Se connecter
S'inscrire





[Blog] L'ego, un ami qui nous veut du mal, par Tm4betlight
Répondre au sujet    Index des Forums -> L'atelier du Team Winamax
Surveiller les réponses de ce sujet
Auteur Message
Chhriis
Staff Winamax
Staff Winamax


Inscrit le: 03 Jan 2007
Messages: 34645

MessagePosté le: 04/10/2017 10:39   Sujet du message: [Blog] L'ego, un ami qui nous veut du mal, par Tm4betlight Répondre en citant Signaler un Abus



La difficulté d'avouer que ce joueur est meilleur que vous. L'énergie dépensée pour justifier votre façon de jouer, ou encore le tilt après un mauvais coup : l'égo est un point central du poker, mais on le retrouve également dans toutes les formes de compétition. Le pro Aladin "Tm4betlight" Reskallah est convaincu qu'il pourrait s'en servir pour le tourner en de bien meilleures choses.

J’ai le sentiment que dans nos sociétés, certaines valeurs gagneraient à être plus mises en avant : le respect, l’entraide, la coopération et le vivre ensemble, plutôt que l’affrontement et la compétition [...] La valorisation à outrance de la compétition fait ressortir beaucoup de traits négatifs de l’espèce humaine : la triche, la malice ou la colère, entre autres.

Lisez le blog "L'ego, un ami qui nous veut du mal"

Et vous, parvenez-vous à mettre l'égo de côté lors d'intenses compétitions ?

_________________
Suivez Wam-poker sur Facebook et Twitter

Dernière édition par Chhriis le 11/10/2017 09:39; édité 1 fois
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
marsupilamix
Habitué
Habitué


Inscrit le: 11 Nov 2010
Messages: 501

MessagePosté le: 04/10/2017 12:07   Sujet du message: Répondre en citant Signaler un Abus

Artcile très juste avec de bonnes pistes de progressions.

Enfin pour ceux qui en ont besoin, moi ça va merci

Very Happy Very Happy Very Happy

_________________
you take it you buy it
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Gora Pizz
Vétéran
Vétéran


Inscrit le: 08 Avr 2014
Messages: 4221

MessagePosté le: 04/10/2017 13:29   Sujet du message: Répondre en citant Signaler un Abus

Perso, un mec qui joue toujours GTO même face à des fishs est meilleur car il peut affronter n'importe qui. Un mec super exploitant peut se heurter à une certaine limite de joueurs, dans l'absolu.

Je ne crois pas du tout au vecteur social de ce jeu mais ce serait un long débat ...

GL Smile

_________________
Mogollón de gente vive trístemente
Y van a morir democráticamente
Y yo y yo
Y yo no quiero callarme
La moral prohíbe que nadie proteste
Ellos dicen mierda y nosotros amén
Amén amén
Amén a menudo llueve
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Voir son Blog Envoyer un message privé
dsathena27
Meneur de jeu
Meneur de jeu


Inscrit le: 25 Aoû 2013
Messages: 1023

MessagePosté le: 04/10/2017 13:58   Sujet du message: Répondre en citant Signaler un Abus

Gora Pizz a écrit:
Je ne crois pas du tout au vecteur social de ce jeu mais ce serait un long débat ...


Oui mais intéressant, si t'as le temps de développer.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Gora Pizz
Vétéran
Vétéran


Inscrit le: 08 Avr 2014
Messages: 4221

MessagePosté le: 04/10/2017 15:00   Sujet du message: Répondre en citant Signaler un Abus

Le poker reste un jeu profondément individuel. En comparaison avec le sport, je trouve qu'il se rapproche énormément du tennis, encore que celui-ci soit pire puisqu'on on ne peut même pas échanger avec d'autres tennismen puisque tous sont des adversaires potentiels, ce qui n’est pas le cas au poker.

A partir de là, il y a deux façons de se positionner face à un autre joueur.

