Se connecter
S'inscrire





Vegas Show - WSOP 2017 - Juin - 3
Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Index des Forums -> [ARCHIVE] Vegas Show - WSOP 2017
Surveiller les réponses de ce sujet
Auteur Message
veunstyle72
Reporter Winamax
Reporter Winamax


Inscrit le: 20 Mai 2016
Messages: 4

MessagePosté le: 03/06/2017 10:10   Sujet du message: Vegas Show - WSOP 2017 - Juin - 3 Répondre en citant Signaler un Abus

Samedi 3 juin : demandez le programme !

chips

10h (19h en France) et 14h : Event #5 - The Colossus III No-Limit Hold'em 565$ (Day 1C, Day 1D)

Troisième journée de départ pour le tournoi le plus important de ces WSOP en terme d'affluence. Ils étaient 2 756 pour le day1A, et plus de 2,000 pour le day1B, il faudra s'attendre une nouvelle fois à voir débarquer une armée de nouveaux joueurs, avides de sensations, alors même que le weekend débutera. Pour rappel, Antoine Saout s'est qualifié lors du day1A (154,000 jetons), alors que c'est un Belge qui s'est emparé du chiplead lors de ce même flight : Thomas Boivin a en effet passé cette journée avec un total de 538,000 jetons, soit 70BB à la reprise. Le Day1B est sur la fin, à l'heure d'écrire ces lignes.

12h : Event #3 - No-Limit Hold'em SHOOTOUT 3,000$ (Day3 et finale)

Ils ne sont plus que 10 à être qualifiés pour la table finale de cet event, qui a compté 369 inscriptions. Olivier Busquet, Upeshka Da Silva, Jean Gaspard ou encore Taylor Paur font partie du casting final. Tous partirons avec des tapis compris entre 571,000 et 521 000. Si tous ces finalistes sont assurés d'emporter 14,675$, les yeux seront évidemment tournés vers la première place, qui offrira 229,923$ au vainqueur. 

Les finalistes :

Olivier Busquet : 571,000
Jan Schwippert : 564,000
Casey Carroll : 562,000
Upeshka De Silva : 550,000
Jean Gaspard : 550,000 
Mark McMillin : 550,000
Louis Helm : 548,000
Linglin Zeng : 548,000 
Taylor Paur : 536,000
John Richards : 521,000

14h : Event #4 - Omaha Hi-Lo 8 or Better $1,500 (Day3)

Paul François Tedeschi est toujours en course pour un premier bracelet Français, au moment de rédiger ce papier (il restait un niveau à jouer). Après l'élimination de Bruno Fitoussi à la 47e place ("C'est toujours mieux de prendre 4,000$ qu'un coup de pied dans le cul, c'est sur, mais ça fait ch*** quand même"), le jeune corse est le dernier survivant bleu blanc rouge, alors qu'il restait encore 37 joueurs. Le vainqueur encaissera 238,620$.

14h : Event #6 - HIGH ROLLER for ONE DROP No-Limit Hold'em 111,111$ (Day2)

119 inscriptions pour cette journée d'ouverture, et encore 78 survivants après 8 niveaux de jeu, en attendant les inscriptions tardives, à la reprise ce jour 2. Le champion du monde 2014, Martin Jacobson, a pris le meilleur départ, en montant déjà plus de trois fois le tapis de départ. ElkY est le seul représentant Français. 

Chipleader - Martin Jacobson : 1,677,000
2e - Charlie Carrel : 1,624,000
3e - Doug Polk : 1,522,000
4e - Brian Rast : 1,456,000
5e - Leon Tsoukernik : 1,325,000
6e - Rainer Kempe : 1,271,000
7e - Adrian Mateos : 1,210,000
8e - Scott Seiver : 1,188,000
9e - Dominik Nitsche : 1,179,000
10e - Haralabos Voulgaris : 1,140,000

15h : Event #7 - Mixed Triple Draw Lowball 2,500$ (Day1)

Nouvelle épreuve de variante exotique, et cette fois c'est le A-5, le 2 to 7 et le Badugi qui sont mis en avant. Une épreuve que ne devrait pas manquer pas Alexandre Luneau, à la recherche d'un bracelet WSOP à tout prix. Bruno Fitoussi sera également de la partie.

