Se connecter
S'inscrire





The Dark Side of Poker
"Le côté... live :)"

(Blog de Isendir)


Surveiller les nouveaux billets de ce blog
 Intro et 1st session
Posté le: 17/09/2009 03:19 par Isendir
Signaler un Abus

Yo les gens Smile .

Ayant assisté à l'éclosion de nombreux blogs, et souvent du côté des commentateurs plutôt que des posteurs dans l'excellente section CG de Wam, je me suis finalement décidé à créer mon propre blog.

Qu'en est-il de moi ?
Je suis simplement un jeune étudiant de 20 ans qui essaye de vivre exclusivement du poker au lieu de bosser à côté : j'essaye de gérer plus ou moins les dépenses du quotidien grâce à mes gains tout en tachant d'augmenter ma bankroll (ce n'est pas toujours facile vu le volume de jeu :/ )

Je suis donc bel et bien un livetard parmi tant d'autre...
Enfin j'essaye quand même de me démarquer un minimum Laughing .

Ma philosophie de jeu est simple : jouer un style TAG et s'adapter un minimum à la table, avec parfois la possibilité d'évoluer dans un style semi-lag par exemple, d'exploiter certains regs, s'efforcer de jouer les fishs en position... Du classique.

Mais je m'accorde peu le droit à l'erreur : je joue très très peu de mains en comparaison avec un joueur online, et le rake que je subis est à la limite du scandaleux. Mais on ne peut rien y faire et c'est le prix à payer pour jouer le jeu que j'aime... Tout en ayant le privilège de jouer ce type de fishs tant apprécié. En somme, j'essaye d'optimiser un max la qualité de mes plays puisque je ne peux décemment compter sur la quantité.

Bien sûr je ne me fais pas d'illusion : à niveau égal je pense que mon taux horaire doit être inférieur à un grinder online, et ce quelque soit l'edge que je peux avoir sur les tables que je joue. Mais c'est un choix assumé, et pour le temps de jeu que je m'accorde, celà me va.

J'envisage bien sûr de me diversifier, un jour ou l'autre mais ça fait un moment que je me dis ça, et je ne l'ai toujours pas fait ( Embarassed ).
Je suis tout de même curieux de voir ce que je vaux en mid-stakes sur une room comme fulltilt ou PS, que les personnes comme Chob, Montei, Jose et compagnie affrontent courageusement =) .

En ce qui concerne mes tables en live je joue sur des tables 2/2 et 2/4 (9 joueurs max, pas le choix en live), je cave 100BB deep systématiquement et me recave, grosso-modo, lorsque je perds 1/4 de mon stack.

Pour la 2/4 (stacks illimités) je pense qu'il serait préférable de me caver deep vu les clients qu'il y a : le size des raises pre-flop est élevé ( on commence à 16, mais ça peut monter dans les trentaines, voire quarantaines s'il y a des limps) aussi ça me permettrai de jouer au poker sur 3 streets, même sur des multi-ways raisés.

Mais je n'en suis pas encore là et caver à 1000 me mets légèrement mal à l'aise je dois l'avouer, aussi je préfère rester sage là-dessus pour le moment (d'autant plus que j'ai pas mal dépensé ces vacances, financées entièrement par ma roll).


Bref, j'espère que ce blog vous permettra un tant soit peu d'apprécier et/ou d'appréhender le jeu live, légèrement méconnu du public de wam.
C'est un style différent, la patience est de rigueur et il est important de ne pas perdre son sang froid : il est si facile de faire une erreur et de perdre son stack sur le premier coup joué, alors qu'à froid on avait un laydown à faire...


Commençons par la première session ( depuis la création du blog) que j'ai joué aujourd'hui :

Je m'assois à une table qui m'a l'air sympa, je reconnais 2 regulars (ce qui est peu, en moyenne il y en a plus) mais la table m'a l'air fishy d'après ce que j'ai pu observer (temps d'attente oblige).

J'observe un peu et je constate qu'un fish est en train de faire steamer toute la table : il check-minraise constamment, lead très fort turn river avec des mains comme TPNK sur des 6-ways (il gagne ce coup face à un draw d'ailleurs) et le coup d'après, alors qu'il fait la même chose face à l'un des regs, il montre DP ( le reg a call down avec TPNK).

Du grand jeu quoi, et les remarques fusent (" je ne comprends rien au jeu de monsieur !" "on a un voyant à table!" Laughing )

Malheureusement je n'ai pas la pos sur lui je ne pourrai pas l'isoler.


- Bref ma première main sera pp9 que je raise à 16 après 2 limps ( le fish payait tout ) mais surprise : il me min-raise.
Tout le monde fold rapidement et je décide de flat car je n'ai aucune certitude sur sa range : il ne l'avait jamais fait pré-flop.

Mon plan, grosso-modo, c'est de ne pas lâcher sur un baby board et de C-Call, puis C-raise AI s'il continue et que le board n'est pas menaçant. De temps en temps j'ai vu qu'il pouvait ralentir en position donc je peux espérer des showdowns même sur des boards scary.

Le board vient QTx et il bet quasiment pot, je n'ai plus rien à faire dans ce coup et j'abandonne.

Entre temps j'aurai tout de même eu le droit à un joli spectacle. Reg 1 (on va l'appeler Bobby) raise UTG à 16 et est min-raisé par le donk (je ne vais pas le nommer, je risque de me faire des ennemis :p), une nouvelle fois. Il snap shove pour quelque chose comme 150 et le donk hésite, soupire bruyamment, secoue la tête avant de caller avec J9s, il floppera Deux Paires, qui tiendront Smile .


- J'attends longtemps et je trouve ppJ UTG. Entre temps il faut savoir que le donk a drop une partie de ses gains, mais son jeu ne semble pas avoir changé. Je raise directement à 16 et donk me revient dessus à 32. Bon je me lêche déjà intérieurement les babines mais Reg 2 (qu'on va appeler Greg), de SB, shove très rapidement à 180 et des poussières... GNII ????

J'aperçois le donk secouer la tête du coin de l'oeil mais je m'intéresse moins à lui désormais. Quelle est la range de Greg ?
Il faut savoir qu'il est à la table depuis un moment et qu'il a été refroidi par les "horreurs" (comme il dit) que lui a infligé notre ami min-raiseur.
Globalement je le qualifierai de "compulsif" , il est parfois assez imprévisible dans ses plays notamment lorsqu'il est steamé. Je sais qu'il sait que la range du donk est ULTRA large et j'ai pensé qu'il pouvait isoler avec des mains que je crushai : pp T et 9 notamment.

Bien sûr je lui ai mis des mains supérieures dans sa range mais j'étais confiant dans le fait de ne jamais voir AA, de voir AK voire moins de temps en temps et qu'il avait l'air de vouloir jouer ce coup avec le donk, et SEULEMENT avec lui.

J'ai call, donk a fold et j'ai perdu contre QQ.
Arg, je pense être tombé contre le top de sa range, il m'a d'ailleurs dis, après le coup : " tu m'as vu en carnaval ? sache que je ne suis jamais en carnaval " et lorsque je lui demande s'il pouvait jouer AK comme ça il me réponds de suite "jamais".

Hmm, je n'en suis pas convaincu mais bon.
C'était probablement une situation close donc je ne m'en veux pas sur ce coup.

Je reload et souffle un coup pour ne pas tilter.


- la prochaine main sérieuse que je vais jouer est K5ss, au bouton.

Je raise à 18 au bouton car le donk est de BB (il s'est calmé un peu sur les min-raise mais continue néanmoins de dilapider son stack progressivement) et que les limpers ont l'air très weak, et ont une range super large.

Je suis call par Greg qui a habituellement beaucoup de respect pour mon jeu, ce qui m'étonne vu la faiblesse qu'il a affiché préflop.

Flop : Dame de coeur Valet de carreau 6 de pique

ça touche sa range "d'insta call pré" mais je pense pouvoir lui faire passer des 2nde paires, que ce soit au flop ou à la turn. Les GS vont abandonner ainsi que les small paires, le petits Ax assortis.

J'ai donc décidé de CB small, à 24 car ça suffit pour faire fold ses mains les plus faibles, et que ses Qx / Jx auront la même décision, que ce soit 24 ou 34.
Il call très vite.

TUrn : Dame de coeur Valet de carreau 6 de pique As de coeur

Excellent car il n'y a pas de FD, et que la carte est bonne à bluffer face à ce profil. Je pense que Greg va me donner pas mal de crédit et ne va pas vouloir tout de suite jouer un gros pot avec une main marginale face au "joueur sérieux" qu'il a reussi à destacker.

Il check après un long temps d'hésitation (ce qui est souvent signe de faiblesse, genre "check stp, regarde je réfléchis j'ai peut-être un gros jeu moi aussi !") et je bet 44.

C'est petit mais l'effet de levier est terrible, et c'est suffisant pour lui mettre beaucoup de pression avec un excellent risk reward.

Il a réfléchit très longtemps et finalement foldé, l'air assez perplexe
"Dame-10 ça gagnait ? l'As t'a aidé hein ?" m'a-t-il demandé.

Je n'ai pas répondu à la première question, mais lui ai répondu oui pour le deuxième : l'As m'a aidé à remporter le pot mon ami Smile .


- Viennent les As noirs au bouton, le tour suivant.

ça faisait longtemps que je ne les avais pas eu bien placé et dans un contexte favorable, en général c'était après une heure de fold-fold-fold-fold... puis les As UTG, en gros tu ne peux pas faire moins EV+ pour ce monstre :/ .

Je raise à 18 et suis callé par 3 joueurs, dont le donk ! Je suis à peu près 120BB deep là.

Flop : 4 de pique 4 de carreau Valet de carreau

Excellent car ce valet touche la range des payeurs, ma main est très très bien et je ne crains qu'un draw, qui est bien visible.

