Se connecter
S'inscrire





Vegas Show - WSOP 2017 - Main Event - 5
Répondre au sujet    Index des Forums -> Vegas Show - WSOP 2017
Surveiller les réponses de ce sujet Précédente  1, 2
Aller à la page :
Auteur Message
BenjoDiMeo
Reporter Winamax
Reporter Winamax


Inscrit le: 06 Juil 2007
Messages: 33855

MessagePosté le: 16/07/2017 05:45   Sujet du message: Intenable Messina Répondre en citant Signaler un Abus

Intenable Messina

Blindes 20 000/40 000 ante 5 000

Valentin Messina

Parti manger avec un tapis costaud de 6,475 millions, Valentin Messina ne s'est pas reposé sur ses lauriers à son retour à table. Bien au contraire. Le dernier de nos qualifiés online s'est même montré hyperactif avec, au bout du compte, un résultat contrasté. Valvegas a commencé par perdre deux millions de jetons dans un coup où, après avoir ouvert et vu le siège 8 défendre sa blinde, il a payé trois sacoches à 175 000, 600 000 et 1,2 million sur un board 1044QK et montré As-Roi. Dommage, son adversaire était bel et bien en value tout du long avec un A4 chanceux dès le flop.

messina comel

Quelques minutes plus tard, Valentin se retrouve impliqué dans un coup contre l'autre Français de sa table, Sébastien Comel. Après une ouverture à 90 000 en début de parole payée deux fois, dont Valentin au hi-jack, Seb' prend le spot et relance à 415 000. Seul son compatriote reste dans le coup. Comel c-bet ensuite à 425 sur un flop 4KJ, et puis tout le monde se calme sur un turn 9 et une rivière 7 où rien n'est misé. Sebastien retourne alors Q9... et remporte ce coup, Valentin ne pouvant montrer mieux. "Il a souvent As-Dame, glisse alors celui qui était chipleader tricolore ce matin. Ou peut-être une paire de 8." Toujours est-il que lui s'en sort bien dans l'histoire, et remonte à 3,45 millions.

Mais Valentin n'en reste pas là et se chauffe ensuite avec le siège 6, le fameux joueur à la casquette "Be Humble" et qui a décidé de se payer ce tournoi grâce à ses gains au blackjack. Fidèle à sa réputation de gambleur, ce dernier a payé une ouverture de Valentin, le c-bet sur un flop 9A7 puis un check/raise à tapis - soit environ un million de plus - du Français sur un turn 6. "Fichtre !", a-t-il lâché - ou était-ce un autre mot en "F" ? - en voyant Valentin retourner AQ, quand lui ne peut montrer que AJ. La rivière 3 ne vient pas à son secours et Valentin en profite pour se refaire la cerise.

Pollak contrôle

pollak
Benjamin Pollak a disputé deux pots qu’on considèrera d’importance depuis la reprise du dinner break. Sur le premier, le Roumain Cosmin Joldis relance à 85 000, premier de parole. Le Français est au CO et 3-bet à 220 000. La parole revient au Roumain, qui surrelance à 485 000. C’est payé par Pollak. Sur le flop KT5, c’est le calme plat, aucun jeton n’est envoyé au milieu de la table. Il faut attendra la turn 6 pour voir Pollak proposer une mise de 375 000 derrière le check de Cosmin. Ce dernier paie pour voir un 8 sur la rivière. Il check encore et Pollak lui met la pression maximale en annonçant tapis (désolé pour les montants, mais même les joueurs eux mêmes ne savent pas toujours). Tank, tank, tank… et fold. Pollak empoche la mise.

Mais quelques instants plus tard, Ben va recracher 400 000, soit 10 blindes, en faisant doubler son voisin Russe Andrey Pateychuk sur un flip moustache, paire de 8 contre Roi-Valet chez le Français. Pollak pointe à 4 millions, tout va encore très bien, merci.

Reard se value cut

reard carrel
Terminé la table télévisée, Alexandre Reard est reparti s’installer au milieu des autres tables… avec toujours Charlie Carrel à sa gauche. Et Alex a simplement perdu un petit pot récemment, avec Roi-Dame contre As-Roi sur un flop hauteur Roi. Certains auraient perdu une tonne de jetons, Alexandre n’a simplement laisser filer "que" 500 000. Il lui reste 2,1 millions, pas de quoi l’inquiéter plus que cela.

L'aura Craft

Mickey Craft

Mickey Craft est mort comme il a vécu : après avoir monté un énorme tapis suite à une série de coups à dormir debout au cours des 48 dernières heures de la partie, le fantasque Américain a sauté en table télé juste avant la pause-dîner, avec la main fétiche des Winamax Live Sessions : 7-2 off ! Une poubelle avec laquelle il a relancé (!) puis payé un 3-bet (!!), avant de pousser son tapis sur un flop 7-6-4. En face, Michael Ruane s’est empressé de payer avec une paire de 9 qui a tenu jusqu'au bout. Craft, qui avait passé la journée à appeler le serveur pour commander tournée après tournée de vodkas, est revenu dans la Brasilia Room au retour du dîner, les bras chargés d'un plateau de shots de tequila. Une belle sortie pour un joueur qui rentrera probablement dans l'histoire du Main Event 2017, malgré une sortie en 146e place, loin de la table finale.

Chaque année, le Main Event voit des joueurs sortant des sentiers battus briller sous le feu des projecteurs du podium télévisé. Le plus souvent des amateurs, ces « wild cards » ont pour eux une bonne dose de courage (d'inconscience, diront certains) e et apportent une touche d’imprévisibilité bienvenue au milieu du jeu GTO ultra-calibré des pros, avec des bluffs énormes sans équité, des merguez 3-bet avant le flop, une bonne dose de réussite, et des overbets pouvant partir à tout moment.

