Se connecter
S'inscrire





PokerStars Championship Barcelone 2017 - Main Event - 1A
Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Index des Forums -> [ARCHIVE] PokerStars Championship Barcelone 2017
Surveiller les réponses de ce sujet
Auteur Message
Flegmatic_
Reporter Winamax
Reporter Winamax


Inscrit le: 15 Avr 2015
Messages: 1440

MessagePosté le: 21/08/2017 10:50   Sujet du message: PokerStars Championship Barcelone 2017 - Main Event - 1A Répondre en citant Signaler un Abus

Pour rester la même

Event #18 : Main Event - 5 300€ (Day 1A)

Salle Annexe

C'est une évidence, rien de ce qui se passera au Gran Casino de Barcelone jusqu'à dimanche n'effacera les atrocités qui ont eu lieu jeudi dernier sur les Ramblas. Alors que la capitale catalane est encore en pleine période de recueillement, il serait même déplacé de penser qu'un festival de poker, aussi grandiose soit-il, puisse atténuer d'une quelconque façon la peine de ceux touchés de près ou de loin par ce nouvel acte de terreur.

Néanmoins, s'il est une chose que la communauté du poker sait faire lorsque les temps l'exigent, c'est faire front. Et sans aller jusqu'à comparer la venue de chaque joueur ici à un acte de résistance, ce rassemblement de masse autour d'un objectif semblable, même pour un jeu aussi individualiste qu'est le poker, a forcément quelque chose de symbolique.

Dans la foulée d'un PokerStars National Championship record et au lendemain d'un High Roller à 2 200 € lui aussi titanesque, le Main Event à 5 300 € qui démarre aujourd'hui a tout pour être l'un des plus gros tournois de l'année. Depuis 2012, sa popularité ne fait qu'augmenter, le record établi l'année précédente étant effacé des tablettes douze mois plus tard. Jugez plutôt :

2016 - 1 785 joueurs (dont Day 1A : 468)
2015 - 1 694 joueurs (dont Day 1A : 459)
2014 - 1 496 joueurs (dont Day 1A : 475)
2013 - 1 234 joueurs (dont Day 1A : 518)
2012 - 1 082 joueurs (dont Day 1A : 403)

On connaît les facteurs de cet incontestable succès sur le bout des doigts. Barcelone est une des villes les plus attractives du monde - et le restera quoi qu'il se soit passé -, facilement accessible depuis n'importe quel endroit du globe, et la date de son festival lui offre un côté "rentrée des classes" qui fait le grand enfant au fond de chacun de nous se sentir concerné.

Bandeau Coverage Barcelone

Ne vous attendez cependant pas à voir la foule se presser en masse aujourd'hui. Comme le montrent les chiffres ci-dessus, la part du Day 1A dans l'affluence finale tend à se réduire d'année en année. Sur les coups de midi ce lundi, à peine une quarantaine de tables étaient ainsi en activité, dont 29 dans la salle annexe, la grande majorité n'étant qu'à moitié remplies. Avec 30 000 jetons en guise de tapis de départ, un premier niveau démarrant sur des blindes 50 / 100 et un enregistrement tardif autorisé jusqu'au lancement du Day 2, ils sont assez logiquement de moins en moins nombreux à se masser aux tables à l'heure du coup d'envoi. Arrivés avec quelques minutes de retard, les membres du Team Winamax Gaëlle Baumann et Aladin Reskallah font partie de ceux que nous suivrons avec une attention toute particulière, et seront rejoints en cours de route par Sylvain Loosli et, forcément, une poignée d'autres joueurs français.

Huit niveaux de 75 minutes sont au programme aujourd'hui, avec un dinner break de même durée calé après le niveau 6, ce qui devrait nous emmener jusqu'à minuit. À noter, une fois n'est pas coutume, que l'organisation a placé une dotation garantie pour ce Main Event, de l'ordre de 7 millions d'euros. Lorsque l'on sait que 8 657 250 € ont été distribués l'an passé, on peut imaginer qu'elle sera allègrement dépassée. Quant à savoir si un nouveau record de fréquentation sera atteint, il faudra attendre demain.