All checks to me et j'hésite un moment à check behind.
Finalement je me dis que la value sur les Jx, pp, FD voire A high, KQ du donk sont largement suffisants pour value et j'abandonne bien vite cette mauvaise idée de la jouer tricky en 4-way : je bet 44.

SB, une personne âgé qui a joué assez tight straightforward jusque là call instantanément, donk fold (:/) et le dernier mec mets ses deux dernières blindes au milieu (lol), 80 dans le side pot donc, et à peu près 80 dans le main (un peu moins).

Turn : 4 de pique 4 de carreau Valet de carreau 4 de coeur

Que dire... les draws sont drawings deads, les 4x ne sont plus à envisager (ils étaient déjà peu envisageables tfaçon vu le tell que j'ai choppé sur vilain) et Jx ne lâchera probablement plus.

Vilain a check blind, il me reste quelque chose comme 180 aussi je décide de miser petit, 58, en lançant negligemment mes jetons de manière à l'énerver un peu plus, l'inciter à loose call s'il a une pp et le commit tranquillement avec son J. Malheureusement je perds probablement les carreaux mais s'il a quelque chose comme AdQd, il est possible qu'il call face à ma petite mise, et ayant vu mon précédent double barrel (face à Greg).

Il shove tout de suite en couvrant mon stack, je snap bien sûr, et gagne face à JsTs : ce 4 à la turn était donc bel et bien une bénédiction !


Je suis reparti globalement even, c'était une session relativement courte pour du live et j'ai du jouer quelque chose comme 2h30, 3h.

Comme vous voyez on a peu de coups compliqués en live mais ça n'est, en aucun cas, une excuse pour négliger un quelconque détail du coup qui nous intéresse, je me DOIS d'être concentré à 100% vu la vitesse de jeu.


Voilà, merci à ceux qui ont lu jusqu'au bout et à bientôt pour d'autre aventures donkesques Wink .
 
4 commentaires »
 
 [ ]Perdre un coup
Posté le: 19/09/2009 19:25 par Isendir
Signaler un Abus

Yo les wameurs.

Hier j'ai encore fais une session éclair (2h ou à peine plus) qui s'est cette fois révélée plus lucrative.

Je m'assois donc à une table que je n'ai pu choisir, après une attente de 20 minutes, mais qui m'a l'air relativement sympa (blindes 2-2, 200 stack max, 9 joueurs).
Je dis relativement car les stacks ne sont pas tous très gros mais le niveau ressemble pas mal à une NL 10.

J'observe un peu et remarque un mec qui a l'air un peu perdu, joue de manière relâchée et assez agressive, adore better quand tout le monde check, etc... On va l'appeler Tom : il est à 2 seat de moi, à ma droite, ce qui est une bonne chose.

Je commence tout de suite avec les mains à action :

AQo de sb :

Il y a eu trois limps, je ne raise "que" à 14 car je pense dégager l'image d'un joueur TAG, et donc trouver relativement pas mal de respect malgré mon profil inconnu de la table. Je suis callé 3 fois :p .

Flop : As de carreau Dame de trèfle 6 de pique

J'ai un moment réfléchit à ce que j'allai faire et décidé de miser 36 :

-miser car je ne pense pas être bluffé sur ce coup, je préfère ne pas laisser tirer gratuitement des GS et/ou de 2-outer qui pourraient me coûter cher.
-ce sizing, car il y a peu de protection à faire et c'est suffisant pour stacker n'importe quel joueur présent en 2 barrels (sauf UTG qui a limp/call avec un peu plus de 100BB).

Tom est le seul a me caller, il lui reste quelque chose comme 70 derrière.

Turn As de carreau Dame de trèfle 6 de pique Roi de coeur

A vrai dire je ne sais pas trop quoi faire, il se peut qu'il ait des GS + paire now, qu'il ait juste un As mal kické, qu'il ait fait 2 paires QK (je pense qu'il auraii souvent raisé QK pré), beaucoup de possibilités et mon shove risque de lui faire peur ("merde, il a AK").

J'ai quand même shove parce que je me suis dis qu'il allait toujours pot control, qu'il ne lâcherait peut-être pas un A et qu'il lui restait moins d'un PSB.
Il a rapidement fold :/ , peut-être avait-il une main comme QT.

check était jouable contre lui je suppose.

2) ATo au bouton

Le coup suivant, j'overcall un raise de Tom à 8, déjà callé par CO. BB call également et on est donc 4 dans le coup.

Flop : As de pique 10 de trèfle 3 de trèfle

Back to back.
BB checks et Tom s'apprête à miser 40, mais mise finalement 30.
CO réfléchit un peu et paye les 30.

Raise me semble évident ici, vu que j'ai déjà remporté un pot sans showdown juste avant, on pourrait ainsi penser que je suis LAG (ce qui est faux) et je pourrai avoir de l'action de la part de pas mal de mains inférieures. De plus le flop n'est pas rainbow et j'ai donc besoin de protection car même si j'ai ce qui ressemble pas mal aux nuts au flop, toutes les figures et/ clubs relèguent ma main à "simplement forte" au lieu d'être "max".

j'ai raise à 90.
Avec du recul je trouve le sizing faible mais vs la range de call que je leur attribue (AQ+, draws, DP inf et sets) je pense que ce n'est pas trop grave.
Je me souviens avoir pensé, sur le moment, qu'un raise à 100 et + risquait d'être assez effrayant. ça peut sembler bête mais sur ces tables lives, les gens réfléchissent encore pas mal en terme d'argent.

Le sizing idéal aurait été quelque chose comme 114 ou alentour.

Je ne me souciais pas trop de Tom à vrai dire, (qui a mis ses derniers jetons en grimaçant de douleur) mais plutôt de CO, qui me couvrait légèrement (j'avais à peu près 130 BB à ce stade). Je ne voulais pas garder que les sets (33-TT) de sa range !

Il a réfléchit un moment et call, mon plan est alors de push any turn autre que clubs, j'ai 160 left à peu près.

Turn : As de pique 10 de trèfle 3 de trèfle 5 de carreau

Grosse scary card.
Vilain check et je tank une vingtaine de seconde avant de shove : ça permet d'éviter un hero fold avec une main du genre A3, AK-AQ et parfois moins bien. Malheureusement j'ai l'Ac ce qui retire les combos Acxc qui me call très très souvent.

co réfléchit très longtemps, grommelle, tripote ses jetons et finit par balancer ses jetons, dépité.

Je me redresse un peu, excité de jouer un joli pot aussi tôt, en étant sûr d'avoir la meilleure main.

Au moment où le dealer s'apprête à abattre la dernière carte, et où je me demande si j'ai en face 3, 8 ou plus d'outs, j'entends vilain murmurer : " un trefle... un trefle..." Je suis donc fixé.

River : As de pique 10 de trèfle 3 de trèfle 5 de carreau 9 de pique

Je ne fais pas souffrir plus longtemps les deux joueurs et montre directement mon jeu.
Both folds et je remporte un pot avoisinant les 300BB.

CO avait KQcc et n'a pas pu fold turn et s'en est mortellement voulu par la suite, j'avoue qu'il m'a un peu fais de la peine car je crois que le stack qu'il avait devant lui avait été monté à partie de peu ( entre 50 et 100 inclus imo) donc je suis resté silencieux... Thats poker.

Pour la petite histoire, il a poussé sa dernière vingtaine au milieu avec une bouse, a recavé à 80 (ce qui confirme vraisemblablement ma première hypothèse) et a vite tout reperdu. Sick.

3) Les monstres sacrés en early

a) Suite au gros pot j'ai été peu actif pendant 2 tours : pas de cartes, simplement, et la présence de 2-3 CS m'empêche de jouer loose agro de manière profitable.

Parce que j'aime changer de vitesse quand mon image me le permet : plus de respect, des gens qui callent préflop pour aller chercher bonheur, mais qui foldent beaucoup sur 1 ou 2 barrels.
Mais il faut pour ça, que la table s'y prête, et ce n'était pas le cas ce soir là.

Donc, un nouveau joueur a pris la place à ma droite, la quarantaine, assez loquace, a l'air plutôt sérieux.

Il raise 12 UTG et je découvre AA.
J'hésite un moment à smooth call mais ma main a besoin d'être protégé, il y a des CS de partout et je risque de jouer un multiway en sandwich.

Je raise à 40 ( vilain a cavé 200, et doit avoir un stack de ~180 ATM)
J'ai horreur d'annoncer QQ+ mais bon... Peut-être va-t-il call et stack off avec une paire intermédiaire s'il floppe ovp, peut être qu'il setmine hors cote, peut-être qu'il ne lâchera pas AK etc...

Il a fold rapidement.

Je regrette juste le sizing : j'aurai pu raise moins fort et lui permettre de call avec une main douteuse. Je pense qu'il aurait rarement lâché une TP type hand post-flop, et un sizing plus petit suffisait à écarter suffisamment de joueurs. J'avais surtout besoin de 3-bet pour protéger en somme.

b) La main d'après : KK UTG Mr. Green

Je raise à 14.
Je m'attends à être payé au moins une fois, vu la table et effectivement, la plus grosse CS de la table me paye.
Sauf que là, BB (qui était donc mr UTG du coup précédent) me 3-bet à 44 ?

Que peut-il avoir pour squeeze un OR TAG qui raise UTG?
Il n'est simplement jamais en bluff, on peut juste être sûr de ça.
Maintenant sa HR exacte est difficilement définissable, mais ça doit ressembler à quelque chose comme (JJ+, AK) en pondérant AK, que tout le monde n'aime pas 3-bet dans cette situation.

Bien sûr on veut jouer les stacks mais je ne connais pas sa range de call sur mon 4-bet, et j'ai peur de ne garder qu'AA.
Il m'est déjà arrivé de smooth call un 3-bet dans cette situation, avec les Kings, parce qu'on était deep, et en HU.

