Se connecter
S'inscrire





Le fil des News
Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Index des Forums -> Les News du Poker
Surveiller les réponses de ce sujet Précédente  1, 2, 3 ... 349, 350, 351, 352, 353  Suivante
Aller à la page :
Auteur Message
m.arnou
Reporter Winamax
Reporter Winamax


Inscrit le: 17 Déc 2019
Messages: 167

MessagePosté le: 28/08/2020 13:53   Sujet du message: Répondre en citant Signaler un Abus

Votre week-end sur Winamax

Une trottinette de compète, un bonus dans les starting-blocks, et une route dégagée pour les Wina Series : on met les gaz ce week-end !

Marre des transports en commun, des embouteillages et de la pollution (entre autres) ? Pour le vainqueur du Sunday Surprise de ce dimanche (20h30), tout cela ne sera bientôt plus qu'un mauvais souvenir, puisqu'il gagnera, en plus de sa part du prizepool de 80 000 € garantis, de quoi devenir le prince de la ville : une trottinette dernier cri ! Un véritable bolide pouvant également être utilisé pour une pratique plus sportive, avec une vitesse de pointe montant jusqu'à 80km/h. Et ne vous inquiétez pas, on a tout prévu pour votre sécurité et celle de votre nouvelle meilleure amie : un casque, une poignée de transport (oui, l'engin est pliable), un antivol, un masque anti-pollution pour arpenter sereinement les rues de votre belle cité, sans oublier un démarrage à reconnaissance digitale et d'autres technologies avant-gardistes ! Finalement, c'est sympa d'aller au bureau...

Commencez donc à gonfler vos pneus et lustrer votre carosserie : les Winamax Series, c'est déjà demain ! Mais avant de vous présenter sur la ligne de départ le 6 septembre, il vous faudra remplir le réservoir de votre machine pour ce qui s'annonce être une véritable course d'endurance (196 tournois). Pour vous motiver à faire le plein, on a décidé de faire un geste : effectuez un dépôt sur votre compte Winamax, entrez le bode WSERIES28, et bénéficiez ainsi d'un bonus poker à hauteur de 50% de votre dépôt, dans la limite de 100 € de bonus. Selon le montant de votre dépôt, vous recevrez également des pass pour des freerolls dotés de 50 000 € en tickets Wina Series ! Oui, il est temps de faire un petit passage à la pompe.

Une fois que votre bankroll vous permettra de sortir des stands, pensez qu'il existe quelques raccourcis pour ne pas consommer trop de carburant lors des premiers tours de piste : les tournois Road To Series. Ainsi, ce samedi, trois tournois réguliers se transforment pour vous permettre de gagner votre ticket pour les épreuves phares des Winamax Series : le Road to Mass Start (ex-La Fièvre) à 20h, le Road to 3 Million (ex-After Work) à 20h15 (offrant 40 tickets à 125 € pour le 3 Million Event KO) et le Road to Mass Start Championship (ex-Top 50) à 21h30. Dimanche, c'est le Sunday Surprise et le Road to 3 Million 100k (ex-Prime Time) qui offriront pas moins de 334 tickets pour le 3 Million Event ! Sans oublier les Expresso Winamax Series, grâce auxquels il est possible de se qualifier pour les plus beaux tournois du festival à partir de 0,50 € ! De quoi démarrer en douceur...

Attention, dernière démarque ! Il ne vous reste plus que quatre jours pour profiter de nos soldes sur les statuts VIP, qui s'achèvent lundi 31 août. Alors si vous n'êtes pas encore certain de conserver votre statut VIP mensuel, mettez les bouchées doubles : rappelons qu'il suffit d’accumuler 50% des miles requis ce mois-ci. Allez, un dernier coup de collier !

Alors que le sport revient en force sur Winamax TV, l'équipe du Stream Gang continue de bosser dur pour vous offrir le meilleur du streaming poker : dimanche à 21h, c'est Juaniitoooo qui enfile le bleu de chauffe pour une session MTT en direct sur les plus beaux tournois de notre grille. Du poker de haut niveau en prévision !

À force de chercher un sens à sa vie, et avec l'aide de Nietzsche et Frankl, Leo Margets a trouvé pourquoi elle se levait le matin, ou plutôt "pour quoi" : c'est ce qu'elle vous explique dans son dernier blog intitulé "En quête de sens". Une bonne occasion de faire le point sur vos propres motivations...

Et si on se faisait un petit Main Event avant le marathon des Winamax Series ? Une nouvelle édition de l'un des tournois majeurs de notre grille (buy-in 125 €, 100 000 € garantis) débute en effet dimanche à 16h, avec le premier des quatre Days 1 au programme jusqu'à mardi. Cela vous laisse quelques occasions de vous qualifier pour le Day 2 (mardi à 19h), et ainsi d'imiter le dernier vainqueur BecdePivert, qui a encaissé plus de 30 000 € cette semaine. De quoi financer à l'aise les Wina Series... On dit ça, on dit rien.

Apprendre à perfer

Après la victoire de Pierre Calamusa sur le Battle Royale en direct dans le Winamax Stream Gang la semaine passée, c'est Guillaume Diaz qui s'est essayé à l'exercice jeudi. Une session moins prolifique certes, mais tout aussi instructive... Si cela ne suffit pas à satisfaire votre soif d'apprendre et de progresser, Adrien Delmas se charge de vous désaltérer, avec deux nouveaux épisodes de sa série de vidéos en MTT mid-stakes. Et si après tout cela vous avez besoin de décompresser, la "centième" du Top 5 des mains de la semaine devrait vous détendre, surtout si vous aimez les quintes flushes...

  On vous souhaite tout le bonheur du monde aux tables de Winamax ce week-end !

Tous les tournois Winamax

Les pages à suivre :

t @Winamax


in @Winamax


f Winamax


wtv Winamax TV


wtv Wam-Poker

Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
m.arnou
Reporter Winamax
Reporter Winamax


Inscrit le: 17 Déc 2019
Messages: 167

MessagePosté le: 31/08/2020 13:16   Sujet du message: Répondre en citant Signaler un Abus

MTT : les résultats du 30 août

Un Super Freeroll du feu de Dieu, un coaching gagnant dans le Sunday Surprise, des tickets à foison pour les Series... Résumé d'un dimanche prophétique sur Winamax, avec un replay en prime.

BrunoLage, en fin tacticien


Ce n'est pas nouveau, les footeux aiment le poker, et certains n'hésitent pas à s'y reconvertir une fois leur carrière terminée. BrunoLage, lui, vient à peine de commencer la sienne en tant qu'entraîneur. Et on se demande si après avoir quitté le banc du Benfica Lisbonne il y a deux mois, lui aussi n'aurait pas trouvé refuge dans le monde des cartes... En tout cas, celui qui porte son nom sur nos tables a de toute évidence fait les bons choix tactiques ce week-end : après avoir dominé un field de plus de 11 000 entrées, il remporte un Sunday Surprise Road to 3 Million 100K dont la dotation a atteint près de 100 000 €, incluant des dizaines de tickets pour le 3 Million Event KO des Wina Series. Une perf' s'inscrivant dans la continuité d'une saison réussie, lui qui a déjà gravé son nom au palmarès du Kill The Fish et d'un Monster Stack à 10 € cette année, sans parler d'un podium sur La Fièvre pour plus de 5 000 €. En plus du gain de 6 476 € de la première place (dont 2 342 € de bounties), BrunoLage a aussi gagné de quoi s'occuper en attendant de retrouver un club : une trottinette niveau Ligue des Champions, dotée de tous les accessoires dernier cri et pouvant atteindre la vitesse de 80 km/h ! De quoi faire sensation au milieu des voitures de luxe de ses joueurs lorsqu'il faudra se garer au parking de son futur centre d'entraînement... En tout cas, on te le souhaite, Bruno.

SUNDAY SURPRISE ROAD TO 3 MILLION 100K 10 € - 11 098 inscriptions - Prizepool 99 882 €
Vainqueur : BrunoLage - 4 134 € + 2 342 €

Tout feu tout flamme


Ça y est, le grand freeroll de l'été sur Winamax a rendu son verdict. Durant deux mois et demi, des milliers de joueurs ont ainsi franchi les différentes étapes de qualification, portant le nombre final d'inscriptions à 38 013 entrées pour ce tournoi gratuit garantissant pas moins de 100 000 €, une dotation digne des plus groses épreuves payantes de notre grille de MTT réguliers. Un grand feu de joie dont se sont extraits 2 545 survivants pour le Day 2 joué ce dimanche, tous ITM pour un gain minimum de 10 €. Mais aucun d'entre eux n'a pu arrêter celui qui était littéralement en feu hier : le vainqueur MaxFire95 gagne ainsi pas moins de 11 265 €, de loin le plus gros gain en tournois de ce grand spécialiste des Expresso 10 € (sur lesquels il a déjà touché 1 200 €, soit un jackpot x120...). Belle perf' également pour son dauphin ArtisanBrico, déjà monté sur le podium dans la Fièvre, le Clash et le Rally cette année, et qui manque une nouvelle fois le titre d'un tour de vis, avec une seconde place bonne pour 8 084 €, tandis que Titicriminou, runner-up d'un Monster Stack 5 € il y a une semaine, repart avec son premier gain à 5 chiffres (5 850 €). On se donne rendez-vous l'été prochain pour une nouvelle édition du Super Freeroll !

SUPER FREEROLL 100 000 € - 38 013 inscriptions (re-entries inclus) - Prizepool 100 000 €
Vainqueur : MaxFire95 - 11 265 €

La fête à Séville

Si on oublie tout sous le soleil de Mexico, on peut aussi devenir fou sous les rayons andalous : en effet, TitoSevilla7 encaisse pas moins de 12 953 € pour sa victoire dans le Highroller ce dimanche, de quoi faire la fiesta en ce dernier jour du mois d'août ! Et pour briller de mille feux, celui qui a déjà illuminé le Top 50, l'XTREM et un Monster Stack 50 € cette année a une nouvelle fois été resplendissant pour éteindre ses adversaires dans une finale infestée de sharks, comme le prouve le casting à 4 joueurs restants : car après l'élimination de VacusBenies6 (7e pour 1 504 €) et après avoir noyé les As de A.Khangaf (5e pour 3 279 €), le maréchal du tournoi devait encore composer avec des joueurs du calibre de Grand Squale et La-Dinguerie (chipleader durant la quasi-totalité de la TF), top regs parmi les tops regs de Winamax.

Après une passe d'armes acharnée, c'est pourtant ce dernier qui capitulait en premier (4e pour 4 766 €), suivi par un autre fou furieux, Ribould1gue (3e pour 6 440 €), qui se faisait à son tour craquer les As par Grand Squale suite à un coup rocambolesque (voir main 58). Et à l'issue d'un heads-up qui avait démarré avec des tapis équilibrés, c'est finalement un coinflip qui décidait du sort de ce tournoi, permettant à TitoSevilla7 de remporter son plus gros gain sur Winamax. Quant à Grand Squale, habitué des célébrations (double vainqueur du Grand Tournament et déjà titré dans ce Highroller en mars pour un gain de 16 000 €), il encaisse un nouveau chèque à 5 chiffres (10 915 €), de quoi bien profiter de la fin de l'été.

HIGHROLLER 250 € - 238 inscriptions - Prizepool 55 216 €
Vainqueur : TitoSevilla7 - 12 953 €

Par0knator dézingue tout sur son passage

"Je reviendrai"... C'était écrit : après une victoire dans le Main Event en 2018 et un podium sur le Road To 3 Million 100K en mars, on se doutait que Par0knator repasserait rendre une petite visite à ses chers ennemis aux tables de Winamax. Et ce dimanche, il a arrosé à tout va pour remporter le Battle Royale, en témoignent les 9 068 € de bounties (!) accumulés durant le tournoi, assortis d'un gain de 5 863 €. Énorme favori au départ de la TF avec une réserve de munitions près de 4 fois supérieure à celle de son plus proche adversaire au chipcount, Par0knator a finalement terminé sa mission sans coup férir, malgré un heads up très accroché long de 66 mains, et ce même si son dernier challenger JUKNAVOZNIY (runner-up pour 7 792 €) a bien cru pouvoir détruire le cyborg de cette finale... Hasta la vista, baby.        

BATTLE ROYALE 200 € - 401 inscriptions - Prizepool 73 484 €
Vainqueur : Par0knator - 5 863 € + 9 068 €

Solide comme le fer, IronLikeLion a montré au monde animal qui était le roi de la jungle sur l'XTASE. Déjà auteur de trois podiums probants sur le Gladiator et l'XTREM (ses meilleurs résultats à ce jour) et vainqueur d'un Monster Stack 50 €, du Flipper et du Tea Time entre décembre et mai dernier, il a sorti les crocs pour s'offrir son plus beau trophée sur nos tables. Aux 2 612 € à la gagne, il a même ajouté un joli festin de 2 815 € de bounties. Groooaaaarrr !! Environ une trentaine de minutes avant ce sacre, AzizLaGuerre remportait la bataille de l'XTREM, aux dépens notamment du régulier RondinDu19 (3e, 2 896 €), pour quitter le front plus riche de 5 796 €.

XTASE 100 € - 365 inscriptions - Prizepool 32 850 €
Vainqueur : IronLikeLion - 2 612 € + 2 815 €

XTREM 100 € - 282 inscriptions - Prizepool 25 380 €
Vainqueur : AzizLaGuerre - 5 796 €

Qui veut des tickets ?

Elles sont là, au bout de la route ; on pourrait presque les toucher. Elles, ce sont bien sûr les Winamax Series de rentrée, dont le coup d'envoi sera donné ce dimanche 6 septembre. Vous l'avez donc compris : ce Prime Time dominical en version Road to 3 Million était donc le dernier avant le lancement du grand festival, et comme d'habitude, il n'a eu aucun mal à dépasser sa dotation garantie de 100 000 € (comprenant 240 tickets pour le 3 Million Event). Cette grande dernière, elle a souri à un habitué des MTT à 50 € et plus, qui a signé de peu son plus gros gain chez nous : J1ckb1u3R. Runner-up d'un Prime Time 100K en avril 2019, il n'a cette fois pas trébuché sur la dernière marche, engrangeant un pactole total de 11 517 €, dont 4 727 € de primes. De quoi venir garnir une armoire à trophées où trônaient déjà plusieurs Prime Time, un Event Circus glané en 2017 ou encore un XTASE. Voilà un joueur qui sera à surveiller durant le festival.

ROAD TO 3 MILLION 100K 50 € - 3 127 inscriptions - Prizepool 140 715 €
Vainqueur : J1ckb1u3R - 6 790 € + 4 727 €

Vous aimez les quintes flush de derrière les fagots ? Alors vous allez être servis avec ce nouveau Top 5 toujours aussi surprenant !


Pour 50 balles, t'as tout ça

On peut en faire des choses avec un billet de 50 €, surtout sur Winamax. En plus du tournoi mentionné ci-dessus, et en attendant l'arrivée des Series qui va bousculer notre grille habituelle de tournois, au moins six choix étaient à votre disposition ce dimanche, à commencer par un Gladiator sanglant, qui a vu le triomphe dans l'arène de Korkmaz. Non content de rafler les 3 072 € de la première place, ce combattant hors pair est venu à bout pour finir du top reg JCJ2512 (2e, 3 071 € + 917 €), faisant monter son compteur de primes à 2 679 €.

Plus connu de nos services grâce à ses nombreux titres (Battle Royale Funday, WSeries, Circus, Top 50, XTREM...), Sh0rebreak a étendu son palmarès avec une victoire sur le Rush Hour bonne pour 4 620 €. Jolie perf' également de tnierk, qui est venu à bout de flushgordon9 (3e, 1 722 €) et Table_Rase (2e, 2 461 €) pour siffler le Magnum et le pactole de 3 497 €. N'oublions pas non plus l'un des Wameurs les plus réguliers des mid stakes, Le_Secateur, lauréat cette fois du Monster Stack 50 € pour 2 217 €. Petit clin d'œil  enfin à annabananaa, qui a réussi l'exploit de terminer troisième du Starter... sans décrocher la moindre prime pour accompagner ses 876 €. La victoire est revenue à flipflopcraC qui ne s'est pas gêné de son côté pour plus que doubler les 1 227 € à la gagne avec 1 309 € de bounties.

Champions sans se ruiner

Pas loin de 6 000 € à partir d'un simple ticket de 20 €, agrémenté d'un re-entry : fishdluxe aime les récompenses raffinées, et il en a eu pour son argent sur le Tea Time. Ce lundi, ce sera esturgeon au menu ! Parmi les autres résultats marquants, notons ceux de rikikaka84 et Abou - Babou sur La Fièvre et l'After Work, passés respectivement tout près des 10 000 et 5 000 €. Bouclons cet article avec DD.MICKAEL, passé deux fois par la case re-entry sur Le sud Vs le reste du monde, et dont la ténacité lui a permis d'engranger 639 €.

Bravo à tous pour vos résultats de ce dimanche, bonne chance dans cette dernière ligne droite pré-Winamax Series et à lundi prochain pour le maxi récap' d'une journée de lancement de folie !