_________________
Ni Dieu, ni maître, mais des frites bordel
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Flegmatic_
Reporter Winamax
Reporter Winamax


Inscrit le: 15 Avr 2015
Messages: 1440

MessagePosté le: 21/08/2017 12:50   Sujet du message: Presque autant de monde qu'au Camp Nou Répondre en citant Signaler un Abus

Presque autant de monde qu'au Camp Nou

Event #18 : Main Event - 5 300€ (Day 1A)

Il y a deux façons de voir le début de cette première journée de Main Event. D'un côté, la salle principale du Gran Casino paraît bien vide à côté de ce qu'il nous a été donné de voir lors des deux dernières journées, lorsque le PokerStars National Championship puis le High Roller à 2 200 € battaient leur plein. De l'autre, avec 300 joueurs affichés sur la clock du tournoi, chiffre tout ce qu'il y a de plus provisoire, on peut d'ores et déjà espérer voir ce Day 1A édition 2017 battre l'affluence des années précédentes. "Waouh !, s'est exclamé Guillaume Diaz en apprenant ce chiffre. Ils vont sûrement faire 500 joueurs du coup. Ce qui veut dire qu'on pourrait dépasser les 2 000 au total !" Volatile38 est du genre optimiste, mais il ne sera sûrement pas bien loin de la vérité. En ce qui le concerne, il a décidé d'attendre un peu avant de venir garnir les rangs de ce Main Event, préférant pour l'heure se consacrer au satellite à 3 200 €, qualificatif pour le High Roller Single Day à 25 000 € qui débutera demain. "On verra combien de temps dure ce sat', et si je vais au bout. Mais si je gagne mon ticket, je pense late reg tard ce soir et jouer quelques heures." Le Grenoblois aura fort à faire avec, pour commencer son tournoi, la compagnie de Pierre NeuvillePaul-François Tedeschi et Michael Tureniec. À noter que son compère du Team Winamax Romain Lewis a peu ou prou prévu le même programme.

Aladin Reskallah

Mais revenons à nos moutons. Avant de faire sa première apparition sur la pelouse verte de ce Main Event, Aladin Reskallah s'est offert un échauffement de choix : une petite virée au Camp Nou pour aller voir jouer le FC Barcelone. "Il était 19h15 et j'étais dans l'appart qu'on loue avec un pote, rembobine Tm4betlight, et il me dit qu'à 20h30, le Barça joue à domicile contre le Betis Seville. On va sur le site pour prendre nos places, mon pote prend sa voiture, et dix minutes plus tard on était garés juste à côté du stade. Il manquait quelques stars comme Iniesta, Piqué ou Suarez, mais Messi était là - même s'il n'a pas marqué -, on était vraiment bien placés, le Barça a gagné 2-0, c'était très sympa. Par contre j'ai été surpris, je n'ai pas vraiment vu de groupes d'ultras comme tu peux trouver en France. Il y avait pas mal de familles. Et c'est sûrement dû au fait qu'on soit encore en août, mais le stade était loin d'être plein." À lui désormais d'imiter les blaugranas aujourd'hui, et de repartir ce soir du Gran Casino avec les trois points de la victoire, sous la forme d'une qualification pour le Day 2.

Gaëlle Baumann

Dans la salle principale, Gaëlle Baumann a débuté son tournoi avec le sourire, grâce à son voisin de gauche. Je n'ai pas bien saisi le sujet de leur conversation, mais il était apparemment question de kangourous et de coups de poing. Espérons que le ton reste amical tout au long de la journée.



Luc Bindel
"Je n'ai pas encore vu une seule fois le troisième break d'un tournoi ! Et pourtant, j'ai tout re-entry." Le début de festival de notre qualifié Luc 'ChevAAlFrite' Bindel n'a semble-t-il rien d'une partie de plaisir. À la charge de cet éminent Wameur, qui avait fait sensation l'an passé lors de la saison 2 des Winamax Live Sessions, de se rattraper sur ce Main Event.

Jimmy Guerrero
À peine le tournoi commencé, Jimmy Guerrero est à la recherche d'un peu de décontraction.

Alexis Fleur
Alexis Fleur va en avoir pour son argent aujourd'hui. J'ai déjà vu une mise de 5 500 partir sur la rivière chez son voisin de gauche, dès le premier niveau.

Joao Vieira
Le Portugais Joao Vieira est presque chez lui à Barcelone.

Christoph Vogelsang
Malheureux sur le Super High Roller à 50 000 €, où il n'a pas réussi à atteindre les places payées, Christoph Vogelsang a choisi de démarrer son Main Event sur ce Day 1A pour, on l'imagine, tenter de se refaire sur le HR à 25K de demain.

Fatima - Warburton
Il y a deux ans, il terminait runner-up derrière John Juanda pour ce qui constitue de loin son plus gros gain en carrière. Cette année, Steven Warburton démarre son tournoi face à la chevelure blonde de Fatima Moreira de Melo.

Stephen Chidwick
Après des WSOP calamiteux, où il a presque tout joué sans décrocher le moindre résultat probant, Stephen Chidwick va-t-il réussir à rebondir dans la capitale catalane ?