Mais la présence de la CS et ma volonté de jouer le coup pré m'ont poussé à 4-bet (130 et quelque) en tablant sur sa frustration et le fait qu'il ne lâcherait probablement pas JJ-QQ-AK.

CS a fold et BB fold les jacks, il avait bel et bien fais un raise pour info :/ ("bon, on va respecter" m'a-t-il dis)
Call était jouable ici imo, surtout que le stack de la CS n'était pas inquiétant ( dans les 60 BB ou quelque chose comme ça).
Mais je ne pouvais pas savoir qu'il folderait JJ-QQ donc tanpis.


Ensuite quelque coups mineurs, un raise + cb qui passe, des TPs floppés dans des limped pots qui ne rencontrent pas de résistance.
Je termine ma session avec un stack de 350 BB, et le sourire puisque je n'ai pas eu à jouer un poker difficile.

Bon pour le moral car ça me permet de prendre le ticket pour le deepstack organisé pour la 3ème fois par le CP (250€, structure EPT !), sans avoir l'impression d'avoir "perdu" de l'argent sur la journée.
Un sentiment ridicule mais psychologiquement, ça joue, quoi qu'on en dise (Galfond disait d'ailleurs qu'il ne fallait pas lutter contre certains sentiments trop puissants... Il faut juste s'en accommoder !)

En espérant faire au moins aussi bien que la première édition (j'avais fais ITM, 14/150), même si le field sera plus large : on aura notamment deux Day 1.


Voilà, see You et en espérant que la prochaine session nous amènera quelques coups compliqués Smile
 
Soyez le premier à commenter ce billet
 
 Deepstack ClubPoker à L'ACF : résumé du Day 1A (puis Day 2)
Posté le: 25/09/2009 16:05 par Isendir
Signaler un Abus

Un tournoi que je ne pouvais manquer en raison de l'excellent rapport entre la qualité de la structure et le prix du tournoi : on commence sur des blindes à 25/50 avec un stack de 10000, et des niveaux d'une heure !

Le field est assez hétéroclite et l'ambiance est sympa.

J'arrive avec quelques minutes de retard et constate que ma table est de temps en temps filmé par des gens de TF1 : ils font le portrait d'une meuf qui a participé à une émission de télé-réalité sur le poker il me semble.
A noter aussi la présence de François Tardieu à ma table.

Je ne commence pas très bien ce tournoi.
Déjà j'arrive en retard d'une demi-heure, je perds donc quelques blindes et la moitié du niveau où on est le plus deep Laughing .

Ensuite, après quelques petits coups perdus, vient ma première main : 10 de trèfle 10 de pique de BB.

Un regfish de l'ACF (qui tankait toujours 2 heures) raise à 6BB (300 donc) au CO je crois (on était que 7 sur la table à ce moment là, certains s'étaient levés), je flat.

Le board ressemble à ça :
Dame de coeur 7 de carreau 4 de pique

Je check et il check behind.
A priori ça voudrait dire que je suis très souvent devant.

La turn :
Dame de coeur 7 de carreau 4 de pique Dame de pique

Ma main est renforcée et je peux clairement lead pour value/protection.
Je décide de check pour induire un stab avec AIR ce qu'il ne manque pas de faire : il bet 600.
Je call bien sûr.

River :
Dame de coeur 7 de carreau 4 de pique Dame de pique 3 de pique

Je check et il bet 1000.
Je ne le sens vraiment pas mais quelque chose en moi refuse de lâcher.
Est-ce la vue de ce board plutôt bon pour mes 10, le fait d'avoir check tout le long, le fait de vouloir absolumment gagner son premier coup ?

Toujours est-il que j'ai call et qu'il m'a show A9ss pour la nut flush.

Je pense vraiment que mon call river est mauvais car il aura très souvent de la showdown value qu'il va check river (low pps, A high) et que s'il bet, je suis très certainement battu.

Je passe rapidement en dessous des 8k...

Les deux premiers niveaux sont ensuite passés sans rien de spécial pour moi.
Un LAG faisait la fête sur ma table et a notamment infligé un one outer pour le stack d'un mec. Enfin, à part ça rien de spécial Mr. Green .

Donc je reviens de la première pause avec un peu plus de 8k, je suis de BB sur les blindes à 100/200 quand un mec, nouvel arrivant sur la table (reg des grosses tables ACF) raise à 5050. WTF!!!

apparemment il s'est trompé de jeton et sa relance ne peut être récupérée, donc j'ouvre ma main : As de carreau Roi de carreau

Relou si je suis obligé de jouer un flip à cause de ça, je le regarde genre complètement stun parce que j'avais pas encore bien capté à ce moment là, et il me fait "me regarde pas comme ça, ça me dérange pas de toute façon".

Bon ben shove je vois pas trop d'alternative.
Il n'a que 3k et quelques à rajouter mais il insta fold.
WAAAAATTT !!!!!!!!!!!

J'augmente mon tapis de plus de 50% sans showdown, why not après tout :p.

2 coups plus tard, au bouton j'ai 6 de coeur 6 de pique, je paye une relance à 500 déjà payée, BB, le LAG de service complète.

Flop 4 de carreau 5 de trèfle 6 de trèfle

One time !
Lag donk, OR fold et le mec qui a foldé face à mon big slick raise à 2K et quelque. Sur ce board je ne vois pas d'autre solution que le shove et LAG tank avant de fold.
Le reg insta-call mon shove avec QQ !!!

Je suis encore étonné car je pensais vraiment que c'était un bon joueur, peut-être qu'il voulait absolumment bust je ne sais pas.

Bref ma main tiendra et comme je le couvrai de peu, il sort.
Pour la petite histoire BB affirme avoir foldé la petite quinte...
Je n'en suis pas convaincu mais si c'est vrai, je... enfin, sans commentaire.

Pendant ce temps les cameras continuent à filmer de temps en temps, notamment lorsque la "célébrité" est impliquée dans un coup.
D'ailleurs elle a pas mal fait le yoyo et a touché pas mal draws (qu'elle a souvent complétée) elle jouait loose et plutôt agro, l'effet camera quoi Rolling Eyes .

D'ailleurs je me souviens d'une main où j'avais call une relance pré avec QTs de sb (un peu loose dans les blindes mais bon, on est deep), OR était François Tardieu, et elle avait flat du CO.

Le flop était 379 avec deux diamonds.

Triple check ce qui annonce que personne n'a grand chose.
Le seul qui peut avoir touché, c'est moi.

Turn 9 avec un troisième carreaux.

C'est une excellente carte à bluffer car personne ne peut me bluff catch sur deux street à priori, Mon plan est de bet la turn, puis de bet la river strong si Tardieu call, car ça annoncerait small pp ou Ace high flush chez lui, quelque chose du genre.

Quand à la meuf, vu son agressivité elle aurait betté un FD au flop.

Donc Tardieu passe sur mon lead à 1200 (dans 1700 je crois) et elle me raise à 3600.

Et là jme dis "PUTAIN MAIS TU REPRESENTES RIEN" mais qu'est ce que jpeux faire, j'ai no draw, j'ai pas assez de profondeur et qui sait ce qu'elle peut faire.
J'ai juste foldé et je ne saurai jamais ce qu'elle avait.


Ensuite j'ai pas eu beaucoup de cartes pour un moment, j'ai reussi à maintenir mon stack en volant quelques blindes + limps et antes (et oui, ça limpait de temps en temps), j'ai squeeze une fois avec les As et un OR tight qui avait raisé strong : excellent spot car en plus de la probabilité que l'open raiseur ait une bonne main, parmi les deux flats calleurs il y avait la meuf, qui est du genre sticky quand on la reraise ( elle est du genre a call avec KQo et fold si miss, un rêve quoi).
Malheureusement all folds.


Plus tard, une nouvelle arrivante (peut-être la chip leadeur lorsqu'elle arrive sur notre table), plutôt mignonne d'ailleurs, arrive et 3-bet à 2,5 fois oop, 2 fois de suite.

La deuxième fois c'était moi, quand j'avais 44.
un board xxJTx pour une line Check-check, small bet-call, check-check me permettront de voir les As en face. "j'espérais que tu mises la river !" m'a-t-elle dit.

Ok.

Plus tard j'ai As de pique Valet de pique et je relance 2 limpeurs, dont la nouvelle arrivante, à 1800 (blindes 200/400, antes 50).
Mrs Aces call.

Flop : 3 de pique 3 de coeur 6 de coeur

Elle check et je décide de checker, WA-WB sur ce board probablement, je ne fais pas fuir des mains qui me battent, j'ai le backdoor, etc...

TUrn : 3 de pique 3 de coeur 6 de coeur Valet de trèfle

Une des meilleures cartes du paquet de mon point de vue.
Elle lead à 1300 seulement et je décide de smooth call pour pot-control, on est en tournoi quoi.

River : 3 de pique 3 de coeur 6 de coeur Valet de trèfle Dame de carreau

Elle check rapidement et je pense tout de suite à value bet.
Je vois qu'elle a beaucoup de jetons à 5k et je pense qu'elle serait prête à en investir un pour bluff catch. Et puis ça a l'air d'être son truc.

Sa range est à mon avis constituée de pas mal de pps, Jx, A high ou autres miss draws. De temps en temps peut-être qu'elle a Qx mais c'est rare.

Je bet 5k et elle insta-call.
Elle muck en voyant ma main, affirmant qu'elle avait aussi un valet. Nice one !

Il faut dire que j'avais perdu pas mal de blindes auparavant et ce coup m'a fait du bien, tant au niveau du stack que du moral.


Ensuite j'éliminai François Tardieu avec les Jacks alors que je raise big une nouvelle fois face à 2 limpeurs, Tardieu shove ses 13k face à ma relance à 2k et quelque, je call parce que je suis simplement devant sa range. Il n'est probablement pas en carnaval mais les 9, les 10 sont probablement dans sa range par exemple.

