Se connecter
S'inscrire





Vegas Show - WSOP 2017 - Juin - 29
Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Index des Forums -> [ARCHIVE] Vegas Show - WSOP 2017
Surveiller les réponses de ce sujet
Auteur Message
Flegmatic_
Reporter Winamax
Reporter Winamax


Inscrit le: 15 Avr 2015
Messages: 816

MessagePosté le: 29/06/2017 15:55   Sujet du message: Vegas Show - WSOP 2017 - Juin - 29 Répondre en citant Signaler un Abus

Jeudi 29 juin : demandez le programme !

Stack Lunettes

11h - (20h en France) - Event #56 - No-Limit Hold'em 5 000 $ (Day 1)

Après l'accalmie toute relative de ces derniers jours en termes de No-Limit Hold'em, on repart ce jeudi sur un tournoi haut de gamme, réservé à ceux qui sont près à aligner toute une liasse de billets de 100 sur la table. Parmi ceux-là on devrait pouvoir compter sur ces cliqueurs fous de Romain Lewis et Guillaume Diaz, ainsi que sur d'autres joueurs français qui se sont fait un peu plus discrets dernièrement. L'organisation attend en tout cas beaucoup de beau monde puisque ce tournoi est prévu pour s'étaler sur quatre jours. L'année dernière, c'est le Chinois Yue Du qui avait récupéré le pactole de 800 586 dollars, en triomphant de 862 autres joueurs. Sa deuxième et dernière ligne Hendon Mob à ce jour.

12h - Event #54 - Pot Limit Omaha Championship 10 000 $ (Day 2)

Aucun Team Pro parmi les 186 survivants du Day 1, mais deux français conservent leurs chances de décrocher la gloire et la breloque sur ce magnifique Championship de poker à quatre cartes. Florent Aubert s'extirpe à la 77e position, avec un tapis conséquent de 111 100 jetons pour le marseillais. Plus bas dans le classement, c'est le parisien Benjamin Pollak qui ne dispose que de 38 000 jetons pour aborder sa deuxième journée. On n'est pas contre un remake OM-PSG en heads-up, mais il faudra d'abord éliminer quelques concurrents, au premier rang desquels trône Sorin Drajneanu et ses 469 700 jetons. La première place fait rêver : un colossal prix de 938 732 $ attend son vainqueur.

12h - Event #52 - No-Limit Hold'em 1 500 $ (Day 3 et Finale)

Ils seront deux français sur 23 joueurs à prétendre au bracelet et aux 364 438 $ de la victoire sur l'event 52. Allez, on va pas trop en dire, pour éviter de se jynx, mais Mathieu Selides reviendra pour le dernier jour de l'épreuve avec 399 000 jetons et Alexandre Réard avec 122 000, mal en point sur les blindes 6 000 / 12 000. Mais vivant ! C'est tout ce qui compte. Samuel Phillips est le chipleader du moment, avec 1 289 000 jetons. Mohsin Charania (1 045 000) et Jason Mercier (457 000) sont également de la  partie. La route est longue, mais dieu qu'elle est belle.

14h - Event #53 - Limit Hold'em 3 000 $ (Day 3 et Finale)

Une finale à suivre du coin de l'oeil, pour guetter l'éventuel premier bracelet d'un grand nom du circuit : le britannique Max Silver. Chipleader à sept joueurs restants avec 1 021 000 jetons, le récent sixième de l'épreuve 27 (3 000 $ 6-Max) des WSOP est en bon chemin pour remporter les 172 645 $ de la victoire et le prestige du bracelet qui l'accompagne.

14h - Event #55 - Seven Card Stud 1 500 $ (Day 2)

Alexandre Luneau (103e) et Bertrand Grospellier (101e) ont tous les deux quitté prématurément ce joli tournoi de Stud. Restent quelques jolis palmarès parmi les 68 survivants, dont un paquet d'américains, forcément. Sauf que le chipleader est anglais (God save the Queen). Il s'agit de Bryan Slick, titulaire de 92 400 jetons. C'est une poignée de plus que Marcel Luske, qui abordera le Day 2 avec 64 300 jetons. Christopher Vitch est inarrêtable cet été, et reviendra avec 61 700 pions. Le bracelet rapportera 96 907 $ à son vainqueur.

15h - Event #56 - Omaha Hi-Lo / Seven Card Stud Hi-Lo 2 500 $ (Day 1)

Chouette un tournoi de Mixed Games ! Voilà qui promet d'attirer sans faute un Alexandre Luneau loin d'être rassasié après son court passage en finale du Championship de Stud Hi-Lo. Notre W rouge devra en découdre avec une armée de spécialistes américaines aux dents longues - du moins on imagine - pour espérer devenir le tout premier vainqueur de l'histoire de ce tournoi qui n'existait pas l'an passé.