_________________
Ni Dieu, ni maître, mais des frites bordel
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Flegmatic_
Reporter Winamax
Reporter Winamax


Inscrit le: 15 Avr 2015
Messages: 1440

MessagePosté le: 21/08/2017 14:05   Sujet du message: Le départ espéré Répondre en citant Signaler un Abus

Le départ espéré

Event #18 : Main Event - 5 300€ (Day 1A)

Sylvain Loosli

L'arrivée de Sylvain Loosli en salle annexe m'a permis de boucler mon tour de ce coin du Gran Casino où trônent tout de même 29 tables. Mais parce qu'à tout seigneur, tout honneur, débutons par le Toulonnais, qui a, qui plus est, réussi un joli départ. "J'avais 40 000 au premier break, glisse-t-il. J'ai bien touché et mes adversaires ont peur de jouer des gros coups." Globalement, notre Pro ne semble d'ailleurs pas avoir tiré la table la plus sharky du field. Son voisin de droite l'a prouvé en plaçant sur la table un jeton de 500 sans annoncer son intention de relancer et s'est retrouvé contraint de simplement payer. Une erreur de débutant que l'on a plus souvent l'habitude d'observer sur une étape live du Winamax Poker Tour - hop, un peu de pub' gratuite - que sur un Main Event EPT. L'idée d'entrer tôt dans ce tournoi était donc une bonne idée. "Elle l'est très souvent," conclut Sylvain. Après son jour sans sur le Super High Roller samedi dernier, le voici parti d'un bien meilleur pied.

Alexandre Amiel

C'est en revanche tout l'inverse du côté d'Alexandre Amiel, qui affiche la tête des mauvais jours. "C'est un enfer, souffle le producteur TV, comme depuis le début de ce festival. J'ai perdu 5 000 avec une paire de Valets contre deux 10, puis encore 5 000 avec deux Rois contre As-4. Rien de grave, c'est le jeu, mais psychologiquement c'est un peu dur." Allez Alex, comme disait Francky, la routourne va bien finir par tourner.

Caverivière - Delval

Comme il l'avait annoncé après sa sortie du PokerStars National Championship, Frédéric Delval (à droite), n'a pas perdu de temps pour s'inviter sur ce Main Event. On ne le voit pas sur cette photo mais le grand ami de Jean-Noël Thorel porte un W rouge collé à la manche gauche de son tee-shirt. Tiens donc, serait-il un qualifié live non répertorié dans notre listing ? "Pas du tout ! En fait je l'avais pris à Marrakech pour le SISMIX, se justifie-t-il. J'y ai d'ailleurs fait deux places payées en trois tournois. J'ai pourtant lavé ce tee-shirt depuis, mais le logo est resté collé. Du coup je l'ai laissé, comme ça ça fait un peu de pub." Merci à toi, Fred ! Deux crans à sa gauche, on retrouve un autre Français, en la personne de Patrick Caverivière. Croisé il y a deux ans ici même à Barcelone, je ne vous cache pas que son patronyme avait fait rire plus d'un couvreur français en salle de presse. Et puis, cela fait deux ans que je travaille mes jeux de mots au cas où il vient à gagner, j'espère bien qu'il vont finir par servir.

Kaverman - Juanda

Byron Kaverman face à John Juanda, c'est aussi ça un Day 1A de Main Event EPT.



Daniel Dvoress
Non loin de là, un autre joueur que l'on devrait retrouver demain pour le Highroller à 25 000 €, le Canadien Daniel Dvoress.

Ryan Riess
Pour respecter le quota de Champions du Monde dans ces colonnes, je me devais de mentionner la présence de Ryan Riess.





_________________
Ni Dieu, ni maître, mais des frites bordel
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Flegmatic_
Reporter Winamax
Reporter Winamax


Inscrit le: 15 Avr 2015
Messages: 1440

MessagePosté le: 21/08/2017 15:45   Sujet du message: Barcelone se refuse à elle Répondre en citant Signaler un Abus

Barcelone se refuse à elle

Event #18 : Main Event - 5 300€ (Day 1A)

113e de ce même tournoi l'an dernier, Gaëlle Baumann n'a cette fois eu le temps de taper le carton que quelques heures. Tombée rapidement autour des 20 000 sur les 30 000 de départ, O RLY est alors toute contente de voir son squeeze avec une paire d'As - dont l'As de carreau - payé deux fois. Sur un flop 456, notre Pro place un classique continuation bet, avant d'envoyer son tapis sur le 6 au turn. Mauvais timing, puisqu'elle se fait payer par un 8-7 qui avait trouvé le flop parfait. Aucun carreau ne vient aider Gaëlle sur la rivière qui rejoint la sortie bien plus tôt que ce qu'elle, et nous par la même occasion, aurions voulu.








Pendant que certains déchantent, d'autres se la croustillent sur Twitter. Éliminé du satellite pour le High Roller Single Day de demina, Romain Lewis se console en sortant les gros dossiers, en réponse aux attaques de Pierre Calamusa. Parce qu'il est quand même bon de rire parfois.



