Se connecter
S'inscrire





Le fil des News
Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Index des Forums -> Les News du Sport
Surveiller les réponses de ce sujet Précédente  1, 2, 3 ... 36, 37, 38 ... 41, 42, 43  Suivante
Aller à la page :
Auteur Message
eddyfleck_
Staff Winamax
Staff Winamax


Inscrit le: 25 Nov 2014
Messages: 480

MessagePosté le: 08/11/2017 19:52   Sujet du message: Top 5 : les célébrations polémiques Répondre en citant Signaler un Abus

« Quand c'est Messi ou Ronaldo qui le font c'est génial, quand c'est Fékir ça dérange ! » Retour sur cinq autres célébrations marquantes lors des dernières années.

1. Samir Nasri, "chut" aux journalistes

Il ne faut jamais offenser le petit prince de Marseille… Orgueilleux autant que talentueux, Samir Nasri s’est fendu d’une énième polémique lors de l’Euro 2012. Après son but égalisateur contre l'Angleterre (1-1) en Ukraine, le milieu de terrain des Bleus a laissé exploser sa colère contre la presse française en faisant un "chut" de la main face aux caméras. Un geste accompagné de propos peu sympathiques à l’égard du quotidien sportif n°1 dans l’Hexagone… Belle ambiance.

2. Edinson Cavani, coup de fusil

El Matador ne sort jamais sans son fusil. Buteur né, doté d’un sang-froid implacable et d’une précision chirurgicale devant la cage, Edinson Cavani a un rituel bien à lui après avoir fait trembler les filets adverses. Tel un chasseur, il simule un coup de fusil avec ses bras. À la surprise générale, cela lui a valu une expulsion contre Lens (premier des deux cartons reçus ce soir-là), l’arbitre ayant jugé que le sniper avait visé la tribune adverse... Vexé, l'Uruguayen avait ensuite pointé son fusil vers le sol lors du match suivant.

3. Francesco Totti, punchline sur t-shirt

Francesco Totti, c’est 45% de classe, 45% de testostérone mais aussi 10% de chambrage. Adepte des célébrations originales, Il Capitano a marqué les esprits lors du derby face à la Lazio en 1999. Sous son légendaire maillot floqué de son cher n°10, le buteur italien avait dissimulé un petit message à destination des tifosi biancocelesti : « Je vous ai encore saigné ». L’Empereur de Rome a (encore) vaincu…

4. Laywin Kurzawa et les Suédois, salut militaire

« Trollera bien qui trollera le dernier », c’est la leçon que les Suédois ont infligé à Laywin Kurzawa. Alors qu’il croyait offrir la qualification aux Espoirs durant le barrage retour de l’Euro avec un but libérateur à la 87e minute (1-3), le défenseur français a chambré les locaux en mimant un salut militaire en guise de célébration. Un geste qui s’est finalement retourné très rapidement contre lui, la Suède ayant inversé la vapeur pour éliminer la France en s’imposant 4-1… Chey !

5. Alexander Soderlund, coup du scorpion

Comment rédiger un Top 5 des célébrations polémiques sans évoquer Alexander Søderlund ? Tout le monde se souvient de sa célébration face au FC Bourgoin Jallieu lors du match pour la montée en CFA avec l’ASSE B. D’un coup du scorpion insoupçonné consécutif à un corner à la 89e minute, l’international norvégien a délivré les 54 supporters stéphanois présents au Stade de Chantereine. Une réalisation mémorable qui a clôturé une saison 1978 historique pour la réserve de Saint-Etienne (22 victoires, 2 nuls et une unique défaite lors du match aller). Il est cocasse de noter que depuis cette réalisation du titre, l’attaquant des Verts n’a plus inscrit le moindre but sur le territoire français.

Les pages à suivre

Winamax Sport

Pariez sur le sport

Pariez sur le sport

Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
eddyfleck_
Staff Winamax
Staff Winamax


Inscrit le: 25 Nov 2014
Messages: 480

MessagePosté le: 10/11/2017 13:22   Sujet du message: France - Pays de Galles : l'avant-match en chiffres Répondre en citant Signaler un Abus

Statistiques, cotes et coup du soir : tout ce qu'il faut savoir avant le match entre la France et le Pays de Galles !




Non, nous n’avons pas affaire à un match de rugby ce soir. Il s’agit bien d’un match de football, ce qui est beaucoup moins fréquent entre les deux nations. En quatre confrontations, les Bleus l’ont emporté à deux reprises contre une victoire galloise et un score de parité. Une charnière Umtiti-Koscielny devrait être alignée devant Mandanda ce vendredi. Matuidi est favori pour être associé à Tolisso à la récupération tandis que Coman pourrait se frayer une place au sein d’une attaque composée de Griezmann, Mbappé et Giroud. L’Équipe de France reste sur cinq matchs sans défaite (4 victoires, 1 nul) avec une moyenne de deux buts marqués par rencontre disputée sur la période : le succès des Bleus par au moins deux buts d’écart est @1,70.

Du côté des Gallois, les rangs apparaissent diminués offensivement mais solides défensivement (seulement un but encaissé lors des quatre derniers matchs). Si Gareth Bale et Hal Robson-Kanu sont forfaits pour cette rencontre, le sélectionneur Chris Coleman pourra notamment s’appuyer sur Ashley Williams et Ben Davies derrière, tout en laissant le soin au duo Joe Allen-Aaron Ramsey d’animer le milieu de terrain. 14e nation mondiale, le Pays de Galles reste sur cinq matchs sans défaite loin de ses terres. Il est probable que les Gallois fassent bloc en première mi-temps avant de craquer sous la pression française : la cote du nul à la mi-temps/victoire de la France est @2,75.

Le coup du soir

Kylian Mbappé premier buteur @4,00. Après une période de légers doutes, notre génie national a fait son retour au premier plan le week-end dernier en inscrivant un doublé à Angers. Annoncé titulaire ce soir, il apparaît comme étant le joueur le plus en forme parmi les attaquants, Griezmann et Giroud traversant une passe compliquée en ce moment. Déjà buteur à domicile face au Luxembourg, Mbappé a les clefs pour débloquer le verrou gallois. Misez 100 € sur une ouverture du score de Kylian Mbappé pour remporter 400 € !

Pariez sur France - Pays de Galles

Les hommes à suivre

]
1. Olivier Giroud

Buteur à 18 reprises lors de ses 20 dernières titularisations en Équipe de France, le sosie de Benoît Costil aura l’occasion de soigner ses statistiques lors de cette rencontre amicale. Promis à un duel de costauds avec Ashley Williams, le Gunner peut faire passer une cote de @2,10 s’il trouve le chemin des filets au cours de la partie.



2. Aaron Ramsey

Régulièrement titularisé par Arsène Wenger en Premier League, le Gallois retrouve des couleurs avec Arsenal en ce début de saison. Il pourrait ainsi surfer sur cette vague en sélection. S’il marque, une célébrité pourrait s’éteindre comme à l’accoutumée mais cela multipliera votre mise par @5,50.

Les pages à suivre

Winamax Sport

Winamax Sport

Pariez sur le sport



Dernière édition par eddyfleck_ le 10/11/2017 17:39; édité 1 fois
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
eddyfleck_
Staff Winamax
Staff Winamax


Inscrit le: 25 Nov 2014
Messages: 480

MessagePosté le: 10/11/2017 17:25   Sujet du message: Sur Winamax TV ce week-end Répondre en citant Signaler un Abus

Les amateurs de beau jeu ont rendez-vous ce soir sur Winamax TV pour suivre le choc entre l'Angleterre et l'Allemagne !

