Se connecter
S'inscrire





Phil Galfond : le mental plus fort que la variance
Répondre au sujet    Index des Forums -> Les News du Poker
Surveiller les réponses de ce sujet
Auteur Message
Flegmatic_
Reporter Winamax
Reporter Winamax


Inscrit le: 15 Avr 2015
Messages: 1310

MessagePosté le: 24/04/2020 14:00   Sujet du message: Phil Galfond : le mental plus fort que la variance Répondre en citant Signaler un Abus

Phil Galfond : le mental plus fort que la variance

L'Américain a réalisé un exploit qui restera sans nul doute dans l'histoire du poker online : remporter le premier match de son propre challenge au terme d'un scénario à couper le souffle.

Article original par Álex Hernando pour Winamax.es
Adaptation par Flegmatic

Durant la nuit du 13 au 14 avril s'est achevé ce qui était devenu au fil des semaines l'un des événements les plus fous de l'histoire du poker online. Les acteurs principaux sont bien connus : Phil Galfond et un joueur anonyme répondant au pseudo de VeniVidi1993.

Avant de poursuivre, un peu de contexte s'impose : Phil Galfond, "top reg" des tables online les plus chères depuis de nombreuses années dans presque tous les formats (et accessoirement détenteur de trois bracelets WSOP obtenus entre 2008 et 2018), s'entend avec VeniVidi1993, autre régulier de PLO high stakes, pour un défi qui prendra place sur les tables de Pot-Limit Omaha 100 €/200 € de la pokerroom lancée par Phil en février 2019, Run It Once. Durée du match : 25 000 mains. VeniVidi se voit offrir une cote de 2 contre 1 sur le résultat final, ce qui veut dire qu'en cas de victoire, Galfond devra lui verser la somme de 200 000 € alors que, dans le cas contraire, VeniVidi paiera Phil à hauteur de 100 000 €. Et ce, sans compter les futurs gains et pertes de chacun durant le défi.

Un match de gros grinders comme il en a finalement existé beaucoup à une époque où les durrrr, Jungleman12, Isildur1 et autres Patrik Antonius faisaient la loi sur Internet. Pourtant, par son scénario improbable et son dénouement épique, ce premier match du Galfond Challenge s'est assuré de rester dans nos mémoires pour un bon moment. Voilà pourquoi il ne sera pas oublié de sitôt.

Prestige contre mystère

Ce qui rend ce challenge d'autant plus intéressant, c'est qu'il peut être approché par le biais de différents prismes, à commencer par celui de l'expérience contre la nouvelle garde. Si personne ne connait la véritable identité de VeniVidi1993, on peut supposer que le 1993 de son pseudo se réfère à son année de naissance, pour un joueur qui serait donc âgé de 27 ans tout au plus, contre 35 pour Galfond. Huit années qui pourraient sembler peu mais qui représentent un gouffre dans le monde du poker, suffisantes pour créer un choc des générations entre les précurseurs comme Galfond, parmi la première vague de joueurs à crush les tables online et les petits nouveaux, certes expérimentés, qui ont déconstruit le jeu à grands renforts de solvers.

Si l'on pousse le curseur encore un peu plus loin (ce que n'ont pas manqué de faire certains observateurs), on pourrait voir dans ces deux joueurs les représentants de deux écoles diamétralement opposées. D'un côté, Galfond, figure prestigieuse et respectée de la communauté poker. De l'autre, VeniVidi1993, un anonyme prenant plaisir à se créer une aura quasi mystique appelée à perdurer durant de nombreuses années. Avant de suivre le chemin emprunté par quelques uns de ses glorieux aînés du poker online, comme Viktor 'Isildur1' Blom ou Timofey 'Trueteller' Kuznetsov ?

Quand soudain, c'est le drame

22 janvier 2020. Le coup d'envoi du Galfond Challenge est donné, pour la première des 39 sessions et 25 000 mains qu'il s'apprête à durer, jusqu'au 13 avril. Un chiffre qui a bien failli ne jamais être atteint, à un moment où tous les éléments laissaient indiquer une fin aussi subite que prématurée. Lors des deux premières semaines d'affrontement, VeniVidi parvient à creuser un écart démesuré avec Galfond, culminant à une différence maximale de 900 240 €. C'en est trop pour Phil, qui s'en va alors sur Twitter pour agiter le drapeau blanc, prêt à abandonner le combat après même pas 10 000 mains. 