Bandeau Mini WSOP

Comme Alexonmoon, vous aussi vous pourrez vous la donner dans un tournoi mélangeant Omaha Hi-Lo et Stud Hi-Lo, pour un tarif cent fois inférieur de 25 euros. Également à l'affiche de votre soirée Mini-WSOP, un beau tournoi de Hold'em à 50 euros qui devrait réserver un beau billet à son vainqueur, en plus du bracelet qui sera directement envoyé chez lui.


_________________
Ni Dieu, ni maître, mais des frites bordel
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Flegmatic_
Reporter Winamax
Reporter Winamax


Inscrit le: 15 Avr 2015
Messages: 816

MessagePosté le: 29/06/2017 22:20   Sujet du message: Encore raté Répondre en citant Signaler un Abus

Encore raté

Event #52 - NHLE 1 500 $ (Day 3 et Finale)
Troisième journée beaucoup trop courte pour Alexandre Reard (21e) et Mathieu Sélidès (18e)

Steven avait pourtant pris toutes les précautions nécessaires dans sa conclusion d'hier soir, mais rien n'y fait. Les dernières journées continuent de se refuser aux Français sur ces WSOP.

Alexandre Reard
Alex Reard au bureau du payout : l'image que l'on ne voulait pas voir si tôt.

Avec dix blindes devant lui au moment de remettre les pieds au Rio ce midi, ce Day 3 s'annonçait de toute façon assez compliqué pour Alexandre Reard. Il n'a même pas fallu quinze minutes au Parisien pour prononcer les deux mots magiques, "all-in." Seul petit problème : "J'ai tout mis en étant quasiment drawing dead." Une explication s'impose.

Tout commence par un limp en milieu de position (blindes 6 000/12 000) de Cary Katz - un habitué des Highrollers de l'Aria qui a également terminé cinquième du Big One for One Drop à un million d'euros en octobre dernier à Monte-Carlo -, imité par Mohsin Charania au cut-off. "Je complète avec As-4 dépareillés, poursuit Alex, et Rainer Kempe check sa grosse blinde. Le flop vient 9-2-3 avec deux carreaux, et je shove avec ma gutshot et une overcard. Kempe fold, mais derrière ils annoncent tous les deux tapis. Katz a A3 et Charania une paire de 9." Deux carreaux tombent turn et river, faisant tripler Cary Katz et mettant surtout fin au beau parcours d'Alexandre en 21e position, pour un gain de 11 144 dollars.

Table Matslide

Quinze minutes plus tard, il ne reste déjà plus que 18 joueurs en course, prêts à être repartis sur deux nouvelles tables. "J'aimerais bien être sur la table centrale !," me glisse Mathieu Sélidès. Sauf que la scène principale du Thunderdome est occupée aujourd'hui par la finale de l'épreuve Bounty à 1 500 dollars, que vous pouvez d'ailleurs visionner chez Poker Go. À la place, Matslide se retrouve sur la Table 700 de la Brasilia, toujours en compagnie de Mohsin Charania. "Je n'ai pas joué une main en une demi-heure," avoue-t-il alors que le jeu s'apprête à reprendre. Il ne savait pas encore que sa première main de la journée allait aussi être sa dernière - insérez la musique dramatique de votre choix.

Mathieu Sélidès

Face à une relance en premier de parole de Scott Horvath, le Français défend sa blinde avec A5. Puis, sur un flop 235, Mathieu prend l'option aggressive en plaçant à check/raise à tapis pour un peu moins de 300 000. L'Américain paie dans la seconde et retourne deux Valets. Une Q et un 6 plus loin, le dernier tricolore de ce tournoi nous quitte en 18e position, pour 13 807 dollars. "Frustrante cette journée parce que je n'ai presque pas joué, nous a confié Mathieu après coup. Mais globalement je suis content de mon tournoi." Un petit tour sur le 5 000 dollars maintenant ? "Non, c'est trop cher ! Mais je vais faire tous les 1 500 dollars d'ici au Main Event." En espérant un nouveau deep run.

Jason Mercier
Qui dit Jason Mercier en feature table dit Marshmallow à ses côtés. Malheureusement pour les fans de 30 millions d'amis, l'ami Jason a pris la porte en 17e place, son AQ parti à tapis préflop ne parvenant pas à passer devant les deux Dames de Yanki Koppel.

Rainer Kempe
Rainer Kempe vise sa deuxième finale de l'été sur ces WSOP, après sa septième place sur le Highroller for One Drop. Aux dernières nouvelles, l'Allemand navigue légèrement en-dessous des trente blindes.

Mohsin Charania
Avec déjà un EPT et un WPT dans la poche, il ne manque plus qu'un bracelet à Mohsin Charania pour décrocher la fameuse triple couronne. Celui qui avait privé Lucille Cailly de la victoire à Monte-Carlo est en embuscade avec un peu plus d'un million.