Chaque semaine, Winamax TV vous permet de visonner un grand nombre de matchs en intégralité tout en pariant.

L'affiche Winamax TV

Les grosses affiches ne manquent pas sur Winamax TV, même en période de trêve internationale ! Le choc de ce vendredi mettra ainsi aux prises deux grandes équipes européennes : l'Angleterre et l'Allemagne. Ce match, bien qu'amical, sera déjà un réel test pour les deux sélections en vue de la prochaine Coupe du Monde en Russie.

Les Three Lions, privés de Kane, Alli, Winks, Sterling, Delph et Henderson, devraient se présenter en 3-5-2. Intraitables, les Allemands restent sur dix matchs sans défaite (9 victoires, 1 nul). Cela devrait leur permettre de passer en tête au tableau d'affichage à l'issue de chaque mi-temps : misez 100 € sur l'Allemagne remporte les deux mi-temps et empochez 260 € !

Pariez sur Angleterre - Allemagne

Les autres événements

Football :

Belgique - Mexique, vendredi à 20h45.
Espagne - Costa Rica, samedi à 21h30.

Basket :

Houston - Memphis, dans la nuit de samedi à dimanche (2h).
Madrid - Barcelone, dimanche à 18h30.
Boston - Toronto, dimanche à 21h30.

Handball :

Paris - Vezprem, dimanche à 17h.

Les pages à suivre

@WinamaxSport


Winamax Sport


Pariez sur le sport

Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
eddyfleck_
Staff Winamax
Staff Winamax


Inscrit le: 25 Nov 2014
Messages: 480

MessagePosté le: 11/11/2017 15:26   Sujet du message: Interview d'Isabelle Ithurburu Répondre en citant Signaler un Abus

"Victoire de la France !" Isabelle Ithurburu croit en l'exploit du XV de France contre la Nouvelle-Zélande, samedi soir.

Suite à la cascade de forfaits, Guy Novès envisage de jouer ailier contre la Nouvelle-Zélande. Si tu devais dépanner, à quel poste jouerais-tu ?

Vu mon physique ultra-robuste, je me propose à l’aile ! Histoire de me faufiler et d’éviter un maximum de placages. Mais si vous voulez vraiment qu’on ait une chance de gagner face aux Blacks, laissez-moi m’occuper de l’eau et des tees pour les pénalités, c’est préférable !

Les Français sont cotés à 7,5. Ont-ils une chance ?

Honnêtement ? Oui ! Je n’aurais pas dit ça il y a encore une semaine. Sur le papier, c’est clairement impossible, mais comme ça l’était notamment en 1999 et en 2007. Le fait que les Blacks semblent avoir (un tout petit peu) levé le pied à Londres et qu’il y ait autant de jeunes dans la composition des Bleus me donne envie de croire à l’impossible !

Pariez sur France - Nouvelle-Zélande

Qui sont à tes yeux les leaders de ce XV de France ?

Guilhem Guirado et Louis Picamoles devant. Derrière, je pense que Mathieu Bastareaud peut avoir un impact très positif sur les jeunes en cas de passages à vide.

De nombreux joueurs ont été appelés lors de ces Tests. Lequel vas-tu suivre plus particulièrement ?

Anthony Belleau à l’ouverture, sans hésiter ! Hate de voir l’association avec Antoine Dupont à la charnière. Je suis sûre qu’ils peuvent dynamiter le jeu des Bleus.

Quel sera le score exact de France-Nouvelle Zélande ?

Je suis nulle en pronostic ! Vu que je veux croire en nos chances, je dirais un score serré… Pourquoi pas 27-24 pour la France ?

Qu’est-ce qui te fait rire, exceptées les performances du XV de France ?

Oh le coup bas… Mon dernier spectacle : Vincent Dedienne (pour la deuxième fois). À la télé, je suis aussi assez fan du duo Thomas VDB/Mathieu Madénian ou de Julien Cazarre sur le foot. En revanche, ça fait longtemps que je n’ai pas vraiment ri au cinéma… Mais je suis plus comédie française qu’humour potache américain. Si je devais donner un top 3 sans réfléchir, je dirais "Un air de famille", "OSS 117", et le "Diner de cons".

Qu’est-ce qui te procure le plus de plaisir dans ton travail ?

L’adrénaline. Et le fait que ce n’est jamais répétitif. J’ai beaucoup de chance, je suis entourée de passionnés toute la journée.

De quoi es-tu la plus fière dans ton parcours professionnel ?

D’en être arrivée là en n’étant pas du milieu et d’y être encore neuf ans plus tard ! Tout va si vite à la télé… Mes parents sont nés paysans et ont quitté leurs fermes pour tenir une petite épicerie à Pau. Autant vous dire que jamais je n’aurais imaginé vivre de telles aventures ni pouvoir leur faire partager toutes ces émotions !

Aller sur Twitter est-il la première chose que tu fais le matin ?

J’ai honte mais… oui ! Enfin parfois, je commence par Instagram (rires). Ça me réveille en douceur, et parfois j’apprends même des trucs intéressants !

Où te vois-tu dans dix ans ?

Aucune idée ! J’espère juste être toujours aussi épanouie, même si je ne fais plus ce métier. Je pars du principe que chaque année supplémentaire est un bonus et qu’il faut en profiter à fond.

Quelle est ta passion secrète ? Ne réponds pas le tuning stp, un mythe s’écroulerait...

Ça compte Candy Crush ?

Session one-shot Le Tube

Qu’est-ce qui te plait dans le fait d’animer cette émission ?

Déjà, le fait de sortir de mon confort habituel. Après sept ans passés aux sports puis au rugby, c'était un bon moyen de progresser dans mon métier de journaliste et d’animatrice. Je ne maitrise pas autant les sujets, je rencontre des personnes moins proches de moi ou de mon style de vie (je viens du Sud Ouest, je le rappelle). Mais j’adore surtout la matière. Le Tube, ce n’est pas que la télé ou la radio. Ce sont tous les phénomènes médias qui nous entourent. Je découvre chaque semaine des choses passionnantes, parfois terrifiantes, une sorte de Black Mirror grandeur nature ! Et je suis fière de faire partie d’une équipe aussi pointue.

Quel tube servirait de bande-son au XV de France ?

"Let’s get it started". En gros, il est temps que le fête commence, on s’impatiente un peu, là !

Ton tube préféré du moment ?

"I feel it coming" (The Weeknd / Daft Punk).

Le tube honteux que tu adores ?

J’en ai plein ma playlist, je dois faire super gaffe quand je la mets en fond sonore en soirée ! Genre "Love me like you do" d’Ellie Goulding, la BO de "Fifty Shades of Grey"...

Les pages à suivre

@WinamaxSport

Winamax Sport

Pariez sur le sport

Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
eddyfleck_
Staff Winamax
Staff Winamax


Inscrit le: 25 Nov 2014
Messages: 480

MessagePosté le: 14/11/2017 16:41   Sujet du message: Allemagne - France : l'avant-match en chiffres Répondre en citant Signaler un Abus

Statistiques, cotes, coup du soir : tout ce qu'il faut savoir avant le match entre l'Allemagne et la France !


Deux ans après les événements tragiques du 13 novembre, Allemands et Français se retrouvent pour un match amical de gala. Aux points, ce sont les Bleus qui mènent face aux Allemands avec 13 victoires, 6 nuls et 9 défaites en 28 affrontements. Pas de quoi fanfaronner pour les Français qui affronteront une Nationalmannschaft qui s'est baladée lors de la campagne de qualifications : 10 victoires en 10 matchs, 43 buts marqués pour 4 encaissés. Sans Boateng, Neuer et Müller, les Allemands restent favoris @2,15.

