Se connecter
S'inscrire





Le fil des News
Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Index des Forums -> Les News du Poker
Surveiller les réponses de ce sujet 1, 2, 3 ... 360, 361, 362  Suivante
Aller à la page :
Auteur Message
BenjoDiMeo
Reporter Winamax
Reporter Winamax


Inscrit le: 06 Juil 2007
Messages: 34268

MessagePosté le: 22/10/2021 08:36   Sujet du message: Répondre en citant Signaler un Abus

Expresso : du changement, pronto

Nous avons touché un peu à la répartition des Jackpots. Bonne nouvelle : les x2 vont tomber moins souvent.




Les cartes et pions du Monopoly ont été rangés dans leur boîte : il est temps d'ouvrir le grimoire à sortilèges du Pokus. Oui : il se passe toujours quelque chose en Expresso... y compris sous le capot ! Nous avons pris le temps d'ausculter l'intérieur de la bête, afin d'affiner les réglages de la fréquence d'apparition des différents Jackpots, dans l'objectif d'améliorer votre confort de jeu sur notre format emblématique.

Découvrez ci-dessous les principales modifications qui ont été apportées aux multiplicateurs Expresso :

*** Les jackpots minimum (x2) tomberont désormais 60,13 % du temps, contre 64,44 % auparavant. Dit comme ça, cela n'a pas l'air énorme, mais pour ceux qui pratiquent le format régulièrement, l'amélioration est considérable.
*** Petit coup de pouce aussi sur les x3, qui ont maintenant 26,24 % de chances d'apparaître, contre 23,62 % avant.
*** Le jackpot x20 n'existe plus...
*** ... mais le coefficient x4 est de retour. Lui et son grand frère le x5 tomberont à une fréquence de 12 % combinés. Avant, c'était 10 % pour le seul coefficient x5.
*** Le coefficient x10 se fera un tout petit peu plus rare, apparaissant 1,5 % du temps contre 2 % auparavant...
*** ... mais en contrepartie, le juteux multiplicateur x50 a désormais quatre fois plus de chances d'apparaitre : 1 fois sur 1 000 en moyenne, au lieu de 1 fois sur 4 000.
*** Enfin, les "coeffs du kif", les x100 et x1 000, augmentent eux aussi en fréquence.

Ces modifications concernent tous les types d'Expresso et tous les tarifs proposés sur Winamax. Bien entendu, le prélèvement (rake) appliqué ne bouge pas : il reste fixé à 7 % (et 8 % sur les tables à 0,25 et 0,50 euros). Pour consulter le tableau complet des répartitions, c'est par ici :

L'Expresso sur Winamax

Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
m.arnou
Reporter Winamax
Reporter Winamax


Inscrit le: 17 Déc 2019
Messages: 328

MessagePosté le: 18/10/2021 14:39   Sujet du message: Répondre en citant Signaler un Abus

MTT : les résultats du 17 octobre

Nos joueurs n'ont pas blagué ce week-end aux tables de Winamax, surtout lors du Sunday Funday.

Le Funday, c'est du sérieux !

Le Sunday Funday et ses supers promos, c'est cool, mais ça ne rigole pas : la preuve avec le programme de l'édition de dimanche, qui garantissait plus d'un million d'euros sur six tournois à moitié prix. Au bout du compte, le résultats est là : ce sont pas moins de 1 112 688 € qui ont été distribués, dont plus de 200 000 € sur le Battle Royale et l'XTASE.

On a notamment assisté à une très grosse finale dans le Purple 150k, où le top reg BientoTonton a su mener son énorme stack de 82 Big blinds (son plus proche poursuivant en possédait 35 au départ de la TF) jusqu'au bout. Gérant son leadership sans coup férir, il assiste en spectateur à la sortie de BobbyFisher (7e) après 38 mains et celle de Brelarsooo (6e), avant de perdre un coinflip (main #45) et de laisser le chiplead à Super_Castor. BientoTonton va pourtant éliminer ce dernier (5e), tombé shortstack, 15 mains plus tard (main #60, avec un gros fold signé Baby_ProooT), puis conforter son avance et laisser gl_2_me se charger du cas Kuconi (4e). Il va ensuite sortir vainqueur d'une intéressante phase de 3-handed sur la main #129 avec deux beaux As pour éliminer gl_2_me (3e pour 8 680 € + 1 684 € après avoir re-entry le tournoi à... quatre reprises) et aborde le heads-up final avec 67 BB contre 19 chez Baby_ProooT. Ce dernier va parvenir à revenir à hauteur du chipleader, prenant même la tête suite à la main #162, et passant à 49 BB contre 19 à la main #191. Mais BientoTonton remporte le flip de la survie, gagne une main capitale au kicker dans la foulée (main #194), et conclut l'affaire au coup suivant, là encore grâce à un meilleur kicker. Inconnu de nos services, Baby_ProooT remporte 12 203 € + 2 261 € tandis que son adversaire, déjà vainqueur de la Trilogy 50 € en août puis d'un event Wina Series et du Battle Royale en septembre, continue son deuxième semestre de folie avec un gain de 25 648 €. Revivez la finale en replay :

Les cinq autres tournois du Funday n'ont pas on plus été pris à la légère : dans le Grand Tournament, MrKnowsBest, ex-finaliste Highroller et Battle Royale, encaisse ainsi plus de 30 000 € après une finale expédiée en moins de 100 mains, battant notamment Eva Zion (13 680 € + 5 684 €) en head-up et le top reg DansLaZone (5e pour 4 906 + 1 292 €) lors d'une finale bullée par vin de Porto (8e pour 1 708 € + 2 526 €).



Déjà titrée sur ce tournoi en mai et seconde du Battle Royale il y à a peine deux semaines, Emily Willis a encore fait du sale dans le Highroller, pour un cachet de 12 324 € + 10 431 €, après avoir rendu fou MindsetGod (3e pour 8 767 € + 3 118 €). Finaliste Gladiator et Starter au premier semestre et 6e du Battle Royale samedi soir, Hanzzo a sabré ce même tournoi le lendemain, banquant plus de 20 000 € pour conclure un lucratif week-end. Lauréat du Nitro en 2020, P. Gaultier a placé la barre bien plus haut dans l'XTASE, qu'il remporte pour près de 21 000 €, tandis que A.Righetti, récent champion Mini-WSOP, conclut en beauté une folle semaine : gagnant du Big Bang, 5e de La Fièvre, 7e du Monster Stack des Mini-WSOP et donc premier du Prime Time pour 14 175 € !


Andric78 va muscler son jeu 

Tel un Pierre Calamusa des grands soirs, Andric78 s'était-il préparé comme un pro avec une petite séance de sport avant sa session du dimanche ? On ne le saura jamais. Mais ce dont on est sûr, c'est qu'il pourra maintenant faire ce rituel chaque week-end, et même chaque jour s'il le souhaite, le tout sans bouger de chez lui : en plus des 7 474 € récoltés pour sa première place après des secondes dans le Big Bang et le Monster Stack 5 et 10 €, il remporte en effet un home fitness connecté ! Devant son écran tactile à effet miroir de 32 pouces, il aura ainsi accès depuis son salon à des millers d'exercices distillés par des coachs pour garder la forme grâce à la plateforme iFIT, et disposera de tout le matériel pour les réaliser. Et si les grosses sessions ne sont pas sa tasse de thé, Andric aura tout son temps pour se sculper un corps de rêve d'ici l'été prochain...

SUNDAY SURPRISE 10 € - 10 471 inscriptions - Prizepool 94 239 €
Vainqueur : Andric78 - 5 263 € + 2 211 €


Entre one-outers improbables et fold de génie, il s'en est passé des choses sur nos rivers la semaine passée... On attend les vôtres à multiplex@winamax.fr.

Coups gagnants


Gael Monfix
n'a pas eu besoin de recourir au dopage pour remporter l'XTREM, après des secondes places sur les Wina Series et le Battle Royale ces derniers temps. Champion du Shaolin et finaliste XTASE puis WSeries en septembre, All 4 BIBI n'a cette fois rien laissé à ses adversaires dans le Gladiator, tandis que jacoblevy1 gagne le plus beau titre de sa carrière dans le Rush Hour. Sesama25 a trouvé l'ouverture dans le Top 50, alors que Go-slowly a démarré en douceur dans le Starter avant de foncer vers le titre. SHHERAF a fait péter le Magnum, et LeoJose, vainqueur du Marathon Championship des dernières Wina Series et du Battle Royale en mars, ajoute un Go Fast à sa collection de trophée, qui comporte aussi le Gladiator et l'After Work.

La marche des empereurs

 French race walker Yohann Diniz struggles during event

Yohann Diniz n'a visiblement eu aucun problème gastrique dans l'After Work, dont il avait déjà atteint la finale il y a deux semaines, tandis que AseW était à l'heure pour le Tea Time. F1restarter a été prodigieux dans le Flipper, alors que Judd Trump a l'air aussi à l'aise avec une souris en main qu'avec une queue de billard, en témoigne sa win dans La Fièvre après des titres dans le Tea Time et le Nitro cette année. Ty_Coach sait qui remercier pour sa victoire dans le Night Club, et wainting4aces avait visiblement une stratégie efficace pour gagner la Guerilla... 


Bravo à tous pour vos résultats du week-end et bonne chance sur nos tables cette semaine, avec la suite des Mini WSOP® et une nouvelle édition du Main Event Master KO !

Tous les tournois sur Winamax

Les pages à suivre

t in f wtv wtv wtv

Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Flegmatic_
Reporter Winamax
Reporter Winamax


Inscrit le: 15 Avr 2015
Messages: 1509

MessagePosté le: 15/10/2021 07:51   Sujet du message: Répondre en citant Signaler un Abus

2 Million Week : LaMamounia, les derniers seront les premiers

Il s'est connecté sur Winamax avec 45 minutes de retard : son tapis ne valait plus que 6 blindes. Ce qui s'est passé ensuite est à peine croyable.

Soyons honnêtes : la ponctualité n'est pas le trait de caractère qui définit la plupart des joueurs de poker... surtout depuis la généralisation du système de late registration sur les tournois, qu'ils se tiennent en casino ou sur Internet. Habitués à jouer à des horaires décalés, se couchant plus souvent que jamais à l'heure où le pékin moyen se lève pour aller bosser, les pros des cartes ne sont définitivement pas taillés pour respecter le train-train d'une vie à horaires fixes. Certains intègrent même cette composante à leur stratégie. L'égomaniaque Phil Hellmuth aime arriver longtemps après la masse car son entrée en scène est ainsi plus facile à remarquer. Plus pragmatique, Davidi Kitai estime que ces deux ou trois heures de sommeil gagnées le matin lui permettront d'avoir le cerveau plus alerte dix heures plus tard, au moment de prendre ces difficiles décisions typiques des fins de Day 1. Bref, être en retard fait partie du quotidien d'un joueur de MTT... mais seulement lors du Day 1 ! S'il passe la première journée et se qualifie pour le tour suivant, alors tout change. Le Prince du retard se transforme en Roi de la ponctualité. Hors de question pour lui d'arriver ne serait-ce qu'une minute après la reprise et risquer de louper une seule main. Impossible d'imaginer perdre la moindre blinde sans avoir pu la défendre. Seule une catastrophe naturelle pourrait l'empêcher d'être assis à table à l'heure où le tournament director prononcera les mots shuffle up and deal.


Tout ceci pour vous dire que lorsque nous avons constaté que le mot ABSENT était toujours affiché sous le pseudo de LaMamounia trente minutes après le démarrage du Day 3 de la 2 Million Week, nous savions que ce retard n'avait absolument rien de volontaire. Wi-fi en carafe ? Ordinateur buggé ? Mauvaise lecture du programme du tournoi ? Plus tard dans la soirée, on allait obtenir une possible explication... mais à 20h30, la situation était tristement limpide : alors que ses 55 adversaires s'étaient tous pointés à l'heure à la teuf', LaMamounia faisait désespérément tapisserie, son stack de 30 blindes fondant lentement mais sûrement au rythme de l'augmentation des niveaux et des relances à l'aveugle de ses adversaires - le terme "blind" ne porte jamais aussi bien son nom que dans ces cas-là.
Et puis soudain, à 20h45, voilà le pseudo de LaMamounia qui s'éclaire d'une lueur. Il vient enfin de se connecter. Trop tard ? Probablement. Vingt joueurs ont déjà quitté la partie et avec ses 5,75 BB, évidemment qu'il va les rejoindre très vite. D'ailleurs le voilà qui les met immédiatement au milieu. C'est payé par un gros stack, bien entendu. Les mains ? J[img=img_heart]9[img=img_club] face à 10[img=img_club]9[img=img_diamont]. Ha tiens, peut-être que... Non : le flop tombe A[img=img_spade]10[img=img_spade]7[img=img_club], tant pis, good game. Turn 6[img=img_spade]. Rivière... J[img=img_spade] ! Pfiou. Personne ne le réalisait encore, ni les animateurs de Winamax TV ni les viewers dans le chat du stream, mais on venait d'assister au début d'une incroyable histoire. L'histoire d'un mec qui se pointe le dernier à la soirée... et qui finit par mettre tous les invités à la porte, un par un.