James Florence
Le chipleader de l'épreuve à 16 joueurs restants est Canadien, se nomme James Florence, et compte un résultat à son actif sur Hendon Mob, une 130e place sur un tournoi WSOP à 1 000 dollars réalisée l'an passé.

Phil Collins
Après une heure et trente minutes de jeu, toujours aucune trace de Phil Collins dans la Brasilia Room, dont le stack est ainsi passé de 258 000 à 52 000. Panne de réveil ? Soirée trop arrosée au Rhino ? Accident de Segway sur le Strip ? Le mystère reste entier.

Échelle des gains

16e : 13 807 $
9e : 28 239 $
Vainqueur : 364 438 $


_________________
Ni Dieu, ni maître, mais des frites bordel
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Flegmatic_
Reporter Winamax
Reporter Winamax


Inscrit le: 15 Avr 2015
Messages: 816

MessagePosté le: 30/06/2017 00:00   Sujet du message: Il a cherché midi à 14 heures Répondre en citant Signaler un Abus

Il a cherché midi à 14 heures

Event #54 - Pot-Limit Omaha Championship 10 000 $ (Day 2)
Florent 'jaimetafemme' Aubert est arrivé en retard, mais il est bien arrivé

Sur les coups de 13h15 heure locale, un tweet de Kevin Mathers - Kevmath pour les intimes -, le monsieur Twitter des WSOP affole le banc de presse français. À l'instar de Phil Collins sur le tournoi de Hold'em 1 500 dollars - qui, par ailleurs, ne s'est jamais pointé -, Florent Aubert, l'un de nos deux représentants tricolores sur le PLO Championship, n'a toujours pas montré de signe de vie à sa table, 75 minutes après le shuffle up and deal. Vite, un message à Salette, son pote du Club Poker, pour qu'il le prévienne à son tour. "Oh, il n'est pas du genre stressé, me répond celui qui a concocté un sublime programme de tous les tournois se déroulant cet été à Vegas. Et puis, ça commence à 14 heures." Ah oui mais sauf que non, monsieur. "Je viens de le prévenir, il arrive en catastrophe."

Florent Aubert

Trente minutes plus tard, voici 'jaimetafemme', comme il se fait appeler sur le CP, enfin installé à son siège. Alors Florent, que s'est-il passé ? "Je n'a pas compris que ça reprenait à midi aujourd'hui, avoue-t-il. Je n'ai pas beaucoup dormi la veille du Jour 1 parce que je me suis qualifié via un satellite. Donc j'ai dû me convaincre que 14 heures c'était parfait pour revenir jouer." Grasse mâtinée au programme ce matin donc ? "Non, j'étais tranquillement en train de manger une pizza downtown. Plutôt bonne d'ailleurs."

Après avoir empaquêté 110 100 jetons hier soir, Florent n'a ainsi retrouvé que 80 000 pions à son arrivée. "Ça va, j'ai un peu détilté, je suis monté à 140 000. Et puis j'aurais tout aussi pu bien me prendre un bad beat. C'est peut-être le début de la belle histoire ! Ou d'un gros fail..." Au moins pourra-t-il éventuellement se targuer d'être plus frais que ses adversaires s'il parvient à atteindre la fin de journée. Avec 120 joueurs restants pour 65 places payées, et un tapis légèrement en-dessous de la moyenne, Florent ne peut de toute façon pas trop se reposer sur ses lauriers.

À noter que je n'ai trouvé aucune trace de Benjamin Pollak lors de mon inspection des troupes. Arrivé ce midi - à l'heure, lui - avec un petit tapis de 19 blindes, le Londonien a dû finir par rendre les armes, au lendemain d'un Jour 1 déjà bien compliqué.

Gorodinsky - Deeb - Lodden
Lourd casting en table 716, avec Mike Gorodinsky (premier plan à gauche), Shaun Deeb (siège 7) et un Johnny Lodden qui ne quitte que rarement des yeux l'écran de son portable.

Harder - Racener
Contrairement à ce que son nom indique, Christian Harder n'est pas un acteur de films pour adulte allemands des années 80, mais le vainqueur du tout premier PokerStars Championship Bahamas en début d'année. Il a trouvé un sacré client à sa gauche, en la personne de John Racener

Chris Ferguson - Ben Yu
Dans la foulée de sa quatrième place (150 929 $) du PLO8 Championship hier, Chris Ferguson a sauté sur ce tournoi. Il fait aujourd'hui face à Ben Yu.

Christopher Frank
Technique du guépard chez Christopher Frank, prêt à bondir sur ses adversaires.

Stephen Chidwick
Le marathon de ces WSOP se poursuit pour Stephen Chidwick, toujours en quête d'un résultat à la hauteur de son talent.