Deschamps sera-t-il déstabilisé après le témoignage émouvant de Booba dans le documentaire sur Benzema ? Réponse ce mardi. Quelques jours après la bonne prestation face au Pays de Galles, les Français voudront réaliser la passe de trois face à l'Allemagne, eux qui restent sur deux victoires contre leurs adversaires du soir (2-0 en amical en 2015 et 2-0 lors de l'Euro 2016). Il faudra faire sans Koscielny et Giroud mais pas de panique, Varane fera l'affaire derrière et Lacazette devrait débuter en pointe. La France est cotée @3,35.

Le coup du soir

La France gagne sans encaisser de but @4,60. En forme face à l'Allemagne lors des deux dernières confrontations, la bande à Deschamps voudra poursuivre sur sa lancée. Annoncée en 4-3-3 dans un dispositif plus solide, la France pourra compter sur Mbappé, Martial et Lacazette devant pour trouver la faille. En face, les Allemands font tourner. Les Tricolores n'ont pas encaissé de but contre la Nationalmannschaft lors de six de leurs neuf derniers matchs. Misez 100 € sur une victoire de l'équipe de France sans encaisser de but pour gagner 460 € !

Pariez sur Allemagne - France

Les hommes à suivre


1. Sandro Wagner

Arrivé sur le tard en sélection, le joueur de 29 ans évoluant à Hoffenheim a planté cinq buts lors de ses six apparitions. Il semble avoir une longueur d'avance pour être titularisé ce soir. Son but est coté @2,70.


2. Alexandre Lacazette

Meilleur buteur français en 2017 avec 30 buts, Alexandre Lacazette n'a pas le même rendement en équipe de France. S'il veut frapper un grand coup, c'est ce soir ! Le but du joueur d'Arsenal est coté @3,25.

Les pages à suivre

Winamax Sport

Winamax Sport

Pariez sur le sport

Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
MaximeMianat
Staff Winamax
Staff Winamax


Inscrit le: 15 Jan 2015
Messages: 377

MessagePosté le: 15/11/2017 13:55   Sujet du message: Répondre en citant Signaler un Abus

Top 5 : les coups à tenter en Ligue 1

Vous ne savez pas sur quoi mettre un billet pour vibrer ? On vous guide !

Bordeaux - Marseille : Marseille @3,30

Marseille n'a pas gagné à Bordeaux en championnat depuis... 1978 ! Et pourtant, la victoire marseillaise cotée à 3,30 nous fait de l'œil. Invaincus en championnat depuis la sixième journée, les Olympiens montrent un visage séduisant grâce à un Florian Thauvin en forme internationale. De leur côté, les Bordelais ne mettent plus un pied devant l'autre depuis la claque infligée par le Paris Saint-Germain (6-2). Malcom est redevenu un poupon et, malgré la suspension de Luiz Gustavo au milieu de terrain, le rapport de force semble tourner à l'avantage des Marseillais.

Pariez sur Bordeaux - Marseille

Lille - ASSE : Lille par au moins 2 buts d'écart @4,30

Il aura bien tenté de faire des efforts, s'accoutumant au fait de vivre sans Internet haut débit et sous une grisaille pesante mais le traquenard était trop important. Oscar Garcia a décidé d'abandonner Saint-Étienne et ses joueurs, laissant un duo Alain Ravera - Julien Sablé aux manettes pour diriger le match à Lille. Alors certes, les hommes de Marcelo Bielsa ne présentent pas le visage le plus séduisant de la Ligue 1 mais les Nordistes restent sur une victoire convaincante à Metz (3-0) tandis que les Verts risquent d'avoir du mal à se remettre de la fessée contre Lyon (0-5). Surtout privés de leur leader d'attaque Romain Hamouma pour quelques semaines...

Pariez  sur Lille - ASSE

Lyon - Montpellier : moins de 2,5 buts @2,15

Restant sur six victoires consécutives toutes compétitions confondues, les Lyonnais ont vu de nombreux internationaux prendre le chemin des terrains durant la trêve. Et face aux organismes empruntés des protégés de Bruno Génésio se présentera la meilleure défense de Ligue 1. Avec seulement huit buts encaissés en douze matches, les Montpelliérains présentent effectivement le même bilan défensif que les Parisiens ! Match terne en vue, même si les absences de Daniel Congré et Ellyes Skhiri peuvent déstabiliser l'équilibre des Héraultais.

Pariez  sur Lyon - Montpellier

PSG - Nantes : PSG et moins de 3,5 buts @2

Derrière Paris et Montpellier, la meilleure défense, c'est Nantes ! Les hommes de Claudio Ranieri n'ont pas le profil à se prendre une valise au Parc des Princes et les Parisiens n'aiment pas trop les retours de trêve internationale... Lors de la dernière, ils avaient dû attendre l'ultime minute de jeu pour s'imposer à Dijon. Si l'exploit nantais est difficile à imaginer, une belle résistance est à prévoir. C'est bien simple : pas un seul match des partenaires de Léo Dubois s'est terminé avec plus de 3,5 buts depuis le début du championnat !

Pariez sur PSG - Nantes

Caen - Nice : les deux équipes ne marquent pas @1,68

Caen est une équipe binaire : soit ils gagnent sans encaisser de but, soit ils perdent sans marquer. C'est arrivé onze fois sur douze cette saison ! Côté niçois, le scénario s'est également produit à huit reprises... Les absences de Mario Balotelli, Jean-Michael Seri et possiblement d'Allan Saint-Maximin ne sont pas non plus pour favoriser le spectacle. Celui qui marque le premier gagne ?

Pariez sur Caen - Nice

Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
MaximeMianat
Staff Winamax
Staff Winamax


Inscrit le: 15 Jan 2015
Messages: 377

MessagePosté le: 18/11/2017 13:34   Sujet du message: Répondre en citant Signaler un Abus

Interview de Jordan Amavi

Il occupe le couloir gauche à l'Olympique de Marseille, il "love this game" mais il ne met pas de high kick à ses supporters ; Jordan Amavi a répondu à nos questions.

Ailier de formation reconverti par Claude Puel en tant que latéral gauche, Jordan Amavi, 23 ans, effectue un retour remarqué sur le territoire français. Après une expérience mitigée en Angleterre sous le maillot d'Aston Villa, le Toulounais de naissance a retrouvé des couleurs à Marseille. Un regain de forme qui a mis la puce à l'oreille de Didier Deschamps, qui lui a ouvert récemment les portes de l'équipe de France. L'ancien Niçois se raconte... 

Pariez  sur Bordeaux - Marseille

Avant le déplacement à Bordeaux, l’OM est bien installé dans le Top 5 de Ligue 1. Quel bilan tires-tu de ce début de championnat ?

Un bilan positif, à part deux erreurs de parcours (Monaco et Rennes). Le reste est plutôt correct.

À titre personnel, tu enchaines les bonnes performances, ce qui t’a permis de découvrir l’équipe de France A. Comment as-tu vécu cette sélection ?

Avec énormément de plaisir, j’ai été surpris de ma sélection au début mais après je me suis senti à l’aise. Tout le monde m’a mis à l’aise donc c’était magnifique.

Tu es un ailier de formation. Comment se reconvertit-on efficacement en latéral comme tu l’as fait ?