Pour une fois, ce n'est probablement pas la table finale, que nous vous proposons en replay cards up ci-dessus, qui restera gravée dans les mémoires de ceux qui ont vécu cette soirée hors normes. Non, l'essentiel s'est certainement joué avant. Impossible d'imaginer, par exemple, la vitesse avec laquelle LaMamounia allait se refaire une santé. Une demi-heure à tout casser pour remonter de 6 à 43 blindes. Puis, un quart d'heure plus tard, cette énorme confrontation entre un full et un brelan du désormais ex-chip leader GuessWback (qui ne s'en remettra jamais : on le perdra ensuite en 12e place). Et encore cinq minutes plus tard, à 21h35 très précisément : la prise du chip-lead, après avoir floppé deux paires contre un HUnoobee un peu trop enthousiaste avec son tirage couleur. Ainsi, en cinquante minutes chrono, un zombie était sorti de terre pour se transformer en un colosse en parfaite santé : LaMamounia n'allait plus jamais descendre de son piédestal... et après avoir géré les demi-finales avec doigté, c'est de la plus spectaculaire des manières qu'il allait achever son œuvre, éliminant personnellement cinq de ses six derniers adversaires. Le volontaire Mon Yahooourt, en feu sur Winamax depuis l'automne ; Bikoum, vétéran dont les premières victoires remontent à 2012 ; le jovial et bavard ImJustDrunk, abonné aux grands rendez-vous en ligne ; Pass123, quatre fois titré sur les Winamax Series depuis le premier confinement : aucun de ces solides compétiteurs n'allait réussir à ne serait-ce qu'édenter son capital. D'autant que les cartes ont plus que coopéré : lorsque LaMamouia perdait un showdown, c'était pour une poignée de blindes seulement. Lorsqu'il était derrière, le board lui apportait un split pot. Lorsqu'on le relançait à tapis, il se réveillait avec les As. Non, décidément, il n'y avait rien à faire : cette soirée commencée au fond du trou ne pouvait que se terminer au firmament, par une nouvelle démonstration de la validité de l'axiome a chip and a chair, bref par une victoire bonne pour 152 621 €. Bravo, et à la prochaine ? Attendez : on ne vous a peut-être pas tout dit.

Il y en a un peu plus, je vous le mets ?



En soi, les détails de l'histoire qu'on vient de vous raconter suffisent largement pour la rendre hors du commun. Mais il est possible qu'elle soit encore plus invraisemblable que prévu. Si l'on en croit les dires d'un viewer dans le chat du Twitch, LaMamounia a en effet vécu son Day 3 dans un cadre un peu particulier : sur son smartphone, à l'intérieur du Club Montmartre de la place Clichy... et au beau milieu d'un tournoi live à 400 € auquel il s'était inscrit en parallèle ! Un multitabling d'un genre un peu particulier, vous en conviendrez.
Cet addendum ahurissant à une histoire qui ne l'est pas moins, on n'y croyait pas au début... mais à force d'exciter notre imagination avec quantité de détails et précisions dans le tchat - il galérait pour cliquer sur son tél tout en prenant ses jetons, il était habillé comme ceci et coiffé comme cela, il était en retard car il croyait que le tournoi reprenait à 21h, c'est lui qui m'a éliminé, regardez la taille de ses mises, ça se voit qu'il est sur son téléphone, etc etc - ce viewer (beaunois21 pour ne pas le citer) a fini par nous convaincre : cette histoire était trop abracadabrantesque pour ne pas être vraie. Bon, il faudra tout de même qu'on la vérifie rapidement : on espère que LaMamounia acceptera notre demande d'interview en début de semaine prochaine !

Le zapping de la soirée

Pour revivre en accéléré la conclusion  de la 2 Million Week, déroulez ce fil Twitter contenant chaque élimination de la finale :
 




2 Million Week KO 50 € - du 3 au 14 octobre
52 141 entrées (re-entries inclus) - Dotation 2 346 345 €


2 Million Week : le classement complet

La spectaculaire conclusion de la 2 Million Week ne veut absolument pas dire que les amateurs de gros MTT peuvent maintenant hiberner jusqu'en janvier. C'est même carrément l'inverse. Les Mini WSOP ont débuté il y a deux semaines et vont se poursuivre jusqu'au 22 novembre au rythme de deux tournois tous les soirs, calqués sur le programme des WSOP de Las Vegas. Dimanche, on remet le couvert pour un nouveau Sunday Funday, avec six de nos plus beaux tournois proposés à moitié prix tout en doublant leurs garanties. Et les collègues du pôle tournois nous disent qu'une fois arrivé en novembre, on ne se contentera pas des Mini WSOP : il y aura bien un second festival organisé en parallèle. Hé bé.

Benjo

Les pages à suivre

t in f wtv wtv wtv

Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
m.arnou
Reporter Winamax
Reporter Winamax


Inscrit le: 17 Déc 2019
Messages: 328

MessagePosté le: 11/10/2021 13:32   Sujet du message: Répondre en citant Signaler un Abus

MTT : les résultats du 10 octobre

Une séance de penalties, un doublé bien senti, une folle remontée au tableau d'affichage : récit d'une flopée de matches animés sur nos terrains de jeux dimanche !

Une panenka à Jean-Louis Leca ?

Son pseudo pourrait laisser penser qu'il est plutôt supporter de l'Olympique de Marseille... Si c'est le cas, le vainqueur du Sunday Surprise de dimanche 13plaisir va devoir traverser la France pour se rendre au centre d'entraînement du RC Lens, et pas en tant que supporter : il va en effet défier le gardien des Sang et Or Jean-Louis Leca lors d'une séance de penalties qui pourrait bien booster le gain de sa victoire, qui s'élève déjà à 7 774 €. Pour chaque péno réussi, il remportera en effet la somme de 1 500 €, et une prime de 1 000 € supplémentaires pour chaque série de deux tirs aux buts marqués consécutivement ! Autant dire qu'il va lui falloir viser juste pour battre l'un des gardiens les plus expérimentés de Ligue 1... Alors, plutôt plat du pied ou panenka ?

SUNDAY SURPRISE 10 € - 10 472 inscriptions - Prizepool 94 248 €
Vainqueur : 13plaisir - 5 264 € + 2 507 €

GTOExploiter a su remonter (les) pente(s)


Quand GTOExploiter, alias Enrico Camosci, perfe sur Winamax, c'est généralement sur les plus belles épreuves de notre grille MTT. C'est donc presque sans surprise que nous l'avons vu inscrire son nom au palmarès du Purple dimanche, le tournoi le plus cher de la soirée. Pourtant, rien n'était gagné d'avance pour celui qui détenait le 6e tapis des sept finalistes, tombant même shortstack au bout d'une vingtaine de mains, et chutant carrément à 7 BB à la main n°29 ! Heureusement, il va doubler rapidement (main #33), mais va tout de même repasser sous la barre des 7BB suite à la main #45... De quoi le décourager ? Que nenni : il double encore sur la main suivante, juste avant l'élimination de ElMechraa (7e), mais se retrouve une nouvelle fois crippled à six blindes sur la main #65 ! Vous connaissez la suite : il se refait sur TobyKoer, qui bust peu après (6e), retombe sous les 10 blindes, double, regarde BTC 100K PLZ prendre la porte (5e), puis réussit à gagner le coup qui va le faire décoller en attrapant un Rumukulus en plein bluff (main #86) pour carrément s'emparer du chiplead, son malheureux adversaire finissant sa course à la 4e place. Le détenteur d'un bracelet WSOP va ensuite prendre l'ascendant lors d'une indécise phase de 3-Handed, avant de régler le sort de ses deux adversaires en deux mains, éliminant coup sur coup 0x112255208 (3e pour 4 853 € + 2 482 €) et IMh0tep (6 845 € + 3 146 €, après avoir re-entry) pour encaisser un chèque de 6 845 € + 6 333 €, un énième gain à six chiffres pour lui. De quoi conclure avec brio une remontée d'anthologie pour signer une nouvelle grosse perf', à revivre en replay :

Non, nous n'avons pas oublié d'enlever une ligne dans le tableau ci-dessous : il y a bien eu deux éditions du High Roller ce dimanche ! Une erreur de programmation qui a fait le bonheur de nos regs, WhenLamboXD et railerita s'offrant ainsi chacun une victoire de prestige : son 3e plus gros gain sur Wina pour le premier (18 050 €), déjà vainqueur du Main Event et du 6-Max KO Championship des Wina Series en septembre, et son 4e pour railerita (8 653 €), qui a déjà signé deux grosses finales sur les Wina Series en 2021 et à cette fois dealé avec son runner-up Ave Dominus (7 985 €).


Sur le Battle Royale, personne n'a pu choper attrapez moi, pas même les tops regs Keep_Faith (5e), Marg a Table (3e) ou encore ce diable de GTOExploiter (8e) : vainqueur pour 21 827 €, le champion signe rien de moins que son troisième titre sur ce tournoi en 2021 ! Marg a Table est d'ailleurs passé tout près d'un fameux doublé, puisqu'il termine également second de l'XTREM pour un gain de 2 343 €, laissant ici le titre à hiro3.14tu (3 331 €) à l'issue d'une finale au casting alléchant avec en sus J. Sinner (6e) et notre streamer Adrien "ViensMonAgno" (7e). De doublé, il en est question pour van der Poel, qui s'il n'a pu gagner Paris-Roubaix cette année, s'est tout de même offert un moment d'XTASE pour 5 915 € devant notamment Cap Haddock (5e)...
(Retrouvez les replays sur Winamax.fr)



Mieux valait doubler ses flush avec des quintes dans le Top 5 des mains de la semaine, et évidemment toucher de belles rivers... Envoyez-nous vos coups de fou à multiplex@winamax.fr.

van der Poel, un doublé sur la ligne


... ainsi que le Magnum, pour 3 562 € cette fois, histoire de conclure une belle soirée à près de 8 500 € ! Get_Buckets s'en est mis plein la panse dans le Prime Time, englouti pour 12 843 €, tandis que UsainGiraf, empereur du Main Event la semaine passée, se paye cette fois le Gladiator pour un gain de 5 314 €. Lauréat du Prime Time en aôut, G0dzilAA s'offre cette fois le Rush Hour pour 3 966 €, tandis qu'OrsoNIT a été le tube du Top 50 de dimanche. Runner-up d'un gros Wina Series en septembre pour plus de 16 000 €, BTNClicking n'a pas missiclick dans le Starter, tandis que le Shooter a cédé à Tentat1on3, auquel il lâche 1 464 € issus de son prizepool de 10 620 €. Consacré dans le Dernier Round en 2017 et dans le Maverick en 2019, Kingjack14 poursuit sur son rythme d'un couronnement tous les deux ans avec la win du Go Fast cette année.


À fond les ballons !


C.Kaepernick
est allé directement au touchdown dans l'After Work, remporté pour près de 5 000 €, tandis que N. Barella a calé une belle frappe pleine lucarne dans le Flipper, rentrant aux vestiaires plus riche de 2 832 €. Finaliste Tea Time et WSeries cette année, Jack Clover est allé au bout dans le Nitro, alors que FrogsSolver a l'air d'avoir identifié pas mal de faiblards dans La Fièvre, qui lui rapporte 6 350 € et un ticket à 50 € pour la 2 Million Week. On félicite également Gons&Gohan et notre collaborateur Veunstyle72 qui ont enflammé la piste du Night Club !




Bravo à tous pour vos résultats du week-end et bonne chance sur nos tables cette semaine, avec au programme les Mini WSOP® et la fin de la 2 Million Week KO !

Tous les tournois sur Winamax

Les pages à suivre

t in f wtv wtv wtv

Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
m.arnou
Reporter Winamax
Reporter Winamax


Inscrit le: 17 Déc 2019
Messages: 328

MessagePosté le: 05/10/2021 10:58   Sujet du message: Répondre en citant Signaler un Abus

Expresso 1 Million : Dodo97d était bien réveillé

Peu avant minuit, il a cliqué pour la première fois sur un Expresso à 100 € : cinq minutes plus tard, Dodo97d en ressortait plus riche de 800 000 €.

