Se connecter
S'inscrire





Vegas Show - WSOP 2017 - Juin - 19
Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Index des Forums -> [ARCHIVE] Vegas Show - WSOP 2017
Surveiller les réponses de ce sujet
Auteur Message
veunstyle72
Reporter Winamax
Reporter Winamax


Inscrit le: 20 Mai 2016
Messages: 4

MessagePosté le: 19/06/2017 18:35   Sujet du message: Vegas Show - WSOP 2017 - Juin - 19 Répondre en citant Signaler un Abus

Lundi 19 juin : Demandez le programme !

chips

11h (20h en France) - Event #37 : No-Limit Hold'em 1 000$ (Day 1)

On démarre cette quatrième semaine de WSOP avec un event NLHE 1 000$, assez classique. Il faudra passer entre les balles, ne pas prendre trop de bad beat, pour au final faire fructifier au mieux les 5 000 jetons de départ, sur les 10 premiers niveaux qui seront proposés lors de ce day 1. Le tenant du titre, Chase Bianchi , avait multiplié son investissement initial par 317 ! Les Français risquent d'être fort nombreux sur ce tournoi.

11h - Event #35 : Super Seniors No-Limit Hold'em 1 000$ (Day 2)

1720 papys et grand papys sont venus s'expliquer ce dimanche au Rio et la guerre n'aura laissé que peu de survivants après la première journée, 258 seulement. Le chipleader Johnny Landreth s'est bati un énorme stack (262 800), loin devant son premier adversaire, un certain Earl Hirakawa (144 900), qui vit apparemment le rêve d'une vie, selon sa Hendon Mob. Quant à Johnny, il est loin d'être ici par hasard. Ce monsieur culmine à 728 000$ de gains en carrière, et a déjà gouté à la victoire plus d'une fois dans sa vie. Grâce à ce tournoi, il aura peut-être l'occasion d'ajouter 259 230$, la somme que le futur champion embarquera.

12h - Event #33 : No-Limit Hold'em 1 500$ (Day 3)

Ils ne sont plus que 22 à se battre pour le bracelet sur les 1 698 inscrits. Le contingent américain est sur-représenté avec 15 locaux, dont Ryan Leng, chip-leader avec 1 370 000 jetons et Ron Rosenberg, second avec 1 162 000 jetons. Dans les têtes connues, Michael Gagliano, quatrième avec 820 000, Pratyush Buddiga, sixième avec 757 000 et Max Pescatori, l'italien s'accroche en quinzième place avec 386 000 jetons. 384 000 $ sont promis au vainqueur, et tous sont assuré de 14 699 $.

14h - Event #34 : Limit 2-7 Lowball Triple Draw Championship 10 000$ (Day 3)

Shaun Deeb, Mike Matusow, Shaun Buchanan, Nick Schulman, Ben Yu, Mike Watson, voici le casting pour cette finale de 2-7, et comme vous pouvez le noter, il n'y a que des grands joueurs, qui ne chercheront qu'à élargir un peu plus leur palmarès, déjà fortement rempli pour tous ces joueurs. 232 000$ seront pour le vainqueur. 

14h - Event #36 : No-Limit Hold'em 6-Handed 5 000$ (Day 2)

Ils seront 102 à se présenter pour le Day 2 de ce très joli event 36, qui n'a pas vraiment porté chance au Team Winamax. Aucun représentant au W rouge n'a survécu à la journée, et le clan français sera représenté par un Louis Linard des grands jours, qui a terminé la journée avec un peu plus de 100 000 jetons et un Gilbert Diaz à 112 000 jetons après avoir bataillé à la table de Daniel Negreanu (37 000) et Jason Mercier (26 900). Adrien Delmas pointe à 83 600, talonné par Alexandre Réard (83 500) et loin devant Jimmy Guerrero qui reviendra avec vingt blindes et 24 000 jetons, moins bien que sa compagne Thi Nguyen qui possède 57 000. Une fin de journée vécue en direct sur le Periscope de Winamax, avec Steven à la réal', comme d'habitude.

Tout ce beau monde est emmené par Faraz Jaka et ses 255 400 jetons, et de nombreuses stars du circuit ont survécu à la journée : Sam Grafton (157 700), Niall Farrell (156 100), Olivier Busquet (142 400), Nick Petrangelo (135 000), Adrian Mateos (118 500), Jonathan Little (117 800), Antonio Esfandiari (89 900), Doug Polk (70 900) pour citer les mieux embarqués. La bataille promet d'être longue pour s'octroyer les 617 000 $ promis au vainqueur. 

15h - Event #38: $10,000 Limit Hold'em Championship (Day 1)

Combien de joueurs vont participer à ce tournoi ? C'est un peu la grande question qui revient cette année désormais, dès qu'un tournoi "championship" s'apprête à démarrer. En 2016, ils n'étaient déjà que 110. J'ai bien peur qu'on ne dépasse pas la centaine cette fois... Peut-être est-ce l'occasion d'en profiter pour glaner une breloque, qui sait, il y aura pourquoi pas des joueurs égarés mais aussi avides de prestige.

Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Flegmatic_
Reporter Winamax
Reporter Winamax


Inscrit le: 15 Avr 2015
Messages: 787

MessagePosté le: 20/06/2017 00:40   Sujet du message: Mike d'Inca vit le rêve américain Répondre en citant Signaler un Abus

Mike d'Inca vit le rêve américain

Event #37 : No-Limit Hold'em 1 000$ (Day 1)
Le leader de Sinsémilia s'amuse comme un petit fou pour son premier tournoi WSOP

Mike d'Inca

C'est peu dire que Mike d'Inca vit une année 2017 de rêve. En tournée dans toute la France en mode soundsytem avec son compère de Sinsémilia Riké, et quelques semaines après avoir assuré une pool party 100% reggae d'anthologie au SISMIX de Marrakech, one-dread - son pseudo sur Winamax - a pris la direction de Vegas pour y jouer pour la première fois de sa vie un tournoi des World Series of Poker. "J'ai remporté le challenge des people sur Winamax, explique Mike. On m'a offert une enveloppe à répartir comme je le voulais, et j'ai choisi de jouer ce tournoi." Un classement qu'il avait déjà remporté il y a deux ans, sans pouvoir honorer l'invitation, à cause d'un calendrier trop chargé. Toujours très sérieux sur nos tables online, et particulièrement en 4-max, format où il excelle, il s'est cette fois bien tiré la bourre avec Ludwig 'Mimisiku' Briand, finissant tout de même par l'emporter d'une courte tête. Et cette année, pas question de laisser passer l'occasion !

Alors Mike, comment ça se passe jusque-là ce petit 1 000 dollars ? "Je suis en méga kiff ! Ah tiens, tu veux une main marrante, parce que là, j'en ai une bonne. Je découvre 7-2 en grosse blinde, et déjà je décroche un petit sourire. Un joueur min-raise UTG, et toute la table paie. Évidemment, j'ai une poubelle, mais en même temps la cote est trop belle, je n'ai que 100 à ajouter. Le flop vient 7-2-3 avec un tirage couleur. Un joueur en milieu de position ouvre à 400, payé par un second. Je fais 1 000 et les deux restent dans le coup. Le turn est un Valet, et je pousse mon tapis d'environ 2 500. Les deux joueurs tank mais finissent  par fold." Dommage, on aurait aimé voir Mike claquer son 7-2 sur la table en demandant à tout le monde 20 euros. Ah non, ça c'est ailleurs. "J'ai quand même du mal à croire que j'ai envoyé tapis avec 7-2 sur un tournoi des World Series !" Une fois qu'on a fait ça Mike, on peut mourir tranquille. Le plus tard possible, mais on peut.

Denis Drapier

À quelques tables de là, un autre joueur vit un petit rêve éveillé. Qualifié via son club de POKER@LYON, après avoir remporté un championnat online en treize manches, Denis Drapier découvre lui aussi Sin City pour la première fois en tant que joueur. "Ce n'est pas évident pour l'instant, je n'ai pas beaucoup de jeu, avoue-t-il. J'ai quand même réussit à sauver mon tournoi en jetant une quinte au turn face à deux joueurs qui avaient trouvé une couleur." Professeur de tennis dans le civil - de quoi plaire au Coach Stéphane Matheu -, Denis s'est offert une petite virée à Los Angeles pendant quelques jours, avant de se lancer dans le grand bain. Il navigue à vue pour l'instant avec un tapis légèrement inférieur au stack de départ.

Romain Lewis

Du côté du Team Winamax, l'heure n'est pas encore à l'embellie après la déconvenue de dimanche. Pour preuve, l'élimination rapide de Gaëlle Baumann, victime d'un joli setup avec Roi-Dame en main contre une paire d'As sur un board As-Roi-9-9-Roi. Les espoirs reposent donc entièrement sur les épaules des trois petits nouveaux de nos W rouges. Et pour l'instant, tout se passe à merveille pour Romain Lewis et Ivan Deyra, qui comptent respectivement 20 000 et 15 000 jetons sur les 5 000 de départ. Au sein d'un field de plus de 1 700 joueurs, tout reste évidemment à faire, mais personne ne fera la fine bouche.

Aladin Reskallah
Ce n'est pas la tête des grands jours pour Aladin Reskallah, pointé autour de 1 500, pour un tapis de départ de 5 000.

Erwann Pécheux
Déjà au moins un Français à terre sur ce tournoi en la personne d'Erwann Pécheux. Le membre du Team PMU a tout envoyé avec 9-7 sur un board 9-7-2-8-As et est tombé contre 9-8. Dommage, sa voisine n'avait visiblement d'yeux que pour lui.

Alexis Fleur
Alexis Fleur tente de faire le ruling à table sur une question de pot extérieur, mais n'obtient pas gain de cause face à une table visiblement peu convaincue.