_________________
Ni Dieu, ni maître, mais des frites bordel
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Flegmatic_
Reporter Winamax
Reporter Winamax


Inscrit le: 15 Avr 2015
Messages: 1440

MessagePosté le: 21/08/2017 16:35   Sujet du message: Arnaud en selle Répondre en citant Signaler un Abus

Arnaud en selle

Event #18 : Main Event - 5 300€ (Day 1A)

Arnaud Enselme

"Est-ce que tu aurais un W rouge pour ce jeune homme ?," me souffle Stéphane Matheu au moment du dernier break en date, en désignant l'un de nos qualifiés online, Arnaud Enselme. "Si tu veux me retrouver tout à l'heure, je suis dans la salle principale à la table de Jean-Noël Thorelajoute Arnaud. Enfin, était. Je viens de le sortir." Voilà qui m'intéresse. "Sur 150 / 300, j'ouvre à 750 au cut-off avec As-Valet dépareillés, et il me 3-bet à 1 875 depuis la petite blinde. Il fait ensuite 3 000 sur un flop As-9-2 avec un flush draw à pique. On check tous les deux la Dame au turn qui ouvre un deuxième flush draw. River Valet, je mise 8 900 et il check/raise à tapis pour 22 000 au total. Je me souviens alors d'un épisode de Dans la Tête d'un Pro où il s'était fait bluffcatch par Vikash [Dhorasoo], avant de rentrer son deux outer. Du coup je paie, alors que contre un autre j'aurais sûrement passé. Il montre As-10." On ne le répètera jamais assez, mais les vidéos de DLTDP sont une mine d'informations inépuisable. Pensez-y si, comme Arnaud, vous voulez doubler votre tapis en une main sur un Main Event de PokerStars Championship.

Benoît Albiges

À l'inverse, Benoît Albiges passe un début de tournoi très compliqué, avec un tapis réduit à moins de 5 000 jetons.



Martin Jacobson
Il faut dire que le Français a trouvé cet homme, Martin Jacobson, en face de lui, en plus du Britannique Mark Teltscher.

Pierre Neuville
Le quota de Champion du Monde c'est fait, maintenant il faut que je trouve un Belge... Ah tiens, bonjour Pierre Neuville !





Vogelsang - Carrel

Avec le Canadien Luc Greenwood en plus (hors cadre), cette table avec Christoph Vogelsang et Charlie Carrel pourrait tout à fait passer pour celle d'un High Roller à cinq chiffres de buy-in. Ces derniers se sont d'ailleurs récemment livrés à une belle empoignade. Sur la rivière d'un board 7874J, j'aperçois quatre jetons bleus de 5 000 devant l'Anglais, qui a placé un bon overbet des familles puisque le pot ne dépasse pas les 15 000. L'Allemand prend plusieurs minutes pour réfléchir, vérifie plusieurs fois ses cartes et finit par passer puis retourner AA. Sympa, Carrel montre alors A3 pour... absolument rien, si ce n'est un bluff parfaitement exécuté. Ces deux-là ne jouent clairement pas au même jeu que nous.


_________________
Ni Dieu, ni maître, mais des frites bordel
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Flegmatic_
Reporter Winamax
Reporter Winamax


Inscrit le: 15 Avr 2015
Messages: 1440

MessagePosté le: 21/08/2017 17:50   Sujet du message: L'homme qui valait 100 000 jetons Répondre en citant Signaler un Abus

L'homme qui valait 100 000 jetons

Event #18 : Main Event - 5 300€ (Day 1A)

Tout va très bien pour Sylvain Loosli en ce début de tournoi, merci pour lui. Le Toulonnais vient de faire mieux que doubler son tapis sur un coup à rebondissements. Après le limp d'un premier joueur, le November Nine 2013 fait monter les enchères à 1 400 au cut-off avec une paire de 8, et se fait payer par le bouton - un joueur short stack qui a environ 13 000 -, la grosse blinde et le limpeur. Tout s'accélère sur un flop 10-84. Sylvain fait son continuation à hauteur de 2 800 et voit le bouton envoyer son tapis, payé par la BB. Le Français annonce alors à son tour "all-in" pour 41 000 et trouve à son tour preneur. Le bouton retourne alors une paire de 4, tandis que la grosse blinde montre 103. "8 turn pour ne pas trop souffrir !," conclut notre W rouge, tout heureux de signer un carré pour s'emparer de ce joli pot et grimper au-dessus des 100 000 unités. Un résultat qui se savoure également en images.