J'étais en fait face à AQ et j'ai hold, c'était le coin flip de la journée et je l'ai gagné Smile . Je passe à plus de 30k.

Je m'en tiens toujours à ma stratégie, la taille de mon stack n'évolue pas beaucoup, tandis que la fille filmée par TF1 augmente son stack d'une manière hallucinante : peu de showdowns, mais lorsqu'elle y arrive elle show les nuts, souvent de manière improbable (backdoors & cie).

Les joueurs à ma table tournent, des mecs raisent à 6 BBs, un autre à open shove 30 BBs Very Happy (et a sauté face au big slick de... la célébrité bien sûr) et je vois quelques coups de l'espace.

Finalement je tire mon épingle du jeu en callant encore une fois un énorme shove à 20BBs avec les Queens.
Je suis face aux 8 et ma main tient bon.

Lol Donkament quoi, pas mal de joueurs très faibles finalement dans ce day1 A. Je termine avec un stack de 46350 sur une moyenne à 32000, plutôt pas mal.

D'ailleurs juste avant de termine le day1, j'étais quand même assis juste à gauche des deux CLs... qui appartiennent toutes deux à la gente féminine.

Enfin, le tournoi est déjà bien entamé même si la route est longue, aujourd'hui c'est le day1 B et je continuerai, pour ma part, samedi.

Je suis assez confiant dans mes chances de faire une perf mais comme chaque tournoi de ce type, il y a certains 50/50, 70/30 qu'il ne FAUT pas perdre, ce sont les coups clés.

Je vais aussi éviter de voire le spectre de l'élimination dès qu'on me 3-bet et ne pas hésiter à 4-bet light quand le spot l'imposera (je m'en suis voulu une fois sur ça, au précédent Deepstack que j'ai fais).

Enfin, on verra bien.
 
19 commentaires »
 
 Deepstack ClubPoker à L'ACF : fin de tournoi ( Day3)
Posté le: 27/09/2009 23:12 par Isendir
Signaler un Abus

Aujourd'hui j'étais donc arrivé super short au day 3, comme je vous l'ai déjà dis, la fin du day 2 s'est très mal passé.

J'étais un moment bien installé au dessus de la moyenne quand on m'a déplacé à droite du CL, et complètement card dead (sauf le fameux 99 que j'ai jeté de BB).

J'ai reussi un steal dont je suis content, qui m'a tout de même apporté 15k.

C'était lorsqu'il restait 19 joueurs et qu'un mec, crippled, est en train de vivoter avec quelques chose comme 2 antes.

Évidemment, tout le monde pense à la journée de demain et la plupart des joueurs ne sont plus trop concentrés, en mode "jeregardemescartessij'aipasAQ+88+jejette" .

Je me dis que c'est le moment de prendre 10k, surtout lorsque je vois le CL regarder ses cartes et s'apprêter à jeter en attendant mon tour !!

Sauf que voilà, UTG limp 4000 et je découvre A8o.
Au moins ça bloque les As, mais je ne le vois pas du tout sur un gros monstre qu'il aurait probablement raisé, heureux de "se protéger d'un suckout".

C'était un mec super tight avec qui j'ai longtemps joué durant le day2, beaucoup de respect pour moi ce qui m'a permis de lui prendre quelques blindes.
Bon il m'a une fois shové la gueule, difficile de faire lâcher QQ Mr. Green .

Donc on en revient à la fin du day 2, il était à ma droite depuis le redraw des places. Je n'avais pas joué une main depuis 3 tours donc obv, je raise à 14k .

C'est très très peu. Certains me diront pourquoi ne pas shove ?
Je pense simplement que ça suffit pour faire lâcher une tonne de main aux autres joueurs et ça me permet de ne pas jouer mon stack sur ça. Ok j'avais que 45k ou quelque chose comme ça et j'étais pas loin d'être commit, mais je n'ai pas trop réfléchis à ça sur le coup Embarassed .
J'ai juste estimé ma FE énorme.

Donc tout le monde a insta fold sans trop regarder, comme prévu, ils regardaient l'autre table.
Le limpeur fait le geste et prend 2 jetons de 5k, mais finit par jeter en me disant "allez, je te fais confiance" .
Il me montre... Les Jacks !!!!!!


Donc j'attaque le day 3, short, j'arrive légèrement en retard et rate un coup.

Les stacks :

ISSAOUB ALLAH Saïd 5 5 358,500
QUEIROS Hervé 6 9 318,000
LE CAMPION Marc 6 5 225,000
MEDLEDGE Nadim 5 3 186,000
CANTINY Jean-Claude 5 8 176,000
AZZOUZI Patrick 5 2 175,000
VERGES Sébastien 5 9 172,000
DHORASOO Vikash 5 1 166,000
THIRION Christophe 6 7 102,500
KOJOVIC Nicolas 6 8 101,500
VIARD Alexandre 6 1 99,500
NUSSMANN Romain 5 7 83,500
BERNHEIM Mathias 6 2 83,500
HALLAGUES Yves 5 4 72,000
LEVY Ap 6 4 61,000
Isen 6 6 59,500
ADOUR Omar 6 3 57,000
DECKERS Gérard 5 6 52,000


Viens ma BB et all folds jusqu'à SB.
Il me couvre largement (200k+ ) et raise à 11k, toujours sur des blindes 200/4000, antes 500.

Et là je découvre la main que je ne veux pas voir : 22 .

Je décide de shove car on est en bataille de blinde, j'ai une image de joueur tight donc il peut raise/fold pas mal en carnaval je pense. Il doit estimer pouvoir prendre très souvent mes blindes, même s'il ne me connaît pas trop.

Il réfléchit très longtemps, on demande le time et il finit par call...
Je n'aime pas car ça ressemble au call douteux (de son point de vue, le call perdant quoi) avec 44, KJ ou autre.
Et toutes les small pps me crushent.

Mais je suis très surpris de voir 99.
Alors c'est désagréable, bien sûr, parce que je vais sûrement bust dans un premier temps Laughing .
Mais ensuite, pour avoir tanker si longtemps avec cette main, je me dis que mon move était probablement bon.

Première fois que je joue mon tournoi donc, et je chatte ma flush.

Double up à plus de 120k donc, un gros plaisir de pouvoir chatter.

D'ailleurs, il est à noté que depuis la reprise du tournoi, c'est une boucherie : un joueur est éliminé toutes les 3/4 mains.

Je raise une fois avec A8o UTG+1 (tables à 6 ou 7 vu que ça a sauté), call 2 fois et je CB avec succès sur un board 446, les blindes étaient passées à 3k / 6k.
Malheureusement j'ai dû raise fold 1 fois avant, puis une fois après.

Rien à regretter sur mes timings, je pense simplement ne pas avoir eu de chance et être tombé sur des grosses mains.
D'ailleurs c'est Mr "je fold les J après avoir limpé" qui m'est revenu dessus une fois...

L'autre fois, c'était le nouveau CL qui était dans un rush total : il avait AK.

Pile deux tours après avoir doublé sur ma petite pocket, revient une bataille de blinde avec mon ami de sb.

Il raise à 20k et je découvre les jacks Cool .
Je shove avec à peu près le même timing, je garde la même attitude qu'avec les deux et je le laisse réfléchir, à nouveau.

Cette fois il call un stack qui risque de l'endommager sérieusement (largement au dessus de 50% du sien), avec A9cc .

Je n'ai vraiment pas compris la logique de ce call mais bon, le spot est vraiment bon pour doubler et pouvoir jouer plus convenablement.

Malheureusement l'as sort au flop, et je saute 12ème.

Assez frustrant mais rien de vraiment gros à me reprocher, je n'estime pas avoir énormément chatter jusque là et pense ne pas avoir "volé" ma place.
Je nourrissais juste pas mal d'espoir pour la TF mais bon, j'étais conscient, en arrivant à l'ACF ce dernier jour de tournoi, qu'il allait falloir jouer quelques coups de loteries gagnants pour s'en sortir.
C'est ainsi, quand on commence short.

J'ai vraiment adoré l'ambiance en tout cas, la structure était très bonne pour ce buy in et j'ai tout de même eu pas mal de bonnes sensations : j'adore, par exemple, le simple fait de relâcher un peu la pression en fin de journée avec les mecs du tournoi : on ressent une sorte de "fraternité du survivant" Smile .

A refaire en tout cas :
14/150 à la première édition.
En vacances pendant la deuxième.
12/254 à la 3ème.

Assez encourageant.

En espérant voir les couleurs de la TF dans ce tournoi quand même...

PS : gg à Vikash Dhorasso, qui a dealé le heads up final Smile . Je n'ai jamais été sur sa table par contre, mais on a pu discuté d'un coup qu'il a disputé.
 
7 commentaires »
 
 NL400 , Spew and Private Game.
Posté le: 19/10/2009 22:53 par Isendir
Signaler un Abus

Yo les gens.

J'ai légèrement espacé ce billet par rapport aux précédents car il n'y avait pas eu grand chose de vraiment passionant jusque là, d'un point de vue pokeristique en tout cas.

Le changement notable : je joue pas mal en 2/4 maintenant et j'ai eu le droit à pas mal de variance dernièrement, surtout si on considère le nombre de mains jouées comparativement au jeu online.

Par exemple, perdre 800€ en une session est catastrophique pour moi, même si ce n'est que deux caves car :
- Mes adversaires ne sont pas des lumières au poker, même si certains se défendent.
- Les gens ne sont pas tous cavés à 400, certains sont deeps mais d'autres n'auront que 200 et quelque, ou 100 et quelque devant eux. Perdre beaucoup de confrontations face aux shorts révèle d'un contexte assez malchanceux, et est très frustrant.
- On joue 25 à 30 mains à l'heure en live lorsqu'un bon croupier est au deal. Cette perte, sur une échelle de 100 mains, est conséquente.