D'abandon il n'y eut finalement pas. À la place, une parenthèse, annoncée comme nécessaire par l'Américain. Une longue pause mise à profit par Galfond pour remettre son mental en ordre de bataille et repenser entièrement ce défi, aussi bien sur le plan stratégique que de la motivation. Un hiatus salutaire à plus d'un titre, qui s'est bien vite transformé en un tournant majeur dans ce défi, lui conférant un statut et une dimension tragique digne des meilleurs films à suspense.

La remontada

Le 9 février, Phil Galfond, détruit, épuisé, se lève du banc et forme un "T" avec ses mains pour demander un temps mort. Dans ce duel de gentilhommes, ils sont les seuls à fixer les règles, aussi VeniVidi accepta ce répit sans sourciller. Environ un mois plus tard, le 4 mars, il était temps pour les deux hommes de reprendre les hostilités.

À ce moment-là, beaucoup pensaient qu'il n'était qu'une question de (peu de) temps avant que le montant des pertes de Galfond n'atteigne les sept chiffres. Pourtant, peut-être en ajustant mieux sa stratégie face à un adversaire qu'il connaissait déjà par coeur, peut-être grâce à un esprit beaucoup plus clair et reposé (sans doute un peu des deux), Phil Galfond commença à boucler quelques sessions dans le positif ou, a minima, à limiter les pertes des sessions négatives. Petit à petit, l'idée d'une impossible remontada commençait à germer, et le monde du poker de se demander si Galfond allait avoir le temps et les ressources physiques et mentales pour y parvenir. Peut-on vraiment rattraper près d'un million d'euros de pertes contre un adversaire qui s'est jusque-là montré intraitable ? La suite prouvera que oui, on peut.

Un graphique appelé à rentrer dans la légende.
Source : @PhilGalfond

La nuit du 13 au 14 avril, et pour reprendre une expression chère aux fans de basket, c'est sur un shoot au buzzer que l'a emporté Galfond. Celle qui avait été annoncée comme la 39e et dernière session entre ces deux géants a démarré sur un avantage de 8 100 € en faveur de VeniVidi1993. Autrement dit une bouchée de pain pour celui qui affichait un bilan plus de cent fois supérieur un mois plus tôt. Un maigre retard rattrapé par Galfond en 698 mains ce soir-là. Enfin en tête au tableau d'affichage, il boucla finalement son challenge dans le vert, positif d'un minuscule mais tellement symbolique montant de 1 671,58 €, soit à peine plus de... huit blindes.

Une communauté en extase

De la première à la dernière main, le défi était retransmis via la chaîne Twitch de Run It Once. Mais ne nous y trompons pas, l'excitation ne fut pas totale dès le départ. Un streaming de PLO (loin d'être aussi populaire que le No-Limit Hold'em) où l'on ne peut pas voir les cartes des joueurs, reste difficile à vendre et seuls les plus acharnés se sont immédiatement jetés dessus. Tout a changé lors de l'ultime journée, avec un pic à plus de 22 000 spectateurs. Possiblement (derrière d'éventuelles finales WSOP), la partie de Pot-Limit Omaha la plus regardée de l'histoire.

Le fait est que le plan de Run It Once était parfaitement rodé. En plus de toutes les petites mains de la room qui travaillaient en coulisses pour actualiser l'avancée du défi et proposer au public les informations les plus fiables possibles, l'équipe de commentateurs a accompli un travail remarquable pour garder les spectateurs en haleine, y compris lors des périodes de repos demandées par VeniVidi lorsqu'il se retrouvait projeté dans les cordes. David Tuckman, Joe Stapleton et Joey Ingram en tant qu'expert PLO étaient aux manettes lors de la journée décisive, qui fut scellée sur cette main : 

 

Histoire de renforcer encore un peu plus l'aspect épique de ce duel, Galfond révèlera un peu plus tard que VeniVidi1993 détenait alors un full inférieur. Un pot énorme, un gigantesque cooler, une façon on ne peut plus dramatique d'entériner une remontada historique et surtout, l'admiration éternelle de tant de joueurs et d'observateurs de l'industrie. Durant de longues heures suivant la fin du duel, les messages de joie, d'émerveillement et de respect ont afflué sur les réseaux sociaux, non seulement pour le vainqueur, Phil Galfond, mais aussi pour VeniVidi1993, à jamais le perdant magnifique de cette histoire.






Joey Ingram et Jason Koon : deux admirateurs parmi tant d'autres.