Claude Puel m’a replacé latéral gauche, il m’a fait travailler et encore travailler. Les anciens comme Abriel, Bodmer, Kolodziejczak et Digard m’ont beaucoup aidé aussi. D’après eux, je savais bien attaquer donc il fallait que j’apprenne à bien défendre pour être à ce poste et ça a plutôt bien marché.

Quelle a été l’importance de Rudi Garcia dans ta progression sportive ?

Il m’a ramené un peu plus de grinta ! Il m’a dit de continuer comme ça mais d’y rajouter du doute sur l’adversaire et d'imposer mon rythme. Aujourd’hui je pense qu’il est satisfait (rires).

Si tu devais donner un conseil aux footballeurs du Winamax Football Club pour arrêter les centres au troisième poteau, que dirais-tu ?

Le travail et encore le travail, le travail paye toujours. Et si ça ne marche pas, ils n'ont qu’à se bander les yeux. Sur un mal entendu, ça peut marcher (rires) !

Session one-shot « Références »

Le joueur qui te fascinait plus jeune ?

Ronaldo, le Brésilien.

Michael Jordan en un mot ?

Basketteur.

Jordan Ayew en un mot ?

Marseillais.

Le match qui t’a procuré le plus d’émotions avec l’OM ?

Marseille-Paris.

Ta réplique préférée dans la série « H » ?

Jamel. Il a rendez-vous avec une fille, le serveur essaye de lui refourguer un vieux vin de 1840, et il lui répond : « tu vas fermer ta gueule tu vas m’en donner un neuf ».

Le son qui te motive avant un match ?

Du rap français et américain.

Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
eddyfleck_
Staff Winamax
Staff Winamax


Inscrit le: 25 Nov 2014
Messages: 480

MessagePosté le: 20/11/2017 15:16   Sujet du message: Grille n°85 : les gagnants Répondre en citant Signaler un Abus

La défaite de la Juventus et le nul de l'OL ont eu raison de nos parieurs. Aucun n'est parvenu à trouver la bonne combinaison de la grille 12 !

Il ne fallait pas regarder du côté des équipes à l'extérieur pour espérer décrocher le jackpot. Cette formule plutôt rare a trompé nos parieurs puisqu'aucun n'a deviné les douze bons résultats de la grille. On peut malgré tout féliciter "mentalist006" qui n'a fait que deux erreurs : Caen - Nice et Bordeaux - Marseille. Pour 2 € de mise, il empoche 561,85 €.

Même constat pour "Yonel834" qui a fait confiance à la Juve en sec, battue 3-2 face à la Sampdoria. Il n'a également pas pensé à la dalle angevine, celle qui a permis aux hommes de Stéphane Moulin d'arracher le nul à Guingamp. Il remporte malgré tout la coquette somme de 497,64 €.

Grille 7 : comme un lundi

Lundi dernier, "Celas0910" a brillé sur la grille des matchs internationaux en devinant notamment le nul cruel concédé par l'Italie face à la Suède. Notre parieur s'est baladé sur les sept rencontres pour récupérer 3 866,63 € !

Préparez la grille n°86

20 000 € sont garantis sur la prochaine grille 12 avec le choc entre Monaco et le Paris Saint-Germain. Validez votre grille seul ou en équipe avant le samedi 25 novembre à 20 heures. Bonne chance !

Les pages à suivre

@WinamaxSport

Winamax Sport


Pariez sur le sport

Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
eddyfleck_
Staff Winamax
Staff Winamax


Inscrit le: 25 Nov 2014
Messages: 480

MessagePosté le: 23/11/2017 13:26   Sujet du message: Top 5 : les coups à tenter en Ligue 1 Répondre en citant Signaler un Abus

Vous ne savez pas sur quoi mettre un billet pour vibrer ? On vous guide !

Caen - Bordeaux : nul mi-temps @1,84

La lutte pour la sixième place est acharnée et, pour le moment, les Caennais occupent ce fauteuil tant convoité. Deux points derrière, les Bordelais sont sur une pente descendante avec six matchs sans victoire et douze buts encaissés sur la période. Les Girondins ne sont pas aidés par l'arbitrage, l'alignement des planètes et accessoirement la mauvaise passe de Malcom. En face, les Caennais soufflent le chaud et le froid avec une habitude : concéder le nul à la pause à sept reprises en 13 rencontres. En base de pari, cela semble être une bonne idée !

Pariez sur Caen - Bordeaux

Montpellier - Lille : Montpellier @2,15

Meilleure défense de Ligue 1, le Montpellier de Der Zakarian impressionne autant qu'il endort. Bien installés dans le top 10 après leur bon nul au Parc OL, les Héraultais ont montré qu'ils savaient également se montrer dangereux en contre. La victime du week-end est toute trouvée. Défaits 3-0 lundi face à Amiens, les Lillois sont dans le flou total après le départ de Marcelo Bielsa.

Pariez sur Montpellier - Lille

OM - Guingamp : l'OM gagne sans prendre de but @2,35

Les Marseillais peuvent souffler : Luiz Gustavo est de retour. Sans son génie brésilien, l'OM a concédé le nul face à Bordeaux et a été défait contre Rennes. Quatrième attaque de Ligue 1 à domicile, les protégés de Garcia accueillent la pire équipe à l'extérieur cette saison : Guingamp a perdu cinq de ses six matchs loin du Roudourou. On mise sur un succès et une soirée tranquille pour Mandanda.

Pariez sur OM - Guingamp

ASSE - Strasbourg : Strasbourg @4,40

Les Verts boivent la tasse du Chaudron depuis la raclée du derby. Oscar Garcia a pris son manteau et s'en est allé, laissant le club chuter une semaine plus tard face aux Lillois. L'arrivée de Julien Sablé n'a pas arrangé les choses puisque le technicien n'a toujours pas son diplôme de coach. En face, Strasbourg va mieux après un début de saison catastrophique : une défaite sur les six derniers matchs. Ce sera compliqué mais la cote @4,40 donne envie...

Pariez sur ASSE - Strasbourg

Monaco - Paris SG : Monaco @5

C'est le choc de cette journée de Ligue 1 entre le leader et son dauphin. Tout va bien à Paris, invaincu depuis le début de saison et auteur d'un grand match en Ligue des champions cette semaine. En face, Monaco a dit au revoir à la compétition et peut désormais se concentrer pleinement sur le championnat. Les Parisiens vont-ils chuter pour la première fois ce dimanche, au moment où personne ne s'y attend ? La saison passée, Monaco l'avait emporté 3-1 à Louis-II. Bis repetita ?

Pariez sur Monaco - Paris SG

Les pages à suivre

@WinamaxSport

Winamax Sport

Pariez sur le sport

Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
eddyfleck_
Staff Winamax
Staff Winamax


Inscrit le: 25 Nov 2014
Messages: 480

MessagePosté le: 24/11/2017 15:56   Sujet du message: Sur Winamax TV ce weekend Répondre en citant Signaler un Abus

Football, hockey, handball, basket... Connectez-vous, c'est Winamax TV qui régale !

Chaque semaine, Winamax TV vous permet de visonner un grand nombre de matches tout en pariant !

L'affiche Winamax TV

Surprenant deuxième, Valence s'offre un choc sur ses terres en recevant le leader barcelonais. Avec 30 points récoltés sur 36, les partenaires de Gonçalo Guedes, prêté par le Paris Saint-Germain, affole les compteurs avec 32 buts marqués en 12 rencontres. L'équipe pêche néanmoins un peu plus défensivement et va devoir subir les assauts répétés des Catalans. Si la cote voyant les deux équipes marquer @1,35 peut faire tourner quelques yeux, la cote de la victoire barcelonaise @1,90 ne va laisser personne insensible. Misez 20 € sur une victoire du FC Barcelone @1,90 pour remporter 38 € ! Si vous le faites en live durant la première période, Winamax vous offre un pari gratuit de 10 € à utiliser durant la seconde période.

