Se connecter
S'inscrire





BAck2bAck
"De retour aux affaires, j'ai besoin de vous pour gravir la montagne là-bas, qui sera probablement le dernier challenge de mon parcours poker! Merci d'avance ! "

(Blog de kalimhiro)


Surveiller les nouveaux billets de ce blog
 [WiPT GRENOBLE] Mon Weekend de tout repos du 6 au 9 janvier
Posté le: 10/01/2017 17:37 par kalimhiro
Signaler un Abus

SO PARANOS au rapport !


J'étais pas parti pour raconter quoique ce soit de ce week end à la base, mais bon l'occasion est bonne de rendre plus léger un blog assez sérieux depuis le début et puis on me l'avait demandé.
Kill a déjà fait son CR, plus axé sur le partage avec un max de wameurs, mon CR sera dans les grandes lignes composé des mêmes éléments communs, mais vu que je suis tout seul dans ma tête (enfin ça dépend), je ne résiste pas à l'envie de vous conter ce weekend entier sous mon prisme en version XXL et détaillé, et puis c'est mon blog donc un peu mon journal intime poker alors y'a même pas à débattre de la pertinence du truc ok ? Puis je serais content de relire ça au calme, dans quelques temps, quand je serais dégoûté du poker.

Edit : j'ai écrit à la chaîne, bon courage à ceux qui liront ce bloc car sur mon fichier word ça tape les 8 pages...


Vendredi :

Donc oui départ de Tours à 15h environ, arrivé avec 25 min de retard en Alaska sur les coups de 21h30, il fait froid, très froid, trèèèèèèèèèès froid à cette période de l'année. Olivier est surpris de ma tête de con, il m'imaginait plus mince, plus beau gosse, vrai que j'ai gratté quelques kg depuis cet été et que je me suis pas spécialement préparé physiquement à ce week end, j'aurais ptet dû foutre du gel pour faire illusion au moins, mais bon on est pas là que pour s'emmerder et puis cagué t'es pas obligé de me le faire remarquer aussi, con de vié (ça fait du bien de renouer avec le dialecte du sudiste!). Je garderai cette tête de zob tout le week end finalement parce que bon, on est pas là pour pécho non plus et c'est pas comme si y'avait pas 95% de mâles dans le secteur. Bref je découvre sa ganache aussi, pas de ressenti particulier, il se serait présenté comme un nain unijambiste que j'aurais pas froncé un sourcil de plus. C'est Killzit quoi, un nouveau Parano depuis peu, et ça a pas de prix !

Bref on sort de la gare et là un petit vent glacé vient nous fouetter les deux oreilles et jusqu'à la voiture (mal) garée à 10 min de là et qui bloque l'accès au parking d'un grand lotissement où logent déjà une vingtaine de caisses et un grand bonhomme, qui visiblement sera en retard à son rendez-vous, et qui a déjà appelé les flics qui doivent débarquer d'une minute à l'autre (finalement c'était l'autre). Je me sens Nicolas Vanier au cœur d'une expédition sauvage, et me sens un peu responsable de ce bad beat, mais bon en même temps c'était pas juste une sortie de garage privé, Olivier devait avoir un peu attaqué les préliminaires de la soirée pour misclick cette place.

On rajoute 1h de route où je fais gentiment connaissance un peu plus en profondeur avec Olivier jusqu'à cette charmante commune d'Oyonnax. Je vois ma première neige depuis 3 ans, j'ai 15 ans, je suis content d'être enfin arrivé, et pouvoir me reposer un peu. LOL cette notion de repos durant ce week end sera un concept plus abstrait encore que la reproduction chez le peuple Inuit.

Sa douce femme, qui n'est pas la dernière à remplir un verre, est ravie de passer un peu de temps avec moi, apparemment j'ai une petite réputation, c'est cocasse. D'ailleurs je ne suis même pas sûr à la sortie du week end qu'elle connaisse mon vrai prénom, j'étais kalim', ça me va, je suis aussi dans mon habit de Parano. Elle c'était Pepito, j'ai vraiment apprécié sa compagnie. Et puis y'avait Coucougnette, la mascotte locale, qui apparemment avait un petit faible pour moi contrairement aux mœurs locales où personne ne réussit à l'approcher à moins de deux mètres. C'est ça les gars, ces petites bêtes savent de suite ce qui est bon pour eux. C'est comme ça.



L'apéro s'étale sur 3 ou 4 bouteilles et 2h30 avant de passer à table pour le dîner. C'est détente, tout le monde est bienveillant, il fait désormais bon et chaud, je suis bien bien bien, et ce petit fumé de Daube Provençale en arrière plan est parfait pour mes origines niçoises.

Aaaaaahhh cette daube, mijotée avec tant d'amour depuis 2 jours, est le fait ptet insignifiant pour toi lecteur, mais pour moi, la représentation parfaite des petits bonheurs de la vie. Mmmm et ce pti riz camarguais...GG chef ! Merde j'ai de nouveau faim, j'ai pris la recette en tout cas, je me sens le nouveau vizir du paleron, ce sera testé ce mois-ci ! Voilà c'est tout, c'est dit ! Je vous balance même la photo en prime, rien à fout' !


