Se connecter
S'inscrire





PokerStars European Poker Tour Prague 2019 - Main Event - 4
Répondre au sujet    Index des Forums -> PokerStars European Poker Tour Prague 2019
Surveiller les réponses de ce sujet
Auteur Message
Flegmatic_
Reporter Winamax
Reporter Winamax


Inscrit le: 15 Avr 2015
Messages: 1411

MessagePosté le: 15/12/2019 13:05   Sujet du message: PokerStars European Poker Tour Prague 2019 - Main Event - 4 Répondre en citant Signaler un Abus

L'hécatombe

Fin de partie pour Roland Chassing, Gaëlle Baumann et Giuseppe Zarbo
Main Event 5 300 € (Day 4)

Il aura suffit d'un seul niveau aujourd'hui pour décimer les deux tiers des troupes françaises. Après Sylvain Loosli, sortie en 40e position, Roland Chassing, Gaëlle Baumann et Giuseppe Zarbo ont tous pris la porte entre la 39e et la 35e place, encaissant chacun 20 540 €.

Roland Chassing

Honneur aux aînés et, en l'occurrence au premier sortant des trois, à savoir Roland. Ce dernier a choisi de 3-bet shove ses 20 dernières blindes en BB sur une ouverture d'Akin Tuna, qui se décide à payer avec A5. K2 en main, le vétéran français est en danger, trouve la top paire sur un flop KQ5 mais le tirage couleur du Turc rentre river grâce via un 7. Pour son tout premier Main Event EPT, le Stéphanois n'aura pas à rougir de sa prestation : il repart de sa visite à Prague avec un joli chèque de 20 540 €.

Gaëlle Baumann

Peu après, ce fut au tour de Gaëlle Baumann de tenter sa chance, en envoyant ses 16 blindes depuis le cut-off avec une premium, AK. Passée entre les balles lors du Day 2, O RLY perd cette fois son lancer de pièce contre le Belge Pieter Aerts, qui avait payé un cran plus loin avec sa paire de 9. Un peu plus de trois mois après avoir terminé vingtième à Barcelone, l'Alsacienne collecte une nouvelle place d'honneur sur un Main Event EPT.

Giuseppe Zarbo

Vint ensuite le tour de Giuseppe Zarbo. Le sort du Franco-Italien fut en partie scellé lorsqu'il fit doubler Luke Marsh, en partant à tapis avec une paire de 10 sur un flop J98. Problème, le Britannique tenait une paire de 9, transformée en full sur la river. Tombé très short, Gius' parvient à doubler une première fois, avant de s'avouer vaincu sur une ultime bataille de blindes perdue avec K3 contre AQ.

Alors que le field est tombé à 30 joueurs restants, deux Français seulement subsistent, assis l'un à côté de l'autre (ce qui va grandement faciliter notre travail), Pierre Calamusa et loorent. Au terme de ce premier niveau meurtrier, les deux hommes naviguent en-dessous de la moyenne, avec des tapis respectifs de 900 000 et 700 000. La route vers les demi-finales est encore longue, nos espoirs viennent d'en prendre un sacré coup, mais tout reste possible.

Ils remportent 20 540 €
35e : Giuseppe Zarbo
36e : Gaëlle Baumann
39e : Roland Chassing

Il remporte 17 460 €
40e : Sylvain Loosli

Tableau de bord
30 joueurs restants (sur 1 154 entrées)
Tapis moyen : 1 154 000
Blindes : 10 000 / 20 000 / 20 000
Prix assuré : 23 560 €


_________________
Ni Dieu, ni maître, mais des frites bordel
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
chubaking
Hall of Fame
Hall of Fame


Inscrit le: 21 Avr 2007
Messages: 8177

MessagePosté le: 15/12/2019 13:47   Sujet du message: Répondre en citant Signaler un Abus

Allez le viet !!! Il est filmé pour la tête dans un pro ?
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Voir son Blog Envoyer un message privé
Flegmatic_
Reporter Winamax
Reporter Winamax


Inscrit le: 15 Avr 2015
Messages: 1411

MessagePosté le: 15/12/2019 14:45   Sujet du message: 3 tables, 2 Français Répondre en citant Signaler un Abus

3 tables, 2 Français

L'heure du redraw à 24 est arrivée
Pierre Calamusa et loorent toujours dans le coup
Main Event 5 300 € (Day 4)

La première demi-heure de ce Day 4 n'était qu'un mirage, une illusion destinée à berner les esprits les plus faibles. Car depuis, tout s'enchaîne à une vitesse folle sur ce Main Event. Après seulement 145 minutes de jeu, 17 joueurs sont venus collecter leur ticket synonyme d'élimination sur les 41 présents à midi.