15h33 : Event #8 - WSOP.com ONLINE No-Limit Hold'em, 333$ 

C'est à 3h33 (si on écrit comme les Américains) qu'aura lieu ce tournoi à 333$ l'entrée... sur internet. Pour participer, il faut être dans le Nevada, avoir créé un compte WSOP.com et il faudra également prévoir un peu de bankroll. Les joueurs peuvent en effet re-entry, mais il est bien précisé qu'ils n'auront que 30 secondes pour se décider à remettre une bullet. Il s'agit d'un nouveau tournoi au programme de ces championnats du monde, et il se déroulera sur une seule journée.

Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
veunstyle72
Reporter Winamax
Reporter Winamax


Inscrit le: 20 Mai 2016
Messages: 4

MessagePosté le: 04/06/2017 01:40   Sujet du message: En immersion sur le One Drop Répondre en citant Signaler un Abus

En immersion sur le One Drop

Event #6: High Roller for One Drop No-Limit Hold'em 111,111$
Trente minutes au milieu du tournoi le plus cher de ces WSOP

table TV

La dernière demie-heure de ma vie, je viens de la passer dans la peau d'une petite souris. Mais pas une souris qui traine dans les égouts, non non, plutôt celle qui s'inscruste au milieu des tables d'un tournoi à plus de 100 000$, pour découvrir une ambiance inédite. Sur ce genre de tournoi, il suffit de tourner la tête à droite, puis à gauche, de faire un petit pas en arrière, un autre en avant, et on arrive toujours à récupérer quelques moments gold ! Ah la magie des WSOP...

dealer

14h30. Début de l'immersion. Le tournoi a repris depuis une petite demie-heure, et je décide directement d'aller me renseigner au près de ce dealer en photo, pour connaitre les noms des derniers entrants : "Il n'y a pas beaucoup de monde en plus, tu verras", me glisse-t-il en me montrant les petits bordereaux blancs : Stephen Chidwick, David Sands, Noah Schwartz et quatre noms de joueurs qui me sont complètement inconnus. Ouais, pas la folie. Ça fait 126 inscriptions sur le tableau tout ça, c'est vrai que c'est peu. Mais au moins, ça fera plaisir à Leon Tsoukernik.

elky_rempe_seidel

14h32. La table 701 casse. Esfandiari et Colman la partageait. Désormais, le magicien est déplacé à la table d'ElkY. Ce dernier dispute justement un coup contre Rainer Kempe et Erik Seidel. Le Français a open, les deux autres ont défendu depuis les blindes. Check des deux blindes sur un flop QT5 et la parole revient sur ElkY. Il tank un bon moment... à tel point que la croupière parait complètement paumé. Elle fixe l'Allemand à sa gauche sans voir qu'ElkY a déjà tapé la table. Bref, tout s'arrange et la turn K apparait. Check du premier. Seidel s'envoie alors une sorte de riz très étrange, coloré, qui a l'air nourrissant mais surtout pas appétissant... et tout le monde attend sa décision en le fixant s'envoyer une bouchée. Il finit par bouger sa main vers ses jetons, et mise. Snap fold d'ElkY et de Kempe. "The leeeegend continues", claque alors Esfandiari, qui signe à sa manière son arrivée à table. Il tape une énorme bise à ElkY dans la foulée, et c'est parti pour de nouvelles sacoches entre bons copains.

tsoukernik

14h37. J'arrive sur la table de Léon Tsoukernik. Il concède un pot face à un adversaire inconnu qui a bien chatté river. Leon s'en moque, il ne joue pas sa vie sur ce tournoi, et préfère féliciter celui qui vient de lui grapiller quelques jetons, en lui mettant un gros pouce en l'air. L'ambiance est bonne, c'est incroyable : j'ai couvert des tournois à 200 balles où les mecs se prenaient la tête pour un flip perdu. Ici, on est riche ET gentleman. Leon est une vraie pipelette, et passe beaucoup de temps à chuchoter des mots doux à son ami Tony G.