Tous les tournois Winamax

Les pages à suivre :

t @Winamax


in @Winamax


f Winamax


wtv Winamax TV


wtv Wam-Poker

Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Flegmatic_
Reporter Winamax
Reporter Winamax


Inscrit le: 15 Avr 2015
Messages: 1415

MessagePosté le: 31/08/2020 13:20   Sujet du message: Répondre en citant Signaler un Abus

MTT : les résultats du 30 août

Un Super Freeroll qui marche du feu de Dieu, un coaching gagnant dans le Sunday Surprise, des tickets à foison pour les Series... Résumé d'un dimanche prophétique sur Winamax, avec un replay en prime.

BrunoLage, en fin tacticien



Ce n'est pas nouveau, les footeux aiment le poker, et certains n'hésitent pas à s'y reconvertir une fois leur carrière terminée. BrunoLage, lui, vient à peine de commencer la sienne en tant qu'entraîneur. Et on se demande si après avoir quitté le banc du Benfica Lisbonne il y a deux mois, lui aussi n'aurait pas trouvé refuge dans le monde des cartes... En tout cas, celui qui porte son nom sur nos tables a de toute évidence fait les bons choix tactiques ce week-end : après avoir dominé un field de plus de 11 000 entrées, il remporte un Sunday Suprise Road to 3 Million 100K dont la dotation a atteint près de 100 000 €, incluant des dizaines de tickets pour le 3 Million Event KO des Wina Series. Une perf' s'inscrivant dans la continuité d'une saison réussie, lui qui a déjà gravé son nom au palmarès du Kill The Fish et d'un Monster Stack à 10 € cette année, sans parler d'un podium sur La Fièvre pour plus de 5 000 €. En plus du gain de 6 376 € de la première place (dont 2 342 € de bounties), BrunoLage a aussi gagné de quoi s'occuper en attendant de retrouver un club : une trottinette niveau Ligue des Champions, dotée de tous les accessoires dernier cri et pouvant atteindre la vitesse de 80 km/h ! De quoi faire sensation au milieu des voitures de luxe de ses joueurs lorsqu'il faudra se garer au parking de son futur centre d'entraînement... En tout cas, on te le souhaite, Bruno.

SUNDAY SURPRISE ROAD TO 3 MILLION 100K 10 € - 11 098 inscriptions - Prizepool 99 882 €
Vainqueur : BrunoLage - 4 134 € + 2 342 €

Tout feu tout flamme



Ça y est, le grand tournoi freeroll de l'été sur Winamax a rendu son verdict. Durant tout l'été, des milliers de joueurs ont ainsi franchi les différentes étapes de qualifications portant le nombre final d'inscriptions à 38 013 entrées pour ce tournoi gratuit garantissant pas moins de 100 000 €, une dotation digne des plus gros tournois payants de notre grille de MTT réguliers. Un grand feu de joie dont se sont extraits 2 545 survivants pour le Day 2 joué ce dimanche, tous ITM pour un gain minimum de 10 €. Mais aucun d'entre eux n'a pu arrêter celui qui était littéralement en feu hier : le vainqueur MaxFire95 gagne ainsi pas moins de 11 265 €, de loin le plus gros gain en tournois de ce grand spécialiste des Expresso 10 € (sur lesquels il a déjà touché 1 200 €, soit un jackpot x120...). Belle perf' également pour son dauphin ArtisanBrico, déjà sur le podium sur la Fièvre, le Clash et le Rally cette année, et qui manque une nouvelle fois le titre d'un tour de vis, avec une seconde place bonne pour 8 084 €, tandis que Titicriminou, runner-up d'un Monster Stack 5 € il y a une semaine, repart avec son premier gain à 5 chiffres (5 850 €). On se donne rendez-vous l'été prochain pour une nouvelle édition du Super Freeroll !

SUPER FREEROLL 100 000 € - 38 013 inscriptions - Prizepool 100 000 €
Vainqueur : MaxFire95 - 11 265 €

La fête à Séville




Si on oublie tout sous le soleil de Mexico, on peut aussi devenir fou sous les rayons andalous : en effet, TitoSevilla7 encaisse pas moins de 12 953 € pour sa victoire dans le Highroller ce dimanche, de quoi faire la fiesta en ce dernier jour du mois d'août ! Et pour briller de mille feux, celui qui a déjà illuminé le Top 50, l'XTREM et un Monster Stack 50 € cette année a une nouvelle fois été resplendissant pour éteindre ses adversaires dans une finale infestée de sharks, comme le prouve le casting à 4 joueurs restants : car après l'élimination de VacusBenies6 (7e pour 1 504 €) et après avoir noyé les As de A.Khangaf (5e pour 3 279 €), le maréchal du tournoi devait encore composer avec des joueurs du calibre de Grand Squale et La-Dinguerie (chipleader durant la quasi totalité de la TF), top regs parmi les tops regs de Winamax.

Après une passe d'armes acharnée, c'est pourtant ce dernier qui rendait les armes en premier (4e pour 4 766 €), suivi par un autre fou furieux, Ribould1gue (3e pour 6 440 €), qui se faisait à son tour craquer les As par Grand Squale suite à un coup rocambolesque (voir main 58). Et à l'issue d'un heads-up qui avait démarré avec des tapis équilibrés, c'est finalement un coinflip qui décidait du sort de ce tournoi, permettant à TitoSevilla7 de remporter son plus gros gain sur Winamax. Quant à Grand Squale, habitué des célébrations (double vainqueur du Grand Tournament et déjà titré dans ce Highroller en mars pour un gain de 16 000 €), il encaisse un nouveau chèque à 5 chiffres (10 915 €), de quoi bien profiter de la fin de l'été...

HIGHROLLER 250 € - 238 inscriptions - Prizepool 55 216 €
Vainqueur : TitoSevilla7 - 12 953 €

Par0knator dézingue tout sur son passage

"Je reviendrai"... C'était écrit : après une victoire dans le Main Event en 2018 et un podium sur le Road To 3 Million 100K en mars, on se doutait que Par0knator repasserait rendre une petite visite à ses chers ennemis aux tables de Winamax : et ce dimanche, il a arrosé à tout va pour remporter le Battle Royale, en témoignent les 9 068 € de bounties (!) accumulés durant le tournoi, assortis d'un gain de 5 863 €. Énorme favori au départ de la TF avec une réserve de munitions près de 4 fois supérieure à celle de son plus proche adversaire au chipcount, Par0knator a finalement terminé sa mission sans coup férir, malgré un heads up très accroché long de 66 mains, et même si son dernier challenger JUKNAVOZNIY (runner-up pour 7 792 €) a bien cru pouvoir détruire le cyborg de cette finale... Hasta la vista, baby.        

BATTLE ROYALE 200 € - 401 inscriptions - Prizepool 73 484 €
Vainqueur : Par0knator - 5 863 € + 9 068 €

Solide comme le fer, IronLikeLion a montré au monde animal qui était le roi de la jungle sur l'XTASE. Déjà auteur de trois podiums probants sur le Gladiator et l'XTREM (ses meilleurs résultats à ce jour) et vainqueur d'un Monster Stack 50 €, du Flipper et du Tea Time entre décembre et mai dernier, il a sorti les crocs pour s'offrir son plus beau trophée sur nos tables. Aux 2 612 € à la gagne, il a même ajouté un joli festin de 2 815 € de bounties. Groooaaaarrr !! Environ une trentaine de minutes avant ce sacre, AzizLaGuerre remportait la bataille de l'XTREM, aux dépens notamment du régulier RondinDu19 (3e, 2 896 €), pour quitter le front plus riche de 5 796 €.

XTASE 100 € - 365 inscriptions - Prizepool 32 850 €
Vainqueur : IronLikeLion - 2 612 € + 2 815 €

XTREM 100 € - 282 inscriptions - Prizepool 25 380 €
Vainqueur : AzizLaGuerre - 5 796 €

Qui veut des tickets ?

Elles sont là, au bout de la route ; on pourrait presque les toucher. Elles, ce sont bien sûr les Winamax Series de rentrée, dont le coup d'envoi sera donné ce dimanche 6 septembre. Vous l'avez donc compris : ce Prime Time dominical en version Road to 3 Million était donc le dernier avant le lancement du grand festival, et comme d'habitude, il n'a eu aucun mal à dépasser sa dotation garantie de 100 000 € (comprenant 240 tickets pour le 3 Million Event). Cette grande dernière, elle a souri à un habitué des MTT à 50 € et plus, qui a signé de peu son plus gros gain chez nous : J1ckb1u3R. Runner-up d'un Prime Time 100K en avril 2019, il n'a cette fois pas trébuché sur la dernière marche, engrangeant un pactole total de 11 517 €, dont 4 727 € de primes. De quoi venir garnir une armoire à trophées où trônaient déjà plusieurs Prime Times, un Event Circus glané en 2017 ou encore un XTASE. Voilà un joueur qui sera à surveiller durant le festival.

ROAD TO 3 MILLION 100K 50 € - 3 127 inscriptions - Prizepool 140 715 €
Vainqueur : J1ckb1u3R - 6 790 € + 4 727 €


Vous aimez les quintes flush de derrière les fagots ? Alors vous allez être servis avec ce nouveau Top 5 toujours aussi surprenant !


Pour 50 balles, t'as tout ça


On peut en faire des choses avec un billet de 50 €, surtout sur Winamax. En plus du tournoi mentionné ci-dessus, et en attendant l'arrivée des Series qui vont bousculer notre grille habituelle de tournois, au moins six choix étaient à votre disposition ce dimanche, à commencer par un Gladiator sanglant, qui a vu le triomphe dans l'arène de Korkmaz. Non content de rafler les 3 072 € de la première place, ce combattant hors pair est venu à bout pour finir du top reg JCJ2512 (2e, 3 071 € + 917 €), faisant monter son compteur de primes à 2 679 €.

Plus connu de nos services grâce à ses nombreux titres (Battle Royale Funday, WSeries, Circus, Top 50, XTREM...), Sh0rebreak a étendu son palmarès avec une victoire sur le Rush Hour bonne pour 4 620 €. Jolie perf' également de tnierk, qui est venu à bout de flushgordon9 (3e, 1 722 €) et Table_Rase (2e, 2 461 €) pour siffler le Magnum et le pactole de 3 497 €. N'oublions pas non plus l'un des Wameurs les plus réguliers des mid stakes, Le_Secateur, lauréat cette fois du Monster Stack 50 € pour 2 217 €. Petit clin d'oeil enfin à annabananaa, qui a réussi l'exploit de terminer troisième du Starter... sans décrocher la moindre prime pour accompagner ses 876 €. La victoire est revenue à flipflopcraC qui ne s'est pas gêné de son côté pour plus que doubler les 1 227 € à la gagne avec 1 309 € de bounties.


Champions sans se ruiner

Pas loin de 6 000 € à partir d'un simple ticket de 20 € agrémenté d'un re-entry : fishdluxe aime les récompenses raffinées, et il en a eu pour son argent sur le Tea Time. Ce lundi, ce sera esturgeon au menu ! Parmi les autres résultats marquants, notons ceux de rikikaka84 et Abou - Babou sur La Fièvre et l'After Work, passés respectivement tout près des 10 000 et 5 000 €. Bouclons cet article avec DD.MICKAEL, passé deux fois par la case re-entry sur Le sud Vs le reste du monde, et dont la ténacité lui a permis d'engranger 639 €.


Bravo à tous pour vos résultats de ce dimanche, bonne chance dans cette dernière ligne droite pré-Winamax Series et à lundi prochain pour le maxi récap' d'une journée de lancement de folie !


Tous les tournois Winamax

Les pages à suivre :

t @Winamax


in @Winamax


f Winamax


wtv Winamax TV


wtv Wam-Poker

Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
m.arnou
Reporter Winamax
Reporter Winamax


Inscrit le: 17 Déc 2019
Messages: 167

MessagePosté le: 02/09/2020 10:47   Sujet du message: Répondre en citant Signaler un Abus

billa.com a bien placé ses billes

Après avoir roulé bille en tête sur la finale, le vainqueur d'un Main Event très dense récupère près de 40 000 € de dividendes. Revivez sa course folle en replay.

On vous l'avait conseillé : ce Main Event pré-Winamax Series était une bonne occasion de tenter votre chance dans le mieux doté de nos tournois réguliers, notamment pour vous entraîner sur un MTT comprenant plusieurs Day 1 avant les immenses tournois Flights prévus pour les Series, comme le 3 Million Event KO (dont on vous reparlera d'ici la fin de la semaine sur Wina, restez connectés). Et il faut croire que de nombreux joueurs se sont passés le mot, puisque l'édition de cette semaine a enregistré une affluence très élevée avec pas moins de 1 865 entrées, ce qui a permis de franchir la barre des 200 000 € de prizepool (212 610 € exactement), soit plus de deux fois la dotation garantie, et de payer 234 joueurs tout en distribuant cinq gains à cinq chiffres ! On en connait qui avaient hâte de faire leur rentrée poker... Et cela fait bien les affaires de billa.com, un vainqueur inédit qui repart avec près de 40 000 € !

Il faut dire que ce dernier était déjà bien placé à l'amorce de la table finale à 7 joueurs - dont le fameux M.Anttonen a fait la bulle - avec le second tapis en jeu derrière le chipleader 38557218 (un fan de chiffres visiblement). Et alors que tout le monde attend l'élimination du très shortstack Thanatos pour lancer les hostilités, il ne faut que six mains à celui-ci pour multiplier son tapis par quatre, et revenir ainsi à 16 blindes ! Dès lors, c'est le régulier R.Sigurdsson qui se retrouve mal embarqué, et cède à la vingtième main contre le chipleader (7e pour 5 119 €), n'améliorant pas son score d'il y a deux ans quand il avait également terminé 7e de ce tournoi. Rapidement, KHSTM12 se retrouve lui aussi sur la sellette, après avoir fait doubler une nouvelle fois Thanatos, pendant que billa.com prend le contrôle de la table. Tombé à moins de 3 blindes, KHSTM12 finit par céder contre Kuconi (6e pour 7 217 €), qui s'empare à son tour des commandes de la finale.

La razzia de billa

Et alors que Thanatos fait toujours de la résistance, c'est 38557218 qui rend les armes contre billa.com (5e) après une longue phase de 5-handed, pour une récompense chiffrée à 10 154 €. Puis, retombé en dessous des 5 blindes (presque sa zone de confort a t-on envie de dire), celui qui porte le nom du Dieu de la Mort voit avec bonheur TenFiveOff s'empaler préflop contre la paire de Dix de billa.com, qui coupe une nouvelle tête sur le billot dans cette finale (4e pour 14 266 €). Thanatos peut ainsi retenter sa chance à tapis préflop deux mains plus tard contre le chipleader, perdant malheureusement pour lui un 70/30 qui lui aurait ouvert les portes d'un exploit retentissant... Sa remontada s'arrête donc à la 3e place, bonne pour 20 022 €. Grâce à toutes ses éliminations, billa.com peut alors commencer le HU avec 21 millions de jetons contre 15 millions chez Kuconi. Celui-ci tente bien de renverser la vapeur, revenant d'entrée à un cheveu de son adversaire, mais perd dans la foulée un coup important. Même scénario quelques mains plus tard... Bref, Kuconi finit par tomber en dessous des 20 blindes et ne parvient pas à remonter la pente, succombant au bout de 21 mains. Pour se consoler, ce joueur habitué des gains à 5 chiffres sur Wina peut se dire qu'il a fait mieux que sa troisième place sur ce Main Event en 2016, encaissant le plus gros gain de sa carrière sur notre site (28 081 €).

Quant à billa.com, totalement inconnu de nos services, il a montré qu'il touchait sa bille au poker, bien aidé par des cartes qui lui ont permis de braquer ses quatre derniers adversaires en TF, ce qui lui donne le droit de repartir avec 39 365 € ! On appelle cela transformer l'essai... Retrouvez le replay de sa grande première ci-dessous :

Main Event du 30 août au 1er septembre
1 865 entrées (dont 304 re-entries) - Prizepool : 212 610 €


Classement complet du Main Event

Le Main Event se met en pause durant deux semaines pour cause de Winamax Series, mais fera son retour le dimanche 20 septembre, toujours avec un prizepool garanti de 100 000 € et un buy-in de 125 €. Ne soyez pas déçus : d'ici là, ce ne seront pas les beaux tournois qui manqueront sur Wina, avec pas moins de 196 épreuves au programme de notre incontournable festival... À très vite sur nos tables !

Le Main Event sur Winamax

Les pages à suivre :

t @Winamax


in @Winamax


f Winamax


wtv Winamax TV


wtv Wam-Poker

Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Flegmatic_
Reporter Winamax
Reporter Winamax


Inscrit le: 15 Avr 2015
Messages: 1415

MessagePosté le: 04/09/2020 14:11   Sujet du message: Répondre en citant Signaler un Abus

Votre week-end sur Winamax

Difficile de penser à autre chose qu'au lancement des Winamax Series ce week-end et c'est bien normal. Mais la suite du programme n'est pas en reste. Jugez plutôt.