Mike Sexton
Au cas où vous ne l'auriez pas compris, Mike Sexton travaille désormais chez PartyPoker.

Chinois Fou
Vous vous souvenez du Chinois fou de Macao qui avait fait des misères à Benjamin Pollak lors du Day 1 ? Il est encore là, à cliquer frénétiquement sur son téléphone pour jouer à ce qui ressemble à un ersatz de Diablo pour mobiles.

Chapeau Moche
À l'unanimité d'un jury composé de moi-même, je décerne le prix du plus beau chapeau de merde de ces WSOP à ce jeune homme en table 724.


_________________
Ni Dieu, ni maître, mais des frites bordel
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
BenjoDiMeo
Reporter Winamax
Reporter Winamax


Inscrit le: 06 Juil 2007
Messages: 33891

MessagePosté le: 30/06/2017 01:15   Sujet du message: 28 heures et 14 000 kilomètres plus tard... Répondre en citant Signaler un Abus

28 heures et 14 000 kilomètres plus tard...

Kool Shen fait enfin son entrée aux WSOP, après un mois de tournage en Thaïlande
Event #56 - NLHE 5 000$ (Day 1)


Kool Shen
Les traits sont tirés mais l'oeil reste alerte, aux aguets, ricochant de gauche à droite de la table à mesure que progresse l'action. La bouche ne peut étouffer un baillement entre deux coups, mais les mains sont agiles tandis qu'elles s'emparent des jetons pour sur-relancer un adversaire préflop, puis miser flop, turn et rivière à tempo régulier sur un tableau 532J5. La dernière mise vaut 5 000 unités, soit un cinquième du tapis de départ au moment où débutait la partie, quatre heures plus tôt. Après un moment d'hésitation, l'adversaire rend ses cartes au croupier. Kool Shen retient un sourire en faisant venir les jetons à lui. Le signal de la pause retentit dans les haut-parleurs et tandis que Bruno se lève, on ne peut s'emêcher de lui demander : tu avais un gros jeu ? Cette fois-ci, il rigole franchement. "J'avais un As et un 7 !"

La toute première épreuve de notre rappeur/acteur/joueur préféré sur les World Series of Poker 2017, un 5000$ No-Limit, commence donc bien. Probablement parce que Bruno a à coeur de bien faire, ayant loupé les trente premières journées des Championnats du Monde, et n'ayant pas touché des cartes et jetons depuis le SISMIX à la fin du mois de mai. La raison ? Il revient tout juste d'un long tournage en Thaïlande, après un voyage proprement interminable de 28 heures depuis Phuket. "Six heures de vol jusque Séoul... Cinq heures d'attente... Puis onze heures jusque Los Angeles. Encore quatre heures d'attente... Puis 90 minutes pour arriver jusque Vegas." On comprend mieux les traits tirés ! "Ceci dit, j'ai dormi pendant la quasi totalité des trois vols !"

Paradise Beach
Le prochain film de Kool Shen s'appelle Paradise Beach. Aux manettes : Xavier Durringer, à qui l'on doit notamment La Conquête, le récit haut en couleurs de l'élection présidentielle de 2007, avec Denis Podalydès dans le rôle du candidat Sarkozy. Autour de Bruno : Hubert Koundé (rappelez-vous, le Hubert de La Haine), le rappeur Seth Gueko, Sami Bouajila (césarisé pour Indigènes) et bien d'autres. "Je ne connaissais personne en arrivant. Même Seth, je ne l'avais croisé qu'une seule fois." Mais durée de tournage et éloignement obligent, les amitiés se sont rapidement nouées : "On tournait toute la journée, parfois le 'pickup' était à quatre ou cinq heures du matin, et ça pouvait durer jusque très tard ! Après le boulot, on restait ensemble, soudés, en bande. A la fin, on était comme une famille."

Mais est-ce que Thaïlande rime forcément avec fiesta et débauche ? "Pas du tout ! Le film n'a pas un budget énorme. D'où les longues journées, et le tournage resserré : un mois, avec une équipe mi-française, mi-thailandaise. Moi, j'ai participé à quinze journées de tournage. On était très, très sérieux : le boulot avant tout ! Pendant les jours off, on a découvert les plages, on a profité du beau temps. On n'a pas trop fait la fête. On a découvert le pays tranquillement. Mais on a quand même passé un peu temps au bar que Seth a ouvert à Phuket il y a quelques années !"

Bilan de l'aventure ? "Juste un énorme plaisir. Le scénar, le réal', les acteurs... Tout était parfait !" Sans vouloir trop révéler, qui sera Kool Shen dans ce film de gangsters ? "Je joue le rôle d'un connard... Mais un connard qui devrait vous faire rire ! Dans le scénario, je suis le seul personnage qui a été assez idiot pour se pointer en Thaïlande avec sa meuf, et il va m'arriver des tas d'histoires." Après avoir bossé dur sur ce film, on pouvait penser que Bruno débarquerait à Vegas avec la mentalité du vacancier. Que nenni. "Je suis aussi concentré que sur le tournage ! J'avais trop envie de jouer, j'ai pas touché de cartes depuis Marrakech !"