Quand ça marche, c’est magnifique : dans le cas contraire, c’est ridicule. Dans les deux cas, c’est hautement divertissant pour le spectateur. Disons le : Mickey Craft a été éliminé trop tôt de ce Main Event ! Quelqu’un le remplacera t-il dans le rôle d’emmerdeur de pros ?

Anecdotes, statistiques et citations à la con

 56,35$ : la somme remportée par un reporter Winamax au cours de la pause-dîner. Le méfait a été commis à l'aide d'une machine à sous Le Parrain. La décence nous interdit de vous révéler les sommes perdues par ses deux collègues durant le même laps de temps.

damian salas
Damian Salas a récupéré sa place de chipleader. Il est désormais en possession de 9,4 millions.

Ils remportent 53 247$ :

Randy Lew

135e Michael Addamo (Australie)
138e Sergio Castellucio (Italie)
145e Tracy Nguyen (USA)
146e Mickey Craft (USA)
148e Max Pescatori (Italie)
159e Randy Lew (USA)

Ils remportent 46 096$ :

166e Sam Stein (USA)
170e Kyle Bowker (USA)
172e Eoghan O’Dea (Irlande)
181e Romain Arki (France)
191e Greg Mueller (Canada)
195e Dominik Nitsche (Allemagne)

Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
BenjoDiMeo
Reporter Winamax
Reporter Winamax


Inscrit le: 06 Juil 2007
Messages: 33855

MessagePosté le: 16/07/2017 06:50   Sujet du message: Pollak en apesanteur Répondre en citant Signaler un Abus

Pollak en apesanteur

110 joueurs restants
Blindes 25 000/50 000 ante 5 000


Pollak
Lui-même a peine à le croire, mais les faits sont là : à 21h, heure locale, Benjamin Pollak est bel et bien vivant dans ce Main Event, deep into le plus gros tournoi du monde à moins de 120 joueurs restants, lui qui avait entamé le Day 5 avec à peine douze blindes ! Une période noire désormais loin derrière le cash-gameur pro, qui n'en finit plus de collectionner les gros pots aujourd'hui. Le dernier en date est simple à raconter : une confrontation préflop KK/88 contre le polonais Pawel Brzeski. Le vainqueur de l'event online du WSOP Circuit Paris, (qui a 4-bet all-in après un call d'un adversaire et un 3-bet de Pollak) disposait d'environ deux millions de tapis qui sont directement allés s'ajouter au total de Pollak après un board As-Valet-4-10-6, portant son stack à plus de six millions, soit 120BB !

On compte donc désormais trois joueurs dans le Top 10, à trois heures de la fin du Day 5... Dites donc, il ne serait pas un peu temps de se réjouir un poil ?

Comel de crâne

Comel
Sébastien Comel ouvre en milieu de parole et se fait payer trois fois : cut-off, bouton et petite blinde. Son c-bet sur un board 528 chasse le cut-off et la SB, mais pas le bouton. Le turn 2 est checké par les deux joueurs. La rivière est un 4 et Comel tente une praline à 600,000. Son adversaire ne s'en laisse pas compter, annonçant all-in pour 1,6 million au total.

Trop cher pour Comel, qui abandonne. Le chip-leader français en début de Day 5 aborde la dernière pause de la journée avec un stack réduit à 1,86 million, ce qui représente 37 blindes.

Réaction attendue

alex reard
Les heures passent et le tapis d’Alexandre Reard ne décolle plus. Pire, Alex glisse gentiment dans une zone dangereuse. Avec 1,5 million en sa possession, soit 30 blindes à la reprise, et un Charlie Carrel toujours aussi actif à sa gauche, Alex ne va plus trop pouvoir se permettre de faire d’erreur : "C’est fou le nombre de fois où il a call muck, et pourtant, regarde, il a toujours autant de jetons." La décontraction de l’Anglais commence à titiller le Parisien : "Tout à l'heure, j'open, et il me demande : "T'as vu mes cartes ?" Je lui répond que non, et je lui demande s'il aurait vraiment relancé avec une paire d'as. Il m'a répondu que oui, et qu'il ferait même tapis." Ça sent le règlement de compte à venir en tête à tête tout ça.

Anecdotes, blindes et statistiques

"I don't know a better game in the world but this game sucks!" Ou autrement dit dans la langue de Molière : "Je ne connais pas de meilleur jeu au monde mais ce jeu est horrible !" - Signé : un joueur à la table 720, après qu'un joueur a doublé son tapis avec As-Dame contre une paire de Rois. Le poker, ce jeu que l'on aime détester.

"J’ai un petit problème, dis moi : Charlie Carrel est dans ma draft, tu crois que je dois le bust ?" - Signé : un Alexandre Reard bien embêté d’avoir l’un de ses poulains à sa table.

Sept ans après être passé pro, Antoine Saout continue de nous raconter ses coups de poker avec bonhomie et l'air de ne pas y toucher, comme à l'époque de son tout premier deep run sur le Main Event, alors qu'il était encore un illustre inconnu de 25 ans. "J'ai overbet deux fois le pot sur la rivière... Il y avait 700,000 dans le pot, le mec avait 1,4 million... J'ai fait tapis... Le board était J-9-8-7-6 avec trois carreaux." La main d'Antoine ? "Dame-Valet transformé en bluff." C'est avec ce genre de coups que l'on peut faire troisième du plus gros tournoi du monde (en 2009) puis 25e (en 2016), puis... Pour ce qui est de 2017, on ne sait pas encore, mais toujours est-il que les choses sont bien parties.

Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
veunstyle72
Reporter Winamax
Reporter Winamax


Inscrit le: 20 Mai 2016
Messages: 4

MessagePosté le: 16/07/2017 08:00   Sujet du message: Sous la barre des 100 joueurs Répondre en citant Signaler un Abus

Sous la barre des 100 joueurs

Blindes 30 000/60 000 ante 10 000

Lamb, le retour

ben lamb
Alors que la barre de la centaine de joueurs restants vient d'être franchie, il reste encore plusieurs joueurs ayant déjà atteint la table finale de ce Main Event. Antoine Saout en fait partie bien évidemment, mais pas que : Ben Lamb (finale en 2011), Michael Ruane (2016) et Kenny Hallaert (2016) sont toujours en course pour s'immiscer une seconde fois sur la dernière table de ce tournoi. Pour Ruane et Hallaert, il s'agirait d'un back-to-back que seul Mark Newhouse a réussit jusque là, avec la réussite qu'on lui connait (il a terminé deux fois 9e, en 2013 et 2014.

Le premier cité dans cette liste de trois joueurs, Ben Lamb, n'a pratiquement pas participé aux autres tournois de ces championnats du monde 2017, et a préféré garder toute sa chance pour le Big One. Bien lui en a pris, puisqu'on le retrouve actuellement avec un tapis de 3,8 millions et toujours cette aisance à table qui le caractérise parfaitement. Il vient récemment d'éliminer un joueur, avec KK contre JJ à tapis préflop, et a tranquillement encaisser le tapis de 735 000 de son adversaire.

A contrario, Jake Balsiger a quitté le tournoi en 107e position, lui qui avait terminé 3e en 2012, l'année de Greg Merson. Désormais, ils ne sont donc plus que trois en course pour réaliser l'improbable, et Antoine Saout est de loin le joueur le mieux positionné. Mais bon, comme il est aussi écrit dès la première ligne de ce paragraphe : il reste encore une centaine de joueurs en course.

jacob balsiger
Jake Balsiger, 3e de l'édition 2015, n'a pas été aussi verni que Ben Lamb, son tournoi s'arrête à la 107e place

Six français dans le Top 100 !

Français Top 100
Félicitations à Valentin Messina, Nicolas Cardyn, Alexandre Réard, Sébastien Comel, Benjamin Pollak et Antoine Saout : ils entrent dans le Top 100 du Main Event, surclassant ainsi 98,6% des participants à l'épreuve ! Il reste encore beaucoup de chemin à parcourir pour véritablement entrer dans l'histoire du poker, mais en l'état, la performance n'est pas mince. C'est la troisième fois qu'Antoine Saout arrive à ce stade de la partie. Pollak, lui, avait atteint la 27e place en 2013, l'année de la finale de Sylvain Loosli.

Français ITM

Anecdotes, statistiques et citations à la con

0. Comme le nombre de femmes restantes dans ce tournoi, après les éliminations des trois dernières en course, Tracy Nguyen (145e), Jessica Ngu (108e) et Yuan Li (105e). Et même si cette année le field était plus étoffé enterme de joueurs, il n'empêche qu'aucune d'entre elles n'a réussi à faire mieux que Gaëlle Baumann en 2016 (102e).

Ils remportent 53 247$ :

107e Jake Balsiger (USA)
108e Jessica Ngu (Singapour)
109e JP Kelly (UK)
111e Andrey Pateychuk (Russie)
125e Patrick Lavecchia (USA)

Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Flegmatic_
Reporter Winamax
Reporter Winamax


Inscrit le: 15 Avr 2015
Messages: 756

MessagePosté le: 16/07/2017 09:20   Sujet du message: Réarmé Répondre en citant Signaler un Abus

Réarmé

Alexandre Reard multiplie son tapis par plus de cinq !
Blindes 30 000/60 000 ante 10 000
Il reste 89 joueurs, et une heure à jouer dans le Day 5

Alex Reard

Après un peu plus d'une heure sans grande agitation autour des dernières tables de ce Main Event, on ne vous cache pas que l'on commençait un peu à trouver le temps long. Et puis la table 704 vient de nous offrir ce qui s'appelle un bon gros retour de variance, sous la forme d'un setup en bonne et due forme. Au programme, pas moins de trois joueurs impliqués dans un coup à tapis préflop, avec dans le rôle principale, Alexandre Reard. Premier de parole, le Parisien ouvre d'abord à 150 000, et voit le joueur au hi-jack lui revenir dessus pour 360 000. À peine le temps de dire "ornithorynque" que la petite blinde se réveille et annonce "tapis" pour un peu plus de 800 000. Aucune hésitation chez Alex, qui reshove et se fait payer dans la seconde par le hi-jack. Messieurs, les jeux s'il vous plait :

Alexandre Reard : paire de Rois
Small blind : paire de Dames
hi-jack (qui couvre tout le monde) : paire de Valets

Le rail français - composé entre autres des irréductiles Anthony Picault et Victor Saumont ainsi que Rémi Castaignon ou encore Jean Montury - se précipite alors vers la table de leur poulain avant de se voir refouler par la sécurité. Eux comme Alex ne tremblent pas longtemps, le flop arrivant 3K3 pour placer les adversaires du Français déjà presque drawing dead. Le turn 6 et la rivière 8 confirment tout cela.