Pour tout joueur de poker online français qui se respecte, la rentrée est un événement attendu avec une impatience non dissimulée. Parce que vous en faites partie vous qui lisez ces lignes, vous savez parfaitement bien pourquoi : les Winamax Series démarrent ce dimanche pour onze jours de festival non stop, 196 tournois et une dotation garantie record de 17 millions d'euros ! Comme pour les Jeux Olympiques, la cérémonie d'ouverture fait partie des festivités à ne pas manquer et c'est encore plus vrai pour cette 28e édition. Pour la première fois dans l'histoire de Winamax, deux tournois non-flight offriront pas moins de 500 000 € chacun : le Mass Start (50 €) et le Mass Start Championship (250 €). Pour les accompagner, vous aurez le droit à un programme fourni fait de Marathon Events et autres épreuves richement dotées ainsi qu'aux premiers Day 1 de nos quatre maxi-flights habituels (3 Million Event KO, Colossus, Million Event KO et High Five), accompagnés par un petit nouveau qui fera plaisir aux bankrolls modestes : le Giant à 2 € et ses 150 000 € garantis. Parés pour le grand lancement ?

Si vous avez répondu "Attendez, pas tout à fait encore" à la question précédente, sachez qu'il existe plusieurs solutions à votre problème. La première et plus évidente répond au nom toujours agréable à entendre de bonus de dépôt. En entrant le code WSERIES28 dans le champ approprié jusqu'au 17 septembre, vous recevrez 50% de votre dépôt à hauteur de 100 € ainsi que des tickets pour disputer les Freerolls WSeries offrant plus de 400 sièges pour le 3 Million Event. Autre option : tenter votre chance à bas coût sur les Expresso Qualifiers. Avec quatre buy-ins allant de 50 centimes à 16 €, vous n'aurez que l'embarras du choix. Enfin, il vous reste deux soirées pour vous élancer sur la Road to Series et vous inviter parmi les élus sur les trois tournois que sont La Fièvre, l'After Work et le Top 50. Ou alors vous pouvez aussi faire tout cela à la fois...

Il est en revanche un cadeau qui ne se destine qu'à un seul petit veinard, le futur vainqueur du premier Sunday Surprise du festival (20h, 10 €). Un cadeau de plus en plus convoité au fil des éditions, dont le prix n'a de cesse d'augmenter : un pass capable d'ouvrir gratuitement les portes des 196 tournois au programme. On a compté pour vous : cela représente 12 742 € de buy-in. Oui, c'est beaucoup et on préfère vous prévenir : il va falloir battre une véritable armada de joueurs pour pouvoir y prétendre.

Romain Lewis a pris les commandes du Winamax Stream Gang ! Après ses deux finales en direct jeudi soir, dont une sur l'XTREM en compagnie de son team mate Aladin Reskallah, le Bordelais poursuit sa préparation intensive pour les Series devant les caméras, et ce pour notre plus grand bonheur. Good luck bro!

Si le Stream Gang tiens le haut du pavé sur Winamax TV, on n'oublie pas cependant les bonnes vieilles sessions Top of the Pok ! Ce dimanche dès 21 heures, PonceP sera ainsi aux manettes d'une émission dont la tête d'affiche sera CapHaddock, l'un des meilleurs joueurs de MTT sur Winamax, que vous pourrez admirer en action lors de la première soirée des Wina Series ! Voilà qui promet de l'action...

Le 3 Million Event des prochaines Winamax Series s'annonce une nouvelle fois dantesque. En tout cas, si ça vous dit de gagner le plus gros tournoi du poker online en France (on sait jamais, ça peut être fun), le Team Winamax a décidé de vous expliquer comment gérer au mieux cette épreuve si particulière pour maximiser vos chances de réussir votre one time. Ouais, lisez, ça peut servir.

S'il est connu pour ses légendaires hero calls, Davidi Kitai est également célèbre pour ses fameuses expressions. Que ce soit dans les vidéos de Dans la Tête d'un Pro ou dans les travées d'une pokerroom, peut-être êtes-vous déjà resté incrédule après avoir entendu le Génie lâcher un "Beeeêeeee" ou un "Comme on a dit"... Eh bien, vous allez enfin comprendre d'où sortent ces gimmicks : dans son dernier blog intitulé Ma liberté d'expressions, le Belge vous aide à décrypter son langage bien à lui, avec des "bonus tracks" en prime. Allez Salut !

Un doc' et du pok'


L'actuel numéro un mondial en tournoi live ? Ouais ouais, il fait partie du Team Wina, keskiya ? Du coup t'as vu, on a décidé de plonger dans l'intimité de notre champion à nous lors de son retour sur sa terre natale à Madrid, dans un documentaire qui vous donnera peut-être quelques idées pour mener votre carrière de joueur. Des idées, Pierre Calamusa et Adrien Delmas n'en manquent pas quand il s'agit de grinder les tournois de Winamax : le premier via une session online endiablée dans Top of the Pok, le second avec deux nouveaux épisodes de sa review en MTT mid-stakes. En revanche, on en connait certains qui ne sont pas toujours très inspirés dans le Top 5 des mains de la semaine...

On vous souhaite bonne chance sur nos tables pour ce week-end et surtout de belles Winamax Series !


Les pages à suivre :

t @Winamax


in @Winamax


f Winamax


wtv Winamax TV


wtv Wam-Poker

Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
m.arnou
Reporter Winamax
Reporter Winamax


Inscrit le: 17 Déc 2019
Messages: 167

MessagePosté le: 04/09/2020 14:53   Sujet du message: Répondre en citant Signaler un Abus

Top 5 : comment perfer sur le 3 Million Event

Le plus gros tournoi du poker online français envahit vos nuits ? Le Team Winamax vous indique le chemin pour transformer votre rêve en réalité.


356 420 € : c'est la somme remportée par Manuel Martins aka "Dr.Bayard" lors du dernier 3 Million Event des Winamax Series, le plus gros gain jamais banqué sur un tournoi online dans l'histoire du poker en .fr. Pour en arriver là, le Portugais a fait danser la carioca à un nombre incommensurable de joueurs : 46 413. Un truc de fou. Alors oui, cela peut paraître utopique pour n'importe quel joueur lambda de désirer un tel
happy end en restant simplement assis souris en main derrière son écran d'ordinateur. Mais tout le monde a le droit de rêver, non ?

Ça tombe bien : les Winamax Series sont de retour dès ce dimanche 6 septembre. Au programme, les plus beaux tournois Flights du poker en ligne français, avec des garantis bien dodus, dont ce fameux 3 Million Event et son prizepool de 3 millions d'euros minimum. Alors si vous avez l'intention de tenter le coup, autant mettre le maximum de chances de votre côté pour ce tournoi exceptionnel... Et pour obtenir des conseils avisés, qui de mieux placés que les pros du Team Winamax, qui grindent à fond chaque épreuve Flight des Wina Series et dont l'un des membres, Pierre Calamusa, a réussi l'exploit de terminer second du dernier 3 Million Event ? Outre la réussite indispensable pour aller loin dans ce type d'épreuve, nos stars vous livrent ici leur recommandations pour espérer pouvoir imiter LeVietF0u dans deux semaines. Et qui sait si vous ne serez pas le prochain à toucher le gros lot...

Choisir son momentum


Vous l’avez certainement noté au moment de checker le calendrier de ces Winamax Series : les quatre tournois Flights au programme comptent une foultitude de Days 1 et s’étalent donc sur l’intégralité de la durée des Series, soit 11 jours. Autant dire que vous avez le choix pour décider du moment où entrer dans la danse… Pour nos pros, cela doit vous laisser une latitude pour tenter votre chance sur les autres tournois : "Si vous jouez typiquement comme moi pour gagner un titre Winamas Series, les tournois Flights sont clairement les plus durs à gagner, car c’est là où il y a le plus de monde, donc je ne négligerai pas le reste du programme", suggère Guillaume Diaz, qui compte une finale sur un tournoi Flight (6e du Colossus en 2017 pour 12 245 €). Même son de cloche chez Aladin Reskallah : "Je ne pense pas que le 3 Million Event doive faire partie d'un objectif au point de délaisser les autres tournois. Il vaut mieux le considérer comme un bonus, comme la cerise sur le gâteau." D’ailleurs, n'hésitez pas à jongler avec le calendrier pour tenter votre chance plus sereinement sur le 3 Million Event. "Si je voulais jouer ce tournoi, je le programmerai en fonction des autres tournois que je veux jouer durant les Series : et là où il y a des trous, je rajouterai les Flights", détaille Volatar. Et au contraire, si un jour vous avez trop de tournois sur le feu, n’hésitez pas à give up des Flights que vous pourrez jouer le lendemain." 

Et pas la peine de vous presser selon Gaëlle Baumann : "Si vous n'avez qu'un ou deux tickets pour le 3 Million Event, je vous conseille de jouer plutôt les derniers Flights au programme, car souvent il y a un peu plus de monde et le niveau est plus faible. S'il y a beaucoup de Day 1 et que votre bankroll ne vous autorise qu'une quantité limitée de buy-ins, évitez aussi de re-entry en étant trop short et privilégiez le jeu deep, quitte à attendre un nouveau Day plus tard." Et au moment de re-entry, ne vous précipitez pas : "À moins que vous ne sautiez sur les deux premiers niveaux, je pense que c'est bien mieux de re-entry sur un autre flight, parce que ce sont des tournois KO pour la plupart, explique Guillaume Diaz. Et de toute facon, on a plutôt envie de recommencer du début pour pouvoir construire un stack !" Pourquoi pas lors de la bonne vieille session dominicale ? "Mieux vaut jouer le 3 Million Event le dimanche," pense en effet Léo Lombardozzi

De plus, le 3 Million et les autres tournois Flights vous donnent la possibilité de définir votre horaire d’arrivée, avec quatre Flights prévus entre 15h et 22h30 la plupart du temps. Et pour nos pros, il vaut mieux profiter de l’aprem" pour vaquer à d’autres occupations que les cartes : "Je préconise de jouer ce genre de tournois le soir, car le field devrait être plus faible", juge Léo Lombardozzi. Et il vaut mieux privilégier les Flights standards de 20 heures plutôt que les Flights Turbos de 22h30, car même si on est le meilleur joueur du monde, on va forcément moins exprimer notre edge." Oui, les grandes premières, ça se passe souvent le soir. - Rootsah

Respecter son Bankroll Management

Ah, le BRM : des années qu’on vous bassine avec ce concept pas très excitant mais pourtant capital dans la gestion de votre carrière de joueur. Mais attention : il serait facile de sortir des clous avec un tournoi comme le 3 Million Event comptant une multitude de Day 1 et donc d’innombrables possibilités de re-entry, pour un buy-in de tout de même 125 €. L’essentiel est de ne pas perdre les pédales : "Tant que le buy-in de 125 € rentre dans mon bankroll management, je me permets de re-entry", confirme Adrien Delmas. "Il faut considérer chaque rebuy comme un événement indépendant, expose Aladin Reskallah. Peu importe le nombre de rebuys que vous avez déjà fait, si vous estimez que le tournoi est EV+, il faut le re-jouer, si votre bankroll vous le permet. Théoriquement, il faudrait avoir un BRM encore plus strict que d'habitude vu le nombre de participants très élevé." Gaëlle Baumann abonde : "Il n'y a aucune raison de déroger aux règles que vous vous fixez habituellement pour votre gestion de bankroll. Si vous jouez un tournoi hors bankroll, cela risque d'être contre-productif, car il y aura peut-être plus d'appréhension. La peur de mal jouer ou d'être éliminé peut vous faire déjouer." Mais tout de même, mieux vaut avoir "une bankroll assez large" pour se lancer dans l'aventure selon Léo Lombardozzi. "Néanmoins ce sont souvent des formats où on entre dans l'argent dès le Day 1, et comme se sont des Knockouts on va avoir un retour sur investissement assez rapide tout de même. On n’est pas obligé de perfer fortement pour avoir un ROI positif sur ce genre de tournois."

Et pour ceux qui n’ont pas forcément un portefeuille de joueur pro, il existe des alternatives : "Si vous avez un nombre limité de bullets, je vous conseille de faire beaucoup de satellites, notamment les msegasats avec 50 ou 100 tickets à gagner", indique Guillaume Diaz. Il y aussi les Expresso Qualifiers." Autre moyen : vendre des parts. Et oui, même sur un tournoi à 125 € de buy-in, le staking peut être une solution : "Dans l'idée, il faut se préparer à l'éventualité de mettre 10 bullets sur ces tournois Flights, affirme Ivan Deyra. Et donc si la bankroll ne le permet pas, pourquoi ne pas vendre des parts ou juste limiter son nombre de buy-ins ?" D'ailleurs, Pierre Calamusa nous explique que la modération peut avoir des effets positifs, particulièrement sur le 3 Million Event : "Curieusement j'ai l'impression de mieux appréhender ce tournoi lorsque je limite mon nombre d'entrées, et donc la tentation de gamble en début de Day 1". De plus, il ne faut pas tout miser sur cette seule épreuve : "C'est très bien de jouer ces tournois en parallèle à d'autres ayant de plus petits fields, assure Gaëlle Baumann. Plus le field est important, plus la variance augmente, on ne peut donc pas compter uniquement sur ces gros tournois. On peut laisser passer un Day 1 et le faire un jour où le programme impacte moins notre bankroll."

Après, à tournoi exceptionnel, dérapage exceptionnel : le 3 Million Event peut être l’occasion de se faire un kiff selon Léo Lombardozzi : "Les Winamax Series, c’est trois fois par an. On peut se permettre de prendre un shot, se faire un petit plaisir, un peu comme certains joueurs de live qui jouent des tournois hors de toute gestion de bankroll. Ça fait partie de la vie, il faut prendre des risques, même s’il faut se mettre des limites." - Rootsah 

Bien profiler pour mieux régner

3 millions d’euros garantis, ça fait rêver. Les joueurs ne manqueraient donc pour rien au monde ce rendez-vous, aussi bien les pros que les amateurs, même si ces derniers seront souvent majoritaires d'après Guillaume Diaz : "Sur les Series, les fields ressemblent à ceux des tournois un peu plus low-buy-in, donc rien de fou en terme de niveau." Léo Lombardozzi, le Top Shark 2020, est du même avis : "Je pense qu’il faut partir du principe que ce sera quasiment les tournois les plus simples des Series, car les grosses garanties attirent énormément de joueurs. Ceux qui jouent par plaisir se tournent vers ce type de tournois car ce sont des tournois "dream changer", donc forcément le field sera plus faible." À ce titre, il vous faudra sélectionner avec soin vos adversaires à table, et tenter d’éviter de défier ceux qui vous semblent évoluer à un niveau supérieur, pour favoriser les spots contre des adversaires paraissant moins expérimentés. "La stratégie va être de jouer un maximum de coups contre les joueurs récréatifs et éviter les regs. Et pour cela, il faut s'armer de patience", éclaire Ivan Deyra. Aladin Reskallah confirme : "Beaucoup de joueurs sont qualifiés donc il y aura toutes sortes de profils. Il faut porter une attention particulière au profiling, bien catégoriser ses adversaires. Cela va dans les deux sens, vous aurez l'occasion de croiser soit des joueurs beaucoup plus faibles que d'habitude, ou beaucoup plus forts si vous n'avez pas l'habitude de jouer des tournois à 100 € et + en temps normal."

Une bonne occasion de revoir votre stratégie habituelle, notamment pour les joueurs adeptes d'un style de jeu serré : "Généralement, les joueurs vont être plutôt tight à mesure de l’avancement du tournoi, c'est donc le bon moment pour être loose/agressif mais sans prendre de risques considérables", propose Adrien Delmas. Selon les pros Winamax, cela vous permettra notamment de sortir certains joueurs de leur zone de confort, notamment en fin de Day sur les Flights comme le 3 Million Event : "C’est une bonne occasion de mettre beaucoup de pression, surtout en late game, ou de refuser les spots qui ont une faible EV et qui ajoutent beaucoup de variance", continue Ragnarok235. Volatile38 ne dit pas autre chose : "Sur les deux derniers niveaux, les joueurs seront probablement un peu trop serrés. On va pouvoir en profiter si on a un stack medium ou gros." Pour Léo Lombardozzi, il faut également tenir compte des montants en jeu en late game : "Les joueurs seront assez craintifs en fin de tournoi du fait des enjeux financiers. Il faut exploiter ça, en se détachant un peu du résultat." Bref, on a saisi le topo, bien résumé par Pierre Calamusa : "La clef c'est vraiment la patience au début puis l'agression en fin de journée lorsque la pression est plus grande et la fatigue présente chez nos adversaires."  Tout vient à point à qui sait attendre... - Rootsah

Ne pas en faire une montagne

46 613 joueurs : on l'a dit en intro, c'est le nombre d'entrées enregistrées lors du dernier 3 Million Event des Winamax Series. Oui, cela fait beaucoup de monde à envoyer dans le rail. Mais ce n'est pas insurmontable. "C'est un tournoi atypique car le field est hors norme en terme de nombre de joueurs, décrit Pierre Calamusa. Alors si on commence à avoir peur du nombre de joueurs à battre pour arriver en table finale, on va avoir tendance à se décourager. Personnellement j'essaie juste de jouer une main après l'autre et ensuite un jour après l'autre." D'ailleurs, il ne faut pas avoir de regrets si l'on atteint pas le Day 2 comme l'explique Léo Lombardozzi : "Ne soyez pas déçu, tout le monde n'est pas un top reg qui peut re-entry 20 fois. Il faut se conditionner mentalement à se dire qu’on joue un tournoi normal dans la grille, même s'il est très long." 