Adrien Allain
"Le niveau est tellement faible sur ce tournoi. Mon voisin de droite vient de recevoir une énorme livraison. Je croise les doigts pour que ça m'arrive." C'est évidememnt tout ce qu'on souhaite à Adrien Allain.

Ktorza - Greenstein
Pointé à tort hier parmi les places payées du tournoi à 1 500 dollars, Philippe Ktorza rempile aujourd'hui sur cette épreuve. Le Parisien a trouvé une table pour le moins friendly avec notamment Barry Greenstein.

Jo Teanotoga
Habitué du Rio, Jo Teanotoga fait partie de la cohorte de vingt Tahitiens débarqués cette année à Vegas. Tombé avec une paire d'As hier sur le Super Seniors, il a déjà réussi à doubler son tapis aujourd'hui.

Jonathan Duhamel
On peut avoir gagné le plus beau tournoi du monde, compter plus de 17 millions de dollars de gains en tournoi live, et vouloir tenter le coup sur une bonne petite boucherie comme celle-ci. N'est-ce pas Jonathan Duhamel ?

Federico Butteroni
Le quota de November Nine est respecté, avec également la présence de l'Italien Federico Butteroni.


_________________
Ni Dieu, ni maître, mais des frites bordel
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
veunstyle72
Reporter Winamax
Reporter Winamax


Inscrit le: 20 Mai 2016
Messages: 4

MessagePosté le: 20/06/2017 02:00   Sujet du message: J'ai mal à ma souris Répondre en citant Signaler un Abus

J'ai mal à ma souris

Event #36 : No-Limit Hold'em 6-Handed 5 000$ (Day 2)
L'action est folle sur ce tournoi ! Accrochez vous, ça va très vite...

labrik moorman

Quel régal de circuler entre les tables de ce 5 000$ ! Les stars sont présentes, mélangées aux Français, et à chaque fois l'action est au rendez-vous. J'ai passé 20 minutes histoire de faire un rapide petit point sur l'état des troupes avant d'entamer la phase de la bulle de ce tournoi, croyez moi, je n'ai pas eu le temps d'être déçu.

Notamment par le combat offert sur la table que vous voyez en photo, ci-dessus. On y retrouve notamment au siège 1 Giuseppe Pantaleo, siège 2 un Français en claquettes et en vacances, Dan Abouaf, à côté de lui le récent champion WSOP Chris Moorman, et au siège 6, le seul l'unique Louis Linard.

Voyant 'Labrik' avec un stack correct, je lui propose d'échanger quelques mots pour me parler un peu de son début de journée. Malheureusement, il est de BB à ce moment là : "Tu me défends cette BB comme un homme, et on parle après", lui ai-je glissé. C'est à ce moment que l'Anglais relance, sur 800/1600, à 3 500. Louis est le seul à payer depuis sa blinde. Le flop tombe, KQ4 et Louis laisse l'initiative à Moorman. Ce dernier place un c-bet à 3 200... et Louis Linard check raise à deux jetons roses, soit 10 000. Moorman réfléchit un moment... et clique à nouveau, ce sera 18 000. A l'inverse, Louis ne tergiverse pas longtemps et annonce tapis... et c'est snap call par Moorman, qui retourne K4 pour deux paires ! 'Labrik' est dans de sales draps, avec seulement AA dans les pattes. Dans les yeux du Français, j'arrive alors à lire un appel à l'aide : "Daaaaame, Aaaaaas, doubleeeeeette !" 

Le croupier est un saloupiou, il claque un 8 sur la turn puis un T sur la rivière, deux belles briques qui mettent Louis en difficulté. Le moral est atteint, cela se voit, mais il ne faut pas céder. Moorman possédait 47 200, c'est une petite claque que Louis doit prendre sans pleurer. La violence de ce tournoi.

Du coup, je n'ose plus trop m'approcher. On va observer ce qu'il se passe et ne rien dire. Main suivante donc, Moorman open encore et Louis décide de défendre depuis sa petite blinde. Pantaleo s'invite aussi en BB.

Un flop T94 fait son apparition. Louis check, Pantaleo aussi, et Moorman c-bet, à hauteur de 4 800. Et là, rebellote, Louis check raise de nouveau,  à 17 500. Pantaleo se demande ce qu'il fout là, et rend ses cartes au croupier, alors que Moorman n'a pas l'air décidé à se sauver aussi vite. C'est payé, et on a le droit de voir une turn, un 8

C'est à Louis de parler et il annonce rapidement tapis ! Moorman demande instantanément un compte (57 500 au total) et le temps s'arrête. Dan Abouaf se lève pendant cette pause improvisée, et viens me glisser à l'oreille quelques mots : "Moi je suis bien, j'ai 210 000, alors que j'avais commencé à 70 000... mais si je comprends bien, il n'y a que des caïds dans ce tournoi, c'est ça ?!" Bien vu l'aveugle. "J'espère au moins qu'il ne fait pas ça en tilt, ce serait dommage. Il est sympa ce garçon".