Réard

Mais l'embellie ne s'arrête pas là ! La dernière main avant le dernier break de la journée s'apprête à nous faire vivre un nouveau scénario rocambolesque. Tout commence par une ouverture du joueur premier de parole, immédiatement relancée par son voisin de gauche à hauteur de 350 000. Un cran plus loin, Alex se contente de payer, mais le relanceur initial ne l'entend pas de cette oreille, et fait monter les enchères à 1,39 million. C'est beaucoup, trop en tout cas pour UTG+1 qui abandonne, mais pas pour Alex qui envoie son tapis dans la foulée, pour environ 3,2 millions effectifs. 

Réard Caméras

À ce moment-là, cela fait longtemps que les caméras d'ESPN ont débarqué autour de la table pour ne rien perdre de ce qui peut potentiellement être l'un des plus gros pots du tournoi. Il faut plusieurs minutes et une longue bataille de regards à l'adversaire d'Alex pour rendre ses cartes au croupier. "Oui, tu les as..." souffle-t-il, visiblement convaincu que le Français détient une paire d'As. Nous ne le saurons probablement jamais - ou en tout cas nous aimons maintenir le mystère - mais toujours est-il qu'Alexandre Reard grimpe à 5,2 millions, sans aucune carte affichée sur le board, et sans showdown. Avec une petite heure restant à jouer sur ce Day 5, Alex prend une sérieuse option sur un siège au sixième jour du Main Event des WSOP.

Quand le doute s’installe

sebastien comelLa fin du niveau ressemblait à un véritable chemin de croix pour Sébastien Comel. Un coup lui a particulièrement fait mal à la toute fin du niveau 26. Derrière un open à 180 000, soit trois fois le montant de la blinde, il décide de défendre une paire de Neuf. Puis sur un tableau A547K, Sébastien a payé 280 000 au flop, 450 000 sur la turn avant de se prendre un dernier parpaing de 1 025 000 dans le nez. Le Français prend alors le temps de la réflexion nécessaire, le genre de chose qui plait énormément aux caméras d’ESPN. Pendant que Seb se refait le coup, j’observe alors son adversaire. C’est important les tells en live, vous n’apprenez rien en lisant cette phrase. Et pour le coup, son adversaire montrer quelques signes… de faiblesse ? De force ? A Sébastien de juger : Il tire très fort sur sa paille pour siffler son cockatil, reste planqué derrière ses lunettes, ne lâche pas un mot... avant de demander le time contre Sébastien au bout de deux minutes. Alors, bluff ou pas ? Sébastien a fini par rendre sa main au croupier, ce qui a permis à son adversaire de souffler un bon coup : « Whooo, tu m’as fait transpirer », glisse-t-il à Comel, avant de claquer J8 sur la table, pour un tirage couleur manqué. Sébastien fait la moue : « Si je paie turn, je ne dois pas fold river. » Dans la foulée, Sébastien a relancé une nouvelle main et s’est immédiatement fait 3-bet par son voisin. La pause est sifflée et après 2 minutes de réflexion, Sébastien Comel préfère rendre ses cartes et partir en pause. Un break qui risque de lui faire grand bien avant de conclure du mieux possible ce Day 5. 

Anecdotes, statistiques et citations à la con

"J'ai quatre enfants à la maison, j'essaie de faire en sorte qu'ils me manquent, mais je ne veux pas rentrer chez moi, je veux rester ici." - Signé : Arash Ghaneian, qui a doublé face à Marcel Luske, remportant son lancer de pièce avec As-Dame contre la paire de 10 du Néerlandais, qui chute ainsi à 1,7 million.

dario sammartinoDario Sammartino est l'un des visages les plus connus du field, mais malheureusement pour le spectacle, il n'a pas énormément de jetons. Sur la photo, on le voit faire un move qu'il a déjà effectué plusieurs fois, all in. Son adversaire a passé, et son rail, emmené par Mustafa Kanit, a pu lâcher les chevaux en gueulant un bon coup. Quelques instants plus tard, c'est Connor Drinan qui s'est levé pour venir lui glisser quelques mots : "Ne me lâche pas bro stp, tu es le dernier joueur avec qui j'ai swap." "Quoi, mais tu n'as pas swap avec Charlie Carrel aussi ?" "Si mais bon, tu penses vraiment qu'il va gagner ce tournoi ?" 


_________________
Ni Dieu, ni maître, mais des frites bordel
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
owned27
Meneur de jeu
Meneur de jeu


Inscrit le: 20 Mai 2011
Messages: 1040

MessagePosté le: 16/07/2017 09:53   Sujet du message: Répondre en citant Signaler un Abus

Allez GL les frenchies , Antoine choisit bien son tournois a deeprun chaque année ! Smile une TF , une 27eme place , et la encore au Day 6 sur le plus beau tournois du monde

GG et gl alex Reard aussi et les autres
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
25cookies
Hall of Fame
Hall of Fame


Inscrit le: 23 Sep 2008
Messages: 5835

MessagePosté le: 16/07/2017 10:22   Sujet du message: Répondre en citant Signaler un Abus

Jimmy Guerrero toujours in à 16 left du little one for one drop.
_________________
[quote="Hyppo"]
Je pense qu'au poker si t'es pragmatique / rationnel, t'as pas besoin de compter sur la chance. C'est seulement quand tes choix t'entrainent dans des situations inconfortables que t'as besoin que la chance vienne à ta rescousse.[/quote]
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
BenjoDiMeo
Reporter Winamax
Reporter Winamax


Inscrit le: 06 Juil 2007
Messages: 33855

MessagePosté le: 16/07/2017 10:35   Sujet du message: 6 français au Day 6 du Main Event Répondre en citant Signaler un Abus