Papazian - Peters

Petit regard caméra pour Alexandru Papazian qui sait très bien pourquoi je prends cette photo. Le Roumain vient en effet de règler son compte à un Antoine Saout décidément toujours aussi peu en veine dans la capitale catalane. "J'ai dû passer top set et là je me fait sortir sur un flip," résume-t-il. Il faut dire que le double finaliste du Main Event WSOP n'avait pas tiré la table la plus facile du field avec, en cadeau bonus, l'ex numéro 1 mondial David Peters (à droite).

Kurganov Win SHR

Ça s'active derrière la salle de presse et pour cause : Igor Kurganov et sa joyeuse bande sont ici pour se faire tirer le portrait et célébrer la victoire du Russe sur le Super High Roller à 50 000 €. Après s'être défait de Dietrich Fast (4e, 406 790 €), Koray Aldemir (3e, 528 500 €) et du Polonais Bartlomiej Machon en heads-up (2e, 858 700 €), le compagnon de Liv Boeree s'est emparé du titre et des 1 084 100 € qui vont avec. De quoi payer une tournée ou deux. Quant à la finale du PokerStars National Championship dont nous vous parlions plus tôt, sachez qu'elle s'est conclue, après deal, par la victoire de l'Argentin Pedro Cairat (432 178 €), devant le Roumain Marius Gicovanu (2e, 372 349 €) et le Belge Bart Lybaert (3e, 368 470 €).


_________________
Ni Dieu, ni maître, mais des frites bordel
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Flegmatic_
Reporter Winamax
Reporter Winamax


Inscrit le: 15 Avr 2015
Messages: 1440

MessagePosté le: 21/08/2017 18:25   Sujet du message: La hora de la comida Répondre en citant Signaler un Abus

La hora de la comida

Event #18 : Main Event - 5 300€ (Day 1A)

Tapas

Six niveaux joués sur cette journée inaugurale du Main Event, vous savez ce que cela signifie ? Exactement, que le dinner break est avancé, pour 75 minutes. Je vais donc de ce pas quitter le Gran Casino pour commander une énorme planche de tapas - en vérité non, mais il faut bien que je vous fasse croire que je mange local. Je serai donc de retour aux alentours de 21h15. Mais parce que je m'en voudrais de vous quitter sans vous servir une assiette de chipcounts français bien remplie, voici :

Sylvain Loosli (Team Pro Winamax) 110 000
Arnaud Enselme (Qualifié Winamax) 105 000
Luc Bindel (Qualifié Winamax) 95 000

Jimmy Guerrero 37 000
Alexis Fleur 36 000
Aladin Reskallah (Team Pro Winamax) 31 000
Alexandre Amiel 20 000
Benjamin Pollak 19 000 (double up sur l'une des dernières mains avant le break avec J10 contre K9)
Anthony Apicella 10 000 ("Une brelan d'As craqué par une paire de 10 qui fait flush et As-Valet qui ne bat pas une paire de Rois chez un short stack")
Patrick Caverivière 9 000

Tableau de bord
290 joueurs restants (sur 432 inscrits)
Tapis moyen : 44 689
Blindes à la reprise : 300 / 600, ante 100


_________________
Ni Dieu, ni maître, mais des frites bordel
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Flegmatic_
Reporter Winamax
Reporter Winamax


Inscrit le: 15 Avr 2015
Messages: 1440

MessagePosté le: 21/08/2017 20:55   Sujet du message: L'enfer du sud Répondre en citant Signaler un Abus

L'enfer du sud

Event #18 : Main Event - 5 300€ (Day 1A)

Alors que nous pensions que la salle principale du Gran Casino allait progressivement se remplir de joueurs du Main Event, c'est finalement l'inverse qui est en train de se produire. Les tables qui se cassent dans la grande salle sont progressivement déplacées vers la salle annexe, bien plus petite, et surtout bien plus exiguë pour accueillir près de 250 joueurs.

Satellite

La raison à cela se trouve sur la photo ci-dessus. La grande majorité de la salle est désormais occupée par ce que l'organisation a choisi d'appeler le Mega Qualifier. Concrètement, il s'agit d'un tournoi satellite à 1 075 € pour le Main Event tout ce qu'il y a de plus classique, et sur lequel se sont déjà jetés 750 joueurs en quête d'un ticket. Quand on vous dit que chaque tournoi ici à Barcelone donne lieu à d'énormes mouvements de foule, nous n'exagérons vraiment pas. Pour les pros comme pour ceux qui ne jouent que quelques tournois dans l'année, ce Main Event est clairement LE tournoi à ne pas manquer en Europe. Voilà donne en tout cas une petite idée de ce qui peut nous attendre demain pour le Day 1B.

Conséquence directe, les joueurs du Main sont regroupés plus loin, dans un espace loin d'être adapté et où il est d'ailleurs assez compliqué pour nous autres couvreurs, ainsi que pour les croupiers, masseuses et autres membres de l'organisation, de circuler entre les tables. Au moins ne peut-on pas reprocher à cette salle d'offrir une température glaciale. C'est même plutôt le contraire. Autant dire que cela change de la Brasilia Room du Rio.