Break Event 56
Kool Shen : "Mais t'es une vraie baraque ma parole Pierrot !"
Antonin Teisseire : "Je sais pas comment il fait, avec tout ce qu'il fait comme fêtes. A mon âge, tu seras comme moi !"


Au compteur de cette belle épreuve après cinq heures de jeu : 512 joueurs. On est encore loin des 862 inscrits de l'édition 2016 ! Le PLO à 10K$ aurait-il joué les cannibales ? Ils étaient 186 à revenir au Day 2 à midi, alors que débutait le 5K$... Cela fait donc beaucoup de candidats potentiels occupés dans la Brasilia, mais ils seront sûrement nombreux à rejoindre l'Amazon en late reg à mesure des éliminations dans le PLO.
Ceci étant dit, les Français sont plutôt nombreux : j'ai croisé des têtes connues comme Romain Lewis, Gilbert Diaz, Laurent Polito, Antoine Saout, Adrien Allain, Jimmy Guerrero, Rémy Biéchel, Sonny Franco, Yoh Viral, ElkY...
Au moins deux tricolores ont déjà sauté. Guillaume Diaz n'a guère tenu plus de trois heures, n'ayant joué que deux mains. La dernière vaut son pesant de cacahuètes avariées, Volatile38 nous la raconte : "Un joueur relance à 400, et un Asiat' 3-bet à 800 en milieu de parole. J'ai deux Rois rouges, je fais 2200 au bouton. L'Asiat snap-call. Flop : 10-9-7 avec deux trèfles. L'Asiat donk-bet 2000, donc il n'a jamais brelan, ou aucune autre main qui me bat. Je fais 8000. J'avais 20 000 au départ de la main, j'ai déjà mis plus de la moitié de mon stack. Il snap-call ! Turn : un As. C'est pas une mauvaise nouvelle en soi, il n'a pas masse d'As dans sa range. Il envoie 5000, je fais tapis. Il paie. Il a... As-Valet dépareillés. Magnifique !" Deuxième victime française : Aurélien Guiglini. "Les Rois contre les As, je n'ai pas su fold."

Pierre Calamusa
Les choses se passent mieux pour Pierre Calamusa, qui a trouvé une couleur runner-runner et s'est fait payer son 3-barrel par top paire.

Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
BenjoDiMeo
Reporter Winamax
Reporter Winamax


Inscrit le: 06 Juil 2007
Messages: 33891

MessagePosté le: 30/06/2017 02:30   Sujet du message: De l'importance d'avancer masqué Répondre en citant Signaler un Abus

De l'importance d'avancer masqué

Event #56 - NLHE 5 000$ (Day 1)

Romain Lewis
Le gros tournoi de No-Limit du jour est en pause-dîner, et parmi les joueurs qui sont partis manger avec le sourire, on compte un certain Romain Lewis. Le cadet du Team Winamax a remporté nombre de petits coups, mais aussi un gros pot contre un joueur grâce à un atout précieux : celui de ne pas être reconnu. En effet, Romain le connaît très bien, alors que l'inverse n'est pas vrai. "C'est un joueur online suédois, avec un très gros palmarès. J'ai déjà eu l'occasion de l'affronter plein de fois, mais lorsqu'il est arrivé à table, je me suis rendu compte que lui, non." Cette asymétrie dans l'information disponible, Romain en a tiré partie de fort belle manière avec un joli call rivière. Récit :

"Un bon joueur ouvre à 900 UTG. J'ai 30,000, je flat avec deux Valets rouges. C'est payé aussi par un joueur en milieu de parole, et par le suédois en grosse blinde."

Flop K86.

"Tout le monde checke. Turn : 3 qui fait rentrer le tirage. Le suédois mise 3200. Je paie, les autres passent."

Rivière : un deuxième 6. Pas le meilleur des tableaux avec une paire de Valets !

"Il envoie 7000. Avec les infos que j'ai, je sais qu'en misant au turn, il a un éventail de mains très large. Et comme il ne me connaît pas, et ne sait pas que j'ai joué contre lui, sa mise peut très bien être une tentative de me faire passer le meilleur jeu. Je lui parle un peu, je lui dis "Tu aimes bluffer, toi !", et il me répond "Oui, c'est vrai." Ce qui est marrant, dans ce genre de spot, c'est que les gens ne mentent que rarement quand on leur demande ça ! Du coup, j'ai payé. Il a muck direct."