Soit on le considère comme un adversaire à battre absolument et le vecteur social sera déjà faible (je vous invite à lire des articles décrivant l'ambiance qui règne dans les tournois de tennis, quels que soient le niveau ou l’âge des concurrents). Mais rajouté à cela, il y aura la spécificité du poker qu’est la notion de perte ou de gain d'argent, qui va souvent dégrader le tout, en tout cas, ça ne risque pas de l'améliorer.

Soit comme une entraide commune, un concept gagnant-gagnant pas toujours empli de vertu non plus puisqu'il inclut une forme de deal comme dans n'importe quel business. En gros, on se réunit entre regs, en club, etc ... on identifie mutuellement des leaks, on regarde des HH etc ... éventuellement, on joue les uns contre les autres en freeoll ou presque pour s’améliorer etc ...

Le hic de tout cela, c'est que la progression est commune mais les résultats ne le sont pas. La grande vertu d'une équipe de sport collectif, même pour des professionnels aux salaires faramineux, c’est que l'individu aussi bon soit-il ne pourra arriver à glaner quelque chose s'il détruit le collectif en place. Ici, ce n'est pas le cas, un joueur du groupe de poker peut aligner de grands résultats, sans se soucier du jeu des autres pendant le session puisque cela n'influe pas sur ses propres résultats. Ainsi, il peut collectionner les wins tandis que les autres se broke (pour caricaturer) sans que cela l'influe en quoi que ce soit.

Enfin, on peut aborder le poker comme de la détente pure et dure, comme on joue un set contre sa petite amie ou un pote, ce sera la principe du SNG ou du cash pour des clopinettes mais le vecteur social reste à discuter puisque dans la plupart des cas, vous connaissez déjà tous les participants très très bien.

_________________
Mogollón de gente vive trístemente
Y van a morir democráticamente
Y yo y yo
Y yo no quiero callarme
La moral prohíbe que nadie proteste
Ellos dicen mierda y nosotros amén
Amén amén
Amén a menudo llueve
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Voir son Blog Envoyer un message privé
Bella_Gio
Habitué
Habitué


Inscrit le: 26 Aoû 2010
Messages: 767

MessagePosté le: 04/10/2017 17:04   Sujet du message: Répondre en citant Signaler un Abus

Je trouve ce post tout simplement excellent.
J'y vois de l'intelligence et de l'humanisme dans l'écriture et la pensée.
J'y vois un joueur de poker, dont l’Ego ne doit pas être si gros que ça. Wink
J'y lis des mots dont le sens et la justesse me parlent.

quelques morceaux choisis:
Malgré son intelligence, sa culture, son polyglottisme et son érudition hors du commun, le Professeur Aoun avait une réelle considération pour moi et me parlait d’égal à égal.

Déjà, que signifie exactement être le meilleur ? Parle-t-on de tournois ou de cash-game ? S’agit-il de celui qui maîtrise le mieux le jeu GTO ou au contraire de celui qui exploite le mieux ses adversaires ? À moins peut-être qu’on se place simplement du côté des gains purs, ou du plus gros one-time ? De mon point de vue, toutes ces nuances rendent la question floue et prouvent qu’elle n’est pas forcément pertinente, car pas si cruciale dans le fond. C’est sur cette idée que je voudrais m'attarder.

Pourtant, à force d’introspection et avec du recul, ces valeurs de victoire, de domination ou de compétition m’apparaissent comme beaucoup d’énergie gaspillée. J’ai le sentiment que dans nos sociétés, certaines valeurs gagneraient à être plus mises en avant : le respect, l’entraide, la coopération et le vivre ensemble, plutôt que l’affrontement et la compétition. Ce questionnement réveille le vieux débat insoluble en psychologie de l’opposition entre l’inné et l’acquis : avons-nous naturellement cet esprit compétitif en nous dès la naissance, ou bien est-ce la société qui nous l'inculque en valorisant cette notion et en nous encourageant sans cesse à nous comporter ainsi ?