Il était 23h57 ce jeudi 4 octobre. Comme d'autres grinders d'Expresso adeptes d'une hygiène de vie irréprochable, Dodo97d se disait qu'il était peut-être temps d'aller se coucher après une session de dur labeur sur nos Sit&Go Turbo à jackpot, lui qui les pratique régulièrement et presque exclusivement depuis le début de l'année. Il faut dire qu'il avait déjà gagné sa soirée : Dodo venait tout juste de remporter son plus gros gain en Expresso, encaissant un jackpot x40 sur un Expresso à 25 € - un gain de 1 000 €, donc. Dans ces cas-là, il y a deux écoles. On peut en rester là, et aller se coucher heureux et serein. Ou alors on peut faire honneur à la théorie de Patrick Bruel : ne jamais lâcher en plein milieu d'un rush. Visiblement, Dodo97d fait partie de la seconde catégorie. Et tant mieux pour lui...

Car avant de tomber sur le 22e Expresso 1 Million de l'histoire de Wina, il n'avait tout simplement jamais lancé d'Expresso à trois chiffres sur notre site. Pour son premier Expresso 100 €, il touche donc le jackpot maximal. Voilà ce qui s'appelle soigner son entrée... Enfin, encore fallait-il le gagner, ce Sit&Go Nitro, ce qu'il s'est employé à faire avec brio en annonçant la couleur d'entrée : dès la première main, il passe ainsi un petit bluff au top reg KingJerkOff. Non, Dodo97d n'était pas là pour rester en sommeil. Ceci dit, il s'offrira tout de même une petite sieste lors des mains suivantes, laissant ses deux opposants multiplier les relances à tapis, attendant patiemment la main idoine pour sauter du lit, comme ce all-in annoncé avec deux Valets sur la main #6. Rien d'étonnant donc à ce que le premier tapis payé de la partie n'oppose ses deux adversaires sur la main #11 : couvert avec son As-Dame contre le K[img=img_club]2[img=img_club] de KingJerkOff, Salaminonoyz va voir avec horreur se dérouler un board sans appel : 4[img=img_club]2[img=img_heart]7[img=img_club]4[img=img_heart]10[img=img_club]. Celui qui semble être un joueur occasionnel d'Expresso se console tout de même avec 80 000 €, de quoi revenir plus souvent sur les tables.

Voilà en tout cas qui ne fait pas les affaires de Dodo97d... Pas grave : fidèle à lui-même, il n'hésite pas à bluffer à tapis avec hauteur 7 sur la main suivante, avant de doubler dans la foulée pour repasser en tête (main #13). Quatre coups plus tard, KingJerkOff envoie ses trois dernières blindes au milieu avec Q[img=img_heart]9[img=img_spade]. Muni de A[img=img_diamont]J[img=img_club], Dodo ne se fait pas prier pour payer et conclut finalement l'affaire, au bout de seulement 17 mains. Plutôt spécialiste des Expresso à 50 € en temps normal, KingJerkOff peut lui aussi se féliciter d'avoir tenté un shot à la limite supérieure : après avoir déjà compilé trois jackpots à 40 000 € cette année, il surpasse ces trois gains cumulés en moins de cinq minutes chrono ! Dodo97d, lui, gagne donc les fameux 800 000 €. De quoi s'essayer aux Expresso 500 €, et tenter de remporter le jackpot ultime, l'Expresso 2 Million, toujours pas tombé sur nos tables ? Dans ce cas, on lui fait confiance pour rester en éveil...

Expresso 100 € ou 250 € - Les jackpots à 1 million d'euros
800 000 € pour le vainqueur

Avec ce cinquième Expresso 1 Million depuis le début de l'année 2021, on se rapproche progressivement du record de 2020 où sept jackpots à sept chiffres étaient apparus sur nos tables. Si on tient le rythme d'un Expresso 1 Million par mois jusqu'à la fin de l'année, le calcul est vite fait, sans oublier que le tout premier jackpot à 2 Millions peut tomber à tout moment sur les Expresso à 500 €. Et si c'était vous ? Sinon, nos Sit&Go à jackpot sont au taquet en ce moment, avec les Expresso x MONOPOLY, les Expresso 2 Million Week KO, et enfin les Expresso Qualifiers pour le Main Event des WSOP ! Oui, c'est le moment de vous mettre sérieusement au format...

Historique

Octobre 2015 : lele7669
Décembre 2016 : mojnmojn
Janvier 2017 : Numero23
Septembre 2017 : KillAllPanda
Mai 2018 : ggwpsirbai
Janvier 2019 : Armando13700
Septembre 2019 : Mes amis (Expresso Nitro)
Octobre 2019 : Mr NeverTilt
Novembre 2019 : S0Rigged
Novembre 2019 : Knuckl3s
Mars 2020 : Tite-bouille (Expresso Nitro)
Mars 2020 : Timotyy (Expresso Nitro)
Avril 2020 : kelly59242 (Expresso Nitro)
Avril 2020 : Tite-bouille (Expresso Nitro)
Juin 2020 : GayFrenchGuy (Expresso Nitro)
Juillet 2020 : Lux Aeterna
Août 2020 : BTCto1M (Expresso Nitro)
Mars 2021 : DarkoBeast (Expresso Nitro)
Avril 2021 : poas771 (Expresso Nitro)
Juin 2021 : Ax77pat (Expresso Nitro)
Septembre 2021 : GANDAGAJO (Expresso Nitro)
Octobre 2021 : Dodo97d (Expresso Nitro)

Les pages à suivre

t in f wtv wtv wtv

Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
m.arnou
Reporter Winamax
Reporter Winamax


Inscrit le: 17 Déc 2019
Messages: 328

MessagePosté le: 04/10/2021 13:18   Sujet du message: Répondre en citant Signaler un Abus

MTT : les résultats du 3 octobre

Pendant que certains s'éclatent aux WSOP, d'autres préfèrent s'illustrer sur nos MTT online… Résumé et replays de la soirée dans notre récap'.

52 chargeurs pour tirer à balles réelles

Oui, remporter le Sunday Surprise une fois, c'est déjà une très belle perf'. Et ce n'est pas JustPourVoir qui dira le contraire, lui qui a encaissé un total de 8 100 € pour sa victoire dans l'édition de dimanche, qui a enregistré plus de 10 000 entrées et flirté avec les 100 000 € de prizepool. Sauf que pour celui qui avait déjà gagné le Noctambule en mai dernier, les choses sérieuses ne font en réalité que commencer : notre nouveau Sunday Killer sera ainsi invité aux 52 prochaines éditions du Sunday Surprise pour tenter de rééditer son exploit. De plus, chaque élimination signée de sa main lors de ces Sunday en mode freeroll lui rapportera directement une prime de 50 € cash. Quand on sait que JustPourVoir a tout de même encaissé 2 689 € de Bounties dimanche, on imagine aisément ce que pourrait lui rapporter un nouveau deep run... En tout cas, on sait désormais où le trouver lors les 52 prochains dimanches soir.

SUNDAY SURPRISE 10 € - 10 729 inscriptions - Prizepool 96 551 €
Vainqueur : JustPourVoir - 5 411 € + 2 689 €

wmx-9tt2pzc les a fait disjoncter


On sent que ça le démange d'aller retrouver ses petits copains : mais s'il n'est pas encore arrivé à Sin City pour les Championnats du monde, notre Volatile à nous peaufine sa préparation sur les tables online avec un succès certain, puisqu'il termine au pied du podium sur le Purple ce dimanche. 4e, c'était aussi sa position au chipcount au coup d'envoi d'une finale alors dominée par wmx-9tt2pzc. LouisLignare en est le premier éliminé au bout de 12 mains (7e), expulsé par Referee., tandis que wmx s'envole à l'issue d'une main dantesque contre l'autre gros stack de la table, tontonloud (main #20). C'est encore lui qui sort le rouge pour Referee. (6e, main #28) - par ailleurs en course simultanément en TF du Grand Tournament, voir ci-après - et se retrouve au bout de  50 mains avec les deux tiers des jetons restants en circulation dans sa besace, avec encore 5 joueurs en lice pour la victoire ! Il conforte son avance en s'occupant du cas tontonloud (5e), avant que 0Myaccount0 achève un Volatile38 tombé très shortstack et qui n'aura jamais pu décoller dans cette finale (4e pour 3 612 € + 1 843 €). Le chipleader wnx sabre dans la foulée R0ronoa Z0ro (3e pour 5 106 € + 646 €), mais va avoir bien plus de mal à prendre la mesure de son dernier adversaire : si 0Myaccount0 tombe rapidement à 11 Big blinds contre 97 BB, il va vendre chèrement sa peau durant 38 mains, avant de perdre un coin flip fatal (runner-up pour 7 199 € + 2 713 €, de trèèèès loin sa plus belle perf sur notre site). Inconnu de nos services, wmx-9tt2pzc repart lui avec près de 20 000 € en plus sur sa bankroll après avoir éliminé 4 de ses 6 concurrents en TF. Une grande première à revivre en replay :

Comme cela arrive une fois par mois, ce dimanche était également synonyme de Grand Tournament : vainqueur du High Roller et de l'XTREM en septembre, YueXiaLaoren en profite pour ajouter un nouveau tournoi High-Stakes dans son armoire à trophées, banquant à cette occasion son plus gros gain sur Wina (34 635 €). Pour cela, il lui a notamment fallu venir à bout du top reg Totinjo (runner-up pour 24 703 €) et du très en forme Referee., (3e pour 17 609 €), qui jouait donc dans le même temps la finale du Purple. L'arbitre boucle ainsi une soirée à plus de 20 000 € de gains !

Dans le Battle Royale, nonokomo a écrasé la concurrence, en témoigne les 11 773 € (!) de Bounties récoltés sur son gain total de 20 182 €, presque sept fois plus que son plus proche adversaire à ce niveau. Rien de moins que sa troisième victoire dans le BR cette année, lui qui a aussi gagné le Prime Time et l'XTASE l'an passé.

L'XTASE, Talnivodmago le compte lui aussi à son palmarès depuis quelques heures : celui qui a déjà sorti l'extra-ball sur le Flipper en main encaisse ici 9 237 €. Quant à .dx., il a préféré dealer avec ContraSpemSp dans l'XTREM, s'assurant un gain de 3 056 € pour ce qui semble être son premier gros gain sur notre site.

RETROUVEZ TOUS LES REPLAYS SUR WINAMAX.FR.



Si vous aimez les ascenseurs émotionnels, vous allez être servis dans le Top 5 des plus belles mains de la semaine, sublimé par quelques runouts inimaginables... Pour nous envoyer les vôtres, une seule adresse : multiplex@winamax.fr.

Dans la bonne direction

S'il parlait à ses adversaires durant le Prime Time de dimanche, Va Labas leur indiquait sans doute la direction du rail : le finaliste d'un Totem il y a quelques jours est en effet le dernier survivant du tournoi, ce qui lui rapporte un gain de 13 998 €. Ur8 Mate, 4e du Main Event Master KO la semaine passée, continue sur sa lancée en s'adjugeant son second Gladiator en un mois. Meleim92, 3e du Shaolin en août, signe sa meilleure perf en fonçant sur le Rush Hour, tandis que Sp3wderman montre qu'il sait rester sérieux dans le Top 50. Lui aussi 4e du Main Event en mars, vainqueur du Top 50 en avril et runner-up Wina Series en septembre, S2Pear fait cette fois péter le Magnum pour un gain de 3 410 €, alors que BarAAKAAflip s'est offert une bonne platrée de coups gagnants pour avaler tranquillement un bon Shooter...



Ils n'ont pas pédalé dans le yaourt

Cristolas a siroté un bon Tea Time ce dimanche, s'assurant plus de 5 000 € de gains. osveta montre que les After Work ne sont pas l'apanage des jeudis soirs, alors que Mon Yaooourt s'est régalé dans La Fièvre spéciale Road to Million Week, qui lui rapporte 6 244 €. RusskiKarlik se paye lui une bonne partie de Flipper (3 405 €), tandis que DaMiAn_AllIn, après être passé tant de fois si proche de la victoire (runner-up One Time et La Fièvre, 3e et 4e sur des events WS), goûte enfin à la victoire dans le Nitro. 5e du tournoi il y a trois semaines, DonPakiao a cette fois fait la fermeture du Night Club, alors qu'AwesomePower a mit le turbo dans le Ninja.


Bravo à tous pour vos résultats du week-end et bonne chance sur nos tables cette semaine, notamment sur nos fameuses Mini WSOP® !