Romain n'est pas le seul français ayant bien débuté son tournoi. Après six heures de jeu (et avec quatre supplémentaires prévues après le dîner), nous avons relevé les positions suivantes :

Remy Biechel - Sonny Franco
Rémy Biechel 80 000 (photo)
Pierre Calamusa (Team Winamax) 80 000
Romain Lewis (Team Winamax) 60 000

Guy Pariente 45 000
Adrien Allain 31 000
ElkY 24 000
Antonin Teisseire 23 000
Sonny Franco 20 000 (photo)
Davidi Kitai (Team Winamax) 15 000
Antoine Saout 4 000

Tapis de départ 25 000

Gilbert Diaz OUT
Yoh Viral OUT

Au compteur : 531 joueurs. Les inscriptions sont ouvertes jusque 21h30, heure locale. Il est présentement 18h30 : l'heure, pour nous, d'aller manger. Oui, c'est tôt, mais sachez qu'un reporter WSOP ne passe à table que deux fois par jour, grand max.

Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Flegmatic_
Reporter Winamax
Reporter Winamax


Inscrit le: 15 Avr 2015
Messages: 816

MessagePosté le: 30/06/2017 02:40   Sujet du message: En haut, en bas ! Répondre en citant Signaler un Abus

En haut, en bas !

Event #57 - Omaha/Stud High-Low 2 500 $ (Day 1)

Pendant que tous ces jeunes cliqueurs de boutons invétérés s'envoient des sacoches à tour de bras dans le fond de l'Amazon Room, un autre quart de la salle est occupé par des gens plus patients et aux moeurs plus complexes, qui ont en commun des vertus de partage. Bref, des gens qui jouent au Omaha et au Stud Hi-Lo.

Jean Montury

"Personnellement, ce que je préfère c'est le Stud High, me glisse Jean Montury, premier français croisé sur cet Event. Mais là, c'est un beau tournoi. Pour 2 500 dollars, tu as 12 500 jetons, c'est quand même bien mieux que sur les 1 500, où ça peut aller très vite. Et puis quand tu sais jouer au Stud Hi-Lo, tu sais à peu près jouer au Omaha Hi-Lo." D'ailleurs, comment se passe concrètement le passage de l'un à l'autre ? "On joue huit mains de chaque, c'est comme un mini H.O.R.S.E. en fait."

Michel Abécassis - Alex Luneau

Et forcément, dès que l'on parle de mixed games, Alex Luneau n'est jamais très loin. Notre Pro était même assis à sa chaise quinze minutes avant le coup d'envoi de l'épreuve, pour être sûr de ne rater aucun spot. Après deux heures de jeu, Alexonmoon a vu débarquer à sa table un certain Michel Abécassis. Je vous entend déjà vous demander, "Sur plus de 320 entrées, quelles étaient les chances que cela arrive !" Eh bien je n'en ai aucun idée, je ne me suis pas lancé dans les calculs. Mais si l'envie vous en dit, n'hésitez pas. 

"Il a attrapé froid, me glisse le Doc en désignant son collègue, c'est pour ça qu'il a mis sa capuche." Après s'être déjà fait mal au cou hier matin en faisait de l'escalade, visiblement les petits bobos s'enchaînent pour Alexonmoon. Fais attention à toi Alex, les WSOP durent encore trois semaines ! Pas grand chose d'autre à signaler pour l'instant chez nos W rouges, qui naviguent autour du tapis de départ.

Chad - Drake - Matusow
Joli trio à la table d'à côté avec l'inénarrable commentateur des WSOP Norman Chad en pleine discussion avec Mike Matusow. Un duel arbitré par le rappeur Drake, qui a choisi d'enfiler le costume de croupier cet été entre deux albums.

Vieux virage
Dans un autre genre, ces trois-là ne sont pas mal non plus. On ne va pas vous mentir, la moyene d'âge est assez élevée sur ce tournoi.

Joueuse
Mais n'allez pas croire que cette épreuve est réservée aux Texans à chapeau et autres vieux briscards de la côte est. N'est-ce pas madame ?

David Bach
Un grand habitué de tous ces tournois de mixed games, le seul à avoir décroché deux bracelets pour l'instant cet année, David Bach.

Justin Bonomo
Justin Bonomo prend la pause. Déjà titré en Hold'em sur les WSOP - c'était en 2014 sur un tournoi à 1 500 dollars -, il est également un excellent joueur de variantes avec cinq places de runner-up obtenus en H.O.R.S.E., Deuce to Seven et Limit Hold'em. La gagne pour cette fois ?

Max Pescatori
Passé tout près du titre cette année avec trois finales au compteur, Max Pescatori se verrait bien remporter un cinquième bracelet.

Anthony Zinno
Vainqueur du Highroller de PLO il y a deux ans, Anthony Zinno n'a plus à prouver son talent quatre cartes en main.