Moorman touche ses jetons dans tous les sens, se gratte la tête, se parle tout seul et finit par dire, "Gamble ? Gamble ?... Ok Gamble", en posant la somme demandée au milieu de la table. 

Non non non, no tilt chez 'Labrik', qui a simplement trouvé une paire dans les mains, comme sur le coup d'avant, sauf que cette fois, il a fait brelan, avec 44 à l'abattage. Louis fait face à AQ pour flush draw, et va avoir la douce sensation de voir débouler un 3 sur la rivière. Ouf, on respire de nouveau, le voilà revenu à plus de 164 000 : "Ce n'est que ça depuis le début de ma journée. Up & down, up &down." Pour Moorman, vu le petit tapis qu'il lui restait après le coup, pas sur qu'il pourra encore faire des folies dans ce tournoi.

reard delmas

Et juste avant Louis Linard, deux autres joueurs ont attiré mon attention, deux tricolores côte à côte, Alexandre Reard et Adrien Delmas qui jouent avec James Obst et Kitty Kuo.

"Je cherche un Français Adrien, tu n'aurais pas entendu un mec qui parle notre langue et qui s'appelle Gerard Ohresser ?"
"Ah, un vieux ? Désolé je l'ai bust je crois"
"Vraiment ?"
"Ouais, il m'a 3-bet depuis le bouton quand j'avais open CO avec AJ et sur J332, il a bet 11 000 flop et 40 000 et tapis turn. J'ai tank et finis par call. Il m'a montré A7, 0%, drawing dead, merci monsieur."

Ça, c'est fait. Adrien possédait 210 000, après avoir commencé avec 80 000 : "Et j'ai failli faire un heroe call contre Kitty Kuo avec hauteurs... raaah, mais je n'ai pas réussi. Elle avait hauteur 8 ! J'aime vraiment beaucoup ma table en tout cas, je joue 60% des coups, cest génial."

Et pendant qu'on échangeait avec Adrien, Alexandre Reard cliquait dans tous les sens sur cette table : open d'Alex, 3-bet d'Obst, payé par Alex. 

Puis sur le flop T72, Alex check/raise de 6 500 à 18 500. "Je ne vois vraiment pas Alex bluff ici quand il prend cette line...", commentait Adrien Delmas. 

La turn 2 n'offre aucune action, mais la rivière 9 va bousculer l'ordre établi : Alex mise environ 28 000 et se fait raise à tapis par l'Australien ! Réponse d'Alex ? Snap fold. Le revoilà maintenant à 50 000 jetons restants.

Il restait encore 136 joueurs lors de mon passage, pour 87 places payées (7 382$ le min cash). On refera donc un point après l'éclatement de la bulle.

esfandiari

Casting de rêve sur cet event, avec ici Antonio Esfandiari et Michael Mizrachi

kitty kuo thi

Peu de temps après mon passage, la table d'Alex et Adrien a cassé... et Kitty Kuo est venu s'installer face à Thi N'Guyen. Là aussi ça va cliquer...

guerrero

Du côté de Jimmy Guerrero, c'est plus compliqué, sa marge de manoeuvre est toujours aussi limitée

doug polk

Ah d'accord, le costard c'était donc simplement pour aller gagner le One Drop, merci Doug Polk

Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Flegmatic_
Reporter Winamax
Reporter Winamax


Inscrit le: 15 Avr 2015
Messages: 787

MessagePosté le: 20/06/2017 02:10   Sujet du message: Le plus grand des Seniors Répondre en citant Signaler un Abus

Le plus grand des Seniors

Event #31 : Seniors No-Limit Hold'em Championship 1 000$
Frank Maggio décroche le bracelet et 617 303$

HU Seniors Event

C'est une finale éclair à laquelle nous venons d'assister sur cette épreuve réservée aux joueurs de plus de 50 ans. Comme si, après avoir déjà bataillé trois jours au milieu d'un field colossal de 5 389 séniors, les neuf derniers prétendants au titre avaient envie d'en finir le plus rapidement possible avec cette quatrième journée, ajoutée au programme en raison de la forte affluence.

Le premier à lancer les hostilités de ce qui allait être une véritable frénésie d'éliminations fut l'homme sur lequel tous les regards étaient tournés, Dan Heimiller. Vainqueur de ce même tournoi il y a trois ans, celui qui compte pas moins de 64 places payées aux WSOP pour plus de 2,1 millions de dollars de gains ne réalisera pas l'improbable doublé. Il a décidé de tout envoyer dès la première main avec une paire de Valets, tombant face aux deux Rois de William Murray, qui amorçait là son ascension vers les sommets. Quinze mains suffisent ensuite pour voir deux joueurs supplémentaires regagner le rail, Paul Spitzberg (8e) et Lewis LeClair (7e), avant que vienne le tour de la dernière féminine de ce tournoi Gina Bacon (6e). Après une période relativement longue à cinq joueurs restants, tout s'accélère ensuite en quelques minutes, avec les sorties conjugués d'Anthony Licastro (5e), Mark Lillge (4e) puis Dieter Dechant (3e).