Dans la même veine, ne regardez pas les prix réservés aux vainqueurs des tournois Flights avec des étoiles dans les yeux : les plus de 300 000 € que devrait encaisser le vainqueur du prochain 3 Million Event ne sont que la conséquence logique de l'affluence hors norme propre au tournoi. Et même si cela représente un beau paquet de pognon, une mauvaise approche selon Aladin Reskallah serait de surestimer ce genre de sommes : "Il s'agit d'un tournoi comme un autre à la différence près qu'il s'agit peut-être d'un one time pour vous ou pour vos adversaires. Mais il faut essayer de se préparer au préalable à peut-être jouer pour de grosses sommes d'argent, ce qui peut être inhabituel. Dans la mesure du possible, essayez de ne pas trop penser à l'argent pour ne pas que cela vous fasse déjouer." Léo Lombardozzi, son successeur au palmarès de la Top Shark Academy, est bien d'accord avec le double vainqueur de la compétition : "Il ne faut pas se voir forcément sur les premières places." De plus, il serait contre-productif de se croire arrivé trop vite en cas de deep run, en atteignant le Day 2 par exemple : "N’attachez pas trop d’importance au Day 2, essayez de commencer la journée de manière simple, conseille Guillaume Diaz. C’est comme si vous commenciez un nouveau tournoi et même s’il a un peu plus de valeur, il y a encore beaucoup de joueurs, alors il ne faut pas se mettre une pression inutile dès le début du Day 2."

Pour ne pas ressentir trop de stress, essayez également de jouer dans de bonnes conditions : "Il est primordial de commencer sa session frais et dispo, assène O_RLY. On ne le répétera jamais assez, ces tournois sont des marathons. La fatigue ne doit pas se faire ressentir en fin de tournoi, dans les phases de jeu les plus importantes. Aérez-vous pendant la journée, faites du sport, sortez, mangez sainement, faites une petite sieste avant la session pour arriver dans les meilleures conditions possibles et mettre toutes les chances de votre côté pour aller au bout." Pierre Calamusa, qui est parvenu à bien gérer sa condition physique et mentale lors du Day 3 du dernier 3 Million Event (et ce après dix jours de Winamax Series), ne la contredira pas : "Le plus important pour moi c'est une nuit de sommeil complète, un peu de sport basse intensité puis un repas qui ne fasse pas trop monter la glycémie. Et si vous avez pu réviser vos gammes avant de vous lancer, cela vous donnera davantage de sérénité : "Il faut bien connaitre la stratégie macro qui est adaptée à ce genre de tournoi, continue LeVietF0u, puis arriver assez frais et dispo mentalement pour l'appliquer avec rigueur." Léo conclut avec deux règles de base : "Savoir folder des mains fortes, surtout en late game, et gagner les flips..." - Rootsah

Prendre du plaisir

Après tant de conseils, avisés certes mais peut-être un peu pesant pour le joueur occasionnel, et si l'on essayait de faire redescendre un peu la pression ? Après tout, ce n'est pas tous les jours que l'on peut participer à un tournoi en ligne offrant au moins trois millions d'euros de dotation. Ce n'est même que la deuxième fois de l'histoire du poker online .fr que cela va se produire ! Alors sans perdre de vue les préceptes énoncés plus haut, gardez-en un dernier en tête : amusez-vous ! "Jouez en mode détendu, c'est du tout bonus," synthétise Ivan Deyra, pas le dernier quand il s'agit de se la croustiller. "Concernant l'aspect mental, je pense qu'on doit juste se concentrer sur le jeu et prendre du plaisir, poursuit Adrien Delmas. Surtout, si l'on joue ce tournoi de manière exceptionnelle, alors passer quinze heures à serrer les fesses et se faire sortir sans avoir vraiment pu exprimer son jeu, c'est regrettable. Il faut en tirer du fun !"

Seul finaliste de la Top Shark Academy à avoir rallié le Day 3 en janvier dernier, ce qui lui avait ouvert en grand les portes vers le contrat, Léo Lombardozzi connaît également la satisfaction que l'on peut retirer d'un tel événement. "Il ne faut pas jouer avec la peur au ventre dès le début, ne pas se dire que l'on va conserver son stack pour les jours suivants. Il faut même penser tout l'inverse. Si on essaye de toute faire pour éventuellement attraper un min-cash mais qu'on se prive de tout espoir de belle perf', c'est un peu bête. Comme les pros, n'hésitez donc pas à prendre des spots EV+." À la manière d'un Main Event WSOP (toutes proportions gardées), le 3 Million Event peut bien sûr se transformer en lourde déception à la hauteur des attentes que l'on avait placé en lui mais a également le pouvoir de devenir une machine à rêves. "C'est une attraction bien sûr, qui rythme qui plus est la fin du festival, enchaîne Ya 2 ecoles. En tout cas, mon Day 3 durant la Top Shark, je l'ai pris comme ça. Je n'ai pas été réçu de terminer 36e, bien au contraire. Cela fait partie du taff' de l'expérience de joueur. Prendre réellement du plaisir, c'est cela le point le plus important. Malgré ce que l'on voudrait bien croire, on n'est pas complètement maître de notre destin sur ce genre de tournoi."

Quel serait alors le secret pour s'éclater, même en cas d'élimination prématurée ? Peut-être ne faudrait-il pas oublier que derrière l'appellation 3 Million Event se cachent deux lettres à ne pas négliger : K.O. Léo toujours : "Pour les petites bankrolls et les différents qualifiés, il ne faut pas oublier que les primes sont très importantes au Day 1. Je vous renvoie vers la vidéo d'Adrien Delmas sur le sujet pour plus de détails, mais sachez dans les grandes lignes que chaque K.O. a une valeur en jetons, en plus du cash que l'on peut récupérer tout de suite. En jouant à fond les éliminations dès le début, on peut par exemple transformer 4 € (soit le prix d'un Expresso Qualifier) en un beau billet de 92 €. À l'inverse, attention à ne pas les surestimer en late game. Il est parfois plus intéressant de conserver son stack et s'assurer le palier de gains suivant." Alors allez-y, oubliez que vous n'avez aucune chance et foncez ! Il paraît que sur un malentendu... ça peut passer. - Flegmatic

Et vous, quelle sera votre technique pour réussir votre 3 Million Event ? Réagissez sur nos réseaux !

Tous nos Tops 5 Poker

Les pages à suivre :

t @Winamax


in @Winamax


f Winamax


wtv Winamax TV


wtv Wam-Poker

Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
m.arnou
Reporter Winamax
Reporter Winamax


Inscrit le: 17 Déc 2019
Messages: 167

MessagePosté le: 08/09/2020 07:46   Sujet du message: Répondre en citant Signaler un Abus

Mike Sexton, ambassadeur pour l'éternité

L'un des plus grands porte-drapeaux du poker est décédé ce dimanche, à l'âge de 72 ans. Hommage.

"Welcome to the World Poker Tour !" Si vous avez attrapé le virus du poker, nul doute que vous avez déjà entendu cette intro on ne peut plus classique à de nombreuses reprises, la pression montant dans votre cœur de fan assis dans votre canapé. Et surtout, nul doute que la voix enjouée qui la prononçait vous était, comme tout joueur de Texas Hold'em bercé aux retransmissions du WPT, devenue familière. Cette voix reconnaissable entre mille, c'était celle de Mike Sexton, commentateur vedette du célèbre circuit durant 15 saisons. Malheureusement, nous n'aurons plus le bonheur de l'entendre narrer avec enthousiasme les derniers coups de génie des jeunes cracks ou les blows-up de nos stars préférées, lui dont le calme à une table de poker a été loué par le roi du trash-talk Phil Hellmuth : Mike s'est éteint à 72 ans ce dimanche 6 septembre des suites d'un cancer de la prostate, rejoignant au ciel son frère Tom vaincu également par la maladie en 2013.

Un frère qui était aussi son meilleur ami, avec qui il avait appris de ses parents la danse de salon lors de son enfance dans l'Indiana. Puis Mike découvrit le poker dès ses 13 ans. Une passion qui façonnera toute sa vie, et qui ne l'avait pas quitté près de 60 ans plus tard. Au crépuscule de son existence, "The Ambassador of Poker" aura vécu 72 années bien remplies - c'est un euphémisme -, toujours avec le poker en toile de fond.

Car si on avait gratifié Mike de ce surnom un peu pompeux, ce n'est pas par hasard : excepté quelques joueurs icôniques comme Daniel Negreanu, personne n'a mieux représenté que lui notre jeu préféré depuis l'avènement de sa version télévisée. Il est ainsi devenu l'une des égéries d'un circuit qui a contribué à populariser le poker au début des années 2000, le World Poker Tour, et ce sans même avoir besoin de s'asseoir à la table. Accompagné de son acolyte Vince van Patten aux commentaires, Mike savait raconter avec une ferveur non dissimulée les coups de folie et magnifier les vainqueurs mieux que personne, qu'il s'agisse d'un énième titre pour une des stars du poker ou du one time d'un chanceux amateur. D'ailleurs, celui qui fut très proche de Stu Ungar durant ses années fastes comme ses années creuses reste à l'origine d'une des meilleures biographies de joueur jamais écrites sur son ami, Joueur-né (par Peter Alston et Nolan Dalla), avant de publier son propre ouvrage, Life's a gamble, en 2016.

Mike Sexton lors de sa victoire au WPT Montréal 2016. Juste à sa droite sur la photo, Vince van Patten

Car quand il s'agissait de parler poker, Mike était un interlocuteur on ne peut plus crédible, ayant assisté et participé aux premières loges à l'essor de notre jeu préféré dans de nombreux domaines. Avant que sa voix ne résonne dans les télés américaines et les ordinateurs du monde entier, il fut notamment un grand joueur de poker, titré sur les WSOP dès les années 80 et vainqueur bien longtemps après sur le WPT (à Montréal en 2016), circuit qu'il n'a pu jouer pendant longtemps, trop occupé à le commenter. Au rayon des bons souvenirs, on ne se lassera jamais de le revoir martyriser Mike Matusow lors d'un de ses titres les plus prestigieux, le Tournament of Champions des WSOP 2006, lui qui aura amassé 6 708 146 $ en tournois live en près de 40 ans de carrière aux tables.

Mais Mike Sexton était aussi un homme de l'ombre, et a également été décisif dans la naissance du poker en ligne : on sait moins qu'il a grandement aidé le démarrage du premier gros site online planétaire, partyPoker, en partant vivre en Inde pour diriger l'équipe de développement de la première version du logiciel au début des années 2000. A l'époque, tout s'est fait grâce à son expérience, ses inputs. Il deviendra par la suite président de partyPoker en 2017... Ce n'était donc pas qu'un joueur old school : visionnaire, Mike a vite compris que l'avenir du poker s'écrirait aussi en dehors des casinos. Bref, il s'imposa comme un véritable pionner dans le développement de notre jeu préféré, sachant vivre avec son temps et contribuant grandement à construire le poker moderne.

Il y a un peu plus d'un an encore, nous avions eu l'honneur de l'interviewer pour Winamax : son nom avait fait consensus quand il avait fallu se mettre d'accord sur la personnalité à questionner. Encore une preuve de son universalité : plus qu'une marque, un circuit ou des joueurs, Mike représente le poker dans son ensemble. Au moment de composer son numéro, c'est peut dire que l'excitation s'était faite sentir pour votre serviteur : et une fois entendue sa voix finalement déjà apprivoisée, je me suis rapidement rendu compte que j'avais une vraie légende à l'autre bout du fil...

Mike Matusow et Mike Sexton en action au WPT Bay 101 Shooting Stars en 2011

Si nous avions choisi Mike, c'est aussi parce qu'il entretenait des liens étroits avec la France : dès les années 90, l'Américain pris ses quartiers à l'Aviation Club de France, entraînant une flopée de joueurs venus d'outre-Atlantique dans son sillage pour tâter les parties High-Stakes de la plus belle avenue du monde. Et en 2003, Paris devenait la première destination hors du continent américain visitée par le World Poker Tour, le tournoi offrant un premier titre WPT à David Benyamine, que Mike tenait en haute estime. Malheureusement, celui qui a suivi le WPT aux quatre coins de la planète - et dont le nom a été récemment apposé à la WPT Champions Cup - n'aura pu assister au renouveau des cercles parisiens, devenus clubs de jeux, lui qui aurait été sûrement ravi de monter à nouveau les marches du 104 avenue des Champs-Elysées (devenu Club Barrière) ou de poser ses guêtres au nouveau Club Pierre Charron, où officie désormais son ami Bruno Fitoussi.

Mais la plus belle réussite de Mike aura certainement été la naissance de son premier enfant, son fils Ty, né en 2008 de sa troisième femme Karen. L'année suivante, Mike sera intronisé au Poker Hall of Fame, histoire d'entrer une bonne fois pour toute dans la légende. Charismatique et généreux comme peu de joueurs l'ont été, sa sympathie manquera beaucoup au poker, dont il aura sans cesse porté la voix au plus haut. Sa voix à lui restera éternelle. "Bye, fellow."


Rootsah et Benjo

Source : Poker Central
Photos : WPT

Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
m.arnou
Reporter Winamax
Reporter Winamax


Inscrit le: 17 Déc 2019
Messages: 167

MessagePosté le: 08/09/2020 12:15   Sujet du message: Répondre en citant Signaler un Abus

Winamax Series, Jour 2 : Antipapa médaille d'or de la Mass Start

Un champion à 72 000 €, deux W rouges autour de la même finale et plus de 2,2 millions d'euros distribués : on a rarement vu un lundi aussi ensoleillé sur nos tables. En avant pour le récap'.

Si la soirée de dimanche marque les grandes retrouvailles avec les Winamax Series, celle du lundi représente déjà celle où les enjeux s'élèvent. Bien sûr, avec deux Day 2 au programme, mieux valait réussir son entrée dans la compétition pour bien figurer ensuite, mais avec deux tournois ayant dépassé les 200 000 € de dotation et un croustillant Heads-up Championship, il y avait largement de quoi faire pour qui avait décidé de tout donner en ce début de semaine. Ne vous faisons pas attendre plus longtemps, d'autant qu'on a aperçu de très beaux castings dans une poignée de finales...

Départ massif, arrivée triomphale

Comment ne pas faire notre Une aujourd'hui sur deux des épreuves les plus folles de cette rentrée, devenus dès leur annonce les deux plus gros tournois de l'histoire de Winamax ne comptant qu'une seule journée de départ : le Mass Start et le Mass Start Championship. Certes, tout ne fut pas parfait pour cette première, le premier ayant essuyé un peu d'overlay tandis qu'une structure un poil trop lente a obligé les derniers survivants à veiller jusqu'à au moins 5h30 du matin. Au moins le beau jeu, celui avec de larges profondeurs de tapis, fut au rendez-vous, tout comme des gains gargantuesques. Avec plus de 72 000 € dans la besace grâce au Championship, dont presque 33 000 en bounties, Antipapa est assuré de faire partie des plus gros vainqueurs du festival (on vous en reparle en détail plus bas), tandis que CiaoPS a bien fait de venir sur notre room et de re-entry : ses 100 € de buy-in se sont transformés en chèque de 44 310 €, avec 15 000 € de primes au compteur. Alors, on n'est pas bien chez nous ?

Ces deux-là sont décidément inséparables ! Côte à côte lors de la finale du "5K 6-Max" des WSOP 2019 remportée par le Portugais, Pierre Calamusa et João Vieira se sont retrouvés lundi soir autour de la dernière table de l'Event 30, un 6-max Knockout Championship réservé aux pointures. Mais cette fois, le trophée n'est tombé dans les mains ni du VietF0u, ni de Naza114, la victoire revenant à l'inconnu Zedusi. Puisque l'on est sur les finalistes de renom, impossible de ne pas citer le triple vainqueur de l'édition de septembre 2019, Nicolas 'Cap Haddock' Burtin, passé à un souffle d'une quatrième casquette sur l'Event 32. Seul JimMY_MtP lui a résisté, pour s'adjuger le titre et un gain de 6 332 €.

Si JESUIFACHAI l'est visiblement aussi avec la conjugaison, il ne l'était pas avec les cartes lundi soir. En plus d'avoir remporté pour 2 629 € le premier et avant-dernier tournoi de PLO5 à l'affiche, il s'est invité en sixième place de l'Event 29, un Zone 30 à 100 € qu'il n'a pas hésité à re-entry. Une audace récompensée à hauteur de 2 142 € supplémentaires. Un Event 29 qui fut d'ailleurs le théâtre du premier deal à trois du festival, dams692009 finissant par devancer YoSoyElPadre et UCall_ULoose. Un petit mot pour finir sur l'une des épreuves préférées des "regs", le Heads-up Championship à 250 €. Une fois n'est pas coutume, ce tournoi de spécialiste a souri à un habitué des Expresso, WntMyCorners, qui n'a pas daigné signer d'arrangement avec son dernier adversaire chali_ avant de l'envoyer au tapis pour s'emparer des 10 458 €. De quoi financer quelques Sit&Go Turbo pour celui qui s'en était déjà mis plein les poches en octobre dernier en sortant vainqueur d'une table Nitro à 100 000 €.