kurganov_morgan

badbeat

14h39. "OOOOOH !" Un cri retentit dans cette Brasilia. Ce n'est pas dans l'habitude de ces joueurs de laisser leurs émotions prendre le dessus, je suis surpris. Ah d'accord, il s'agit en fait d'un riche amateur qui n'a pas du voir beaucoup de bad beat dans sa vie. Igor Kurganov vient d'éliminer John Morgan. L'Américain a tous mis à la turn, après avoir trouvé une paire... et Igor a frappé un 8 sur la rivière, pour faire brelan. "C'est complètement rigged, qu'est-ce que vous voulez que je vous dise ?" lâche Kurganov depuis son petit nuage. On dirait que les WSOP commencent plutôt très bien pour le chéri de Liv Boeree...

colman fast

14h41. Et alors, on est pas bien là sur cette table ? Entouré de Dietrich Fast, Martin Jacobson, Noah Schwartz, Andrew Robl, Daniel Colman et Adrian Mateos (siège 9, mais on ne le voit pas sur la photo). Il s'agit clairement pour moi de la plus grosse table de cette journée. Je viens d'observer le double up de Robl contre l'Espagnol, sur un random flip. Robl est relancé alors que le tapis de Mateos semble à peine affecté. Ici, on ne parle pas ou très peu, et quand vous entrez dans un coup, vous avez intérêt à supporter tous les regards qui se posent sur vous. Ici, on dirait bien que Jacobson va prendre très cher, vu les yeux de ses adversaires. C'est aussi ça un tournoi à 100,000$, on n'est pas là pour se faire des amis.

juanda

14h47. J'observe John Juanda sacocher contre un adversaire que je n'ai pas identifié. Cet homme n'a jamais l'air dans le mal quand on l'observe, et pourtant, il passe sa vie entre les doigts de masseuses, comme s'il était stressé. Et quand je vois les doigts de celle-ci s'écraser sur son cou, j'ai envie de tout balancer et de kidnapper l'une de ses collègues pour qu'elle s'occupe de moi aussi bien et pendant des heures. Sauf que ça ne marche pas comme ça, et qu'à 2$ la minute, je vais vite me broke dans cette histoire. Au final, je me suis évadé deux minutes grâce à ce massage (sans qu'elle me touche, c'est dire si j'en aurais bien besoin quand même) et je n'ai rien vu de ce coup qui a couté un peu cher à Juanda. Allez next.

elky_seidel_esfandiari

14h51. Retour sur la table d'ElkY. C'est à dire que bon, il est le seul Français, et j'aimerais bien le voir monter un peu de jetons, histoire de vibrer un peu d'envoyer des "allez papa !" en table finale. On en est encore un peu loin. ElkY open et Antonio Esfandiari défend depuis sa BB, non sans éclater de rire très fort avant ça, après une magnifique petite blague racontée par un adversaire à une autre table. Puis sur un tableau AJ4JT, ElkY va c-bet au flop, et plus aucun jeton ne sera déposé au milieu de la table ensuite. Le magicien retourne A9, c'est la main gagnante. Raté pour cette fois ElkY.

Ah ! Attendez, la main suivante, le joueur UTG (inconnu complet) open et ElkY flat au siège suivant. Ils sont deux à check tout du long un board 7QT4K. Le monsieur retourne KJ, ce qui fait une paire trouvée à la rivière... et ElkY fait une sale moue. Si on était en train de lire une BD, je verrais une bien une bulle au dessus de la tête avec des têtes de morts et des points d'exclamation. Ce n'est pas la folie pour Bertrand, qui ne progresse pas beaucoup en ce début de journée, il lui reste encore 600 000 jetons.

marchese_lauren

14h56. Un joueur déambule entre les tables. Il s'agit de Tom Marchese. Son aventure dans ce One Drop vient de prendre fin. Mais plus que son élimination, l'Américain semble embêté par autre chose. Il n'arrive pas trouver de jetons du Rio dans les poches des joueurs de poker présents dans cette salle. Muni de jetons de 25,000$ de l'Aria, il cherche désespérement quelqu'un pour l'aider.

"C'est quand même dingue de se dire qu'aujourd'hui, c'est plus facile d'obtenir des jetons de l'Aria que du Rio", remarque David Sands.
"Tu cherches de l'argent ? J'ai tout ce qui faut", lui glisse Lauren Roberts, la seule femme de ce tournoi. Elle se met alors à fouiller dans son sac, dans le but de chercher des jetons. Il faut savoir que tout brille chez elle. Ses chaussures, son énorme diamant sur la main gauche, sa montre main droite, son nez, ses paumettes, tout !