La bonne nouvelle - parce qu'il y en a quand même une - c'est qu'il est très facile de repérer les têtes de séries internationales dans un lieu comme celui-ci. Et elles sont nombreuses. C'est donc parti pour un tour d'horizon en images.

Haxton_Hallaert
Arrivé tout récemment dans cette salle annexe, Arnaud Enselme, au premier plan avec le sweat gris, n'a pas franchement eu de la chance au tirage et doit désormais composer avec un duo Isaac Haxton / Kenny Hallaert. Comme si cela ne suffisait pas, avec plus de 90 000 jetons chacun, les deux hommes ont clairement de quoi mettre leur mainmise sur la table.


Gruissem_Lybaert_Chidwick
Autre table sympathique, celle composée de Philipp Gruissem (en bleu à gauche), du récent troisième du PokerStars National Championship Bart Lybaert et de Stephen Chidwick.

Dan Colman
Situé dans un coin de la salle principale, j'avais jusque là manqué Dan Colman. Il a depuis été déplacé.

Daniel Negreanu
Comme sur le Super High Roller, un Daniel en chasse un autre. Place à Monsieur Negreanu.

Leo Margets
Vue sur tous les tournois depuis notre arrivée - elle a notamment terminée 91e - du "1K" -, Leo Margets s'offre une nouvelle occasion de briller sur ce Main Event.

Mustapha Kanit
Mustapha Kanit qui met la main au milieu. Jusque là rien d'anormal.

Honey Badger
Je ne sais pas qui est ce jeune homme, mais je plussoie son tee-shirt. Et au cas où vous ne connaissez pas le honey badger, je vous conseille sans plus tarder cette vidéo.





_________________
Ni Dieu, ni maître, mais des frites bordel
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Flegmatic_
Reporter Winamax
Reporter Winamax


Inscrit le: 15 Avr 2015
Messages: 1440

MessagePosté le: 21/08/2017 21:50   Sujet du message: La pêche De Silva Répondre en citant Signaler un Abus

La pêche De Silva

Event #18 : Main Event - 5 300€ (Day 1A)

Salter - De Silva

À une petite demi-heure de la fin de cette journée, l'homme qui occupe le fauteuil de chipleader ne vous est pas inconnu si vous avez suivi l'actualité des WSOP ces deux dernières années. Vainqueur d'un premier bracelet en 2015 sur un tournoi de Hold'em à 1 500 dollars - avant de terminer 36e du Main Event quelques jours plus tard - il a récidivé cet été en s'adjugeant l'un des tout premiers tournois au programme, le Shootout à 3 000 dollars. Cet homme, c'est celui à droite sur la photo ci-dessus, à côté de Jack Salter, l'Américain Upeshka De Silva

Sur un board Q7986, je l'ai tout d'abord vu payer deux mises flop et turn à hauteur de 1 800 et 3 500, avant de placer un donk bet river de 12 400. Non sans une longue hésitation, son adversaire finit par passer. "J'avais les nuts, avoue-t-il peu après. Valet-10 de trèfle." Visiblement, son run du jour se sera donc étalé de premier au dernier niveau. Quelques minutes plus tard il demande le tapis de 45 000 de son adversaire sur la rivière d'un board JQ3410. Après un tank de cinq minutes, ce dernier abandonne, laissant filer un pot de 60 000. Et voilà Upeshka désormais assis devant un tapis de 180 000, soit tout juste six stacks de départ. La vie est belle.

Ce Day 1A touchant à sa fin, on se retrouve donc dans un prochain article pour la conclusion.


_________________
Ni Dieu, ni maître, mais des frites bordel
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Flegmatic_
Reporter Winamax
Reporter Winamax


Inscrit le: 15 Avr 2015
Messages: 1440

MessagePosté le: 21/08/2017 23:25   Sujet du message: La machine est lancée Répondre en citant Signaler un Abus

La machine est lancée

Event #18 : Main Event - 5 300€ (Day 1A)
436 joueurs ont donné le coup d'envoi de l'un des plus gros tournois de l'année
Le Team Winamax signe un deux sur trois

Si l'on devait s'en tenir purement aux chiffres, il n'y aurait pas franchement de quoi s'extasier avec le Day 1A du Main Event de ce PokerStars Championship Barcelone premier du nom. Avec 436 joueurs au compteur final, cette journée inaugurale réalise même son moins bon score depuis 2012, derrière les 468 enregistrés l'an passé, alors que l'épreuve portait encore le nom du feu circuit European Poker Tour.