6 français au Day 6 du Main Event

Français du Day 6
C'est fait ! Six joueurs français sont au Day 6 du Main Event des World Series of Poker. En attendant la publication de notre compte-rendu de fin de journée, on vous livre les stacks :

Antoine Saout 8,26 millions
Alexandre Réard 6,1 millions
Benjamin Pollak 5,7 millions
Valentin Messina (Qualifié Winamax) 4,995 millions
Sébastien Comel 3,1 millions)
Nicolas Cardyn (Vainqueur KING5) 2,545 millions


89 joueurs restants sur 7221 au départ
Blindes 40 000/80 000 ante 10 000
Tapis moyen 4,24 millions
Prix assuré 72 514$

Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
mheudb
Vétéran
Vétéran


Inscrit le: 08 Sep 2010
Messages: 3703

MessagePosté le: 16/07/2017 10:48   Sujet du message: Répondre en citant Signaler un Abus

25cookies
Citation:

Jimmy Guerrero toujours in à 16 left du little one for one drop.


+ de news possible ?

The main event will be French make rever us...

_________________


Votre Forum/ Web Tv / 3DMAX
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Flegmatic_
Reporter Winamax
Reporter Winamax


Inscrit le: 15 Avr 2015
Messages: 756

MessagePosté le: 16/07/2017 11:50   Sujet du message: 85 joueurs franchissent le Day 5, dont 6 Français Répondre en citant Signaler un Abus

85 joueurs franchissent le Day 5, dont 6 Français

Top 10

robin hegele

1. Robin Hegele (Allemagne) 9 990 000
2. Joshua Horton (USA) 9 360 000
3. Max Silver (UK) 8 665 000
4. Frank Crivello (USA) 8 500 000
5. Damian Salas (Argentine) 8 400 000
6. Daniel Ott (USA) 8 320 000
7. Karen Sarkisyan (Russie) 8 270 000
8. Antoine Saout (France) 8 260 000
9. Randolph Pisane (USA) 8 105 000
10. Joseph Dipascale (USA) 7 450 000

6 Français

Alexandre Reard

8. Antoine Saout 8 260 000
19. Alexandre Réard 6 100 000
23. Benjamin Pollak 5 700 000
30. Valentin Messina (Qualifié Winamax) 4 995 000
45. Sébastien Comel 3 100 000
62. Nicolas Cardyn (Vainqueur KING5) 2 545 000

Reste du field (sélection)

ben lamb

22. Michael Krasienko (USA) 5 710 000
25. Bryan Piccioli (USA) 5 400 000
26. Wesley Pantling (USA) 4 745 000
32. Ben Lamb (USA) 4 725 000

dario sammartino

35. Kenny Hallaert (Belgique) 4 370 000
40. John Hesp (UK) 4 060 000
41. Brandon Meyers (USA) 3 905 000
44. Matthias De Meulder (Belgique) 3 825 000
47. Michael Ruane (USA) 3 450 000
49. Connor Drinan (USA) 3 360 000
60. Dario Sammartino (Italie) 2 585 000
66. Marcel Luske (Pays Bas) 2 290 000
73. Kevin Song (USA) 1 965 000
84. Michael Finger (Autriche) 890 000

Ils nous ont quitté lors du Day 5

Parmi les têtes de série à nous avoir quitté aujourd'hui, notons bien sûr celle de notre Davidi Kitai national, éliminé sur un ultime bad beat avec une paire de Rois, nos deux Français Laurent Patroni et Romain Arki, ainsi que la dernière féminine de ce field, la Canadienne Yuan Li. Enfin, un big up tout particulier à celui qui a dynamité ce Main Event le temps de quelques heures, le fantasque et sympathique Mickey Craft, parti comme il aura vécu son tournoi, avec panache et un shot de tequila à la main. À la tienne !

Yuan Li

87e Vitaly Lunkin (Russie) 72 514$
88e Charlie Carrel (UK) 72 514$
105e Yuan Li (Canada) 53 247$

Mickey Craft

108e Jessica Ngu (Singapour) 53 247$
111e Andrey Pateychuk (Russie) 53 247$
146e Mickey Craft (USA) 53 247$
148e Max Pescatori (Italie) 53 247$
159e Randy Lew (USA) 53 247$

Davidi Kitai

181e Romain Arki (France) 46 096$
195e Dominik Nitsche (Allemagne) 46 096$
205e Laurent Patroni (France) 46 096$
210e Matthew Moss (UK) 46 096$
221e Sam Chartier (Canada) 46 096$
223e Davidi Kitai (Belgique, Team Winamax) 46 096$

231e David Pham (USA) 40 181$
241e Isaac Haxton (USA) 40 181$
251e Kathy Liebert (USA) 40 181$
267e Timothy Adams (USA) 40 181$
284e Chino Rheem (USA) 40 181$
285e Tom Cannuli (USA) 40 181$

Tableau de bord
89 joueurs restants sur 7 221 au départ
Blindes 40 000/80 000, ante 10 000
Tapis moyen 4,24 millions
Prix assuré 72 514$


_________________
Ni Dieu, ni maître, mais des frites bordel
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
25cookies
Hall of Fame
Hall of Fame


Inscrit le: 23 Sep 2008
Messages: 5835

MessagePosté le: 16/07/2017 11:50   Sujet du message: Répondre en citant Signaler un Abus

mheudb a écrit:
25cookies
Citation:

Jimmy Guerrero toujours in à 16 left du little one for one drop.


+ de news possible ?

The main event will be French make rever us...