Bon, je n'ai pas fais de session à -800 mais j'ai fais du moins 600 sur une 2-2, epic session d'ailleurs : je me suis retrouvé à tapis 100BB deep face à 7To (AKs chez moi), et perdu une tonne de coin flips face à des shorts et semi-shorts.

en 2-4 j'ai pas mal swingé, j'ai fais quelques belles sessions à 1 caves gagnantes en moyenne, et quelques mauvaises pour moins cher, heureusement.

Quelques remontées de sessions :

Bon maintenant là où je m'en veux un peu, c'est sur ma dernière session notamment ( -372 €).

J'ai eu peu de bonnes situations, j'ai même gagné un coup face à un short où je pars underdog ( 89s sur T7x qui win face à 99).

Mais j'ai perdu patience, été card dead.
L'un des coups qui m'a fait tilté :

Un énorme donk est sur tous les coups, ne fold jamais pré (sauf si ça part à tapis et qu'il a une poubelle).
Il limp-fold pour la première fois quand JAI LES AS, parce que monsieur doit "jouer son tournoi".

J'ai spew ensuite sur deux coups :

-Un bluff-raise dans un multiway où je pensais avoir bien interprété un tell adverse, sur une street antérieure ==> j'avais faux sur toute la ligne (il m'a snap et encore, a hésité à me surrelancer : il avait trips 2nd kicker :p).

-Un NY backraise avec KJs, celui-là je m'en veux un peu moins :
Je limp juste avant un gros joueur agro, perdant sur la session et qui était dans sa phase "je vais tous vous outplayer bande de tapettes". Il a raisé à 26 et a été callé 5 fois...
L'argent mort et la range de l'OR justifiait mon move mais c'était sans compter sur les 5 autres joueurs : l'un avait smooth call avec AK et a snap shove par dessus mon move :/ . L'erreur terrible, c'est que je l'avais vu hésité à 3-bet avant de call le raise du monkey LAG mais, j'étais steamé et j'ai très vite oublié ce paramètre.


Sur mes session antérieurs pas grand chose de spécial, si ce n'est deux coups :

1er coup:

Je raise AK à 20 UTG sur une table relativement passive.
SB, qui m'a l'air (très) bon flat.

Flop : 237r

check-check

Turn : 4

check-check

River : 4

Il check, et je bet 42 fast.

Pourquoi better avec AK vous me diriez ?
En fait je sais qu'il est bon, qu'il me considère comme pas mauvais également. Je suis sûr qu'il raisonne en range, et de so côté ma line ne veut rien dire, pourquoi ?

Parce que si j'avais un gros jeu (FH, Straight), j'aurai probablement tenté de faire grossir le pot auparavant.
Si j'avais une ovp, ou n'importe quelle pp, j'aurai au moins bet la turn aussi (et j'aurai très souvent cb de toute façon).

De mon point de vue je l'estime assez bon pour savoir tout celà et donc, value bet any paire river.
Vue qu'il ne value bet pas, je ne m'inquiète pas d'un hero call avec une meilleure main que la mienne.
Le seul scenario inquiétant serait éventuellement un super tricky play à la Durrrr, du style "je check 3 fois les nuts pour te CR !"

Il m'a call exactement avec le type de main que j'espérais : AQ !

J'étais vraiment content de ce play sur le coup.

2ème coup :

Le deuxième coup que je voulais vous raconter est une main que je pense ne pas avoir très bien joué (mais que dire de Vilain dans ce cas Laughing ).

Mettons nous en situation :
Vilain est steamé, fais n'importe quoi depuis quelques mains, reload à chaque fois pour spew un peu plus.
Là il a reload 200.

Je suis de SB avec JKs et il y a quelque chose comme 3 limpeurs (dont lui, il est en late).
Je raise pour l'isoler, avec succès.

AQ3 avec un spade.

Je décide de CB parce que qu'il me voit comme un nit et que je pense, malgré son état, conserver de la FE sur des mains qui me battent, sur le coup.

Il me snap à la vitesse de la lumière.

Turn 7

Là je ne sais pas pourquoi je fear et décide à moitié de give up.
Je voulais continuer sur un s car son call rapide indiquait clairement de la faiblesse : any paire qui veut improve, GS, au mieux As weak.

Ce qui me saoulait c'est que si je mettais un 2ème barrel je me commitais, et quitte à me commit je préfère avoir une dizaine d'outs, plutôt que 4.

check-check

River 7

Je check et il bet très vite 50, dans un pot de 200+.

Il ne représente rien et je suis sûr qu'il bluff ou presque, vue son timing, son état mental et sa line.

L'erreur, c'est que parmis ses bluffs, je ne bas que JT !
J'avais miss cette capacité qu'ont les fishs de transformer leurs paires en bluffs, et j'ai call & lost face à 3To Mr. Green .

Le côté positif, c'est que je vais maintenant réfléchir à intégrer le C-raise river en bluff à mon arsenal.


Some private Game !

Une petite partie privée ce week-end en Dealer Choice.
J'ai un peu hésité parce que je ne maîtrise pas très bien les autres variantes, mais finalement je me suis dis que ça pourrait être marrant, et que ça serait forcement rentable.

Je n'ai pas été déçu : blindes 1-1, des relances démesurées, des joueurs allant du style 95-95 au 95-2. Un bonheur.

J'ai juste joué tight, en position, je ne me suis pas impliqué dans des coups trop compliqués/marginaux en raison de mon manque de technique en "Aviation, "Courchevel Hi-lo" et autres variantes.

Un coup sympa en omaha 5 hi-lo :

Je me retrouve dans un multiway, au cut-off et dans un pot raisé avec AA35J avec A3dd.

Sur un board 468, hi-jack, un joueur un peu au dessus du lot attaque à 30 (il ne pot pas !). On joue depuis des heures ensemble et j'ai interprété ça comme weak sur le coup.

J'ai call et on s'est retrouvé en heads up.

Turn 9, et là il check !

ça confirme ce que je pensais car il protégeais toujours ses bonnes mains.

J'ai pot en étant à peu près sûr d'avoir au moins la moitié du pot à ce stade, que ce soit en haut ou en bas.
Il call douloureusement.

River K

Checks again et je pot, il a 150 et quelque behind.

Une fois encore, je suis maintenant à peu près certain d'être bon en bas, mais pas totalement sûr en haut. Souvent il va me call pour les odds et je vais prendre 50% du pot, voire 75 ou 100% si je suis chanceux.
Mais étant donné que je ne perds jamais, et que je suis devant sa range, je dois potter pour ma FE et pour value !

Il a fold 678Kx et je prends un pot > 300 .

+1k session (1000 BB lol, même si avec les straddles et les raises, les BBs ne veulent pas dire grand chose).

J'ai eu pas mal de réussite dans le sens où toutes mes mains ont tenus face à des tirages divers. Je ne suis jamais partis derrière par contre.

J'ai quand même réussis à me prendre un énorme suckout en ..... Hold em.

Dans un pot à 300 et quelque, à tapis pré face à 9To Very Happy , je perds AA alors que le board me montre AJ5. Mignonne cette horreur vous ne trouvez pas ?

Bon ça ne compense pas la chatte insolente que j'ai eu tout au long de la partie, donc je ne me plains pas du tout.

En tout cas, cette partie m'a permis de regonfler un moral qui était en légère baisse ces derniers temps.


En espérant retrouver mon A-game prochainement (allez, je prendrais même un C-game pour te ménager un peu, O Dieu du pokpok).


See you les sharks, évitez de venir sur mes tables si possible Wink .
 
Soyez le premier à commenter ce billet
 
 Cash game News
Posté le: 10/01/2010 21:28 par Isendir
Signaler un Abus

Yo

Mes vrais débuts en 400 se sont bien passés, j'ai joué avec une qualité relativement homogène un jeu proche de mon A-game.
Et puis pendant les vacances pour la première fois j'ai pu voir quelqu'un de la section cash de wam.
C'était un vrai plaisir de jouer un peu avec Chob même si nous n'avons eu de coups vraiment intéressants. On a était card dead en même temps lorsque je l'ai rejoins à sa table. En tout cas c'était tout de même un moment sympa.

Donc l'adaptation en 2/4 a été rapide, comme je l'ai dis.
J'ai eu la chance de run good d'emblée comme sur ce pot important et symbolique :

J'ai AQdd au bouton, raisé à 30 à cause du nombre important de limpers.
Je suis callé par 3 joueurs et arrive un très bon flop, 22Q.

All checks et je bet 70.
Called par un mec relativement âgé, très tight pré jusque là.

Turn 3s, qui amène un FD.
Il check.
A ce moment je regarde son stack et je vois qu'il est facilement prenable en 2 streets s'il a une Q.
J'estime n'être quasiment jamais battu dans ce spot, si ce n'est 22 en main. j'ai exclu tous les 2 seuls de sa range, mis à part A2s.

Aussi je bet à 120 pour le commit, en tablant sur le fait qu'il aurait du mal à fold une Q.
Il snap shove d'une manière peu rassurante mais je suis commit et complète les quelques 140-150 restants.

Il découvre A2o.
Mais je n'ai pas le temps d'être attéré, attéré par mon erreur, ainsi que son préflop.
Le croupier s'empresse de deal la river qui est une Q.
Ship it, désolé mec.

Le good run ne s'arrête pas et c'est principalement des stacks de 200-300 qui font d'énormes erreurs face à moi, j'ai juste à encaisser.
Aussi je prends mon biggest pot ever durant cette période, un pot à 2k face à un reg qui a probablement essayé de me bluff-catch 3 streets dans un 3-bet pot, j'avais full max. Peut-être le nombre de pots pris sans SD l'ont fait tilté.

Bref, je prends un nombre de caves importants en 2 semaines (pour du live), avec la chance et le A-game de mon côté, tout était parfait.


Tout ça ne pouvait pas durer j'ai ensuite eu une certaine période de stagnation, je fais d'ailleurs un sick fold.
Sick, dans le sens mauvais, très mauvais. Un coup qui n'a absolument aucun sens, sur une session où j'étais légèrement tilté par la perte, le prêche de certains tards, et autres joyeusetés.