En fait par rapport au débat je pencherais plus sur le fait que l'inné n'existe pas.
Pour moi il s'agit plutôt d'une adaptation du nourrisson aux sollicitations extérieures, principalement humaines. Il en est de même pour tellement de choses, par exemple la capacité créative mais aussi adaptative ou autres...Les autres sont déjà présents...
Ce qui peut rejoindre ce passage:
C’est [le poker] un vecteur social extraordinaire.
Tous les jeux sont des vecteurs sociaux extraordinaires.
Le jeu est un des fondements des apprentissages et de l'ordre social chez tous les mammifères dont les hommes.
Il est fait pour être partagé et vecteur de cohésion.
Il apprend bien plus sur nous-même et les autres.
Il répond à des besoins, en somme.

Merci pour ce post Coeur

Et bravo Gora pour le développement de ta pensée ! Je comprends mieux lorsque tu t'exprimes comme ça Mr. Green Mr. Green
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Voir son Blog Envoyer un message privé
IL_PAdrin0-
Hall of Fame
Hall of Fame


Inscrit le: 11 Fév 2009
Messages: 8627

MessagePosté le: 04/10/2017 20:45   Sujet du message: Répondre en citant Signaler un Abus

Nice billet Very Happy
_________________
Tu connais le NCC ?
NCC Non Convaincu Call !
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
dsathena27
Meneur de jeu
Meneur de jeu


Inscrit le: 25 Aoû 2013
Messages: 1023

MessagePosté le: 04/10/2017 21:04   Sujet du message: Répondre en citant Signaler un Abus

Gora Pizz a écrit:
Le poker reste un jeu profondément individuel. En comparaison avec le sport, je trouve qu'il se rapproche énormément du tennis, encore que celui-ci soit pire puisqu'on on ne peut même pas échanger avec d'autres tennismen puisque tous sont des adversaires potentiels, ce qui n’est pas le cas au poker.

A partir de là, il y a deux façons de se positionner face à un autre joueur.

Soit on le considère comme un adversaire à battre absolument et le vecteur social sera déjà faible (je vous invite à lire des articles décrivant l'ambiance qui règne dans les tournois de tennis, quels que soient le niveau ou l’âge des concurrents). Mais rajouté à cela, il y aura la spécificité du poker qu’est la notion de perte ou de gain d'argent, qui va souvent dégrader le tout, en tout cas, ça ne risque pas de l'améliorer.

Soit comme une entraide commune, un concept gagnant-gagnant pas toujours empli de vertu non plus puisqu'il inclut une forme de deal comme dans n'importe quel business. En gros, on se réunit entre regs, en club, etc ... on identifie mutuellement des leaks, on regarde des HH etc ... éventuellement, on joue les uns contre les autres en freeoll ou presque pour s’améliorer etc ...

Le hic de tout cela, c'est que la progression est commune mais les résultats ne le sont pas. La grande vertu d'une équipe de sport collectif, même pour des professionnels aux salaires faramineux, c’est que l'individu aussi bon soit-il ne pourra arriver à glaner quelque chose s'il détruit le collectif en place. Ici, ce n'est pas le cas, un joueur du groupe de poker peut aligner de grands résultats, sans se soucier du jeu des autres pendant le session puisque cela n'influe pas sur ses propres résultats. Ainsi, il peut collectionner les wins tandis que les autres se broke (pour caricaturer) sans que cela l'influe en quoi que ce soit.

Enfin, on peut aborder le poker comme de la détente pure et dure, comme on joue un set contre sa petite amie ou un pote, ce sera la principe du SNG ou du cash pour des clopinettes mais le vecteur social reste à discuter puisque dans la plupart des cas, vous connaissez déjà tous les participants très très bien.


Merci, de mon côté j'ai le sentiment que le rapport qu'on a avec le poker et les autres joueurs est influencé par nos aptitudes sociables. On peut être compétiteur et hyper sociable, du coup tout en appréciant l'émulation intellectuelle que procure le jeu, la gagne etc., on est quand même content de côtoyer d'autres personnes qui se sont aussi pris de passion pour ce jeu (de merde Mr. Green).
Bref, sans chercher forcément à se faire des amis, la nature prend le dessus Wink

Celui qui a déjà du mal à sortir de chez lui ou à adresser la parole à un inconnu (je caricature mais ça doit exister parmi les joueurs de poker) ne verra bien sûr pas les choses de la même manière.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
pingvellir
Habitué
Habitué


Inscrit le: 23 Juil 2010
Messages: 820

MessagePosté le: 04/10/2017 21:37   Sujet du message: Répondre en citant Signaler un Abus

Citation:
Le poker reste un jeu profondément individuel. En comparaison avec le sport, je trouve qu'il se rapproche énormément du tennis, encore que celui-ci soit pire puisqu'on on ne peut même pas échanger avec d'autres tennismen puisque tous sont des adversaires potentiels, ce qui n’est pas le cas au poker.