Il reviendra demain Very Happy
Reste 12 joueurs

Matt Berkey US 12,000,000
Giuseppe Pantaleo DE 5,175,000
Martin Lesjoe NO 5,085,000
Ricardo Ramos BR 3,380,000
Samuel Vonkennel US 2,995,000
Kyle Shappelle US 2,845,000
Richard Dixon US 2,785,000
Alexander Haber JM 2,615,000
Dejuante Alexander US 1,840,000
Jimmy Guerrero FR 1,800,000
Adrian Moreno US 1,800,000
Alexandros Papadopoulos GR 1,700,000

Le 12eme prendra 35k et le1er 500k
Source pokernews.

_________________
[quote="Hyppo"]
Je pense qu'au poker si t'es pragmatique / rationnel, t'as pas besoin de compter sur la chance. C'est seulement quand tes choix t'entrainent dans des situations inconfortables que t'as besoin que la chance vienne à ta rescousse.[/quote]
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Sylleo
Hall of Fame
Hall of Fame


Inscrit le: 13 Juil 2010
Messages: 5970

MessagePosté le: 16/07/2017 11:53   Sujet du message: Répondre en citant Signaler un Abus

25cookies a écrit:
Jimmy Guerrero toujours in à 16 left du little one for one drop.


10e/12 a priori d'après wsop.com
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Voir son Blog Envoyer un message privé
BenjoDiMeo
Reporter Winamax
Reporter Winamax


Inscrit le: 06 Juil 2007
Messages: 33855

MessagePosté le: 16/07/2017 12:10   Sujet du message: 6 au Day 6 ! Répondre en citant Signaler un Abus

6 au Day 6 !

Les français du Day 6
Ils sont nombreux, ils jouent super bien au poker et en plus, ils ont des gros tapis. Les chances d'une nouvelle perf française mémorable sur le plus gros tournoi de poker de l'année n'ont jamais été aussi bonnes !

Antoine Saout : 8,26 millions (103BB)

antoine saoutUne fois de plus, Antoine Saout s’invite au jour 6 du Main Event des WSOP. C'est la troisième fois en neuf participations ! Hasard ? On est en droit d'en douter fortement. Le Breton maitrise à la perfection cette épreuve, après avoir atteint la table finale en 2009, puis une 25e place l’an passé. L’objectif maintenant, c’est de faire mieux, Antoine le sait : « En 2016, j’étais arrivé au Jour 7 avec 25BB. Je n’ai pas envie de revivre ça demain. » Antoine Saout s’est rapidement mis dans les meilleures conditions aujourd’hui, avant de rouler sur ses adversaires : «  J’ai joué un gros flip dès le début, QQ contre AK, qui m’a mis plutôt très bien. J’ai enchainé avec une livraison, un joueur m’a tout donné avec Dix et Neuf quand j’avais encore une paire de Dames. Ça m’a permis de monter à 3,5 millions, et avec ce stack, je me suis maintenu. Ah oui, j’ai aussi touché un brelan de 6, on est parti à tapis et mon adversaire s’est retrouvé avec 0% ! » Antoine a réussi à atteindre la barre des 9 millions de jetons pendant cette journée même s’il a fini par la lâcher peu de temps après : « J’ai fait deux petits bluffs qui ne sont pas passés, mais ce n’est pas très grave, il faut en faire aussi. » Quand 98% du commun des mortels serait plus excité que jamais d’être encore présent dans ce tournoi au Day 6, Antoine vit la chose d’une façon très détachée : « Je me dis que ce n’est qu’un tournoi de poker. Je ne regarde pas les paliers, et je joue. J’essaie juste de passer une journée après l’autre, c’est le meilleur truc à faire. » Demain, ils ne seront pas nombreux à faire peur à notre November Nine national : « J’ai vu qu’il restait Dario Sammartino dans le tournoi, je pense que c’est le plus fort. Après le reste… ça va. Je sais que ça m’embêterait un peu de devoir jouer contre d’autres Français. Parce qu’on se supporte, on se soutient, on dine ensemble etc., mais s’ils sont à ma table, je jouerais de façon normale, c’est le poker. Mais je préfère quand même les étrangers. » 

Alexandre Reard : 6,1 millions (76BB)

RéardCe sont quatre journées en une qu'a vécu aujourd'hui Alexandre Reard sur ce Day 6. Assis tout d'abord autour d'une première table "plutôt facile," qui lui permit de multiplier presque par trois son tapis de départ d'un million, il débarque ensuite en table télévisée avec près de trois millions et se retrouve à la droite de Charlie Carrel. "Là-bas, c'était un peu plus lent, et je n'ai pas trop eu de jeu." Revenu sur le plancher des vaches après la pause dîner avec un peu plus de deux millions, le Parisien subit alors une longue période de vaches maigres, et perd quelques coups post flop qui lui coûte assez cher. "Et puis j'ai eu ce fameux setup," (deux Rois contre deux Valets contre deux Dames, flop : Roi-3-3 !) suivi d'un 5-bet shove préflop, lui permettant de passer de 975 000 à 5,2 millions. Pour la petite histoire, Alex a avoué après coup avoir détenu une paire de Dames sur ce coup, et son adversaire As-Roi. Les deux joueurs ont donc évité un coin flip qui aurait coûté très cher à l'un d'entre eux. Ajoutez à cela quelques pots glanés lors de la dernière heure de jeu, et vous obtenez un tapis flambant neuf de 6,1 millions, largement supérieur à la moyenne. Dans la foulée de son superbe début d'année - quinze lignes dont six depuis son arrivée à Vegas début juin pour plus de 200 000 dollars de gains - le Parisien, à qui il manque encore une grosse perf' sur un tournoi majeur du circuit mondial, est mieux placé que jamais pour marquer de son empreinte le plus beau tournoi de la planète.