Greg Raymer
Et un Champion du Monde, un ! Bonjour Greg Raymer.


_________________
Ni Dieu, ni maître, mais des frites bordel
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Flegmatic_
Reporter Winamax
Reporter Winamax


Inscrit le: 15 Avr 2015
Messages: 816

MessagePosté le: 30/06/2017 06:40   Sujet du message: Sans Français, mais avec des stars Répondre en citant Signaler un Abus

Sans Français, mais avec des stars

Event #54 - Pot-Limit Omaha Championship 10 000 $ (Day 2)

Non, décidément, ce Championship de Pot-Limit Omaha n'aura pas souri au clan francophone. Aux sorties de Michel Abécassis, Sylvain Loosli et Davidi Kitai hier, conjugées à l'élimination rapide de Benjamin Pollak en début de Jour 2, est venue s'ajouter celle de Florent Aubert.

"Le coup commence par une énième ouverture à 12 000 de John Racener au cut-off, est venu me raconter après coup 'jaimetafemme'. Je paie au bouton avec Valet-10-8-7 single suited et la grosse blinde complète. Le flop vient Valet-7-4 avec deux carreaux et je mise 26 000, payé seulement par la BB. Turn Roi, j'envoie 85 000 et il tank/call avec top paire et flush draw. La rivière est un 4 qui le fait passer devant. Dommage, je gagnais ce coup, je revenais au tapis moyen." Éliminé assez loin de l'argent après s'être offert le plaisir de jouer ce tournoi en passant par un satellite, la déception reste moindre pour Florent. "On ne saura jamais ce que j'aurais pu faire si j'étais arrivé à l'heure aujourd'hui...," conclut-il. Un mystère de plus au sein de la légende tourmentée de Vegas.

Mais parce que la vie continue, pendant que nous étions en train de nous bâfrer non pas un chili con carne mais de succullentes tapas hispano-bulgaro-russes (oui, ça existe, et on vous recommande l'adresse), la bulle a éclaté sur ce tournoi, permettant à 65 joueurs de remporter au minimum 14 930 dollars. Petite sélection en images :

Shack-Harris - Clements - Monnette
Brandon Shack-HarrisScott Clements et John Monnette : un virage qui pèse six bracelets et plus de 12,7 millions de gains en tournois live.

Stephen Chidwick - Johnny Lodden
Ce n'est pas mal non plus à la table d'à côté, où Stephen Chidwick et Johnny Lodden vous pouvoir se tirer la bourre pendant quelques heures.

Dermot Blain
Déjà titré à trois reprises en Pot-Limit Omaha sur des Side Events du feu circuit EPT, Dermot Blain attend encore la consécration sur les WSOP.

Vivian Saliba
Et on souhaite bonne chance à la dernière joueuse encore en course, la Brésilienne Vivian Saliba, qui figure aux dernières nouvelles parmi le peloton de tête.

Ils ont également atteints les places payées : Ben LambJeff MadsenJohn RacenerMike Gorodinsky ou encore Christopher Frank.


_________________
Ni Dieu, ni maître, mais des frites bordel
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
BenjoDiMeo
Reporter Winamax
Reporter Winamax


Inscrit le: 06 Juil 2007
Messages: 33891

MessagePosté le: 30/06/2017 07:05   Sujet du message: Leaving Las Vegas (and coming back) Répondre en citant Signaler un Abus

Leaving Las Vegas (and coming back)

Event #56 - NLHE 5 000$ (Day 1)

Bryce Canyon
Il y a des joueurs qui aiment bien arriver en retard. Du genre, un niveau, parfois deux, pas plus. Et puis il y a ceux qui s'autorisent carrément à sauter les six premières heures du Day 1, jouant leur toute première main du tournoi alors que le nombre d'éliminés se compte déjà en centaines. Aujourd'hui, Ivan Deyra et Adrien Delmas appartiennent clairement à la deuxième catégorie, s'étant inscrits dans le 5K pendant la pause-dîner. Mais les deux minots ont une bonne excuse : ils reviennent tout juste de six jours d'excursion automobile hors de l'état du Nevada.

Ivan Deyra
Un réjouissant aller et retour durant lequel ils ont visité deux des merveilles naturelles de l'Utah voisin : les parcs nationaux de Zion et Bryce Canyon. Falaises vertigineuses, forêts d'arbres centenaires, cascades et cours d'eau, formations généalogiques millénaires, coyotes, condors, cerfs et lézards se balandant en liberté : bref, l'occasion de se promener au beau milieu du Jardin d'Eden.

