Se connecter
S'inscrire





PCA 2018 Bahamas : infos, gagnants, analyses, et rumeurs
Répondre au sujet    Index des Forums -> Les News du Poker
Surveiller les réponses de ce sujet
Auteur Message
BenjoDiMeo
Reporter Winamax
Reporter Winamax


Inscrit le: 06 Juil 2007
Messages: 33990

MessagePosté le: 09/01/2018 17:25   Sujet du message: PCA 2018 Bahamas : infos, gagnants, analyses, et rumeurs Répondre en citant Signaler un Abus

PCA 2018 Bahamas : infos, gagnants, analyses, et rumeurs



Au moment de dresser le bilan de 2017, peu avant les douze coups de minuit, les équipes de PokerStars se sont permis un constat en forme d’aveu : l’opérateur venait de vivre une année de transition, faite d’explorations et d’expérimentations. On aura pu le remarquer, certaines d’entre elles n’avaient pas été pas couronnées de succès, notamment en ce qui concerne le terrain du poker en live. Pour PokerStars, le début de l’année 2018 est donc l’occasion de tirer les leçons des douze mois précédents.

Les manifestations concrètes de cette remise en question sont visibles dès le premier gros évènement live de l’année de l’opérateur – comme chaque année, c’est aux Bahamas que ça se passe - avec plusieurs changements notables :

- Le festival organisé chaque mois de janvier sur Paradise Island – un complexe hôtelier aussi kitsch que luxueux à un jet de pierre de Nassau, la capitale des Bahamas - retrouve son appellation originelle (elle date de 2004) de « PokerStars Carribean Adventure » (PCA). Au revoir le PokerStars Championship, qui n’a convaincu personne au cours de ses douze brefs mois d’existence. On le sait depuis décembre, l’European Poker Tour est lui aussi appelé à revenir d’entre les morts, avec une résurrection programmée en mars à Sotchi (Russie).

- Le buy-in du Main Event revient à 10 000$ après avoir été bradé à 5000$ en 2016 et 2017. Les organisateurs avaient constaté à leur grand regret que ces soldes n’avaient pas entrainé d’augmentation de la participation, le field chutant même drastiquement de 928 à 738 joueurs au cours des deux dernières éditions en date. Il faut dire que pour le joueur, les frais fixes d’un déplacement sur Paradise Island sont très élevés, notamment en ce qui concerne l’hôtellerie et la restauration : diviser le prix du tournoi principal par deux ne suffit pas à rendre les coûts du voyage modiques pour qui n’appartient pas au cercle fermé des « High Rollers ».

- La programmation voit sa voilure réduite à 31 tournois, contre 92 l’an passé, l’inflation du nombre d’épreuves n’ayant pas provoqué d’augmentation correspondante des fields.

Un petit 2018 en attendant un 2019 explosif ?



Ce dernier changement est particulièrement apprécié de nous autres « couvreurs », qui gagnons en lisibilité au moment de prendre des nouvelles de ce qui se passe actuellement aux Bahamas. C’est à distance que nous suivons le premier gros festival de l’année, l’actualité étant quelque peu chargée en ce moment du côté de Winamax (vous l’aurez peut-être remarqué), entre le retour des Winamax Series, la dernière ligne droite du concours Top Shark, et le lancement de notre Web TV (rendez-vous ce mardi soir à 20 heures !)

Notre dernier reportage sur place remonte déjà à loin (2010 !) mais nous retrouverons peut-être le soleil, les plages, les aquariums à requins et les toboggans de Paradise Island l’an prochain : l’annonce par PS d’un énorme Highroller à 25K$ (le « PokerStars Players No Limit Hold’em Championship ») pour l'édition 2019 avec 9 millions de dollars garantis (dont 1M$ d’overlay assuré rien que pour le vainqueur !) va sûrement motiver l'ensemble de la planète poker à retrouver un festival boudé depuis longtemps, dont pas mal de joueurs du Team Winamax et de francophones.

A ce sujet, il était à craindre qu’une annonce aussi phénoménale, faite avec 13 mois d’avance, ne pousse pas mal de joueurs à faire l'impasse sur l’édition 2018, dont le cachet pâlit forcément en comparaison, pour concentrer leurs efforts et leur bankroll sur une édition 2019 qui sera quoi qu’il arrive massive. Est-ce le cas ? Comme on va le constater ci-dessous, on dirait bien que oui.