Je raise TT pré en early et me fait call par 2-3 mecs.
Flop 569.

je cb à peu près 2/3 et me fait call par un profil très bizarres, récemment tilté par des coolers et setups, mais qui semblait avoir été calmé par ses récents pots gagnés.

Turn 6.
Il check et je décide cette fois de check, dans le sens où j'estime son call loose, pré et flop.
Je vois plus de value à prendre la line bet/check/bet, espérant me faire snap par any paire sur une river anodine.

River est un 3, justement et il snap check à nouveau.
Je bet quickly 80 dans 150 à peu près et je me prends un raise rapide à 200.
La non-cohérence, le fait qu'il ait toujours une SD value normalement, et le récent C-raise pour value d'un autre type m'ont conduit à cette "certitude" : je ne bas rien.

J'ai finit par fold malgré les odds et il m'a fièrement montré JTo.
Je ne suis certainement pas RO lorsque j'annonce aujourd'hui mon fold comme étant atroce : j'avais juste peur d'accentuer encore mes pertes qui s'élevaient à une cave environ sur le moment.
j'ai eu un raisonnement, certes, mais obscurcis et motivés par des sentiments parasites. Je m'en suis voulu longtemps, maintenant j'ai au moins la satisfaction d'avoir retenu la leçon : ne pas oublier la partie "spewy" de la range d'un donk.

Rien d'autre de nouveau, j'ai décidé depuis peu de caver deep, à 1K, pour couvrir une bonne partie de la table, et profiter des erreurs énormes que peuvent commettre les gros tas de jetons trop rapidement gagnés.

C'est une nouvelle page de poker (ma récente perf arrive à point nommée, j'en parle dans un autre billet) qui s'ouvre pour moi et je l'aime pas mal.

Gl sur les tables Smile
 
5 commentaires »
 
 Tournament News
Posté le: 12/01/2010 01:11 par Isendir
Signaler un Abus

Yo

Malgré mon profil de cash gameurs j'aime beaucoup les tournois également, un jeu différent qui a le mérite de te donner de véritables montées d'adrénalines aux moments clés.
On a des émotions différentes et la victoire a tendance à apporter bien plus de satisfaction qu'une session accomplie de cash, même si ce n'est pas forcement justifié, selon la situation et les points de vue.

J'en ai fais 2 récemment et je vais rapidement commencer par le christmas Deepstack Club-poker.
Un tournoi que je commence très bien par une rencontre chanceuse dans un 3-bet pot, mes 9 choppent un flop 589 face aux As d'un mec, que j'ai estimé trop scared pour la jouer fast d'emblée.
Je lui prends tout de même 75% de son tapis sur le coup.

Je grinde assez rapidement pour atteindre un stack important, je suis même parmi les chipleaders un moment.
cependant le rythme se calme, les cartes se font plus rares.
Je reussis à me remettre en selle sur plusieurs coup, notamment un squeeze sur Roroflush l'OR, un autre tight Cpiste et Nadim, le tenant du titre.

C'est justement ce dernier qui m'a infligé le coup fatal : AA vs KK dans une situation inévitable. J'ai tout fait pour garder des mains inférieures de sa range (je flat son 3-bet pré) mais on a dû partir à tapis sur un flop 68T.

Je saute un peu plus tard, TT face aux 9 de Rofoflush (un setup vu ma position et mon stack de 10bb), il flop un set et me sort.

Aucun regret, juste une grosse déception après un si beau début.


Ensuite il y a les POP, série de tournoi organisé par l'ACF, série qui commence par un Deepstack à 150€ fêtant les 15 ans de poker à l'ACF.

Le hic, c'est qu'il faut avoir accumulé des points durant les tournois réguliers de l'année pour y participer, ce que je n'ai pas fait.
Alors que je suis chez moi, le jour du day 1B, un pote m'appelle et m'informe que les points ne sont plus indispensables pour participer, ils donneront juste un avantage en chips à ceux qui en ont.

Je fonce et arrive pile au début du tournoi.


DAY 1



Ambiance sympa, on nous offre des petits fours, du champagne, et on a une très belle structure : un stack à 15000 pour des blindes de départ à 25/50, augmentation toutes les 45 minutes, des paliers tout à fait décents, etc...
De plus, le prizepool a été gonflé, et j'apprends également que les CL du Day 1A, day1B et day2 se verront offerts 2 allers-retours Paris-Vegas. Pour 150€, c'est tout simplement du jamais vu !

Je commence donc le tournoi sur la même table que mon pote.
Une table incroyable, pleine de profils aussi fishy qu'atypiques.

Je parviens à prendre pas mal de petits coups arrêtés, pendant que le plus gros fish de la table sort mon pote sur un coup horrible.
C'est un pot multiway que mon pote c/r sur un board AT5 avec deux coeurs. Le fish overcall (il avait checké le flop), et ils ne sont plus que 2 à voir la turn, un 4 offsuit. Brique quoi.
Mon pote bet/shove, et découvre la magnifique main de son adversaire : 32o. Il sort là-dessus.

De mon côté ça se passe pas trop mal, je suis assez actif et vient un spot où je raise AQs en mp, "le fish" me snap au bouton.

Flop 2Carreau 4Pique QCarreau

Je cb, il call.

Turn 2Carreau 4Pique QCarreau 6Trèfle

Je bet, il call.

River 2Carreau 4Pique QCarreau 6Trèfle 9Coeur

A ce moment du coup j'ai à peu près 9k left dans un pot de 6k.
Au lieu de value de manière standarde, au vue du FD sur le flop et du profil adverse je décide de tenter d'induce quelque chose, je bet 1k (en prenant un seul jeton).

Il fait le geste du snap call, puis hésite, me regarde en fronçant les sourcils et me balance 5 jetons de 5k devant lui, en disant "faut pas abuser quand même".

Je tank un peu pour l'observer, car jouer mon tournoi sur un coup aussi ridicule ne m'enchante pas vraiment en fin de compte.
Finalement je me dis "c'était le plan, rappelle toi mec : il est trop sick", et je mets tout au milieu.
Il retourne 7Pique 7Trèfle

Un pot qui me propulse à 28k à peu près, 28k qui vont vite descendre suite à 2 spots de gamble très favorables :
-AK vs ATs face à un short très très actif en BvB : je raise, il push ses 5k, je snap et perds le 75/25.
-88 vs QJ face au même short, je raise 525 sur des blindes à 100/200, short push 2500, 2 calls derrière mais que je sens très weak. Je décide de snap push à 21/22K et les 2 folds, je me retrouve face au QJo du short pour un flip qui me permettrait de faire plus que quadrupler mon investissement. J au flop malheureusement.

Suite à tout ça je change de table et je run good, je grimpe assez rapidement :

-QJo que je limp au bouton après de nombreux limps, je flop les nuts et me prend un c/r qui ne veut rien dire de la part d'un mp (qui s'averrera, plus tard, être un fan du raise pour info). Je call une fois et le perds sur un raise turn. Je prends tout de même un joli pot.
-QQ sur un board Q99 alors que je ne suis payé qu'une fois, mais par un mec contre qui j'avais déjà deux fois placé mon continuation bet avec succès. Evidemment je me fais snap, et réussis à induire un bet instantanné à la turn, suite à mon check. Je min check-raise rapidement pour induire un move spewy mais il lâche. Peut-être que c/call c/raise était meilleur ici.
-KK vs QQ à tapis pré, KK tient.

Je passe à un stack de 58k, parmi les chips leaders.

Alors que tout semble bien se passer arrive un mec que je catégorise tout de suite dans la catégorie "gambleur qui ne survivra pas".
Sur des blindes à 400/800 celui-ci raise à 3k au HJ, avec un stack de 40k. Je call avec ACarreau KCarreau, estimant qu'il était capable de partir à tapis avec 99-TT-JJ ce qui ne m'intéresse pas du tout évidemment.

Flop 4Carreau 7Trèfle JCarreau

Il CB à 6k, et évidemment je décide de raise/call pour mon équité énorme.
Vilain tank et shove sur mon raise.

Je paye en grimaçant et je joue face à JPique TCoeur, pour un pot qui contient plus de 2 fois la moyenne en jetons.
Je miss tout et mon adversaire exulte "je savais qu'il avait As-roi !" etc...

Je joue ensuite un jeu de short, je prends tous les spots présentant un tant soit peu de dead money.
Je finis par doubler sur un coup bizarre.

Alors que j'ai 24k, sur des blindes à 500/1000 je 3-bet shove le raise d'UTG+1, un gros maniaque qui raise quasi any Ax avec des sizngs pourris.
Celui-ci tank et me call.

Alors que j'annonce "bon, le premier flip à gagner", je vois APique 2Pique rejoindre mon big slick au milieu du tapis.
Why not après tout.

Board xQTJ2 (merci le J à la turn, j'aurai vomi sinon je crois) et je double up avant la fin du day 1.


DAY 2



Je commence à la table du CL, j'ai un stack de 48k et celui-ci a plus de 180k... La moyenne est à 57k.
Je perds rapidement un pot en bataille de blinde :
3Trèfle 6Trèfle que je check face au limp du joueur.

Flop 4Coeur 5Carreau QPique.

Je paye le quasi pot-bet du joueur.

Turn 4Coeur 5Carreau QPique ATrèfle

Il check, je bet 3/4, il snap.

River 4Coeur 5Carreau QPique ATrèfle 4Carreau

Il recheck fast, je n'aime pas cette river et décide d'abandonner le coup.

Il avait 4Pique 2Pique

Je tombe à 40k pile.

Après avoir repris un peu d'activité, et avoir pris 2-3 coups sans showdown, je raise KCarreau 9Carreau au CO.
Je suis payé par le bouton et les deux blindes. Arrive un board sympa :

Flop KPique 9Trèfle 4Coeur

Je cb et le bouton, tight weak apparemment, me snap.