Bryce Canyon
Pour avoir visité les deux parcs à plusieurs reprises aux cours de mes étés américains, je ne peux que recommander à tout joueur de poker présent aux WSOP, y compris (et surtout) celui qui vient d'enchaîner une vingtaine de tournois jour après jour, d'imiter Ivan et Adrien : ces deux endroits sont de véritables oasis, des remèdes à l'agitation de Vegas accessibles par la route en moins de quatre heures. Et sur ce genre de road trip, le voyage est tout aussi dépaysant que la destination. "On s'est fait plaisir, on a loué une Mustang décapotable", explique Adrien avec un sourire.

Bryce Canyon
Une fois leur but atteint, les deux ne se sont pas privés de creuser un peu le sujet en empruntant les nombreux sentiers de randonnée parsemant les deux parcs, destinés aux débutants comme aux marcheurs chevronnés. "A Bryce, on a marché une quinzaine de bornes au fond du canyon", poursuit Ivan. Le décor de ce parc est reconnaissable entre mille, avec ses "hoodos", gigantesques colonnes naturelles à la teinture rouge formées par des millions d'années d'érosion.

Adrien Delmas et Romain Lewis
Cependant, l'appel du poker s'est rapidement fait ressentir : "On est rentrés cet après-midi. On a dormi deux heures, puis on est venus late reg !" Chassez le naturel...

Autre nouvelles du NLHE 5 000$

Le compteur des inscrits à grimpé pour atteindre les 632 inscriptions. Perte sèche de l'affluence par rapport à 2016 : 25% ! Ca pique un peu, tout de même.
A moins d'une heure de la conclusion du Day 1 (constitué de dix niveaux de 60mn), plus de la moitié de ces 632 joueurs ont été éliminés.
Parmi les déçus : un ElkY dont j'ai aperçu la sortie de loin (une histoire de 74 joué à tapis avec moins de 15BB), Pierre Calamusa (As-Valet < As-Roi), Antonin Teisseire, Antoine Saout, Sonny Franco...
Parmi ceux qui seront probablement au Day 2 (je sais bien que je provoque le jynx en écrivant ceci, mais bon) : Rémy Biéchel (40,000), Laurent Polito (33,000), Romain Lewis (60,000).
Short-stack à la dernière pause, Ivan Deyra vient de doubler ses 12,000 (15BB) avec un As-Roi tenant bon contre Dame-10. Davidi Kitai se bat avec un peu plus de 10,000. Il est probable que notre belge préféré joue un coup à tapis avant la fin de la journée.
Il y aura 94 places payées, avec des récompenses comprises entre 7414$ (le min-cash) et 618,285$ (la gagne, plus le bracelet). Clairement, il s'agit de l'un des plus beaux tournois de No-Limit de l'été qui ne s'appelle pas "Main Event".

Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Flegmatic_
Reporter Winamax
Reporter Winamax


Inscrit le: 15 Avr 2015
Messages: 816

MessagePosté le: 30/06/2017 07:45   Sujet du message: Alex Luneau en solitaire Répondre en citant Signaler un Abus

Alex Luneau en solitaire

Event #57 - Omaha/Stud High-Low 2 500 $ (Day 1)

Alex Luneau

Avec un Michel Abécassis éliminé en fin d'après-midi et un Jean Montury porté disparu au siège qui était le sien quelques heures plus tôt, si mes calculs sont bons, il ne reste plus qu'un joueur Français en piste sur ce tournoi, à moins d'une heure de la fin de l'enregistrement tardif, correspondant au huitième niveau de jeu, sur les dix que compte ce Day 1.

Double bonne nouvelle pour notre Pro, Alexonmoon figure même parmi les leaders provisoires de ce tournoi, avec près de 45 000 jetons devant lui pour un tapis de départ de 12 500. Car oui, ne nous emballons pas. Le Omaha et le Stud8 restent des jeux de partage, où il est finalement assez rare de remporter l'intégralité du pot au shodown. Une bonne forme qui ne perturbe pas pour autant la placidité d'Alex, bien en peine au moment de nous offrir quelques coups clés qui lui ont permis de monter ce joli pactole. "Franchement, je ne vois pas trop comment je peux t'aider," nous a-t-il glissé. Aussi se contentera-t-on d'écrire que notre W rouge mène tranquillement sa barque sur cette première journée en forme d'échauffement grandeur nature pour un Jour 2 qu'on lui souhaite, d'abord d'atteindre sans trembler, avant d'y faire parler la poudre.

Albert Daher - Todd Brunson
Parmi les derniers joueurs à avoir composté leur ticket, le Libanais Albert Daher, récent finaliste du Championship de Hold'em en 6-max, a trouvé place à côté d'un Todd Brunson qui vit pour l'instant un petit été de WSOP.

Dan Heimiller
Également croisé autour des tables, le vétéran Dan Heimiller, avec un tee-shirt du Dude complètement validé.


_________________
Ni Dieu, ni maître, mais des frites bordel
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Surveiller les réponses de ce sujet
Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Index des Forums -> [ARCHIVE] Vegas Show - WSOP 2017

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum
visit counter