"Ne t'inquiètes pas, j'ai tout ce qu'il faut normalement".
"Elle va te sortir un million de dollars comme ça, tu vas voir ! Prend les prend les !"
plaisante Mustapha Kanit à table, ce qui fait bien marrer tout le monde.

Au bout de quelques instants de recherche (un sac de fille hein), elle finit par trouver de quoi satisfaire le bonheur de Marchese. Tout le monde éclate de rire de nouveau, Marchese s'en va et la partie peut reprendre. Ah ce monde des ballas...

mateos°ipad

15h05. Adrian Mateos Diaz vient d'avoir une idée : et si je prenais un maximum d'informations gratuites sur mes adversaires, sans bouger de mon siège. Il sort alors son Ipad pour regarder la table télévisée, sur laquelle on retrouve notamment Daniel Negreanu, Sergio Aido ou encore Doug Polk.

colman_moue

15h08. L'heure est grave ! J'assiste à ce moment là à... une émotion chez Daniel Colman ! Celui qu'on prenait pour un robot semble avoir bien changé. Désormais régulier de toutes ces parties chères, l'Américain n'est plus aussi froid qu'avant, lorsqu'il avait remporté ce One Drop face à Daniel Negreanu, avec un zéro de plus sur le buy in. Il n'est plus du tout rare de le voir sourire, plaisanter, échanger avec les autres. Comme si, le grand surdoué qui n'avait pas d'amis, avait finit par s'ouvrir un peu aux autres. Vous me direz, tout ça c'est bien beau, mais là il fait la gueule sur la photo, non ? Et bien oui et non : il venait, 15 secondes plus tôt de chatter un joli coup de poker comme on les aime, face à Martin Jacobson. Et OUI, il a réagi après la rivière, en faisant cette moue. Ce n'est peut-être qu'un détail pour vous, mais pour moi, ça fait une photo inédite.

qq_coleman

tsoukernik_carrel

15h10. Mon tour de salle va s'arrêter là, j'ai déjà vu beaucoup de choses. Ne me reste plus qu'à trouver un chipleader. Et pour le coup, je n'ai pas eu trop de mal à le trouver. Il s'agit de Leon Tsoukernik. Comment je le sais ? Tout simplement parce que Leon s'est levé pour montrer à ses "amis" sur son téléphone, le chipcount de Pokernews. Il a commencé par Kurganov, en lui glissant ensuite, "Tu vois que t'es ami avec la bonne personne." Kurganov s'est contenté d'un simple "Absolutly !", que je vous laisse interprêter à votre sauce. Puis il est parti voir Charlie Carrel, pour lui raconter à peu près la même chose.

"Mais comment t'as doublé ?", lui demande l'Anglais. 
"Contre lui là... mais je ne connais pas les noms des gens moi."

Leon Tsoukernik étant, ma foi, un monsieur sympathique et francophone au passage, je me suis permis d'aller le voir pour qu'il me raconte ce coup. De ce que j'en ai compris, il a gagné A7 contre AK, qui a trouvé un flop avec As et Sept. Son adversaire s'est emballé puis empalé contre lui, pour le faire grimper à plus de 2 millions !

Allez Leon ! 

Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
veunstyle72
Reporter Winamax
Reporter Winamax


Inscrit le: 20 Mai 2016
Messages: 4

MessagePosté le: 04/06/2017 03:30   Sujet du message: Plus c'est tordu, plus il aime ça Répondre en citant Signaler un Abus

Plus c'est tordu, plus il aime ça

Event #7: Mixed Triple Draw Lowball 2,500$
Alex Luneau est dans sa zone de confort sur ce tournoi

luneau

C'est à 15h cet après midi que les fanatiques de variantes exotiques se sont donnés rendez-vous... dans la Miranda Room, anciennement poker Kitchen : "Ça fait bizarre de jouer ici", confiait Alexandre Luneau, "je pensais qu'ils mettraient plutôt les petits tournois à 180$ du Rio par exemple". Oui mais non pas du tout, il faudra jouer ce tournoi dans ce décor assez fade. Dieu merci, l'odeur de graille a disparue, c'est déjà ça.