Les experts ont la parole

Une fois l'excitation retombée, beaucoup se sont demandés si le résultat final et ce sensationnel retournement de situation avait plus à voir avec une remise en ordre mentale effectuée durant la longue pause au milieu du défi ou un retour naturel de variance, comme le Pot-Limit Omaha peut en engendrer. Membre de notre Winamax Stream Gang espagnol, Miguel 'SpadeJack' Teus a soumis la question à la communauté.




Dans l'idée de compléter cette opinion qui reflète une certaine impression générale, nous sommes également allés demander leur avis à un panel restreint d'experts que vous connaissez bien, Adrián Mateos et Stéphane Matheu ainsi qu'un spécialiste espagnol du jeu à quatre cartes, Ka Kwan Lau, alias 'Kaju'. Forcément, le point de vue de notre pro espagnol nous semblait intéressant d'un point de vue purement compétitif. Un joueur comme Adrián est habitué à se mesurer à certains des cerveaux les plus brillants de la planète poker, à vivre des périodes compliquées comme son premier semestre 2019, avant que les résultats positifs ne finissent par revenir. Et tout simplement parce qu'en tant que joueur comptant parmi les plus respectés du circuit, son avis est toujours précieux.

"Ce qu'a réussi Galfond est complètement fou, surtout au niveau mental. Te sentir "humilié" en heads-up est très compliqué à encaisser moralement et, après les premières mains du duel, VeniVidi1993 semblait bien meilleur. Savoir s'arrêter pendant plusieurs jours, tout en payant une amende non négligeable [3 000 € de pénalité pour chaque journée de pause NDLR] et revenir en croyant à fond à ses chances de remonter la pente représente un exploit incroyable.

Peu de gens sont capables de comprendre l'immense difficulté de la tâche, mais Phil restait sur plusieurs années sans jouer online au très haut niveau. Battre en heads-up l'un des meilleurs du monde sur son terrain de prédilection est à la portée de très peu de joueurs. Une fois de plus, Phil Galfond a démontré qu'il était un génie de ce jeu."

Notre deuxième source présente le profil plus spécialisé de quelqu'un qui a l'habitude de jouer à quatre cartes et en heads-up, Ka Kwan Lau. Un joueur qui a en plus pour lui d'avoir déjà affronté les deux protagonistes de ce challenge, l'un en live (ci-dessus) et l'autre online.

"Certains se demandent si 25 000 mains est un échantillon valable pour un affrontement de ce type. Je pense que oui, surtout en heads-up, un format où l'on joue presque 90% des mains (au contraire du 6-max par exemple, où l'on peut se retrouver à fold toute la journée). J'ai suivi ce duel par intermittence. Je m'y suis un peu intéressé au départ et j'ai vu qu'effectivement, Galfond a commencé par run mal, très mal. Mais ce n'était pas seulement une question de run, il jouait aussi moins bien, d'où la chute libre des premières semaines. Après le break, il s'est amélioré de façon significative, suffisant pour voir qu'il en avait profité pour observer son adversaire, l'étudier et s'adapter à son jeu. Quand tu joues un nombre important de mains contre un même joueur, dans ce cas 25 000, tu finis immanquablement par t'adapter, à apprendre de ton adversaire, à reconnaître ses schémas de jeu."

Mais, même pour quelqu'un qui a dû supporter des swings de ce calibre tout au long de sa carrière, la question reste pertinente : quelle est la probabilité d'encaisser ou non un tel downswing, techniquement et émotionnellement ?

"Ne nous y trompons pas : c'est un homme et un joueur très intelligent. J'ai vu quelques vidéos de lui d'il y a une éternité et, à une époque où personne ne jouait bien, lui jouait plus ou moins comme il fallait jouer. Bien sûr, je trouve VeniVidi1993 très bon, je le pensais déjà après m'être retrouvé plusieurs fois face à lui. Mais voilà, Galfond a démontré que, même sans être très bien préparé, il a fini par se montrer à la hauteur de l'événement. C'est évidemment positif pour lui, même si je dois admettre qu'il aurait pu et dû entrer dans le match avec une meilleure préparation."

Une légende du poker et Gus Hansen.

Enfin, qui de plus habilité pour parler d'un sujet où la préparation mentale joue un rôle aussi important que le coach du Team Winamax, Stéphane Matheu ? Lui-même habitué à composer avec les moments de disette parfois rencontrés par ses joueurs, il connaît bien ce qui peut se passer dans la tête de Phil Galfond en de pareils moments.