Tous les tournois sur Winamax

Les pages à suivre

t in f wtv wtv wtv

Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
BenjoDiMeo
Reporter Winamax
Reporter Winamax


Inscrit le: 06 Juil 2007
Messages: 34268

MessagePosté le: 30/09/2021 12:35   Sujet du message: Répondre en citant Signaler un Abus

WSOP : un automne 100 % Vegas sur Winamax

Qualifs pour le Main Event, festival Mini WSOP, reportage au Rio : jusqu'au 23 novembre, Winamax se met à l'heure de Las Vegas.



La 52ᵉ édition des World Series of Poker débute aujourd'hui à Las Vegas. Enfin ! Pour les joueurs du monde entier, le retour des Championnats du Monde représente un marqueur fort. Le signal que cette fois, ça y est : un semblant de normalité va reprendre ses droits sur la planète poker. Même si cette première édition organisée "en dur" depuis juillet 2019 sera forcément impactée par la situation sanitaire (il faudra montrer patte blanche vaccinée pour jouer et les frontières américaines vont rester fermées à nombre de pays pendant encore quatre semaines au moins), les fondamentaux sont bel et bien de retour au casino Rio : 88 tournois et autant de bracelets à gagner jusqu'au 23 novembre au casino Rio, tous les formats de poker imaginables au programme, et bien sûr l'indéboulonnable Main Event à 10 000 $.

C'est avec un plaisir non dissimulé que Winamax, partenaire officiel des WSOP depuis 2014, se met dès aujourd'hui à l'heure de Las Vegas. Des qualifs, des tournois tous les soirs, de l'actu quotidienne : on vous déroule toutes les réjouissances qui vous attendent au cours des six prochaines semaines.

Satellites Winamax : le Main Event en exclusivité



Pas de temps à perdre ! Le coup d'envoi du Main Event des WSOP, le plus gros et le plus beau tournoi de poker du monde, sera donné le jeudi 4 novembre. Cinq semaines, pas une de plus : le temps vous est compté pour tenter de remporter votre package (une exclusivité Winamax en France et en Espagne !) via les Expresso à 25 € et des satellites qui se tiendront chaque dimanche à 21h15 (250 € l'entrée, 1 package à 11 000 € garanti). Soyons honnêtes : ces qualifs, elles ont bien failli rester dans les cartons pour la deuxième année consécutive... C'est finalement la récente annonce, par l'administration Biden, de la réouverture prochaine des frontières américaines pour les voyageurs en provenance de l'Europe qui nous a motivé à remettre le couvert. Évidemment, au vu de la situation sanitaire actuelle et de l'incertitude concernant la date exacte à laquelle les frontières vont ouvrir (voir le dernier paragraphe de cet article), tout package gagné mais non utilisé en 2021 pourra être reporté sur l'édition 2022 du festival. Du coup, on vous file la méthode pour gérer au mieux ces qualifs : croiser les doigts d'une main, et cliquer sur la souris avec l'autre !

WSOP : qualifiez-vous sur Winamax

Mini WSOP : si tu ne viens pas à Vegas, Vegas viendra à toi



Pour le plus grand plaisir de tous ceux d'entre nous qui allons vibrer à distance cet automne, le retour des WSOP s'accompagne d'une nouvelle édition des Mini WSOP. Là encore, c'est une exclusivité Winamax... qui part d'une idée aussi simple qu'efficace : vous proposer jour après jour le programme des 88 épreuves des World Series of Poker sur nos tables, mais pour seulement une fraction du coût de Las Vegas. Ainsi, chaque tournoi des Mini WSOP coûte cent fois moins cher qu'au Rio. C'est donc pour des tarifs ultra raisonnables (la majorité des tournois sont accessibles pour moins de 20 €) que vous allez pouvoir goûter, depuis chez vous, à ce qui donne aux Championnats du Monde leur charme incomparable : une diversité unique au monde. Allez donc jeter un œil au programme des vrais WSOP et comparez avec celui des Mini WSOP pour vous en convaincre. Stud, Razz, Omaha High-Low, HORSE, épreuve Ladies, Monster Stack, Colossus... Tout y est, ou presque ! On a juste du procéder à quelques ajustements pour tenir compte de certains formats non autorisés en ligne, comme le Deuce to Seven, que l'on ne peut pas jouer en mode No-Limit en ligne. Depuis l'event "Reunion" qui ouvra le festival (5 € l'entrée et quatre Day 1 au programme) jusqu'au Super High Roller de clôture à 2 500 € l'entrée (le tournoi le plus cher de l'histoire de Winamax !), en passant par l'immanquable Main Event (100 €, 200K garantis), ce n'est donc pas en spectateur passif que vous allez suivre les WSOP : non, vous aussi tenterez de décrocher votre part d'un garanti costaud (2 millions d'euros) et d'accrocher au poignet un bracelet ! Car il aurait été impensable de ne pas envoyer à chaque une belle réplique du trophée le plus prestigieux de la planète poker. Rendez-vous dès ce jeudi soir à 20h pour le coup d'envoi des premières épreuves : un No-Limit classique à 5 €, du HORSE bien costaud (250 €) et un 6-max KO à 10 €. La saison de la chasse aux bracelets est lancée !

Mini WSOP : le programme

Coverage : le Big One, sinon rien



Comme beaucoup d'entre vous, c'est en spectateurs que les reporters Winamax vont suivre le début des WSOP... en attendant (croisons les doigts !) de pouvoir enfin revoir Las Vegas début novembre, et dépoussiérer nos appareils photos, bloc-notes et dictaphones juste à temps pour le Main Event. "Début novembre" : c'est justement l'indication temporelle, un poil floue, donnée par l'administration Biden quant à la tant attendue réouverture des frontières américaines pour les voyageurs européens. Il s'agirait d'être plus précis, Monsieur le Président, et rapidement : on doit s'organiser, nous ! Car le coup d'envoi du Big One sera donné dès le 4 novembre. Alors, Joe, ce "début novembre", il veut dire quoi ? Qu'on pourra se pointer dès la Toussaint, et ainsi être parfaitement à l'heure pour le Main ? Ou alors tu vas nous faire poireauter jusqu'au 15 et nous faire louper complètement la grand-messe ? Le suspens est en train de nous tuer... ce qui ne nous empêchera pas de suivre de très près le grand retour des WSOP et de vous proposer des compte-rendus quotidiens de l'action au Rio. Notre premier coverage depuis un an et demi débutera donc en "distanciel" : on vous relaiera les infos qui nous parviendront en provenance de Sin City, notamment celles des pros du Team Winamax n'ayant pas hésité à s'expatrier hors de l'Europe deux semaines durant afin de contourner la règlementation COVID américaine encore en vigueur à ce jour. Parmi eux il y a Aladin Reskallah, Pierre Calamusa, Adrian Mateos, Mustapha Kanit, Romain Lewis ou encore François Pirault : ils seront à Vegas dès les premières épreuves pour apaiser une soif de bracelets asséchée depuis deux ans. Tiens, d'ailleurs, l'un d'entre eux vient juste de nous envoyer une belle et longue carte postale vidéo de sa découverte du Mexique, regardez ci-dessous. Comme quoi : les règlements idiots ont parfois du bon.

WSOP : le coverage Winamax

Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Flegmatic_
Reporter Winamax
Reporter Winamax


Inscrit le: 15 Avr 2015
Messages: 1509

MessagePosté le: 27/09/2021 15:29   Sujet du message: Répondre en citant Signaler un Abus

MTT : les résultats du 26 septembre

Une table finale de Purple quatre étoiles, un nouveau podium pour LeVietF0u et un Day 2 de Main Event pour Gaëlle Baumann : tous les temps forts de ce dimanche sont dans notre récap'.

-ReadyCash- tombe dans les pommes

Il était près à recevoir beaucoup d'argent : -ReadyCash- va devoir se préparer en plus à accueillir chez lui tout un tas de nouveaux joujous high-tech. Nouveau smartphone, nouvelle tablette, nouveaux écouteurs sans fil, nouvelle montre connectée : le voilà rhabillé pour l'automne, entièrement aux couleurs de la célèbre marque à la pomme. Et avec plus de 7 500 € sous le coude, il va même bientôt pouvoir ajouter à cette liste un ordinateur flambant neuf, histoire de continuer à cliquer avec succès dans les meilleurs conditions possibles.

SUNDAY SURPRISE 10 € - 10 271 inscriptions - Prizepool 92 439 €
Vainqueur : -ReadyCash- - 5 149 € + 2 393 €

LaBelleSoeur cheffe de famille



Peu de tournois de notre grille semblent connaître leurs spécialistes comme le Purple. Il suffit de regarder le casting de finalistes de ce dimanche pour s'en rendre compte. Juste à côté de yepaki, vainqueur de l'édition Funday pas plus tard que la semaine passée, était ainsi assis ZicO_LocO, double vainqueur de l'épreuve rien qu'en août. Malheureusement pour les amateurs de statistiques et de belles histoires, ces deux-là furent les premiers à quitter une TF qu'a manqué d'un souffle François Pirault (8e, 936 € + 1 498 €). N'ayant pas hésité à passer pas moins de quatre fois par la case re-entry (!), ZicO repart avec un peu moins de 3 000 €, pour moins d'un buy-in de gains nets (main #6). Yepaki s'en sort bien mieux, grâce notamment à 2 761 € de primes, mais cette sixième place risque fort de lui laisser longtemps un goût amer. Dans le duo de tête avec Grand Squale - autre tête bien connue de nos services - il fait doubler GO_UP (#16) puis Its time. (#24) avant de s'incliner contre LaBelleSoeur (#26) sur une confrontation brelan contre couleur.

Le coup qui change tout pour cette dernière, qui ne va plus jamais quitter la tête de course. Même en regardant ET 20 C pousser GO_UP vers la sortie (5e, 2 250 € + 1 160 €, #38) et Grand Squale dévorer Its time. (4e, 3 200 € + 660 €, #75), elle remporte la majorité des pots importants, dont un joli setup quinte contre double paire (#91) lui permettant de prendre définitivement les commandes. Et si ET 20 C recolle juste avant le heads-up final en faisant redescendre Grand Squale d'un rang sur la chaîne alimentaire (3e, 4 531 € + 2 283 €, #121), le duel en question ne dure que quatre petites mains, avec un énième setup au flop en guise de déclencheur. Runner-up du Battle Royale jeudi dernier et deuxième du Highroller Funday en mai, ET 20 C se contente à nouveau d'une médaille d'argent, passant tout près d'un second chèque à cinq chiffres (6 393 € + 2 779 €). Loin d'être un régulier de nos tables high stakes mais tout de même lauréat d'un Highroller et d'un Battle Royale entre novembre et août, LaBelleSoeur décroche quant à elle son meilleur résultat chez nous : une victoire bonne pour 14 167 €. De quoi bien rentabiliser les quatre bullets à 500 € envoyées au total !



Lui s'était illustré sur le dernier jour des Winamax Series en étant le seul joueur à se qualifier pour deux Day 3 de nos cinq maxi-flights (Million Event et Colossus) : Al-Khelaifi a fnalement sorti son plus beau costume sur l'XTASE, doublant les 3 150 € à la gagne de 3 270 € de primes après s'être notamment défait de nogpolsoj (7e), PureMustard (5e) et JulienPepouz (4e). Un nogpolsoj passé également tout près de la victoire sur l'XTREM, s'inclinant en deuxième position entre le vainqueur Dimetrius et un certain Pierre Calamusa. Les réguliers KEVIN PSG 93 (6e) et Be water (7e) complètent un casting de haut vol.

Dans le reste de la planète high stakes, coup de chapeau à amarTAPAS, vainqueur du Battle Royale face au code-barres lIllIIllIIlI (2e, 7 179 € + 2 524 €), au terme d'une finale menée quasiment de bout en bout. Cela valait bien 8 757 € de bounties pour accompagner les 7 179 € à la gagne. Mais le plus gros jackpot de la soirée appartient à putsinmacada, lauréat du Highroller pour 17 922 €. Même pas son meilleur résultat cette année puisqu'il s'était imposé sur un Event à 100 € des Series d'avril. On vous laisse dérouler tous ces résultats en détails via les replays ci-dessous.



Un improbable full backdoor, une dernière main pour un titre Series Super Championship qui fait mal ou encore une sublime rencontre carré contre carré : semaine après semaine, le Top 5 reste votre meilleur remède à la déprime du lundi matin. À vous de nous envoyer vos coups les plus déjantés à multiplex@winamax.fr.


Plus prime time que jamais



Sprint, Tornado, Go Fast, Ninja, Flipper, tout ça en moins d'un an : avant ce dimanche, le palmarès de pichite88 avait déjà de quoi laisser rêveur. Aujourd'hui il  fait carrément baver, avec en plus le trophée de notre plus beau tournoi à 50 €, qui continue de s'affirmer comme le plus gros prizepool dominical, le Prime Time. Si nous n'avons reconnu personne autour de lui en finale, cette perf' ne doit pas être sous-estimée, avec 5 520 € de primes récoltées en plus des 7 905 € de la victoire.