Bon, mais alors qui connait-on dans ce tournoi ? "Je connais plus de la moitié du field", lâche "Alexonmoon". Surprenant ? Pas du tout voyons, il faut être un minimum expérimenté pour venir participer à ce tournoi, qui réuni Badugi, Deuce to Seven et A to 5. Mais d'ailleurs, c'est quoi cette dernière variante ? "C'est comme le 2 to 7, mais en plus simple encore. Je crois même qu'ils ont inventé le 2 to 7 en se basant sur ces règles là. Avant, ça s'appelait le Mulot et ça se jouait en Single Draw Pot Limit, n'mporte quoi !"

Dans un jeu de limit, difficile de faire tapis trois fois de suite avant le flop et d'avoir quatre fois l'average au bout de deux niveaux. Non, sur un jeu de limit, on grinde, on grinde et il ne faut surtout pas oublier de grinder aussi. T'as combien Alex ? "On s'en fout, c'est du limit, ça va très vite". Le mystère reste entier (il devait avoir dans les 20,000 sur les 12,500 de départ).

"Tiens, tu veux connaitre un truc important à ce jeu ? Ne pas se tromper de variante ! Il y a tellement de joueurs qui font d'erreurs, même Negreanu a déjà fait l'erreur de ne pas voir le changement de variante."

Et ça, Alex, on ne l'a lui fait pas. Ce vieux loup des WSOP ("Quand je pense que je suis venu pour la première fois ici, avant 2010 ! Ça parait fou, j'ai l'impression d'être un ancien") est plus attentif que jamais aux changements : "Toutes les 6 mains on change de jeu, c'est à dire tous les tours. Ouais, parce que ça aussi c'est une particularité que j'aime beaucoup, on joue en 6-max".

Quand je suis arrivé sur la table d'Alex, il était en plein showdown sur du A to 5 : son adversaire a retourné A9246, une bonne main, mais moins bonne que celle du Team Pro Winamax, qui s'est empressé de retourner A8546. Vous avez compris ?

"Non mais ce jeu est horrible à rail, je te préviens tout de suite". Merci Alex, je l'avais bien senti. En effet, il n'y a pas de flop, pas de turn, et encore moins de river, celle qui change une vie parfois. Ici, on tire des cartes, on en rend parfois à la croupière, parfois on "pat" (on ne demande plus de tirage et on conserve ses cartes), mais dans tous les cas, on gamble pas mal. 

"Je crois bien que ce tournoi ne sera pas pour moi", me confiait l'autre tricolore présent dans ce tournoi de 186 joueurs, un certain Bruno Fitoussi, avec un maigre tapis. 

Il va falloir du courage et de la patience pour aller au bout. Ça tombe bien, Alexandre Luneau possède ces deux qualités, en plus de comprendre quelques ficelles supplémentaires de ce jeu, comparé à la moyenne des joueurs. Et bien va chercher bonheur maintenant, vaaaa !

fitoussi

Bruno Fitoussi, bien mal engagé dans ce tournoi

greenstein

Barry Greenstein fait partie des vieux de la vieille, lui qui avait pris la 5e place de ce tournoi en 2009

racener

John Racener est connu pour sa place de runner up sur le Main Event en 2010, mais il reste avant tout un joueur très régulier des variantes

urbanovitch

Dzmitry Urbanovich avait pris des paris un peu fous l'an passé. Cette année, il se fait plus discret. La solution pour mieux réussir ?

Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
veunstyle72
Reporter Winamax
Reporter Winamax


Inscrit le: 20 Mai 2016
Messages: 4

MessagePosté le: 04/06/2017 05:40   Sujet du message: Un second bracelet pour Upeshka De Silva Répondre en citant Signaler un Abus

Un second bracelet pour Upeshka De Silva

Event #3 - No-Limit Hold'em SHOOTOUT 3,000$ 

upeshka

Les WSOP commencent d'une façon plutôt très positive pour l'Americain Upeshka De Silva, puisqu'en s'imposant lors de cette finale du tournoi Shootout, il ajoute un second bracelet WSOP à sa collection, après une première victoire en 2015 sur un tournoi de NLHE à 1,500$. 