Benjamin Pollak : 5,7 millions (71BB)

Pollak« C’est inespéré. C’est juste incroyable. » Lorsque Benjamin Pollak s’est pointé au Rio ce matin, son esprit était probablement tourné plus vers l’échelle des prix et le nombre d’éliminations le séparant du prochain palier plutôt que de la table finale et son million de dollars garanti. Forcément : le parisien n’avait que douze blindes en sa possession. Mais, contrairement à tant de ses compatriotes éliminés la veille après avoir joué un seul coup à tapis, Pollak a remporté le premier coup qu’il a joué, avec deux Rois battant As-Dame. Puis le second : un coin-flip avec As-Roi contre deux Valets. Puis un troisième : une quinte trouvée sur la rivière, au même moment où son adversaire trouvait un brelan. N'en jetez plus ! La machine était lancée, et lorsque Benjamin Pollak se retrouve en possession d’un gros tapis, bien malin sera celui qui parviendra à lui en soutirer. Après avoir éliminé le dangereux Pawel Brzeski (une paire de Rois, encore, qui bat facilement 88), Pollak a géré tranquillement sa fin de journée et à l’heure des comptes, ce fut le choc : un tapis multiplié par trente en onze heures de jeu ! En plein Tour de France, le maillot à pois du meilleur grimpeur lui revient sans contestation possible.  23e au classement parmi les 85 derniers joueurs, Pollak se remémore la première fois qu'il a emprunté le chemin du deep run sur le Main Event : « En 2013, je n’ai jamais eu au dessus de trente blindes sur les derniers jours. » A l’époque, Pollak avait terminé en 27e place. Cette fois, il attaque l’avant dernière journée avant la finale avec un matelas confortable de 71BB. Largement assez pour faire parler son talent, et espérer beaucoup mieux.

Valentin Messina : 4 995 000 (62BB)

Messina"Ça fait un petit quelque chose de passer pour la première fois du tournoi sous les 100 blindes." Oui, Valentin Messina a connu un Day 5 plus compliqué que ses journées précédentes sur ce Main Event. Mais non, Valvegas n'est absolument pas en danger immédiat pour la reprise du tournoi dimanche matin. Monté un temps à 6,5 millions, le dernier de nos qualifiés online a finalement empaqueté 4,995 millions de jetons. "J'ai eu moins de cartes aujourd'hui et le niveau était meilleur aussi, forcément. J'ai quand même vécu un petit moment de rush, avec un hero call et un bon bluff, et puis ensuite la table a un peu résisté et j'ai su faire le dos rond." Arrivé à Vegas juste après ses vacances, simplement pour jouer le Big One, Valentin a donc parfaitement rentabilisé son temps dans une Sin City qui ne lui avait jusque là que moyennement réussi. Déjà passé tout près de la victoire sur le circuit EPT, il a désormais l'occasion de faire parler de lui sur le continent américain. Une dernière anecdote pour la route ? Valentin est malade plus ou moins depuis son arrivée ici. On souhaite bonne chance à ses futurs voisins de table s'il venait à débarquer pour son Day 6 pleinement opérationnel.

Sébastien Comel 3 140 000 (39BB)

ComelSébastien Comel est peut-être celui parmi nos six rescapés qui a vécu la journée la moins agréable : ayant démarré la journée avec 4,19 millions, il la termine finalement avec 3,14 millions. Et vu le déroulé de ce Day 5, il s’en satisfait parfaitement : « J’ai été très card dead aujourd’hui mais j’ai aussi mal joué quelques coups. L’autre problème, c’est que j’ai pris pas mal de spots, et du coup mon image a bien été dégradée. Après, il faut savoir que je n’ai pas 3-bet une seule fois en value ! C’est aussi ça le problème de ne pas voir du tout de jeu. Pas une seule fois de la journée j’ai pu flat une bonne main, c’est terrible. » Dans une journée aussi longue que celle-ci, tout ne peut pas forcément bien se passer. Mais Sébastien a tout de même trouvé le courage de faire un bilan très honnête de sa journée : « Les plus, c’est que j’ai réussi à passer de bons bluffs, dans les pots multiways surtout. Au final, ça fait des bons pots à chaque fois. Les moins… hum, je dirais ce call avec la paire de 9 que je n’ai pas réussi à faire, quand mon adversaire bluffait avec un tirage flush manquée. Et je regrette aussi mon début de day, quand j’ai 3-bet une poubelle avant de hero call river. Ce n’était pas bon évidemment. » Après un très gros Vegas, qui l’a vu disputer pas moins de 50 tournois (!), Sébastien Comel se sent épuisé physiquement : « Mon Vegas a déjà été long, et ce tournoi est un marathon à lui tout seul ! » L’objectif de Sébastien est très simple pour le Day 6 : « Je veux juste essayer de gagner des pots, je ne demande rien d’autre. »

Nicolas Cardyn : 2,545 millions (31BB)