Super High Roller 100 000 $ : USA, USA !

Avec 48 entrées (re-entry inclus), le premier tournoi de la PCA 2018 (et accessoirement le plus cher) affiche une légère baisse d’affluence par rapport à l’an passé (54 inscriptions en 2017). On n’y retrouve pas, par exemple, trois pros ayant récemment annoncé leur départ du Team PokerStars Pro : les emblèmes maison Jason Mercier et Vanessa Selbst (USA), ainsi que l’infatigable Felipe Ramos (Brésil).


Photo : Neil Stoddart - PokerStars

Les Bahamas restent plus que jamais la chasse gardée des pros du continent Américain : Cary Katz succède à Jason Koon (et remporte son plus gros gain – presque 1,5M$ - depuis sa 5e place sur One Drop à 1M€ l’entrée à Monte Carlo il y a 18 mois) après s’être défait en finale d’un casting forcément cinq étoiles : Justin Bonomo, Bryn Kenney, Daniel Negreanu, l’Argentin Ivan Luca, Isaac Haxton et Sam Greenwood. Parmi les trois représentants du Team Winamax partis aux Bahamas, Mustapha Kanit manque de peu son premier coup d’éclat de 2018, avec une 9e place en forme de place du con : il n’y avait que 7 ITM !

PCA National 1 650$ : Chris Moorman est en finale

Malgré un prix d’entrée réduit par rapport à l’an passé (moins 25%), l’affluence de ce PCA National dégringole, passant de 421 à 230 joueurs, une chute de presque 50% ! Seul Français ITM, Sylvain Loosli a décroché son premier ITM du festival (38e pour 2900$), et l’on connaîtra dans la nuit le vainqueur, à qui est promis un prix de 84 600$, en plus d’un « Platinum Pass » valant 30,000$ pour le PSPNLHEC cité plus haut.



Parmi les prétendants au titre, le récidiviste Anglais Chris Moorman (photo - 14M$ de gains en ligne, 5,2M$ en live), l’écrivain russo-américaine Maria Konnikova (actuellement en train d’écrire un livre avec Erik Seidel, on l’a déjà croisée à Prague en décembre), le vainqueur de la PCA 2010 Harrison Gimbel et le joueur d’échecs Néerlandais Loek van Wely.

High Roller 50 000 $ : Thorel et Pollak en finale

Autre finale jouée ce soir : celle du High Roller à 50K$ l’entrée (en tout, on compte au programme quatre tournois avec un buy-in de 25K$ ou plus). 31 joueurs ont participé, pour un total de 46 inscrits en comptant les re-entry.



Ils ne sont plus que six encore en course, dont les excellents Byron Kaverman, Erik Seidel et Steve O’Dwyer, ainsi que deux Français aux profils radicalement opposés : le professionnel Benjamin Pollak, dont la 3e place sur le Main Event des WSOP l’an dernier l’a révélé aux yeux du monde entier, et Jean-Noël Thorel (photo), riche industriel pharmaceutique passant le plus clair de son temps libre à jouer les tournois les plus chers du monde. L’amateur, autant réputé pour ses stratégies hors-normes que son irréprochable fair-play à table, entamera la finale en tant que chip-leader. Il y a plus de 750,000$ à aller chercher au bout : une paille pour celui qui figure chaque année dans le classement des plus grandes fortunes de France.

A l’image de Mustapha Kanit dans le SHR à 100K$, Adrian Mateos Diaz écope d’une des places les plus frustrantes : huitième, pour un gain de zéro.

Le Main Event a débuté (doucement)



178 joueurs ont participé au Day 1A du Main Event à 10 000$ : il va falloir un gros Day 1B pour espérer atteindre les 738 inscrits de l’édition 2017 (ne parlons même pas des 1560 joueurs de l’édition 2011 : ce record pré-Black Friday est résolument hors d’atteinte)

Parmi les 101 joueurs déjà qualifiés pour le Day 2, on peut citer le Brésilien Affif Prado (chip-leader avec 137,500), Barry Greenstein (31e), Mike Leah (36e), Liv Boeree (54e), Ryan Riess (61e), ou encore Leo Margets (lanterne rouge avec 5400 unités).