Chuter à 24 survivants sur un Main Event EPT, vous savez ce que cela signifie : le traditionnel redraw vient d'être opéré, plaçant Pierre Calamusa en table télévisée, trois crans à droite de Dominik Panka et trois à gauche de Dietrich Fast, deux des joueurs les potentiellement dangereux encore en course mais pas ceux dotés des plus gros tapis. Avant cela, on a vu le Grenoblois placer un 3-bet gagnant de small place derrière une ouverture de Gab Yong Kim avant de montrer... 104. "Je ne touche rien du tout, s'est-il justifié, j'essaie de faire avec ce que j'ai." Pour l'heure, ce qu'il a ressemble à un stack de 850 000, soit 42 blindes. Plus que suffisant.

loorent

Resté exactement sur le même siège, loorent attaque lui cette nouvelle phase de jeu avec 22 BB, mais il aurait tout aussi bien pu passer à la trappe. Tombé à moins de dix blindes après s'être fait attraper en plein bluff, le Parisien a poussé son tapis au cut-off suite à une relance UTG+1 d'Erdal Gulseven. En grosse blinde, Vlastimil Pustina a l'air interessé et annonce "tapis" à son tour pour un peu plus d'un million. Le Turc s'écarte du chemin (il dira avoir jeté une paire de 10), et les jeux sont dévoilés : As-Valet pour le Français, paire de Valets chez le Tchèque. Le sort de loorent se retrouve entre les mains de Dame Chance, qui lui sourit en plaçant un As sur le flop. "Avec ceux que j'ai pris hier, j'ai le droit d'en mettre au moins un aujourd'hui, non ?," sourit loorent, toujours en sursis mais bien vivant.

Table TV

1/ Dietrich Fast (Allemagne) 1 235 000
2/ Gab Yong Kim (Corée du Sud) 1 425 000
3/ Ricardo Da Rocha (Brésil) 1 300 000
4/ Pierre Calamusa (France, Team Winamax) 850 000
5/ Luigi Shehadeh (Italie) 2 430 000
6/ Luke Marsh (UK) 1 700 000
7/ Dominik Panka (Pologne) 885 000
8/ Sorin Flutur (Roumanie) 945 000

Table Extérieure 1

1/ Gaby Livshitz (Israël) 3 440 000
2/ Aleksandr Sheshukov (Russie) 860 000
3/ Wing Sang Lee (Hong-Kong) 1 025 000
4/ Erdal Gulseven (Turquie) 1 725 000
5/ Tomas Paiva (Portugal) 1 350 000
6/ Denys Shafikov (Ukraine) 570 000
7/ Jakub Oliva (Rép. Tchèque) 450 000
8/ loorent (France) 445 000

Table Extérieure 2

Norbert Szecsi

1/ Fidan Zahiti (Suède) 1 550 000
2/ Stefan Egermann (Allemagne) 1 075 000
3/ Vlastimil Pustina (Rép. Tchèque) 775 000
4/ Pieter Aerts (Belgique) 1 030 000
5/ Morten Hvam (Danemark) 975 000
6/ Akin Tuna (Allemagne) 3 860 000
7/ Mikalai Pobal (Belarus) 1 540 000
8/ Norbert Szecsi (Hongrie) 3 200 000

Tableau de bord
24 joueurs restants (sur 1 154 entrées)
Tapis moyen : 1 442 500
Blindes : 10 000 / 20 000 / 20 000
Prix assuré : 27 930 €

Orpen Kisacikoglu

L'habitué des High Rollers Orpen Kisacikoglu fait partie des derniers sortants pré-redraw, tout comme le Champion du monde Hossein Ensan. Les deux hommes terminent respectivement 27e et 28e, pour 27 930 €. On serait étonnés de ne pas les retrouver sur le High Roller à 10 300 € qui a démarré ce midi.