Salle Principale

Mais si l'on devait invoquer quelque chose de l'ordre du ressenti pur, de l'intangible, cette rentrée des classes barcelonaise semble partir sur de très bonnes bases. Et puis, il faut bien l'avouer, il y a quelques signes avant-coureurs qui ne trompent pas. Comme les plus de 850 joueurs qui sont venus garnir à vitesse grand V les tables de la salle principale du Gran Casino, pour un simple satellite qualificatif pour le Day 1B dont nous n'aurions absolument jamais parlé un temps normal. "C'est complètement fou !" n'a ainsi pu s'empêcher de lâcher le pourtant chevronné directeur de tournoi Thomas Gimie à notre confrère Steven. Un sat' qui a d'ailleurs poussé les joueurs du Main Event à aller taper le carton dans la salle annexe, qui a vite paru à son tour bien trop étroite. D'année en année, ce casino pourtant rodé à ces vastes joutes pokeristiques, semble ainsi presque trop petit pour l'événement. Voilà qui consiste déjà un bel exploit en soi.

Loosli - Amiel - Reskallah

D'exploit, il n'y pas eu en revanche pour le Team Winamax, qui n'a pas réussi à faire passer au Day 2 ses trois membres engagés aujourd'hui. Bien trop vite, le tapis de Gaëlle Baumann a ainsi chuté à zéro, comme celui de 220 autres joueurs, à cause d'une malheureuse paire d'As craquée.

Les nouvelles sont bonnes en revanche chez Sylvain Loosli et Aladin Reskallah, qui ont empaqueté respectivement 107 000 et 70 000 jetons. Rapidement monté au-dessus de la barre des 100 000, le Toulonnais est ensuite parvenu à se stabiliser, à l'inverse de notre Top Shark qui a pris son temps avant d'accélérer. "Sur des blindes 300 / 600, le joueur UTG ouvre à 1 500, rembobine Tm4betlight, et je paie au bouton avec AJ. Je paie ses 2 200 sur un flop Roi-10-7 avec un trèfle. Turn 3, il fait 5 500 et je paie avec 18 500 derrière en pensant très fort "Y'a pas moyen, il faut que je touche cette rivière !" Heureusement, la carte magique tombe, une Q." La plus belle du paquet d'ailleurs pour Aladin, puisqu'après avoir tank shove sur une nouvelle mise à 5 500 de son adversaire, ce dernier le paie dans la seconde avec Roi-Dame. "Je suis alors monté à 60 000, et ensuite j'ai gagné quelques petits coups qui ont fait du bien." Le Lyonnais aura 70 blindes en main pour attaquer le Day 2. Autant dire une montagne.

Quant à Alexandre Amiel, invinté sur cette photo final en tant qu'ami de longue date du Team W, il termine ce Day 1 avec tout juste 700 jetons de plus que le tapis de départ, soit 30 700. "Et c'est presque le plus haut que j'ai connu de la journée ! Je suis grimpé à 37 000 dès les dix premières minutes, où on jouait en 4-handed et ensuite ça s'est compliqué." Mais il sera bien là, tout comme Benoît Albiges (57 200), revenu de très loin après être tombé sous la barre des 5 000, ainsi qu'Alexis Fleur, remonté lui aussi de 8 000 à 32 000.

Arnaud Enselme

Belle journée également pour nos qualifiés online Luc Bindel et Arnaud Enselme. Après un très bon début de journée, ChevAAlFrite a sécurisé 88 300 pions, tandis que le second a, de son propre aveu, eu "pas mal de réussite," alors qu'il a hérité d'une dernière table difficile, avec notamment Kenny Hallaert et Isaac Haxton. C'est d'ailleurs contre l'Américain que le jeune Frenchie a joué le coup le plus intense de sa journée. "J'ouvre au cut-off à 2 000 avec As-7 dépareillés, détaille-t-il, et il me 3-bet très cher depuis la grosse blinde, à 9 800. J'avoue ne pas trop comprendre, je me dis qu'il me prend peut-être pour un spot facile puisque cela fait quelques temps que je joue assez serré. Du coup je 4-bet à 21 700 et il paie. À ce moment-là, je ne suis vraiment pas bien, je pense déjà à abandonner tout de suite le coup." Finalement, rien n'est misé tout au long d'un board Roi-7-5-3-5, et Arnaud arrache le pot avec sa deuxième paire contre le As-Dame de l'ami Isaac. Avec 121 400 jetons placés dans le sac, il fait partie des meilleurs éléments du jour.

Adalfer Morales Gamarra

Mais le premier, celui qui a gagné le droit de voir son nom apparaître tout en haut de l'affiche... n'est pas l'homme que vous voyez sur la photo ci-dessus, à savoir Adalfer Morales Gamarra. Avec 192 900 jetons, le Colombien avait pourtant tout du chipleader idéal, devant les 183 000 d'Upeshka De Silva. Mais lui comme les autres ont été devancés, selon nos confrères de PokerNews, par un joueur Français que nous ne connaissons pour l'heure ni d'Ève, ni d'Adam, un certain Xavier Carrière. Les dix heures de jeu du jour lui ont permis de monter une belle montagne de 205 700 pions. Le Day 2 sera l'occasion de faire plus ample connaissance avec lui.