7 900 €, comme la somme engrangée par EmmanuelKan1 sur le Gladiator, dont plus de la moitié en bounties. Comme quoi, on peut être philosophe et aimer la castagne. Quatrième du Main Event quelques jours plus tôt, v1able a profité de ce dimanche pour glaner son troisième Top 50 et affirmer son statut de top reg de nos tournois à 50 €. Un mot enfin sur le spécialiste d'Expresso Nitro Reouven1994, qui a foncé à toute allure sur les tables du Rush Hour pour décrocher le titre et pas loin de 4 000 € en tout juste 3h15.



Elle n'aura qu'un tout petit stack mais Gaëlle Baumann sera bien au Day 2 du Main Event Master KO ce lundi soir. Un parcours de cinq heures semé d'embûches à revivre en replay, en compagnie de l'ami Kinshu. 


Gros panda, grosse victoire, gros respect

Le GrosPanda avait faim ce dimanche. Sans grandes références sur notre site cette année, il a dévoré le Tea Time pour multiplier par plus de dix son meilleur gain précédent, et encaisser 5 706 €. Ça fait combien en tiges de bambou ? Sur l'After Work, patience12 a lui fait honneur à son pseudo en attendant jusqu'à 3h07 du matin avant de pouvoir soulever le trophée aux dépens de recoba1992. Quelques minutes plus tôt, NuocMamzz mettait ses adversaires dans la sauce sur La Fièvre, obtenant sa deuxième victoire sur l'un de nos tournois à 10 € après le Tornado en août. Enfin, runner-up du Nuit Blanche le mois dernier, hackyacky va enfin pouvoir mettre la Daronne à l'abri à l'aide des quelques 1 500 € engrangés sur le tournoi fétiche de Momo Henni.


Bravo à tous pour vos résultats du week-end et bonne chance sur nos tables cette semaine, que ce soit aux tables du Day 2 du Main Event Master KO ou sur les Expresso 2 Million Week !


Tous les tournois sur Winamax

Les pages à suivre

t in f wtv wtv wtvhttps://operator-front-static-cdn.winamax.fr/img/editorial/2021/04/20/tiktok.png" style="" /> wtv

Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Flegmatic_
Reporter Winamax
Reporter Winamax


Inscrit le: 15 Avr 2015
Messages: 1509

MessagePosté le: 21/09/2021 13:27   Sujet du message: Répondre en citant Signaler un Abus

LuckyKitten : le chaton devenu requin

Il a frappé un grand coup dès la première soirée des Winamax Series en remportant le Marathon Championship. Rencontre avec un jeune joueur catalan en pleine ascension.

C'est la voix haletante que Gerard Rubiralta a répondu à notre appel. L'adrénaline, sans aucun doute. Cela faisait à peine 24 heures qu'il venait de décrocher la plus grosse perf' de sa vie, et il ne s'en était toujours pas remis. "Je n'avais même jamais atteint les cinq chiffres," avoue-t-il. Aujourd'hui, sa bankroll est plus épaisse de 42 991 €, grâce à une victoire acquise face à 934 joueurs sur l'Event #8 des Winamax Series, le Marathon Championship à 250 €.

Mais ne vous y trompez pas : ce n'est pas le premier résultat probant qu'obtenait sur nos tables le natif de Badalona (une ville cotière de la banlieue de Barcelone). Avant cela, LuckyKitten s'était déjà illustré sur l'XTREM, le Rush Hour, le Battle Royale et les Summer Shots, sifflant un titre l'été dernier. Mais cette dernière victoire-là représente pour Gerard un véritable tournant. Elle est la confirmation qu'il attendait après avoir laissé l'arbitrage de côté et décidé l'an passé de ne pas chercher de travail une fois terminé son cursus en "Administration et Direction d'Entreprises". Le poker. Voilà maintenant à quoi il dédie tout son temps. Ce jeu de cartes qu'il connait depuis ses 18 ans mais pratique sérieusement depuis environ deux ans. Aujourd'hui, à 26 printemps, le Catalan semble avoir fait le dernier pas vers l'objectif qu'il s'était fixé en 2020 à la fin de ses études : devenir joueur professionnel.



Même si les jeux de cartes en général lui ont toujours plu, Gerard a longtemps divisé son temps entre plusieurs activités. Entre arbitrer des matchs de football (au milieu sur la photo ci-contre), travailler pour ses études, jouer un peu de poker le week-end et au jeu vidéo Top Eleven, les occupations ne manquaient pas. C'est d'ailleurs en partie via ce dernier, une simulation de gestion de club de foot façon Football Manager mais sur mobile, que la révélation est arrivée. "Un jour je me suis dit : 'Rien qu'en travaillant un tout petit peu mon poker, je gagne plus qu'en passant des heures sur ce jeu !'" Il n'y a plus jamais retouché.

Mais quand bien même l'idée de passer pro l'attirait, il savait que le chemin qui mène à la réussite est long et fastidieux. Peu importe le moment où l'on s'y met, il faut marcher plus vite, plus longtemps que les autres et si possible en évitant les détours. "Il y a un an et demi, je voulais seulement pouvoir me consacrer à plein temps au poker, sans me dire 'Je veux être le meilleur' ou 'Je veux jouer les tables les plus chères,'" explique-t-il. Plutôt tortue que lièvre, Gerard a pris son temps, se formant via plusieurs écoles de poker espagnoles (BePoker, Secondbarrel, Pokerevolution...), emmagasinant de la théorie. Un choix qui a donc porté ses fruits : le voici désormais parmi les plus gros champions de cette rentrée sur Winamax.




Une dernière ligne droite de rêve

Un résultat qui est loin d'être le fruit du hasard, tant les signes avant-coureurs étaient nombreux. "Durant les mois précédents, j'ai fait plusieurs bons deep runs, détaille Gerard, avec plusieurs Top 20/30 ou m'arrêtant en début de table finale de tournois avec 30 000 ou 40 000 € à la gagne." Soit exactement ce qu'il y avait à gagner sur le Marathon Championship. Saut que contrairement aux autres, celui-ci s'est transformé en ce genre de tournois où tout va dans le bon sens : la pièce qui tombe du bon côté, les bons calls pour attraper des bluffs et les value bets qui passent. Entré en TF avec un bon stack d'une quarantaine de blindes, LuckyKitten voit son tapis fondre progressivement, jusqu'à ce qu'arrive l'un de ces "coups clés", prenant la forme d'un bon vieux coin flip en bataille de blindes (main #70 du replay ci-dessous). Alors qu'il n'avait que 4% de chances de l'emporter après le turn, un 5 miraculeux lui permet d'éliminer nomn0mnom. Il restait encore sept joueurs, Gerard ne remontait qu'à 33 blindes, mais cette main lui offrait le bol d'air dont il avait besoin à ce moment-là.

Après cela, la suite ne fut pas forcément plus facile. À quatre joueurs restants, il se retrouve en position de short stack avec moins de neuf blindes et va alors se résoudre à tenter le plus gros call de son tournoi. En position de force au bouton avec trente blindes face aux deux petits tapis dans les blindes, Nuez Moscada envoie la couscoussière (#187). "C'était limite, mais j'ai décidé de payer avec KTrèfleJCarreau." La suite lui donne raison puisqu'il domine sans problème le KPiqueTCarreau de son adversaire. "Dès la main suivante, je double une deuxième fois avec ACarreauQCoeur et sept mains plus tard, le tournoi était terminé !" Et voilà comment on passe en un rien de temps de joueur en difficulté à vainqueur d'un chèque de 42 991 €. "Quand tout se passe comme ça, on a l'impression de gagner presque sans efforts !," conclut-il.

Une victoire qui a de quoi rendre fier notre grand champion. "Mon objectif a toujours été de jouer au poker le plus longtemps possible, de me consacrer à quelque chose qui me passionne," poursuit Gerard. Une passion qui lui permet de se donner à 100%, et qu'il ressent à chaque fois qu'il s'asseoit face à son ordinateur ou à une table en dur. "Un jour, j'aimerais pouvoir jouer quelques gros tournois live, le Main Event ou n'importe quel Event WSOP... Gagner un tournoi comme ça, ce serait fou," enchaîne-t-il. Fan de live plus que de online, il devrait au moment où est publié cet article se trouver à Barcelone, en plein Championnat d'Espagne de Poker (CEP). Il ne ferme pas non plus la porte à un petit séjour à Rozvadov en février prochain, pour y jouer le Spanish Poker Festival (SPF).

Bientôt un grand du live ?



Conscient de ce qu'il lui reste à accomplir, LuckyKitten préfère se montrer prudent à propos de ce qu'il fera avec l'argent remporté : "Je veux prendre le temps de réfléchir à comment bien l'investir. Je ne vais pas dépenser pour dépenser." Si la majeure partie de cette somme va rester sur son compte Winamax, Gerard a aussi quelques idées en tête en dehors des tables en ligne : "Le seul caprice que je m'autoriserai sera de me payer un tournoi live que je ne pourrais pas me permettre de jouer en temps normal. En tout cas, je ne compte pas changer ma façon de faire. C'est elle qui m'a permis d'en arriver là."

Avant de nous quitter, Gerard n'a pas tari d'éloges à propos de Winamax, devenue aujourd'hui sa "room de poker préférée". C'est bien simple, il compte jouer "tout ce qu'il peut ! La grille de tournois est très complète, avec de très bonnes structures sur les tournois high stakes." Sans oublier en passant de saluer notre service client, qui "s'occupe très bien des joueurs." Merci de nous le rendre comme tu le fais Gerard, et bonne chance pour la suite !

Article original par David Sarabia pour Winamax.es
Traduction et adaptation par Flegmatic

Les pages à suivre

t in f wtv wtv wtvhttps://operator-front-static-cdn.winamax.fr/img/editorial/2021/04/20/tiktok.png" style="" /> wtv

Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Flegmatic_
Reporter Winamax
Reporter Winamax


Inscrit le: 15 Avr 2015
Messages: 1509

MessagePosté le: 20/09/2021 14:27   Sujet du message: Répondre en citant Signaler un Abus

MTT : les résultats d'un 19 septembre de Funday

Beaucoup de têtes d'affiche se sont placées sur les six finales d'un Sunday Funday qui a nettement dépassé son million d'euros garantis. Venez découvrir tout ça en replays.

Un Funday, six finales de prestige

À jeter un œil au tableau de résultats de ce Sunday Funday automnal ci-dessous, les pseudos des six vainqueurs de ces tournois hors normes ayant distribué 1 145 000 €, ne vous apparaîtront peut-être pas comme les plus ronflants. Mais non seulement certains cachent de très jolis palmarès, mais ils ont en plus eu le mérite de s'imposer face à une armada de joueurs pour le coup très bien connus de nos services.

Commençons par le champion de l'épreuve la plus richement dotée de la session, UsainGiraf, médaille d'or du Battle Royale. Forcément, notre regard s'est posé en premier sur la quatrième place, occupée par un certain Kitbul (7 161 € + 1 790 €). Short stack durant une bonne partie de la finale, notre Davidi Kitai national s'est fait emporter sur un 3-way all-in en forme de setup (main #40), raflé par ce fameux Usain, qui en profitait pour revenir au contact de XitoXikian. Le futur gagnant allait ensuite fait taire un autre habitué de ces colonnes, MarcAnthony (2e, 10 076 € + 3 154 €, #57) avant de finir le travail lors d'un heads-up on ne peut plus maîtrisé. Régulier de notre site entre 2019 et 2020, avec deux titres WSeries à son palmarès et de nombreux autres faits d'armes sur l'XTREM, le Prime Time ou le Battle Royale, XitoXikian se rappelle à notre bon souvenir et encaisse 14 500 € pour cette deuxième place. Davantage à l'aise sur les tables mid stakes, avec de nombreuses wins sur le Tea Time, le Magnum ou le Top 50, UsainGiraf pulvérise quant à lui son meilleur score chez nous, avec un chèque de 24 413 €. De quoi lui permettre de venir s'installer aux limites supérieures ?

Des tables high stakes qui n'ont plus aucun secret pour notre streamer émérite BigZoowAAp. Léandry l'a de nouveau prouvé ce dimanche en grimpant sur le podium du Purple pour un peu plus de 10 000 €. Parti dans le clan des short stacks, le finaliste du dernier SISMIX (diantre, c'était il y a une éternité) n'a rien pu faire pour contrer la montée en puissance de yepaki, lauréat de son deuxième Purple cette année pour 21 051 €. Bien plus qu'une confirmation pour un joueur qui compte deux pastilles WSeries à son palmarès et de nombreux trophées de Highroller dans son armoire. Dans la dernière ligne droite, il s'est notamment défait du très en forme Jepushenfiat (5e, 4 584 € + 3 983 €), sacré quelques jours plus tôt sur notre festival online.