Sans surprise, peu de joueurs Français ont fait le – couteux – voyage vers les Bahamas : un seul joueur Français a participé au Day 1A (sans parvenir à passer la journée) : il s’agit d’Arnaud Enselme.

Le Day 1B débutera ce mardi à midi, heure locale (18h en France). La finale se tiendra le dimanche 14 janvier, le même jour que l’anniversaire de JUL, mais aussi de Jordy qui, à très bientôt 30 ans, toise le rappeur marseillais de deux années d’ancienneté.

Winamax et le PCA : un peu de nostalgie



La PCA 2018 marque le dixième anniversaire de la victoire d’ElkY. Un titre qui a marqué un tournant dans la carrière de celui qui était à l’époque au creux de la vague, à la table comme en dehors.



En 2009, les vainqueurs du KING5 (qui en était encore à sa deuxième édition) étaient partis en freeroll, non pas à Vegas, mais aux Bahamas : les Nancéens Gautier, Pierre, Lionel, Raphael et Nicolas du « Satanic Bet Crew » avaient disputé le Main Event de la PCA en short et chemises à fleur en compagnie du Team Winamax.




Partie de "plus près du mur" en salle de presse entre couvreurs et joueurs



2010 : la grande époque où l'on pouvait croiser Phil Ivey et Nicolas Levi autour des tables bahamiennes



Guillaume de la Gorce et Arnaud Mattern, en plein deep run durant l'édition 2010


Dernière édition par BenjoDiMeo le 09/01/2018 19:15; édité 1 fois
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
hayguss
Habitué
Habitué


Inscrit le: 07 Mai 2011
Messages: 784

MessagePosté le: 09/01/2018 18:27   Sujet du message: Répondre en citant Signaler un Abus

On attend les sat sur winamax pour le 25k Very Happy Very Happy
_________________
2-7 NL Single draw BPC Namur 2015 Champion \o/
https://www.wam-poker.com/forums/2-7-ca-arrive-!!-c-est-quoi-ca-104195 : 2-7 NL guide stratégique
[CR]The Las Vegus Show 2016
[Vidéo][MTT 50€ qualifier 300€] Stratégies de base
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Flegmatic_
Reporter Winamax
Reporter Winamax


Inscrit le: 15 Avr 2015
Messages: 971

MessagePosté le: 10/01/2018 19:36   Sujet du message: Répondre en citant Signaler un Abus

Main Event PCA : les trois W rouges passent au Day 2



C'est un minuscule Day 1B qui s'est achevé cette nuit à l'Atlantis Resort and Casino de Paradise Island, confirmant que le retour sous ce nom du PCA en 2018 ne se passe pas de la meilleure des façons. Avec 389 joueurs recensés, s'ajoutant aux 178 de la veille sur le Day 1A, l'affluence du Main Event grimpe péniblement à 567 entrées (avec la possibilité offerte aux retardataires de s'inscrire jusqu'au lancement du Day 2), soit son plus faible niveau depuis... la deuxième édition du tournoi en 2005 (461 joueurs). Autant dire il y a une éternité.

Si la division par deux du buy-in, de 10 000 à 5 000 $, entre 2015 et 2016 avait offert au PCA un petit regain de forme, son retour à 10 000 $ cette année, énième rétropédalage de PS pour tenter de redonner au tournoi son lustre d'antan, ne semble pas avoir convaincu grand monde. La faute peut-être, comme l'a déjà expliqué Benjo plus haut, à ce fameux PokerStars Players No Limit Hold’em Championship qui se tiendra l'an prochain. Une chose est sûre, les 1 560 entrées de 2011 ne sont qu'un brumeux et lointain souvenir.

Affluence du Main Event du PCA 2018
Day 1A : 178 joueurs (101 restants)
Day 1B : 389 joueurs (222 restants)
Day 2 : 324 joueurs au départ (possibilité de s'inscrire jusqu'au coup d'envoi)




Après avoir parlé des absents, prenons quand même le temps de parler de ceux qui sont là. À commencer par les trois membres du Team Winamax à avoir fait le (coûteux) déplacement jusqu'aux Caraïbes : Mustapha Kanit, Sylvain Loosli et Adrián Mateos. Trois mousquetaires qui ont tous composté leur ticket pour la suite des opérations mais qui ne sont pas vraiment logé à la même enseigne, après avoir respectivement empaqueté 10 900 (sur les 30 000 de départ) 31 000 et 69 900 jetons, pour une reprise sur des blindes 500 / 1 000.