Pariez sur Valence - FC Barcelone

Les autres événements

Football :

Borussia Dortmund - Schalke 04, samedi à 15h30.
Borussia M'Gladbach - Bayern Munich, samedi à 18h30.
FC Valence - FC Barcelone, dimanche à 20h45.

Basket :

Houston Rockets – New York Knicks, dans la nuit de samedi à dimanche (2h).
Golden State Warriors – New Orleans Pelicans, dans la nuit de samedi à dimanche (2h30).

Handball :

Kielce Vive – Paris SG, dimanche à 19h.

Hockey :

St. Louis Blues - Nashville Predators, dans la nuit de vendredi à samedi (2h).
Pittsburgh Penguins - Vancouver Canucks, dans la nuit de samedi à dimanche (1h).

Les pages à suivre

@WinamaxSport


Winamax Sport


Pariez sur le sport

Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
eddyfleck_
Staff Winamax
Staff Winamax


Inscrit le: 25 Nov 2014
Messages: 480

MessagePosté le: 25/11/2017 11:34   Sujet du message: Interview de Ambre Godillon Répondre en citant Signaler un Abus

On aime les paris, elle aime surtout Paris, Ambre Godillon a répondu à nos questions avant le choc Monaco-Paris en Ligue 1 dimanche.

Sa passion pour le football, son amour pour le PSG, son admiration pour Javier Pastore... Ambre Godillon, journaliste, s'est confiée avant le duel tant attendu entre les deux cadors du championnat dimanche soir.

Brisons tout de suite la glace : tes tweets sentent-ils plus souvent le crampon ou la fleur ?

Je vois qu'on a épluché ma bio Twitter ! Ils sentent quasi exclusivement le crampon, parce que je n'y parle que de football. Mais la petite note florale, c'est pour dire que j'en parle avec mes mots et ma sensibilité de femme. Une version un peu édulcorée et bisounours qui ne fait pas de mal parfois sur les réseaux sociaux.

Cela fait maintenant six ans que tu dis être tombée amoureuse de Javier Pastore. Raconte-nous.

(rires) Non, non, pas tombée amoureuse. Si toi tu adores un joueur, penses-tu qu'on va te répéter que tu es amoureux de lui ? Disons que j'ai eu un coup de coeur footballistique. Je n'ai pas eu la chance de voir jouer Cruyff, et je ne l'ai découvert que sur Youtube, c'est un énorme regret. Mais j'ai la chance de voir évoluer d'autres joueurs géniaux dans mon siècle... J'ai découvert le "frisson football" avec Ronaldinho, et puis, un Argentin a débarqué à Paris avec ses 78 kilos tout mouillé et son pied magique. L'étincelle est née.

Ce qui m'a fait l'aimer, vraiment, ce sont aussi tous ceux qui le conspuaient. J'avais envie de défendre sa vision du football, la manière dont il caressait les ballons, créait la surprise et l'innatendu. Beaucoup attendaient la statistique d'un joueur qui vient nous filer de l'émotion. Bref, je pourrais en parler pendant des heures... Et je me chamaillerai encore avec quelques personnes au passage. Être "Pastoriste", c'est aussi s'habituer à défendre bec et ongles un mec qui ne joue jamais.

« Aimer, ce n'est pas se regarder l'un l'autre, c'est regarder ensemble dans la même direction » disait Saint-Exupéry, avant de devenir un aéroport... Regardes-tu en direction de l’infirmerie du coup ?

Voilà, on y vient ! Mais disons que ça fait partie du "package". Quand tu aimes ce joueur, tu apprends à patienter, à t'inquiéter, à t'agacer, puis à kiffer. Il vient, il t'envoie dans le coeur quelques doses de son talent, juste assez pour que tu en redemandes et que tu ne sois jamais sevré quand il repart. Il faut l'admettre, c'est l'un des joueurs les plus frustrants de la planète foot. On connait le potentiel qu'il a sous les crampons, mais il joue aux montagnes russes avec nos émotions. On a souvent l'impression qu'il va finir par perdre son immunité assez inédite auprès des supporters et puis... Paf. Un décalage, un petit pont, et on paye l'addition.

D’où te vient cette passion pour le football et plus particulièrement pour le PSG ?

Comme beaucoup, je pense, c'est une histoire de transmission. Moi, c'est mon père, qui m'a emmené au Parc des Princes, qui m'a abreuvé d'anecdotes depuis 28 ans et qui m'a bercé au rythme de la Ligue des champions. Sans le vouloir, à dose homéopathique, il m'a lâché dans la marmite. Le football, c'est quelque chose que je vis encore avec lui, chaque fois que je vais au stade.

Pourquoi et comment es-tu devenue journaliste ?

Pourquoi, c'est une bonne question. J'ai toujours voulu faire ce métier. Comment ? À force d'acharnement. C'est difficile aujourd'hui de se dire "Tiens, et si je faisais le métier de mes rêves ?", alors il faut s'accrocher. Tomber sur les bonnes personnes, au bon moment, qui vous font confiance et vous laisse une chance. J'ai certainement dû les saisir, si je suis là.

Tu participes à l’émission « 19h30 PM » de Pierre Ménès en compagnie de quatre autres femmes (Virginie Ramel, Agathe Auproux, Lucie Bacon et Jessica Houara-d'Hommeaux). Peux-tu nous parler du concept et de la singularité de ce programme ?

La singularité, elle se trouve dans la question ! En effet, nous sommes plusieurs femmes pour discuter football... Disons que nous avons conscience que c'est un peu particulier pour un public très masculin. Mais c'est à nous de prouver que nous sommes là pour nos compétences, pour parler du ballon, avec l'expertise et la passion qu'un homme aurait à notre place.

Balayée en Ligue des Champions mais pas larguée en championnat, quel regard portes-tu sur l’AS Monaco cette saison ?

Je pense que Monaco arrive au terme d'un cycle, je ne suis pas surprise de cette élimination de la scène européenne. La saison passée, cette équipe a surperformé avec un collectif très fort, qui a été égratigné cette saison par les départs estivaux. C'est ce combo de talent, de réussite et de motivation qui les a emmené au bout en Ligue 1 et en demi-finale de C1.

Cette saison, tout est différent, l'effectif est en rodage permanent, les recrues ne sont pas encore bien intégrées et l'équipe s'est vue plus belle qu'elle ne l'était... Le début de championnat a été plutôt "simple" mais je pense que la suite de la campagne sera beaucoup plus compliquée. Monaco n'avait pas mesuré l'ampleur du chantier et la limite de son modèle économique. C'est une saison de transition, tout simplement, et pour moi le PSG va filer seul en tête de son championnat sans être embêté par les Monégasques.

C’est le moment de se mouiller : un petit pronostic pour dimanche ?

Je dirais "1-2" (la cote est @7,25).

Pariez sur Monaco - Paris

Session one-shot « Meuf de foot »

Parc des Princes ou Prince Disney ?

Parc des Princes ! C'est aussi magique que Disney.

Mercurial Superfly ou Louboutin ?

Ni l'un ni l'autre. Vous n'avez pas des Gazelle en rayon ?

Soirée à thème ou soirée avec Hatem ?