Après l'élimination d'Olivier Busquet en 5e place, la route était presque complètement ouverte pour celui qui avait beaucoup fait parler lors du Main Event 2015 (mais si, souvenez-vous, c'est lui qui avait réalisé un call mutanesque contre Fedor Holz. Les jaloux diront qu'il avait chatté de tomber contre un gros bluff ce jour là).

Tout n'a pas été si facile pour Upeshka, qui a vu l'Allemand Jan Schwippert disparaitre 4e, avant de se charger lui même de l'élimination de la Chinoise Linglin Zeng

Parti en tête à tête avec pratiquement le même tapis que son adversaire final, l'Américain Louis Helm, Upeshka a alors fait étalage de tout son talent, à coups de 3-bet, check/raise et quinte qui arrive backdoor, comme par magie. Bon, c'était juste pour le titiller un peu, car en vrai, Upeshka a fait preuve d'une solidité redoutable durant ce tête à tête. Et s'il avait pourtant pris une belle avance au moment d'aller diner (3,9m contre 1,5 m), il a du s'arracher pour achever son adversaire après cette pause.

Ce dernier a fini par rendre les armes avec A8 quand Upeshka détenait AJ

Une victoire qui rapporte 229,923$ à Upeshka De Silva.

busquet

Olivier Busquet, 5e de cet event

Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
veunstyle72
Reporter Winamax
Reporter Winamax


Inscrit le: 20 Mai 2016
Messages: 4

MessagePosté le: 04/06/2017 06:00   Sujet du message: Au pays des inconnus, l'amateur est roi Répondre en citant Signaler un Abus

Au pays des inconnus, l'amateur est roi

Event #5 - The Colossus III No-Limit Hold'em 565$ (Day 1C, Day 1D)

ferguson butteroni

Les jours se suivent et se ressemblent au Rio en ce moment, grâce au Colossus : chaque matin, ce sont des milliers de joueurs qui font leur apparition dans l'Amazon Room, avec le doux rêve de devenir millionnaire tout en ayant simplement déposé 565$ sur la table.

Alors en théorie, ce programme fait rêver, et après tout, cela reste un jeu de cartes et tout le monde a sa chance. Dans la pratique, c'est légèrement différent. Non seulement il ne faut pas déchatter, mais surtout, surtout, il faut chatter pour arriver au bout, ne serait-ce que du Day1. En marchant entre les tables, j'ai vu deux as se faire craquer par As-Roi, puis deux tables plus loin, un joueur perdait avec une paire de Dix contre une paire de Huit, suite à l'apparition d'un Huit sur la rivière ! Dur dur ce jeu...

Le 1C vient de se terminer il y a quelques instants : sur les 3 102 inscriptions du jour, il ne doit rester qu'une grosse centaine de joueurs ! Comme hier, l'écrémage fut massif, laissant sur le carreau un paquet de joueurs. Parmi les heureux qualifiés du jour, je suis tombé sur l'Italien Federico Butteroni aux côtés du sulfureux et à la fois légendaire, Chris Ferguson

Le November Nine 2015 (8e) est un garçon terriblement attachant, sympathique et souriant. Non, je ne suis pas amoureux, mais Federico est resté quelqu'un de simple après son énorme performance, toujours très agréable du coup.

"Je suis qualifié avec quelque chose comme 90 000. Ça ne fera pas beaucoup de blindes pour le day2, mais ça va, je reste confiant, tout va très vite dans ce tournoi". On se souvient notamment qu'il avait réussi à atteindre la table finale du Main Event en étant shortstack pendant un long moment, on peut donc imaginer que ces 11 blindes à la reprise sont comme un cadeau de Noël à ses yeux. 

En faisant la photo, j'ai bien cru que j'immortalisais également la dernière main de Chris Ferguson dans ce tournoi, lui qui est parti à tapis avant le flop avec AJ... pour tomber contre AT ! Et un double up qui fait toujours du bien avant de ranger les jetons dans le sac.

Côté Français, chou blanc. Je n'ai pas croisé le moindre tricolore. Enfin si, j'en ai croisé un, mais dans une autre salle, la Miranda, en train de jouer le Mixed à 2,500$, il s'agissait de Fabrice Soulier. Lui aussi a fait ce Colossus, mais a disparu comme des milliers de joueurs : "C'est dommage, j'étais bien, et puis j'ai perdu deux flips coup sur coup. Le premier pour passer énorme, le second pour sauter." Fabrice a néanmoins atteint les places payées de ce tournoi, ce qui lui permet d'ouvrir son compteur 2017 et d'ajouter un... 33e cash avec le logo WSOP Vegas ! Just like a boss.