Habemus Antipapa !

"Un antipape est une personne qui a exercé la fonction et porté le titre de pape, mais dont l'avènement à cette charge n'est pas ou plus reconnu aujourd'hui comme régulier et valable par l'Église catholique." Ça, c'est pour la définition Wikipédia. Car chez nous, Antipapa, c'est plutôt le joueur qui va s'installer pour de longues journées en tête du classement des plus gros vainqueurs de ces Series ! Pourtant, le saint-sacre était loin d'être garanti au bout d'une quarantaine de mains, après que le futur vainqueur a chuté de son siège de favori pour tomber dans celui de short stack, avec moins de vingt blindes devant lui. Mais il faut croire que les cieux ont entendu ses prières, lui permettant de remonter au firmament, en expédiant de lui-même ses cinq derniers opposants au royaume de Dieu.


Parmi ceux-là, figurait notamment le vainqueur du SISMIX 2017 Hugo Larachiche, alias GoD NaTT sur nos tables, qui n'a pas manqué de célébrer sur Twitter son plus gros gain chez nous, une sixième place bonne pour un peu plus de 18 000 €, bounties compris. Après avoir veillé jusqu'au petit matin, Antipapa lui a bien mérité les 39 255 € de la première place, auxquels s'ajoutent 32 886 € de primes, en récompenses de ses travaux parmi nous autres mortels. Une performance exceptionnelle pour un joueur à qui nous n'avons trouvé aucun résultat probant. Amen.

Des retrouvailles mitigées


Pierre Calamusa
et Joao Vieira en finale d'un même tournoi... Tiens tiens, ça ne vous rappelle rien ? Bon sang mais c'est bien sûr : comme on vous l'a dit plus haut, les deux grinders s'étaient déjà retrouvés en TF d'un Event à 5 000 $ aux dernières WSOP. Et pendant que Pierre prenait la 4e place, Joao s'était carrément emparé du bracelet après une mémorable démonstration. Alors, l'histoire s'est-elle répétée dans ce NLHE 6-Max KO Championship, l'un des tournois les plus courus des Wina Series et joué sur un format proche de leur exploit vegassien, les KO en moins ? Alors que Naza114 et LeVietF0u avaient démarré la finale avec respectivement le 3e et 4e tapis des 7 finalistes, le scénario semblait s'écrire différement cette fois, le Portugais tombant short stack pendant que le Grenoblois engrangeait les jetons. Mais Naza revenait dans la partie, au moment même ou Pierrot reperdait des plumes.

Et après une indécise phase de 6-Handed, c'est bien le Français qui rendait les armes en premier (6e pour 3 920 € + 1 143 € de bounties), avant que son coéquipier du Team W ne prenne un bad beat fatal dans la foulée (4e pour 7 804 € + 1 250 €, un 5e joueur étant sorti entretemps), lui octroyant tout de même des bons points dans le Challenge WinaSeries (voir plus bas). Après Aladin Reskallah hier, le Team W place donc deux nouveaux joueurs en TF sur ces Series. De bon augure pour la suite... Au final, c'est Zedusi qui a touché le gros lot dans ce tournoi, soit plus de 25 000 € : le one time d'une vie pour ce joueur occasionnel de Winamax est à revivre dans notre replay :

EVENT 30 - NLHE 6-Max KO CHAMPIONSHIP 250 € - 945 inscriptions - Prizepool 219 240 €
Vainqueur : Zedusi - 15 417 € + 10 382 €

Champions mon frère !

Challenges et Leaderboard : le Team W est là et bien là !


Ils avaient annoncé qu'ils ne s'étaient pas inscrits pour faire de la figuration dans le Challenge Club Poker, et ils ont tenu parole : dans le compte-rendu quotidien du Challenge High préparé par dkbootfr, on observe ainsi que le duo composé d'Aladin Reskallah (finaliste dimanche) et Joao Vieira (finaliste hier) se positionne en embuscade à la 4e place du classement, tandis que volatile38 est déjà sur le podium avec son coéquipier lebordelaii. Pour l'instant, Léo Lombardozzi (dont vous pouvez retrouver le résumé des exploits sur sa page Facebook) et Batmax sont dans le ventre mou (13e sur 19 équipes), mais moins que les lanternes rouges Arthur Conan et Jeremy Saderne...

GoD NaTT (photo), permet à son équipe de prendre la tête grâce à une grosse finale sur l'Event 15 (voir plus haut). Rappelons qu'il est accompagné du top reg Sh0rebreak... Un duo à surveiller de près.

Dans le Challenge LowLaTeteApePs99 s'est illustré en remportant l'Event 35 sous le pseudo luxusreisen, ce qui devrait lui permettre de remonter dans le classement (dont on attend la publication au moment où nous écrivons ces lignes).

Concernant le Leaderboard des Winamax Series, CiaoPS doit être bien content d'avoir changé de crêmerie et prend la tête du classement après sa win dans le Mass Start 50 €, alors que MAMARAZZI se rappelle à notre bon souvenir en intégrant déjà le Top 10.

Le Top 10 du Leaderboard :


Le leaderboard complet des Winamax Series

Tous les résultats en un coup d'oeil

Le programme complet

Le bonus de dépôt WSERIES28 est valable jusqu'au 17 septembre. Profitez-en !

Qualifiez-vous le Million Event et le 3 Million Event via les Expresso Qualifiers

Retrouvez les conseils du Team Winamax pour perfer sur les Series et plus particulièrement sur le 3 Million Event.

Les pages à suivre :

t @Winamax


in @Winamax


f Winamax


wtv Winamax TV


wtv Wam-Poker

Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Flegmatic_
Reporter Winamax
Reporter Winamax


Inscrit le: 15 Avr 2015
Messages: 1415

MessagePosté le: 11/09/2020 13:54   Sujet du message: Répondre en citant Signaler un Abus

Votre week-end sur Winamax

Au programme, trois jours de Series forcément chargés, avec un Sunday Surprise joliment rétro, un Génie en stream, un bonus à ne pas rater et des freerolls pour se faire rêver.

50 tournois en trois jours, sans compter les nombreux Day 1 de notre fameux Club des Cinq (Giant KO, High Five, Million Event KO, Colossus et 3 Million Event KO). De façon très succinte, voilà ce qui vous attend côté Winamax Series pour ce week-end à venir. Si l'on rentre un peu dans le détail, on trouve plusieurs Championship savoureux (dont un en 8-Game samedi soir ainsi qu'un Marathon et un PLO5 dimanche), des Deglingos dès 5 €, des dotations garantis à six chiffres à n'en plus finir et bien sûr le titanesque Highroller KO à 1 000 € ! Mieux, si vous avez déjà ou comptez déposer dans les prochaines heures avec le code WSERIES28, vous recevrez des tickets pour les Freerolls WSeries, prévus pour samedi à 20h30. À aller chercher, votre siège pour le 3 Million Event, sur lequel vous ont déjà briefé nos pros en amont du festival. Si vous préférez tenter votre chance en Expresso, c'est possible aussi via les Qualifiers, accessibles à partir de seulement 25 centimes. En clair, la perf' n'est qu'à portée de clic !

De clics et autres tapotis plus ou moins frénétiques de boutons (mais sûrement plus que moins), il sera aussi question pour le futur vainqueur du Sunday Surprise, que nous avions soigneusement gardé pour ce paragraphe. En plus de sa part d'une dotation gonflée à 130 000 €, le lauréat de cette édition spécial 6-max Knockout recevra chez lui une borne d'arcade Neo Legend Classic superbement décorée. En clair, ce qui se fait de mieux dans le genre, pour (re)découvrir plusieurs milliers de jeux, depuis les plus grands classiques des années 80 à aujourd'hui et les sensations des salles enfumées d'antan. Insert coin to play.

Un stream en direct d’un pro du Team Winamax, c’est de base l’assurance de passer une bonne soirée. Si je vous dis qu’en plus, la session en question va se dérouler lundi soir, au beau milieu des Winamax Series, votre intérêt augmente en flèche. Si j’ajoute que le pro dont il est question en détient six, de victoires Series, vous êtes en train de vous précipiter pour annuler tous vos rendez-vous. Et si je termine en précisant qu’un délicieux accent belge va sortir de vos enceintes, et que tous les Dame-Huitre seront relancés UTG, le clou est définitivement enfoncé. Il n’y avait que Davidi Kitai pour réaliser l’impensable : vous faire rester chez vous à boire de l'eau un samedi soir.

Entre Guillaume Diaz et les Winamax Series, la passion dure depuis maintenant 7 ans. À l’occasion de l’édition de septembre de notre festival le plus incontournable, le Top Shark ouvre son armoire à souvenirs pour le blog du Team. On y trouve pêle-mêle deux trophées (dont un entré dans la légende de l’aviation), une poignée déceptions (qui forgent le caractère, c’est toujours bon à prendre), et quelques beaux moments de camaraderie entre coéquipiers. De quoi vous motiver pour vous aussi graver votre nom dans la légende des Series.

Vous aimez envoyer des gnons depuis votre mobile ? Désormais, ce sera encore plus jouissif : les tournois Knockout se dotent de nouvelles animations, que vous verrez apparaître à chaque fois que vous éliminez un joueur, exclusivement pour ceux qui distribuent les pains depuis leur téléphone portable. Pour vous motiver, on vous a concocté un petit aperçu... Alors enfilez votre short de boxeur (évitez les gants, ce sera plus pratique...), et rendez-vous sur le ring !

Durant plus de 40 ans de carrière, aussi bien aux tables que derrière les caméras, il a porté haut la voix du poker. Mais Mike Sexton ne délivrera plus la bonne parole : dimanche 6 septembre, le membre du Poker Hall of Fame s'en est allé rejoindre son ami Stu Ungar au paradis des gambleurs, à l'âge de 72 ans. On a décidé de lui rendre un dernier hommage.

Vidéos : des tournois à tout va


Un numéro 1 mondial en train de parler technique, ça ne se rate pas ! Mais si vous avez zappé la grande première d'Adrián Mateos Diaz au Winamax Stream Gang version ibérique, on vous offre une session de rattrapage (avec les sous-titres en français s'il vous plaît) pour observer l'Espagnol aux 21 millions de dollars de gains en tournois live au turbin sur les Wina Series. Adrien Delmas, lui, est davantage un reg' des vidéos sur Wina : cette semaine, il vous livre les deux derniers épisodes de son énorme review en MTT mid-stakes, et une session Top of The Pok en bonus. Encore plus habituel : le Top 5 des mains de la semaine est à déguster sans modération, toujours avec des rivers magiques. Ou tragiques, selon le point de vue...

Bonne chance sur nos tables pour ce week-end placé sous le signe des Series !


Les pages à suivre :

t @Winamax


in @Winamax


f Winamax


wtv Winamax TV


wtv Wam-Poker

Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
BenjoDiMeo
Reporter Winamax
Reporter Winamax


Inscrit le: 06 Juil 2007
Messages: 34154

MessagePosté le: 17/09/2020 14:56   Sujet du message: Répondre en citant Signaler un Abus

Series : votre antisèche pour la plus grosse soirée de l'année

Il ne reste plus que 17 joueurs sur le monumental 3 Million Event : ce soir, l'un d'entre eux remportera plus de 200 000 €, en direct sur Winamax TV dès 21h..


Après onze soirées où les bouchons de champagne ont sauté à 176 reprises et où plus de 10 millions d'euros ont été distribués, l'heure est venue de conclure les Winamax Series. Au programme de cette ultime soirée : 15 tournois de 5 à 250 € l'entrée ouverts à tous, et un quintet d'épreuves massives et exclusives, des flights reservés à une poignée de happy few ayant successivement franchi deux tours de jeu consécutifs. Ces 5 énormes tournois au long cours se verront accorder la place qu'ils méritent sur Winamax TV, avec une traditionnelle soirée de gala orchestrée par PonceP et moi-même.

ATTENTION : les parties reprennent à 20h, mais c'est à 21h que Winamax TV ouvrira son antenne au poker. Histoire d'être prêt avant le coup d'envoi, on vous a préparé une antisèche sur mesure...

3 Million Event KO : de l'ombre à la lumière



Ne cherchez pas de têtes de série ronflantes parmi les 17 derniers joueurs en course sur le plus gros tournoi de l'année sur Winamax. Pour cette nouvelle édition du 3 Million Event KO, nous avons affaire à un field résolument underground, où l'on ne repère que deux "pseudos à logo" : ElzheuuK (vainqueur sur le Deglingo de minuit lundi soir) et durrr444 (sacré lors des dernières KO Battles, finaliste lors de la 2 Million Week en février, vainqueur Series en 2018 et par ailleurs toujours en course sur le Giant KO, voir ci-dessous). Les autres, on le devine, il ne sont probablement par arrivés là par hasard (on parle tout de même du Day 3 d'une épreuve à 125 € ayant rassemblé près de 30 000 inscrits), et il est certain que derrière pas mal de ces pseudos plus ou moins anonymes se cachent des grinders bien connus de nos services ayant utilisé, récemment ou non, la fameuse fonctionnalité "Changer de pseudo" : une aubaine pour les joueurs soucieux de leur vie privée, mais un cauchemar pour les "couvreurs" chargés de vous informer sur le palmarès des prétendants au titre !

Nous avons tout de même réussi à recouper quelques infos de-ci de-là sur le casting qui prendra place ce jeudi soir à partir de 20 heures. Ainsi, notre chip-leader omalhavacas (58BB) a déjà été vu en finale de notre Main Event en juin dernier. Excellior s'est déjà illustré sur pas mal de nos tournois phares, comme l'XTASE, le Magnum, le Battle Royale et le Starter, et n'a semble t-il jamais changé de pseudo au cours des cinq dernières années. En 2020, Willy Banana a manqué de peu la victoire sur deux de nos tournois low-cost, Le Totem et le Cocktail, et a disputé une finale Series lors de l'édition d'avril. En 11e place au classement provisoire, F. Moynihan a déjà eu l'occasion de disputer des finales sur le Battle Royale et le Top 50 au cours des derniers mois, mais c'est bien ce soir qu'il signera quoi qu'il arrive sa perf' la plus lucrative sous ce pseudo. Enfin, en queue de peloton avec 10BB, Wh1teDog semble très à l'aise sur nos tournois à 50 € l'entrée, en témoignent des victoires sur le Monster Stack, le Go Fast et le Magnum cette année.

Peu importe le profil et le palmarès de ces 17 joueurs : chacun d'entre eux n'est qu'à quelques heures de, peut-être, le plus beau moment de sa carrière de joueur, et pour tous, les sensations fortes seront garanties ce soir. La première place est fixée à 167 527 € : une somme déjà massive qui devrait allègrement dépasser les 200 000 € une fois les primes incluses.

Million Event KO : loin d'être un ersatz



Niché dans l'ombre du 3 Million Event, le "simple" Million Event n'est pourtant pas ringardisé par son imposant grand frère, loin de là. Contre seulement 15 € d'investissement, il y aura ainsi près de 60 000 € à prendre ce soir, sans compter les juteuses primes. Seuls 1% des 86 129 inscrits sont encore dans la course, dont un illustre membre de notre Stream Gang (et champion en titre sur le WPO Dublin), un vainqueur EPT, et quelques autres têtes connues.

*** Joueurs notables encore en course : PhilOpOK_Z03 (Winamax Stream Gang), Yelen (vainqueur Mini WSOP), Rémi "lacaste32" Castaignon (vainqueur EPT Deauville), OSOBERANO (Vainqueur Summer Shots), Sissendeux, move2fish (vainqueur KO Battles), NLegend...

Colossus : un premier prix à faire pleurer


En queue de peloton avec 9 blindes, angelus03198 va devoir espérer de bonnes cartes d'entrée de jeu pour remonter au classement. C'est tout le mal qu'on lui souhaite, et si d'aventure son entame de match se déroulait comme escompté, alors le membre du Winamax Stream Gang pourrait se mettre à rêver d'une rondelette gagne à six chiffres. Parmi les 37 qui se verraient endosser le rôle de Colosse de Rhodes, on retrouve aussi IronLikeLion (participant au challenge "High" du CP), le vainqueur Mini WSOP VAI SAFADAO, le vainqueur Circus PururucA, et le spécialiste des Expresso Baaaatmaaaax.

High Five : au sommet, 62 163 € sont posés


*** Joueurs notables encore en course : trois joueurs déjà titrés au cours du festival (PorBabik, Parti-2-Rien, F1kus), mais aussi IAmGr00t, Peace&Lovee, le vainqueur Summer Shots eeeeeeeeee, dr.squeeze31, le vainqueur Circus La_TruFFe1, et Kasben, qui participe au challenge "Low" du ClubPoker en compagnie d'Aziz duLoft.