_________________
Ni Dieu, ni maître, mais des frites bordel
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Flegmatic_
Reporter Winamax
Reporter Winamax


Inscrit le: 15 Avr 2015
Messages: 1411

MessagePosté le: 15/12/2019 15:40   Sujet du message: La télé lui va si bien Répondre en citant Signaler un Abus

La télé lui va si bien

Main Event 5 300 € (Day 4)

Pierre Calamusa n'a pour l'instant joué que 35 minutes en ce Day 4 devant les caméras de la table télévisée mais celui lui a suffit pour passer de 850 000 à 1,85 million ! Un million entier que LeVietF0u est en bonne partie allé chercher du côté de son désormais ex-voisin de table, Sorin Flutur, qu'il a éliminé en deux temps. Sur la première main, Pierrot ouvre UTG+1 avec 54 et paie le 3-bet à 130 000 au bouton du Roumain, bien armé avec deux Dames. Si le flop AA6 est checké par les deux hommes, notre pro reprend les devants sur le turn J avec une première salve à 150 000, enchaînant avec une seconde à 200 000 sur le K river. La queue entre les jambes, Flutur préfère abandonner.

Pierre Calamusa 54

Playing the board like a boss.




Les supporters du Grenoblois dans le chat du streaming sont à peine remis de ce bluff que Pierre découvre deux Rois rouges au cut-off et décide à son tour de surrelancer l'ouverture UTG du Roumain. Avec son J10 et 420 000 jetons restants, ce dernier trouve le flop qu'il voulait, J76 et check/raise à tapis le continuation bet du Français. Le turn 5 et la rivière K confortent le W rouge dans sa position dominante, renvoyant dans le même temps Flutur à ses études. Alors que s'avance la deuxième pause de la journée, Pierre Calamusa est de retour au-dessus de la moyenne, avec un tapis de 74 blindes à 22 joueurs restants. Les demi-finales n'ont jamais été aussi proches.

Tableau de bord
22 joueurs restants
Tapis moyen : 1 573 636
Blindes : 10 000 / 25 000 / 25 000
Prix assuré : 33 300 €


_________________
Ni Dieu, ni maître, mais des frites bordel
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Flegmatic_
Reporter Winamax
Reporter Winamax


Inscrit le: 15 Avr 2015
Messages: 1411

MessagePosté le: 15/12/2019 17:30   Sujet du message: Sunday Bloody Sunday Répondre en citant Signaler un Abus

Sunday Bloody Sunday

Pierre Calamusa éliminé en 20e position (38 900 €)
Les espoirs tricolores reposent sur les épaules de loorent
Main Event 5 300 € (Day 4)

Pierre Calamusa

C'est un call turn qui risque de longtemps faire jaser dans les chaumières. Un call signé Gab Yong Kim, qui a précipité l'élimination de notre Pierre Calamusa national en vingtième position. Loin, bien loin de ce que nous et surtout lui espérait, notamment après un départ canon sur le plateau télévisé. Mais recontextualisons. Alors qu'il flirte avec les deux millions depuis de longues minutes, LeVietF0u découvre deux beaux As en grosse blinde et 3-bet à 175 000 l'ouverture du Coréen depuis le bouton. Dévoilons d'emblée la main de ce dernier : 87. Arrive un flop 1083 que Pierre ne se gêne pas à c-bet, pour 150 000 de plus. Fort de sa deuxième paire et de quelques backdoors, Yong Kim s'acquitte de la somme pour voir apparaître un 4 au turn. Jusqu'ici tout va bien.

Gab Yong Kim

Les deux joueurs sont désormais assis devant un pot de plus de 600 000, que notre pro se charge de faire grossir de 400 000 jetons supplémentaires. Avec une mise aussi chère, on se dit alors que l'affaire est entendue, que Kim va sagement abandonner. Mais non, le Sud-Coréen ne semble pas décidé à laisser filer cette main. Il dépense même l'une de ses time banks, se recale au fond de son siège et finit par avancer une pile de jetons verts.