Turn KPique 9Trèfle 4Coeur KCoeur

La plus belle carte du paquet puisqu'il va, à priori, lâcher peu de made hands désormais. Accessoirement, ça me donne le jeu max aussi =) .

Je barrel à nouveau légèrement au dessus de la moitié du pot, et celui-ci shove rapidement.
Je snap et fais mon adversaire muck rapidement sa main en voyant la mienne : il était drawing dead avec APique 4Pique

Un autre setup chanceux viendra ensuite, alors que je maintiens la cadence pour entretenir le stack entre temps, voire l'augmenter petit à petit si possible.

Je raise ACoeur TCoeur UTG, sachant que mon image était clean sur le moment.

Je suis callé par deux joueurs (bouton et blinde, à nouveau) et je hit encore.

Flop 4Coeur 7Coeur TTrèfle

Je cb et bouton me raise big rapidement, alors qu'il me couvre.
Vu ma fréquence de conti bet jusque là (~90%) je ne pouvais que shove.

Il snap et découvre KCoeur QCoeur

Ma main tient et je passe désormais bien au dessus de la moyenne, avec un stack à 180k environ.

C'est à partir de là que mon stack va longtemps stagner, même décliner.
Je suis changé de table et trouve à ma gauche Julien de La Paix ainsi que Xavier Detournel, des joueurs actifs qui n'ont pas hésité à me 3-bet plusieurs fois (De La Paix était du genre 3-bet bluff, l'autre était plus dans l'optique de stack off très light, avec des 3-bets énormes pour se commit).

Je parviens ceci-dit à récupérer quelques coups intéressants, sur des steals classiques, ainsi que sur un excellent spot de resteal :

Alors qu'on revenait de la pause, Julien de La Paix n'était toujours pas revenu et sa BB de 8k était donc mise au milieu.
Avec les antes (1k) et ma sb, il y avait donc beaucoup de jetons au milieu, et ceci me revenaient de droit si personne n'entrait dans ce coup !

Mes early fold et à partir de là, tout est clair pour moi " Si les lates ont une main, je suis mort Smile )

Évidemment co, tight player raise à 20k en haussant les épaules, genre "regardez, c'est évident que j'ai une main les gars, je suis tight rappelez vous".

Ouais mais nan, je shove TTrèfle 6Coeur pour prendre les 40k du milieu et il fold rapidement en grimaçant de douleur.

Plus tard, en changeant de table, je prends le stack d'une short stack avec 4Trèfle 4Pique face au QPique 7Coeur qu'elle a shove de sb. Hold.


Arrivent ensuite les demi-finales, intéressantes avec un degen à ma gauche, suivi de Julien de la Paix et d'un autre mec actif et emmerdant. A ma droite, deux Cpistes : Warion et Gloub.

Je me maintiens plutôt bien et réussis à augmenter mon stack de manière conséquente. Je gagne un beau pot en flat callant un raise d'early avec 8Pique 8Trèfle (je suis de sb).

Flop 6Coeur 8Carreau APique

Check check.

Turn 6Coeur 8Carreau APique QCarreau

Je bet 30k, il call.

River x , une brique insignifiante

je bet 75k, call.


Suite à ce très beau pot j'en gagne pas mal sans showdown, j'exploite des spots où mes reads sont sûrs (un 3-bet sur Warion en tablant sur le fait qu'elle serait probablement light sur son premier raise, suite à sa longue série de fold).
Je laisse également un spot où je raise ACoeur JTrèfle au bouton. J De La Paix me 3-bet et je dois folder à cause des stacks sizes et du très mauvais risk reaward du 4-bet shove.

Je passe pas loin du chip lead (et donc de Vegas !) mais je finis par me calmer, et termine la journée à 461k sur une moyenne de 502, avec deux chips leaders à 800 et 830k.
J'ai donc en fait un bloc très confortable de jetons, puisque je suis 4ème en chips devant une majorité de stacks compris entre 300 et 400k.


Day 3 (TF)



Je commence la TF avec l'intention d'être très actif dès le début, confirmer mon avantage et ainsi distancer les stack moyens/petits.
Le premier pot est d'ailleurs pour moi Smile .

Tout un symbole, puisque je passe rapidement à plus de 600k alors que la table peine à réellement démarer.
Cette passivité m'est complètement profitable puisque je prends le chip lead grâce à un coup :

J'ai APique QCarreau au bouton et raise la blinde de Julien De La Paix, il call.

Flop 3Pique 4Coeur QPique

Il check, je Cb mi-pot, il paye relativement rapidement. A ce stade, sa range est très large bien évidemment.

Turn 3Pique 4Coeur QPique 3Coeur

Il check, je bet 125k. Cette turn est tout simplement idéale à bet pour value puisqu'elle l'encourage à continuer à call down sa weak range, constituée essentiellement de draws, pps, Qx.
Bien entendu, hors de question de passer sur un raise vu ma récente activité.

Il hésite longtemps et finit par call, légèrement agacé.

River 3Pique 4Coeur QPique 3Coeur 6Pique

Il check et j'ai désormais une décision intéressante. Je suis sûr d'avoir la meilleure main ou presque, vu ses timings, ses tells et son pattern. Cependant cette river est mauvaise et risque de me faire perdre beaucoup d'action face aux mains que je bas.

Je décide néanmoins de shove pour 360k environ, en espérant qu'il tienne le raisonnement classique qui consiste à polariser ma range, à savoir Flush +, AIR. J'ai de plus l'As qui réduit encore le peu de flushs de sa range.

Il tank très très longtemps, mais finit par fold en me disant "si tu bluff sur ce spot, tu es vraiment très très couillu" (il m'a avoué plus tard avoir pp5).
Par ailleurs toute la table dis "ici c'est full Dame ou rien", comme je m'y attendais à peu près.

Je ne show pas et passe CL, avec une image vraiment intéressante, puisque je perds encore un peu de crédibilité mais je suis désormais craint pour ma capacité à jouer les stack à n'importe quel moment.

Je continue à grimper et me voit obligé de passer les Jacks sur un tough spot : je raise UTG et J. De La Paix me 3-bet, presque en se commitant, alors qu'il est UTG +2.
La décision est compliquée dans le sens où celui-ci sait que je le pense capable de me 3-bet bluff, contrairement à d'autres joueurs de cette TF. Cependant ici je prends nos positions respectives comme un grand signe de force et décide de folder face à une range que j'estime ressembler à JJ+, AK.
Il avait en fait AQ, la décision n'était donc peut-être pas optimale en Cev (chips espected value) mais je ne regrette pas de ne pas avoir joué ce qui était très souvent un flip.

Un joueur des grosses tables, qui a reussit à survivre avec un stack assez faible depuis qu'on est 30, pousse une énième fois avec son cinema habituel "Im ALL-IN... Im all the FUCKING IN !!! mais finit par être callé, et saute 6ème.

A ce moment là je suis CL avec 1,2 M, face à 2 stack à 800k+, et deux autres stack inférieurs.
Les blindes sont passées à 40/80k, antes 10k quand je me prends un push du bouton, alors que je suis de sb (bouton est l'ex CL de cette TF).
Je découvre les rois que je slowroll/call (nan jplaisante, j'ai call fast).

Je fais face à ATrèfle KTrèfle et ma main tient !!!

Je passe ultra CL à 2M+ alors qu'on est plus que 4, c'est à partir de là que je vois la 1ère place vraiment à portée de main...
... A partir de là que la petite descente aux enfers commence.

Je me fais 3-bet à chaque raise, double un short qui call mon shove avec A3 face à mon T5, et, alors qu'on est 3 joueurs, je perds le coin flip suprête pour la gagne : je call un shove qui me paraissait ultra weak avec ATrèfle 9Coeur, je fais face à 5Carreau 5Coeur et loose le flip à 2M.

Sick sick.

Il me reste cependant 800k qui baissent rapidement à 600 suite aux blindes perdues.
Alors que je me vois terminer 3ème (le 2ème prends des chips et a désormais un stack confortable, par rapport à moi), j'assite à un heureux coup du destin.

Le CL, désormais très actif (alors qu'il a longtemps été transparent), raise son bouton et est called par la BB.
Flop 3Trèfle 5Pique JCoeur

Check, CL cbet instantanément et se prend un shove tout aussi rapide... C'est payé !!!
BB a QTrèfle JTrèfle, le cl a ATrèfle APique.

Beaucoup de spectateurs s'attroupent autour de la table pour voir les As tenir.
Évidemment moi je réalise la bonne nouvelle pendant ce temps : ma deuxième place est assurée !

Ensuite face à ce CL je propose un deal, sachant que le deuxième prenait 10k et le premier 15k : disputer une série de flip pour 5k ne m'enchantait guère.
Vu mon stack ridicule du début, mon opposant veut continuer à jouer et je gagne le premier gamble : QPique 2Trèfle vs ACarreau 4Pique

Je lui repropose avec un stack qui pouvait cette fois sérieusement envisager de revenir et on s'accorde sur un deal proportionnel.

je prends finalement 11.3k, lui 13.7.

A posteriori je pense que ce deal m'était légèrement défavorable (il s'avérait qu'il limpait tous ses boutons, qu'il ne m'outplayait pas postflop et que mes shoves de sb avec une très belle FE, mais je ne pouvais pas le savoir avant...) mais aucun regret.

J'ai d'ailleurs loose le hu qu'on disputait pour le titre.


C'était la fin, je ne réalisais pas tout de suite mais la somme est importante pour moi. J'étais juste fier, avec un sentiment très agréable de devoir accompli.
J'étais notamment très content de constater que les gens m'avaient pas mal soutenus, beaucoup m'avaient placé en favori en début de TF, enfin d'après leur dire (ptetre qu'ils étaient RO, je préfère penser que non :p).