William Murray

Avec des tapis on ne peut plus équilibrés de 14 160 000 pour Murray (photo) et 12 690 000 chez Frank Maggio, sur des blindes 80 000/160 000, on se dit alors que le heads-up final est parti pour durer. D'autant plus que plus de 236 000 dollars séparents les gains de la première et de la deuxième place. De quoi donner quelques sueurs froides même au plus chevronné des grinders. Mais c'était sans compter sur l'agressivté de l'ami Will.

Frank Maggio

Après avoir abandonné un gros pot à base de relances et surrelances préflop, ce dernier a tout mis sur la huitième main de ce tête à tête avec A3 sur un flop Q32, et a vu Maggio retourner deux beaux Valets. Les deux dernières cartes du board ne changent rien à l'affaire et permettent à Frank Maggio de remporter le plus gros Seniors Event de l'histoire des WSOP et un chèque monstrueux de 617 303 dollars.

Maggio - Tatjana

L'histoire est d'autant plus belle pour lui, qu'il ne comptait jusque là que 43 000 dollars de gains en tournoi, répartis en... 23 lignes. Autant dire que le monsieur est tout sauf un habitué des épreuves à quatre chiffres de buy-in. Pour preuve, son meilleur résultat était une maigre 36e place signée en août 2012 sur un tournoi à 1 000 dollars du côté de Scottsdale. Et à voir ses "Wow" de plaisir au moment de prendre en main le fameux bracelet pour la photo finale, on imagine qu'il a encore bien du mal à réaliser ce qu'il vient d'accomplir. Un grand bravo Frank !

Résultats de la finale

Frank Maggio Bracelet

Vainqueur : Frank Maggio 617 303 $
Runner-up : William Murray 381 233 $
3e : Dieter Dechant 281 691 $
4e : Mark Lillge 209 715 $
5e : Anthony Licastro 157 321 $
6e : Gina Bacon 118 923 $
7e : Lewis LeClair 90 594 $
8e : Paul Spitzberg 69 552 $
9e : Dan Heimiller 53 817 $


_________________
Ni Dieu, ni maître, mais des frites bordel
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
veunstyle72
Reporter Winamax
Reporter Winamax


Inscrit le: 20 Mai 2016
Messages: 4

MessagePosté le: 20/06/2017 03:50   Sujet du message: Mais les bracelets, c'est pas pour les filles ? Répondre en citant Signaler un Abus

Mais les bracelets, c'est pas pour les filles ?

Event #33 : No-Limit Hold'em 1 500$ (Day 3 et finale)
Sixième femme à atteindre l'ultime table d'un event 2017, Kami Hudson est éliminée 10e 

kami hudson

Et si on suivait une petite finale en streaming d'un NLHE à 1 500$ ?! Ah non, désolé, PokerGo n'a pas estimé intéressant de vous montrer la fin de l'event 33. Dommage, sur cette finale, on pouvait retrouver des joueurs comme Max Pescatori, Pratyush Buddiga, Christopher Franck, Michael Gagliano ou encore Kami Hudson, un casting plutôt très sexy, sur un tournoi qui avait réuni 1 698 joueurs. En général, quand on connait un finaliste, on est heureux, mais pour le coup, on est plus que gâté. 

Les éliminations n'ont pas tardé en ce début de finale, et Kami Hudson a pris la porte assez rapidement (très short au début de la finale) pour buller la table finale officielle, rapidement suivi par Gagliano et Pescatori (photo ci dessous).

pescatori

La présence aujourd'hui de Kami Hudson en table finale, relèveraient presque de l'exploit : "Elle ne voulait pas le jouer", précise Gaëlle Jaudon, petite vodka à la main à 18h, venue lui apporter un peu de soutien dans le rail : "c'est son mec qui l'a forcé !" Et son mec n'est autre que Calvin Anderson, qu'on n'a d'ailleurs pas beaucoup vu cet été : "Normal, il ne joue presque plus, mais en revanche, il stack beaucoup de monde", ajoute Gaëlle. 

La véritable performance pour Kami Hudson, c'est d'avoir réussi à passer entre toutes les balles duant trois joueurs. Elle qui a l'air de jouer avec les doigts de pieds en éventail : "Je n'ai même regardé les paliers, j'essayais juste de me relaxer, de ne pas me mettre de pression. Evidemment que Calvin m'a donné des conseils, mais après, je ne vais pas jouer contre lui. Je vais juste essayer de jouer en ligne, comme depuis le début, et tout se passera bien."

Ça, c'était l'interview avant la table finale, puisque ensuite, elle a découvert AK et ses 9 dernières blindes ont rapidement fini au milieu de la table. Face à deux beaux Rois. 

En s'inclinant 10e pour 23 407$, Kami ne rejoint pas les cinq autres femmes à avoir atteint une finale WSOP. Qui ça ? Liv Boeree, Ester Taylor Brady (deux fois), Nancy Nguyen et Gina Bacon. En revanche, elle multiplie ses gains en carrière par deux, elle qui n'avait rarement vu autre chose que les tournois à 180$ et 235$ quand elle venait au Rio. 