Aux côtés de nos W rouges, les têtes de série sont nombreuses et plutôt bien dotées en jetons, à l'image du runner-up du dernier Main Event des WSOP-Europe Gianluca Speranza (141 200), du high staker ukrainien Oleksii Khoroshenin (111 000), Jake Cody (106 000), Jonathan Jaffe (100 400), Nick Petrangelo (100 000), Lucas Greenwood (88 100) ou encore Koray Aldemir (80 800). Tout ce beau monde mené par le Norvégien Jean Ateba et ses 155 500 jetons, tandis que Leo Margets ferme la marche avec cinq petites blindes.

High Roller 50 000 $ : O'Dwyer, encore et toujours



Les années se suivent, les tournois s'enchaînent, et Steve O'Dwyer continue de soulever des trophées. Dans la nuit de mardi à mercredi, l'Américain s'est offert le titre sur le High Roller à 50 000 $, se mettant au passage 769 500 $ dans la poche, après avoir triomphé d'une table finale forcément très relevée, et être sorti vainqueur d'un heads-up contre son compatriote Byron Karverman, runner-up pour 531 860 $. Pour les amoureux des chiffres, il s'agit "seulement" du 9e résultat le plus lucratif de l'ami Steve, qui dépasse désormais les 21 millions de dollars en carrière et fait du même coup son entrée dans le Top 10 de la All-Time Money List.



Benjamin Pollak à Rozvadov en novembre dernier lors des WSOP-E

Une finale marquée également par la présence de deux joueurs tricolores que nous connaissons bien : Benjamin Pollak et Jean-Noël Thorel. Le premier a confirmé sa grande forme depuis sa finale du Main Event des WSOP en atteignant la cinquième place (203 680 $), vaincu uniquement par un bon vieux bad beat infligé par Kaverman (As-6 qui parvient à battre le As-Dame du Français). Riche industriel et amateur de tournois à quatre zéros ou plus, le second a quant à lui réussi à grimper sur la troisième marche du podium, raflant 339 480 $, son deuxième plus gros gain en carrière derrière sa deuxième place sur un HR à 25 000 € à Prague fin 2015.

High Roller PCA - 50 000 $ l'entrée - Résultats
46 inscriptions (dont 15 re-entries) - Prizepool : 2 263 200 $


Vainqueur : Steve ODwyer (USA) 769 500 $
Runner-up : Byron Kaverman (USA) 531 860 $

3e : Jean-Noel Thorel (France) 339 480 $
4e : Erik Seidel (USA) 260 260 $
5e : Benjamin Pollak (France) 203 680 $
6e : Orpen Kisacikoglu (Turquie) 158 420 $

National Championship : une écrivaine triomphe au milieu des pros



Cela fait plusieurs mois que Maria Konnikova sillonne le circuit, participant aux plus grands festivals de la planète, entre Las Vegas, Monte-Carlo, Dublin, Barcelone, Prague et maintenant les Bahamas. Pourtant, Konnikova n'est aucunement une joueuse de poker professionnelle. Il y a un an, elle ne connaissait même pas les règles de notre jeu favori. C'est dans le cadre d'un ouvrage sur lequel elle planche actuellement, intitulé The Biggest Bluff, que celle qui n'était avant cela connue "que" comme journaliste - elle écrit notamment pour le respectable et respecté magazine New Yorker - et docteur en psychologie, que la New-Yorkaise s'est lancée dans l'aventure. L'objectif du livre est ambitieux, répondre à cette fameuse question : "comment les compétences développées à une table de poker se traduisent en compétences pour vivre une meilleure et fructueuse vie ?"

Pour mener à bien son projet, Konnikova s'est entouré des meilleurs, à commencer par la légende Erik Seidel, qui est devenu son coach personnel. On en a connu des moins légitimes pour donner quelques cours. Un entraînement qui a porté ses fruits la nuit dernière, sur le National Championship à 1 650 $, que Maria a tout simplement remporté pour 84 600 $, devançant notamment des professionnels chevronnés tels que Chris Moorman (8e, 10 640 $) et le vainqueur du PCA 2010 Harrison Gimbel (5e, 26 040 $). Une superbe performance qui devrait venir enjoliver un livre qui commence à nous intéresser au plus haut point. Il faudra cela dit se montrer patient, la sortie n'est prévue que "à un moment donné lors des prochaines années." Comme on dit de l'autre côté de l'Atlantique : wait & see.