Et si les grands observateurs que vous êtes se demandent pourquoi les couverts sont inversés, c'est juste que j'avais déjà tapé dedans et que c'est une reconstitution ^^

On sort de table, qu’apparaît devant moi une nouvelle bouteille de rouge, je suggère l'idée de montrer 2/3 tips à Olivier qui cultive le monotabling pour lui montrer que gérer plus de 4 tables en même temps n'est pas si sorcier. Mais il avait d'autres plans en tête, j'ai pas insisté bien longtemps avant qu'apparaisse cette fois une bouteille labellisée de ce qui est à ce jour le meilleur rhum que j'ai eu la chance de goûter, directement importée de Martiloupe (créole quoi, mais je sais plus d'où exactement) avec un goût parfaitement calibré de banane plantain. Il devait rester un petit fond au moment d'envisager la nuit de sommeil 2h plus tard, c'est regrettable.

Petite toilette et un peu de flânerie sur internet le temps de rétablir le Ph du sang, et mmmm ce lit est confortable, je vais bien dor...c'est quoi ce téléphone qui vibre?...mir ! Et là, la porte qui s'ouvre et Olivier la bouche en cœur qui annonce (enfin qui gueule) que c'est l'heure ! Oh Killzit tu dors toujours pas? Ah c'est l'heure de se lever ? Mon heure de sommeil et quelques grammes dans le sang seront les boulets que je me traînerais au corps toute la journée, et toute la soirée.
 
27 commentaires »
 
 L'épopée téméraire !
Posté le: 04/11/2016 20:14 par kalimhiro
Signaler un Abus

(un subtil jeu de mot s’est caché dans le titre, le premier qui le trouve remportera un ticket W )

Salut les wameurs et autres visiteurs du futur antérieur, me voilà de retour pour un nouveau blog tout chaud, sorti des tripes des entrailles des profondeurs de mon imagination fertile. Et des surprises, il risque d’y en avoir plus que dans le listing des chefs d’accusation de Sarkozy!

Mais pour ça il faudra rester motivé, ce qui est toujours le nerf de la guerre, et votre contribution/participation sera déterminante pour cela. J’espère réussir le défi de vous tenir en haleine en tout cas !



Historique de joueur : l’essentiel est dans la(di)ctel !


Pour ceux qui ne me connaissent pas, ou ceux qui me connaissent sans trop me connaître, je vais faire un pti histo poker, oui ma vie perso on va la préserver au maximum, elle n’est pas non plus follement intéressante en soi et puis osef on est là pour partager surtout cette fucking passion commune. Bref j’ai 35 balais et 2 aspirateurs (ohoh), à 25 j’ai découvert le poker, à 30 j’ai cru que je pourrais devenir champion du monde et à 35, aujourd’hui donc pour ceux qui suivent deux phrases dans la même phrase, je me remets sérieusement en question.

Mais ça c’est pour les grandes lignes, en fait tout a débuté un début de soirée pluvieux le 18 octobre 2006 alors que mon ex époussetait les meubles Louis XV de grand-mère Micheline (noooooooooon vous aviez vraiment cru que j’allais partir aussi loin et avec tant de romance ?).

Je la refais rapido, quoique en fait non, j’ai envie de digresser un peu, puis vous cernerez plutôt bien le personnage poker, après tout c’est plus sympa de s’identifier un minimum je pense.


Fin 2006/2010

En fait tout a vraiment débuté online grâce à Yahoo jeux (oui moins sexy que l’histoire devenue générique des WSOP de Patoche au micro), à l’époque c’était du pot limit, et ça tuait bien le temps. On ouvre un compte avec 20 balles sur Everest en 2006 et de cashin il n’y aura plus ! (sauf promotions ponctuelles histoire de gratter des trucs, et split de bankroll en multiroom).
Le poker est en plein boom, on est une armée de joueurs à se lancer dans le bain ! Cette phase d’apprentissage où tout est à défricher est vite terriblement excitante, sans parler du niveau de l’époque où apprendre 2/3 tips rudimentaires suffisait à générer du ROI positif ! L’addiction est véritablement parti de là, tant de types de jeu à découvrir (les variantes étaient en place), de formats, de subtilités à explorer, et de rêves mesurables !
Mes meilleures années poker assurément, pas forcément niveau financier, mais niveau plaisir de jeu ! Le pool de joueurs aidant, faire du volume à tout heure de la journée était aisé/easy any format choisi, tout était possible, c’était l’innocence, la jeunesse, bref bien cool. J’ai pu y faire quelques coups, et y ait connu mes plus beaux frissons à véritablement tutoyer le profil qu’on se fait du vrai grinder notamment en laissant les bankroll murir plus longtemps, et connu aussi les plus violentes désillusions (ces fameux deeprun qui s’arrêtent brutalement quand tu vois du 5/6 chiffres pour la TF, des sat de partout, des sng que tu lances par série de 12, en ne te préoccupant pas trop de combien ça représente en argent réel parce que ça vit et ça grouille de partout !).

J’ai pas les archives sous les yeux donc on s’arrêtera là pour la période préhistorique. Ah si tiens, j’ai un vieux scope de Ongame, qui donne la tendance 2009 sur Winamax.
 
93 commentaires »
 
 Mmmm
Posté le: 22/10/2016 23:42 par kalimhiro
Signaler un Abus



Coming soon...
 
27 commentaires »
 
Montrer les messages depuis:   
Surveiller les nouveaux billets de ce blog
Poster un nouveau sujet
  
STATISTIQUES
  
  
Visiteurs : 0
  

visit counter