Giant KO : vers un ROI infini et l'au-delà


Petit nouveau au sein de l'escouade de "flights" des Winamax Series, le Giant offrait le buy-in le plus modique de cette édition : une simple pièce de 2 € promettait une dotation minimum de 150 000 €. Comme disait la pub : petit, mais costaud ! Logiquement, ce géant de petite taille (ou ce grand nain, c'est selon) s'est imposé comme l'épreuve la plus peuplée du festival, avec 116 953 inscriptions enregistrées, un record absolu sur les Series. Seuls 123 joueurs peuvent encore prétendre à réaliser le ROI (retour sur investissement) le plus impressionnant de l'année en remportant 5 280 fois leur mise - plus les primes ! Avec un tapis moyen approchant les 40 blindes, l'affaire devrait nous tenir éveillés très tard...

*** Joueurs notables encore en course : Soul System (vainqueur du Colossus en avril), LaPieuvre9 (vainqueur du PLO 6-max la semaine dernière), durrr44 (vainqueur KO Battles), AulasRitVert (vainqueur Circus), Dirty Bazaar...

Rendez-vous à 21h sur WinamaxTV !

Vous avez jusque minuit pour profiter du code bonus WSERIES28

Le leaderboard des Winamax Series

Tous les gagnants

Le programme complet

Les pages à suivre :

t @Winamax


in @Winamax


f Winamax


wtv Winamax TV


wtv Wam-Poker

Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Flegmatic_
Reporter Winamax
Reporter Winamax


Inscrit le: 15 Avr 2015
Messages: 1415

MessagePosté le: 18/09/2020 13:33   Sujet du message: Répondre en citant Signaler un Abus

Votre week-end sur Winamax

Des câlins félins, un Main Event malin, des Expresso pour un coup fin et une soirée avec Aladin : même juste après les Winamax Series, on espère que vous avez encore faim !

Vous aimez les chats ? Évidemment parce que vous êtes quelqu'un de bien. Maintenant est-ce que vous aimez les gros chats ? De type tigres, lions et autres panthères ? Alors le Sunday Surprise (20h30, 10 €, 70 000 € garantis) de cette semaine promet de vous emmener tout droit au paradis ! Pendant 15 jours, le futur vainqueur aura l'incroyable privilège de partager le quotidien de grands félins dans un sanctuaire en Afrique du Sud. En plus de tous ces câlins et ces ronrons, vous aurez même l'occasion de jouer au touriste en fin de séjour au coeur et autour du Cap, l'une des plus grandes villes du pays. Si c'est pas formidable, chat !

Les bonnes affaires ne s'arrêtent jamais sur Winamax ! Les Series tout juste derrière nous (on vous en reparle plus bas), c'est un Main Event pas comme les autres qui prend le relai à partir de dimanche. Pour un prix inhabituellement bas de 50 € (contre 125 € en temps normal), vous pourrez vous battre dans l'arène de notre plus prestigieux tournoi hebdomadaire pour prétendre à votre part d'une dotation garantie doublée de 200 000 €. Seule autre différence de taille : un Day 3 a été ajouté au programme pour terminer tout cela en beauté le mercredi 23. Aux armes !

Les plus prévoyants d'entre vous l'auront sans doute noté : le mois d'octobre s'ouvrira sur une nouvelle édition de la 2 Million Week, prévue du dimanche 4 au jeudi 15. Je vous entends répondre : on a encore le temps, pourquoi tu nous en parles maintenant ? Parce que les Expresso Qualifiers sont eux déjà en ligne ! Il ne vous en coûtera que 4 € pour tenter de décrocher votre ticket à 50 € pour ce qui se présente comme l'un des événements majeurs de l'automne. Et avec 43 Day 1 à l'affiche en plus d'une concurrence qui risque d'être rude, mieux vaut se présenter bien équipé.

Il fut l'un des héros de cette édition de rentrée des Winamax Series, avec un titre assorti d'une kyrielle d'autres perfs lui ayant permis de remporter le Challenge High du Club Poker avec son compère du Team Winamax João Vieira. Vous l'avez reconnu : le double Top Shark Aladin Reskallah sera de retour en stream samedi soir sous la bannière du Winamax Stream Gang, pour une nouvelle leçon de MTT. Et le lendemain, place à Top of the Pok, toujours sur Winamax TV, avec l'ami PonceP en compagnie d'un invité mystère.

Vous l'avez peut-être suivi en direct avec Benjo et PonceP jeudi soir : les Winamax Series 28es du nom ont pris fin dans un sprint tonitruant en direction de la première place du 3 Million Event KO. Au sein de cette course de bolides de haut niveau, le plus rapide (ou le plus pressé) s'appelait rungood92, un joueur jusque-là inconnu de nos services qui s'est mis dans la poche la ronflante somme de 223 798 €, dont 56 270 € de primes. Rien que ça ! Pour (re)découvrir cette énorme perf' en replay, ainsi que les autres vainqueurs ayant marqué cette ultime soirée de folie, direction notre article récap'. Et si vous souhaitez revivre notre festival de rentrée jour après jour, pour recompter vous même chacun des quelques 21 millions d'euros distribués durant ces douze jours, on vous renvoie vers notre fil de news.

Malheureusement, cette semaine ne fut pas marquée que par des gros chiffres et des bonnes nouvelles. Sans grande surprise au vu des conditions sanitaires très strictes en Irlande, mais avec grand regret, nous avons dû annuler l'édition 2020 du Winamax Poker Open. Un crève-coeur nécessaire qui nous donne surtout envie de nous défoncer pour vous proposer des festivals live deux fois plus dantesques en 2021. 

Le tiercé gagnant


Il n'a certes pas brillé outre mesure durant ces Winamax Series, mais Léo 'Ya 2 ecoles' s'est tout de même illustré sur un tournoi majeur, le 8-max Championship de mardi dernier. Timing parfait : le Top Shark était alors en stream dans le cadre du Winamax Stream Gang. Replay toujours avec le retour de Kool Shen (ou plutôt Cisco, du nom de son personnage dans la saison 8 de la série de Canal+ Engrenages) sur le "plateau" délocalisé du Multiplex Poker. Détente enfin avec un Top 5 qui vous fera relativiser la valeur d'un carré floppé.

Bonne chance à tous aux tables et bon week-end sur Winamax !


Les pages à suivre :

t @Winamax


in @Winamax


f Winamax


wtv Winamax TV


wtv Wam-Poker

Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Flegmatic_
Reporter Winamax
Reporter Winamax


Inscrit le: 15 Avr 2015
Messages: 1415

MessagePosté le: 21/09/2020 12:58   Sujet du message: Répondre en citant Signaler un Abus

MTT : les résultats du 20 septembre

La première session dominicale post-Winamax Series a souri aux joueurs en forme, tandis que oddsbust s'est offert un allez simple au paradis des gros matous. Toutes les infos sont dans notre récap'.

On espère pour oddsbust qu'il aime les animaux. Et si ce n'est pas le cas, quelque chose nous dit que cela ne devrait pas tarder. Parce qu'en plus de son chèque de 10 931 € amassé après avoir dominé plus de 8 400 joueurs, le dernier vainqueur en date du Sunday Surprise va pouvoir réaliser le rêve de beaucoup : s'occuper de gros félins pendant près de deux semaines et ce dans un gigantesque sanctuaire animalier dédié en Afrique du Sud. Au milieu de tous ces ronrons, on en oublierait presque la visite compris dans le package du Cap et de la superbe région aux alentours. De quoi rugir de plaisir !

SUNDAY SURPRISE 10 € - 8 441 inscriptions - Prizepool 75 969 €
Vainqueur : oddsbust - 10 931 €

Ils sont (déjà) de retour

Ce n'est pas parce que la page des Winamax Series est tout juste tournée que les "top regs" de notre site ont décidé de lever le pied pour autant. Bien au contraire. Ce dimanche, bon nombre d'entre eux se sont donnés rendez-vous autour de la dernière table de notre tournoi quotidien le plus cher, l'incontournable Highroller, à commencer par NeSpewPas. Vainqueur du 6-max KO Championship lors de l'ultime soirée du festival, il s'est présenté en TF avec un tapis près de quatre fois supérieur à son poursuivant direct, David-Ginola (est-ce celui qui s'était emparé du Main Event en février dernier ?) Derrière, de l'autre vainqueur WSeries Super_Castor à Antoine 'luxusreisen' Goutard, auteur d'un doublé en passant par CallM3Daddy (titré lui en avril) et EVERYDAY., tous se tenaient dans un mouchoir de poche entre 15 et 20 blindes.

Sans vous gâcher les nombreux rebondissements de cet affrontement ultra spectaculaire entre requins, sachez que tout est allé très vite : la phase de 3-handed s'est déclenchée après seulement 25 mains, tandis que les deux prétendants au titre ont pu en venir aux mains 40 coups plus tard. Mais à la fin, le favori a fini par triompher, pour un second gain à cinq chiffres en l'espace de quatre soirées, à hauteur de 15 860 €. Passé brièvement en tête lors du face à face final, luxusreisen se contente cette fois de la médaille d'argent, bonne pour 11 292 €. Pour les détails, on vous laisse profiter du replay.

HIGHROLLER 250 € - 296 inscriptions - Prizepool 68 672 €
Vainqueur : NeSpewPas - 15 860 €

Pendant ce temps, habituel tournoi phare de la session dominical, le Battle Royale connaissait une petite baisse de régime, avec à peine plus de 300 curieux sur la ligne de départ. Pas de quoi décourager AlorPeutEtre, qui n'a pas fait de cas de cette affluence en baisse, fonçant ventre à terre vers les 4 619 € de la première place, sans oublier de ramasser 3 312 € de primes sur son chemin. Un finish parfait qui a privé dans le même temps Macaronnage de cerise à poser sur le glaçage, lui qui avait déjà collecté 2 254 € de bounties. Enfin, concernant nos deux tournois à 100 €, Banksy-eu n'a pas résisté à l'envie de sortir de l'anonymat sur l'XTASE, avec un peu plus de 6 000 € à la clé, tandis que l'éternel passeur -LuCh0- s'est mué en finisseur sur l'XTREM, avec un but plein de sang-froid valant 5 621 €.

BATTLE ROYALE 200 € - 305 inscriptions - Prizepool 56 120 €
Vainqueur : AlorPeutEtre - 4 619 € + 3 312 €

XTASE 100 € - 418 inscriptions - Prizepool 37 620 €
Vainqueur : Banksy-eu - 2 921 € + 3 103 €

XTREM 100 € - 273 inscriptions - Prizepool 24 570 €
Vainqueur : -LuCh0- - 5 621 €

[IMPORTANT] Du changement sur le Main Event

Nos collègues du pôle MTT se sont penchés sur le cas d’un de nos tournois les plus anciens et les plus emblématiques, le Main Event, histoire de lui rafraîchir un peu la façade. Les modifications listées ci-dessous seront effectives à partir de la prochaine édition du dimanche 27 septembre.

Carreau 6 Day 1 seront désormais au programme (contre 4 actuellement) ;
Carreau L’ex-Day 1B devient le Day 1C, l'ex-Day 1C devient le Day 1E, l’ex-Day 1D devient le Day 1F ;
Carreau Le nouveau Day 1B se tiendra le dimanche à 18h30 ;
Carreau Le nouveau Day 1D se tiendra le lundi à 18h30.

Au fait ! Il n’est pas trop tard pour disputer une édition spéciale du Main Event soldée, avec un buy-in fondant à 50 €, et un garanti doublant à 200 000 €. Le Day 1C se tiendra se lundi soir à 21h (rounds de 11 minutes), avant le Day 1D turbo de mardi à 18h30 (rounds de 5 minutes). Tout ce qu’on vous souhaite ensuite, c’est d’être encore en course pour le Day 2 (mardi à 21h), puis le Day 3 (mercredi à 21h).


Vous avez toujours pensé qu'As-6 suité était une main pleine de potentielle. Ce nouvel épisode de notre Top 5 hebdomadaire est fait pour vous.


Tout ça pour 50 €


Un seul tournoi a franchi ce dimanche la barre des 100 000 € de dotation et cela ne surprendra pas grand monde d'apprendre qu'il s'agit du Prime Time. Rolls-Royce de nos épreuves à 50 €, il a cette fois souri à un habitué de nos articles compte-rendus, réguliers des moyennes limites, LaChupacabra. Vainqueur de plusieurs Monster Stacks à 20 et 10 € ainsi que du Flipper fin mai, ce dernier s'est offert son plus gros gain chez nous, le premier à cinq chiffres, sous la forme d'un gain de 10 148 €. Nouveau high score également pour Mangez bien sur le Gladiator, qui a doublé les 3 120 € à la gagne avec 3 013 € de primes engrangés dans l'arène. Parfait pour une digestion tranquille. 

Sacré en 4-max sur l'Event 95 des dernières Winamax Series, lauréat de deux Battle Royale, du Top 50 ou encore de l'XTASE, KaChing a récidivé ce dimanche sur un Rush Hour qui figurait déjà à son palmarès, empochant pour un total de 3 656 €. C'est un peu moins que La Belle Gze sur le Top 50 mais un peu plus que SRFCinLDC sur le Magnum, qui aura bientôt l'occasion d'admirer son club fétiche dans la plus belle des compétitions européennes.


Les toqués du dimanche soir

Omniprésent durant les deux semaines de Winamax Series, troisième de l'XTASE pour 2 700 €, Nicolas alias 'Cap Haddock' a encore trouvé le temps d'étoffer son palmarès gargantuesque en engloutissant le Monster Stack à 20 € pour un peu plus de 2 000 € piécettes supplémentaires. Festin similaire pour Etchebest. sur le Flipper qui s'est goinfré de 1 097 € de primes pour accompagner les 1 836 € de sa première place. RAFAL-1988 a de son côté préféré manger liquide, en s'enfilant le Cocktail et 1 658 € de gains suite à un arrangement signé avec JsuisK1fish (mais non, il ne faut pas dire ça), tout comme Surf7860, qui a tranquillement siroté le Tea Time jusqu'à minuit, avant de se coucher plus riche de 4 500 €. Mais le véritable gueuleton sur ses tournois à 20 € et moins est à mettre au crédit de TomCody, qui a mis la Fièvre à près de 6 200 adversaires pour se gaver des 8 814 € à la gagne. Bon appétit si vous êtes à table !


Bravo à tous pour vos résultats de ce dimanche, bonne chance aux tables cette semaine et à lundi prochain !


Tous les tournois Winamax

Les pages à suivre :

t @Winamax


in @Winamax


f Winamax


wtv Winamax TV


wtv Wam-Poker

Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Flegmatic_
Reporter Winamax
Reporter Winamax


Inscrit le: 15 Avr 2015
Messages: 1415

MessagePosté le: 25/09/2020 14:37   Sujet du message: Répondre en citant Signaler un Abus

Top 5 : Les rituels des joueurs de poker

Au poker, tous les joueurs ont leurs petites habitudes. Qu'ils soient pros ou amateurs, on vous dévoile leurs manies les plus inavouables.

"Quand l'habitude se contracte, on ne peut plus s'en passer", disait Sénèque il y a 2 000 ans de cela. L'univers du poker, avec ses règles précises et un cérémonial ultra-codifié, est un terrain propice au développement de tics, rituels et autres manies. Qu'ils soient simples joueurs du week-end ou champions accomplis, tous les joueurs ont leurs marottes. La superstition (si honnie soit-elle) joue souvent un rôle, mais pas seulement : la force de l'habitude peut être source de stabilité et de sérénité, et aider à la réussite d'une session. Depuis les protocoles d'avant-match jusqu'au rituel post-élimination, on vous détaille les mille et une bizarreries des joueurs de poker.

Début de session : on est pro ou on ne l'est pas...

Ça y est, c'est décidé : ce soir, c'est poker. Alors il faut se mettre dans l'ambiance, et pour ça, les joueurs ont tous leurs petites habitudes bien à eux, que ce soit en live ou online. Pour les pros notamment, jouer sur Internet ne se fait pas sans une préparation particulière : "J'essaie de préparer mon repas du soir à l'avance," commence notre cuistot en chef Adrien Delmas, qui ne perdra donc pas de temps à faire la bouffe entre deux mains difficiles. De son coté, Ivan Deyra jure se mettre dans l'ambiance la plus zen possible : "Mon rituel c'est de préparer mon diffuseur d'huile essentielle avec préférence parfum Eucalyptus, en mode odeur Hammam, et une playlist piano de plusieurs heures histoire de jouer en toute détente. Avant tout ça c'est préparation de smoothie histoire de caler la fringale de milieu de session, sans être trop lourd non plus, histoire d'avoir un booster d'énergie." OK, soyons honnêtes, on n'est pas certains que l'intégralité de ce programme soit appliquée sur chaque session. Pierre Calamusa, lui, insiste sur l'importance d'avoir bien dormi avant une session. Pour se sentir au top, de nombreux pros se font aussi un petit entrainement sportif avant de commencer à jouer, histoire d'être bien réveillé quand il faudra prendre de grosses décisions. Témoin Léo Lombardozzi, du temps où il grindait sans relâche les tournois online : "Avant une session MTT, je m'étirais histoire d'être bien souple sur les ischio-jambiers et bien flex sur la session. À la base c'était une blague, qui est devenue un rituel avant chaque session MTT chargée." D'autres préfèrent rester immobiles et pratiquer une séance de méditation, très à la mode chez les joueurs de poker, comme Davidi Kitai (souvenez-vous du premier épisode de la dernière saison de Dans la Tête d'un Pro). De quoi se détendre avant de se plonger dans le choix des tournois, un passage obligé qui peut rapidement devenir anxiogène: "Je regardais bien la grille pour voir combien la soirée allait me coûter, poursuit Léo. Et je m'inscrivais à tout, en avance, tout en contemplant ma bankroll fondre comme neige au soleil..."  