PCA national Championship - 1 650 $ l'entrée - Résultats de la finale
290 inscriptions - Prizepool : 421 950 $


Vainqueur : Maria Konnikova (USA) 84 600 $
Runner-up : Alexander Ziskin (USA) 56 250 $

3e : Kevin MacDonald (Canada) 41 140 $
4e : Loek van Wely (Pays-Bas) 33 210 $
5e : Harrison Gimbel (USA) 26 040 $
6e : Ryan Smith (Canada) 19 710 $
7e : Marcos Antunes (Brésil) 14 480 $
8e : Chris Moorman (UK) 10 640 $

Crédit photos : PokerStars


Dernière édition par Flegmatic_ le 15/01/2018 16:48; édité 1 fois
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
BenjoDiMeo
Reporter Winamax
Reporter Winamax


Inscrit le: 06 Juil 2007
Messages: 33990

MessagePosté le: 11/01/2018 18:05   Sujet du message: Répondre en citant Signaler un Abus

Main Event PCA : il reste 101 joueurs pour 87 places payées

Avec les ultimes inscriptions enregistrées en début de Day 2 (une quinzaine), la participation totale à l’édition 2018 du Main Event de la ressuscitée PCA s’élève à 582 joueurs. Flegmatic en faisait le constat hier : c’est la plus faible affluence depuis 2005.

Le Day 2 a vu plus de deux tiers de ses joueurs prendre la porte de sortie : de 339 participants sur la ligne de départ mercredi midi, ils ne seront que 101 à retrouver l’Imperial Ballroom de l’Atlantis Resort ce jeudi.



On a perdu Mustapha Kanit et Sylvain Loosli (hop, s’en est fini des Français, en même temps ils n’étaient que sept au départ) au cours du Day 2, mais le troisième larron du Team Winamax a passé une excellente journée : avec 358 000 unités en sa possession, Adrian Mateos Diaz entamera en effet le Day 3 dans les cimes du classement (en huitième position, pour être précis).

Sa victoire sur le PS Championship l’a forcée à faire l’impasse sur les Day 1A et 1B : l’écrivain Maria Konnikova a rejoint le Main Event in extremis en début de Day 2. Son tapis de départ de 30,000 ne valait plus grand-chose à ce stade, ce qui ne l’a pas empêchée de monter un capital de 266 000.

Harrison Gimbel pointe à 99 000 : il est le dernier compétiteur figurant dans le club des anciens vainqueurs de la PCA. Parmi les joueurs notables encore en course, citons David Peters, Liv Boeree, Barry Greenstein, Ivan Luca, ou encore Barry Greenstein.



Le maillot à poids du meilleur grimpeur de la journée est attribué à Leo Margets : alors qu’elle semblait destinée à une élimination rapide en début de Day 2 avec seulement 5BB en sa possession, la Catalane sera bel et bien au Day 3, avec un stack de 86 500, soit 29BB !

La structure prévoit 87 places payées : la bulle va donc éclater peu de temps après la reprise, programmée à midi, heure locale (18h en France).

Le Top 10

Oleg Titov (Russie) 493 000
Gleidibe Goncalves (Brésil) 472 000
Lucas Blanco (Espagne) 435 000
Karl Stark (Suède) 424 000
Michael Stashin (USA) 403 000
Keith Lehr (USA) 374 500
Christian Rudolph (Allemagne) 367 500
Adrian Mateos (Espagne, Team Winamax) 358 000
Alexander Gambino (USA) 352 500
Jonathan West (USA) 344 000

Plus d’un million d’euros pour le vainqueur

Vainqueur : 1 081 100 $
Runner-up : 672 960 $
3e : 481 560 $
4e : 372 600 $
5e : 293 560 $
6e : 229 760 $
7e : 169 920 $
8e : 116 860 $

Les éliminés du Main Event peuvent se consoler à la plage, ou sur le High Roller à 25,000$ qui débute aujourd’hui.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
cancer1971
Vétéran
Vétéran


Inscrit le: 18 Avr 2007
Messages: 2403

MessagePosté le: 14/01/2018 11:14   Sujet du message: Répondre en citant Signaler un Abus

Adrian Mateos Diaz chipleader à 6 left ! Une maaaaaccchiiiiiiiiiine Mr. Green
_________________
Objectif 2018: Faire mieux qu'une année laborieuse et déplorable en 2017 !