Soirée avec Hatem ! Mais on peut faire un thème "Ligue des champions" pour lui redonner le sourire ?

Coup du chapeau ou Anne-Laure Bonnet ?

Coup du chapeau commenté par Anne-Laure

Javier ou Février ?

Partez du principe que tout ce que vous opposerez à Javier échouera lamentablement.

Les pages à suivre

@WinamaxSport

Winamax Sport

Pariez sur le sport

Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
eddyfleck_
Staff Winamax
Staff Winamax


Inscrit le: 25 Nov 2014
Messages: 480

MessagePosté le: 28/11/2017 11:11   Sujet du message: Grille n°86 : les gagnants Répondre en citant Signaler un Abus

La grille 12 est tombée ! Et elle rapporte 14 450,70 € à trois parieurs comblés.

On connaissait le trio Cavani-Neymar-Mbappé, auteur de 28 buts cette saison en championnat. Mais le trio de la team 100KPresTO est encore plus flamboyant : ces trois parieurs ont validé une grille de 8 € pour gagner 14 450,70 €. Avec des choix forts (Troyes contre Angers, Lyon à Nice et Séville à Villarreal), cette grille est l’une des plus belles de l’année. L’arbitre de Valence – Barcelone touchera-t-il une partie de cette somme ? Le but valable de Messi fait encore polémique.

Grille 7 : pacte avec le diable

Plusieurs gagnants méritent d’être mis en lumière ce week-end. Merci45 ajoute 631,78 € à sa bourse avec une mise de 6 € sur une grille Ligue 2. Duxten pactise avec le diable pour remporter 666 €. MAXTHEO3265 a adopté une autre stratégie avec une grille fournie en croix : 700,22 € de gain pour ce petit filou.

Préparez la grille n°87

20 000 € sont garantis sur la prochaine grille 12. Validez votre grille seul ou en équipe avant le samedi 2 décembre à 20 heures. Bonne chance !

Les pages à suivre

@WinamaxSport

Winamax Sport


Pariez sur le sport

Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
MaximeMianat
Staff Winamax
Staff Winamax


Inscrit le: 15 Jan 2015
Messages: 377

MessagePosté le: 30/11/2017 17:39   Sujet du message: Répondre en citant Signaler un Abus

Top 5 : les coups à tenter en Ligue 1

Vous ne savez pas sur quoi mettre un billet pour vibrer ? On vous guide !

Nice – Metz : Nice par au moins 2 buts d'écart @2,05

Nice qui gagne par deux buts d'écart ? Ce n'est arrivé qu'à deux reprises cette saison et la dernière remonte à la cinquième journée... Un lointain souvenir qu'on se permet d'exhumer pour la simple et bonne raison que les Aiglons affrontent Metz et son famélique bilan d'une victoire, un nul et cinq défaites à l'extérieur. Côté niçois, c'est à la maison que sont engrangés les points (10 sur 17) et Mario Balotelli, auteur de sept buts cette saison, semble en grande forme. Dans ce match crucial en bas du tableau, les Niçois se doivent de gagner avec sérénité.

Pariez sur Nice - Metz

Dijon – Bordeaux : victoire de Bordeaux @2,40

À ma gauche, Dijon, défait à Amiens. À ma droite, Bordeaux, victorieux contre Saint-Étienne. Les courbes de confiance des deux clubs se sont croisées cette semaine : alors que la série de victoires dijonnaises s'est brutalement interrompue, les Girondins ont renoué avec le succès après sept matches sans gagner. Et, surtout, les Bordelais savent qu'ils peuvent à nouveau compter sur leur génie Malcom. Les risques que le Brésilien divague à faire un selfie avec Chang-Hoon Kwon étant limités, la cote de la victoire bordelaise fait de l'oeil.

Pariez sur Dijon - Bordeaux

Strasbourg – Paris SG : match nul à la mi-temps @2,85

Le Paris Saint-Germain à l'extérieur, c'est sept matches et cinq résultats nuls à la mi-temps. Un constat donnant envie de s'attarder sur la parité après le premier acte cotée @2,85. Contre Caen, Strasbourg a de son côté montré sa faculté à défendre. Et même si Ivan Santini ne casse pas autant de reins que Neymar, on peut imaginer que les Alsaciens auront à coeur de briller à la Meinau pour ce match de gala. Et tenir. Au moins quarante-cinq minutes.

Pariez sur Strasbourg - Paris SG

Caen – Lyon : Lyon remporte les deux mi-temps @3,70

Lyon ne se déplace pas pour trier des lentilles. Les trois dernières sorties du club rhodanien en Ligue 1 ont eu la même issue : une victoire 5 buts à 0 avec, lors de chaque rencontre, une victoire dans toutes les mi-temps. Si vous n'êtes pas familier avec ce type de pari, les périodes sont dissociées en deux rencontres distinctes et le club choisi doit remporter les deux pour vous permettre de gagner. La forme lyonnaise et la taille de la cote poussent à opter pour ce pari !

Pariez sur Caen - Lyon

Monaco – Angers : Monaco par au moins 2 buts d'écart @1,86

Monaco coté @1,38 à domicile contre le 19e du championnat ? On avait d'ores et déjà envie de cliquer les yeux fermés. Mais pourquoi ne pas en profiter pour faire gonfler la cote avec une victoire plus importante ? Sur les 9 succès que compte Monaco cette saison, 7 l'ont été par deux buts d'écart. Et avec 25 buts encaissés depuis le début du championnat, la défense angevine n'est pas pour être rassurante à l'heure d'affronter Radamel Falcao.

Pariez sur Monaco - Angers

Le #MortalCombo de notre Top 5 ? Une cote à 96,49 : misez 10 € pour remporter 964,99 € !

Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Giggs338
Staff Winamax
Staff Winamax


Inscrit le: 10 Nov 2017
Messages: 51

MessagePosté le: 30/11/2017 17:48   Sujet du message: Répondre en citant Signaler un Abus

Interview du parieur Le limier26

Une petite mise de 10 € sur une cote énorme : voici la recette pour réaliser un Mortal Combo monstrueux ! Rémi, alias Le limier26, raconte ce qui est pour l'heure son plus grand coup...



Peux-tu te présenter ? Es-tu aussi terrifiant que Le Limier de Game of Thrones dans la vie de tous les jours ?

Bonjour la team Winamax ! Petite présentation rapide : Je m'appelle Rémi, j'ai 24 ans, et j'exerce le métier de boulanger depuis maintenant six ans. Je suis passionné par le poker et tout ce qui touche au sport. Pourvu qu'il y ait de la compétition, ça me va !

Concernant Le Limier (rires), physiquement, je ne lui ressemble pas du tout. Heureusement ! En revanche, niveau caractère, on a pas mal de points communs.

Cela t’arrive souvent de rentrer des cotes à 460 ?

Non, malheureusement. C'est la première fois que je rentre une aussi belle cote !

Tu ne paries que sur le football ?

Non, je parie aussi sur le rugby, le tennis et le basket. Toutefois, le football reste mon sport favori pour miser.

Quel fut ton meilleur pari avant celui-ci ?

Cela remonte à plus d'un an, j'avais fait passer un combiné coté à 95 avec deux scores exacts. Pour le coup, la cote à 460 reste exceptionnelle ! Je ne pense pas en refaire passer une similaire avant au moins deux ans, affaire à suivre...

Et ton plus gros regret ?

Sûrement la journée qui a précédé mon gain de 4 604,91 €. Je fais un 8/9 pour une cote à 352.  "Ahhhhh sick" comme dirait un certain Davidi Kitai... Je pense aussi à l'expresso à 100 000 € où j'ai terminé deuxième. Je suis passé à coté des 80 000 € ! Bon, j'ai quand même empoché un joli pactole de 12 000 €...