Je te rejoins sur la similitude avec le tennis mais je te trouve super dur avec . Sans avoir joué à très haut niveau ( début de 2nd série) je pense que sans parler d'entraide on est amené quand même à s'entraîner avec des joueurs de notre niveau qui peuvent potentiellement à chaque tournoi devenir notre adversaire en tournoi officiel. Apres je suis tout à fait d'accord avec toi les match peuvent avoir lieu dans une ambiance detestable mais si tu ne rentres pas sur le court avec comme seul objectif de battre celui d'en face tu as presque déjà perdu.

Je ne comprends pas aussi pourquoi tu dis que ce n'est pas le cas au poker. Nous sommes pourtant bien tous potentiellement des adversaires non ?

A++

_________________
I'm not saying
I'm BATMAN
But nobody has
ever seen me & BATMAN together
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Voir son Blog Envoyer un message privé
Gora Pizz
Vétéran
Vétéran


Inscrit le: 08 Avr 2014
Messages: 4221

MessagePosté le: 04/10/2017 23:30   Sujet du message: Répondre en citant Signaler un Abus

dsathena27 a écrit:
Gora Pizz a écrit:
Le poker reste un jeu profondément individuel. En comparaison avec le sport, je trouve qu'il se rapproche énormément du tennis, encore que celui-ci soit pire puisqu'on on ne peut même pas échanger avec d'autres tennismen puisque tous sont des adversaires potentiels, ce qui n’est pas le cas au poker.

A partir de là, il y a deux façons de se positionner face à un autre joueur.

Soit on le considère comme un adversaire à battre absolument et le vecteur social sera déjà faible (je vous invite à lire des articles décrivant l'ambiance qui règne dans les tournois de tennis, quels que soient le niveau ou l’âge des concurrents). Mais rajouté à cela, il y aura la spécificité du poker qu’est la notion de perte ou de gain d'argent, qui va souvent dégrader le tout, en tout cas, ça ne risque pas de l'améliorer.

Soit comme une entraide commune, un concept gagnant-gagnant pas toujours empli de vertu non plus puisqu'il inclut une forme de deal comme dans n'importe quel business. En gros, on se réunit entre regs, en club, etc ... on identifie mutuellement des leaks, on regarde des HH etc ... éventuellement, on joue les uns contre les autres en freeoll ou presque pour s’améliorer etc ...

Le hic de tout cela, c'est que la progression est commune mais les résultats ne le sont pas. La grande vertu d'une équipe de sport collectif, même pour des professionnels aux salaires faramineux, c’est que l'individu aussi bon soit-il ne pourra arriver à glaner quelque chose s'il détruit le collectif en place. Ici, ce n'est pas le cas, un joueur du groupe de poker peut aligner de grands résultats, sans se soucier du jeu des autres pendant le session puisque cela n'influe pas sur ses propres résultats. Ainsi, il peut collectionner les wins tandis que les autres se broke (pour caricaturer) sans que cela l'influe en quoi que ce soit.

Enfin, on peut aborder le poker comme de la détente pure et dure, comme on joue un set contre sa petite amie ou un pote, ce sera la principe du SNG ou du cash pour des clopinettes mais le vecteur social reste à discuter puisque dans la plupart des cas, vous connaissez déjà tous les participants très très bien.