Mais parce qu'un pensionnaire du Winamax Stream Gang peut parfois en cacher une autre, Rosalie alias FallGirl est elle aussi passée tout près du sacre ce dimanche, ne tombant sur l'XTASE que lors de l'ultime face à face, perdu contre quebestia. Partie avec un énorme avantage lors de la finale (123 BB soit le triple de son futur bourreau), elle s'envole même encore plus haut en sortant son nouveau poursuivant direct Kanki. sur un gigantesque setup (7e, 2 102 € + 1 149 €, #18), avant de faire doubler puis de manquer un bluff contre quebestia. Le début d'un intense "match dans le match" qui durera donc jusqu'à la toute dernière main et s'achèvera sur un cruel bad beat. Au bout du rouleau après cette soirée épuisante (voir ci-dessous), la gagnante du KING5 garde cependant le sourire avec une perf' à près de 15 000 €, la plus belle enregistrée chez nous. Lauréat de plusieurs magnums et surtout d'un Prime Time dopé aux hormones lors du premier confinement de mars 2020, quebestia revient sur le devant de la scène avec cette première win à plus de 20 000 €.




Dans le reste des tournois Funday de la soirée, on a notamment vu le régulier d'Expresso Ave Dominus se contenter d'une nouvelle place d'honneur sur le Grand Tournament : 4e du 6-max KO Championship puis runner-up du 6-max KO Super Championship la semaine dernière lors des Series, il se classe cette fois troisième pour 16 223 €, signant d'ores et déjà un mois de septembre particulièrement lucratif. La victoire est revenue à wisimaki, qui a ajouté 14 920 € de bounties aux 16 181 € à la gagne pour franchir la barre des 30 000 € et s'imposer comme le plus gros vainqueur de la soirée. Habitué des finales en tous genres, luz the Evil a subi les services, tops et contre-tops de pingpongmstr en heads-up du Highroller. Le premier repart tout de même avec 14 865 €, laissant son pongiste d'adversaire rafler plus de 10 000 € en bounties pour aller avec les 12 537 € de la première place. Enfin, aucune tête connue à recenser en finale du Prime Time, qui a fini par sourire à presque 4 heures du matin à R.Nuslichek, dont le meilleur résultat remontait à dix jours plus tôt, un podium sur un tournoi à 50 € des Series. On vous laisse apprécier l'ensemble de ces TF avec les six replays à disposition dans ce tableau.



Attention, le n°1 de ce Top 5 est à réserver à un public averti ! Si vous vous sentez d'attaque, tentez de rivaliser en nous faisant parvenir votre dernier coup improbable à multiplex@winamax.fr.


Suslenok en mode lèche-Boutique

C'est un privilège rare dont va pouvoir prochainement profiter suslenok, celui de pouvoir dévaliser notre Boutique VIP ! En plus de sa victoire à 7 000 € sur le Sunday Surprise, il remporte 5 000 € de lots issus de nos stocks, sous la forme de tickets de tournois, freebets, matériel de poker et vêtements tirés de notre dernière collection. Et comme si cela ne suffisait pas, il pourra piocher dans les rayons de son choix à l'aide de 50 000 Miles offerts en bonus. À vos marques, prêts, shoppez !

SUNDAY SURPRISE 10 € - 10 054 inscriptions - Prizepool 90 486 €
Vainqueur : suslenok - 5 024 € + 1 960 €

À l'ombre des monstres



En cette soirée de Sunday Funday, ils ont choisi de se rabattre sur nos autres tournois à 50 € et ils ont bien fait. Bon d'accord, commençons par l'intrus dans cette liste, l'XTREM à 100 € qui s'est quelque peu fait parasiter par les six tournois listés ci-dessus. Il ne nous en a pas moins offert une finale de qualité avec le finaliste du dernier 4 Million Event Marg a Table (6e, 475 €), les réguliers KEVIN PSG 93 (5e, 665 €) et MindsetGod (3e, 1 304 €) et un heads-up entre le vainqueur de la Trilogy 50 € et récent champion Wina Series BientoTonton (2e, 2 090 €) et l'inconnu de nos services - il en fallait bien un - YueXiaLaoren (1er, 2 290 €), conclu après deal.



Vainqueur du Mass Start 50 € d'ouverture il y a deux semaines, ToTheMillion s'est lui faufilé en finale du Rush Hour (5e, 817 € + 480 €) en compagnie de NBarish (7e, 417 € + 286 €) mais a dû s'avouer vaincu face à Andoni1987, vainqueur de ce même tournoi en mai. Titré sur le Highroller en janvier et sur les K.O. Battles en mars, Mr.UguiBugui décroche sa troisième victoire de l'année sur le Gladiator tandis que renault4LLLL avait mis un tigre dans son moteur pour aller chercher le trophy du Top 50, devant le nouveau recordman de titres Winamax Series Cap Haddock (3e, 2 066 €).


Ils ont aussi réussi leur dimanche

Seul joueur présent dans le Top 10 du Leaderboard des Winamax Series à ne pas avoir décroché de logo, Pokeriste75 a attendu la fin du festival pour enfin soulever un trophée, celui du Dernier Round. Couronné sur l'Event 101 et auteur de deux autres finales durant cette folle quinzaine, mathann a lui remis le couvert sur le Flipper, trois minutes avant qu'Escapate ne s'échappe de la Fièvre avec la coupe sous le bras et les 5 698 € qui allaient avec. Pour le reste, ça se passe dans ce tableau.


Bravo à tous pour vos perfs' du week-end et bonne chance aux tables de Winamax cette semaine, surtout si vous tentez déjà de gagner vos places en Expresso pour la 2 Million Week !


Tous les tournois Winamax

Les pages à suivre

t in f wtv wtv wtv

Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
m.arnou
Reporter Winamax
Reporter Winamax


Inscrit le: 17 Déc 2019
Messages: 328

MessagePosté le: 14/09/2021 15:29   Sujet du message: Répondre en citant Signaler un Abus

Le Check-up : un call de numéro 1

Quand Stephen Chidwick enfile sa tenue de combat sur le tournoi le plus cher de l’histoire, ses adversaires ne peuvent que constater les dégâts… Adrián Mateos analyse pour vous un call de très haut niveau.


Avec son tarif d'entrée dépassant le million de livres sterling (près de 1,2 million d'euros : c'est un record), le Triton Million de Londres défraye la chronique durant l'été 2019. L'innovation la plus intéressante de ce tournoi caritatif ? Ce sont les - riches - joueurs amateurs en lice qui décident qui sont les top players qui auront l'honneur de les plumer. Chacun des récréatifs dispose en effet d'une invitation qu'il doit lancer au pro de son choix. Alors tant qu'à faire, l'entrepreneur Alfred de Carolis opte pour un certain Stephen Chidwick : l'Anglais est à ce moment-là numéro 1 du classement GPI, s'étant imposé comme le joueur le plus performant sur les gros Highrollers du circuit, avec un niveau de jeu plus souvent que jamais stratosphérique. Et il va le prouver une fois de plus à l'occasion du tournoi le plus cher de l’histoire du poker, où il a (évidemment) réussi à atteindre la finale.

Il ne reste plus que sept joueurs en course dans cette épreuve qui en comptait 54 au départ : la finale a débuté. Pour les pros, l'essentiel est fait : nous sommes in the money. Le min-cash porte bien son nom, ayant été fixé à… 1,1M £.  Tous peuvent maintenant se concentrer sur le premier prix de 20 millions, le plus gros jamais distribué sur un tournoi de poker. Stephen Chidwick est dans le ventre mou avec une vingtaine de blindes à sa disposition, au contraire de Vivek Rajkumar, meilleur joueur indien de l’histoire en MTT live, qui navigue parmi les chipleaders avec plus de 90 blindes devant lui. C'est à ce moment que les deux grinders vont s’affronter dans un coup majuscule… Pour analyser cette rencontre au sommet, qui de mieux qu'un membre du Team Winamax les connaissant comme sa poche ? Pour un décryptage pointu de cette main qui ne l'est pas moins, nous appelons à la barre des témoins... Adrián Mateos.

PRÉFLOP

Nous jouons aux blindes 100 000/200 000, BB Ante 200 000. Fort d’un stack de 18,5 millions, Vivek Rajkumar est le premier à relancer : 450 000 depuis le bouton, avec en main APique8Trèfle. Bill Perkins s'écarte du chemin en petite blinde, et Chidwick, muni de JCarreau5Carreau et un tapis de 4,3 millions, hésite quelques instants avant de compléter sa BB.

L’analyse d’Amadi_17 : C'est assez standard. Le bouton, qui semble être le chipleader ou tout du moins l'un des gros stacks de la table, possède une main avec laquelle on peut relancer depuis cette position. Ensuite, il est plutôt normal de défendre sa grosse blinde avec un stack de 21,5 BB et une main comme JCarreau5Carreau. Jusqu'ici, rien à signaler donc.

FLOP : JTrèfle9Pique4Coeur

Un flop plutôt dry... mais qui offre tout de même la top paire à l’Anglais. Ce dernier check. Avec sa hauteur, Vivek place un c-bet à 300 000, soit un quart du pot. Chidwick opte pour un simple call.


L’analyse d’Amadi_17 :
 Sur cette texture de board, Stephen doit probablement checker toute sa range. Vivek, lui, a une décision quelque peu difficile : il peut décider de miser petit (comme il l'a fait) où il peut checker. Je pense que je préfère checker ce combo la plupart du temps, mais l'espérance de gain des deux lines est similaire et les deux décisions me semblent bonnes. Chidwick choisit ensuite de check/call. Parfois, vous pouvez décider de check/raise, mais avec un kicker faible (comme ici), votre main se jouera mieux avec un C/C qu'un C/R.

TURN : JTrèfle9Pique4Coeur QPique

Cette Dame n’impacte pas trop la main des deux joueurs : tout juste l’Indien vient-il de toucher un tirage de quinte ventrale. Une fois encore, Stephen laisse la parole à l’agresseur, et Vivek fait passer les enchères à 850 000 : presque la moitié du pot. Rapidement, l’Anglais avance les jetons demandés au milieu. Il lui reste désormais moins d’un pot size bet pour jouer la river…

L’analyse d’Amadi_17 : Avec cette Dame sur le turn, la range de Chidwick devient considérablement plus faible. Il doit donc checker car il ne doit quasiment pas avoir de range de donk-bet sur cette turn. Rajkumar doit prendre une décision assez close entre un check et une mise. Je pense qu'il faut souvent miser avec As-8, car la range de Chidwick est un peu cappée vers un Qx, en enlevant les Dames qui ont des tirages gutshots, comme Q-10 ou Q-8. Chidwick n'a pas non plus de Q-5, de Q-6.... qui sont des mains que Rajkumar pourrait avoir au bouton, et avec lesquelles il peut relancer et c-bet. Vivek décide de faire un sizing assez neutre, environ la moitié du pot. Une mise un peu petite à mon goût : je préfèrerais miser un peu plus gros ici. Cela place Chidwick devant la première décision difficile de la main : il possède la top paire au flop et son Valet est assez fort pour continuer. Il pourrait plutôt abandonner des 9 ou des 4 sans tirage gutshot. Tout ce qui est paire + gutshot/flush draw, double paire et au dessus, doit être payé chez Chidwick. Le Valet est trop fort pour se coucher contre une mise de la moitié du pot : c'est donc un call assez standard du côté de Stephen.


RIVER : JTrèfle9Pique4Coeur QPique 6Coeur

Sur cette carte qui ne change absolument rien, Stephen Chidwick tapote la table : son troisième et dernier check. Rajkumar demande un compte du stack de l’Anglais et, après avoir utilisé un timebank (30 secondes de réflexion supplémentaire), décide d’aller au bout de son bluff en misant l'intégralité de son tapis. Des timebanks, Chidwick va en utiliser une flopée pour mener sa réflexion, les balancant un à un au milieu de la table avant de finalement se mettre d'accord avec lui-même. Il faut dire qu’on lui demande de jouer son tournoi (et pas n’importe lequel) avec une seconde paire… Finalement, le Britannique jette un jeton sur le tapis. C'est un call ! En voyant sa main, Rajkumar ne peut réprimer une moue admirative… Voilà ce qu’il en coûte de bluffer le numéro 1 mondial !

