week-end !

Les pages à suivre :

t @Winamax


in @Winamax


f Winamax


wtv Winamax TV


wtv Wam-Poker

Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
BenjoDiMeo
Reporter Winamax
Reporter Winamax


Inscrit le: 06 Juil 2007
Messages: 34234

MessagePosté le: 22/03/2021 14:40   Sujet du message: Répondre en citant Signaler un Abus

300 Millionième Expresso : on y est presque !

Il est attendu pour mardi. En attendant, petit récap' des plus gros gagnants d'une course vers un jackpot historique.




Dernière ligne droite dans la course vers le 300 Millionième Expresso ! Le compte à rebours avait débuté il y a une semaine tout pile : depuis, 233 Lingots se sont matérialisés sur nos emblématiques Sit&Go à jackpot à toute heure du jour et de la nuit, multipliant les gains de centaines de veinards. Au rythme où défile actuellement le compteur - au moins un Lingot toutes les soixante minutes en journée, jusqu'à trois par heure en période de pointe - on peut estimer que le 301ème et dernier Lingot, correspondant au chiffre historique de 300 millions d'Expresso joués, va faire son apparition mardi en début de soirée... En attendant ce grand moment, découvrez ci-dessous les plus grosses tables tombées depuis sept jours.

Les 10 plus gros lingots (jusqu'au 22 mars 15h)



Davicin1011 a ouvert le compteur des Lingots lundi dernier. Il reste le plus gros vainqueur de l'opération jusqu'à aujourd'hui... en attendant que le record soit battu sur la 300 millionième table ?




Vous l'aurez constaté : pour s'offrir les plus gros Lingots, il faut jouer des tables assez couteuses (mention spéciale à Sokeripoika, qui a réussi à se faire frapper par la foudre par deux fois). Mais vous vous demandez peut-être : où sont les plus grosses tables ? Réponse : nulle part, pour l'instant ! Hé oui : les Dieux du poker ont jusqu'ici oublié de récompenser les habitués des Expresso à 100, 250 ou 500 €. En revanche, quantité de Lingots sont tombés sur les plus petites tables, de 0,25 centimes à 5 € - avec des jackpots un poil moins élevés, évidemment.

Sur quel buy-in va tomber le 300 millionième Expresso demain ? Volume oblige, le jackpot le plus attendu de l'année a plus de chances de tomber sur une petite table. Mais souvenez-vous : il y a un an jour pour jour, la milestone précédente, celle du 200 millionième Expresso, était tombée sur un Sit&Go à 25 € l'entrée, permettant à un certain IAmGr00t de décrocher un pactole de 40 000 €... Quoi qu'il en soit, peu importe le buy-in, le gagnant du 300 Millionième Expresso va multiplier sa mise par au moins 300... Un rapport qui montera peut-être jusqu'à x 5 000 !

300 Millionième Expresso : retrouvez tous les Lingots en replay

Les pages à suivre :

t @Winamax


in @Winamax


f Winamax


wtv Winamax TV


wtv Wam-Poker

Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
BenjoDiMeo
Reporter Winamax
Reporter Winamax


Inscrit le: 06 Juil 2007
Messages: 34234

MessagePosté le: 24/03/2021 08:04   Sujet du message: Répondre en citant Signaler un Abus

Main Event : LeCorina19 les a rendus malades

Patient mais agressif, il remporte 32 000 € en n'ayant éliminé que deux joueurs en finale. On découvre sa méthode en replay.




De la profondeur, la finale du Main Event en avait à revendre d'hier soir : 435 blindes réparties entre les sept derniers joueurs, deux d'entre eux en possession de plus de cent. Hors de question, donc, pour les nombreux détenteurs de gros tapis de se faire éliminer avant LostTheGreg, lanterne rouge à l'entame de la dernière table avec 10 BB. Ce dernier ne survivra pas à son premier move, tenté au bouton après six mains. L'autre short-stack de la table, Sigmaalgebra (titré en turbo sur les Winamax Series en 2019), aura plus de chance sur son premier coup à tapis préflop (main #10) mais rendra les jetons quelques orbites plus tard sur un setup absolument inévitable (main #28). À une table désormais réduite à cinq joueurs, seul Mr.UguiBugui affichait un stack un poil en dessous de la zone de confort (22BB). Le récent vainqueur KO Battles s'engagera assez rapidement (main #41) avec une paire de 9 noire, battue sur la rivière par le As-Dame d'un OnceDead s'emparant officiellement du chip-lead.

Quatre joueurs, nous y sommes : les gains à cinq chiffres ! Chacun possède entre 40 et 60 blindes, et à ce stade d'une finale, le poker se transforme en un jeu de jetons plutôt qu'un jeu de cartes, où les relances et sur-relances doivent être calibrées avec minutie. À ce petit jeu, Excellior va perdre de précieuses plumes, osant le 4-bet préflop avec un As faible mais n'ayant pas le courage d'aller jusqu'au bout de son intuitition face à un OnceDead transformant avec talent une petite paire en un bluff lucratif (main #46). Peu après, Excellior devra une nouvelle fois abandonner un pot de bonne taille (main #50). Tombé à 20 blindes, celui qui était chip-leader en début de TF attendra patiemment une belle main pour s'engager préflop... pour aussitôt se prendra un bad beat épouvantable par OnceDead, encore lui (main #66).

La phase de jeu à trois s'étalera sur une belle durée (plus de quarante mains) : dans un premier temps, LeCorina19 consolidera son chip-lead grâce à un timing d'agression soigneusement étudié, mais devra concéder du terrain après un bluff raté face au short-stack Put0C0letas (main #84) et un tirage injouable face à OnceDead (main #102). Ce dernier redonnera le contrôle au futur vainqueur (qui, il faut le noter, n'avait encore éliminé personne en finale jusqu'ici) après une tentative de bluff aux résultats désastreux (main #110). Il était deux heures du matin passées : l'heure pour Put0C0letas d'aller se coucher, enrichi de 16 176 € mais probablement insatisfait après un As-Roi craqué par Roi-4 de trèfle (main #114). Titré sur les Series et le Pokus en 2020, OnceDead ne parviendra pas à ajouter un trophée à son armoire : LeCorina19 n'aura eu besoin que de quatre mains pour le délester de ses 23 blindes, et s'adjuger la gloire éternelle sur notre tournoi emblématique... en plus d'un pactole de 31 825 € !





Classement complet du Main Event

Plus que onze soirées à patienter avant le retour des Winamax Series ! En attendant, pourquoi ne pas réviser vos gammes sur notre plus gros tournoi hebdomadaire ? Le Main Event sera de retour dès dimanche, fidèle au poste avec ses 150 000 € de dotation minimum et six Day 1 programmés entre dimanche 16h et 18h30.

Le Main Event sur Winamax

Les pages à suivre :

t @Winamax


in @Winamax


f Winamax


wtv Winamax TV


wtv Wam-Poker

Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Montrer les messages depuis:   
Surveiller les réponses de ce sujet Précédente  1, 2, 3 ... , 355, 356, 357  Suivante
Aller à la page :
Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Index des Forums -> Les News du Poker

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum
visit counter