Je laisse un pourboire et suis les tournament directos au resto de l'ACF pour le repas offert aux finalistes.
On y asssistera à la remise des prix des meilleurs joueurs de tournois de l'année avec le pote qui m'a appelé pour ce tournoi ( un grand merci à lui d'ailleurs !).

Voilà.

La confiance accumulée (et le "rush" démaré :p ) me poussent maintenant à jouer le FPT, j'y serai lors du Day 1D.
Je suis évidemment très heureux de claquer ma première perf à 5 chiffre.

Merci à ceux qui ont eu le courage de tout lire Smile .

Gl sur les tables.
 
28 commentaires »
 
 Rythme de croisière
Posté le: 05/03/2010 19:48 par Isendir
Signaler un Abus

Hey

N'ayant pas mis à jour mon blog depuis un moment je me suis dis qu'il était temps de donner quelques news.

Pour commencer je vais revenir sur le France Poker Tour que j'ai joué il y a un moment.
Le fait marquant c'était bien entendu de voir des têtes de wam pour la première fois : Fritz, Vinzstar, Juzam, mrik, mattormr, mister hyde et j'en passe probablement.
On a pu prendre un petit pot ensemble entre deux days, tout en se plaignant de quelques bad beat et autres plays bizarres de nos adversaires.
Plusieurs modos ont fait itm et deux autres wameurs (Rasheed et Framboise je crois) ont très bien perfés (respectivement 4ème et 5ème).
J'imagine la joie qu'ils ont dû ressentir après un tel parcours (qualifications live, etc...), donc ça me fait plaisir pour eux.

Concernant mon propre tournoi le bilan est mitigé.
Quelques coups importants:

-Je me suis retrouvé, dès le day 1, obligé de mettre un 3-barrel bluff en engageant 75% de mon stack, alors que mon adversaire était commit.
J'aurai bien entendu give up online contre un unknown mais j'avais quelques infos sur mon adversaire.
Sa manière de me call flop-turn, la nature du board (drawy) qui enlevait pas mal (toutes ?) de strong hands de sa range, la tendance "weak" qu'ont beaucoup de joueurs à fold malgré d'excellentes côtes dans les tournois live, les bluffs odds.
J'étais un peu obligé de pousser river, avec une showdown value clairement insuffisante pour give up (K high).
D'ailleurs j'ai exactement call sa hand à la fin du coup. Coup de chance certes, même si c'était une des très probables hands vu le pattern (limp-call pré, etc...)

-Deux coups contre Cuts :

Je flat un raise de sa part en situation de co vs Hi-jack il me semble.
J'ai AQ et je pense dégager l'image d'un random nit.
J'ai donc, à ce stade, exactement le genre de hand qu'il s'attend à voir ( ce qui ne me plaît pas spécialement).

Le flop vient A9x, plutôt dry, deux trèfles.
Il check, je check behind malgré l'absence de Qc pour deception mais aussi parce que je pense qu'il give up énormemment dans ce spot. Bien entendu il y a peu de protection à faire aussi sur ce board (malgré l'absence de Qc dans ma main).
Le turn est un J offsuit et il check à nouveau, plus rapidement.
Le board devient désormais plus drawy et il va probablement bluffcatch plus light désormais, aussi je bet quelque chose comme 65% du pot environ.
Il snap.

Le J double river et il bet sans réfléchir quelque chose comme 40% du pot.
Honnêtement ça pue, il ne bluff probablement jamais avec ce timing mais je me suis bêtement dis qu'il pouvait value moins bien, on sait jamais, la côte etc..
il show JQo, good line I guess, bad call river ceci dit, probablement.

Le deuxième coup part d'un iso-raise (relance pour isoler un limper) de cuts au bouton, le limper UTG était vraiment très loose-passive et jouait affreusement mal postflop.
J'ouvre AJo de sb et décide de 3-bet pour value et pour isoler cuts. Je suis bien sûr devant sa range de raise ici et pense avoir une FE intéressante pré, tout en ayant une main correcte si je suis callé (mes tops paires seront très rarement dominées).
Il me flat.

Flop AQx rainbow.

Inutile de checker un board que je suis sensé bluffer 100% du temps, surtout face à cuts. Contre un joueur plus faible j'aurai probablement envisagé un check.
Je bet quelque chose comme 45% du pot et il me call après quelques réfléxions.

Le turn est un 7 et cette fois je check.
Même si je pense toujours être souvent devant, ma value viendra désormais principalement de ses floats (JT, KJ, KT principalement), mains qui draws très thin contre moi de toute façon.
Mais surprise, il check behind.

River est un 9 et j'hésite désormais entre deux options.
Je suis désormais très clairement devant, un set/DP auraient tout simplement bet turn.
Ceci dit y a-t-il de la value à bet ?
Qu'en est-il de ma perceived range ?

Ma main ressemble très clairement à JJ/KK.
Y a-t-il de la value à induce ?

Cuts étant définitivement un joueur suffisamment avancé pour faire un delayed float, oui.
Il peut également se value cut avec un small suited Ace étant donné ma line.

je check donc et il mise entre 2/3 et 3/4 pot.
Je snap et il muck.


-Lorsque je suis changé de table j'ai un stack confortable, quelque chose comme 16/17k il me semble (on avait 10k au départ).
Je me retrouve avec Mister Hyde de wam, un autre wameur que je ne connais pas, Guillaume Cescut, et Anthony avec déjà, un stack impressionant.
Quelques minutes plus tard, j'entends "pardon" derrière moi.
Je me retourne, lève les yeux et me pousse légèrement, avant de voir une montagne de chips s'écraser sur la table.

Ouais, les deux CLs du tournoi à ma table...

Cette table a été terrible, j'y ai perdu tous mes coups ou presque.
Lellouche a aussi décidé de m'en faire voir de toutes les couleurs.

D'abord sur un multiway où je flat KQhh au bouton, l'open-raiseur étant bien sûr Lellouche avec des stats qui ressemblaient à 44/40 (en full ring hein).

Flop K77 2 spades, que Lellouche Cbet mi-pot à peu près.
Je call.

Le turn est un As offsuit que Lellouche attaque, sans grosse surprise.
Je call à nouveau.

La river double l'as, toujours offsuit.
Il hésite cette fois un moment avant de better 3500 dans plus de 5k.
Le pot est important et jusque là ma line est standarde, je pense.
Ceci dit, j'ai peur qu'il n'y ait pas assez de bluff dans sa range pour justifier un call de ma part.

Je le polarise, surtout sur Ax/air vu sa position de raise et étant donné ma weak perceived range, j'ai fini par call, en gardant à l'oeil que je gardais un stack de 12k en cas d'erreur.
Il show Q7dd. Je suis déjà surpris par sa main mais aussi s'il a décidé de value ainsi sa main, c'est que j'ai été soulread sur le fait que j'allai souvent me level avec un K, voire une pp.
Nice hand mr Lellouche Smile .

Pour le reste des hauts et des bas, je n'ai jamais pu "décoller", notamment à cause d'un flip contre Fabrice Soulier qui n'est pas passé, m'assurant un stack très confortablement au dessus de la moyenne.

Je finis par bust au day 3 :
ça commence par 77 vs JJ en bataille de blinde : la première carte sera un J.
ça termine par un push d'AKs au high jack avec ~14 blindes (je joue toute ma range ainsi, inutile de raise/call mes monstres, me suis-je dit).
La situation était idéale, j'avais déjà push deux fois d'affilée après ma bataille de blinde sanglante.

Bon SB a décidé d'avoir les As cette fois, le tournoi s'achève aux portes de la bulle :/ .

Pas mécontent de mon tournoi en conclusion.
Beaucoup de coups (y compris d'autre non cités ici) sur lesquels j'ai eu à faire face au top de la range adverse pour résumer.
Je n'ai pas joué mon A-game tout le long mais dans l'ensemble, il n'y a aucun regrêt, c'est l'essentiel.
J'ai pu croiser le fer avec quelques joueurs français connus ( Lacay, Lellouche, Portal, Soullier) et rencontrer les modos de wam.
Donc au final c'était cool.


Concernant mes récentes sessions de cash je suis vraiment satisfait de mon niveau de jeu.
L'important n'étant pas d'être ev+, mais de vraiment tirer le max d'ev dans chaque situation.
Globalement je run good, si je devais estimer mon ev graph je suis très certainement au dessus de celui-ci.

Le run good se traduit par une plus grande implication sur la table.
J'ai remarqué que je me bats bien plus qu'avant pour chaque coup, j'essaye d'ajuster mes sizings à l'euro prêt.
Et souvent, j'obtiens l'effet escompté (vilain fold quand je bluff, call quand je value, etc...)

ça donne, sur une vingtaine de sessions, soit des sessions à peu près even, soit légèrement gagnant, soit vraiment gagnant.
J'ai fais plusieurs sessions à +1k, 1K5, 1K3 etc et depuis ma montée en NL100, ma bankroll a été vraiment décuplée.

Au final j'ai eu la chance de run good au bon moment (même si ça ne s'est pas parfaitement passé tout de suite) et aujourd'hui j'ai l'illusoire (et dangereuse?) sensation de ne plus pouvoir perdre sur ces tables.
Rassurez vous cependant j'essaye de maintenir les pieds sur terre, je garde un oeil sur ce fameux démon appelé "tilt positif" et le maintient sagement à sa place.
Pour le moment au moins.

Voilà, prochainement un compte-rendu d'une session si possible.

Bonne chance aux tables.

PS : si certains ne comprennent pas certaines phrases ou certains termes, n'hésitez pas à demander. j'ai fais quelques efforts mais j'ai dû oublier de traduire certains trucs.
 
18 commentaires »
 
Montrer les messages depuis:   
Surveiller les nouveaux billets de ce blog
Poster un nouveau sujet
  
STATISTIQUES
  
  
Visiteurs : 66
  

visit counter