Dans le flight 1D, ils étaient 2 317... et hormis Sebastien Comel, au-cu-ne trace du moindre tricolore dans les allées. C'est assez flippant de marcher au milieu d'autant de tables et de ne reconnaitre pratiquement personne ! 

Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
veunstyle72
Reporter Winamax
Reporter Winamax


Inscrit le: 20 Mai 2016
Messages: 4

MessagePosté le: 04/06/2017 09:10   Sujet du message: Le retour aux affaires d'ElkY, chipleader du One Drop Répondre en citant Signaler un Abus

Le retour aux affaires d'ElkY, chipleader du One Drop

Event #6: High Roller for One Drop No-Limit Hold'em 111,111$
Ils ne sont plus que 24 en course, et ElkY est le chipleader !

elky

Les organisateurs ont décidé d'arrêter cette seconde journée alors qu'il ne reste plus que 24 joueurs en course. La structure prévoyait de s'arrêter un peu plus tard, mais il a fallu s'adapter. Le chiffre final de l'affluence ? 130 inscriptions, soit 53 inscriptions de moins qu'en 2016. Salman Behbehani fut notamment l'un des derniers joueurs à entrer en course dans ce tournoi. Bien lui en a pris, puisqu'il est toujours présent.

Parmi ceux qui ne remporteront pas ce One Drop, on peut citer pas mal de joueurs connus : Adrian Mateos, Stephen Chidwick, Leon Tsoukernik, Martin Khabrel, Ivan Luca, Martin Finger, Dominik Nitsche, Paul Volpe, Brian Rast, Jason Mercier, Brandon Stevens, Thomas Marchese, Jason Koon, Ryan Riess, Daniel Negreanu, John Juanda, Ben Sulsky, Felipe Ramos, Jack Salter, Erik Seidel, Bryn Kenney, Jonathan Jaffe, Anthony Zinno, David Sands, Mustapha Kanit, Dan Smith, Isaac Haxton, Sergio Aido, Ben Tollerene, Robert Mizrachi, Niall Farrell, Dietrich Fast... oui la liste est très longue !

khabrel_jacobson

Martin Khabrel a tout mis préflop avec KK. Il est tombé contre AQ chez Jacobson, qui frappe une Dame au flop et une autre sur la turn

Evoquons plutôt ceux qui feront encore vivre demain les pages de ce coverage, en commençant par le seul et unique Français de ce field, l'homme qui renait de ses cendres tel un phoenix en 2017, le chipleader de ce tournoi, j'ai nommé Bertrand "ElkY" Grospellier. Non seulement il est en tête du tournoi, mais en plus, il a réussi à mettre en tilt le grand Phil Hellmuth, après lui avoir calé un magnifique bluff en table télévisée. Mais comme il m'était compliqué de voir l'action correctement, alors Bertrand est venu se confier en tout simplicité, pour résumer sa journée : 

"J'ai commencé à 888 000 la journée et je termine à 7 millions, mais tout n'a pas été si facile. Au début, je suis tombé à 320 000 assez vite, sick. Je n'ai jamais doublé pour revenir, j'ai beaucoup reshove. J'ai gagné un gros pot contre Paul Volpe aussi, puis on m'a changé de table, et ça c'est plutôt très bien placé. Le coup clé est arrivé en table télévisée, quand j'ai remporté KK vs QQ. Sick parce que ça sort JT8 ! Mais heureusement, ça tient. Après avoir gagné ce coup là, j'ai bien déroulé."

Jusqu'à ce coup à cinq minutes de la fin, qui devrait empecher Phil Hellmuth de faire de beaux rêves cette nuit : 

"On sur sur 30 000/60 000, et Phil fait 135 000, mais il relance pas mal de coups quand même. Je décide de défendre Valet-Dix depuis la BB et ça sort KQQ. Je check, il fait 100 000, je fais 285 000. Là il essaie de faire 430 000, mais on lui précise qu'il est obligé de faire 470 000. Je paye, et turn c'est un 3..."