Tu as misé sur le nul entre Caen et Nice puis entre Bordeaux et Marseille. Comment as-tu réagis aux égalisations dans le temps additionnel de Rodelin puis de Sanson ? 

À vrai dire, je ne suivais pas les matchs en direct. J'étais connecté car je jouais à quelques tables, puis tout d'un coup une fenêtre s'est ouverte en annonçant la bonne nouvelle. En regardant ensuite les résumé des matchs, j'ai bien compris la chance que j'avais eu... Merci à eux ! 

D'autres combinés en cours alors ?

Non, je me suis un peu reposé sur mes lauriers et je n'ai pas trop analysé les prochains matchs. Je compte bien me rattraper avec la Ligue des champions et la Ligue Europa.

Que vas-tu faire de cet argent ?

J'utilise le bankroll management donc j'en ai gardé pour pouvoir grinder plus. Je vais cash out un petit peu pour Noël qui arrive à grands pas !

Quel conseil donnerais-tu à nos parieurs ?

Privilégiez les petites cotes pour avoir du gain. Mieux viaut des petits gains tous les jours qu'un gros gain de temps en temps... Et suivez votre instinct !

Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Giggs338
Staff Winamax
Staff Winamax


Inscrit le: 10 Nov 2017
Messages: 51

MessagePosté le: 02/12/2017 17:05   Sujet du message: Répondre en citant Signaler un Abus

Interview de Christophe Kuchly

Il aime le saut à ski mais cela n'intéresse pas grand monde. Alors Christophe Kuchly a décidé de nous parler de football. Et il le fait plutôt bien !

Dans plusieurs podcasts « Vu du banc », tu précises que le football n’est pas ton sport préféré. Qu’est-ce qui te motive donc à en parler autant ?

Des raisons plus ou moins avouables. Ce n’est effectivement pas le sport qui me fait le plus vibrer puisque je n’y retrouve pas l’adrénaline du saut à ski (je suis conscient que la moitié des lecteurs viennent de fermer l’onglet) ou le côté événementiel et imprévu du cyclisme, mais je suis quand même très client. Disons que, là où certains ont un amour de ce sport qui les pousse à s’intéresser à ce qui se passe dans les petites divisions, je n’apprécie vraiment que le haut niveau, la forme la plus aboutie de la discipline. N'ayant pas grandi dans un environnement footballistique, je suis notamment venu au ballon par intérêt pour la stratégie. Ce qui m’attire, c'est de voir comment les idées de jeu sont retranscrites sur le terrain. Si je parle beaucoup de football, c'est un peu parce que ça intéresse les gens et beaucoup parce que c'est un support hyper intéressant. Tu imagines un podcast d'une heure sur le saut à ski ? Une fois que tu as dit que le mec décolle et reste longtemps en l'air, bon…

Arrives-tu à prendre un plaisir simple devant les matchs que tu regardes ou restes-tu « envahi » par l’aspect tactique ?

Oui et non. Majoritairement oui parce que je regarde assez souvent des matches au bar en consommant ça avec légèreté, en voyant des buts sans trop comprendre ce qui se passe. Même si, connaissant bien le style de pas mal d'équipes, je pourrais probablement bluffer des analyses plus profondes que certains consultants omniscients qui n'ont pas de réelle base de compétence. Tout est question d'état d'esprit, en fait. Quand je suis dans un stade pour le boulot, je regarde ça avec autant d'affect que devant un épisode de Rex, en analysant ce qui se passe pour en digérer un résumé le plus objectif et représentatif possible. Et encore plus si j'étudie une équipe dans un but précis, notamment les archives de Michels ou Cruyff pour le bouquin qu'on vient de sortir (Les entraîneurs révolutionnaires du foot). Là, le score n'a aucune importance, l'intérêt réside dans la construction du jeu et la dynamique du match. Mais ça reste un plaisir, tu abordes juste le truc différemment, dans un aspect "boulot" disons. Quand tu as fini et compris ce qui veut être mis en place, tu te sens super intelligent, comme si tu avais trouvé la clé, que tu étais dans la tête du coach. Le seul truc que je n'ai pas vraiment, c'est l'aspect "supporter". Je veux juste que l'équipe qui a le meilleur plan de jeu à mes yeux gagne.

Tu travailles à La Voix du Nord. Comment as-tu vécu professionnellement l’arrivée de Marcelo Bielsa à Lille ?

J'étais franchement content, c'est quelqu'un que je suis depuis des années devant ma télé et le voir débarquer pile dans ma ville était assez improbable. En plus, alors que je ne couvre pas tellement de foot pro, j'ai suivi le LOSC au quotidien pendant plusieurs mois. Alors que je suis habituellement en impro, je t'avoue avoir formulé la question trois fois dans ma tête la première fois que je l'ai eu en conférence de presse. Du coup, j'ai trop hésité et j'ai jamais pu en placer une ce jour-là… C'est amusant parce que j'ai croisé pas mal de gens connus en faisant ce boulot et c'est la première fois que j'avais une forme de plaisir à la troisième personne, genre "Putain t'es en train de poser une question à Bielsa, tu feras peut-être jamais mieux dans ta vie". Après, tu captes vite que tu es seul dans ce délire. La plupart des journalistes sur place sont vite devenus suspicieux voire hostiles et, même si tu es avant tout là pour retranscrire l'actualité du club, j'étais probablement le seul à aimer ces longs discours où tu avais l'impression d'apprendre des trucs sur le foot et la vie. Je ne sais pas si Bielsa est un révélateur de la connerie des gens ou s'ils deviennent stupides à son contact mais ce que j'ai entendu et lu de la part de journalistes (pas tous mauvais) faisait parfois flipper. Comme les mecs ne pigeaient pas ses concepts, ça devenait le bistrot du coin.

Et personnellement, qu’est-ce qui te plait dans le personnage ?

Justement, le côté antisystème qui doit énerver tout le monde. Il ne file pas de off pour servir ses intérêts, il répond généralement aux questions en détaillant sa pensée… Il ne joue pas le petit jeu médiatique habituel. Tu sais, les conférences de presse et interviews en général, si tu lis la retranscription, tu rigoles. La moitié du temps, tu as des questions ouvertes du type "Alors ce match…" ou "Ça va mal hein…". Le coach sait ce qu'on attend de lui et sert une soupe plus ou moins fade. Bielsa, lui, il te dit que ce n'est pas une question. C'est vrai mais ça ne fait pas forcément plaisir à entendre. Avant une conférence de presse où il n'y avait pas grand-monde, quelqu'un m'a dit "Bielsa oblige les journalistes à avoir une vraie rigueur intellectuelle dans les questions et ceux que ça dérange ne viennent plus". Quand tu lui reproches un truc, il faut arriver armé parce qu'il maîtrise son sujet et peut te défoncer. Sur le reste, il y a à boire et à manger et je ne suis pas du tout un adorateur aveugle. Son côté "autiste" et intransigeant notamment, ça ne me donne pas envie de jouer pour lui (heureusement pour son cœur vu mon niveau). Mais, dans un milieu un peu foireux, où ça magouille et suit le vent, c'est bien d'avoir quelqu'un qui reste droit dans ses bottes et assume tout.

Si tu devais tirer le bilan de cette (courte) histoire, quelle est pour toi la variable principale pour expliquer l’échec de Marcelo Bielsa ?