On signe où pour voir Gaëlle Baumann, prochaine femme finaliste d'un tournoi WSOP ?

buddiga

Chipcount au dinner break

Ryan Leng (USA) 4,940,000  
Arkadiy Tsinis (USA) 2,185,000 
Pratyush Buddiga (USA) : 2,055,000  
Christopher Frank (Allemagne) : 1,745,000 
Grant Denison (USA) : 985,000 
Georgios Sotiropoulos (Grèce) 960,000

Prix de la finale 

Vainqueur : 384 833$
Runner up : 237 ,776$
3 : 171,208$
4 : 124,615$
5 : 91,699$
6 : 68,226$

Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
veunstyle72
Reporter Winamax
Reporter Winamax


Inscrit le: 20 Mai 2016
Messages: 4

MessagePosté le: 20/06/2017 08:05   Sujet du message: Et maintenant, on regarde devant Répondre en citant Signaler un Abus

Et maintenant, on regarde devant

Event #36 : No-Limit Hold'em 6-Handed 5 000$ (Day 2)
48 joueurs restants, cinq Français dans l'argent, trois d'entre eux toujours en course pour un bracelet

posey

Je vous présente l'état d'esprit actuel des trois Français toujours dans ce 5 000$ NLHE à six joueurs par table. La bulle a éclaté sur le 14e niveau de ce tournoi, permettant ainsi à cinq Français d'entrer dans l'argent. On a une pensée pour Alexandre Reard en revanche, qui a du s'incliner à 10 places de la bulle, sur un énorme coin flip ! 

Le bubble boy de se tournoi est Américain, répond au nom de Joseph Alban, et vu son palmarès sur Hendon Mob, ce tournoi sentait un peu le one time... ça restera finalement un sale souvenir pour lui. Parmi les heureux tricolores du jour, garantis de s'offrir au minimum 7 382$, certains ont bust, d'autres son encore in : félicitations à Thi Nguyen (71e pour 7 591$) et Adrien Delmas (61e pour 8 031$) pour qui l'aventure s'arrête ici. 

Et bonne chance aux trois autres : Louis Linard (160 000), Dan Abouaf (300 000) et Damien Le Goff (190 000) n'ont toujours pas fini d'en découdre, et au dinner break, tous les trois étaient encore là.

"Je n'ai rien fait de spécial à la bulle", me confiait 'Labrik', "en revanche Dan était très chaud !" Louis me raconte ainsi que Dan et sa grande bouche ont bien réussi à faire des dégats, ce dernier ayant promis le feu à ses adversaires une fois la bulle éclatée. Et il n'a pas menti... même si le timing était plutôt très bon. Louis Linard poursuit : "Un mec open, Pantaleo 3-bet à 22 000 et ce bon vieux Dan cold 4-bet à 60 000. Et le truc, c'est qu'il avait répété juste avant à Pantaleo qu'il allait vraiment se fight maintenant que la bulle a éclaté ! Du coup, Pantaleo 5-bet shove et lui snap call avec deux rois ! Ça lui a permis de monter à 350 000 !" Si les Américains ne connaissaient pas encore la bonne vieille école livetarde Parisienne, ils viennent d'être servis.

"Honnêtement, il tient les cartes, il faut s'en méfier", concluait 'Labrik' avant, lui aussi, de repartir au combat, sur une table difficile (ah bon, il reste des tables faciles ?) avec notamment Moritz Dietrich, Kenny Hallaert et deux types avec un gros stack. Le Français possède 30 blindes, et saura parfaitement les emmener le plus loin possible, faisons lui confiance.

Il reste 45 joueurs, la journée s'arrêtera assez tard, les joueurs disputant 10 niveaux d'une heure aujourd'hui. En espérant qu'il ne reste plus que trois ou quatre tables à la fin de la journée... avec un Français sur chacune d'entre elles soyons fou. 

Encore trois éliminations, et tous s'assureront une petite somme à cinq chiffres, 11 187$. Mais surtout, surtouuut... le vainqueur empochera 580 338$ ! Parmi les joueurs notables restants, il y a pêle mêle Faraz Jaka, Niall Farrell, Jonathan Jaffee, James Obst, Olivier Busquet, Sam Grafton, Michael Mizrachi, Layne Flack... bref, beaucoup de beau monde !

labrik

Ce n'est plus l'heure des sourires, Louis Linard l'a bien compris. Now, let's fight !

damien le goff

Damien Le Goff est discret, mais bel et bien là, avec un tapis qui lui permet de garder encore espoir

Dan Abouaf

Virage sympa pour Dan Abouaf, avec juste à sa droite Niall Farrell et Giuseppe Pantaleo

Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
veunstyle72
Reporter Winamax
Reporter Winamax


Inscrit le: 20 Mai 2016
Messages: 4

MessagePosté le: 20/06/2017 09:50   Sujet du message: Les Français aiment les petites boucheries Répondre en citant Signaler un Abus

Les Français aiment les petites boucheries

Event #37 : No-Limit Hold'em 1 000$ (Day 1)
Fin du day1 dans l'argent pour environ 240 joueurs dont quelques Français

benoit lam

Et une journée de plus à ranger dans les tiroirs. La salle Brasilia est vide, l'Amazon se vide également, et il ne reste plus que dans la Miranda que Louis Linard, Dan Abouaf et Damien Le Goff font encore claquer les jetons sur le tournoi à 5 000$. Mais avant de reparler d'eux plus tard, faisons un point sur le tournoi à 1 000$ qui a démarré ce matin, et qui a attiré 2020 joueurs.