L’analyse d’Amadi_17 : La décision sur la river me semble plus compliquée. Chidwick check encore sur ce 6, ce qui me semble normal car il doit checker tout son éventail de mains et il lui reste un tapis équivalent à environ 80% du pot. Chez Rajkumar, le bluff au turn est bon car il lui permet de continuer à bluffer sur les rivières où un pique tombe. Mais quand c'est une blank comme ce 6, vous ne voulez pas bloquer les combos d'As de votre adversaire. Je pense donc que ce bluff sur la rivière n'est pas bon. Surtout que Vivek bloque aussi les mains les plus faibles de l'éventail de Chidwick, comme 9-8 ou J-8, c'est-à-dire les combos paire + gutshot les plus faibles. Non, ce combo A-8 ne me plaît décidément pas pour bluffer sur la rivière. J'aime bluffer d'autres types de combos comme K-5 suité d'une autre couleur, ou des mains possédant de meilleurs bloqueurs. Le bluff de Rajkumar me semble vraiment excessif. 


De son côté, Chidwick a une dernière décision difficile à prendre, même s'il son bluff-catcher est de bonne qualité. Il ne bloque pas les bluffs de l'adversaire, il ne bloque pas de K-x ou de 8-x, ni les piques... Honnêtement, même s'il peut sembler compliqué, c'est un call plutôt évident ! Ce qui peut faire pencher la balance vers le call, c'est le moment du tournoi, le fait que la bulle soit terminée... Si on était à la bulle, le call serait évidemment plus difficile, car il n'y a plus de notion d'ICM. Si c'est la table finale, le call me semble assez standard pour un tournoi Highroller. Le flop et le turn se jouent tout seuls : ce n'est qu'à la rivière que surviennent les décisions les plus difficiles. De plus, si Chidwick estime que Rajkumar est un adversaire agressif, il peut considérer qu'avec son avantage de jetons il pourra se montrer trop agressif, et donc rendre le call plus évident. D'ailleurs, je pense que Rajkumar a beaucoup de bluffs potentiels sur la river, comme tous les combos de 10-x (s'il ouvre large au bouton, il peut en posséder pas mal). Il peut aussi avoir beaucoup de K-x, incluant tous les combos dépareillés (K-2, K-3, K-4, etc), et s'il bluffe avec As-8, ici, cela montre qu'il en fait trop, et qu'il bluffe beaucoup. Pour toutes ces raisons, je pense que c'est un bon call. Peut-être difficile à ce moment du tournoi en question, mais d'un point de vue théorique, c'est un call assez clair.

LE VERDICT D'ADRIÁN MATEOS

Stephen Chidwick : 9/10


Théoriquement, Chidwick joue la main parfaitement. Et pourtant, c'est compliqué car il s'agit d'un tournoi très cher, c'est la table finale, et il y a de gros écarts sur l'échelle des gains. Mais Chidwick joue bien, et montre qu'il s'est préparé en étudiant la Game Theory Optimal avec des solveurs. Il est pleinement conscient du style de mains avec lesquelles il peut bluff-catch, et ce JCarreau5Carreau est l'une d'entre elles.

Vivek Rajkumar : 4/10


Avec son gros tapis, Rajkumar a essayé de mettre la pression sur son adversaire. Mais c'est un mauvais bluff d'un point de vue théorique, sauf s'il pense que c'est un spot dans lequel ses opposants vont se coucher trop souvent, notamment Chidwick. Dans ce cas, ce peut être une bonne idée. Personnellement, face à un excellent joueur comme Stephen, habitué à jouer des Highrollers, je ne le ferais pas. Peut-être que contre un joueur scared money ça pourrait marcher... mais là ce n'est pas le cas.

Coeur TrèfleCarreauPique


Si cette main n’impactera pas le gros tapis de l’Indien, elle lui mettra visiblement un coup derrière la tête : celui qui était favori pour la victoire se contentera au final de la cinquième place, pour un gain de 3 000 000 £ tout de même - son record sur le circuit live. À l'opposé, Stephen Chidwick profitera de ce double-up pour quitter la zone short-stack et se repositionner dans la course au titre. Il terminera ce Triton Million au pied du podium pour un gain de 4 410 000 £, une somme qui reste à ce jour le plus gros cash de celui qui occupe la sixième place au classement All Time Money List. Ce qu’il ne faut pas faire pour encaisser des millions…

Et vous, auriez-vous payé sur la river ? Réagissez sur nos réseaux !

Tous nos Check-ups

Les pages à suivre

t in f wtv wtv wtv

Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
m.arnou
Reporter Winamax
Reporter Winamax


Inscrit le: 17 Déc 2019
Messages: 328

MessagePosté le: 10/09/2021 14:44   Sujet du message: Répondre en citant Signaler un Abus

[ITW] Sonny Franco : 'Le Super Highroller ? Je l’ai découvert la veille !'

Tout frais lauréat du tournoi le plus onéreux des Wina Series, Haaland-BVB se confie sur sa victoire, sa future aventure vegassienne (déjà compliquée) et un blues post-WPT pas simple à digérer.


Au fil des années, on a fini par s'y faire : avec Sonny Franco, il faut s’attendre à tout. Même à le voir gagner plus de 180 000 € sur le tournoi le plus cher des Winamax Series d'automne - pseudo : Haaland-BVB - alors qu’il n’avait pas cliqué en ligne depuis des mois. Deux jours après ce retour triomphal, l’occasion était belle de discuter de cette perf' majuscule avec le jeune papa, en stand-by au sein de son fief marrakchi en attendant des WSOP bien chargés à Las Vegas. Sans oublier de revenir « à froid » sur son rendez-vous manqué en finale du WPT Seminole il y a quelques mois.

Salut Sonny, et bravo pour cette victoire sur le Super Highroller des Series. Toi qui ne joues plus trop sur le Net, qu'est-ce qui t'as poussé à sortir du bois pour ce tournoi ?

Cela fait des mois et des mois que je ne grind plus sur Internet, j’ai simplement joué une semaine il y a quatre mois, je n'ai dû faire qu'une quarantaine de tournois sur Winamax cette année. Je n’ai découvert que la veille qu’il y avait ce tournoi à 2 000 € ! Du coup, je l’ai lancé le lendemain, avec un Championship à côté... Je ne connaissais quasiment aucun joueur aux tables, à part quelques pseudos de l’époque, comme Louis Linard ["paslui", ex "labrik", NDLR], ou celui d'Erwann Pécheux avec qui j'avais déjà joué une finale. Alors je ne me suis pas pris la tête, je n’ai « sharkscopé » personne, y compris en finale. J’ai joué à moitié à l’aveuglette... 

Et donc finalement, tout s'est bien goupillé...

Le Day 1 s’est plutôt bien déroulé, j’ai terminé avec 100 000 jetons aux blindes 400/800. Pareil pour le Day 2 : j'ai oscillé pas mal de temps entre 20 et 30 blindes et j'ai bien fini la journée, grâce notamment à un double up contre Louis, avec top paire contre flush draw. Un pot important, 50 blindes. Puis j’ai gagné des petits coups, et j’ai repris le Day 3 avec 70 blindes. Mais là j'ai mal commencé, puisqu'il ne me restait que 25 blindes au bout d'un quart d'heure, et j'étais donc shortstack. Enfin, façon de parler : j’étais en dernière position, mais j'avais 30 ou 40 blindes grâce à la structure vraiment folle de ce tournoi. Je suis arrivé 6e sur 7 en TF, puis 5/5, 4/4, 3/3, ect... J’étais tout le temps dernier en stack, donc c’était plus facile, je pouvais prendre des risques, je n’avais pas de pression. Le heads-up a été assez rapide : mon adversaire [imsixthsense] a tenté deux gros bluffs, et les deux fois j’avais deux paires. Ça s’est joué sur ça !


Il y a quelques mois, tu as aussi réussi une sacrée perf sur le sol américain, lors du plus gros tournoi World Poker Tour de l'histoire : 4e pour le plus gros gain de ta carrière, même si tu aurais pu prétendre à mieux vu que tu avais démarré la finale au poste de chipleader. As-tu digéré ?

C’était vraiment le pire moment de poker de ma vie, sur le moment et pendant les jours qui ont suivi, alors que paradoxalement ça a été ma meilleure perf' ever. Je n’ai pas été content du déroulement de la TF et d’un coup en particulier où j’ai fait de la m... Ça a été très dur mentalement. Vraiment le jour suivant, j’étais dépité, je pleurais. J’étais déçu après mon élimination car j’avais déjà un gain d’assuré [il y a eu un break de trois semaines entre les demi-finales et la finale] et la TF n'était pas dans la continuité du tournoi. Là, je m'attendais à mieux. Mais maintenant c’est oublié, j’ai pris 400 000 $ sur un tournoi de poker [438 500 $ précisément], alors je relativise. 

Ce gain te pousse-t-il à revoir tes ambitions à la hausse, en tentant des shots plus réguliers sur des tournois plus chers ?

Je n’ai pas changé de mentalité : je ne joue que les tournois où je pense que j’ai un avantage, qui sont beaux à jouer, ces Main Events où j’ai réussi mes meilleures perfs. Je pense que s’il y avait un tournoi à 1 000 € mais où seulement des pros joueraient, je n’irai même pas le faire ! Ne pas jouer des trop gros buy-ins me permet aussi de faire quelques petits investissements dans la vie, j’ai des projets en cours au Maroc et en France. Avec deux amis associés, on construit notamment des villas sur Marrakech. Ça fait un peu de trésorerie !

Les WSOP approchent… Qu’as-tu prévu pour les Championnats du monde ?


Il y a quelques jours, je suis retourné au Maroc pour régler quelques affaires, et aussi pour commencer ma quarantaine avant d’aller à Las Vegas [les ressortissants européens doivent rester au moins deux semaines dans un pays hors de l'espace Schengen pour pouvoir entrer aux États-Unis]. Du coup, j'ai prévu de partir à Vegas le 28 ou le 29 septembre juste avant le début des tournois, en partant de Casablanca. J’ai loué une villa avec Arthur Conan et Jeremy Saderne. Mathieu Papineau nous rejoindra peut-être. Ensuite ma femme et mon fils arrivent, j’ai prévu 15 jours avec eux au Palms Place, et après je repars en villa ou en hôtel avec des potes. J’ai prévu de jouer tous les tournois WSOP entre 500 et 5 000 $, ainsi que les plus beaux 10 000 $. Je reste jusqu'au dernier jour du festival. Après, on est dans le flou : les WSOP, c’est déjà pas si mal, par la suite je jouerai ce qu’il y aura !

Pas trop galère de s’organiser pour rejoindre Vegas en ces temps de pandémie ?

Si, c’est très compliqué, surtout pour moi avec ma femme et mon fils qui sont censés me rejoindre 15 jours. Cette année, je voulais me focaliser sur le poker, je ne voulais pas qu'ils soient avec moi durant toute la durée des WSOP. Ils me rejoindront deux semaines au milieu. Du coup, j’ai dû partir en vacances à Marrakech pour faire ma quarantaine. J'y suis depuis le 4 septembre. Je reste jusqu’au 29, mais ma famille ne peut pas rentrer en France à cette date car ils doivent venir à Vegas quinze jours après ! Ils vont donc rester 15 jours au Maroc sans moi... Tous les billets d’avion que j’avais réservé depuis la France ont été annulés, pareil pour ceux de ma femme et mon fils. Je n'ai même pas encore repris de billet pour Vegas, on ne sait jamais si les directives changent… Si je ne peux pas y aller, j’irai jouer l'APO 2500 à Paris. 

Toi qui connais tous les meilleurs joueurs français, penses-tu qu’on verra quand même une belle délégation bleue à Sin City ?

Je pense que 95% des pros feront tout de même le déplacement ! En revanche, c’est plus compliqué pour les semi-pros et les joueurs amateurs qui ont un boulot à côté : ils viennent de 10 à 20 jours par an à Vegas, et ne peuvent pas se permettre de faire deux semaines de quarantaine dans un autre pays avant. Moi, je n’ai pas d’obligations, donc je suis en vacs à Marrakech en attendant Vegas, la vie est belle et tout se passe bien.


Ça ne te manque pas trop le poker live à 'Kech ?

Si, et justement je réside actuellement au Palace Es Saadi, qui abrite la salle où se déroulent habituellement les tournois… Ça donne envie de jouer ! Mais le casino est fermé depuis un an et demi, et j’ai parlé avec le propriétaire des lieux Jean-Alexandre Bauchet : il m’a dit qu’il n’avait aucune visibilité pour une réouverture. Tout ce qu’on sait, c’est qu’il y a des élections législatives en cours au Maroc : d’ici un mois, un nouveau gouvernement sera formé, et il pense qu’à partir de là la situation pourrait se décanter.