Si les joueurs online mettent donc en place leurs routines avant la session, c'est peut-être en live que se manifestent le plus souvent les superstitions propres à (presque) tous les gamblers : "Lors des WSOP à Las Vegas, je me gare toujours sur la même place de parking," affirme ainsi Aladin Reskallah, qui explique qu'il est important de prendre certaines habitudes lorsqu'on voyage pour jouer des tournois live, histoire de rester focus : "Quand je deeprun en live, j'ai tendance à reproduire la même routine tous les jours tant que je suis dans le tournoi, confirme le double vainqueur Top Shark. C'est un peu par superstition mais aussi pour me mettre dans le match, pour me concentrer. Par exemple, si j'ai franchi le Day 1, je vais aller déjeuner dans le même restaurant le lendemain, manger la même chose, partir de l'hôtel exactement à la même heure, etc. Il m'est déjà arrivé aussi de garder le même tee-shirt pendant trois jours !" Ne pas changer de vêtements tant qu'on est pas éliminé : voilà un grand classique chez les joueurs de tournoi live. Le Champion du Monde 2011 Pius Heinz aurait ainsi porté sa fameuse veste Boss (photo ci-contre) durant les 10 jours qu'ont duré le Main Event. On ne sait pas s'il a eu le temps de la mettre au pressing, mais la rumeur disait que les ventes de la veste en question avaient explosé après sa victoire. Chez certain, ce respect du dress code peut aller jusqu'au sous-vêtements et aux chaussettes. Au grand désarroi de leurs voisins de table...

Le Team Winamax a également sa petite routine particulière à Vegas : le briefing d'avant-tournoi dans la voiture du coach Stéphane Matheu sur la route du Rio, comme vous avez pu l'observer dans de nombreux épisodes de DLTDP (photo). "On fait un petit warm-up avant de jouer, explique Romain Lewis. On pose quelques lignes directives sur les objectifs du tournoi, sur quoi focus, et on se motive. Ça marche aussi pour une session online." Sans oublier le traditionnel coup d’œil à la fiche Hendon Mob de ses adversaires en début de Day, histoire de savoir à qui on a affaire et si on a chatté son tirage de table.

Mais on vous parle ici des rituels observés par des joueurs professionnels, obsédés par la performance. Chez les joueurs amateurs, la préparation sera souvent aux antipodes... "Je ne pars jamais jouer sans mon jeton fétiche de Napoléon, explique Thomas, jamais le dernier à spew en partie privée. Sinon, avant de débarquer chez votre pote qui organise le home game hebdomadaire, un petit passage par le supermarché du coin s'impose : whisky, bière, vin, soda, pizza, gâteaux, bonbons (rayez les mentions inutiles), il est recommandé de remplir son panier avec tout ce qu'il faut pour une bonne soirée entre amis. De quoi se revigorer : après une journée de travail ou un week-end difficile, il n'est pas facile d'arriver en forme à table... Et surtout, il ne faut pas hésiter à envoyer quelques piques aux copains en amont, histoire de faire monter la sauce avant de leur claquer des 7-2 à la figure quelques heures plus tard. D'ailleurs, les home games ont leurs propres rituels, notamment avec quelques règles typiques, comme ce fameux jeu du 7-2, justement (toute la table doit donner de l'argent au joueur qui remporte un coup avec). À quand la même règle sur les gros tournois ?

D'ailleurs, les Championnats du Monde sont souvent le théâtre de rituels plus ou moins loufoques, tant chez les pros que chez les amateurs. Pendant des années, la star Phil Hellmuth a observé un célèbre (et pour certains très énervant) rituel, soignant son entrée en scène lors du Day 1 du Main Event. On l'a ainsi tour à tour vu se pointer déguisé en boxeur, en viking, en pilote de course (après avoir crashé son bolide sur le parking du Rio, si si) ou même en empereur romain amené à l'entrée du Rio par des porteurs ! Le tout souvent entouré d'une équipe féminine de choc... Jusqu'à l'édition 2018, un autre doux dingue des Series avait également pour habitude de faire claquer ses cymbales au shuffle up and deal du Main Event depuis plus de 15 ans, mais il est apparemment resté plus calme en 2019. Les traditions se perdent... - Rootsah

Pendant la partie : very superstitious

Si le sort est impartial, si la chance ou la déveine peuvent frapper n'importe qui à n'importe quel moment, tout le monde n'a pas la même façon de s'en prémunir. C'est bien en jeu, alors que les cartes viennent tout juste d'être distribuées, que le rituel peut se transformer en superstition, au-delà de toute raison, balayant parfois les principes stratégiques les plus primaires de notre jeu. À ce titre, quoi de plus irrationnel que la fameuse "main fétiche", celle que l'on est incapable de jeter préflop, avec laquelle on est prêt à payer n'importe quelle mise ou à placer un squeeze alors que tous les voyants sont au rouge. "10-6 de cœur, c'est all-in automatique" nous a ainsi répondu @SorianoMillet sur Twitter au milieu des KJ suités, K9 (pour KB9, on vous laisse chercher) des musicaux K7 et J5 (les fameux Jackson 5) et autres 10-9 assortis (la préférée de votre serviteur, qui le confesse humblement). On trouve même des combinaisons plus élaborées et franchement pas évidentes à caser : "Un pote jouait systématiquement K6 de trèfle quand il était en small blind," se souvient Aladin Reskallah. "Quand j'ai commencé le poker live et que je jouais dans les casinos de province, embraye Guillaume Diaz, le rituel que je voyais le plus était les gens qui jouaient les cartes de leur département. Je me rappelle d'un pote qui s'était fait sortir par un adversaire qui avait tout mis préflop avec 7-4 off. 'Vous comprenez, je suis de Haute-Savoie !'" On en connaît d'autres qui préfèrent 9 et 3...

Pour le reste, les us et coutumes sont forcément plus disparates. Une fois de plus, c'est Aladarrrrr qui régale. "En live parfois, quand je suis UTG et short stack, si la première carte que je vois est un 2, je ne regarde pas l'autre. À l'inverse, si je dois shove et que la première est un As, je n'ai pas besoin de la suivante pour tout envoyer." Vous en voulez encore ? "Si je sais que le spot de 3-bet est bon, je fais semblant de regarder mes cartes avant de me lancer. Et quand je dois payer un tapis avec une main très forte, je snap call pour ne surtout pas donner l'impression de slowroll. Je n'ai pas envie de me faire punir et de perdre le coup !" D'autres sont plus du genre à calibrer leurs mises online, comme @JeyPied qui va chercher à arrondir son stack affiché en blindes : "Si j'ai 34,6BB et que je veux bet mi-pot dans un pot de 9BB, je vais faire 4,6BB, pas 4,5 ! Ah oui et en live mes piles de jetons sont à la même distance les unes des autres." Une transition toute trouvée pour glisser un mot sur tous ces nits joueurs consciencieux qui aiment construire leurs piles de pions avec le souci du détail comme leur Saint-Patron Carlos Mortensen (photo). Sans doute l'occasion de satisfaire en silence un trouble compulsif plus ou moins refoulé.

Online, le choix de l'arrière-plan, de la couleur du tapis ou du dos des cartes peut également s'avérer stratégique. Récemment, lors de sa session en mid-stakes, on a vu Adrien Delmas modifier la disposition de ses tables en fonction de l'avancée dans le tournoi. Un bon moyen de se réperer lorsque l'on joue un grand nombre de MTT en même temps. De son côté, Aladin encore lui, a une autre façon de voir les choses : "Je surveille toujours le nombre de joueurs restants et, lorsque l'on passe de 100 à 99 left, j'ai d'un coup l'impression d'avoir toutes les chances d'aller loin ! Et quand j'arrive en finale avec le septième tapis sur sept, j'aime bien penser que je suis favori." Mais s'il y a bien une chose sur laquelle beaucoup ne transigeraient pas aux tables virtuelles, c'est leur siège. Sans surprise, c'est celui en bas de l'écran au milieu qui l'emporte sur les autres et on vous comprend. C'est en tournoi live que cela se complique, où notre place nous est attribuée sans que l'on puisse y dire quoi que ce soit. Alors si vous voulez garder un minimum de stabilité même au gré des changements de table incessants, faites comme @_Lyslero_ : "À chaque fois que j'ai changé de place, j'ai porté de table en table dans toute la salle la chaise sur laquelle j'ai commencé mon tournoi." De la chaise à la croix que l'on porte malgré nous, n'est-ce pas finalement la meilleure image que l'on peut donner de tous ces petits rites inutiles mais parfaitement indispensables ? - Flegmatic

La pause : ces quelques minutes qui peuvent tout changer

Live comme online, elle est connue des joueurs de MTT depuis la création du format au début des années 1970. Attendue comme une délivrance par certains, redoutée par d'autres de peur de voir leur élan stoppé en plein rush, oubliée par beaucoup de joueurs en ligne pris dans la frénésie du multitabling, la pause est indissociable du poker de tournoi. Malgré cela, elle reste bien souvent négligée, prise comme un non-événement, à peine suffisante pour courir aux toilettes ou foncer dans la cuisine récupérer un paquet de chips et une boisson plus ou moins alcoolisée. Pourtant, certains pros vous le diront : on peut en faire des choses durant ces six minutes (cinq si vous ne jouez ailleurs que sur Winamax), ce quart d'heure ou cette heure et demie ! Car oui, c'est une autre particularité des pauses : elles ne durent pas toujours le même laps de temps et on ne les passe que rarement avec les mêmes personnes, sans compter celles que l'on subit seul, face à soi-même. Mais en temps que rares moments de réel repos au milieu de soirées ou de journées pouvant s'avérer éprouvantes pour le corps et les nerfs, elles aussi méritent d'être sacralisées et qu'on leur attribue une petite routine.

Pour la plupart des joueurs chevronnés, le rituel numéro 1 à mettre en place est aussi évident que potentiellement difficile à tenir : "décompresser, lâcher prise et penser à autre chose," comme le dit si bien Ivan Deyra dans ce blog. Un précepte poussé à l'extrême par ce même ValueMerguez, qui n'hésite pas à sortir de chez lui durant ses pauses online et piquer des sprints dans sa rue, histoire de se dépenser un maximum et d'évacuer tout éventuel sentiment de frustration. Si vous habituez au 72e étage ou qu'il tombe des cordes dehors, nul doute qu'une petite série d'exercices physiques simples (pompes, squats, abdos, burpees, etc.) fera l'affaire. À moins que vous ne préféreriez la méthode douce, toujours préconisée par le Girondin, sous la forme d'un "exercice de visualisation" à même de réduire son anxiété ou d'augmenter sa confiance et sa détermintion. De son côté, Romain Lewis en profite pour "se rappeler les objectifs mise en place durant le warm-up de pré tournoi/session" ou se lancer dans un exercice de respiration comme on peut en trouver des tas sur Internet ou via des applications dédiées.

Vous l'avez compris, l'idée est avant tout "de décrocher, pour citer Aladin Reskallah, car il est impossible de rester concentré au maximum de nos capacités pendant cinq, six ou sept heures d'affilée. Il faut réinitialiser votre système nerveux et votre faculté de concentration. J'ai entendu dire qu'European, un des meilleurs joueurs online finlandais, passait ses pauses à regarder un arbre pour ne penser à rien." Autant dire que la bad beat story lancée à qui veut l'entendre dans le couloir en face de la salle de tournois ou les messages envoyés en pleine montée de tilt sur le groupe WhatsApp/Messenger de vos potes joueurs sont définitivement à proscrire. Puisque l'on est sur les mauvais exemples, poursuivons avec Léo Lombardozzi, dont le rituel immuable dans sa colocation est de "préparer le repas de la soirée entre 20h55 et 21h. À chaque fois, on a envie de faire les choses bien... et au final on ne fait jamais rien."

La même chose vaut également en live pour les dinner breaks (pour ceux qui ont la chance de savoir à quoi cela ressemble). Quoi de pire, après avoir fait carburer votre matière grise pendant environ deux heures, que de devoir prendre cette décision si difficile que de choisir où manger ? Si tout le monde n'a pas la chance de pouvoir profiter de son propre Stéphane Matheu de poche, vous y prendre à l'avance (par exemple lors de la pause précédente ?) vous permettra de gagner un temps précieux et de conserver votre énergie. Si le WPO Dublin vous manque, vous pouvez également choisir de manger liquide (à vos risques et périls, cependant). Sinon, imitez Davidi Kitai : en cas de deep run à Vegas, Kitbul s'en va toujours dîner au même endroit pour y commander la même chose. Sans oublier bien sûr de régler l'addition pour tout le monde. Question de karma. Comme quoi, même pendant une pause, on peut tenter de mettre toutes les chances de son côté. - Flegmatic

All in and a call : le rituel ultime

Existe-t-il un moment plus codifié, plus ritualisé que celui où l’on se retrouve à tapis ? Miser tous ses jetons, c’est la cérémonie ultime et inévitable de n’importe quelle partie de poker. Un moment aussi bref que violent où l’on contemple le gouffre, et l’on se retrouve dans la peau d’un accusé attendant sa sentence. Coupable ou non coupable ? Mort ou ressuscité ? Busto ou robusto ?

Peu nombreux sont ceux, même parmi les pros, qui savent rester de marbre face à cette épreuve ô combien stressante. Certains tentent de désamorcer la tension avec un tic se voulant rigolo : rappelez-vous d’Humberto Brenes et de son requin en plastique dégainé lorsque ses jetons partaient au milieu. The shark is coming! Giuseppe Zarbo, lui, ne joue que rarement sans une paire de lunettes en plastique kitsch, dotées de loupiotes qu’il fait clignoter à chaque fois qu’il part à tapis. De quoi déconcerter l’adversaire en train de réfléchir à un call - d’ailleurs, peut-être que la manœuvre a déjà permis au Franco-Italien d’obtenir un fold, qui sait ?

Contemplant le gouffre, un joueur se laissera aisément aller à des élans de superstition. Le plus célèbre de ces mystiques ? Jerry Yang, bien sûr ! En 2007, cet amateur sorti de nulle part était allé au bout du Main Event des WSOP grâce à une botte secrète ultime (enfin, selon lui) : Dieu. Ni plus ni moins ! En effet : lors de chaque confrontation à tapis, l’Américain récitait en boucle une prière, tout en portant à ses lèvres un médaillon religieux. Inutile de vous dire qui Yang a remercié en premier lors de son interview post-victoire… Mais on se permettra de remarquer que cette aide divine était accompagnée d’une date de péremption : ce fut la première et la dernière perf’ de la carrière de joueur de Jerry Yang.

Confession : après presque 20 ans de poker online pratiqué de façon récréative, l’auteur de ces lignes n’a toujours pas réussi à se débarrasser des tics apparus lors de ses débuts. Ainsi, dès lors que mes jetons sont misés, il m’est encore aujourd’hui presque impossible de regarder la suite du coup : je cache l’écran avec mes mains, attendant avec angoisse de voir dans quelle direction les jetons vont se diriger ! Mais j’aime varier les plaisirs (sic) : ainsi, ce sont parfois les cartes de l’adversaire que je vais masquer. Une coutume de fish ? Pas que : lors d’une récente visite chez un joueur du Team Winamax plongé dans les tournois des Series, j’ai été surpris de constater qu’il faisait exactement la même chose ! Le tic de l'amateur Thomas n'est pas si éloigné : "Je rabats la capuche de mon hoodie quand je suis all-in, même quand je suis en train de jouer tout seul online !"

Nos pros ont-ils des tics à eux au moment de tout risquer ? Romain Lewis ne rechigne pas à une petite dose de mysticisme : "Je me concentre au max sur la carte qui doit sortir, il faut croire dans ses pouvoirs magiques !" Ivan Deyra se montre un poil plus terre à terre : "A chaque all in important je fais des grandes inspirations/expirations pour relâcher totalement la pression, me mettre dans l'état d'esprit d'acceptation/lâcher prise/patience." Léo Lombardozzi évoque son colocataire, qui aime "faire tourner son index comme si le flop était en chargement." Il nous confie aussi pratiquer l’art du contre-pied : "Le ‘contre-whine’ est un move classique : quand tu es à tapis payé, tu dis ‘c’est bon, tant pis, c’est fini’… pour mieux crier ensuite si ça tient !" Même son de cloche chez Aladin Reskallah : "J’ai un pote qui appelle les cartes de mes adversaires quand je suis all-in."  Cette technique porte un nom bien connu des initiés : le contre-jinx. Par opposition au jinx, terme anglais désignant le fait de porter malheur à quelqu’un.