#LaChaaaatteALaVoisiiiineBordel!!!
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail Visiter le site web de l'utilisateur Yahoo Messenger MSN Messenger
Mifnord
Hall of Fame
Hall of Fame


Inscrit le: 19 Aoû 2010
Messages: 7920

MessagePosté le: 14/01/2018 21:47   Sujet du message: Répondre en citant Signaler un Abus

cancer1971 a écrit:
Adrian Mateos Diaz chipleader à 6 left ! Une maaaaaccchiiiiiiiiiine Mr. Green
Impressionnante remontada ! Very Happy
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Lolo4Whine
Habitué
Habitué


Inscrit le: 01 Mai 2007
Messages: 730

MessagePosté le: 15/01/2018 05:10   Sujet du message: Répondre en citant Signaler un Abus

Personne ne regarde la TF
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Mifnord
Hall of Fame
Hall of Fame


Inscrit le: 19 Aoû 2010
Messages: 7920

MessagePosté le: 15/01/2018 05:44   Sujet du message: Répondre en citant Signaler un Abus

Si.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Lolo4Whine
Habitué
Habitué


Inscrit le: 01 Mai 2007
Messages: 730

MessagePosté le: 15/01/2018 05:54   Sujet du message: Répondre en citant Signaler un Abus

Maria qui gagne le HU en gagnant tous les coups a tapis preflop. En étant toujours légèrement derrière.

Quand ça veut pas.

GG a maria et au numéro 1 qui termine 4ieme en gagnant quelques 30/70 pour se sauver les miches.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
domino7
Habitué
Habitué


Inscrit le: 23 Jan 2013
Messages: 621

MessagePosté le: 15/01/2018 06:00   Sujet du message: Répondre en citant Signaler un Abus

Si je regardais d'un œil.
Sympa la façon dont elle va remercier tout le monde après sa win.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Mifnord
Hall of Fame
Hall of Fame


Inscrit le: 19 Aoû 2010
Messages: 7920

MessagePosté le: 15/01/2018 06:19   Sujet du message: Répondre en citant Signaler un Abus

Magnifique Maria !

Ce n'était peut etre pas la meilleure à table mais les flips ça se gagne !!! Smile
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Flegmatic_
Reporter Winamax
Reporter Winamax


Inscrit le: 15 Avr 2015
Messages: 971

MessagePosté le: 15/01/2018 18:57   Sujet du message: Répondre en citant Signaler un Abus

Adrián Mateos termine 4e du PCA 2018

Le Madrilène démarre 2018 sur les chapeaux de roue avec une nouvelle finale et plus de 370 000 $ de gains !

Le 5 janvier dernier, nous fêtions en grandes pompes l'officialisation du titre de joueur de l'année 2017 de notre Pro Adrián Mateos. Après une fin d'année en tous points exceptionnelle, le Madrilène réalisait son objectif ultime, confirmant du même coup sa prise de pouvoir tout en haut de la hiérarchie mondiale et de la All-Time Money List espagnole. Autant dire qu'Amadi_17 était dans une forme olympique au moment de faire ses valises pour les Bahamas et le PCA 2018. Le moins que l'on puisse dire c'est que notre W rouge a fait honneur à son statut de numéro 1, en se hissant jusqu'en quatrième place sur le Main Event, pour un nouveau gain mirobolant de 372 600 $ !

Dans la foulée de deux éliminations sans place payée - oui, cela lui arrive de temps en temps - sur les High Rollers à 100 000 et 50 000 $, Adrián démarre parfaitement son Main Event, apparaissant dans le Top 10 dès la fin du Day 2. Si les deux journées suivantes sont plus compliquées, Adrián parvient à se maintenir en vie, pour se présenter au départ du Day 5 avec douze blindes. Commence alors une remontada digne du voisin barcelonais, qui le mène même jusqu'au siège de chipleader en toute fin de journée, alors qu'ils ne sont plus que six à pouvoir prétendre au titre.