Pierre Calamusa All-in

La river ne pouvait pas être plus horrible, un 8 sur lequel Pierre se fracasse, annonçant tapis pour demander les derniers 610 000 de Kim. Ce dernier ne pouvait pas payer plus vite, et c'est avec une mine déconfite que le Grenoblois découvre la main de son adversaire, qui vient de lui jouer ici un bien mauvais tour. Il ne reste alors plus que 370 000 à notre W rouge, soit une petite quinzaine de blindes.

Pierre Calamusa OUT

C'est alors que tout le monde s'apprête à partir en pause que démarre celle qui sera la dernière main jouée par Pierre sur ce Main Event. Elle prend la forme d'un flip tout ce qu'il y a de plus classique, avec K6 poussé au cut-off pour 12 BB et qui se heurte à la paire de 5 de Luke Marsh trouvée en small blind.

Parfaitement lancé sur ce tournoi depuis les premières minutes du Day 1, sûr de ses forces au milieu d'un field qui ne lui faisait pas peur, Pierre Calamusa n'achèvera donc pas sur la plus belle des notes une année 2019 exemplaire, tout simplement la plus belle de sa carrière, marquée par une table finale WSOP et donc deux deep runs sur des Main Events EPT. Bien que décevante, cette vingtième place lui rapporte tout de même 38 900 €... dont une partie va semble-t-il être très vite réinvestie sur le High Roller à 10 300 €, pour tenter le quatrième ITM à la suite en quatre tournois ici à Prague. 2019 n'est peut-être pas tout à fait terminé finalement...

Tableau de bord
19 joueurs restants (sur 1 154 entrées)
Tapis moyen : 1 822 105
Blindes : 15 000 / 30 000 / 30 000
Prix assuré : 38 900 €


_________________
Ni Dieu, ni maître, mais des frites bordel
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Mifnord
Hall of Fame
Hall of Fame


Inscrit le: 19 Aoû 2010
Messages: 9014

MessagePosté le: 15/12/2019 19:04   Sujet du message: Répondre en citant Signaler un Abus

C'est sick ce 8 river Mad

GG Pierre, tu nous aura fait vibrer une fois de plus. Coeur
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Flegmatic_
Reporter Winamax
Reporter Winamax


Inscrit le: 15 Avr 2015
Messages: 1411

MessagePosté le: 15/12/2019 19:15   Sujet du message: loorent s'accroche Répondre en citant Signaler un Abus

loorent s'accroche

Les demi-finales ont démarré
loorent n'a pas dit son dernier mot
Main Event 5 300 € (Day 4)

loorent all-in

Forcément, l'élimination de Pierre Calamusa a mis un vilain coup d'arrêt aux espoirs français sur ce Main Event. Mais ne nous y trompons pas : un de nos compatriotes galope toujours en direction du million d'euros à la gagne. Et même s'il n'est pas le plus vigoureux des poulains encore en lice, loorent a réussi à se glisser parmi les seize demi-finalistes, grâce à une patience et une abnégation non renouvelée.

Nous l'avons ainsi vu doubler deux fois aujourd'hui, d'abord pour passer à une douzaine de blindes, avec As-Valet off contre 87, avant d'envoyer 13 BB au milieu avec une paire de Valets qui a tenu contre le As-3 de Jakub Oliva. Avec le passage au cinquième et dernier niveau de la journée, il aura devant lui quinze blindes à faire fructifier. Ne comptez cependant pas sur lui pour s'envoyer en l'air, puisque cinq autres joueurs forment un club très resserré de short stacks dotés de 20 BB ou moins. Avec encore 90 minutes à jouer sur ce Day 4, on pourrait donc se retrouver ce soir avec un field très réduit.

Seat draw et état des tapis à la fin du niveau 24

Table TV

Dominik Panka

1/ Gaby Livshitz (Israël) 4 025 000
2/ Norbert Szecsi (Hongrie) 5 815 000
3/ Vlastimil Pustina (Rép. Tchèque) 560 000
4/ Erdal Gulseven (Turquie) 630 000
5/ Dietrich Fast (Allemagne) 3 960 000
6/ Akin Tuna (Turquie) 180 000
7/ Dominik Panka (Pologne) 1 090 000
8/ Ricardo Da Rocha (Brésil) 2 790 000