Hellmuth intervient alors pendant l'interview : "ElkY qu'est-ce que t'as fait ?? 1,2 millions en étant drawing dead !"

Tout le monde éclate de rire dans l'assistance, et Bertrand reprend : "Donc turn, c'est un 3 qui ne change rien, je check, il fait 460 000, je fais 1,2 million et il tank fold trois heures en montrant Dame-Neuf pour trips. Il jouait encore 3 millions derrière."

Dans la foulée, Hellmuth a fait du Hellmuth et a tilt comme un ours : "Il m'a dit qu'il allait me own toute ma vie. Il m'a dit que dès demain, il chercherait les tournois où je joue pour me suivre."

"Je savais que t'allais me donner ton argent en plus, je le savais ! Tu avais 4 outs, je n'y crois pas !!"
"Ouais, 4 outs, c'est pas mal", lui répond le Français en rigolant. Un grand moment de tilt signé Hellmuth, comme on a pu en voir des dizaines en regardant ses vidéos sur Youtube.

ElkY semble revigoré en 2017, avec par exemple une douzième place sur le PSC de Monte Carlo suivi d'une treizième place sur le PSC Sochi, et le chiplead aujourd'hui sur ce One Drop. ElkY is back ?

"C'est vrai que je me sens mieux cette année, j'ai aussi plus de réussite qu'avant. Tu vois, faire les Rois contre les Dames à ce moment du tournoi, c'est de la réussite, une réussite qui me fuyait un peu depuis un moment. Après, je pense aussi que je suis plus concentré qu'avant, et quand la réussite suit, tu es forcément plus confiant. C'est un ensemble. Il n'y a pas de miracle, mais je pense que jouer plus concentré ça m'aide. Maintenant, je t'avoue que j'espère faire mieux que 12e sur ce tournoi..."

Bertrand n'aura pas un accès facile jusqu'à cette table finale, puisque si la liste des éliminations est longue mais terriblement belle, celle des survivants n'est pas mal non plus. Antonio Esfandiari, vainqueur de ce tournoi en 2012, lorsque le buy in était d'un million de dollars, est toujours bien présent, tout comme Daniel Colman. Ils seront accompagnés de David Peters, numéro 1 au classement GPI 2016, la terreur online Doug Polk (qui a gagné un gros flip pour sa survie lors du dernier niveau), Scott Seiver, l'Italien Dario Sammartino second au chipcount, le Suédois et champion du monde 2014 Martin Jacobson, mais aussi l'homme aux 14 bracelets WSOP Phil Hellmuth, Phil Galfond, Dan Shak, Rainer Kempe, Charlie Carrel ou encore Igor Kurganov, pour ne citer qu'eux.

Et l'objectif de ce Day3 sera très simple : trouver dans un premier temps un bubble boy, puisque seulement 20 joueurs sont assurés d'empocher un minimum de 166,666$, puis il faudra trouver un vainqueur. Celui-ci repartira avec plus de 3,6 millions de dollars !

Réprise des affaires à partir de 14h (23h en France).

Chipcount officiel  

Bertrand Grospellier : 7,040,000
Dario Sammartino : 6,080,000
Scott Seiver : 4,920,000
Chris Moore : 4,315,000
Dan Colman : 4,100,000    
Andrew Robl : 4,080,000
Rainer Kempe : 3,950,000
Martin Jacobson : 3,805,000
Doug Polk : 3,500,000 
Phil Hellmuth : 2,870,000
Michael Kamran : 2,500,000
Daniel Shak : 2,180,000
Antonio Esfandiari :  2,105,000
Haralabos Voulgaris : 1,970,000    
Simon Lam : 1,740,000 
Phil Galfond : 1,685,000
Igor Kurganov : 1,615,000
Connor Drinan : 1,540,000 
Byron Kaverman : 1,495,000
Charlie Carrel : 1,270,000
Salman Behbehani : 835,000
Nick Petrangelo : 800,000 
Moritz Dietrich : 710,000

esfandiari

Antonio Esfandiari gagnerait bien une seconde fois ce tournoi One Drop

Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Surveiller les réponses de ce sujet
Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Index des Forums -> [ARCHIVE] Vegas Show - WSOP 2017

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum
visit counter