Appeler les cartes : voilà une figure imposée lors de toute table finale qui se respecte. La plupart du temps, ce sont les supporters qui s’en chargent depuis les gradins. Si leur poulain est favori, c’est généralement un inoffensif 2 qui sera appelé à grands renforts de cris, mais si le héros est en difficulté, vous pouvez compter sur ses fans pour bruyamment dresser une liste exhaustive de toute les cartes pouvant le sauver. Évidemment, le camp adverse fait exactement la même chose !


L’appel de cartes le plus célèbre de ces dernières années : Kitbul peut remercier sa Kitbulette !

À ce sujet, il convient de le noter : le poker dans sa version télévisée a grandement contribué à rendre encore plus stressant et douloureux le rituel du all-in. En principe, un coup à tapis est une affaire vite expédiée : le croupier retourne flop, turn et rivière le plus vite possible, en partie pour abréger les souffrances du joueur au bord de l’élimination. Cette démonstration de courtoisie n’a pas cours lors d’une partie retransmise en streaming. Là, ce sont les producteurs qui dictent le rythme, et ces bourreaux ne se privent pas d’étirer au maximum la durée des coups à tapis, histoire de faire durer le suspense. Une véritable torture pour le joueur en danger !

Sans qu’on puisse véritablement expliquer pourquoi, un geste très spécifique a gagné en popularité ces dernières années sur les tournois live : le coup de la veste. Il est très simple à exécuter : une fois à tapis payé (en particulier en position défavorable), il vous suffit de vous lever, et d’enfiler votre manteau sans attendre que le board ne soit déroulé. Comme si vous étiez déjà en train de partir ! Bref, il s’agit-là d’une variante du contre-jinx cité plus haut, et après l’avoir vu appliquée avec succès à plusieurs reprises, certains ont fini par se convaincre que la méthode avait son intérêt, et ne peuvent désormais plus faire all-in sans l’appliquer. Nous, on préfère s’en remettre aux mots d’un certain André Jeanson : « Je ne suis pas superstitieux, ça porte malheur ! »

Quand le coup à tapis ne s’est pas passé comme on le souhaitait, que faire ? Il convient de tirer sa révérence dignement et avec le sourire, quitte à faire semblant et masquer ses réelles émotions. Témoin Romain Lewis : « Quand j’annonce le fameux ‘good game’ à ceux qui restent, c’est rarement le ‘good luck’ le plus sincère au monde ! » Pendant des années, le pro californien Barry Greenstein observait systématiquement le rituel d’élimination le plus classe qui soit, offrant son (excellent) livre Ace on the River à son bourreau, non sans l’avoir dédicacé et noté en détail le lieu, la date et les cartes de son dernier coup ! Plusieurs pros du Team Winamax ont pu ainsi rentrer à la maison avec ce chouette souvenir : mention spéciale à Ludovic Lacay, qui a accumulé deux exemplaires du livre au cours de sa carrière.

Certains rituels se sont perdus avec le temps. En ligne, les « nh » et autres « gg » qui étaient la norme durant les années 2000 n’apparaissent plus que rarement dans la fenêtre du chat. En live, la mise en pause du Winamax Poker Tour a mis au placard l'une de nos traditions préférée : la salve d'applaudissements à chaque élimination, y compris durant les premiers niveaux. Enfin, on ne sait pas si la poignée de main distribuée à toute la table survivra au temps du COVID, mais cela fait un moment qu’on l’entend en coulisses : la tradition du pourboire est de moins en moins respectée par les joueurs éliminés dans l’argent. Pas cool pour l’armée de l’ombre du poker, souvent mal payée malgré les longues nuits passées à distribuer les cartes et compter les pots. Un souhait pour le monde d’après (s’il se pointe un jour) : les gars, remettez le tip à la mode ! - Benjo

L'après-match : pas facile de décrocher...

Vous avez passé votre soirée à une table de poker (ou peut-être quelques minutes, mais on ne vous le souhaite pas) : il est temps de passer à autre chose. Plus facile à dire qu'à faire, car il n'est pas toujours aisé de reprendre une activité normale : même quand toutes leurs tables online sont fermées, certains grinders certains veulent tout de suite savoir si la variance était de leur côté, dans un monde ou le ROI tient lieu de juge de paix. "Dès la fin de session, je check ma 'redline'", dévoile ainsi Léo Lombardozzi. Cela signifie qu'il regarde sa courbe d'EV (espérance de gains) sur son tracker, pour voir si les cartes étaient ou non en sa faveur durant la session, ce qui n'est pas évident à appréhender en plein multitabling. Tout en sachant que l'info reçue n'a guère d'importance : "Ça n'a pas d'intérêt sur 1 000, 2 000 ou même 10 000 mains jouées !"

Une fois la dernière table fermée, certains pros se remettent directement à bosser, en revenant sur des coups clés de leurs parties : "En cash game après chaque session, je review tous mes spots avec PIO Solver et je montre quelques mains à mon coloc pour avoir un second regard", détaille Léo. "Moi, je fais le bilan de la session, avec mes ressentis, émotions vécues, choses apprises, et la programmation du lendemain afin de pouvoir dormir l'esprit clair et serein", propose Ivan Deyra. Enfin, ça ne marche pas forcément en cas de perf' : qui n'a jamais appelé ses potes de poker pour se faire mousser juste à la sortie du cercle de jeu ou après la dernière main de son tournoi online ? Bon, parfois, on a pas toujours de réponse au beau milieu de la nuit, alors c'est le physionomiste du club qui tient la chandelle pendant que vous attendez votre taxi. Car si taxi il y a, c'est souvent le signe que vous avez gagné : en cas de perte, certains se punissent et rentrent chez eux à pied (en espérant qu'ils ne soient pas totalement brokes), le taxi étant réservé aux gagnants (et indispensable si on a les poches pleines de billets).

Mais si vous avez plutôt fait la misère à vos potes en home game, ils ne vous laisseront certainement pas vous échapper comme ça. "À la fin d'un gros home game, celui qui a gagné paye le McDo à tous les autres", se souvient Vincent. C'est la tradition." "Oui, le McDo, ça marche à tous les coups, rigole Ya 2 ecolesSi c'est une soirée cagoule, il y a le McDo du « détilt » et si on a perfé, le Mcdo de la perf !" Une chose est sûre, s'offrir un casse-dalle est une envie récurrente après de longues heures passées à jouer : "À Las Vegas, mon coloc' Romain Nussmann (ancien vainqueur de Main Event Wina Series) me tiltait, raconte Aladin Reskallah. Quand il était éliminé d'un tournoi, il voulait que je le dépose au 7/11, un genre de supérette du coin, pour acheter des glaces dégueulasses Ben & Jerry's [NDLR : tu exagères Aladar, elles sont pas si mal ces glaces du Vermont]. Le pire, c'est qu'il fait la morale pour respecter de saines habitude de vie, et qu'au final il s'enfile de la glace quand il bust d'un tournoi ! Et autant dire que ça arrive souvent à Vegas, vu que l'on est éliminé quasi quotidiennement quand on ne fait que jouer... "

Un rituel qui permettait peut-être à Romain d'entamer une phase de digestion, qui donne souvent envie de piquer un roupillon. Une bonne chose, car il est compliqué de trouver le sommeil après une partie live ou online (merci la lumière bleue des ordinateurs), à moins que l'on ne soit vraiment exténué. "Après la partie, je me dis souvent que j’aimerai bien ne pas me lever à 15h le lendemain, que je vais mater un épisode de ma série du moment et après dodo. Résultat, à 6 heures du mat', je suis toujours devant l'ordi," déplore Léo Lombardozzi. Pour remédier à cela, Adrien Delmas confie qu'il aime cooldown en lisant quelques pages avant de dormir (il a même écrit un blog sur le sujet). Avant peut-être de sombrer dans un autre monde fait là aussi de cartes et de jetons, car les joueurs de poker confient souvent rêver de leur jeu préféré... Même si parfois, cela ne suffira pas pour s'endormir. "Oh et puis merde, si je rouvrais quelques tables ?" - Rootsah

Crédits photos : ClubPoker, PokerGO

Et vous, quels sont vos petits rituels ? Répondez-nous sur les réseaux !

Tous nos Tops 5 Poker

Les pages à suivre :

t @Winamax


in @Winamax


f Winamax


wtv Winamax TV


wtv Wam-Poker

Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
m.arnou
Reporter Winamax
Reporter Winamax


Inscrit le: 17 Déc 2019
Messages: 167

MessagePosté le: 25/09/2020 15:08   Sujet du message: Répondre en citant Signaler un Abus

Votre week-end sur Winamax

Un Funday géant, un Main Event plus imposant, un Sunday Surprise qui crève l'écran : ce week-end, on voit les choses en grand !

La conclusion des Winamax Series vous a laissé un peu désœuvré ? On prolonge la fête ce dimanche, avec le Sunday Funday, une promo qui va gonfler à bloc 4 de nos plus gros tournois MTT et vous faire oublier le blues post-Series. Accrochez-vous : le Battle Royale, le Highroller, le Prime Time et le Grand Tournament sont à moitié prix… et on double leurs garantis ! Soit une soirée à 650 000 € minimum. Parfait pour ceux qui souhaitent grimper en altitude sans se retrouver à court d’oxygène.

Le monde avance bien trop vite. Vous voulez un nouvel exemple ? Il existe désormais des vidéoprojecteurs pouvant faire apparaître sur votre mur des écrans de trois mètres de diagonale, tout en les plaçant... à dix centimètres dudit mur. Ce genre de vidéoprojecteur, c'est celui que recevra le vainqueur du Sunday Surprise de ce dimanche (10 €, 20h30), accompagné d'un écran de projection motorisé adéquat. Avec sa (grosse) part des 60 000 € garantis, ne lui restera plus qu'à organiser une soirée diapo 3.0 dont tous ses potes se souviendront !

Et si l'on se projetait dans le futur ? Direction le dimanche 4 octobre, date de lancement de la 2 Million Week KO. Jusqu'au mardi 13, vous pourrez vous lancer dans cette grande aventure à 43 Day 1 (!) garantissant deux millions d'euros contre un billet d'entrée de 50 €. Sauf si vous choisissez de passer dès maintenant par le raccourci appelé Expresso Qualifier, afin de gagner votre place pour seulement 4 €. Et parce qu'on n'a jamais trop de tickets, une fois le vôtre en poche, vous pouvez même recommencer !

Né en 2010, le Main Event est l’un de nos plus anciens et vénérables tournois. Ce qui ne veut pas dire qu’on le laisse dans le formol depuis dix ans. Après un petit lifting d’automne, on inaugure une nouvelle formule à partir de ce week-end : ce sont désormais 6 Day 1 qui seront au programme, contre 4 actuellement, entre dimanche 16h et mardi 18h30. La dotation garantie reste de 100 000 €, mais il est fort possible que cette cagnotte augmente dès la semaine prochaine, si votre engouement est au rendez-vous...

Avant votre prochaine session, prenez le temps d’évaluer vos habitudes de jeu sur Winamax. La réglementation a changé, et notre modérateur de temps de jeu aussi ! Après avoir lu notre article à ce sujet, vous pourrez immédiatement définir vos nouvelles limites (à cette adresse), en prévision de l’application du nouveau règlement le 1er octobre.

Vieux loup de mer aux six titres Winamax Series, héroïque corsaire de nos MTT, légendaire flibustier à la technique irréprochable, Nicolas alias Cap Haddock naviguera dimanche soir sous la bannière du Winamax Stream Gang. S'il évite les vagues scélérates qui ne manqueront pas de se dresser sur son sillage, on ne serait pas surpris de le voir accoster de nouveau sur l'île au trésor. Une session déconseillée aux marins d'eau douce ! Et ce vendredi soir, un certain Romain Nussman alias 1mSoWeaK tiendra bon la barre du Gang, exclusivement sur notre chaine Twitch.

À l'instar de stars du sport comme Rafael Nadal, les joueurs de poker ont aussi leurs tics. Si tous ne sont pas aussi dingues que l'Espagnol, ils étalent de nombreux rituels, que ce soit avant, pendant ou après la partie. Et cela concerne aussi bien les pros que les amateurs... Alors on a décidé d'interroger tout le monde pour connaitre les petites habitudes de chacun. Et vous allez voir qu'il y en a pour tous les goûts.

Comme vous l'avez constaté si vous avez lu notre Top 5 mentionné ci-dessus, le sport fait partie intégrante de la vie des pros de poker. Pour Borja Gross, c'est même devenu indispensable à son épanouissement personnel, aux tables et en dehors. Pour le Top Shark 2020, entretenir une bonne forme physique permet ainsi de se forger un mental de champion... Si vous cherchez une source d'inspiration pour améliorer vos résultats aux tables, c'est par ici.

Gang de requins



Deux de nos éminents streamers se livrant un duel acharné en heads-up d'un tournoi sur Wina, le tout en pleine session du Stream Gang ? Ça n'arrive pas tous les jours, alors jetez-vous sur l'aubaine. Si vous êtes plutôt adeptes d'Expresso, un 3e membre du Gang en la personne de Ya 2 ecoles vous offre également un Top of The Pok rare et instructif. Pas encore eu votre dose de Léo ? On vous propose aussi de mater le dernier opus du Multiplex Poker, avec Kinshu et Flegmatic, avant de retrouver Harper et Veunstyle pour la prochaine émission lundi. Et comme d'hab', on ne se lasse pas de voir ces pauvres carrés craqués par d'improbables quintes flush dans notre Top 5 des mains de la semaine...

Bonne chance à tous aux tables et bon week-end sur Wina !

Tous les tournois Winamax

Les pages à suivre :

t @Winamax


in @Winamax


f Winamax


wtv Winamax TV


wtv Wam-Poker

Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
BenjoDiMeo
Reporter Winamax
Reporter Winamax


Inscrit le: 06 Juil 2007
Messages: 34154

MessagePosté le: 28/09/2020 08:04   Sujet du message: Répondre en citant Signaler un Abus

Jeu responsable : le modérateur de temps de jeu évolue



Vous pouvez dès maintenant définir vos nouvelles limites.

Parce que le poker doit rester un jeu, Winamax vous a toujours offert les outils nécessaires pour encadrer votre activité sur nos tables, que ce soit pour limiter les enjeux, limiter le temps de jeu, ou s'exclure temporairement ou définitivement du site. Suite à une récente modification apportée à la réglementation relative aux jeux en ligne, notre politique en matière de jeu responsable évolue.

Vous trouverez ci-dessous le détail de ces évolutions. Bien entendu, si jamais vous avez des questions après lecture, notre service clientèle est comme d'habitude à votre entière disposition.

Ce qui va changer à partir du 1er octobre 2020

Le modérateur de temps de jeu sera désormais basé sur le temps de jeu effectif à une table de poker. Autrement dit : le temps réellement passé à jouer. (Auparavant, ce modérateur comptabilisait la durée durant laquelle était ouverte l’application Winamax, que vous jouiez ou non.)

Ce nouveau modérateur de temps comptabilisera votre temps de jeu de façon hebdomadaire, sur une période allant de lundi matin (00h00) à dimanche soir (23h59).

En pratique, comment cela fonctionne ?

Voici comment cette évolution va se traduire de votre côté :

Cash games : lorsque vous aurez dépassé la limite de temps que vous aviez fixée dans votre modérateur de temps de jeu, vous ne pourrez pas participer à la main suivante. Vous serez donc automatiquement déconnecté de la ou les tables de cash game autour desquelles vous étiez assis.

Tournois (MTT, Sit&Go, Expresso) : lorsque vous aurez dépassé la limite de votre modérateur de temps de jeu, vous pourrez finir tous les tournois commencés (ainsi que, le cas échéant, disputer le Day 2 ou le Day 3 d’un tournoi se déroulant sur plusieurs soirs), mais vous ne pourrez plus vous inscrire à un nouveau tournoi avant le début de la période suivante.

Utilisez dès maintenant le nouveau modérateur de temps de jeu

Le nouveau modérateur de temps de jeu entrera en fonction le jeudi 1er octobre 2020 : nous vous offrons la possibilité d’anticiper son arrivée en définissant dès maintenant vos nouvelles limites de jeu. Pour ce faire, rendez-vous sur cette page.

Si vous ne définissez pas vos nouvelles limites de jeu avant le jeudi 1er octobre 2020, un message apparaîtra à votre première connexion, vous invitant à le faire.

Consulter votre temps de jeu restant sera bientôt encore plus facile

Afin de vous aider à piloter votre temps de jeu, un compteur indiquant votre temps de jeu restant apparaitra désormais sur votre ou vos tables de poker :



Ce compteur sera aussi visible dans un coin de l'application, et des messages vous informeront régulièrement de l'évolution du temps restant :

Si vous souhaitez obtenir de plus amples renseignements à ce sujet, n'hésitez pas à contacter le support.

Les pages à suivre :

t @Winamax


in @Winamax


f Winamax


wtv Winamax TV


wtv Wam-Poker

Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Montrer les messages depuis:   
Surveiller les réponses de ce sujet Précédente  1, 2, 3 ... 349, 350, 351, 352, 353  Suivante
Aller à la page :
Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Index des Forums -> Les News du Poker

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum
visit counter