Table pas TV

Mikalai Pobal

1/ Morten Hvam (Danemark) 830 000
2/ loorent (France) 595 000
3/ Aleksandr Sheshukov (Russie) 735 000
4/ Luke Marsh (UK) 2 855 000
5/ Gab Yong Kim (Corée du Sud) 3 215 000
6/ Tomas Paiva (Portugal) 2 935 000
7/ Stefan Egermann (Allemagne) 1 510 000
8/ Mikalai Pobal (Belarus) 2 860 000

Tableau de bord
16 joueurs restants
Tapis moyen : 2 163 750
Blindes : 20 000 / 40 000 / 40 000
Prix assuré : 44 500 €


_________________
Ni Dieu, ni maître, mais des frites bordel
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Flegmatic_
Reporter Winamax
Reporter Winamax


Inscrit le: 15 Avr 2015
Messages: 1411

MessagePosté le: 15/12/2019 20:55   Sujet du message: loorent mutant Répondre en citant Signaler un Abus

loorent mutant

L'amateur français s'invite dans la cour des grands et fait durer son one time
Ils ne sont plus que douze pour le million d'euros à la gagne
Main Event 5 300 € (Fin du Day 4)

Quatre éliminations en 25 minutes : c'en était trop pour l'organisation du tournoi, qui a décidé de mettre fin prématurément à ce Day 4, alors que le nombre de survivants avait chuté à toute allure à douze petites unités. Car oui, il reste bel et bien deux journées pleines à disputer sur ce Main Event, avant de connaître l'identité du petit veinard qui soulevera l'un des derniers gros trophées de l'année et encaissera au passage un peu plus d'un million d'euros. Bonne nouvelle : comme l'an dernier, comme il y a deux ans, un compatriote représentera le drapeau tricolore au Day 5... et pas forcément celui que l'on attendait.

"Être encore là, c'est inespéré"

loorent EOD

Ce n'est pas faire injure à loorent de dire que, s'il nous avait fallu donner le joueur français avec le plus de chances de faire partie des douze derniers prétendants au titre, son nom - ou en l'occurrence son pseudo - ne serait probablement pas sorti en premier. Amateur connu et reconnu du circuit tricolore, membre historique du Club Poker, soutenu par un nombre de fans chaque minute plus nombreux, Laurent ne faisait pas preuve d'autant d'expérience à ce niveau-là qu'un Pierre Calamusa, un Sylvain Loosli, ou une Gaëlle Baumann.

Pourtant, petit à petit, l'histoire à commencer à s'écrire d'elle-même. D'abord à cause de disparitions hexagonales bien trop rapides à notre goût, dont quatre sur cinq lors d'un premier niveau sanglant. Puis lorsque LeVietF0u fut victime de la furie Gab Yong Kim, pile le jour où le Coréen avait décidé de réinventer les codes du poker moderne. Mais que ce fut long et compliqué pour en arriver jusque-là ! "Être encore là, c'est inespéré, avoue d'entrée loorent. Je n'ai pas vu grand-chose aujourd'hui et j'ai perdu contre le Turc [Erdal Gulseven NLDR] l'un des rares coups dans lequel je me suis engagé. J'ai tourné entre sept et dix blindes pendant tout un moment. En plus, on a joué en 5-handed durant une période qui m'a semblée assez longue. L'avantage, c'est que l'Israëlien à ma gauche [Gaby Livshitz] avait choisi de jouer très passif et le joueur encore un cran plus loin était très weak. Donc j'ai open shove tous mes boutons, parfois même sans regarder mes cartes."

loorent

Une stratégie simple et efficace qui lui a permis de franchir plusieurs paliers pendant que d'autres voyaient disparaître leurs espoirs de Day 5. "J'ai commencé à respirer un peu mieux quand j'ai réussi à doubler, poursuit le Parisien, avec As-Valet puis une paire de Valets. Une fois en demi-finale, c'était beaucoup plus facile. Les blindes tournaient moins vite, j'avais beaucoup plus le temps de voir venir. J'en ai même profité pour remporter un joli coup sur la fin pour terminer à 830 000. C'est mon plus haut niveau de tout le tournoi. Mais demain, tout de suite en short-handed, ça risque d'être plus compliqué." 