"Là où beaucoup voyaient les centaines de milliers d'euros que Galfond était en train de perdre, je suis convaincu que lui n'a jamais cessé de compter en termes de buy-ins. À son pire moment, il était question d'environ 45 buy-ins en 11 000 mains. C'est quelque chose qui peut arriver et qui fait partie de l'ordre des possibles dans un duel de ce calibre, quand tu affrontes l'un des tout meilleurs. Je crois qu'à ce moment-là, Galfond a su garder la tête froide, ce qui lui a permis de réagir à temps et admettre qu'il avait besoin de faire une pause qui s'est avérée salutaire.

Durant cette période, je suis sûr à 100% qu'il ne s'est pas arrêté, se demandant quand sa chance allait finir par tourner. J'imagine qu'il a utilisé ce repos pour analyser la stratégie adverse, vérifier où il s'était trompé, etc. Il faut garder en tête qu'étant Phil Galfond, soit quelqu'un qui est présent depuis autant de temps sur la scène high stakes, qui a produit tant de contenu pour son école en ligne, etc., il est évident que VeniVidi avait beaucoup plus de matière pour l'étudier lui que l'inverse. Cette pause a ainsi permis à Galfond d'analyser en profondeur son adversaire, tout en essayant de dénicher ses propres faiblesses.

C'est certain que si l'on se penche sur le scénario, l'histoire est étonnante à plus d'un titre et la tournure des événements incroyable : d'abord il tombe très vite pour ensuite remonter en flèche, sans aucune fluctuation. Galfond a démontré avoir un mental très solide, il a démontré sa persévérance et sa capacité à laisser ses émotions en dehors de l'équation. D'ailleurs, autre chose que j'ai trouvé remarquable, c'est qu'il a toujours gardé son calme, là où la norme pour beaucoup est plutôt d'aller chercher des noises à la Terre entière sur les réseaux sociaux. Mais chez lui, aucun signe de faiblesse, rien.

Pour moi qui ait longtemps évolué dans le monde du tennis, Galfond dans cette situation me fait penser à Rafael Nadal, sans aucun doute le joueur le plus fort mentalement : il a continué d'y croire, il a continué d'analyser ce qu'il devait faire et il a continué à visualiser quel était l'objectif qu'il souhaitait atteindre, sans aucune faille. Juste sensationnel."

À une époque où se font de plus en plus rares les événements véritablement marquants comme celui-ci, ceux qui marquent un avant et un après dans l'histoire du poker en ligne, il convient de saluer comme il se doit ce genre d'exploit. Nouveau héros aimé de tous, Phil Galfond a réussi à apporter la parfaite dernière touche à un duel qui a fait passer la planète poker par tous les émotions : il y eut du suspense, du drame, des péripéties épiques et une fin heureuse. Que pouvait-on espérer de plus ? Ce que l'on peut en revanche espérer dès maintenant, c'est d'être témoins de nouveaux moments comme celui-là. GG Phil.

Les pages à suivre :

t @Winamax


in @Winamax


f Winamax


wtv Winamax TV


wtv Wam-Poker

Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
kroktachon
Modérateur
Modérateur


Inscrit le: 09 Déc 2006
Messages: 9637

MessagePosté le: 24/04/2020 14:38   Sujet du message: Répondre en citant Signaler un Abus

Citation:
Une légende du poker et Gus Hansen


Very Happy
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Gora Pizz
Hall of Fame
Hall of Fame


Inscrit le: 08 Avr 2014
Messages: 9026

MessagePosté le: 24/04/2020 15:39   Sujet du message: Répondre en citant Signaler un Abus

Vous avez dit variance ?
_________________
Mogollón de gente vive trístemente
Y van a morir democráticamente
Y yo y yo
Y yo no quiero callarme
La moral prohíbe que nadie proteste
Ellos dicen mierda y nosotros amén
Amén amén
Amén a menudo llueve
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
LaTricheuse
Nouveau
Nouveau


Inscrit le: 08 Aoû 2010
Messages: 14

MessagePosté le: 30/04/2020 20:26   Sujet du message: Répondre en citant Signaler un Abus

kroktachon a écrit:
Citation:
Une légende du poker et Gus Hansen


Very Happy


J'avais pas compris de suite Very Happy
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
frey271
Nouveau
Nouveau


Inscrit le: 25 Aoû 2010
Messages: 18

MessagePosté le: 07/05/2020 15:05   Sujet du message: Répondre en citant Signaler un Abus

Il est trop fort au poker ce mec
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Surveiller les réponses de ce sujet
Répondre au sujet    Index des Forums -> Les News du Poker

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum
visit counter