Ce fut un échec pour les joueurs qui portaient un W sur la poitrine aujourd'hui, qualifiés, Team Pro, WiP (Mike d'Inca n'aura pas tenu très longtemps malheureusement, comme beaucoup beaucoup de joueurs). Il faudra revoir les ambitions de bracelets sur un autre tournoi. 

maxime chilaud

A la fin de cette première journée, j'ai tout de même trouvé le moyen de discuter Français à plusieurs reprises, et pas qu'avec des joueurs. Vous le saviez vous que la belle soeur de Jason Mercier parlait la même langue nous et était une jolie reporter pour les WSOP ? Je l'ai appris aussi, pour mon plus grand plaisir. Hop hop hop, on s'écarte, les joueurs Steven, les joueurs : Maxime Chilaud, ça vous parle ? 'Daghemunegu' fut son pseudo sur Winamax pendant longtemps. Le jeune homme réussit assez bien à Las Vegas, et pour son premier WSOP 2017, Maxime n'a pas fait les choses à moitié, en terminant avec 55 400 jetons : "Je suis arrivé sur 150/300 avec 17bb, tranquille. Après ça, j'ai eu quelques setups favorables et aussi quelques livraisons." Journée détente pour Maxime, qui semble mener le clan Français (il y en a toujours un ou deux qui nous échappent).

ktorza greenstein

Il sera accompagné de ses amis Jean Fabre (14 500) et Damien Gayer (20 900), mais aussi de Philippe Ktorza (21 300), qui s'est mangé en tout fin de journée, un petit 2-outer river pour un pot assez conséquent. Philippe m'a présenté Ludovic Moryousef (23 500), qui serait acteur porno dans la vie, d'après ce qu'il m'a dit. C'est un métier comme un autre si c'est le cas ma foi. 

Parmi les qualifiés, on peut rajouter Benoit Lam (grand sourire au milieu sur la première photo) avec 24 200 jetons, qui poursuit son apprentissage des tournois, lui qui est plutôt un spécialiste du cash game : "Ça met en confiance tout ça", lâche-t-il. "It's a good kid", nous interpelle un papy ricain à sa table, "It was fun to play with him". Apparemment Benoit s'est fait des amis aujourd'hui.

da prod

Enfin dernier Français que j'ai pu reconnaitre, à avoir mis des jetons dans le sac, un certain Yann Del Rey. L'ancien Top Shark Winamax ne s'est plus où donner de la tête à Vegas : "Je suis éclaté, j'ai joué jusque très tôt ce matin, j'étais au Planet Hollywood sur un tournoi à 600$, 500 000$ garantis. J'ai 70bb pour le day2... et c'est après demain." Sur ce tournoi WSOP, 'DaProd' a rangé 21 800 jetons. Pas la folie, et à choisir, s'il fallait gambler un tournoi, Yann n'hésitera pas une seconde, ce sera celui-ci, pour se concentrer sur le PH. 

Le tournoi reprendra demain à midi, avec pour objectif de s'approcher au maximum de la table finale. Pour le moment, tous sont assurés de gagner 1 678$, alors que le vainqueur empochera 292 800$.

ryan laplante

In également, l'Américain Ryan Laplante, vainqueur d'un bracelet WSOP l'an passé, et qui s'était confié à nous lors d'une interview poignante, qualifié pour le day 2, à la table d'une croupière à la magnifique tignasse violette

papa carrell

Dans la famille Carrel, je demande le grand père

michael gathy

Michael Gathy avec 100 000 jetons à la fin du day. On se souviendra tout de même que son premier bracelet, Michael l'avait gagné... sur un tournoi similaire à 1 000$...

phil hellmuth

Phil Hellmuth n'était pas très frais à la toute fin de cette journée, mais au moins il ajoute une ligne supplémentaire à son long palmarès

Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
veunstyle72
Reporter Winamax
Reporter Winamax


Inscrit le: 20 Mai 2016
Messages: 4

MessagePosté le: 20/06/2017 12:45   Sujet du message: Les jours se suivent et se ressemblent pour labrik Répondre en citant Signaler un Abus

Les jours se suivent et se ressemblent pour labrik

Event #36 : No-Limit Hold'em 6-Handed 5 000$ (Day 2)
Louis Linard et Dan Abouaf, deux Français qualifiés pour le jour 3

louis linard

Vous n'avez pas fini de le voir sourire Louis Linard ! Le voilà qualifié pour le jour 3 de ce sublime tournoi à 5 000$ 6-max (qui avait réuni 574 joueurs)... et pourtant la fin de journée n'a pas été évidente ! "J'ai réussi à faire toutes les combinaisons de poker, qui comprenaient un 2. De As-Deux, à Trois et Deux, en passant par ce bon vieux Valet-Deux."