Particulièrement bien entouré, Adrián se retrouve alors assis avec, à sa droite, l'Argentine Maria Lampropulos (titrée sur le partypoker Millions de Notthingham en avril pour un million de livres), le Canadien Shawn Buchanan (plus de six millions de dollars de gains en tournoi live) et, à sa gauche, les deux Allemands Koray Aldemir (grand habitué des High Rollers du circuit) et Christian Rudolph (double finalistes sur les derniers WSOP). Pour l'anecdote, et pour la toute première fois de l'histoire du PCA, aucun joueur états-unien n'est parvenu à rallier la finale à huit.

De tous les longs couteaux cités plus haut, c'est finalement l'ami Shawn qui s'offre la tête de notre Pro. Alors que le Canadien était passé devant le Madrilène au classement et qu'ils n'étaient plus que quatre à table, Amadi_17 place un 3-bet préflop avec ATrèfleKCoeur puis choisit de 3-bet all-in sur un flop 6CarreauQTrèfleKCarreau. Buchanan paie à chaque fois avec 8Carreau5Carreau et trouve un 4Carreau dès le turn pour mettre cruellement fin au formidable parcours d'Adrián en quatrième place. Si cette cuvée 2018 ne restera pas dans l'histoire du PCA pour son affluence (582 entrées seulement, plus basse fréquentation depuis 2005), il gardera une place de choix dans celle du Team Winamax, qui signe ici sa première finale sous les cocotiers bahaméens.

Maria, le retour en grâce

En possession de près de 65% des jetons après l'élimination d'Adrián, Shawn Buchanan semblait semblait avoir pris une option sur la victoire, mais il n'est pas parvenu à soulever le trophée. Au terme d'une longue partie à trois left pleine de rebondissements, Koray Aldemir fut le premier à craquer (3e, 481 560 $), après être passé brièvement chipleader.

Maria Lampropulos en compagnie de son rail, dont son compagnon Ivan Luca et la triplette italienne Mustapha Kanit (décidément dans tous les bons coups) / Raffaele Sorrentino (à g.) / Gianluca Speranza (à dr.).
Crédit photo : Neil Stoddart / PokerNews

Avec deux fois plus de jetons que Maria Lampropulos pour démarrer le heads-up final, Buchanan était de nouveau en position de force, mais la compagne d'Ivan Luca parvint à renverser la vapeur grâce à deux lancers de pièces remportés coup sur coup. Assise devant moins d'une quinzaine de blindes quelques minutes plus tôt, l'Argentine a ensuite terminé le travail en payant le tapis du Canadien avec un 10:club:7Trèfle qui a réussi à passer devant KCoeur5Pique grâce à un board 9Trèfle5[0D]10:spade:2Coeur9Coeur. Couronnée pour 1 081 100 $, Maria Lampropulos s'offre un splendide comeback sur ce tournoi et décroche à 36 ans le deuxième gain à six chiffres de sa carrière, ainsi qu'un "Platinum Pass" d'une valeur de 30 000 $ pour le PokerStars Players No Limit Hold’em Championship qui se tiendra dans un an, toujours au Bahamas. Le rendez-vous est pris.

PCA Main Event 2018 - 10 300 $ l'entrée - Résultats de la finale
582 joueurs - Prizepool : 5 645 400 $

Crédit photo : Neil Stoddart / PokerNews

Vainqueur : Maria Lampropulos (Argentine) 1 081 100 $
Runner-up : Shawn Buchanan (Canada) 672 960 $

3e : Koray Aldemir (Allemagne) 481 560 $
4e : Adrián Mateos (Espagne, Team Winamax) 372 600 $
5e : Daniel Coupal (Canada) 293 560 $
6e : Christian Rudolph (Allemagne) 229 760 $
7e : Oleg Titov (Russie) 169 920 $
8e : Adakfer Morales (Colombie) 116 860 $

Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Gora Pizz
Hall of Fame
Hall of Fame


Inscrit le: 08 Avr 2014
Messages: 6932

MessagePosté le: 15/01/2018 19:15   Sujet du message: Répondre en citant Signaler un Abus

Ce run ! Surprised
_________________
Mogollón de gente vive trístemente
Y van a morir democráticamente
Y yo y yo
Y yo no quiero callarme
La moral prohíbe que nadie proteste
Ellos dicen mierda y nosotros amén
Amén amén
Amén a menudo llueve
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Voir son Blog Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Surveiller les réponses de ce sujet
Répondre au sujet    Index des Forums -> Les News du Poker

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum
visit counter