Nicolas CardynLes milliers de joueurs qui disputent chaque année le KING5 sauront apprécier la performance : un membre de l’équipe vainqueur de notre championnat gratuit par équipe est en train de réaliser une performance d’ores et déjà mémorable, la plus belle depuis la création de la compétition en 2008. En 62e position au classement parmi 85 joueurs, Nicolas Cardyn est déjà familier avec la table finale du Main Event des WSOP. Mais pas en tant que joueur : en 2013, le londonien faisait partie avec Ludovic Lacay et Davidi Kitai du groupe de fines lames ayant coaché Sylvain Loosli (qui, à l’époque, n’était pas encore le grand joueur de tournois qu’il est aujourd’hui) durant les trois mois de break entre les phases préliminaires et la finale du Big One. Sa finale à lui n’est encore qu’une lointaine hypothèse, mais avec 72 514$ assurés, son investissement de 0€ (oui, zéro) est d’ores et déjà couronné de succès. « Ca été dur aujourd’hui », explique t-il. « Je suis plutôt content. Le niveau s’est pas mal relevé, mais on doit encore pouvoir trouver des joueurs un peu plus faibles. En tout cas, c’est génial de pouvoir disputer ce genre de tournois. En ce moment, je me concentre sur autre chose que le poker, mais j’avais prévu de jouer le Main Event quoi qu’il arrive. Je n’avais jamais joué le KING5 avant : au moment de monter l’équipe, j’avais envie de faire ça avec des potes qui n’avaient pas forcément prévu de venir à Vegas. » Parmi eux, des grinders connus au sein de la communauté mais plus rares en tournoi ces derniers temps, comme Alban Juan et Julien Jolivet, et qui ont donc profité, grâce à leur belle victoire acquise au terme de sept étapes successives sur Winamax, d’un voyage à Vegas en freeroll et de cinq tickets pour le Main Event. Ils ont déjà quitté la ville, mais nul doute qu’ils seront suspendus à leurs tablettes et ordinateurs dès dimanche à onze heures.

Davidi Kitai (Team Winamax) : 223e pour 46 096$

DavidiParti avec une vingtaine de blindes en début de Day 5 parmi les 297 joueurs restants, Davidi Kitai aura vécu tout l'inverse de la journée qu'il espérait. Point de double up, point de remontée fantastique, point de cartes jouables : son tapis a fondu, jeton par jeton, jusqu'à ce que notre champion belge trouve enfin un bon jeu. Un très bon jeu, même : une paire de Rois. Patatras : payé par A9, Davidi verra apparaître un As dès le flop, mettant fin à son parcours en 223e place. Son meilleur résultat sur le Main Event, certes, mais au vu des ambitions de ce collectionneur de trophées, un finish beaucoup trop prématuré.

Laurent Patroni : 205e pour 46 096$

Laurent PatroniLe marseillais poursuit sa belle année 2017 : après une victoire sur le Starter du Winamax Poker Tour, suivie d'une mémorable place de runner-up sur la Grande Finale jouée dans la foulée au Cercle-Clichy Montmartre, voilà Laurent Patroni se classant sur le plus beau tournoi du monde. C'est un banal coin-flip qui a mis fin aux espoirs de l'infirmier en milieu d'après-midi. Pas de quoi être trop déçu, semble t-il : Patroni avait empoché sa qualif' pour le Main via un satellite à six cent balles, et profitera d'un joli gain pour prendre des vacances aux Etats-Unis : direction la Côte Ouest !

Romain Arki : 181e pour 46 096$

ArkiOn n'oubliera pas de sitôt le parcours de Romain Arki sur le Main Event, même s'il s'est arrêté bien avant le Top 100 et qu'il n'a jamais représenté une sérieuse menace pour ses adversaires, faute d'avoir jamais dépassé la barre des 30 blindes au cours des trois derniers jours. Qu'importe : son attitude joyeusement nonchalante, sa modestie permanente (dix fois, qu'il nous a dit ne rien comprendre à son jeu, vingt fois, qu'il nous a dit n'avoir rien à faire là), ses lectures incroyables (une paire de Rois jetée contre le 3-bet d'un joueur short-stack : sans déconner ! Et le mec en face a bel et bien montré les As) et sa patience infinie ont fait de l'amateur, qui ne dispute que deux tournois de poker par an, un personnage attachant au milieu des pros. N'en revenant pas de sa chance, Arki a profité du moment jusqu'au bout. Sa première participation au plus gros tournoi du monde se solde par très belle 181ème place, et une récompense de 46,096 dollars.

Le Day 6 débutera dimanche à onze heures (20h en France). Comme chaque jour depuis le 31 mai, nous serons sur place pour vous raconter les petites et les grandes histoires qui se dérouleront au Rio. Bonne journée !

Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
YuKiJoO
Habitué
Habitué


Inscrit le: 18 Juin 2009
Messages: 434

MessagePosté le: 16/07/2017 12:34   Sujet du message: Répondre en citant Signaler un Abus

Je me répète mais je mets une pièce sur Alex Réard en TF !
Go les français laaaaaaaaaaaa
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Gora Pizz
Vétéran
Vétéran


Inscrit le: 08 Avr 2014
Messages: 2599

MessagePosté le: 16/07/2017 19:49   Sujet du message: Répondre en citant Signaler un Abus

Outch, Silver 3ème au chipcount, ça peut piquer.
_________________
Mogollón de gente vive trístemente
Y van a morir democráticamente
Y yo y yo
Y yo no quiero callarme
La moral prohíbe que nadie proteste
Ellos dicen mierda y nosotros amén
Amén amén
Amén a menudo llueve
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Voir son Blog Envoyer un message privé
easyom
Prend ses marques
Prend ses marques


Inscrit le: 26 Fév 2017
Messages: 26

MessagePosté le: 16/07/2017 19:50   Sujet du message: Répondre en citant Signaler un Abus

qui a le lien de l adresse forum de l emission d aujourd hui
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Surveiller les réponses de ce sujet Précédente  1, 2
Aller à la page :
Répondre au sujet    Index des Forums -> Vegas Show - WSOP 2017

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum
visit counter