Tombé à 5 blindes, Louis semblait déjà mort dans le film : "La prochaine main que je soulève, à moins que ce ne soit une poubelle, j'y vais." Et 'labrik' n'a pas menti, quand un gonz a osé relancer sur sa blinde, Louis ne s'est pas posé de questions et a tout poussé avec J5. Son adversaire retourne T9 et Louis ne fut pas si mécontent de trouver un board T64AK pour réussir une flush back door ! 

Revenu à 124 000 jetons, il va annoncer tapis dans la foulée, la main suivante, depuis la SB donc. payé par son voisin, Nadar Kakhmazov. Le Russe n'a pas l'air très content, mais paye tout de même avec KQ. Il fait face à A6 chez Louis... et la meilleure main va rester jusqu'au bout du board. Une orbite plus tard, Louis défend sa blinde sur une relance à 22 000 (blindes 5k/10k) du joueur au bouton, puis sur un tableau K4J7K, check au flop, check à la turn et mise de 54 000 de la part de Louis. Son adversaire passe et Louis respire : "J'étais en bluff ici ! J'avais Dame-Dix..."

And just like that, Louis Linard est passé de 60 000 à 268 000 en trois mains. Tant qu'il y a des jetons, il y a de l'espoir.

pantaleo jaffe

Du côté de Dan Abouaf, l'autre Français de ce tournoi (puisque Damien Le Goff s'est fait craquer les as, et s'incline 26e pour près de 16 000$), on s'amuse comme un petit fou. Honnêtement, la dernière fois que j'ai assisté à un pareil carnaval autour d'une table de poker, ça devait être avec mes potes, je m'explique : pour le dernier niveau de jeu, et aussi pour pimenter un peu l'action, Dan a proposé à tous les joueurs de sa table de montrer au moins une carte à tout le monde. Certains furent hésitants au début, mais finalement après que Giuseppe Pantaleo et Jonathan Jaffe se soient mis d'accord sur cette règle, tout le monde à suivi  "Tu vois ce que je veux dire maintenant...", me chuchotte-t-il à l'oreille, malin comme un singe, "je vais pouvoir voir leurs cartes !".

Pour clarifier la chose, j'ai voulu me renseigner pour connaitre la règle : "Oui, ils ont le droit de retourner les cartes, si et seulement si le coup est terminé ! Et si bien sur tout le monde est d'accord. Dans ce cas là, aucun problème, si les joueurs s'amusent comme ça, pourquoi les priver de ça ?"

En attendant, Dan a eu beau faire le Français qui parle mal Anglais avec l'accent bien prononcé FR, celui qui raconte souvent des âneries, celui qui fait marrer tout le monde... il n'empêche qu' à la fin de la journée, notre touriste en claquettes pointait à un peu plus d'un million, de quoi le caler en 5e position au chipcount. 

A noter également les présences de Kenny Hallaert, chipleader, Faraz Jaka, encore en train de deeprun, ou encore James Obst et Mike Leah. Demain, le jour de gloire est arrivée, on l'espère fort pour nos deus Français ! 

hallaert

Le boss actuellement, c'est Kenny Hallaert. Le Belge est compté à 1 767 000 ! 

chris hunichen

Chris Huninchen s'est fait voler le chiplead dans les derniers instants, lui qui a longtemps trôné tout en haut

Casting final

Chipleader - Kenny Hallaert (Belgique) : 1 767 000
2e - Chris Hunichen (USA) : 1 622 000 
3e - Nadar Kakhmazov (Russie) : 1 262 000 
4e - Faraz Jaka (USA) : 1 213 000
5e - Dan Abouaf (France) : 1 041 000
6e - Rob Kuhn (USA) : 1 041 000 
7e - Christian Rudolph (Allemagne) : 1 005 000 
8e - Sam Soverel (USA) : 865 000 
9e - Jacob Haller (USA) : 651 000  
10e - Garrett Greer (USA) : 626 000  
11e - Giuseppe Pantaleo (Allemagne) : 585 000 
12e - James Obst (Australie) : 585 000 
13e - Mohsin Virani (USA) : 449 000 
14e - Jonathan Jaffe (USA) : 442 000 
15e - Christopher Staats (USA) : 427 000 
16e - Louis Linard (France) : 268 000 
17e - Mike Leah (Canada) : 246 000 
18e - Timothy Cramer (USA) : 210 000

Periscope de fin de journée avec Louis Linard et Dan Abouaf




.

Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Surveiller les réponses de ce sujet
Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Index des Forums -> [ARCHIVE] Vegas Show - WSOP 2017

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum
visit counter