830 000 pour lundi, cela représentera 21 blindes, soit le troisième plus petit tapis, devant les short stacks Erdal Gulvesen (10 BB) et Vlastimil Pustina et pas si loin que cela des 27 BB de Dominik Panka. Peut-on donc oser rêver de table finale maintenant ? Nous n'en sommes pas encore là, mais l'envie, elle, est bien présente. "Je suis content de la patience dont j'ai fait preuve jusque-là, je ne l'ai pas envoyé boulé ce tournoi. Le pire, dans tout cela, c'est que je suis crevé ! Ça fait trois nuit que je dors moins de trois heures à chaque fois. Mais j'arrive à garder ma lucidité, c'est le plus important." En espérant qu'il lui en reste en stock pour le Day 5 !

Qui sont les autres prétendants à la finale ?

Norbert Szecsi

Outre Panka, vainqueur du PCA en 2014, un autre joueur peut espérer rejoindre Vicky Coren Mitchell au rang des double vainqueurs EPT, le Biélorusse Mikalai Pobal (70 BB), dont le sacre remonte à 2012 à Barcelone, et n'a pas franchement été suivi d'effets depuis. Mais l'homme le plus dangereux lundi dans la salle de tournois principale de l'Atrium répondra au nom de Norbert Szecsi. Vainqueur du High Roller à 10 000 $ de la Caribbean Poker Party il y a quelques semaines aux Bahamas pour 400 000 $, le Hongrois est aussi détenteur de deux bracelets WSOP, le dernier en date obtenu à Rozvadov l'an dernier et compte plusieurs places d'honneur à six chiffres pour un peu plus de trois millions de dollars de gains totaux. Surtout, il s'est montré ultra-dominateur aujourd'hui, pour terminer avec un énorme chiplead et un tapis valant 168 blindes.

On lui conseille tout de même de se méfier à sa table d'un Dietrich Fast qui s'est refait une santé en doublant contre Akin Tuna, sur un slowroll avec les (quasi) nuts qui a fait parler. Enfin, du haut de leurs stacks de plus de cent blindes, le Britannique Luke Marsh (près d'un million de dollars au compteur) et le Portugais Tomas Paiva (finaliste du High Roller à 10 300 € ici-même l'an dernier) font également figures de sérieux candidats. Sur ces quelques mots, il ne nous reste plus qu'à vous souhaiter une bonne fin de week-end et à vous dire à demain dans ces colonnes, à partir de midi. Ciao !

Le seat draw au départ du Day 5

Table 1

1/ Gaby Livshitz (Israël) 3 925 000 (98 BB)
2/ Norbert Szecsi (Hongrie) 6 715 000 (168 BB)
3/ Vlastimil Pustina (Rép. Tchèque) 460 000 (12 BB)
4/ Erdal Gulseven (Turquie) 400 000 (10 BB)
5/ Dietrich Fast (Allemagne) 3 650 000 (91 BB)
7/ Dominik Panka (Pologne) 1 090 000 (27 BB)

Table 2

1/ Ricardo Da Rocha (Brésil) 2 830 000 (71 BB)
2/ loorent (France) 830 000 (21 BB)
4/ Luke Marsh (UK) 4 380 000 (110 BB)
5/ Gab Yong Kim (Corée du Sud) 3 050 000 (76 BB)
6/ Tomas Paiva (Portugal) 4 405 000 (110 BB)
8/ Mikalai Pobal (Belarus) 2 780 000 (70 BB)

Blindes au départ du Day 5 : 20 000 / 40 000 / 40 000

Les prix distribués lors du Day 5

12e : 55 690 €
11e-10e : 62 070 €
9e : 74 770 €
8e : 96 100 €
7e : 134 610 €

Les Français éliminés lors du Day 4

Il remporte 38 900 €
20e : Pierre Calamusa (Team Winamax)

Ils remportent 20 540 €

Gaëlle Baumann

35e : Giuseppe Zarbo
36e : Gaëlle Baumann (Team Winamax)
39e : Roland Chassing

Il remporte 17 460 €
40e : Sylvain Loosli


_________________
Ni Dieu, ni maître, mais des frites bordel
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Surveiller les réponses de ce sujet
Répondre au sujet    Index des Forums -> PokerStars European Poker Tour Prague 2019

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum
visit counter