Tu voulais terminer avec une petite dédicace...

Avant de partir au Maroc, j’ai passé des vacances en France avec des amis d’enfance, et ça m’a fait un bien fou. On déconnait en disant que cette victoire sur les Series avait été possible grâce à la « Suite 27 01 »... C’est la petite joke de fin !

Comprenne qui pourra. Merci Sonny, et bonne chance pour les WSOP !

Joue-là comme Sonny sur les Winamax Series

Crédit photo Sonny en maillot rouge : WPT

Les pages à suivre

t in f wtv wtv wtv

Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
m.arnou
Reporter Winamax
Reporter Winamax


Inscrit le: 17 Déc 2019
Messages: 328

MessagePosté le: 07/09/2021 14:31   Sujet du message: Répondre en citant Signaler un Abus

Super Freeroll 100 000 € : BIJOU56 brille de mille feux

Le champion a tiré plus vite que son ombre et remporte un trésor de 14 466 € après avoir dominé le plus généreux des tournois gratuits. Un beau western à revivre en replay.

De 0 à 14 466 € : tel est le ratio buy-in/gain on ne peut plus bénéfique enregistré par BIJOU56 dans le Super Freeroll 100 000 €. Un tournoi décidément exceptionnel qui a distribué pas moins de onze gains à quatre ou cinq chiffres alors qu'il est accessible gratuitement ! Bref, de quoi attirer plus de 31 000 cow-boys(girls) dans notre far-west sur les 10 Day 1 au programme depuis le début de l'été, et permettant à 2 221 d'entre eux (tous ITM) de revenir jouer la gagne pour le Day 2 dimanche 5 septembre. Et après avoir fait feu de tout bois durant près de 5 heures de jeu, c'est donc BIJOU56 qui est reparti avec la plus grosse part du trésor.

Pour cela, notre as de la gâchette a dû éviter les balles : shortstack avec le sixième tapis et 11 blindes au départ de la finale, tombé à 9 blindes au bout de 13 mains, il n'est jamais tombé à court de munitions et finit par viser juste sur la main suivante contre rDjebb, le chipleader incontesté du début de TF. Puis aux mains 29 et 30, il s'offre deux scalps consécutifs (Ced gi, 6e, et Bar2FaiRr, 5e) avant d'achever à bout portant l'ex-taulier rDjebb (4e) sur la main 59. Le fan du FC Nantes laisse Wsh_Chakal49 se charger du cas Pnlopsolette (3e) pour entamer le duel final avec 54 big blinds contre 29 chez son adversaire. Et après s'être regardés dans le blanc des yeux pendant près de 30 mains, c'est donc BIJOU56 qui va dégainer le premier, esquivant le dernier tir un peu désespéré de son acolyte sur la main 97. Après avoir tenté sa chance à plusieurs reprises avant de se qualifier pour le Day 2, le vainqueur sort du bureau du shérif avec une récompense de 14 466 €, explosant son plus gros score sur Wina qui datait de 2016 sur un Popcorn. De quoi offrir quelques tournées au saloon et quelques belles breloques à Madame...

Super Freeroll 100 000 €
31 101 inscriptions (re-entries inclus) - Prizepool : 100 000 €


Classement complet du Super Freeroll

Bravo aux finalistes et à tous les participants. À l'année prochaine pour une nouvelle édition !

Les pages à suivre

t in f wtv wtv wtv

Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
m.arnou
Reporter Winamax
Reporter Winamax


Inscrit le: 17 Déc 2019
Messages: 328

MessagePosté le: 07/09/2021 12:53   Sujet du message: Répondre en citant Signaler un Abus

Expresso 1 Million : GANDAGAJO, premier de la classe

800 000 € gagnés dès la rentrée : on en connait un qui a déjà réussi son premier trimestre.

Quand on dissèque les statistiques de GANDAGAJO en Expresso, on sait que l'on a affaire à l'un des top regs du format : il a déjà joué des dizaines de milliers de nos célèbres Sit&Go à jackpot, principalement des tables 50 €. Mais surtout, on sait que l'on est en face d'un joueur en pleine réussite cette année : en 2021, notre spécialiste a déjà remporté pas moins de quatre jackpots à 40 000 € sur son buy-in de prédilection. La dernière fois, c'était il y a un tout juste un mois. Oui, ça fait tout de même 160 000 € de gains en deux quadrimestres... Et au poker, quand on crush à ce point une limite, on a souvent tendance à vouloir se tester au niveau supérieur. C'est peut-être ce que s'est dit GANDAGAJO : c'est la rentrée, une nouvelle saison de poker commence, alors pourquoi ne pas tenter sa chance sur les tables à 100 € ?

Quoi qu'il en soit, GANDAGAJO a bien fait de déroger à ses habitudes ce lundi soir : à 23h46 très exactement, il s'est ainsi retrouvé assis à une table Expresso 1 Million. Et peu après, c'est bien lui qui repartait avec le jackpot de 800 000 € réservé au vainqueur. Pouvait-il en être autrement pour ce fan autoproclamé de notre pro Borja Gross (visez donc son avatar dans le replay ci-dessous), l'un des meilleurs joueurs du format et lui aussi vainqueur d'un Expresso 1 Million l'an passé ? Et dire que GANDA semble tout juste revenir de vacances, puisqu'il n'était plus apparu sur nos tables depuis le 23 août...


 
Alors quand sa table d'Expresso s'est soudainement teintée d'or, on imagine que notre vainqueur a tout de même ressenti la petite boule au ventre. Vous savez, celle qui vous prend au moment de faire vos premiers pas dans votre nouvelle classe... D'ailleurs, il reste timide en début de partie, pas aidé il est vrai par les cartes reçues, excepté cette paire de 8 sur la première main. Alors shortstack, on peut imaginer son niveau de stress au moment où Yoda4449 paye à tapis couvert le shove du chipleader AbelR sur la sixième main... un coup qui laisse ce dernier avec 2,88 BB après l'augmentation des blindes. GANDA n'est pas beaucoup mieux loti avec 4 BB... mais parviendra à gagner les cinq mains suivantes pour se maintenir dans la course.

C'est à la huitième main qu'à lieu le premier tournant de sa partie : GANDAGAJO demande le tapis d'AbelR, qui call avec de petits suited connectors. Mais c'est bien GANDAGAJO qui trouve une rivière définitive avec son K[img=img_diamont]7[img=img_diamont] et élimine son adversaire, un cancre pas malheureux puisqu'il se console avec 80 000 €. Le second coup décisif se déroule à la 13e main, quand GANDA décide de payer le tapis adverse avec une main dominée au showdown... mais qui gagne à la fin. Trois mains plus tard, le presque champion annonce all-in avec 8-7, et est payé par J-10 chez Yoda. Une rivière magique lui permet finalement de conclure la partie la plus importante de sa vie avec 800 000 € en plus sur sa bankroll, son adversaire se délectant lui de 120 000 €. L'angoisse aura finalement duré 3 minutes et 55 secondes exactement : on a connu des rentrées plus difficiles...

Expresso 100 € ou 250 € - Les jackpots à 1 million d'euros
800 000 € pour le vainqueur

Cela fait quelques mois que l'on attend la grande première, mais l'algo Winamax a visiblement décidé de nous faire patienter : le premier Expresso 2 Million, qui peut tomber à tout moment sur les Expresso à 500 € l'entrée, se fait toujours désirer. Mais on a tout de même de quoi rêver cette année, puisque quatre Expresso 1 Million ont déjà poppé sur nos tables, portant leur total à 21 depuis leur apparition en 2015. Alors tentez votre chance : en plus, vous pouvez actuellement gagner presto des tickets pour les Winamax Series en bonus.

Historique

Octobre 2015 : lele7669
Décembre 2016 : mojnmojn
Janvier 2017 : Numero23
Septembre 2017 : KillAllPanda
Mai 2018 : ggwpsirbai
Janvier 2019 : Armando13700
Septembre 2019 : Mes amis (Expresso Nitro)
Octobre 2019 : Mr NeverTilt
Novembre 2019 : S0Rigged
Novembre 2019 : Knuckl3s
Mars 2020 : Tite-bouille (Expresso Nitro)
Mars 2020 : Timotyy (Expresso Nitro)
Avril 2020 : kelly59242 (Expresso Nitro)
Avril 2020 : Tite-bouille (Expresso Nitro)
Juin 2020 : GayFrenchGuy (Expresso Nitro)
Juillet 2020 : Lux Aeterna
Août 2020 : BTCto1M (Expresso Nitro)
Mars 2021 : DarkoBeast (Expresso Nitro)
Avril 2021 : poas771 (Expresso Nitro)
Juin 2021 : Ax77pat (Expresso Nitro)
Septembre 2021 : GANDAGAJO (Expresso Nitro)

Les pages à suivre

t in f wtv wtv wtv

Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Flegmatic_
Reporter Winamax
Reporter Winamax


Inscrit le: 15 Avr 2015
Messages: 1509

MessagePosté le: 30/08/2021 15:17   Sujet du message: Répondre en citant Signaler un Abus

SnapCola remporte la 3 Milliardième Main

C'est à 23h59 vendredi soir le compteur s'est arrêté sur la 3 Milliardième Main de cash game de l'histoire de Winamax, permettant à SnapCola de décrocher un jackpot de 150 000 blindes ! Le replay dans cet article.

Vous étiez peut-être sur nos tables de cash game vendredi soir, de plus en plus excités et impatients à mesure que le compteur de mains de cash game sur votre application accélérait à l'approche de la fatidique 3 Milliardième Main. Mais voilà, il ne fallait qu'une seule table élue, qu'un seul joueur béni des Dieux du poker pour s'offrir LE jackpot ultime. Cette 3 Milliardième Main de cash game de l'histoire de Winamax, elle n'a pas déçu.

Tombée le vendredi 27 août, à 23h59 très exactement, aux limites 0,02 €/0,05 €, elle a distribué un total de 16 493,90 € à ses cinq protagonistes, dont exactement 7 500 € au seul SnapCola. Oui, 150 000 blindes tout pile, rien que ça ! Et les autres joueurs ne sont pas en reste, avec entre 519 € pour RORSCHARSH et près de 3 000 € pour Comemylamb... qui a pourtant abandonné préflop et n'a même pas pris part à la fête. S'il avait ne serait-ce que cliqué sur le bouton "all-in", il aurait pu prétendre à un gain cinq fois supérieur ! Autant dire qu'il aurait fallu envoyé la couscoussière même avec la pire des poubelles, d'autant que, comme vous allez pouvoir le voir, ce n'est pas exactement la meilleure des mains de départ qui a fini par triompher sur ce coup.

Est-ce l'appât du Jackpot qui a poussé SnapCola à venir faire un tour en cash game ? Car à jeter un œil sur son profil, notre champion semble avant tout être un passionné de Double or Nothing 5 €, avec également de belles incursions en MTT, comme le prouvent ses victoires décrochées sur le Monster Stack 5 €, le Big Bang et le Pistolero entre mai et juillet. Un touche-à-tout en somme, qui ne risque pas d'oublier cet été 2021 de sitôt !

137 352 € distribués en 11 jours

20 jours avaient été nécessaires à cheval sur novembre et décembre 2018 pour atteindre la 2 Milliardième Main. Cette fois-ci, presque moitié moins de temps aura suffi pour faire tomber les 101 Jackpots au programme, tout en vous distribuant toujours plus de piécettes : 137 352 € contre 104 127 € il y a trois ans et demi. Et du Hold'em à cinq par table au Pot-Limit Omaha heads-up en passant par le Short Track ou encore le FLOOP, tout le monde a été gâté !

À l'arrivée, si quatre des cinq petits veinards de la 3 Milliardième s'invitent également dans le Top 5 des plus gros vainqueurs sur une main, un joueur a réussi à s'intercaler grâce à ce que l'on imagine être de nombreuses heures de grind : BonjourSex et son chèque à 6 156 €, dont vous avait notamment parlé Rootsah dans son bilan à mi-parcours.

Milliardième Main en mars 2014 ; 2 Milliardième Main en décembre 2018 ; 3 Milliardième Main en août 2021. La course à la 4 Milliardième est donc désormais lancée. Parce que tout va toujours plus vite dans notre monde, on se donne rendez-vous dans deux ans, disons à l'automne ? D'ici là, bonne chance à tous !

3 Milliardième Main : tous les les replays et les gains des Jackpots

Les pages à suivre

t in f wtv wtv wtv

Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Surveiller les réponses de ce sujet 1, 2, 3 ... 360, 361, 362  Suivante
Aller à la page :
Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Index des Forums -> Les News du Poker

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum
visit counter