Merci, de mon côté j'ai le sentiment que le rapport qu'on a avec le poker et les autres joueurs est influencé par nos aptitudes sociables. On peut être compétiteur et hyper sociable, du coup tout en appréciant l'émulation intellectuelle que procure le jeu, la gagne etc., on est quand même content de côtoyer d'autres personnes qui se sont aussi pris de passion pour ce jeu (de merde Mr. Green).
Bref, sans chercher forcément à se faire des amis, la nature prend le dessus Wink

Celui qui a déjà du mal à sortir de chez lui ou à adresser la parole à un inconnu (je caricature mais ça doit exister parmi les joueurs de poker) ne verra bien sûr pas les choses de la même manière.


C’est certain mais c’est vrai pour toutes les activités. Et, à priori, il y a bien d'autres activités à l'environnement plus sain : exemple bête, n'importe quelle association bénévole (in before "ils ont aussi leur lot de parasites insupportables et de profiteurs", c’est bien évidemment le cas). Ou du moins plus collectif et moins egocentré.

On pourra toujours s'interroger de l'intérêt des conversations autour ou aux alentours d'une table de poker, du "csb" qui viendra te raconter une main sans intérêt, de celui qui vient tilt en racontant un bad qui n'en est pas un, d'un énième random qui se demande si il a eu raison de call avec AK pour son stack de 12BB alors qu'il sentait son adversaire "très fort".

Enfin, on pourrait peut-être différencier le live et le online. Car le pur grind comme lien social, ça va être chaud à justifier. Confused

_________________
Mogollón de gente vive trístemente
Y van a morir democráticamente
Y yo y yo
Y yo no quiero callarme
La moral prohíbe que nadie proteste
Ellos dicen mierda y nosotros amén
Amén amén
Amén a menudo llueve
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Voir son Blog Envoyer un message privé
Gora Pizz
Vétéran
Vétéran


Inscrit le: 08 Avr 2014
Messages: 4221

MessagePosté le: 04/10/2017 23:37   Sujet du message: Répondre en citant Signaler un Abus

pingvellir a écrit:
Citation:
Le poker reste un jeu profondément individuel. En comparaison avec le sport, je trouve qu'il se rapproche énormément du tennis, encore que celui-ci soit pire puisqu'on on ne peut même pas échanger avec d'autres tennismen puisque tous sont des adversaires potentiels, ce qui n’est pas le cas au poker.


Je te rejoins sur la similitude avec le tennis mais je te trouve super dur avec . Sans avoir joué à très haut niveau ( début de 2nd série) je pense que sans parler d'entraide on est amené quand même à s'entraîner avec des joueurs de notre niveau qui peuvent potentiellement à chaque tournoi devenir notre adversaire en tournoi officiel. Apres je suis tout à fait d'accord avec toi les match peuvent avoir lieu dans une ambiance detestable mais si tu ne rentres pas sur le court avec comme seul objectif de battre celui d'en face tu as presque déjà perdu.

Je ne comprends pas aussi pourquoi tu dis que ce n'est pas le cas au poker. Nous sommes pourtant bien tous potentiellement des adversaires non ?

A++


Justement, jouer contre des joueurs avec qui on s’entraine peut être un vrai souci. Au delà du fait de la connaissance des points forts et faibles, cela peut créer un vrai climat de tension lors des entrainements. Il est d'ailleurs amusant de constater, si je ne me trompe pas, que le terme de sparring-partner vienne du tennis, c’est à dire que pour que l'athlète soit dans les meilleures conditions possibles, on se "servira" de quelqu'un de moins fort que lui.

Pour le poker, nos partenaires de groupe sont potentiellement des adversaires, mais dans les faits, ce n’est presque jamais le cas vu la quantité des joueurs et surtout la quantité de parties jouées. Par contre, il est clair que ça peut arriver dans une certaine élite (en gros les High Stakes et les HR et SHR)

_________________
Mogollón de gente vive trístemente
Y van a morir democráticamente
Y yo y yo
Y yo no quiero callarme
La moral prohíbe que nadie proteste
Ellos dicen mierda y nosotros amén
Amén amén
Amén a menudo llueve
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Voir son Blog Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Surveiller les réponses de ce sujet
Répondre au sujet    Index des Forums -> L'atelier du Team Winamax

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum
visit counter