Luis Campos, qui a savonné la planche et a été d'autant plus écouté quand les résultats ont tardé à venir. Bielsa a fait plein d'erreurs, à commencer par un recrutement beaucoup trop léger en quantité. Mais on lui a souvent fait des reproches qui n'ont aucun rapport, comme de délocaliser les joueurs. Ok, Bissouma n'est pas un latéral droit, mais puisque Malcuit était blessé et qu'il était le seul à ce poste, on met qui ? Tout le temps passé à parler de démission ou autre n'a pas été consacré à étudier les ressorts du 3-3-3-1 et sa viabilité en l'absence de Thiago Mendes, qui est de très loin le meilleur joueur de l'effectif. Je pense qu'il y avait beaucoup plus moyen de titiller Bielsa en allant sur le terrain du jeu, le sien, et en pointant du doigt le risque de jouer avec un seul mec dans l'entrejeu face à des doubles pivots défensifs, qu'en faisant de la provocation. Bref, je m'égare un peu mais le point clé, c'est la responsabilité que tu mets sur des joueurs qui n'ont pas forcément les épaules. Je suis de ceux qui voyaient une progression depuis la défaite à Rennes et pensaient que ce travail ingrat (mettre Pépé en attaque pour qu'il progresse dans les appels, Maia et Bissouma sur les côtés pour le jeu sans ballon et les projections) allait payer, que les joueurs finiraient par perdre leurs points faibles. Mais ce projet de jeu ambitieux est risqué et critiquable. Regarde Guardiola cette année et compare avec l'an dernier. Quand tu avais Mendy et Walker à la place de Clichy et Sagna, ton idée passait de trop ambitieuse à géniale.

Justement, on ressent la forte influence de Luis Campos au sein du club. Toi qui es dans l’environnement proche, comment se matérialise-t-elle ?

C'est la main invisible d'Adam Smith sauf qu'elle ne lui profite qu'à lui. Campos est partout et nulle part à la fois. Partout parce qu'il a le numéro de tout le monde et nulle part parce que tu ne le vois jamais. Pas sur la photo officielle, jamais au centre d'entraînement, pas interviewé dans les médias. Où s'arrête la réalité et où commence le fantasme ? Ce qui est documenté, c'est qu'il a placé ses hommes dans le club et que cela a provoqué une guerre avec Bielsa, qui leur a interdit d'approcher le groupe professionnel car il les considérait comme des taupes. Et qu'il est parti en mauvais termes de Monaco, où il aimait déjà contrôler ce qui se passe. Tu vois les vidéos de Romain Molina sur Pini Zahavi, qu'on retrouve dans tous les gros deals du foot sans qu'on ne le sache ? Ce n'est pas le même niveau, mais il y a quand même l'idée que le mec a plus d'influence que d'exposition. En off, on me l'a décrit comme une personne d'une habileté folle pour parvenir à ses fins. Et force est de constater que c'est aujourd'hui l'un de ses hommes qui coache. Campos étant lui-même un ancien entraîneur, ça ouvre la porte à beaucoup de spéculations sur l'identité de celui qui fait l'équipe et sur le conflit d'intérêt entre le terrain et le recrutement.

Quelle suite vois-tu à la saison lilloise ?

Dur à dire. Si Lille gagne, ce sera parce que le coach a sauté et qu'il n'était pas bon. Si Lille perd, c'est parce qu'il avait mal recruté et a laissé un champ de ruine. Je rigole à peine, ça a plus ou moins été écrit comme ça à plusieurs endroits. Tout dépend de ce qui se passera au mercato mais j'ai toujours imaginé que Lille remonterait autour de la 12e place parce qu'il y a quand même quelques joueurs d'un talent supérieur à la moyenne de la Ligue 1. Ce que j'espère surtout, c'est que le passage de Bielsa laissera un héritage. Il y avait des idées et de l'ambition, avec des réussites et des échecs. Comme pour Garcia à Sainté, ça n'a visiblement pas collé. Mais, en tant qu'observateur neutre, je préfère ces tâtonnements à l'épicerie. Victoire ou pas, si c'est pour se faire chier, je préfère consacrer mes 90 minutes à voir pour la quinzième fois le dernier épisode de la série "Nathan For You". 

C'est le moment de se mouiller. Quel sera le score final de Lille - Toulouse ?

1-0 pour Lille. But de Ponce de la tête sur corner. (La cote est à @5,30)

Pariez sur Lille - Toulouse

Session one-shot « Conseille-nous… »

Une équipe sympa qui fait peu parler d’elle en Europe ?

Le Betis Séville, où l’entraîneur Quique Setién reste sur sa lancée joueuse de Las Palmas. Troisième attaque en « open play » derrière Barcelone et Valence, 55% de possession, Joaquin qui revit et Sanabria qui explose, Joel Campbell et Ryad Boudebouz qui font quelques coucous pour montrer qu’ils existent encore. Ça n’a aucune dégaine sur le papier, ça défend parfois n’importe comment mais il y a de l’ambition et des résultats loin d’être déshonorants.

Un joueur qui mérite d’être connu ?

Alex Granell, le milieu de Gérone. Visuellement, il est au-dessus du lot dans une équipe joueuse dont il est l’organisateur. Et ça se traduit dans les chiffres puisqu’il est deuxième ex aequo en Liga (avec Messi) au niveau des key passes, les passes qui sont suivies d’un tir. En gros, ça veut dire qu’il met ses partenaires en bonne position. Il est aussi top 10 en dribbles et intéressant dans les tacles et interceptions. Mais, au-delà de ces stats un peu chiantes, il symbolise les milieux de Liga qui explosent sur le tard et ne pourraient sans doute pas évoluer ailleurs. Néanmoins, ils comprennent et jouent mieux au foot que 90% des gars qu’on croise dans les premières divisions européennes.

Un bon régime pour Bahlouli ?

Boire beaucoup de lait et éviter O’Tacos. En tant que grand mangeur, j’arrive à réguler mes envies de bouffer toutes les trente secondes en m’enfilant une bouteille de lait par jour. Mon organisme va sans doute me le faire payer un jour donc je ne garantis pas la viabilité du projet mais, en attendant, ça coupe bien l’appétit. 

Un match de légende à visionner ?

C'est un choix ultra hipster mais le 4-1 du Barça de Cruyff contre le Dynamo Kiev au premier tour de C1 1993/94, qui se trouve sur footballia. Après la défaite 3-1 là-bas, la Dream Team part à l'abordage et explose complètement Rebrov, Luzhny et ses potes, prenant un but sur quasiment sa seule occasion concédée et enchaînant les situations dangereuses pendant toute la partie. Guardiola, injouable au milieu, est extatique dans l'interview avec l'homme de terrain au coup de sifflet. C'est encore un peu brut mais tu as déjà presque tout du foot moderne dans ce match.

Un bon restaurant ?

"Papa Raffaelle" à Lille, sans doute les meilleures pizzas de la ville. Sinon j’ai moi-même deux spécialités qui apportent beaucoup de bonheur : réchauffer du couscous Fleury Michon (25 minutes à 200° au four pour ceux qui n’ont pas de micro-ondes) et mettre plein de cubes d’emmental sur des pâtes. C’est parfaitement nul mais très bon.

Une bonne banque pour Gérard Lopez ?

Société Générale : « Et si on en parlait ? »

Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Surveiller les réponses de ce sujet Précédente  1, 2, 3 ... 36, 37, 38 ... 41, 42, 43  Suivante
Aller à la page :
Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Index des Forums -> Les News du Sport

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum
visit counter