À l'international, notons aussi les qualifications de Dario SammartinoAlbert DaherIgor YaroshevskyyRyan RiessSteve WarburtonLeo MargetsJack SalterMorten Mortensen, ou encore un Bart Lybaert qui a terminé un tantinet éméché. À l'inverse, ont pris la porte Daniel NegreanuStephen ChidwickChristoph VogelsangFatima Moreira de MeloMartin JacobsonSteve O'Dwyer ainsi que les deux July Nine tricolores Benjamin Pollak et Antoine Saout.

On se retrouve demain matin - ou un peu plus tard dans la nuit si un élan de motivation se fait sentir - pour le bilan chiffré complet, avant d'attaquer l'une des journées les plus folles de l'année, un Day 1B qui s'annonce épique. Pour suivre tout cela de près, je pourrai heureusement compter sur le renfort de Benjo, qui sera alors tout juste débarqué dans la capitale catalane. On compte sur vous pour être là. Bonne nuit !


_________________
Ni Dieu, ni maître, mais des frites bordel
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Flegmatic_
Reporter Winamax
Reporter Winamax


Inscrit le: 15 Avr 2015
Messages: 1440

MessagePosté le: 22/08/2017 08:30   Sujet du message: Day 1A : le bilan chiffré Répondre en citant Signaler un Abus

Day 1A : le bilan chiffré

Day 1A : 437 joueurs / 213 restants (dont 15 FR) / Chip-leader : Xavier Carriere (France) 205 700

Top 10

Upeshka Desilva

Xavier Carriere (France) 205 700
Adalfer Morales Gamarra (Colombie) 192 900
Upeshka De Silva (USA) 183 000
Paul Klann (Canada) 174 200
Georges Hanna (Liban) 162 500
Fabrice Maltez (France) 149 200
Diego Vilela (Brésil) 149 100
Patrick Leonard (UK) 142 000
Dario Sammartino (Italie) 141 100
Antonios Koukouras (Grèce) 137 100

15 Français

Sylvain Loosli

Xavier Carriere 205 700
Fabrice Maltez 149 200
Arnaud Enselme 121 400 (Qualifié Winamax)
Sylvain Loosli 106 800 (Team Pro Winamax)
Luc Bindel 88 300 (Qualifié Winamax)
Aladin Reskallah 70 300 (Team Pro Winamax)

Benoit Albiges 57 200
Anthony Michel Cruz 54 700
Bruno Cohen 41 100
Emrah Cakmak 37 600

Alexis Fleur 32 800
Alexandre Amiel 30 700
Patrick Caveriviere 22 400
Jimmy Guerrero 11 800
Jean-Philippe Peyratoux 11 100

Le reste du field (sélection)

Albert Daher (Liban) 133 100
Igor Yaroshevskyy (Ukraine) 120 000
Ryan Riess (USA) 113 800
Christopher Kruk (Canada) 107 400
Steven Warburton (UK) 92 000
Steven Van Zadelhoff (Pays-Bas) 86 000
Leo Margets (Espagne) 84 900
Shawn Buchanan (Canada) 80 500
Lucas Greenwood (Canada) 78 200
Jack Salter (UK) 75 900

Juha Helppi (Finlande) 74 700
Jaroslaw Sikora (Pologne) 70 700
Morten Mortensen (Danemark) 67 200
Bart Lybaert (Belgique) 62 200
Dan Colman (USA) 59 000
Hady El Asmar (Liban) 54 000
Isaac Haxton (USA) 52 200
David Peters (USA) 50 600
Paul Newey (UK) 47 700

Mark Teltscher (UK) 45 700
Sam Greenwood (Canada) 39 100
Nick Petrangelo (USA) 37 000
Alexandru Papazian (Roumanie) 29 400
John Juanda (Indonésie) 23 200
Jake Cody (UK) 22 000
Vitaly Lunkin (Russie) 15 500
Dominik Nitsche (Allemagne) 14 600
Pierre Neuville (Belgique) 14 500
Kenny Hallaert (Belgique) 13 800
Joao Vieira (Portugal) 9 300

Tapis moyen : 61 549
Blindes au départ du Day 2 : 500 / 1 000, ante 100


_________________
Ni Dieu, ni maître, mais des frites bordel
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Surveiller les réponses de ce sujet
Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Index des Forums -> [ARCHIVE] PokerStars Championship Barcelone 2017

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum
visit counter